Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 10 invités

Musique enregistrée : BLURAY, CD & DVD musicaux, interprètes...

Ludwig van B.: les sonates pour piano

Message » 18 Déc 2003 21:48

Et pourquoi pas Horowitz ?

C'est le premier disque de classique que j'ai aimé. Et puis à l'époque j'essayais de jouer la Clair de Lune (l'adagio, hein) et je touvais ça mièvre. Quand j'ai mis Horowitz, la claque ! Un éclairage nouveau. Il était le piano, le piano et lui ne faisaient plus qu'un. :lol:
Zorobabel
 
Messages: 90
Inscription Forum: 31 Juil 2003 23:21
Localisation: Nice
  • offline

Annonce

Message par Google » 18 Déc 2003 21:48

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 19 Déc 2003 19:16

gauchepatte a écrit:justement je cherche des sonates de beethoven : je pense aux classiques "appassionata" "clair de lune" et "pathetique" par kempff.
quelle version acheter ?
car j'ai ecouter un enregistrement des années 40 et franchement c'etait pas le top cote enregistrement mais le jeu m'a tout de suite plu :)

de meme un vendeur me conseille la version par pollini chez DGG. quels sont vos avis? :roll:


Achète la version DGG elle est en stéréo pour ce qui est du CD qui regroupe les sonates "célèbres".

Pollini ? Tu n'es pas obligé de suivre les conseils du vendeur... c'est beau, mais bon, c'est pas Kempff !

Alain :wink:

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56545
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 29 Déc 2003 11:12

haskil a écrit:
Achète la version DGG elle est en stéréo pour ce qui est du CD qui regroupe les sonates "célèbres".

Pollini ? Tu n'es pas obligé de suivre les conseils du vendeur... c'est beau, mais bon, c'est pas Kempff !



+1 pour la version DG qui est à prix "doux"(environ 12 euros) :wink:
psibe
 
Messages: 438
Inscription Forum: 20 Juin 2002 21:01
Localisation: 40
  • offline

Message » 20 Aoû 2004 23:28

Je déterre ce sujet pour évoquer la sonate hammerklavier n°29 de beethoven.

Une symphonie à elle toute seule (c'est un peu cliché mais c'est ce qui est dit partout :wink: )
par la variété des climats et la longueur (45 minutes de mémoire).
Le mouvement lent est ....... plus que beau et paraît en même temps très simple (la grace de la mélodie peut être) et se termine par une fugue diabolique.
J'aime beaucoup la version de Pollini chez DG.
Mais j'aimerais avoir d'autres avis tellement je trouve cette oeuvre immense.

A vous lire :wink:
Yves
yves978
 
Messages: 112
Inscription Forum: 18 Oct 2003 10:42
Localisation: 78
  • offline

Message » 23 Aoû 2004 13:18

Kempff est un cran au dessus. Pollini néglige trop la sonorité. Gilels est également fantastique. Serkin aussi mais son crissant (mais pas son "bloqué, coincé" sans air de Pollini).

Pour ce qui est du caractère symphonique de cette sonate : il en existe une version pour orchestre dans la transcription d'un très grand chef viennois nés dans les années 1860 et mort au début des années 40... dont le nom m'échappe à l'instant... :-?

ça y est : Felix Weingartner.

Alain :wink:

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56545
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 23 Aoû 2004 15:24

Je vais réécouter les versions de Guilels (je l'avais trouvé ennuyeux) et Kempf (excellent souvenir).

haskil a écrit:Kempff est un cran au dessus. Pollini néglige trop la sonorité. Gilels est également fantastique. Serkin aussi mais son crissant (mais pas son "bloqué, coincé" sans air de Pollini).

Pour ce qui est du caractère symphonique de cette sonate : il en existe une version pour orchestre dans la transcription d'un très grand chef viennois nés dans les années 1860 et mort au début des années 40... dont le nom m'échappe à l'instant... :-?

ça y est : Felix Weingartner.

Alain :wink:


Chapeau et merci pour l'info.
Je suis vraiment curieux d'écouter cette orchestration et en particulier les deux derniers mouvements (l'orchestration de la fugue !).

Un disque est dispo d'occasion sur amazon.fr, la référence doit être DANTE LYS 131.

http://www.amazon.fr/exec/obidos/ASIN/B ... 04-7789833

http://www.amazon.fr/exec/obidos/ASIN/B ... 104-778983

:wink:
Yves
Dernière édition par yves978 le 27 Aoû 2004 22:51, édité 1 fois.
yves978
 
Messages: 112
Inscription Forum: 18 Oct 2003 10:42
Localisation: 78
  • offline

Message » 23 Aoû 2004 16:49

J'en profite pour signaler aux amateurs des sonates de Beethoven, des interprétations remarquables de Géza Anda (chez Testament comprenant notamment les sonates n°14, 27 et 28) ainsi que les interprétations de Ivan Moravec, principalement chez Supraphon. Comme Gulda, Guilels ou Fischer et Serkin ont déjà été cités, j'ajoute que certaines sonates sont surprenantes de densité chez Barenboïm (première et deuxième intégrale).
Polonsky
 
Messages: 222
Inscription Forum: 15 Juin 2004 19:57
  • offline

Message » 23 Aoû 2004 21:50

En tombant sur ce topic, j'en ai profité pour sortir et écouter certaines "vieilleries" de ma discothèque.

j'ai trouvé :
-Les 32 sonates par Kempff (DGG, 1965, enregistrements analogiques)
- Brendel, le sonates pour piano (Philips, enregistrement numérique de 1994)
- Inger Södergren (Collope, enregistrements de 1980 & 1991, le dernier en numérique)

J'ai comparé que la (célèbre) sonate N014 opus 27 "Clair de lune":
Autant de plaisir quel que soit l'interprétation :P

les différences que j'ai pû noter sont :
Kempff : belle prise de son, interprétations que j'appellerais "arsitocatiques" (une énorme rigueur, mais avec néanmoins beaucoup de légèreté), beaucoup de noblesse...

Brendel : prise de son sacrifiant à la modernité (prise rapprochée, trop rapprochée? avec un piano très/trop large) jeu plutôt enjoué et très fluide, beaucoup de lyrisme...

Södergren : une superbe prise de son en tête artificielle signé Georges Kisselhoff (les capsules omni "descendent" très bas) un jeu avec une douceur "pathétique" dans l'interprétation.

Chose intéressant, on vois transparaître le "jeu" (qui est lié à l'expression de la personalité de l'interprète)de l'artiste sur la photo qui orne le boîtier du/des CD!!!!

Sur les 3, Kempff l'emporte à mon avis d'une courte tête, mais plaisirs garantis pour les trois interprétations qui distillent des moment musicaux d'anthologie... et j'adore les 3 interprètes!

Haskil pourrait en dire bien plus long sur ces interprétations... :wink:

jacques
TMS
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 4789
Inscription Forum: 31 Mar 2004 2:22
Localisation: Ile de France / 77
  • offline

Message » 29 Aoû 2004 14:50

Polonsky a écrit:J'en profite pour signaler aux amateurs des sonates de Beethoven, des interprétations remarquables de Géza Anda (chez Testament comprenant notamment les sonates n°14, 27 et 28) ainsi que les interprétations de Ivan Moravec, principalement chez Supraphon. Comme Gulda, Guilels ou Fischer et Serkin ont déjà été cités, j'ajoute que certaines sonates sont surprenantes de densité chez Barenboïm (première et deuxième intégrale).


Décidément, Polonsky ne sommes d'accord sur rien. Anda, non, non et re-non (mis à part ses Bartok). Barenboïm encore moins... Les seules choses audibles de lui sont ses performances avec Dupré, point barre.

Gulda, très intéressant. Gilels, remarquable mais pas dans tout. J'ai entendu une fois un premier mvt de "Tempête" où il jouait des trémolos à la place des triolets : impardonnable. En revanche, j'ai une version bouleversante de la Clair de Lune en live à Carnegie Hall et je crois ne jamais avoir entendu cela avant lui... Une référence pour moi dans cette sonate.

Fisher, Serkin, Horowitz, oui ! Schnabel : un grand merci à lui car c'est avec lui que j'ai passé la barre mythique des 110 et 111 (on est en plein JO, j'en profite donc... :lol: )

Enfin, Richter mes amis !! dont les interprétations de Beethoven sont absolument exemplaires !!
fredicol
 
Messages: 1806
Inscription Forum: 23 Juil 2004 0:51
Localisation: BAGNEUX
  • offline

Message » 29 Aoû 2004 15:51

fredicol a écrit:
Décidément, Polonsky ne sommes d'accord sur rien. Anda, non, non et re-non (mis à part ses Bartok). Barenboïm encore moins... Les seules choses audibles de lui sont ses performances avec Dupré, point barre.


Je te trouve bien définitif. Dans le cas de Géza Anda, je souhaite vivement que tu m'expliques. Pour Barenboïm, tu es même un peu méprisant ("les seules choses audibles"), je prenais pourtant la précaution de parler de certaines sonates de Beethoven, et c'était d'ailleurs avec une relative surprise car Barenboïm n'est pas généralement un pianiste que j'estime particulièrement. Quant à ton "point barre", il ne fait rien pour m'inciter au dialogue...


fredicol a écrit:Gulda, très intéressant. Gilels, remarquable mais pas dans tout. J'ai entendu une fois un premier mvt de "Tempête" où il jouait des trémolos à la place des triolets : impardonnable. En revanche, j'ai une version bouleversante de la Clair de Lune en live à Carnegie Hall et je crois ne jamais avoir entendu cela avant lui... Une référence pour moi dans cette sonate.

Fisher, Serkin, Horowitz, oui ! Schnabel : un grand merci à lui car c'est avec lui que j'ai passé la barre mythique des 110 et 111 (on est en plein JO, j'en profite donc... :lol: )

Enfin, Richter mes amis !! dont les interprétations de Beethoven sont absolument exemplaires !!


Euh alors finalement nous ne sommes pas loin d'être d'accord à part sur le cas Anda? Je ne connais pas Richter et ses Beethoven, mais je l'écouterai dès que possible.

Cordialement.
Polonsky
 
Messages: 222
Inscription Forum: 15 Juin 2004 19:57
  • offline

Message » 29 Aoû 2004 16:27

Cela est définitif en ce qui me concerne, en effet, mais ce n'est qu'un avis personnel que j'émets là !

Pour le reste, on ne peut être que d'accord devant le génie de tels artistes !
fredicol
 
Messages: 1806
Inscription Forum: 23 Juil 2004 0:51
Localisation: BAGNEUX
  • offline

Message » 21 Sep 2004 14:44

Je profite de ce post déjà existant pour vous demander vos avis au sujet des 2 intégrales des sonates de Beethoven par Arrau chez Philips. J'ai envie de m'en offrir une mais j'hésite entre celle des années 60 (incluse avec les concertos dans le gros coffret de 14 cd qui n'est pas donné...) et celle des années 80 rééditée récemment dans la collection Arrau Heritage (dans un coffret 11 CD moins cher que le précédent), cette intégrale étant, si j'ai bien compris, incomplète et donc complétée par les enregistrements sixties des sonates manquantes (corrigez moi si je me trompe :wink: ).
Bref, tous les commentaires sur les points forts et faibles (interprétation, prise de son...) de chacune de ces intégrales sont les bienvenus.
Merci d'avance aux connaisseurs
:wink:
adriaticoboy
 
Messages: 478
Inscription Forum: 26 Sep 2003 13:52
Localisation: Nantes
  • offline

Message » 21 Sep 2004 16:12

Celles des annees 60 de preference, meme si elle est plus chere... Car celle des annees 80 est vraiment pour fan du pianiste un peu moins alerte pianistiquement et souvent enregistre d'une facon trop reverberee.

Alain :wink:

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56545
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 21 Sep 2004 16:29

Cela a le mérite d'être clair! Et c'est d'ailleurs ce genre d'avis aussi autorisé qu'explicite que le néophyte attendait! Merci :wink:
adriaticoboy
 
Messages: 478
Inscription Forum: 26 Sep 2003 13:52
Localisation: Nantes
  • offline

Message » 29 Juil 2005 23:50

je me suis offert le coffret Columbia/Sony des grandes sonates de Beethoven par Rudolf Serkin (5 CD pour 36 euros).

J'ai juste écouté ce soir la 14 (Clair de lune) et je reste admiratif devant la technique de R. Serkin, qui reste au service de la partition : pas d'emphase , pas d'effet grandiloquent et en même temps une stupéfiante interprétation, mélange étrange de lyrisme et de ... timidité (?.

Si tout le reste est à l'avenant , miam-miam ...

J'ai enchainé dans la foulée la version Horowitz de 1972 et à chaque fois elle me fait le même choc : complétement extravertie, en dehors des canevas, dérangeante ... et sûrement trop géniale pour moi.

Ma préférée reste celle de Serkin mais écouter Horowitz la jouer remet les idées en place de temps en temps (ne pas abuser ...)
Laurent69
 
Messages: 2851
Inscription Forum: 01 Jan 2002 2:00
Localisation: Lyon
  • offline


Retourner vers Musique enregistrée : BD, CD & DVD

 
  • Articles en relation
    Dernier message