Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités

Musique enregistrée : BLURAY, CD & DVD musicaux, interprètes...

la Résurrection de Gustav Mahler

Message » 29 Nov 2004 18:09

Et si tu entendais le mouvement finale de la 3e et la Huitième par lui : c'est indescritptible. Le ppppp aux limites du silence, la phrase qui s'élève peu à peu, du tout debut du finale adagio, le 6e mouvement, de la 3e ne sont pas de ce monde.

Alain :wink:

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56774
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Annonce

Message par Google » 29 Nov 2004 18:09

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 30 Nov 2004 9:10

Gilles R a écrit:En plus la redécouvrir dans une autre lecture… quelle hâte !



Nous sommes malheureusement limités par le disque dans cette oeuvre car très sincèrement la catalogue souffre cruellement de l'absence de Myung-Whun Chung dans cette oeuvre. Le chef a beau la diriger régulièrement, deutsche grammophon ne semble pas enclin à lui demander de la graver. Entre le tempo idéal (durée totale se rapprochant de l'heure quarante) et une conception sonorore unique (la beauté du son n'est pas un ornement couvrant une apparence creuse mais elle semble faire partie intrinsèque de ce dernier de sorte que tout en découle naturellement), je tiens là la plus belle interprétation d'une oeuvre à ce jour.

Absence cruelle au disque, c'est bien le mot.
Sir David Willcocks
 
Messages: 354
Inscription Forum: 28 Nov 2004 15:40
Localisation: Cambridge
  • offline

Message » 30 Nov 2004 9:37

haskil a écrit:
La nouvelle version d'Abbado enregistrée avec son orchestre de Lucene (DGG avec la Mer de Debussy) m'a paru remarquable. Mais sous l'emprise de celle de Svetlanov depuis quatre ou cinq ans, j'ai dorénavant un peu de mal avec les autres.
Alain :wink:


Je n'arrive absolument pas à trouver une trace de ce disque sur le net. Aurais tu un lien par hasard?

Quand aux versions de Svetlanov, j'ai eu l'occasion de les voir lors des dernières soldes Harmunia Mundi et au lieu de me précipiter dessus, je n'ai acheté que la 9eme. Quel regret :cry:

Pour les soldes de janvier, crois moi, je serai des l'ouverture devant la boutique HM et s'ils les ressortent, ce sera une razzia totale :wink:

Eric
Le Blaireau
 
Messages: 933
Inscription Forum: 21 Juin 2003 7:21
Localisation: Limoges
  • offline

Message » 30 Nov 2004 9:48

Sir David Willcocks a écrit:Entre le tempo idéal (durée totale se rapprochant de l'heure quarante) et une conception sonorore unique (la beauté du son n'est pas un ornement couvrant une apparence creuse mais elle semble faire partie intrinsèque de ce dernier de sorte que tout en découle naturellement), je tiens là la plus belle interprétation d'une oeuvre à ce jour.


Oui. Très important !
Malher en tant que chef a pu essayé des combinaisons d'orchestration, elles sont intégrées dans ses symphonies, il faut les faire sonner.
Myung-Whun Chung a cette qualité du soucis de faire sonner magnifiquement l'orchestre. Ce que tu dis dans le passage, que je me suis permis d'épaissir, est capital… beaucoup ne le comprennent pas et cherchent seulement dans la littérature… alors que tout est dans le texte et le "son".

Cordialement

Gilles
Gilles R
 
Messages: 1485
Inscription Forum: 09 Juin 2004 15:34
Localisation: Ile-de-France
  • offline

Message » 30 Nov 2004 10:02

Gilles R a écrit:
Sir David Willcocks a écrit:Entre le tempo idéal (durée totale se rapprochant de l'heure quarante) et une conception sonorore unique (la beauté du son n'est pas un ornement couvrant une apparence creuse mais elle semble faire partie intrinsèque de ce dernier de sorte que tout en découle naturellement), je tiens là la plus belle interprétation d'une oeuvre à ce jour.


Oui. Très important !
Malher en tant que chef a pu essayé des combinaisons d'orchestration, elles sont intégrées dans ses symphonies, il faut les faire sonner.
Myung-Whun Chung a cette qualité du soucis de faire sonner magnifiquement l'orchestre. Ce que tu dis dans le passage, que je me suis permis d'épaissir, est capital… beaucoup ne le comprennent pas et cherchent seulement dans la littérature… alors que tout est dans le texte et le "son".




Rencontrer ton agrément sur ce chapitre me remplit de ...bonheur :D
Sir David Willcocks
 
Messages: 354
Inscription Forum: 28 Nov 2004 15:40
Localisation: Cambridge
  • offline

Message » 30 Nov 2004 10:25

Sir David Willcocks a écrit:Rencontrer ton agrément sur ce chapitre me remplit de ...bonheur :D


:wink: Mais nous aurons l'occasion d'être encore souvent d'accord ou alors… d'argumenter nos avis différents. Avec le plaisir cordial de converser avec entre passionnés de musique… (tout en sachant que la vérité en matière d'art musical ne s'exprime pas avec les mots).

Bonne journée, Sir David Willcocks.

À plus tard…

Gilles
Gilles R
 
Messages: 1485
Inscription Forum: 09 Juin 2004 15:34
Localisation: Ile-de-France
  • offline

Message » 01 Déc 2004 17:39

Je suis plutôt nouveau, je débarque, et voilà qu'on parle de Mahler, chic chic :D

Merci pour ton analyse, Sir David, ça m'a donné envie de la ré-écouter cette 2e, ça faisait bien 6 mois que je l'avais plus écoutée. :wink: :wink:

Je serais cependant moins catégorique pour la qualifier de « réussite sans faille ». Loin de moi l’idée de dévaloriser la grande réussite esthétique de l’œuvre, cependant elle ne réussi pas à convaincre sur le message délivré, en tout cas à mon avis, et probablement aussi de l’avis du compositeur lui même si on replace la deuxième dans le contexte de l’entier de la production Mahlérienne.

Le premier mouvement est une grande réussite. Une conception sans faille d’une belle forme sonate qui conduit inéluctablement vers une conclusion d’une grande noirceur. Après un tel mouvement, Mahler ne savait pas trop comment lui offrir un pendant positif dans le final en suivant la même rigueur dans la structure formelle. Finalement, Mahler choisit de résoudre son problème « par la bande ». Je m’explique : le final est basé sur des éléments extra-musicaux, non seulement le texte final, mais aussi la logique théâtrale de la longue introduction. Mahler, ne sachant pas comment conduire logiquement sa musique vers une apothéose finale, puise son inspiration ailleurs et sort ainsi la musique de l’abîme du premier mouvement par une sorte de tour de passe-passe. En cela la 2e n’est pas une réussite sans faille, mais c’est précisément ce qui fait son charme…

La vraie conclusion à l’interrogation du premier mouvement, c’est la 6e. D’ailleurs, juste avant la descente chromatique « catastrophique » du 1er mouvement de la 2e, on entend le « cri » d’une trompette qui transforme un accord majeur en accord mineur par abaissement de la tierce : c’est le leit-motiv de la 6e !
PtitSuisse
 
Messages: 42
Inscription Forum: 23 Nov 2004 22:08
  • offline

Message » 02 Déc 2004 0:50

Oh le beau sujet que voilà ! Je suis toute ouie. :)

Et un petit lien vers la filière Mahler (dans lequel j'avais commis un petit CR d'écoute :oops: ).
http://www.homecinema-fr.com/forum/view ... =29676958&
Ninja40
 
Messages: 1526
Inscription Forum: 22 Aoû 2002 16:37
  • offline

version DVD

Message » 29 Juil 2005 10:54

A voir egalement la tres belle version DVD d'Abado avec l'orchestre de Lucerne!
Le mixage 5.1 est tres reussi et le concert emouvant avec un Abado encore amaigri et convalescent mais qui nous offre 1h20 de pur bonheur!
Dans le meme ordre d'idée la 9eme et la 5eme par le meme interprete valent egalement le coup d'oeil!
lapphi
 
Messages: 54
Inscription Forum: 21 Juil 2005 9:16
  • offline

Message » 25 Aoû 2005 17:29

Bonjour à tous,

J'ai découvert pas plus tard que hier soir (hé oui j'suis "jeune" en classique :oops:) la 2eme de Malher en live (concert gratuit !) : "répétition" de l'Orchestre Philarmonique de Lorraine avec Jacques Mercier (direction) Elzbieta Smytka (Soprano), Jadwiga Rappé (Mezzo) avant qu'ils ne partent pour le Festival de musique de la Chaise Dieu.
Et j'en suis encore sous le charme ! :o
Bref me voilà en quête d'une gravure de bonne facture (ma femme m'a bien ajouté hier soir que "t'as beau dire ce n'est pas pareil en concert qu'en CD"...)

J'ai bien lu les posts mais je ne trouve pas de critique/avis sur les 2 versions de
Zubin Mehta ?
- Israel Philharmonique, Gustafson et Quivar (Teldec) [existe en DVD audio 8)]
Image

- Philharmonique de Vienne, Cotrubas soprano et Ludwig alto (Decca Legends)
Image


De même côté SACD hybrid quelqu'un connait la version de Michael Tilson Thomas avec le San Francisco Symphony Orchestra (enregistrement DSD) ?
Image

Merci d'avance pour vos critiques :wink:
changpolion
 
Messages: 146
Inscription Forum: 07 Aoû 2002 12:09
Localisation: non loin de Divodurum
  • offline

Message » 25 Aoû 2005 17:46

Bonjour,

La version de Abbado à Lucerne, couplée avec La Mer de Debussy, me plait beaucoup. En plus, prise de son trés bonne.

Eric
Le Blaireau
 
Messages: 933
Inscription Forum: 21 Juin 2003 7:21
Localisation: Limoges
  • offline

Message » 25 Aoû 2005 18:14

Très beau effectivement. Et la 7e qui sera sans aucun doute éditée, donnée cette année, au même festival, risque d'être plus extraordinaire encore.

Alain :wink:

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56774
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 25 Aoû 2005 19:17

Et bien voilà une bonne nouvelle :wink:
Celui là, je me jetterai dessus dés qu'il sortira.

Eric
Le Blaireau
 
Messages: 933
Inscription Forum: 21 Juin 2003 7:21
Localisation: Limoges
  • offline

Message » 25 Aoû 2005 20:29

je possede la version de Mehta chez Decca : prise de son fabuleuse

Et Christa Ludwig :o :P , elle a le don de faire pleurer tellement c'est beau.
gauchepatte
 
Messages: 896
Inscription Forum: 03 Juin 2002 23:12
Localisation: Angers
  • offline

Message » 26 Aoû 2005 9:45

merci gauchepatte :wink:
Je m'en doutais car j'ai 2 autres Decca Legends qui m'ont fait grand plaisir :P

Mais outre la prise de son (qui doit être bonne également sur le SACD ou sur le DVD audio) j'aurais aimé l'avis des spécialistes sur l'interprétation de Metha ou de Tilson Thomas... :)

d'avance merci :wink:
changpolion
 
Messages: 146
Inscription Forum: 07 Aoû 2002 12:09
Localisation: non loin de Divodurum
  • offline


Retourner vers Musique enregistrée : BD, CD & DVD

 
  • Articles en relation
    Dernier message