Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: ashday, Le daim et 10 invités

Musique enregistrée : BLURAY, CD & DVD musicaux, interprètes...

Quelle version préférez-vous ?

Trevor Pinnock
20
23%
Il Giardino Armonico
38
44%
Neville Marriner
6
7%
I Musici
7
8%
Cette analyse ne m'intéresse pas.
16
18%
 
Nombre total de votes : 87

"Les 4 Saisons" : comment l'entendons-nous ?

Message » 11 Fév 2005 9:09

Je vous indique le lien d'une réponse qui concerne la battue et le rythme…

Cela éclairera peut-être cette notion de tempo.

http://www.homecinema-fr.com/forum/view ... #168604964

Bonnes lectures et à vos CD… :P

Gilles
Gilles R
 
Messages: 1485
Inscription Forum: 09 Juin 2004 15:34
Localisation: Ile-de-France
  • offline

Annonce

Message par Google » 11 Fév 2005 9:09

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 12 Fév 2005 20:29

dub a écrit:Bon.Je suis un peu en retard pour rendre ma copie — mais je voulais avoir le temps d’écouter plusieurs fois et de comparer les deux versions sélectionnées l’une après l’autre.


Tu n'es pas en retard du tout, dub, tu es même en avance… tu es passé directement à la confrontation des deux versions.

Un petit compte rendu d'écoute d'une petite minute sur un passage que tu trouves "spectaculaire" serait bienvenu pour nous tous.

Essaie de repérer ce que les cordes font comme mouvement de phrases, lorsqu'il jouent tous ensemble et ce que fait le violon seul, derrière l'intervention de l'ensemble.
Essaies d'entendre les différences.
Ne cherche pas des choses très savantes, mais ce que tu entends en prêtant un peu d'attention : à la situations dans les graves ou les aigus. Les mouvements sont ils montant ou descendant ? Les jeux rapides liés ou ou ponctuels et détachés ?

Non tu n'es pas en retard… tout le monde prend son temps. Et c'est un jeu.

dub a écrit:1/ Il Giardino Armonico. Dès le début le tournoiement des violons et les alternances de « coup d’éclairs » et de « coups de vent » sont très expressives. L’entrée en scène à 0’47” du violon solo fait l’effet d’une libération en même temps que se déploie sous les yeux la scène attendue : les gouttes tombent — drues et grosses. L’effet est d’autant plus saisissant que le timbre de l’instrument, un beau violon du 17° siècle, me paraît exceptionnel : chaud et vibrant — le crin frappant la corde en produisant un effet charnel à la surface de la peau. Le phrasé est extrêmement nerveux (même chose qu’à la plage 4 à 1’40” !) et en même temps très expressif. C’est une version très « rapide » — qui donne un effet d’emportement et de vitesse beaucoup plus grand que la version de T. Pinnock : ce qui n’est pas une question de tempo, puisque, à 2’40” pour la première contre 2’49” (soient 7%) de différence, on ne peut pas dire qu’il y ait une grosse différence. Tout est ici plus « Strum und Drang », si l’on peut dire et me fait l’effet d’une façon « subjective » de peindre l’emportement et le tourment de l’âme face au déchaînement des éléments.

2/ Trevor Pinnock. Par opposition la scène sonore est ici plus vaste (un peu moins précise à mon goût, d’ailleurs) et surtout donne une impression d’espace ample et de majesté : le ciel et les nuages, noirs, massifs et menaçant, s’ouvrent devant le regard — avant de se déchirer (0’48” : le’ tempo est donc identique à 1’’ près) enfin. Tout est joué ici de façon plus équanime et comme pour éviter intentionnellement tout effet d’expressivité ou de sentimentalité. Non point totuefois que l’instrument sonne avec rondeur (à 1’40’’ il prend des accents tout autant déchirants). La manière qu’a le violon solo de laisser chacune des notes ponctuant ses phrases comme un instant en suspens, accompagné d’un clavecin qui me paraît plus soutenu renforce cet effet, de peindre l’âme comme saisie par le sentiment du sublime face à la nature sans borne. Bref, cela me donne l’impression d’une version pour ainsi dire plus « objective », tendant à restituer si l’on veut l’amplitude des phénomènes naturels pour en susciter la présence en l’auditeur.

Comme j’étais un peu curieux de cet effet — à mon goût très sensible – d’impression de vitesse dans la version 1 et d’impression de retenue dans la version 2, je me suis repassé la version d’Europe Galante : 2’22’’ au compteur… Le tempo est cette fois réellement plus rapide (avec un peu plus de réverbération à l’enregistrement me semble-t-il). À 0’43’’ surgit le violon, très virtuose en même temps qu’il prend des accents très déchirants. L’ensemble également soutenu par le clavecin (plus en avant vers 1’50’’-1’55’’) donne un sentiment d’urgence et d’irréversibilité des phénomènes. La conclusion – dans laquelle la dernière note reste un instant retenue — semble sceller un inévitable destin. Ce qui me paraît plus proche de la version 1. De même, j'ai réécouté la version de Yehudi Menuhin (tempo plus lent et violon plus appuyé et encore plus expressif).

Bref, je me garderai bien de donner une conclusion de style « and the winner is… ». Mais il me semble que l’opposition entre ce que j’ai désigné par les termes maladroits de version subjective Strum und Drang et de version objective de type sentiment du sublime offre une alternative intéressante à l’écoute. Je pense préférer la première quoi qu’elle me paraisse peut-être en un sens relever d’une sorte d'anachronisme — sans pourtant parvenir à éviter la seconde (que j'ai achetée pour l'occasion).


Cdlt :wink:


C'est une comparaison intéressante qui demande des réponses ou au moins des avis…
Mais la comparaison sur un passage un peu plus détaillée nous manque. Juste comme excercice d'argumentation.
Cet exercice de comparaisons de deux versions, peut porter sur une trentaine de seconde… avec le plaisir d'entendre les différences de phrasé et d'accentuation de la musique.
Il y a des différences "énormes"…

À tous… allez-y !!! :wink:

Gilles
Gilles R
 
Messages: 1485
Inscription Forum: 09 Juin 2004 15:34
Localisation: Ile-de-France
  • offline

Message » 17 Fév 2005 23:04

Il me semble qu'il manque certaines copies… 8) non ?

D'accord, vous prenez votre temps… d'accord, vous avez raison.

Mais… nous sommes si impatient d'avoir des nouvelles de vos écoutes !

Courage… on vous attend. :wink:

Gilles
Gilles R
 
Messages: 1485
Inscription Forum: 09 Juin 2004 15:34
Localisation: Ile-de-France
  • offline

Message » 17 Fév 2005 23:19

Gilles R a écrit:Il me semble qu'il manque certaines copies… 8) non ?

D'accord, vous prenez votre temps… d'accord, vous avez raison.

Mais… nous sommes si impatient d'avoir des nouvelles de vos écoutes !

Courage… on vous attend. :wink:

Gilles


Ils sont comme moi — intimidés :lol:
n'empêche, ça serait mes élèves, ça serait zéro! :mdr:

La configuration dans mon profil


Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 35067
Inscription Forum: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Savagnin et Comté
  • offline

Message » 17 Fév 2005 23:34

dub a écrit:Ils sont comme moi — intimidés :lol:



Vous n'allez pas faire des chichis… Personne n'est là pour juger. :roll:
Alors, faites l'exercice pour vous… mais, passez si possible par l'écrit.
Après vous voyez…

Cela m'étonnerait que vos notes ne méritent pas de nous faire tendre l'oreille sur un détail…



:wink: À plus…
Gilles R
 
Messages: 1485
Inscription Forum: 09 Juin 2004 15:34
Localisation: Ile-de-France
  • offline

Message » 17 Fév 2005 23:45

promis, ce WE je me lance!

(c'est dit... j'ai plus le choix...)
SoulMan
 
Messages: 1877
Inscription Forum: 04 Juin 2004 10:23
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 18 Fév 2005 12:24

SoulMan a écrit:(c'est dit... j'ai plus le choix...)

Bravo, ça c'est la bonne technique :wink:
blue dream
 
Messages: 1346
Inscription Forum: 26 Jan 2004 10:24
  • offline

Message » 18 Fév 2005 12:58

blue dream a écrit:
SoulMan a écrit:(c'est dit... j'ai plus le choix...)

Bravo, ça c'est la bonne technique :wink:


Donc on suit l'exemple… :wink:

La configuration dans mon profil


Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 35067
Inscription Forum: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Savagnin et Comté
  • offline

Message » 23 Fév 2005 2:04

Moi, j'entends ça... comment dire... comme de la musique d'ascenseur... :lol:
fredicol
 
Messages: 1806
Inscription Forum: 23 Juil 2004 0:51
Localisation: BAGNEUX
  • offline

Message » 23 Fév 2005 8:55

fredicol a écrit:Moi, j'entends ça... comment dire... comme de la musique d'ascenseur... :lol:



Tu n'y entend que ça ?

Si tu vas par là, ce n'est rien d'autre que de la musique pour répondeur… :roll:

C'est beaucoup plus intéressant à écouter en détail, et de voir comment cela s'articule…
Malgré leur côté tube éternel, ces "4 saisons" sont d'excellents supports pour approcher la forme dans la composition.

Mais si tu as une proposition à faire pour ce genre d'exercice… tu es le bienvenu !

Aide-nous… :wink:

Gilles
Gilles R
 
Messages: 1485
Inscription Forum: 09 Juin 2004 15:34
Localisation: Ile-de-France
  • offline

Message » 27 Fév 2005 20:57

Les comptes rendus d'écoutes n'arrivant plus, nous pouvons peut-être choisir un autre mouvement de ces "Quatre saisons"… un mouvement lent maintenant.

Mais comme les mouvements lents restent, chacun, autour d'une idée, je vous propose de faire une écoute comparative des 4 mouvements lents et d'entendre les manières utilisées pour développer ou d'entretenir une idée musicale particulière.

Les écoutes du mouvement vif de l'Été sont toujours valables. Et nous avons encore à faire les comparaisons des interprétations…

Il y a encore à voir sur ces 4 Saisons… et nous n'allons pas y passer l'hiver !
Si ?

Nous verrons bien… Les retours de vacances de février devraient donner du tonus pour écrire…

À bientôt.

Gilles
Gilles R
 
Messages: 1485
Inscription Forum: 09 Juin 2004 15:34
Localisation: Ile-de-France
  • offline

Message » 28 Fév 2005 11:46

Bon, j'ai laissé un peu trainer... mais voici ce que j'avais envie de dire sur cette oeuvre:

Alors, ayant écouté pas mal ce mouvement, dans les différentes versions que j'ai pu me procurer, je propose de faire mon analyse d'un passage en particulier (dans la lignée du commentaire de blue dream).

J'ai donc choisi de m'intéresser au passage 0:36 à 0:50

J'ai essayé de suivre sur la partition, n'étant pas capable de reconnaître les notes à l 'oreille, si ça intéresse quelqu'un elles sont librement téléchargeables là:
http://www.mutopiaproject.org/cgibin/ma ... r=VivaldiA
J'avoue que beaucoup de choses m'échappent dans la partition, mais je me suis contenté de suivre les lignes du violon soliste et des 1° violons, et ça m'a permis de voir.

J'aime beaucoup ce passage, car à 0:36 on a un point de départ, avec une "retenue" du tuti qui part de pianissimo et augmente progressivement le volume à chaque changement de note jusqu'à 0:41, on sent bien la puissance contenue des éléments prêts à se déchaîner dans ce passage.

Ensuit de 0:41 à 0:43, on continue à augmenter le volume, mais les notes changent, la mesure précédente est répétée, on descend d'un demi ton, pour finalement conclure sur la note précédente. Alors je ne sais pas si cet appuis est du à l'impression suggestive laissée par la note plus longue puis l'arrêt des altos et violoncelles, mais j'ai l'impression que la note est volontairement laissée en suspens par le chef vu que sur la partition, c'est une double-croche comme les autres.

Toujours est il que cette note viens clore le passage en renforçant l'impression d'une montée en puissance contenue. Personnellement, j'adore l'instant qui suit. Car il n'y a pas de pose réellement marquée, mais pourtant, cette note laissée en suspens alors que la furie commence réellement à se déchaîner représente, je pense le premier coup de tonnerre qui laisse un écho persistant alors même qu'il a disparu. Et, immédiatement, le déchaînement de l'orage proprement dit peut commencer.

Le passage de 0:43 à 0:46 avec sa furieuse montée représente pour moi l'ouverture de ce déchaînement.

Et le passage suivant, de 0:46 à 0:50 avec une note assénée par le violon principal, sur chaque temps, mais ne laissant pas vraiment le temps de respirer entre, me fait penser au déchaînement proprement dit.



Ensuite, j'avais envie de donner mon impression subjective sur ce mouvement, et les différentes interprétation que j'ai pu me procurer autour de moi.

- Uli Jon Roth : Interprétation moderne par un guitariste du genre qui se débrouille avec ses dix doigts, c'est assez théâtralisé, je pense que ça reste intéressant, et que ça peut faire un bon point d'entrée pour les fans de rock/métal. Après, ça ne tiens pas la comparaison avec les autres versions, la guitare électrique manque cruellement d'expressivité par rapport à ce que l'on peut entendre ailleurs... donc, le verdict de cette interprétation, outre la performance artistique, et le mélange des genres, c'est que la performance technique ne fait pas tout, il manque l'émotion, et également que c'est bien triste de remplacer les effets (orage) rendus par de vrais instruments par des effets "pyrotechniques".

- Nigel Kennedy : Je ne m'attarderais pas trop sur cette version puisqu'elle est sujette à polémiques, brièvement je dirais que le violon principal est très en avant, que la puissance du tonnerre est essentiellement rendue par des attaques fortes, j'aime bien le coté vif et incisif, mais au final je trouve que ça manque de nuances.

- Carmignola : Une impression de rapidité, de fluidité, d'aisance, tout se tiens, s'enchaîne extrêmement vite, j'apprécie le talent des interprètes, ça fuse, c'est sans répits, la tension est omniprésente, aucun relâchement. La seule "pause" dans le "fusillement des archets" est dans la montée à 1:43-1:47 et une mesure répétée à 1:56-2:00 jouée de la même façon appuyée. Du coup le final ressemble plus à une libération mais même là, je trouve que c'est trop rapide. Je pense que cette interprétation met plus en avant le talent des musiciens que l'émotion à
proprement parler.

- Berliner Philharmoniker - Von Karajan : La puissance est ici rendue par la quantité des instruments, les nuances sont là, une impression de fluidité générale se dégage de cette interprétation, comme de "Carmignola", globalement, j'ai l'impression que tout est plus structuré, académique, propre. A force d'entendre les différentes versions, je me plais a imaginer que cette version doit être très fidèle à la partition originale. Le piano entre 0:35 et 0:44 permet un certain relâchement, ce qui n'était pas le cas dans la version "Carmignola", du coup, le crescendo de 0:45-0:48 met en exergue le passage qui suit, et le passage en solo
0:49-0:58 donne l'impression d'être plus aéré et ralenti par rapport à la version précédente, et pourtant, malgré des notes moins appuyées, il est tout aussi mis en exergue que la version précédente, et ce, je pense de par la "préparation" qui a été faite dans le passage précédent. Du coup, on apprécie pleinement la "descente" qui suit, et le "passage de main" à l'ensemble à 1:07 est saisissant.

- Vittorio Negri - English Chamber Orchestra : J'aime bien cette vesion également, car je trouve qu'elle offre un compromis entre Il Giardino Armonico et les autres dans l'utilisaiton du clavecin(?) qui ne martelle pas la mesure mais est quand même utilisé dans les passages de tourmente. (j'ai pas encore trop écouté cette version...)

- Il Giardino Armonico : La version à mon sens la plus expressive, et c'est tant mieux que ça soit celle de référence, déjà j'apprécie la dynamique, la distinction évidente entre la voix principale et le reste, la diversité des instruments qui apportent de légères touches ajoutant considérablement à l'expressivité générale. Puis je trouve que le retrait du clavecin(?) (remplacé par un orgue?) donne une vision plus aérienne, moins martelée à cette interprétation.
Je vais donc voter pour celle là.

Bien sur si j'ai dit des conneries, n'hésitez pas... :)
SoulMan
 
Messages: 1877
Inscription Forum: 04 Juin 2004 10:23
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 28 Fév 2005 12:35

Merci Soulman,

Avant de commencer une conversation sur ton compte rendu de comparaisons d'interprétations, fort bien venue, je conseillerai d'aller voir l'extrait de la partition dont nous parlons, à l'adresse que tu donnes (excellente idée).

Sélectionnez dans la case : Estate/summer : A4.pdf.
Une fois téléchargé, ouvrez le dossier et sélectionnez : summer-score-a4.pdf.
Le début du Presto de l'Été commence page 24 au 2ème système.

Essayez de suivre…

Bonnes lectures :wink:

Gilles
Gilles R
 
Messages: 1485
Inscription Forum: 09 Juin 2004 15:34
Localisation: Ile-de-France
  • offline

Message » 28 Fév 2005 15:41

grace à ce thread j'ai acheté les Giardino et Carmignola en plus de I Musici que j'avais déjà et je les ai écoutés plusieurs fois avec beaucoup de plaisir.
Déjà rien que pour ça, merci beaucoup.

Sinon, j'ai un peu la flème de faire un compte-rendu détaillé de comment je l'entend, mais de tête, je vais dire quelques mots sur ce qui m'a le plus marqué:

Le début de mouvement que je préfère des 3 est Giardino. Il y a à la fois beaucoup de puissance dans l'attaque des premières notes et j'apprécie tout particulièrement leur façon de jouer ces successions de notes descendantes qui se répètent. C'est à la fois joué alternativement à gauche et à droite, et de façon crescendo! C'est ce qui m'a donné l'impression la plus réaliste d'une pluie qui se met à tomber de plus en plus fort. C'est sublime.
I Musici joue tout du même coté et Carmignola n'a pas cette même progression en intensité.

Par contre, ce qui me gâche un peu le plaisir est vers la fin, un court passage où il y a cette rupture de rythme avec des notes presques dissonantes. Il y a la même chose chez I Musici, alors que Carmignola arrive à mieux le fondre dans le rythme et dans les sonorités du reste du mouvement.
mcarre1
 
Messages: 5988
Inscription Forum: 24 Mai 2003 22:14
Localisation: 06
  • offline

Message » 23 Mar 2005 22:21

Choisi t-on un autre mouvement ?

Un mouvement lent ?


Des avis ?


Gilles
Gilles R
 
Messages: 1485
Inscription Forum: 09 Juin 2004 15:34
Localisation: Ile-de-France
  • offline


Retourner vers Musique enregistrée : BD, CD & DVD

 
  • Articles en relation
    Dernier message