Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 10 invités

Musique enregistrée : BLURAY, CD & DVD musicaux, interprètes...

LES MEilleurs ENregistrements CLASSIQUES (Volume2)

Message » 07 Nov 2009 20:26

Très, très proche, on ne sait pas faire la différence, et certaines fonctions sont même beaucoup plus compréhensibles. PSA l'a pris comme standard et bien d'autres entreprises (il aurait 14 % du marché à présent).

Karl Friedrich Abel est un grand compositeur méconnu. Il s'est un peu adonné à la boisson sur la fin après la mort de son grand-ami, Johann Christian Bach, fils de J.S. Bach. Tous les deux ont vécu à Londres vers 1760-1780 en donnant des concerts communs réputés.
La plupart de ses oeuvres n'ont pas été publiées de son vivant, et sont restés dans des armoires, dont ce manuscrit conservé par un nommé Gainsborough.

La viole de gambe jouée par Paolo aurait appartenu à un gambiste français du 18ème. Quelle précision cet instrument, les attaques de notes sont parfaites, la basse est dynamique sans bavure. La captation est idéale à mon sens, on entend l'instrument tel qu'il est, sans réverbération, ni sécheresse.

Anna Picard dans le BBC Music Magazine en a dit: The sound is highly intoxicating. Both Pandolfo’s expressivity and technique are beyond praise.
(On s'intoxique très vite à l'écoute. L'expressivité et la technique de Pandolfo laissent sans voix - aucune louange ne saurait suffire)
Dernière édition par jbpfrance le 08 Nov 2009 22:50, édité 1 fois.
jbpfrance
 
Messages: 6411
Inscription Forum: 07 Fév 2006 10:25
  • offline

Annonce

Message par Google » 07 Nov 2009 20:26

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 08 Nov 2009 20:41

Francis CABREL
SAMEDI SOIR SUR LA TERRE
1994

Boris_da a dit:

Timbres: La voix est très présente, sans artifice. La sonorité est globalement assez claire.

Image: L'echo est perceptible. La voix est bien localisée au tout premier plan. Le contre-chant est difficile à cerner parfois, mais c'est caractéristique des ces albums, les deux chants sont très proches en timbre puisqu'il s'agit, je crois, de la voix de Francis Cabrel dans les deux cas, autrement dit il s'auto double*.

Dynamique: La batterie est très bien rendue. C'est flagrant sur le final de la piste 2.

Equilibre: Le grave descend bas, l'ensemble est cohérent.

Définition: Un son riche mais propre. Dès les première secondes, les cordes sont saisissantes de réalisme. Il y a peut-être un sentiment de fouillis parfois, mais chaque son est identifiable, ça ne dépend alors que du pouvoir du système à isoler chaque instrument.

4.7


Je pars d'une note de 4,0 (aléatoire puisque c'était un "0" à l'époque)


jbpfrance disait

J'ai bien lu la critique de CAMOCIM, le 22/11/2003, qui critiquait HORS SAISON, selon lui, trop chargé en graves. Comme il n'a pas critiqué ce CD, j'ai donc retiré le "C" et son vote -1.

Personnellement, j'avais écouté HORS SAISON, il est loin d'être à la hauteur de celui-ci. Camocim avait raison... pour Hors Saison.

Ici, les aigus sont superbes, la voix est excellement bien prise, seuls les graves sont un peu moins tendus que je pouvais l'espérer. En effet, ils résonnent un peu. Et Hadouk ou Barber font mieux dans ce domaine.

Comme je retire le -1 de Camocim, ce qui le fait donc monter, pour attirer l'attention, je mettrai un "0" personnellement. En effet, ces graves un peu "lâches" peuvent gêner sur certaines chaînes.


Me voici de nouveau avec ce CD mais avec ma nouvelle installation: je pensais qu'avec mon caisson, tout allait s'arranger, hé bien, oui et non:

- mes nouvelles enceintes descendant plus bas et plus proprement, le son des basses sans caisson est quasiment correct. Aucun manque dans ce secteur.
Ne pas oublier que j'ai du acheter un caisson car l'infra-grave ne passait plus contrairement à mon installation précédente sur des enceintes dites moins performantes.
- cette fois, quand je mets le caisson, çà pousse le tympan (encore le caisson est quasiment au mini) d'une manière gênante. Ainsi caisson coupé, le son est "conforme". Et çà, c'est anormal, 99% des autres CD sont "plus" corrects, avec caisson.

Par contre, TOUTES les observations de boris_da (et mon ancien commentaire aussi) sont (très) exactes. La voix est excellente, nette, juste devant, précise, pas de stéréo "déplacée" genre cordes vocales à gauche et bouche à droite. Les instruments sont agréables, le placement spectaculaire. Excellents bas-médiums (plage 2, comme il est dit). Le médium et les aigus sont bien au-dessus de la moyenne d'un bon CD aussi. L'aération est excellente aussi.

Résultat très problématique: le calcul des paramètres donne avec tous les "+" et avec ce gros "-" (qui n'apparaît pas sans caisson, mais qui pour moi pose un vrai problème): 4,55
Cette note ne veut RIEN dire, tellement de "+" avec ce gros "-" (qui disparaît à 95 % une fois le caisson arrêté !), çà ne rime à rien. C'est une note qui va poser problème sur des installations HIFI de moyenne gamme.
J'hésite et je mets 4,3 (comme moeb), car il y un "loup" ici et je ne peux le laisser passer.

Finalement, mon ancienne installation en 4.0 frontale était suffisamment performante (mon frère qui l'a récupérée m'appelle quasiment tous les jours pour me le rappeler). Enfin, j'ai gagné en spatialisation des instruments (avec une vraie stéréo, en 2.1, normal...).

En plus, l'enregistrement est à un assez fort niveau... en général... ceci explique cela...
jbpfrance
 
Messages: 6411
Inscription Forum: 07 Fév 2006 10:25
  • offline

Message » 08 Nov 2009 20:53

corsario a écrit:
jbpfrance a écrit:Un Concerto pour violon presque chambriste, une sonate à Kreuzer aux dimensions concertantes, deux lectures qui tentent d’en finir avec les idées reçues. Mais au total, une interprétation rayonnante au secret bien gardé.
selon
http://www.arte.tv/fr/Tous-les-CD/1712558.html

Bon, on ne finira pas tant que vous n'aurez pas écouté mon Satie... il va mettre tout le monde d'accord. :P

Côté coeur, le Stradivarius d'Isabelle me fait tourner la tête... de toutes façons, mais sur "Satie", ce sera la voix de Juliette qui va détrôner ce violon (quoique...) avec le piano (cette fois, bien audible) qui va vous faire craquer. :P


A propos de Satie, que je n'ai pas encore écouté, il a eu la note maximale en prise de son chez Classica en février 2009, 4 sur 4 (les casques sur l'image ci-dessous) : "superbe prise de son, équilibrée, définie". je sens que ça va me plaire.

Image

Il a eu la note maximale aussi pour l'interprétation, R10, et pour la qualité du livret (4 coeurs). C'était un des disques du mois de Classica. Avec sa note technique de 4/4 il était également qualifié pour avoir une chronique "prise de son" dans les Discophages du mois suivant, mais ce sont 6 autres CD qui ont été sélectionnés pour la rubrique "Discophage" de mars 2009 (choisis parmis les CD qui avaient eu 4 sur 4 en technique au mois de février).


Très bel album effectivement, diapason d'or également d'ailleurs
zygomat
 
Messages: 1049
Inscription Forum: 27 Sep 2005 10:05
Localisation: Monts du Lyonnais
  • offline

Message » 08 Nov 2009 21:17

jbpfrance a écrit:Francis CABREL
SAMEDI SOIR SUR LA TERRE
1994


Ah ben c'est marrant que ce disque revienne sur le devant de la scène, car je l'ai écouté plusieurs fois ce week end.
J'avais le souvenir de commentaires élogieux, commentaires que je n'ai pu retrouver à cause du pb de recherche sur le forum, mais je vois que tu les as retrouvés.
Ce disque m'a un peu déçu.
Ces graves profonds et omniprésents tout au long du disque sont pesants, je ne sais pas si l'on peut classer cela comme problème technique ou artistique. Mais c'est un peu gonflant surtout que tout le reste est effectivement très beau.
La voix et les cordes notamment.
J'ai remarqué aussi que le message devenait un peu confus lors des fortissimo.
J'ai un problème de résonnace sur le morceau 8 "Octobre".
Difficile à écouter à niveau un peu élevé ce disque.
Ma note sera 4.3.

Chris.
Chris42400
 
Messages: 717
Inscription Forum: 29 Avr 2006 23:48
  • offline

Message » 08 Nov 2009 22:19

Chris42400 a écrit:
jbpfrance a écrit:Francis CABREL
SAMEDI SOIR SUR LA TERRE
1994


Ces graves profonds et omniprésents tout au long du disque sont pesants ...
Ma note sera 4.3.

Chris.


Voilà, rassure-toi, ce n'est absolument pas ta chaîne. C'est encore un CD pour iPxd et assimilés. A un poil près, c'était un CD audiophile. Le problème était bien masqué, je l'avoue.
jbpfrance
 
Messages: 6411
Inscription Forum: 07 Fév 2006 10:25
  • offline

Message » 08 Nov 2009 22:21

zygomat a écrit:Très bel album effectivement, diapason d'or également d'ailleurs


Une note... une note... page 1, nous avons la classification... facile à suivre..

Cà le fera grimper dans la notation... merci...
jbpfrance
 
Messages: 6411
Inscription Forum: 07 Fév 2006 10:25
  • offline

Message » 08 Nov 2009 23:34

jbpfrance a écrit:
zygomat a écrit:Très bel album effectivement, diapason d'or également d'ailleurs


Une note... une note... page 1, nous avons la classification... facile à suivre..

Cà le fera grimper dans la notation... merci...


Tu as raison... Mais quand je lis (avec bonheur) vos critiques et surtout celles de Dominique, je me sens tout petit à côté... :oops:
zygomat
 
Messages: 1049
Inscription Forum: 27 Sep 2005 10:05
Localisation: Monts du Lyonnais
  • offline

Message » 09 Nov 2009 1:03

Des encouragements, c'est déjà çà !
jbpfrance
 
Messages: 6411
Inscription Forum: 07 Fév 2006 10:25
  • offline

Message » 09 Nov 2009 11:10

corsario a écrit:
boris_da a écrit:Question très importante: Pour juger du réalisme d'une prise de son, doit-on avoir la sensation que le concert a lieu chez soi, où doit-on avoir la sensation d'être transporté dans la salle de concert?

Quand l'acoustique de la pièce d'enregistrement (studio ou salle de concert) disparait, et que la prise de son est proche, on a l'impression que le piano est chez soi. En changeant de pièce (en quittant sa position d'écoute), Corsario retrouve les sensations de son enfance :wink: . Pour moi, cela semble faire descendre la note.

Quand la prise de son est plus éloignée, que le rayonnement du piano permet de faire ressortir l'acoustique de la pièce d'enregistrement, on a alors la sensation de changer d'espace, et d'être dans la salle de concert. Cela semble faire monter ma note.
Le problème, dans ce cas, c'est que l'acoustique de la pièce d'enregistrement et l'acoustique de la pièce d'écoute s'additionnent. Cela peut provoquer une sensation de gène.


On note la fidélité : si c'est un piano dans un salon qui a été enregistré, on regarde si ça ressemble à un piano dans un salon. Si c'est un piano dans une salle de concert, on regarde si ça ressemble bien à un piano dans une salle de concert. Evidemment on se grade des excès : si c'est un piano enregistré dans un stade de foot ou un piano enregistré complêtement à l'intérieur de la caisse, même si le résultat est "fidèle" à l'intention ça m'étonnerait que l'on soit satisfait.

Donc, piano proche ou piano dans une salle, si c'est bien fait, les notes doivent être excellentes dans les deux cas, indépendamment de nos préférences personnelles.

En effet, on peut aussi le voir comme ça et je suis d'accord avec toi.
Corsario a écrit:
boris_da a écrit:S'il vous plait, donnont chacun une note aux disques, en argumentant, et gardons-en la parternité. On fait une moyenne qui, elle, est représentative.
Le but n'est pas d'harmoniser pour arriver à un accord.


Si, c'était ça le but. C'était notre espoir : que les notes d'un CD soient suffisamment proches entre elles pour qu'on puisse avoir quelque chose de solide.

Ca fait longtemps que cet espoir est déçu (et il y a pire que le Lewis avec son écart de 4.3 à 4.9. Il y a par exemple le Kenny Barron "Live at Bradley's" avec des notes entre 3.5 et 4.9...).

Donc voilà, en fait c'est un peu raté. C'est quand même un petit peu mieux qu'une simple liste ou chacun cite les CD dont il apprécie la prise de son (comme dans le sujet initial avant le volume 1) parce que malgré tout il y a une espèce de "consensus" ou de "contrôle" quand il y a suffisamment de notes, mais bon, on est très loin d'un classement crédible, à cause du nombre peu élevé de notes par disques, qui font que les notes "farfelues" prennent quand même pas mal d'importance.

Là ça change pas mal les choses pour moi. Mais j'avoue que les deux démarches sont intéressantes. Seulement, comme tu le dis, c'est peine perdue quand les notes ont tant d'écart. Mais je ne crois pas qu'il s'agissent que de différences de goùt ou de sévérité dans la notation, en tout cas pas uniquement. Il y a des grosses différences de sonorités dans nos chaines hifi, comme on peut en voir dans les magasins quand on fait des comparaisons. Si bien que certains disques sont mis en valeur chez les uns et passent plus inaperçu chez les autres. Dans ce cas, difficile d'arriver à un accord.

Exemple: tu as clairement identifié une dynamique supérieure pour le Paul Lewis par rapport au Rubinstein lors de ta comparaison, et moi strictement l'inverse. C'est surement du à une différence dans la courbe de réponse de nos installation, mettant un peu en valeur telle ou telle partie du spectre.

En tout cas je ne laisse pas tomber le Lewis ( :lol: sinon je me retrouve cul nu), et je vais le comparer à nouveau en mettant un peu d'eau dans mon vin.

Attention pour le Kenny Barron, je vais bientôt le noter. :P
boris_da
 
Messages: 495
Inscription Forum: 10 Mai 2005 21:30
Localisation: 95
  • offline

Message » 09 Nov 2009 12:21

:idee: Et pour le fichier excel, est-ce qu'il ne suffirait pas de faire apparaitre en plus de la moyenne, l'écart type et la variance. En général c'est comme ça qu'on fait.
boris_da
 
Messages: 495
Inscription Forum: 10 Mai 2005 21:30
Localisation: 95
  • offline

Message » 09 Nov 2009 14:18

boris_da a écrit::idee: Et pour le fichier excel, est-ce qu'il ne suffirait pas de faire apparaitre en plus de la moyenne, l'écart type et la variance. En général c'est comme ça qu'on fait.


l'écart-type et la variance c'est la même chose (au carré près) ;)

L'idée est plutôt d'obtenir une moyenne réaliste (pour un classement réaliste), en virant les notes farfelues (que l'on suppose être les deux notes extrêmes).
Savoir s'il y a beaucoup d'écart entre les notes (c'est ça l'info que donne l'écart-type) est une autre information, moins cruciale pour le commun des mortels, et plus difficile à interpréter (mais on peut rajouter une colonne avec l'écart-type pourquoi pas, soyons fous)

Sinon avec les deux colonnes moyennes (moyenne consensus et moyenne générale) on a déjà une idée de l'écart-type : si les deux moyennes sont différentes ça veut dire qu'il y a dispersion des notes. A mon avis ça suffit, ce n'est pas la peine de compliquer à outrance le tableau.
corsario
 
Messages: 2227
Inscription Forum: 01 Fév 2005 18:39
Localisation: Paris
  • offline

Message » 09 Nov 2009 14:35

boris_da a écrit:
Corsario a écrit:
boris_da a écrit:S'il vous plait, donnont chacun une note aux disques, en argumentant, et gardons-en la parternité. On fait une moyenne qui, elle, est représentative.
Le but n'est pas d'harmoniser pour arriver à un accord.


Si, c'était ça le but. C'était notre espoir : que les notes d'un CD soient suffisamment proches entre elles pour qu'on puisse avoir quelque chose de solide.

Ca fait longtemps que cet espoir est déçu (et il y a pire que le Lewis avec son écart de 4.3 à 4.9. Il y a par exemple le Kenny Barron "Live at Bradley's" avec des notes entre 3.5 et 4.9...).

Donc voilà, en fait c'est un peu raté. C'est quand même un petit peu mieux qu'une simple liste ou chacun cite les CD dont il apprécie la prise de son (comme dans le sujet initial avant le volume 1) parce que malgré tout il y a une espèce de "consensus" ou de "contrôle" quand il y a suffisamment de notes, mais bon, on est très loin d'un classement crédible, à cause du nombre peu élevé de notes par disques, qui font que les notes "farfelues" prennent quand même pas mal d'importance.

Là ça change pas mal les choses pour moi. Mais j'avoue que les deux démarches sont intéressantes. Seulement, comme tu le dis, c'est peine perdue quand les notes ont tant d'écart. Mais je ne crois pas qu'il s'agissent que de différences de goùt ou de sévérité dans la notation, en tout cas pas uniquement. Il y a des grosses différences de sonorités dans nos chaines hifi, comme on peut en voir dans les magasins quand on fait des comparaisons. Si bien que certains disques sont mis en valeur chez les uns et passent plus inaperçu chez les autres. Dans ce cas, difficile d'arriver à un accord.

Exemple: tu as clairement identifié une dynamique supérieure pour le Paul Lewis par rapport au Rubinstein lors de ta comparaison, et moi strictement l'inverse. C'est surement du à une différence dans la courbe de réponse de nos installation, mettant un peu en valeur telle ou telle partie du spectre.


je ne crois pas à une différence entre installations, pour la simple raison que j'ai écouté trois installations différentes : mes EMP2, mon casque Stax Omega 2 et mon casque moulé earsonics EM3 PRO. Le Lewis est au dessus du Rubinstein dans les trois cas, et les timbres du Rubinsteins sont insatisfaisant dans les trois cas. Je pense vraiment que c'est notre goût ou notre manière d'écouter ou nos repères qui sont différents.

Pour la dynamique, ça dépend aussi du jeu du pianiste, mais je maintiens que la dynamique du Lewis est plus importante que celle du Rubinstein, même si celle du Rubinstein n'est pas scandaleuse (sauf sur l'allegro de la sonate au clair de Lune, quand il faudrait vraiment des forte).

Sonate Pathétique : sur l'adagio (ou l'andante) c'est très clair (le passage pianissimo à sforzando puis forte dans le crescendo et retour au piano), je crois que c'est à partir de 2'00.
Sonate au clair de lune : sur l'allegretto le Lewis descend plus bas sur les pianissimo et monte un peu plus haut sur les forte. C'est surtout sur le 3ème mouvement de la sonate au clair de Lune que l'on entend la différence entre les deux.

Ca se voit aussi sur les courbes (ici le premier mouvement de la pathétique) :

Rubinstein
Lewis

mais le Lewis est enregistré un peu plus fort que le Rubinstein, donc ces courbes sont un peu trompeuses.

Au final la différence n'est pas tant sur la dynamique que sur la qualité des timbres pendant les forte : c'est là où le Rubinstein pèche notamment.

D'autres détails dans ce post.

boris_da a écrit:Attention pour le Kenny Barron, je vais bientôt le noter. :P


N'oublie pas de monter le son (il est enregistré bas car grande dynamique). Il y a un verre qui vibre sur la plage 1, mais dès la plage 2 c'est parfait. Le volume II est parfait également (ah, twilight song, superbe !....)
corsario
 
Messages: 2227
Inscription Forum: 01 Fév 2005 18:39
Localisation: Paris
  • offline

Message » 09 Nov 2009 15:36

corsario a écrit:
boris_da a écrit::idee: Et pour le fichier excel, est-ce qu'il ne suffirait pas de faire apparaitre en plus de la moyenne, l'écart type et la variance. En général c'est comme ça qu'on fait.


l'écart-type et la variance c'est la même chose (au carré près) ;)

L'idée est plutôt d'obtenir une moyenne réaliste (pour un classement réaliste), en virant les notes farfelues (que l'on suppose être les deux notes extrêmes).
Savoir s'il y a beaucoup d'écart entre les notes (c'est ça l'info que donne l'écart-type) est une autre information, moins cruciale pour le commun des mortels, et plus difficile à interpréter (mais on peut rajouter une colonne avec l'écart-type pourquoi pas, soyons fous)

Sinon avec les deux colonnes moyennes (moyenne consensus et moyenne générale) on a déjà une idée de l'écart-type : si les deux moyennes sont différentes ça veut dire qu'il y a dispersion des notes. A mon avis ça suffit, ce n'est pas la peine de compliquer à outrance le tableau.


Pour l'instant, j'ai fait ainsi:

Delta entre la plus forte note et la plus faible: 0,6 : OK
Si compris entre 0,6 et 1,0: je fais apparaître la mention HUMM.... donnant lieu à chercher la différence

si > 1, la mention "NON" apparaît et il y analyse cas par cas:
- si plus de 5 votants et une seule note bien inférieure, cette note n'est pas prise en compte (elle est indiquée, mais pas prise en compte dans le calcul (proposition corsario) (de nombreux cas, et Barron vient de récupérer 100 places :wink: )
- si plus de 5 votants et toutes sortes de notes, discussion sur le forum (ce cas n'est pas encore rencontré actuellement)

Il n'y a pas tellement de cas trop litigieux quand même. Enfin, dans le bas du classement, là on va aller à la pêche de temps à autre.
jbpfrance
 
Messages: 6411
Inscription Forum: 07 Fév 2006 10:25
  • offline

Message » 09 Nov 2009 16:31

En tous cas, il y a un vrai mystère autour des tambours de Barry Lindon (plage 6), c'est le seul exemple où il y a un vrai "grand écart" entre certaines chaînes. J'ai eu la confirmation chez grand x. Et ce n'est pas -du tout- dans des fréquences de caisson. Rien à voir.
Alors que d'autres caisses claires peuvent être merveilleusement bien rendues sur ces mêmes chaînes.
J'ai bien pensé que mon (mes) installation (s) en faisai(ent)t de trop, j'ai alors vérifié sur des Apertura et sur les Sphères de Cabasse, ils rendaient de la même manière.

Pour le reste, ma foi, les timbres de chaque chaîne tournent autour d'une vérité qu'il est difficile de définir en valeur absolue. Surtout qu'un "plus" entraîne assez souvent un "moins". Même sur les Sphères de Cabasse (je n'ai entendu que 2 fois un son si pur et si réel en reproduction....), tout n'est pas 100 % bon (en timbres, je veux dire... car en distortion sur tout le spectre et surtout dans les basses, c'est :o :o :o ).
jbpfrance
 
Messages: 6411
Inscription Forum: 07 Fév 2006 10:25
  • offline

Message » 09 Nov 2009 19:42

Un grand amateur de Jazz a publié ses meilleurs CD (que ce soit en son ou en contenu musical, ce n'est pas clair).
J'ai testé ses propositions, comme suit

Image

4,26 Décevant

Image

4,30 Décevant

Image

4,42 Pas beaucoup mieux

Image

4,58 Un peu mieux

Image

4,44 Humm...

Image

4,24 Oh là là...

Image

4,62 Ah... ici... un CD enfin écoutable pour un novice du Jazz qui veut comprendre ce type de musique par la clarté sonore.

Conclusion: sur ces échantillons pris au hasard, çà fait statistiquement 10 à 20 % de CD enregistrés correctement (du moins, au niveau des audiophiles). Je ne suis plus prêt d'acheter des CD même sur recommandation de spécialistes de Jazz pour découvrir des "soit-disants" merveilles sonores...
jbpfrance
 
Messages: 6411
Inscription Forum: 07 Fév 2006 10:25
  • offline


Retourner vers Musique enregistrée : BD, CD & DVD

 
  • Articles en relation
    Dernier message