Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 11 invités

Musique enregistrée : BLURAY, CD & DVD musicaux, interprètes...

Les interprètes des sonates de Scarlatti ?

Message » 28 Oct 2004 8:28

Abraham.ctl a écrit:En ce qui concerne le disque des plus belles sonates de Scott Ross, je n'ai pas été déçu contrairement à Gilles R. Je n'ai pas été particulièrement frappé par une ennorme baisse de qualité par rapport à l'autre disque que j'ai de lui (le concerto italien de Bach).


Je n'ai pas non plus fait de comparaison directe sur Scarlatti entre Ross, Horowitz et Pogorelich, les recoupements sont de toute façon assez faibles entre mes 3 disques (2 sonates sur 40).


Abbraham.ctl, sensible à notre différence d'appréciation, j'ai réécouté en partie le CD de Scott Ross "Les plus belles sonates de Scarlatti". Je suis toujours relativement déçu des trois premières plage dans l'ordre du disque. Cela ne vient pas que de l'interprète, mais aussi de la prise de son, faite d'après ce que je perçois à environ 6 m de l'instrument avec une résonnance gênante du parquet du lieu.
Interprétation que je trouve assez neutre… Cela s'améliore à la quatrième plage, pour devenir tout à fait autre chose à la 5e et jusqu'à la 9e (j'ai arrété ici).
Pour t'en convaincre zappe STP de la 1ere plage à la 7e par exemple. Le son et l'engagement du jeu n'est pas le même (la prise de son n'est plus la même).
Je relativise donc ce que j'ai déclaré trop globalement sur l'ensemble du CD de Scott Ross… C'est vrai que je n'avais fait qu'une écoute partielle que sur les 3 premières sonates jouées.

Merci de ta remarque qui me permet de modérer mes propos trop systèmatiques.

Pour la comparaison avec Horowitz… cela n'a plus rien à voir.
Le jeu pianistique de Horowitz est pleine de varations de toucher : perlé, piqué, fluidité… et les articulations des nuances augmentent la ponctuation des phrases musicales et la couleur même des inflexions dynamiques.
Un thème repris deux fois chez Scott Ross est joué égal à chaque fois, chez Horowitz la 2éme fois évoque le "jeu en écho", avec une dfférence de nuance (courant en musique vocale et instrumentale d'ensemble). Bien sûr le piano permet cela… mais c'est surtout le fait d'une grande intelligence du texte… à écouter.
Les sonates n'ont plus le même visage…

Cordialement
Gilles
Gilles R
 
Messages: 1485
Inscription Forum: 09 Juin 2004 15:34
Localisation: Ile-de-France
  • offline

Annonce

Message par Google » 28 Oct 2004 8:28

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 28 Oct 2004 11:26

Effectivement, en les réécoutant hier soir, j'ai trouvé que les premières sonates jouées par Ross sur ce disque étaient en retrait par rapport aux autres. Le jeu est assez mécanique, alors que dans la plupart des autres il est fluide et nuancé. Il y a donc 3 ou 4 sonates sur ce disque qui ont du être jouées en regardant la partition avec un minimum de travail préparatoire (elles se caractérisent par un respect strict du tempo et des notes, mais peu de nuances subtiles). Heureusement, les 15 ou 16 autres sont d'un tout autre niveau...

Je me suis fait aussi la même réflexion sur les thèmes repris 2 fois de façon strictement identique. Sur les sonates jouées de manière un peu mécanique, l'effet n'est pas très joyeux, par contre, je trouve cela très intéressant sur les sonates plus travaillées.
Abraham.ctl
 
Messages: 2016
Inscription Forum: 09 Mar 2003 2:13
Localisation: Paris
  • offline

Message » 28 Oct 2004 15:12

La version de Queffélec ! ça croustille ! Quelle agilité, quelle finesse, quelle intelligence !!

C'est une version rééditée qui est sortie ou ressortie récemment ou un nouvel enregistrement ?

Vous avez fait le tour des versions je crois et je suis d'accord avec l'ensemble de ce qui a été dit peut-être un bémol pour la remarque d'Haskil sur Scott Ross ( il y a des sonates absolument remarquables, l'intégrale est à éviter en effet, mais il y a un disque des meilleures sonates et celui-là est incontournable).

Horowitz, Haskil, Landowska, Leonhardt, Hantaï et.... Pletnev (je n'aime pas beaucoup ce pianiste en règle général mais il faut bien avouer que son disque Scarlatti est de loin la chose qu'il a fait de mieux et vous n'en parlez pas...)
fredicol
 
Messages: 1806
Inscription Forum: 23 Juil 2004 0:51
Localisation: BAGNEUX
  • offline

Message » 30 Nov 2012 21:01

Queffelec : ça c'est du piano, de la musique et de la joie ! V'là une madame qui sait tendre un discours !! J'adore !!!
Sinon, jamais pu me défaire de Zacharias qui a tout compris de cette musique, malgré/ en dépit/ grâce à ... ses illustres aînés :wink:
Accord
 
Messages: 825
Inscription Forum: 06 Avr 2005 22:08
  • offline

Message » 01 Déc 2012 11:12

Bonjour,

Une vision un peu différente de la votre, mais sans doute pas contradictoire :wink: : j'ai découvert Domenico Scarlatti par des chemins de traverses et en venant de ma culture initiale, à savoir en assistant à un concert que le pianiste de Jazz Enrico Pieranunzi avait consacré à ce compositeur.

C'est à mon entendement, une des rares, très rares réussites d'un Jazzman jouant de la musique classique.

Image

[youtube]k6TIKac4NEM[/youtube]
[youtube]LFgdfA-5KhE[/youtube]
syber
 
Messages: 11742
Inscription Forum: 30 Juil 2005 15:07
  • offline

Message » 01 Déc 2012 14:15

Ouarf, j'ai du mal à accrocher mais les pianistes Jazz/classique forment deux mondes à part, et c'est dit sans aucun jugement de valeur, (Monk : c'était un immense pianiste :wink: ! hélas, en suis resté là ... ).
Pour moi le seul qui a su faire la jonction entre les deux mondes c'est pas S François mais Gulda, mais je serais intéressé de savoir ce qu'en pense un amateur de jazz ... :wink:
Accord
 
Messages: 825
Inscription Forum: 06 Avr 2005 22:08
  • offline

Message » 01 Déc 2012 14:23

Je n'ai jamais aimé le son de Gulda... très Jazzy et trop percussif à mon goût.
fredicol
 
Messages: 1806
Inscription Forum: 23 Juil 2004 0:51
Localisation: BAGNEUX
  • offline

Message » 01 Déc 2012 14:24

Accord
 
Messages: 825
Inscription Forum: 06 Avr 2005 22:08
  • offline

Message » 01 Déc 2012 14:48

J'ai assisté à un concert d'un violoniste classique qui avait invité un musicien de Jazz sur scène pour jouer ensemble. Le violoniste, ne sachant pas improviser, avait fait le louable effort de transcrire les impros de Stéphane Grappelli sur un titre enregistré sur CD pour pouvoir jouer avec son invité. C'était un bel effort de sa part, mais j'avais pitié pour lui tellement c'était mauvais. A sa décharge, lorsqu'il s'est agit de lui rendre la politesse et que les deux musiciens ont alors joué une pièce classique, le jazzman semblait avoir un jeu bien terne et rigide.

Un autre concert auquel j'ai assisté entre Brigitte Engerer et Guillaume de Chassy. Le principe - un peu repris par Enrico Pieranunzi dans ses Sonates de Scarlatti - consistait en une introduction scrupuleuse de la partition d'une pièce classique par Engerer, puis De Chassy prenait le relais en improvisant sur le thème exposé. C'était douloureux tant la comparaison était cruelle. De Chassy ne savait pas quoi dire, il annonnait, tournait en boucle sans avancer dans sa proposition de discours. C'était ennuyeux.

Mais on pourrait penser également par exemple aux disques de Bill Evans (mon idole) avec orchestre ou de McCoy Tyner. A chaque fois, ça ne fonctionne pas. Soit les orchestrations font pompeuses ou kitchissimes avec des nappes de violons qui débordent, soit le ton est emprunt de componction, soit on soupçonne d'étranges intentions de la part des promoteurs de l'enregistrement, comme une sorte de sentiment d'infériorité, de jugement de valeur mal digéré entre ces deux styles musicaux qui susciterait un besoin de reconnaissance mal maîtrisé.

Et je préfère ne trop rien dire sur Loussier qui est pour moi une véritable torture à écouter. Ni Galliano, que j'apprécie par ailleurs, dont le disque de Bach était un peu ennuyeux. En tapant ce texte, je repense également à des impros de Ivry Gitlis que j'avais vu à la TV étant ado amateur exclusif de jazz et c'était tellement peu convainquant, là aussi.

Tous ces pièges, ces maladresses, ces incompréhensions, sont évités par Pieranunzi (qui est un peu mon idole aussi, je dois le reconnaître). Il arrive réellement à comprendre et interpréter les musiques de ces deux mondes.


Je ne connais pas Gulda autrement que par le nom. Il faudra que je m'y attarde attentivement. :wink:


EDIT : Sur un autre fil, je citais Cortot - toujours lui - comme exemple de pianiste qui a pour moi des caractéristiques de jeu Jazz (concerto en La de Schumann avec Ferenc Fricsay à la baguette).
syber
 
Messages: 11742
Inscription Forum: 30 Juil 2005 15:07
  • offline

Message » 01 Déc 2012 15:49

Evans : oui ! mon premier disque de jazz :wink:
Si tu pouvais m'indiquer 2-3 CD de Pieranunzi (en mp STP parce qu'ici, et même si je n'ai rien contre le HS contrôlé, c'est de Scarlatti dont il est question !)
Accord
 
Messages: 825
Inscription Forum: 06 Avr 2005 22:08
  • offline

Message » 02 Déc 2012 16:45

Accord a écrit:Queffelec : ça c'est du piano, de la musique et de la joie ! V'là une madame qui sait tendre un discours !! J'adore !!!
Sinon, jamais pu me défaire de Zacharias qui a tout compris de cette musique, malgré/ en dépit/ grâce à ... ses illustres aînés :wink:


N'est-ce pas !

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 54924
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 02 Déc 2012 19:13

Bonjour,

Je ne suis pas un spécialiste...mais j'adore cette version !
Image

Musicalement,
lbhc
lbhc
 
Messages: 131
Inscription Forum: 03 Avr 2007 17:28
Localisation: Lyon
  • offline

Message » 03 Déc 2012 20:22

Je ne suis pas sûr qu'il ait beaucoup enregistré Scarlatti, mais le jeu de ce Mr me plait beaucoup :

Image
brckalovic
 
Messages: 129
Inscription Forum: 21 Déc 2007 11:37
Localisation: paris
  • offline

Message » 06 Déc 2012 16:57

Au clavecin, je trouve Pierre hantai inégalé, il a maintenant enregistré 4 galettes ; de plus, les prises de son sont magnifiques.
Mais il ne faut pas non plus oublier Staier, 2 cd DHM et un teldec, décapants aussi.
Par contre, lire que Scarlatti c'est monotone.. m'étonne ! C'est tellement inventif, unique en son genre !
HOLLIGER
 
Messages: 2047
Inscription Forum: 31 Jan 2005 8:38
  • offline


Retourner vers Musique enregistrée : BD, CD & DVD

 
  • Articles en relation
    Dernier message