Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: autrichon gris et 10 invités

Musique enregistrée : BLURAY, CD & DVD musicaux, interprètes...

La musique classique va pas bien...

Message » 29 Aoû 2003 19:45

haskil a écrit:D'autant que le marché du jazz est plus petit que celui du classique... ce qui est fort dommage, mais c'est ainsi. Il est dopé de tant à autres par une chanteuse à la mode, un pianiste à la mode, mais son étiage est encore inférieur à celui du classique.

Il me semble du reste que le jazz est une musique d'initiés : jamais j'ai vu des gens aller par obligation sociale à un concert de jazz où ils s'emmerdent copieusement, quand pour le classique, c'est monnaie courante !

Le public du jazz est le public le plus connaisseur qui soit : aucun ou presque n'est là par hasard ! Il sait reconnait, applaudit quand il faut, sait ce qu'est un set !

Un vrai public ! Bien différent des conneries qu'on peut entendre aux entractes des concerts classiques... par exemple quand le programme est changé !!!

Alain :wink:


Bon alors tu t'y mets oui? regarde tib80! :wink: :wink:
cdlt,
GBo.
GBo
 
Messages: 3377
Inscription Forum: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Annonce

Message par Google » 29 Aoû 2003 19:45

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 29 Aoû 2003 19:47

JE m'y suis mis, il y a fort longtemps ! Je n'en parle pas car je n'ai rien de bien interressant à dire sur le sujet jazz. D'autres le font très bien. Je connais la musique classique en revanche de l'intérieur donc je cause ! :P

Alain :wink:

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56580
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 29 Aoû 2003 19:54

haskil a écrit:JE m'y suis mis, il y a fort longtemps ! Je n'en parle pas car je n'ai rien de bien interressant à dire sur le sujet jazz. D'autres le font très bien. Je connais la musique classique en revanche de l'intérieur donc je cause ! :P

Alain :wink:

Ce que tu as dis sur K. Jarrett m'a intéressé en tout cas...
cdlt,
GBo.
GBo
 
Messages: 3377
Inscription Forum: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Message » 29 Aoû 2003 20:04

Mais lui, j'ai tout écouté : et ses disques solos sont à peine du jazz !

Alain :wink:

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56580
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 29 Aoû 2003 22:59

C'est très vrai ce que dit Alain, les amateurs de Jazz sont des gens un peu à part et toujours de passionnés..pourquoi :o

A celà je vois deux grandes raisons :

la première est, comme le laisse entendre Alain, que cette musique est assez exigeante demande une certaine initiation. On ne peut pas vraiment aimer cette musique sans apprendre, sans comprendre....en dehors de certaines voies très softs et édulcorées, le jazz est très exigeant et avant de s'extasier sur un solo de 20 mn de coltrane période free, il faut avoir passé quelques heures devant ses enceintes et eu de bonnes et saines lectures, ça aide aussi pas mal.

La deuxième raison est que c'est une musique qui ne vient pas à vous, il faut aller la chercher (au sens propre). Les grands médias ignorent le jazz, surement pour les raisons du premier point. La plupart des nombreux amateurs de jazz que je connais ont commencé de la même façon : en achetant des disques conseillés par des spécialistes et en les écoutant, et surtou en les réécoutant car beaucoup de disques nécessitent plusieurs écoutes avant de se dévoiler, on n'est pas toujours dans le domaine du plaisir immédiat. On est même parfois dérouté voire rebuté par des disques qui, quand on en percoit la clé, deviennent passionnants.

Les grands musiciens de Jazz sont des chercheurs, ils aiment bien expérimenter des formes musicales, des techniques d'improvisation mais recherchent rarement la popularité, du moins au sens ou on l'entend pour les chanteurs de Rock ou de variété etc...La reconnaisance de leurs pairs et le succés auprès des connaisseurs leur suffit généralement...l'important pour eux est de jouer et d'être bons..Bien sûr on sait que miles davis a toujours recherché le succés auprès des jeunes noirs au cours de sa carrière et qu'il aurait voulu connaitre plus de succès auprès d'eux qu'un jimmy Hendrix, mais quoi qu'il en dise sa musique est restée trop complexe et subtile pour parvenir à un tel résultat.

Pour en revenir au post initial d'ogobert, je ne crois pas que l'on trouve plus facilement des disques de jazz que des classiques et pire, malheureusement, je sais par un ami disquaire que si l'on trouve certaines références pendant longtemps c'est tout simplement par manque de roulement. Les gens n'achètent pas et ça reste longtemps dans les bacs :(

Le classique c'est différent et je souscris tout à fait à ce que dit Alain :wink:

Blounote :wink:


PS
haskil a écrit:Mais lui, j'ai tout écouté : et ses disques solos sont à peine du jazz !

Alain :wink:


on s'était bien régalés sur ce sujet il y a quelques temps :wink:
blounote
 
Messages: 4817
Inscription Forum: 11 Juin 2002 18:08
Localisation: 40 - DAX
  • offline

Message » 30 Aoû 2003 9:55

blounote a écrit:
La deuxième raison est que c'est une musique qui ne vient pas à vous, il faut aller la chercher (au sens propre). Les grands médias ignorent le jazz, surement pour les raisons du premier point . La plupart des nombreux amateurs de jazz que je connais ont commencé de la même façon : en achetant des disques conseillés par des spécialistes et en les écoutant, et surtou en les réécoutant car beaucoup de disques nécessitent plusieurs écoutes avant de se dévoiler, on n'est pas toujours dans le domaine du plaisir immédiat. On est même parfois dérouté voire rebuté par des disques qui, quand on en percoit la clé, deviennent passionnants.



Si les medias ignorent le jazz, je pense que c'est surtout parce que c'est une musique morte.[/b]
Ajari
 
Messages: 159
Inscription Forum: 09 Fév 2002 2:00
  • offline

Message » 30 Aoû 2003 10:01

Ajari a écrit:
blounote a écrit:
La deuxième raison est que c'est une musique qui ne vient pas à vous, il faut aller la chercher (au sens propre). Les grands médias ignorent le jazz, surement pour les raisons du premier point . La plupart des nombreux amateurs de jazz que je connais ont commencé de la même façon : en achetant des disques conseillés par des spécialistes et en les écoutant, et surtou en les réécoutant car beaucoup de disques nécessitent plusieurs écoutes avant de se dévoiler, on n'est pas toujours dans le domaine du plaisir immédiat. On est même parfois dérouté voire rebuté par des disques qui, quand on en percoit la clé, deviennent passionnants.



Si les medias ignorent le jazz, je pense que c'est surtout parce que c'est une musique morte.[/b]


réponse un peu provoc, mais peut-être pas tout à fait fausse dans un certain sens...mais quand bien même ce serait vrai aujourd'hui, il n'en demeure pas moins que cette musique était traitée de la même manière du temps de sa splendeur :wink:
blounote
 
Messages: 4817
Inscription Forum: 11 Juin 2002 18:08
Localisation: 40 - DAX
  • offline

Message » 30 Aoû 2003 10:52

> Le problème du classique, c'est le nombre d'acheteur limité car il se vend très peu de CD.

Selon l'expérience qui vient de l'arriver, c'est pas qu'il y a trop de CD par rapport au nombre d'acheteur, c'est la "volatilité" ( au sens "disponiblité" ) des CD. Par exemple, j'ai bien trouvé au moins 25 versions du "Bal masqué" de Verdi. Sauf celle avec Placido Domingo et Josephine Barstow dirigé par Karajan ! Ce qui me fait dire que quand un disque sort et que la critique est élogieuse, il faut se "jeter dessus" car on est pas sur de pouvoir le trouver quelques années plus tard...

La configuration dans mon profil


Adhérez à l'assoc pour que le site soit indépendant : http://www.homecinema-fr.com/l-association-hcfr/
(Ce compte ne répondra pas à vos messages privés)
Avatar de l’utilisateur
ogobert
Fondateur et Membre d'Honneur
Fondateur et Membre d'Honneur
 
Messages: 48652
Inscription Forum: 04 Juil 2000 2:00
Localisation: France (78)
  • offline

Message » 30 Aoû 2003 11:16

haskil a écrit:Il me semble du reste que le jazz est une musique d'initiés : jamais j'ai vu des gens aller par obligation sociale à un concert de jazz où ils s'emmerdent copieusement, quand pour le classique, c'est monnaie courante !
Alain :wink:


Un petite phrase anodine, mais pas innocente du tout...c'est fou le nombre de gens qui assitent à des concerts davantage pour y être vus que par amour de la musique :-?

Une petite anecdote à ce sujet, il y a quelques années une équipe organisait un petit festival consacré à des musiques disons non commerciales. Une des premières soirées, il y avait un concert de Portal et Sclavis, tous les notables du coin étaient là et la salle était presque pleine...un peu moins d'une demi-heure après le début du concert une curieuse épidémie de problèmes de prostate a commencé, et fort peu sont revenus.

Le concert s'est terminé devant un petit tiers de salle :lol:

Les musiciens n'en ont pas été très surpris 8)
blounote
 
Messages: 4817
Inscription Forum: 11 Juin 2002 18:08
Localisation: 40 - DAX
  • offline

Message » 30 Aoû 2003 12:00

Ajari a écrit:[...]
Si les medias ignorent le jazz, je pense que c'est surtout parce que c'est une musique morte.

C'est surtout parce que ce n'est assez pas vendeur, non? (sauf quelques exceptions du moment, de grands classiques, ou de daubes surcotées).
Le jazz s'est toujours présenté sous la forme de plusieurs visages simultanés, dont certains évoluent plus que d'autres, au point de ne plus le reconnaitre comme tel sur le moment.
Il faudrait donc que tu définisses QUEL jazz est mort.
Celui qu'essaie de conserver (au sens conservateur de musée) le très respectable Wynton Marsalis? OK!
Pas celui qui utilise sans prévenir des briques de base de l'électro (Bugge Wesseltoft...), du funk (Headhunters...), des musiques traditionnelles mondiales (T. Gurtu, G. Rubalcaba...), du rock, du hip-hop et autres Acideries... Pas celui qui flirte avec exigence avec le binaire, l'électrique, pour mieux les réinventer (Brecker bros, J. Zawinul...), pas celui qu'auraient peut-être dessiné les novateurs comme Miles Davis ou Bill Evans s'ils étaient encore en vie! Ecoutes-tu Brad Meldhau? Wayne Shorter? ou pour rester en France Julien Lourau? Laurent de Wilde?
:wink:
cdlt,
GBo.
GBo
 
Messages: 3377
Inscription Forum: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Message » 30 Aoû 2003 14:59

GBo a écrit:Pas celui qui utilise sans prévenir des briques de base de l'électro (Bugge Wesseltoft...), du funk (Headhunters...), des musiques traditionnelles mondiales (T. Gurtu, G. Rubalcaba...), du rock, du hip-hop et autres Acideries... Pas celui qui flirte avec exigence avec le binaire, l'électrique, pour mieux les réinventer (Brecker bros, J. Zawinul...), pas celui qu'auraient peut-être dessiné les novateurs comme Miles Davis ou Bill Evans s'ils étaient encore en vie! Ecoutes-tu Brad Meldhau? Wayne Shorter? ou pour rester en France Julien Lourau? Laurent de Wilde?
:wink:
cdlt,
GBo.


Justement, c'est un mélande d'électro, de funk, de musiques traditionnelles, de rock de hip-hop et cie.
C'est peut-être très bien mais pour moi ce n'est plus vraiment du jazz, qui est une musique qui est née avec le style nouvelle-Orleans (Oliver, Armstrong) et qui a considérablement évoluer au fil des ans pour arriver au free en passant par la main-streem, le be bop, le cool... Tu ces styles sont extrèmement différent, mais je pense qu'il y a quelque part une unité, une tradition, une histoire.
Avec l'électro, de funk, de musiques traditionnelles, de rock de hip-hop, on change d'histoire, même si la musique produite peut avoir comme influence (une parmi d'autres) le jazz.

Ecoutes-tu Brad Meldhau? Wayne Shorter? ou pour rester en France Julien Lourau? Laurent de Wilde?


Honnètement non, sauf W. Shorter avec le Miles Davis des années 60. L. de Wilde est un pianiste sans doute excellent mais cela ne me touche pas.
Ceci dit je ne porte pas de jugement sur la qualité musicale, l'originalité... Simplement, pour moi, ce n'est pas (vraiment) du jazz.

Enfin pour ce qui est de la télé, il faut reconnaitre que même la bonne chanson française, on n'en trouve pas !
Ajari
 
Messages: 159
Inscription Forum: 09 Fév 2002 2:00
  • offline

Message » 30 Aoû 2003 15:44

Ajari a écrit:Justement, c'est un mélande d'électro, de funk, de musiques traditionnelles, de rock de hip-hop et cie.
C'est peut-être très bien mais pour moi ce n'est plus vraiment du jazz, qui est une musique qui est née avec le style nouvelle-Orleans (Oliver, Armstrong) et qui a considérablement évoluer au fil des ans pour arriver au free en passant par la main-streem, le be bop, le cool... Tu ces styles sont extrèmement différent, mais je pense qu'il y a quelque part une unité, une tradition, une histoire.

C'est la même histoire, juste actualisée: il y a autant de racines afro-américaines dans le funk que dans les musiques populaires qui ont inspiré le jazz de L. Armstrong.
De même, il peut y avoir autant d'inventivité dans l'utilisation de samplers et autres synthétiseurs qu'il y en a eu dans l'utilisation de la guitare électrique par Wes Montgomery.
Le jazz se ressource, il est donc vivant.
Il n'est vivant QUE parce qu'il se ressource.

Ajari a écrit:
Ecoutes-tu Brad Meldhau? Wayne Shorter? ou pour rester en France Julien Lourau? Laurent de Wilde?

Honnètement non, sauf W. Shorter avec le Miles Davis des années 60. L. de Wilde est un pianiste sans doute excellent mais cela ne me touche pas.
Ceci dit je ne porte pas de jugement sur la qualité musicale, l'originalité... Simplement, pour moi, ce n'est pas (vraiment) du jazz.

On n'a donc tout simplement pas la même définition du jazz, maintenant c'est clair. Ce qui n'est pas bien grave après tout: tant que "les musiques improvisées d'origine afro-américaines" continuent d'évoluer avec la formidable inventivité actuelle, ça me va! :wink:

cdlt,
GBo.
GBo
 
Messages: 3377
Inscription Forum: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Message » 30 Aoû 2003 15:49

depuis que cette musique existe, la définition du mot Jazz a toujours été un sujet de polémique :-? et pour cause qund on regroupe sous un même vocable des choses si différentes :o
blounote
 
Messages: 4817
Inscription Forum: 11 Juin 2002 18:08
Localisation: 40 - DAX
  • offline

Message » 30 Aoû 2003 15:51

juste un autre truc en passant, c'est étonnant comme on en arrive à débattre du jazz sur un fil initialement consacré au disque classique :lol:
blounote
 
Messages: 4817
Inscription Forum: 11 Juin 2002 18:08
Localisation: 40 - DAX
  • offline

Message » 15 Avr 2008 18:39

pour en remettre une couche, voilà un article un peu plus récent (ça date du 14/02/2008) :
http://artsetspectacles.nouvelobs.com/p ... 66549.html

qu'en pensez-vous ?
kfigaro
 
Messages: 64
Inscription Forum: 15 Avr 2008 13:22
  • offline


Retourner vers Musique enregistrée : BD, CD & DVD

 
  • Articles en relation
    Dernier message