Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 13 invités

Musique enregistrée : BLURAY, CD & DVD musicaux, interprètes...

MOUSSORGSKY : les tableaux d'une exposition

Message » 01 Juin 2002 14:12

j'ai trouvé à la bibliothèque l'interprétation de Brigitte Engerer (HM) des tableaux d'une exposition.

Vraiment superbe, tant au niveau naturel, mélodique, enregistrement, tout y est. Je la trouve nettement mieux que celle Lovro Pogorelich (Lyrinx).

Ca m'a donné envie de réécouter les version orchestrales.

J'ai essayé :
* HVK : Grandiose, comme d'hab, mais enregistrement pas terrible, un peu brouillon.
* Lorin Maazel, à Cleveland (en SACD) : bof, bof, ni l'enregistrement, ni l'interprétation ne sont bien.
* Gunter Wand : super, la mieux que j'ai chez moi, à tout point de vue.

Par contre, je me souviens d'avoir écouté il y a 4-5 ans une interprétation orchestrale impressionnante en terme de dynamique (à tout casser sur les tutti : on frôle le jet de boomer) et en terme de richesse orchestrale. Je crois que des extraits avaient été insérés dans les CD tests des revues hifi (NRDS ou autre) et que ca servait pour les demos de matériels dans les salons.

Quelqu'un peut-il m'aider pour la retrouver ??

Laurent de lyon
Laurent69
 
Messages: 2851
Inscription Forum: 01 Jan 2002 2:00
Localisation: Lyon
  • offline

Annonce

Message par Google » 01 Juin 2002 14:12

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 02 Juin 2002 21:11

Les Tableaux par Brigitte Engerer sont très bien, manquent quand même un peu d'ampleur et de variété dans les accents et les couleurs. Elle les joue d'ailleurs beaucoup mieux de nos jours.
Si l'enregistrement de Lovro Pogorelich est moins bon, il ne faut pas confondre ce pianiste avec son frère Ivo dont les tableaux (DGG) sont plus réussis à tout point de vue que ceux de Brigitte Engerer...

Quant à la version orchestrale. Celle du vieux Gunther Wand est étonnante mais ne saurait réellement distancer celles de Karel Ancerl (Supraphon) et de Fritz Reiner (RCA)...

Alain :wink:
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56532
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 03 Juin 2002 22:56

haskil a écrit:bon, il ne faut pas confondre ce pianiste avec son frère Ivo dont les tableaux (DGG) sont plus réussis à tout point de vue que ceux de Brigitte Engerer...
Alain :wink:


Au sujet de cet album, je tiens à t'adresser tous mes remerciement pour ce conseil Haskil. Il est FA-BU-LEUX ce disque. Lorsque la 'porte des Bohatyrs de Kiev' se referme à la fin de la piste 16, je n'ai qu'une envie; Celle d'applaudir.

Pour information, peux tu me dire quelque chose au sujet de l'instrument utilisé pour cet album ? Je ne trouve aucune précision à ce sujet sur le livret qui accompagne le disque.
Keron
 
Messages: 21134
Inscription Forum: 26 Mar 2002 2:00
Localisation: PANDA LAND
  • offline

Message » 05 Juin 2002 13:57

C'est un Steinway and Son's de Hambourg. Il existe des Steinway fait aux Etats-Unis : plus clairs, moins gras, plus brillants.
Alain
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56532
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 05 Juin 2002 14:44

salut alain,tu sembles glisser avec une agilité truitesque dans les forums tout en restant discret...T'es faché :( ?
rodjeur
 
Messages: 4753
Inscription Forum: 25 Avr 2002 15:26
Localisation: huit six
  • offline

Message » 05 Juin 2002 22:04

Non! Je suis en vacances, à la campagne, enfin des vacances étranges je m'occupe de déménager la maison de mes parents morts, aussi je n'ai pas le temps de me brancher bien longtemps sur le net, d'autant que je suis obligé de passer par un numéro parisien et que je me ruinerais si je restais branché longtemps!
Alain, pas près de se fâcher! même avec un regaïen patenté! :D
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56532
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 05 Juin 2002 23:44

ok alors bonnes vacances 8) malgré tout :( :wink: .A+
rodjeur
 
Messages: 4753
Inscription Forum: 25 Avr 2002 15:26
Localisation: huit six
  • offline

Message » 06 Juin 2002 21:27

L'audition, hier soir, des Tableaux par Pogorelich, première fois que j'aborde l'original au piano, a été une choc pour moi. Je comprend l'enthousiasme de haskil a leur sujet. Une merveille, à tous point de vue.

Pogerelich semble réussir le tour de force de conserver à cet oeuvre sa prétention illustrative tout en distillant subtilement émotions et sentiments. Si vous ne savez pas ce qu'est une sonorité "pictural", écouter ce disque! La comparaison avec les (excellentes) Valses nobles et sentimentales de Ravel, qui complètent le programme, est éloquente à cet égard: quel changement de caractère! La sonorité devient éthérée, brumeuse, impressioniste et nostalgique ... L'antithèse du toucher franc et ciselé qui caractérise le jeu de l'artiste dans les Tableaux.

Ecouter particulièrement Les Tuileries, ses notes alertes et rayonnantes qui qui rebondissent sur leur rythme juvénil, Le Ballet des pousins dans leur coque, et l'inoubliable Samuel Goldenberg et Schmuyle, aux accents douloureux et dignes, dont les notes semblent naitre spontanément du silence lorsque notre propre émotion requiert leur présence.

Un toucher d'une très grande sensibilité, une sens profond de la respiration, une énergie rayonnante et une compréhension presque symbiotique de la nature profonde de cet oeuvre font de cet enregistrement un grand moment de piano.

Voilà manifestement un homme qui sait quand il faut appuyer sur la touche...
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 10914
Inscription Forum: 31 Mar 2002 2:00
  • offline

Message » 09 Juin 2002 15:17

Impossible de mettre la main sur la version d'ivo pogolerich pour l'instant. Mais bon, je n'ai fait qu'une FNAC et il me reste aussi internet...

Mais contre, je suis tombé sur la version orchestrale de Karel ANCERL.
Au départ, je me suis dit : Zut, alain s'est trompé : il s'agit d'un enregistrement qui a un quart de siècle à Prague; ca ne doit pas être top en terme d'enregistrement, même si la qualité d'interprétation est bien là.

Malgré tout, je le prends et sur la platine, c'est le CHOC...

Atomisé, le pauvre Gunter WAND, à côté.
D'abord l'enregistrement est d'une qualité hallucinante pour l'époque. (Mais comment faisaient ils ?). Puissance, timbre, spatialisation, tout est bien retranscrit...

Ensuite, le philarmonique tchèque donne un rendu des tableaux qui nous rapproche bien plus de la peinture que tout ce que j'avais écouté jusqu'ici...

Merci en tout cas alain !

Laurent de Lyon
Laurent69
 
Messages: 2851
Inscription Forum: 01 Jan 2002 2:00
Localisation: Lyon
  • offline

Message » 10 Juin 2002 15:21

De rien, Laurent! Comment faisaient-ils? Mais contrairement à ce qu'une certaine propagande a voulu nous faire croire les pays de l'Est disposaient de microphones de qualité extraordinaire : Neuman était à l'Est et a continué sous un autre nom dans la partie Est quand le mur a été construit... ensuite, le temps ne coutant pas d'argent dans le bloc communiste, les ingénieurs du son et les directeurs artistiques avaient tout le temps voulou pour travailler et rechercher le meilleur emplacement possible pour les micros... D'ailleurs, l'école de preneurs de son de l'Ex-Allemagne de l'Est était la meilleure du monde et on lui doit quelques-unes des meilleures prises de son de l'histoire du disque à Dresde et Leipzig pour Eterna, aujourd'hui disques Edel... Tiens, si tu le peux jette une oreille aux Maitres chanteurs de Nuremberg de Wagner dirigés par Karajan chez EMI... c'est eux! Si tu trouves la première Nuit de Walpurgis de Mendelssohn et le Gewandhaus de Leipzig (Edel) : écoutes et tu m'en diras des nouvelles... En plus c'est à tarif économique...

Idem en Russie où une ingénieure du son officiait et était un génie de la prise de son dont de nombreux disques de Svetlanov et Kondrachine témoignent : un son brut, direct, sans fioritures, non compressé, non trafiqué, excellement spatialisé qui laisse passer toute l'émotion et le travail du chef et des musiciens.
Supraphon c'était pareil : les micros au bon endroit dans la bonne salle c'est toujours mieux que la qualité des cables qui relient les micros au magnéto... le plus important dans une prise de son c'est ça : le couple à quatre formé par emplacement des micros, salle, ingénieurs du son et directeur artistique...
Un conseil : paie toi la Symphonie du Nouveau Monde de Dvorak, la Sinfonietta et Taras Boulba de Janacek et Roméo et Juliette de Prokofiev par Ancerl... et tu vas voir ce que c'est qu'une grande prise de son. Et, cerise sur le gâteau, la Neuvième Symphonie de Mahler...

Alain :P
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56532
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 10 Juin 2002 16:38

Moi je connais "Pictures at an exhibition" par Emerson Lake and Palmer...
Version pop de ce classique.... :lol:
Bon je rigole, mais cette version moderne est exellente quand même !!

Pat95..

P.S: Salut Alain... :wink:
Pat95
 
Messages: 3625
Inscription Forum: 15 Mai 2001 2:00
Localisation: Le Neuf Cinq....
  • offline

Message » 10 Juin 2002 17:29

salut! C'est un peu pompier LEP et ça a fait fumer quelques tweeter du temps du LP... par accrochage de HF qui faisaient surosciller les amplis, une sorte de larsen dans l'aigu d'abord puis pfuit... plus de tweeter : deux paires sur mes fugues 100 Siare...
Alain
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56532
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 11 Juin 2002 7:44

Bonjour!
La version des Tableaux d'une Exposition utilisée pour le CD d'essai est
dirigée par James Levine.
Il y a beaucoup de dynamique, l'écouter en totalité à fort niveau en totalité
risque d'abîmer le matériel avant la fin du CD.
karlsonkit
 
Messages: 2
Inscription Forum: 13 Mai 2002 22:43
  • offline

Message » 11 Juin 2002 9:56

Pour Alain: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:
Pat95 :wink:
Pat95
 
Messages: 3625
Inscription Forum: 15 Mai 2001 2:00
Localisation: Le Neuf Cinq....
  • offline

Message » 06 Juil 2002 9:57

Je suis tombé sur une autre interprétation : celle de claudio abbado chez D.G., avec le berliner phil. , enregistré au festival de vienne en 1993.


J'en attendais beaucoup (enregistrement moderne, technique 4D, claudio abbado, berliner phil...).

Et ben ...

...

...
je préfère nettement celle de Karel Ancerl, chez Supraphon : la spatialisation est meilleure, la restitution des timbres aussi. Tout est un peu brouillon avec le Berliner Phil.. Il y a un côté rentre-dedans en plus au niveau du grave. A n'y rien comprendre, alors que tout sur le papier donnait la supériorité à claudio...

Pour celles et ceux qui ont comparé les 2, dites moi si j'ai de la m***e dans les oreilles ?

La qualité d'un enregistrement CD serait-elle aussi prédictible qu'un premier tour de coupe du monde ?

Laurent de Lyon
Laurent69
 
Messages: 2851
Inscription Forum: 01 Jan 2002 2:00
Localisation: Lyon
  • offline


Retourner vers Musique enregistrée : BD, CD & DVD