Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Hoian, joky1954 et 29 invités

Musique enregistrée : BLURAY, CD & DVD musicaux, interprètes...

Les interprètes des sonates de Scarlatti ?

Message » 25 Oct 2004 9:26

Nous cherchons des avis sur les inteprètations des sonates de Domenico Scarlatti.

Nous avons sélectionné plusieurs grandes interprétations, les versions pour clavecin et les versions pour pianos et avons fait de très courts commentaires.

D'abord les historiques :

- Vladimir Horowitz (CBS) Les sonates sous les doigts d'Horowitz, c'est la virtuosité d'un jeu qui a marqué l'histoire de l'interprétation au clavier. (version piano)

- Ralph Kirpatrick (Archiv Produktion) Le découvreur de l'ensemble de l'œuvre pour clavier joué au clavecin de Scarlatti. (clavecin)

D'autres versions historiques importantes : celle de Dino Lipatti (piano), de Artur Rubinstein (piano) et une plus récente de Kenneth Gilbert (clavecin)


Les versions récentes :

- Scott Ross (Erato) une intégrale de référence, et un CD pour "les plus belles sonates". (clavecin)

- Pierre Hantaï (Mirare) Une autre version clavecin encore plus récente dans le sillage de Scott Ross, un autre son. (clavecin)

- Ivo Pogorelich (DGG) une vision personnelle, l'énergie pour une musique qui aime rayonner. (piano)

Cette liste n'est pas exhaustive, il y a d'autres versions intéressantes …
Si vous avez des commentaires à faire sur ces propositions, ils seront les bienvenus et sont attendus.


Merci :wink:

Gilles
Gilles R
 
Messages: 1485
Inscription Forum: 09 Juin 2004 15:34
Localisation: Ile-de-France
  • offline

Annonce

Message par Google » 25 Oct 2004 9:26

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 25 Oct 2004 9:48

Celle de Rafael Puyana (HM) Je n'ai jamais pu aller au bout du disque tant je trouve ça ennuyeux et ampoulé. Mais ne connaissant que cette interprétation c'est peut être les sonates de Scarlatti qui sont comme ça, tout au moins pour moi.
LaurentV
 
Messages: 11729
Inscription Forum: 04 Mar 2002 2:00
  • offline

Message » 25 Oct 2004 10:16

LaurentV a écrit:Celle de Rafael Puyana (HM) Je n'ai jamais pu aller au bout du disque tant je trouve ça ennuyeux et ampoulé. Mais ne connaissant que cette interprétation c'est peut être les sonates de Scarlatti qui sont comme ça, tout au moins pour moi.


Salut Laurent,
J'ai des souvenirs de Rafael Puyana jouant Scarlati avec un gros son de clavecin, qui va bien pour les œuvres du padre Antonio Soler. Cela merche moins bien pour l'esprit pluis fluide et le style courant de Scarlatti.

Ce que tu dis sur l'ennui d'écouter un disque entier des sonates de Scarlatti est tout à fait normal.
Ces sonates ne sont pas faites pour être jouées dans leur continuité. Elles s'apprécient comme ont les jouaient à l'époque au milieu d'autres pièces d'autres compositeurs.
De plus le clavecin, instrument merveilleux à dose moyenne est un délice, à forte dose avec le haut du spectre toujours présent en permanence, il fini par fatiguer.
Pour apprécier les sonates de Scarlatti, il vaut mieux en écouter deux trois, et puis passer à autre chose.
Les versions jouées au piano, font moins cet effet, par contre une monotonie peut venir, si on relache son écoute, par le style très homogène de l'écriture de Scarlatti. Donc idem, déguster en entrée ou dessert… mais pas en plat de résistance.
Les plats de résistance, il faut les trouver chez Beethoven… les grandes sonates. Ou faire un pique-nique dans les forêts de Haydn et de Mozart.

Pour le petit-déjeuner ? …d'abord le silence.

Bonne journée :wink:
Gilles R
 
Messages: 1485
Inscription Forum: 09 Juin 2004 15:34
Localisation: Ile-de-France
  • offline

Message » 25 Oct 2004 12:02

Gilles R a écrit:Nous cherchons des avis sur les inteprètations des sonates de Domenico Scarlatti.

Nous avons sélectionné plusieurs grandes interprétations, les versions pour clavecin et les versions pour pianos et avons fait de très courts commentaires.

D'abord les historiques :

- Vladimir Horowitz (CBS) Les sonates sous les doigts d'Horowitz, c'est la virtuosité d'un jeu qui a marqué l'histoire de l'interprétation au clavier. (version piano)

- Ralph Kirpatrick (Archiv Produktion) Le découvreur de l'ensemble de l'œuvre pour clavier joué au clavecin de Scarlatti. (clavecin)

D'autres versions historiques importantes : celle de Dino Lipatti (piano), de Artur Rubinstein (piano) et une plus récente de Kenneth Gilbert (clavecin)


Les versions récentes :

- Scott Ross (Erato) une intégrale de référence, et un CD pour "les plus belles sonates". (clavecin)

- Pierre Hantaï (Mirare) Une autre version clavecin encore plus récente dans le sillage de Scott Ross, un autre son. (clavecin)

- Ivo Pogorelich (DGG) une vision personnelle, l'énergie pour une musique qui aime rayonner. (piano)

Cette liste n'est pas exhaustive, il y a d'autres versions intéressantes …
Si vous avez des commentaires à faire sur ces propositions, ils seront les bienvenus et sont attendus.


Merci :wink:

Gilles



Au rayon historique piano :

Clara Haskil dont les enregistrements Westminster et Philips sont d'une virtuosité et expression inoubliables.

Marcelle Meyer dont les enregistrements Discophiles Français réédités par EMI sont tout aussi magnifiques que ceux d'Horowitz et d'Haskil.

A noter qu'Haskil et Horowitz en plus de jouer de façon fascinante... ont su composer des programmes de disques qui font que l'ennui ne pointe jamais quand on écoute leurs galettes dans la continuité.

Au rayon historique, historique, il faudrait aussi citer des enregistrements de la fin du XIXe et du début du XXe siècle assez renversants, mais évidemment d'un son assez pitoyable. On y vérifie que contrairement aux idées reçues véhiculées par une bonne partie de la critique : les tempos ralentissent depuis plus d'un siècle... On jouait, globalement, beaucoup plus vite autrefois que maintenant.


Au rayon historique clavecin :

Wanda Landowska : instrument sans grâce, mais jeu fascinant de précision et d'invention... préméditée. EMI

Ruggero Gerlin, son élève : étrange, un scarlatti pesant, lourd mais jamais indifférent. Indisponible. Comme Puyanna, élève lui aussi de Landowska, mais assommant dans quasi tout ce qu'il joue en studio.

Enregistrements récents clavecin :

Problème Scott Ross : j'ai écouté la totalité de son intégrale Erato que j'ai finalement donnée tant les bonnes interprétations étaient la portion congrue de cette somme enregistrée à la va vite. Ne tient pas la route... Hélas, mille fois hélas. Peut-être une cinquantaine de sonates sur 550... Et encore...

Pierre Hantaï : d'un tout autre niveau : Horowitz au clavecin, démoniaque.

Gustav Leohnardt : chez Seon (repris par PHilips, puis par RCA, maintenant je ne sais pas ou) : le plus hispanique que je connaisse, ça claque du talon de façon indescriptible.


Enregistrements récents piano :

Anne Queffélec chez Erato (1970 environ) : remarquable en tout point et pas cher !

Zaccharias : grande variété du jeu, vif argent, splendide. EMI

Pogorelich : évidemment, même si ce jeu sent un peu trop la mise au point. Pour le coup, à écouter une sonate et passer à autre chose. Dans son genre, d'un niveau de réalisation pharamineux mais d'une uniformité dans les moyens mis en oeuvre trop voyante à la longue.

Le problème de l'instrument se pose pour Scarlatti : clavecin ou piano ?

Les sonates qui comprennent des accacciatures ne sonnent pas bien au piano (une accacciature est un accord dissonnant et violent sur le clavecin, vaguement assimilable à un cluster fait avec le plat de la main ou l'avant bras sur le piano dans la musique contemporaine).

Les autres sonnent très bien au piano. On sait aujourd'hui que Scarlatti en avait plusieurs à sa disposition à la cour de Madrid. Aucun n'est parvenu jusqu'à nous. Mais on en a reconstruit. Et je crois qu'un disque va sortir de sonates de Scarlatti jouées sur un piano forte reconstitué d'un type très proche en fait des premiers fabriquées par Cristofori.


Alain :wink:

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 54915
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 25 Oct 2004 13:08

Merci Alain,

L'avis d'un pro c'est quand même autre chose…

C'est vrai… Clara Haskil et Marcelle Meyer… j'ai oublié, l'inoubliable comme tu le dis.
Pourtant Marcelle Meyer, je devrais m'en souvenir, j'écoute si souvent son dique "L'œuvre de clavier" de Rameau (EMI). Quel clarté de jeu, quelle sensibilité ! Rien que la "Gavotte et 5 doubles" des "Nouvelles suites"… et je fonds d'émotion.

Il y a des versions que je connaissais par réputation, mais que je n'avais pas entendu ou il y a si longtemps (W. Landowska).

Pour Scott Ross, je te rejoindrai. J'ai écouté son disque "Les plus belles sonates" ce week-end et c'est effectivement joué sans un engagement ni la rigueur à la hauteur de sa réputation. Était-il lassé ou les a t-il trop jouées… il n'y a plus de fraicheur. Pourtant il a donné des concerts d'une autre qualité.
Je ne sais pas si tu as remarqué, mais il y a pas mal de bruit de mécaniques (bruits graves).

Les nouveaux comme Queffélec et Zaccharias sont pour moi à découvrir.

Merci encore Alain :wink:

À bientôt… (peut-être derrière des RF7 ?)

Cordialement

Gilles
Gilles R
 
Messages: 1485
Inscription Forum: 09 Juin 2004 15:34
Localisation: Ile-de-France
  • offline

Message » 25 Oct 2004 13:23

Bonjour à tous,

Le disque de Gustav Leohnardt chez Séon n'est pas si mauvais. Quelques sonates permettent même de ressentir l'intérêt de la syncope, presque comme une gêne respiratoire ! (et Gustav Leohnardt réusssit cela bien mieux que Pierre hantaï). L'enregistrement est certes trop clair (sur mon système, c'est dire !)

J'avais écouté un vinyle de Gustav Leohnardt chez Jean Pascal G., sans doute chez Philips, qui paraissait exceptionnel, mais non réédité en CD...
alexandret
 
Messages: 1395
Inscription Forum: 27 Aoû 2001 2:00
Localisation: Paris
  • offline

Message » 25 Oct 2004 13:37

Moi j'ai pogorelich et Horowitz

Pogorelich, c'est effectivement léché de chez léché :o
La sonate, plage 6 (de mémoire), est incroyable ...

Je préfère toutefois par Horowitz, c'est un jeu plus direct, qui me parle plus ...

Déjà entendu un peu de Scott Ross, c'est barbant je trouve ... Il me fait penser à Ton Koopman avec bach : c'est carré, précis, mais ennuyeux ...
cow2
 
Messages: 339
Inscription Forum: 26 Nov 2003 15:02
  • offline

Message » 25 Oct 2004 15:42

alexandre t a écrit:Bonjour à tous,

Le disque de Gustav Leohnardt chez Séon n'est pas si mauvais. Quelques sonates permettent même de ressentir l'intérêt de la syncope, presque comme une gêne respiratoire ! (et Gustav Leohnardt réusssit cela bien mieux que Pierre hantaï). L'enregistrement est certes trop clair (sur mon système, c'est dire !)

J'avais écouté un vinyle de Gustav Leohnardt chez Jean Pascal G., sans doute chez Philips, qui paraissait exceptionnel, mais non réédité en CD...



Alexandre ! Quel plaisir de te revoir ! Samedi, justement, je déplorais ton absence en parlant avec Laurent V !


Non, non : Leonhardt est génial, peut être le meilleur de tous au clavecin..., le plus ibérique, avec Hantaï dont la "folie" est d'un autre ordre : je l'y trouve satanique.

J'ai peut-être encore le vynile. Le problème de la prise de son de ce disque, c'est que le clavecin est pris de trop près, les micros dans les sautereaux. Faut écouter le clavecin à un niveau très bas. Un clavecin, dans une pièce de 30 m2, ça fait environ le niveau sonore d'une personne qui parle à voix douce ! Un clavicorde encore moins...


Alain :wink:

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 54915
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 25 Oct 2004 15:52

Gilles écrit : Merci Alain


De nada !

Marcelle Meyer, je devrais m'en souvenir, j'écoute si souvent son dique "L'œuvre de clavier" de Rameau (EMI). Quel clarté de jeu, quelle sensibilité ! Rien que la "Gavotte et 5 doubles" des "Nouvelles suites"… et je fonds d'émotion.


La gavotte et ses doubles par Marcelle Meyer est phénoménale, comme tout ce que cette femme a enregistré. Me souviens d'avoir avec des amis brésiliens fait écouter Meyer à Argerich : elle était soufflée. Pianistiquement et musicalement ! Ses Couperins ne sont pas mal non plus ! Quel esprit ! Une sacrée bonne femme, copine de Radiguet, de Cocteau, de tout le monde du paris des années 20 et 30. Il existe une photo d'elle à moitié nue sur la plage avec Radiguet !

Pour Scott Ross, je te rejoindrai. J'ai écouté son disque "Les plus belles sonates" ce week-end et c'est effectivement joué sans un engagement ni la rigueur à la hauteur de sa réputation. Était-il lassé ou les a t-il trop jouées… il n'y a plus de fraicheur. Pourtant il a donné des concerts d'une autre qualité.
Je ne sais pas si tu as remarqué, mais il y a pas mal de bruit de mécaniques (bruits graves).


Me souviens plus des bruits. Il ne les as pas trop jouées, il les as surtout enregistrées à la va-vite en collaboration avec la radio. Et comme il avait des doigts, la plupart n'ont pas été apprises... Rien à voir avec le grand Scott Ross !

Les nouveaux comme Queffélec et Zaccharias sont pour moi à découvrir.


Queffélec : c'est son premier disque, enregistré juste après qu'elle a gagné le concours de Munich. C'est vraiment bien ! Zaccharias a fait trois disques de Sonates de Scarlatti et un que je connais pas ou il y uniquement la même sonate captée en public au cours de ses concerts !

À bientôt… (peut-être derrière des RF7 ?)


Ben voui !


Alain :wink:

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 54915
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 26 Oct 2004 0:07

C'est quand même un plaisir de vous lire tous les 2 :D

Bonjour Alexandre. Heureux de te revoir parmi nous.
LaurentV
 
Messages: 11729
Inscription Forum: 04 Mar 2002 2:00
  • offline

Message » 26 Oct 2004 9:36

Bonjour Alain, Bonjour Laurent,

Et merci de votre acceuil !

J'espère que vous allez bien...
De mon coté, un mariage (il faut bien rentrer dans l'âge adulte d'une manière ou d'une autre) le 18 septembre dernier, puis un petit voyage au Cambodge, et un aller-retour hebdomadaire à Pau depuis un an maintenant...

A part des disques, je n'ai rien écouté depuis au moins un an et demi...donc pas grand chose à raconter sur les forums "matériels", mais je veille...


Alain, ta critique du disque de Pletnev donnait vraiment envie de l'acheter. Et le disque est enthousiasmant (les études symphoniques !!!! quel plaisir !)

Laurent, ton Nat 03 est un achat récent ? Il ne me rappelle rien.

A bientôt
Alexandre
alexandret
 
Messages: 1395
Inscription Forum: 27 Aoû 2001 2:00
Localisation: Paris
  • offline

Message » 26 Oct 2004 10:55

Tous mes voeux de bonheurs pour de longues années.


Le Nat03 c'est pas pour moi. J'ai conseillé cet ampli à Julien Max Jacquemin qui l'a acheté pour ses JMR Evolution III, il a trouvé un 140 pour aller avec. Il est très content de cet achat.
LaurentV
 
Messages: 11729
Inscription Forum: 04 Mar 2002 2:00
  • offline

Message » 26 Oct 2004 11:02

je parlais du Nat 03, pas d'un Nait 3, mais en l'écrivant, il me semble que tu avais déjà ton tuner quand j'étais passé chez toi...c'est le passage au 29 ans (il y a trois jour) qui est dur...

Alexandre
alexandret
 
Messages: 1395
Inscription Forum: 27 Aoû 2001 2:00
Localisation: Paris
  • offline

Message » 26 Oct 2004 12:08

:oops:

Le NAT 03 il y a bien 4 ans que je l'ai

J'ai confusé aussi :-?
LaurentV
 
Messages: 11729
Inscription Forum: 04 Mar 2002 2:00
  • offline

Message » 27 Oct 2004 12:07

En ce qui concerne le disque des plus belles sonates de Scott Ross, je n'ai pas été déçu contrairement à Gilles R. Je n'ai pas été particulièrement frappé par une ennorme baisse de qualité par rapport à l'autre disque que j'ai de lui (le concerto italien de Bach).

Je n'ai pas écouté son intégrale donc je ne contredirait pas Haskil. Peut-être a-t-il porté une attention particulière à certaines sonates.

Je n'ai pas non plus fait de comparaison directe sur Scarlatti entre Ross, Horowitz et Pogorelich, les recoupements sont de toute façon assez faibles entre mes 3 disques (2 sonates sur 40).
Abraham.ctl
 
Messages: 2016
Inscription Forum: 09 Mar 2003 2:13
Localisation: Paris
  • offline


Retourner vers Musique enregistrée : BD, CD & DVD

 
  • Articles en relation
    Dernier message