Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 15 invités

Musique enregistrée : BLURAY, CD & DVD musicaux, interprètes...

Nocturnes de Chopin en CD

Message » 15 Juin 2003 12:08

Bonjour,

J'aimerais acquérir les nocturnes de Chopin en CD. Je suis attaché à la qualité de l'enregistrement. J'ai fait quelques recherches sur le forum pour trouver une piste dans le topic Vos 10 meilleures prises de son !! où Ninja40 proposait Nocturnes de Chopin - Arrau (Philips). Auriez vous une galette irisée à me conseiller ? Une interprétation qui vous semble incontournable ?

Merci.
bvda
 
Messages: 121
Inscription Forum: 25 Juil 2002 16:52
  • offline

Annonce

Message par Google » 15 Juin 2003 12:08

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 15 Juin 2003 16:32

Pour ma part j'aime beaucoup l'interprétation de Daniel Barenboïm chez DG. Je crois qu'elle date de 1982 et la référence est 437-464-2. C'est un double CD. Le coté technique me convient également. Je n'ai pas connaissance d'enregistrements récents.
LePoulpe
 
Messages: 138
Inscription Forum: 11 Juin 2002 21:49
Localisation: Hautes-Alpes
  • offline

Message » 15 Juin 2003 20:58

bvda a écrit:Bonjour,

J'aimerais acquérir les nocturnes de Chopin en CD. Je suis attaché à la qualité de l'enregistrement. J'ai fait quelques recherches sur le forum pour trouver une piste dans le topic Vos 10 meilleures prises de son !! où Ninja40 proposait Nocturnes de Chopin - Arrau (Philips). Auriez vous une galette irisée à me conseiller ? Une interprétation qui vous semble incontournable ?

Merci.

La version des 21 Nocturnes Claudio ARRAU chez Philips est également un must coté interprétation!. A mes oreilles du moins (et celles du monde de la musique - choc - et de télérama - ffff - ), car je ne n'ai jamais entendu de version aussi inspirée, profonde, réfléchie. On ne parle même plus de technique à ce niveau.
cdlt,
GBo.
GBo
 
Messages: 3377
Inscription Forum: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Message » 15 Juin 2003 21:51

GBo a écrit:
bvda a écrit:Bonjour,

J'aimerais acquérir les nocturnes de Chopin en CD. Je suis attaché à la qualité de l'enregistrement. J'ai fait quelques recherches sur le forum pour trouver une piste dans le topic Vos 10 meilleures prises de son !! où Ninja40 proposait Nocturnes de Chopin - Arrau (Philips). Auriez vous une galette irisée à me conseiller ? Une interprétation qui vous semble incontournable ?

Merci.

La version des 21 Nocturnes Claudio ARRAU chez Philips est également un must coté interprétation!. A mes oreilles du moins (et celles du monde de la musique - choc - et de télérama - ffff - ), car je ne n'ai jamais entendu de version aussi inspirée, profonde, réfléchie. On ne parle même plus de technique à ce niveau.
cdlt,
GBo.


La version ARRAU chez philips est un incontournable, très bien enregistré et en série économique....elle est pas belle la vie :P
blounote
 
Messages: 4817
Inscription Forum: 11 Juin 2002 18:08
Localisation: 40 - DAX
  • offline

Message » 16 Juin 2003 11:06

Merci à vous trois !
bvda
 
Messages: 121
Inscription Forum: 25 Juil 2002 16:52
  • offline

Message » 16 Juin 2003 16:15

Arrau est au dela, va plus loin... et la prise de son est splendide... timbrée, chaude, ronde, lumineuse : la quadrature du cercle...

Un diapason d'or avant d'être un choc ou un fff de télérama... ils ont suivi... ensuite pour les rééditions...

Barenboim? léger, superficiel, joli...

Reste un autre, également génial, plus fou qu'Arrau, plus capricieux dans le bon sens du terme, mais prise de son moins bonne : Samson François...

A fuir : Pirès DG... noyé dans la réverbération et jeu d'un palichon achevé...

Alain :wink:
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56532
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 16 Juin 2003 17:19

Haskil a finit de me convaincre et j'ai fait une petite recherche sur le disque d'Arrau qui semble correspondre à mon envie :

« On se souvient du choc produit par les Nocturnes, Diapason, d'Or absolu de l'année 1979 : Arrau y révolutionnait notre idée de Chopin par le modelé, la forme. On oubliait le choc, autrement profond et révolutionnaire, mais moins signalé à l'époque, d'abord produit par les préludes qui bouleversaient nos habitudes de sonorité, notre idée de la texture. Un chopin qui n'est pas une main droite qui va et brode, avec son illustre (et légitime) rubato, un Chopin qui procède de ses propres basses, un Chopin architecturé, concerté, sévère, implacable même parfois. La leçon d'Arrau peu à peu s'est fait entendre. Avec le temps c'est à son aune qu'on mesure les autres. Le Chopin d'Arrau n'est pas pour l'écoute facile. Il provoque, attire l'attention sur la structure, il oblige à écouter. Le son que Philips a su donner à arrau est de bout en bout, sur ces dix ans et plus d'exploration de Chopin, exemplaire. » (Diapason HS 14)

Le choix est fait. Merci encore.
bvda
 
Messages: 121
Inscription Forum: 25 Juil 2002 16:52
  • offline

Message » 17 Juin 2003 13:38

bvda a écrit:Haskil a finit de me convaincre et j'ai fait une petite recherche sur le disque d'Arrau qui semble correspondre à mon envie :

« On se souvient du choc produit par les Nocturnes, Diapason, d'Or absolu de l'année 1979 : Arrau y révolutionnait notre idée de Chopin par le modelé, la forme. On oubliait le choc, autrement profond et révolutionnaire, mais moins signalé à l'époque, d'abord produit par les préludes qui bouleversaient nos habitudes de sonorité, notre idée de la texture. Un chopin qui n'est pas une main droite qui va et brode, avec son illustre (et légitime) rubato, un Chopin qui procède de ses propres basses, un Chopin architecturé, concerté, sévère, implacable même parfois. La leçon d'Arrau peu à peu s'est fait entendre. Avec le temps c'est à son aune qu'on mesure les autres. Le Chopin d'Arrau n'est pas pour l'écoute facile. Il provoque, attire l'attention sur la structure, il oblige à écouter. Le son que Philips a su donner à arrau est de bout en bout, sur ces dix ans et plus d'exploration de Chopin, exemplaire. » (Diapason HS 14)

Le choix est fait. Merci encore.



Bon, là celui qui a écrit cela se laisse un peu emporter : il devrait écrire je sur le coup... car il oublie quelques grands interprètes de chopin dans les Préludes notamment... pour bien connaitre celui qui avait écrit le papier dans Diapason au sujet des Nocturnes : je peux te dire qu'il ne pensait pas si loin... :wink:

Alain :wink:
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56532
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 23 Juin 2003 15:19

Il semble qu'il y ait deux versions des nocturnes par Arrau.

Celle recommandée par Classica, autour de 150 francs les 2 cd, avec les impromptus, et une à 115 francs, "remastérisée 24/96", avec la barcarolle.

Les avez-vous comparées ?

J'aime beaucoup la première de Arrau, bien qu'il prenne beaucoup de libertés rythmiques. Barenboim est bien moins intense, mais on le sent plus humble face à la partition. Si je préfère de loin Arrau, l'émotion n'est pourtant pas absente chez Barenboim.
Alexandre
alexandret
 
Messages: 1395
Inscription Forum: 27 Aoû 2001 2:00
Localisation: Paris
  • offline

Message » 17 Nov 2003 12:31

J'ai dans l'oreille l'interprétation de Rubinstein : sobre mais un peu sage. Suite à ce post, j'ai découvert celle d'Arrau (quelle prise de son !). Je la trouve trop personnelle, un poil maniérée à mon goût.

J'ai découvert, grâce aux conseils d'Haskil, la version de Vlado Perlemuter. Et je vous la recommande chaudement ! Il dégage une énergie toute contenue, subtile et sobre à la fois. Je suis captivé par ce jeu puissant et fin, à l'opposée de certaines interprétations qui, se voulant romantiques, en font trop et j'exagère un peu, efféminent les nocturnes.

bastos :wink:
bastos7
 
Messages: 297
Inscription Forum: 07 Fév 2003 14:39
Localisation: 92 sud
  • offline

Message » 17 Nov 2003 17:51

J'ai la version d'Arrau aussi, qui semble faire l'unanimité.

J'ai aussi un coup de coeur pour l'interprétation d'Argerich du nocture op. 48 n.1 enregistré en live du Concertgebouw, sur un disque d'EMI.
Erik
 
Messages: 76
Inscription Forum: 06 Mai 2002 20:11
  • offline

Message » 17 Nov 2003 19:56

Quelqu'un a t il écouté (Haskil ?) la nouvelle version signée Aldo Ciccolini qui, si je ne m'abuse, a eu aussi un diapason d'or ou l'équivalent dans une autre revue ?

C'est un bon pianiste, bon musicien, qui, je l'avoue, m'était passé un peu inaperçu pendant longtemps, et je le regrette bien, car ce que j'ai entendu de lui était plutôt bien.
JohnTChance
 
Messages: 487
Inscription Forum: 04 Déc 2000 2:00
Localisation: Paris
  • offline

Message » 17 Nov 2003 21:04

Pour Alexandre, en retard, il n'y a qu'une seule interprétation des nocturnes de Chopin par Arrau... en plusieurs éditions différentes !

Pour John : non pas entendu Cicco... mais comme toi, je suis longtemps passé à côté, en partie à cause du répertoire (Satie :-? ; Rossini :-? ), en partie à cause des prises de son infectes d'EMI qui faisaient sonner son piano petit et crissant.

Les meilleurs Cicco chez EMI datent des années 50 et début 60 : le son est possible. Après, c'est impossible !

On le redécouvre depuis qu'il enregistre pour des petits labels qui enregistrent tellement mieux que les grands... Sauf CBS qui a fait des progres spectaculaires !

IL a fait une fantastique 3e de Schumann chez Cascavelle avec un splendide Carnaval de Vienne...

Et en récital, il a toujours été un grand, grand pianiste : souvenir inoubliable de son récital des 60 ans de carrière au TCE et pas moins inoubliable d'une intégrale des Harmonie Poétiques et religieuses de Liszt à Gaveau, ainsi que d'un deuxième de Rachmaninov à l'Orchestre de Paris !

Pour les cablés : sur Musique classique, chaine ringarde qui fait mes délices (ah ! l'orchestre symphonia de Lyon ! Paillard and co !), passe en ce moment en boucle un récital de Dominique Merlet (admirable) et un autre de Cicco qui ne l'est pas moins : polonaise fantaisie de Chopin d'une élégance incomparable !

Son jeu est distanciée, un peu l'inverse d'Arrau qui s'investit dans le piano? va chercher au fond des touches le son. Cicco s'en tient, et ce n'est pas plus facile, à des lignes impeccables, à une élégance fantastique du dessin.

Alain :wink:

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56532
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 18 Nov 2003 10:37

alexandre t a écrit:Il semble qu'il y ait deux versions des nocturnes par Arrau.

Celle recommandée par Classica, autour de 150 francs les 2 cd, avec les impromptus, et une à 115 francs, "remastérisée 24/96", avec la barcarolle.

Les avez-vous comparées ?


Non, je ne les ai pas comparées, mais j'ai d'autres CD remastérisés 24/96 de Universal (Decca, DG, Philips). J'ai l'impression qu'ils n'ont pas fait de grands efforts pour améliorer le son, et qu'ils se sont limiter de tout archiver en 96/24. En effet, Universal a fait ça pour son catalogue entier, donc il ne doivent pas avoir eu beaucoup de temps à consacrer à chaque enregistrement.

Les rééditions en SACD (p. ex. Beethoven Symphonies 5+7 par C.Kleiber)prouvent que le remastering est loin d'être ideal. Cet SACD n'est pas meilleur que le CD "The Originals" des années 90.

En ce qui concerne les Nocturnes d'Arrau, je me rappelle qu'il y a un souffle de bande analogique assez fort sur la première réédition, comme sur beaucoup d'autres enregistrements piano de Philips des années 70 (Brendel).
Miles
 
Messages: 107
Inscription Forum: 04 Aoû 2003 15:42
Localisation: Luxembourg
  • offline

Message » 20 Nov 2003 14:26

En effet, Universal a fait ça pour son catalogue entier, donc il ne doivent pas avoir eu beaucoup de temps à consacrer à chaque enregistrement.


Ils n'ont pas encore terminé : sans doute quelques années de travail encore !

J'ai un ami, Tom Deacon, qui était le responsable des rééditions pour le catalogue Philips et qui m'a dit qu'une chose qu'il avait faite était de faire reporter en 24/96 les sonates de Beethoven par Arrau, afin que cela soit fait.

En fait, ils ne font cela que pour leurs rééditions... mais tant qu'un disque n'est pas réédité, il n'est pas en 24/96. Tant dorment encore du sommeil du juste !

Alain :wink:

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56532
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline


Retourner vers Musique enregistrée : BD, CD & DVD

 
  • Articles en relation
    Dernier message