Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

Musique enregistrée : BLURAY, CD & DVD musicaux, interprètes...

Les termes musicaux que vous voudriez connaitre

Message » 04 Nov 2004 16:10

Ah oui, très clair.

Quoiqu'il faudrait pratiquer ces choses-là pour bien faire...

@+
Bernard
blue dream
 
Messages: 1346
Inscription Forum: 26 Jan 2004 10:24
  • offline

Annonce

Message par Google » 04 Nov 2004 16:10

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 04 Nov 2004 17:19

blue dream a écrit:Quoiqu'il faudrait pratiquer ces choses-là pour bien faire...

Ta guitare est probablement beaucoup mieux adapter à tes désirs et projets musicaux…

Tu y passerais beaucoup de temps avec peu de satisfaction. Il faut y consacrer un temps énorme… pour entrevoir vraiment une perspective de création musicale.

Les corps sonores réels ont encore beaucoup de beaux jours devant eux…


:wink: Gilles
Gilles R
 
Messages: 1485
Inscription Forum: 09 Juin 2004 15:34
Localisation: Ile-de-France
  • offline

Message » 04 Nov 2004 17:55

blue dream a écrit:Ah ? Tu es sûr ?

:-?

La modélisation physique consiste bien à traduire en équations les comportements... physiques justement des matériaux selon différents types de sollicitations, ce qui permet de créer par exemple une attaque de maillet métallique sur un son de flûte ou à l'inverse un souffle dans un bec sans anche sur un son de ... tam-tam (pour rester dans le sujet 8) )...

Non ?

Ca ressemble à ce que tu décrivais. Où est la nuance qui m'échappe ?

@+ :wink:
Bernard


Il me semble que tu parles de la modélisation "mathématique" et non physique, comme par exemple une modélisation nodale ou par éléments finis. Par contre, il est vrai que la "physique" est l'étude des phénomènes physiques notamment par l'utilisation de modélisation mathématiques et validation par l'expérience physique.

Eric (qui tente de ramener sa science dans un thread qui le laisse béat devant le niveau de compétence des intervenants et qui ferait surement mieux d'aller chercher cette bon dieu de 6eme plutôt que de faire le malin avec ses souvenirs scolaires d'un autre âge 8) )
Le Blaireau
 
Messages: 933
Inscription Forum: 21 Juin 2003 7:21
Localisation: Limoges
  • offline

Message » 04 Nov 2004 17:55

Tu y passerais beaucoup de temps avec peu de satisfaction. Il faut y consacrer un temps énorme… pour entrevoir vraiment une perspective de création musicale.


Oui, tu as raison, d'autant que pendant ce temps-là, les doigts restent sans exercice et s'engourdissent (sauf l'index pour la souris :mdr: )

@+
blue dream
 
Messages: 1346
Inscription Forum: 26 Jan 2004 10:24
  • offline

Message » 04 Nov 2004 18:01

@ EB87 : non, non je parlais bien de modélisation physique comme on la trouve dans le Yamaha VL-1 ou le Stream Pipe de Reaktor.

Les "éléments finis" : laissons ça aux mécaniciens et à leurs calculs de structures mécaniques avec leur logiciels de CAO Pro-Ingeneer et autres Katia (hé hé, tu vois que j'ai pigé de quoi tu parlais :wink: )

@+
Bernard
blue dream
 
Messages: 1346
Inscription Forum: 26 Jan 2004 10:24
  • offline

Message » 04 Nov 2004 18:22

blue dream a écrit:Les "éléments finis" : laissons ça aux mécaniciens et à leurs calculs de structures mécaniques avec leur logiciels de CAO Pro-Ingeneer et autres Katia (hé hé, tu vois que j'ai pigé de quoi tu parlais :wink: )


Eh ben pas moi… :(
Katia ? De qui tu causes ? :o

Le nom est prometteur…

Mais je me méfie… les scientifiques ont toujours beaucoup d'humour pour nommer les peaux de vache… conceptuelles… bien sûr.

Aller va… je replonge dans ma partoche…

À tout à l'heure… :D

Gilles :wink:
Gilles R
 
Messages: 1485
Inscription Forum: 09 Juin 2004 15:34
Localisation: Ile-de-France
  • offline

Message » 04 Nov 2004 18:50

:mdr:
Bon, passons...
@+
Bernard
Dernière édition par blue dream le 04 Nov 2004 23:23, édité 1 fois.
blue dream
 
Messages: 1346
Inscription Forum: 26 Jan 2004 10:24
  • offline

Message » 04 Nov 2004 20:25

blue dream a écrit:@ EB87 : non, non je parlais bien de modélisation physique comme on la trouve dans le Yamaha VL-1 ou le Stream Pipe de Reaktor.
[...]

Je fais parfois mumuse avec une cartelette YAMAHA PLG100-VL de carte son pour PC, qui est une version à cout réduit du célèbre VL-1. Autant modifier les paramètres de modèles prédéfinis est en effet très ardu (on arrive à des "machins" qui ne marchent pas, ou instables ou qui faussent, etc...), autant jouer avec les paramètres des modèles prédéfinis ou reprogrammés par des patches trouvés sur le web est une source d'amusement assez inouï. Le must sur cette techno VL est la modélisation des instruments à vents, la flute jazz par exemple est assez convaincante dès qu'on utilise un accessoire de controle de souffle (genre de sifflet avec un capteur): même si c'est très loin de valoir une vraie, on peut la faire "crier" de façon assez réaliste, bien mieux que par des multi-samples. Les glissandis (?) de cuivres sont bluffant également.
Je pense que c'est une techno de synthèse prometteuse en ce sens qu'elle permet de créer des instruments qui ont des propriétés acoustiquement réalistes (lois de la physique) mais qui n'ont pas forcément d'équivalent réels (pas fabriqués à ce jour). Sinon, mieux vaut prendre les vrais au comportement et aux timbres infiniment plus nuancés, c'est clair. Les modèles existants sont tres simplifiés, les calculs temps réel limités en précision, tout ça ne peut que progresser si la recherche est toujours active en ce domaine (ce que j'ignore).
cdlt,
GBo
GBo
 
Messages: 3377
Inscription Forum: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Message » 04 Nov 2004 20:35

La fois où j'ai écouté ce genre de contrôleur de manière assez convaincante et musicalement très réussie, d'abord dans l'esprit d'imitation mais aussi avec une composante créative supplémentaire, c'est l'un des claviers de Clapton, sur son DVD "One more car" ...
Effectivement les vents se prêtent bien à cette technologie.
@+
blue dream
 
Messages: 1346
Inscription Forum: 26 Jan 2004 10:24
  • offline

Message » 04 Nov 2004 23:08

GBo a écrit:Je pense que c'est une techno de synthèse prometteuse en ce sens qu'elle permet de créer des instruments qui ont des propriétés acoustiquement réalistes (lois de la physique) mais qui n'ont pas forcément d'équivalent réels (pas fabriqués à ce jour). Sinon, mieux vaut prendre les vrais au comportement et aux timbres infiniment plus nuancés, c'est clair. Les modèles existants sont tres simplifiés, les calculs temps réel limités en précision, tout ça ne peut que progresser si la recherche est toujours active en ce domaine (ce que j'ignore).


Oui, l'intérêt est de pouvoir créer des sons qui échappent à la lutherie traditionnelle.
Le logiciel "Modalys" est sûrement plus puissant et plus ouvert que ceux dont tu fais référence.
Il n'y a pas plus de trois ou quatre jours, j'ai eu l'occasion d'écouter l'œuvre d'un ami qui a utilisé ce logiciel. La qualité du son est d'un haut niveau, et l'exploitation de paramètres irréalisables (mais pas irréalistes) donne des timbres très intéressants.

Personnellement, je n'ai jamais utilisé ce type de logiciel pour mon travail… et pourtant j'ai travaillé avec une équipe de recherche dans ce domaine.
La fabrication des sons comme une suite d'objets discontinus ne m'inspire guère. Un son isolé est rarement une idée… mais c'est vrai qu'une idée musicale peut partir d'un son… mais je crois alors, qu'il a d'autres qualités qu'un beau son de synthèse.

Le beau son peut-être un piège…
Toujours ce dilemne entre la forme et le fond.

Bon… je vous souhaite une bonne fin de soirée…

À plus tard :wink:

Gilles
Gilles R
 
Messages: 1485
Inscription Forum: 09 Juin 2004 15:34
Localisation: Ile-de-France
  • offline

Message » 05 Nov 2004 8:40

EB87 a écrit:… et qui ferait surement mieux d'aller chercher cette bon dieu de 6eme…


Comment ? tu ne l'as pas encore entre les oreilles cette 6éme de Tchaikovski par Mravinski ?

Et nous qui croyions que tu étais dans les starting-block… prêt à bondir dans l'enthousiasme sur ton clavier pour nous dire les découvertes de tes écoutes… avec ton petit cahier plein de repères de minutages avec leurs commentaires…

Il va y en avoir des déçus…

Bonne journée tout de même… :-?

Salut :wink:

Gilles
Gilles R
 
Messages: 1485
Inscription Forum: 09 Juin 2004 15:34
Localisation: Ile-de-France
  • offline

Message » 05 Nov 2004 18:30

Salut à tous.
Pour reprendre un autre sujet (?), j'aimerais connaitre, pour enrichir ma pauvre culture, ce qu'est exactement la Musique Acousmatique. Et cela pour connaître la différence entre musique acousmatique et et musique électroacoustique...
J'ai ma petite idée (mais s'il faut tout à fait fausse), mais je sais que quelqu'un sur ce forum saura me répondre (sans citer personne).

M.B. :wink:
grifield
 
Messages: 286
Inscription Forum: 01 Juin 2003 20:57
Localisation: Ariège et Toulouse
  • offline

Message » 05 Nov 2004 22:14

Bonsoir grifield,

Je ne sais pas de qui tu veux parler… (?)
Je fais mes excuses à celui qui devrait se reconnaitre… :-?


Bon, moi je vais en profiter pour élargir le débat à l'ensemble des musiques utilisant l'"électricité".

Grifield, c'est vrai il y a des nuances entre ces deux termes : "acousmatique" et "électroacoustique".
Il y a eu avant, deux courants importants beaucoup plus divisés et qui méritent un petit coup d'éclairage. Je veux parler de la musique "électronique" et la musique "concrète".

Répondons d'abord à ta question :
"électroacoustique" et "acousmatique" peuvent parler de la même forme d'art musical.

"La musique "électroacoustique" se définie par l'utilisation, pendant sa phase de production et celle de sa diffusion, de moyens électroacoustiques.
Pour la production, la chaine est : microphone, support d'enregistrement, dispositif de traitement sonore, support d'enregistrement… etc)
Pour la diffusion : supports d'enregistrements, conversion - amplification, projection sonore.
Cela quelques soient les moyens utilisés : disques, magnétophones, disques durs… types de traitements analogiques et numériques.
Le terme "électroacoustique" fait donc référence aux moyens mis en œuvre.

La musique "acousmatique" est souvent une musique "électroacoustique", mais cette fois, au lieu de faire référence aux moyens de production, la référence est faite au type d'écoute de la musique électroacoustique.
Cette musique s'écoute par la projection du son par haut-parleurs, donc sans que l'auditeur n'en voit les causes (acousmatique = audition sans le secours de l'œil). Ce qui est une situation d'écoute différente de la musique instrumentale.
Et ceci n'est pas négligeable dans la perception du flux d'"informations" musicales.
Le mot acousmatique a été pris, la première fois, par Pierre Schaeffer en 1952 en donnant l'exemple de Pythagore qui faisait ses discours dissimulé derrière un rideau pour que seul l'effet de sa voix et de ses arguments porte la force de ses paroles.

François Bayle en 1970 a repris le terme d'"acousmatique" pour en décliner toutes les conséquences pour la perception des musiques projetées par haut-parleurs et les situations du compositeur en studio.


Mais il y a des musiques électroacoustiques qui ne sont pas acousmatiques comme la musique utilisant sur scène des dispositifs : synthètiseurs, sons instrumentaux transformés par traitements temps réel… on parle alors de musiques mixtes (association instruments et dispositif électroacoustique ou électronique).


"Musique électronique"… La musique électronique est née dans le début des années 50, d'abord dans le Studio de Cologne créé par Herbert Eimert (1951).
Les studios étaient principalement équipés de générateurs d'ondes, de filtres, de modulateurs (d'amplitude et de fréquence) de chambre de réverbération et de magnétophones à bande.
Stockhausen est le compositeur qui a réalisé les œuvres les plus célèbres de cette période ("Gesang der Jungling" Le Chant des Adolescents, "Kontakt", "Hymnen"….

L'utilisation des moyens était directement influencée par l'école sérielle renaissante après guerre. Toutes les manipulations obéïssaient à une structure globale, où tous les paramètres des sons étaient objet de combinaisons de séries. Cette pratique très abstraite s'opposait à la démarche française, qui avait déjà pris le nom de "musique concrète".
Ce courant tendance électronique est revendiqué aujourd'hui par les compositeurs qui pour leur réalisations sonores partent de présupposés abstraits (partitions, processus…), c'est notamment le cas de certains compositeurs proches de l'IRCAM (Philippe Manoury).


"Musique concrète". Dès 1948, Pierre schaeffer, directeur du Studio d'Essai à la RTF a donné le nom de "musique concrète" à la musique qui suivait le principe de l'enregistrement des sons et les manipulations avant sa diffusion par haut-parleurs (situation radiophonique).
Ce terme illustre la différence avec la musique instrumentale qui part de signes abstraits notés pour aller vers sa réalisation sonore (concret).
A contrario, la musique faite en studio, part du son fixé (concret) pour prendre par les effets des manipulations et les montages, une signification abstraite (son sens).
C'est un courant qui a aujourd'hui, notamment au GRM, ces fervents adeptes (Christian Zanesi).


Enfin il y a les compositeurs qui se trouvent entre ces deux approches, sans la vivre de façon contradictoire. Ces compositeurs font souvent des œuvres de musique mixte (partitions pour les instruments) basées sur un important travail sur le son avec une approche à la fois concrète nourrie de l'abstraction de contextes harmoniques (alejandro Viñao).


C'est une réponse plutôt concentrée…

Avais-tu vu la nuance entre "électroacoustique" et "acousmatique" ?
Dans la vie tout est affaire de nuances…

Si cela n'est pas clair, nous pouvons y revenir…

À bientôt… :wink:


Cordialement

Gilles
Gilles R
 
Messages: 1485
Inscription Forum: 09 Juin 2004 15:34
Localisation: Ile-de-France
  • offline

Message » 05 Nov 2004 22:41

Ouaouh ! merci Gilles ! :o :P

Non seulement tu réponds à mes questions, mais en plus tu réponds à d'autres questions que j'aurai du poser car je me rends compte que tout cela n'était pas clair.... Alors que je croyais savoir.... :wink:

Donc, la nuance est réellement infime entre acousmatique et électroacoustique. Et ce n'est pas vraiment celle que je croyais... Alors j'ai bien fait de poser la question. :wink:
Mais pour que je comprenne mieux car c'est encore un peu flou, peut tu me donner, concrètement (si je puis m'exprimer ainsi), une oeuvre acousmatique qui ne soi pas une opeuvre électroacoustique ? (puisque tu as dit que "La musique "acousmatique" est souvent une musique "électroacoustique"", c'est donc qu'elle ne l'ai pas toujours ???? Et là il y a quelque chosequi m'échappe :o )

En tout cas merci encore ! :wink:
grifield
 
Messages: 286
Inscription Forum: 01 Juin 2003 20:57
Localisation: Ariège et Toulouse
  • offline

Message » 05 Nov 2004 22:58

Bonsoir Grifield

Je laisse bien sûr la parole à Gilles pour répondre.

Mais rien n'empêche d'aller (en plus) sur ELECTROCD, un site très complet qui aborde toutes ces musiques. On y trouve de très nombreux mp3 de très bonne qualité (ça change de amazon, fnac...), des textes intéressants,...

Pour démarrer, je conseillerais de se laisser guider en sélectionnant "chemins d'écoute", puis dans la liste déroulante, il y a différentes approches possibles.

Ce site livre les CD depuis le Canada gratuitement, même à l'unité, et les prix (en euros) sont les mêmes (ou inférieurs) qu'en France !

Il y a également un site français très complet, celui d'une association : METAMKINE

Vraiment, ne passez pas à côté de ces adresses !!!!!!!!!!!!!!!!!

Je m'eclipse pour laisser la parole à Gilles, évidemment répertorié sur ces deux sites :wink:
@+
Bernard
blue dream
 
Messages: 1346
Inscription Forum: 26 Jan 2004 10:24
  • offline


Retourner vers Musique enregistrée : BD, CD & DVD