Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 10 invités

Musique enregistrée : BLURAY, CD & DVD musicaux, interprètes...

La musique classique va pas bien...

Message » 28 Aoû 2003 22:29

En faisant un peu de rangement, je tombe sur un "vieux" ( 1999 !! ) numéro de Télérama ( no comment please ! ). Je comprends vite pourquoi je l'avais gardé, il y a en couv une accroche : "la discothéque classique idéale" !
J'avoue ne pas être un grand "fan" de classique, préférant nettement le jazz et le blues... Mais je me dis "après tout pourquoi pas"....
Je fais donc une "sélection dans la sélection" pour ne garder que 12 titres sur les 50 du dossiers...
Je vais ensuite sur Alapage qui a un excellent moteur de recherche pour les disques classiques... Et là, la cata, sur les 12 titres, 5 sont "épuisés" !!
Dont des choses à priori "fortes" mais aussi relativement "commerciales" sinon "vendeuses" comme le "bal masqué" de Verdi avec Placido Domingo qui fut le dernier enregistrement de Karajan avant sa mort...
D'ou mon interrogation, la musique classique est elle plus "volatile" que la variété du plus bas étage ??? Des oeuvres "majeures" n'ont elles une durée de vie à peine supérieure à celle de la Star Académy ??
Je crois que je vais retourner à mon jazz, l'approvisionnement est finalement plus facile...

La configuration dans mon profil


Adhérez à l'assoc pour que le site soit indépendant : http://www.homecinema-fr.com/l-association-hcfr/
(Ce compte ne répondra pas à vos messages privés)
Avatar de l’utilisateur
ogobert
Fondateur et Membre d'Honneur
Fondateur et Membre d'Honneur
 
Messages: 48680
Inscription Forum: 04 Juil 2000 2:00
Localisation: France (78)
  • offline

Annonce

Message par Google » 28 Aoû 2003 22:29

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 29 Aoû 2003 11:14

plutôt le mystère des maisons de disques... :-?

La configuration dans mon profil


Attention, il se peut que ce post comporte des private joke navrantes, des poils de troll, voire des morceaux de boulets. Employé de l'année 2015. Aussi connu comme Admin dada. M'embêtez pas.
Avatar de l’utilisateur
Betekaa
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
 
Messages: 52151
Inscription Forum: 15 Jan 2002 2:00
Localisation: omnichiant
  • offline

Message » 29 Aoû 2003 12:10

C'est à dire que si l'on compare la quantité de références existant en Jazz et en classique : la balance pèse plus lourd, nettement plus lourd du coté classique.

Une oeuvre est parfois disponible dans plusieurs dizaines de versions qui vont et viennent au catalogue. Certaines versions enregistrées voici plus de cinquante ans sont toujours au catalogue et totalisent parfois quelques millions d'exemplaires vendus ; d'autres disparaissent pendant un temps X, pour revenir et ainsi de suite.

De toute façon, le classique va mal... si l'on se réfère au pourcentage qu'il occupait dans les ventes de CD dans les premières années du CD...

En réalité, il est revenu a peu de choses près à son niveau d'avant le CD... avec un chiffre d'affaire moins important, car le disque classique est, en moyenne, moins cher... que les autres ! ça n'a pas toujours été le cas !

Là où il va bien, en revanche, c'est en nombre d'oeuvres différentes disponibles aujourd'hui chez les disquaires. Autrefois bloqué entre le baroque (et encore !) et la musique d'aujourd'hui, le répertoire disponible va de nos jours du moyen-âge à aujourd'hui et des centaines, je dis bien des centaines, de compositeurs non enregistrés jusqu'à la fin de l'air du LP, ont aujourd'hui droit de cité.

La fin du LP, l'arrivée du CD ont signé la mort de la suprématie des majors dans le domaine classique. S'il y a plus de compositeurs enregistrés, et d'artistes!, il y a un nombre colossalement plus important d'éditeurs de disques, petits et grands, qu'il y a seulement 25 ans !

Autre chose, le CD voyageant plus facilement : les disques en vente à New York ou Tokyo sont aujourd'hui, pour une large part, les mêmes de nos jours. Du temps du LP, il y avait plus de particularismes locaux : 90 % des LP venaient des majors... et 10 % de quelques éditeurs locaux. De nos jours, plus de la moitié des rayons (à vue de nez) sont occupés par des théories de labels indépendants.

COmbien de temps, cela va-t-il durer?

En tout cas, là ou ça ne va pas : c'est qu'un discophile chevronné n'y retrouve pas du tout ses petits : a la Fnac, chez Virgin : je ne trouve quasi rien malgré les tas de disques...

Alain :wink:

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56520
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 29 Aoû 2003 12:26

haskil a écrit:
En tout cas, là ou ça ne va pas : c'est qu'un discophile chevronné n'y retrouve pas du tout ses petits : a la Fnac, chez Virgin : je ne trouve quasi rien malgré les tas de disques...



C'est vrai que parfois, pour trouver une version assez répandue d'une oeuvre assez connue... il faut faire plusieurs magasins pour enfin la trouver... et encore !

Alors, imaginons pour une version ancienne, peu connue, d'une oeuvre assez peu diffusée...

Mais,... estimons-nous heureux, nous habitons la capitale...

Enfin, c'est vrai que le classique se porte mal, en terme de vente ! Mais c'est vrai aussi qu'avec la montée des petits labels, on a assisté à une plus grande ouverture dans les choix proposés d'oeuvres et de compositeurs et, je trouve, à une meilleure qualité (globale) sur les plans sonores et artistiques...

Après, pour les indisponibles, qui sont très nombreux, il faut écumer les boutiques d'occasion... Ca prend beaucoup de temps mais on finit bien par les trouver, peu à peu... :wink:

Fred :wink:
Dernière édition par Mabuse le 29 Aoû 2003 12:34, édité 1 fois.
Mabuse
 
Messages: 4724
Inscription Forum: 28 Oct 2002 14:39
Localisation: Fontenay aux Roses
  • offline

Message » 29 Aoû 2003 12:28

Salut Ogobert,

ogobert a écrit: D'ou mon interrogation, la musique classique est elle plus "volatile" que la variété du plus bas étage ??? Des oeuvres "majeures" n'ont elles une durée de vie à peine supérieure à celle de la Star Académy ??
Je crois que je vais retourner à mon jazz, l'approvisionnement est finalement plus facile...

Pourtant les rayons classiques et jazz-blues à la Fnac et à Virgin sur les Champs-Elysées possèdent la même surface relative dans ces deux magasins, d'ailleurs très minime par rapport au reste.... (je parle des linéaires d'avant le grand chamboulement chez Virgin d'il y a un mois).

Alors plus facile pour le jazz, je ne sais pas vraiment...mais peut-être y a t'il tout simplement moins d'oeuvres gravées. Et il est plus facile de trouver les grands classiques du jazz très prisés grâce aux rééditions remasterisés. Comme chez Verve avec les Verve Master Edition et Verve by request ou chez Gitanes avec la collection Jazz à Paris et d'autres vieux labels aussi. Ma discothèque est à 10% classique et environ à 30% jazz et blues sur un peu plus de 1000 vinyles et CD.

Le problème du classique, c'est le nombre d'acheteur limité car il se vend très peu de CD. C'est même pour cela qu'il n'existe aucun CD classique protégé d'après les dires d'un responsable de la Fnac dans un numéro récent de Contact.

Le classique volatile...c'est un peu vrai aussi lorsqu'on lit les critiques qui changent souvent d'avis dès la sortie d'une nouvelle version remettant en cause le classement établi jusque là. En plus je pense que pour apprécier vraiment une oeuvre classique, il faut un minimum de connaissances musicales contrairement au jazz et blues plus facilement accessible. Alors souvent les acheteurs potentiels (comme moi) lisent les critiques et achètent donc le plus souvent la dernière version encensée par la critique.
Donc les éditeurs en ont marre d'envoyer les CD non achetés au pilon, et arrêtent de produire les anciennes versions.

Autre idée...les mélomanes qui fréquentent les concerts classiques sont peut-être frustrés par l'écoute des oeuvres chez eux et préfèrent donc se rendre dans les salles.

C'est juste des hypothèses...

A +.
Gérard.
Alpes94
 
Messages: 3795
Inscription Forum: 16 Avr 2002 1:08
Localisation: Val de Marne (94)
  • offline

Message » 29 Aoû 2003 12:37

haskil a écrit: En réalité, il est revenu a peu de choses près à son niveau d'avant le CD... avec un chiffre d'affaire moins important, car le disque classique est, en moyenne, moins cher... que les autres ! ça n'a pas toujours été le cas !

Haskil, tu veux parler des rééditions en collection économique...car les nouveautés classiques sont au même prix que les disques de jazz, variétés françaises et autres à environ 23 euros (dès la promotion de lancement terminée).

A +.
gérard.
Alpes94
 
Messages: 3795
Inscription Forum: 16 Avr 2002 1:08
Localisation: Val de Marne (94)
  • offline

Message » 29 Aoû 2003 13:11

ALPES94 a écrit:
Haskil, tu veux parler des rééditions en collection économique...car les nouveautés classiques sont au même prix que les disques de jazz, variétés françaises et autres à environ 23 euros (dès la promotion de lancement terminée).



J'ai même le sentiment qu'ils sont souvent plus chers, lorsqu'ils sont au prix fort...

Ca va jusqu'à presque 160 balles pour un simple CD !! :evil:

Fred :-?
Mabuse
 
Messages: 4724
Inscription Forum: 28 Oct 2002 14:39
Localisation: Fontenay aux Roses
  • offline

Message » 29 Aoû 2003 13:40

Mabuse a écrit: J'ai même le sentiment qu'ils sont souvent plus chers, lorsqu'ils sont au prix fort...

Ca va jusqu'à presque 160 balles pour un simple CD !! :evil:

Tu as parfaitement raison, mais j'avais choisi l'égalité de prix par diplomatie envers ce cher Alain...qui est de si bon conseil (*) pour les quelques CD classique que j'achète. :wink:

A +.
Gérard.

PS: (*) je n'oublie pas les autres non plus...
Alpes94
 
Messages: 3795
Inscription Forum: 16 Avr 2002 1:08
Localisation: Val de Marne (94)
  • offline

Message » 29 Aoû 2003 13:59

ALPES94 a écrit:
haskil a écrit: En réalité, il est revenu a peu de choses près à son niveau d'avant le CD... avec un chiffre d'affaire moins important, car le disque classique est, en moyenne, moins cher... que les autres ! ça n'a pas toujours été le cas !

Haskil, tu veux parler des rééditions en collection économique...car les nouveautés classiques sont au même prix que les disques de jazz, variétés françaises et autres à environ 23 euros (dès la promotion de lancement terminée).

A +.
gérard.



En moyenne... c'est en moyenne, je parlais du marché du disque, en réponse au post d'Ogobert pour un p'tit complément !

Le prix moyen d'un CD est donné chaque année par le syndicat. Produit du chiffre du marché, divisé par le nombre d'unites vendues. Pour le classique le prix moyen du disque vendu n'a fait que chuter, ne fait que chuter ! Il y a même des nouveautés de Majors vendues à prix réduit dès leur sortie ! Et comme on ne réapprovisionne pas... que les Majors ne reprennent pas les invendus... le prix reste le même jusqu'à épuisement des stocks !

Je pourrais ajouter pour les rééditions en collections économiques qu'elles sont de plus en plus proches de la date de sortie en nouveautés !

Et il y a Naxos, Brilliant (pas mal de nouveautés), Arte Nova qui publient directement à prix d'attaque (moins de 10 euros le CD) leurs nouveautés!

Alain :wink:

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56520
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 29 Aoû 2003 14:36

Je ne sais pas si c'est général mais à la Fnac V2 le rayon classique est réduit à la portion congrue, il a diminué de plus de la moitié.
LaurentV
 
Messages: 11942
Inscription Forum: 04 Mar 2002 2:00
Localisation: le vert pays des eaux vives
  • offline

Message » 29 Aoû 2003 14:55

LaurentV a écrit:Je ne sais pas si c'est général mais à la Fnac V2 le rayon classique est réduit à la portion congrue, il a diminué de plus de la moitié.


Ben voui... Le classique retrouve la part qu'il avait du temps du LP...

Alain :wink:

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56520
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 29 Aoû 2003 18:15

ALPES94 a écrit:[...]
En plus je pense que pour apprécier vraiment une oeuvre classique, il faut un minimum de connaissances musicales contrairement au jazz et blues plus facilement accessible. Alors souvent les acheteurs potentiels (comme moi) lisent les critiques et achètent donc le plus souvent la dernière version encensée par la critique.
[...]

C'est dommage, j'étais assez d'accord sur tout le reste de ton message... :cry:
cdlt, :wink:
GBo.
GBo
 
Messages: 3377
Inscription Forum: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Message » 29 Aoû 2003 19:14

GBo a écrit:
ALPES94 a écrit:[...]
En plus je pense que pour apprécier vraiment une oeuvre classique, il faut un minimum de connaissances musicales contrairement au jazz et blues plus facilement accessible. Alors souvent les acheteurs potentiels (comme moi) lisent les critiques et achètent donc le plus souvent la dernière version encensée par la critique.
[...]

C'est dommage, j'étais assez d'accord sur tout le reste de ton message... :cry:
cdlt, :wink:
GBo.


Tu veux dire qu'il en faut autant pour le jazz ?

A +.
Alpes94
 
Messages: 3795
Inscription Forum: 16 Avr 2002 1:08
Localisation: Val de Marne (94)
  • offline

Message » 29 Aoû 2003 19:14

D'autant que le marché du jazz est plus petit que celui du classique... ce qui est fort dommage, mais c'est ainsi. Il est dopé de tant à autres par une chanteuse à la mode, un pianiste à la mode, mais son étiage est encore inférieur à celui du classique.

Il me semble du reste que le jazz est une musique d'initiés : jamais j'ai vu des gens aller par obligation sociale à un concert de jazz où ils s'emmerdent copieusement, quand pour le classique, c'est monnaie courante !

Le public du jazz est le public le plus connaisseur qui soit : aucun ou presque n'est là par hasard ! Il sait reconnait, applaudit quand il faut, sait ce qu'est un set !

Un vrai public ! Bien différent des conneries qu'on peut entendre aux entractes des concerts classiques... par exemple quand le programme est changé !!!

Alain :wink:

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56520
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 29 Aoû 2003 19:43

ALPES94 a écrit:[...]
Tu veux dire qu'il en faut autant pour le jazz ?

A +.

Mais oui! et j'aime les 2: le jazz moderne m'éclate plus à cause de l'impro, du rythme hypnotique, ses concepts harmoniques, alors que le classique, auquel je reviens constamment par période, me transcende pour la profondeur de ses mélodies, ses textures orchestrales démentes et ...ses concepts harmoniques.
cdlt,
GBo.
GBo
 
Messages: 3377
Inscription Forum: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline


Retourner vers Musique enregistrée : BD, CD & DVD

 
  • Articles en relation
    Dernier message