Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 9 invités

Musique enregistrée : BLURAY, CD & DVD musicaux, interprètes...

Où va le marché du disque???

Message » 17 Mar 2009 14:42

haskil a écrit:Et comme je le disais plus haut : "Aujourd'hui, pour peu qu'on ne soit pas dans la situation terrible de certains de nos concitoyens, sans travail, en bout de droits, dans la rue, bref dans un état de misère terrible, le CD est un objet de consommation courante et l'on trouve quelques tout petits mois (3 environ) après leur sortie les CD bradés à 10 voire 8 euros quand leur prix de vente originel était de 25 euros."

Alain


Pas pour tous les éditeurs. Les majors le font, les petits même à la période des soldes ne le font casiment pas.
Abeille musique me semble avoir réduit le champ des soldes.

Francois :wink:
frgirard
 
Messages: 7581
Inscription Forum: 05 Fév 2005 13:21
  • offline

Annonce

Message par Google » 17 Mar 2009 14:42

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 17 Mar 2009 15:10

Abeille n'est pas un éditeur : Abeille est un distributeur qui achète à des éditeurs les CD qu'il vend. Il lui est difficile de vendre moins cher que ce qu'il a acheté en temps norma. Mais il lui reste des trucs à vendre sur les bras... alors il fait des soldes dont l'ampleur a diminué avec la baisse des stocks : il est clair qu'il veut se tourner davantage vers la vente de fichiers en ligne et ne conserver que des catalogues de CD qui s'écoulent, même en quantités réduites, mais d'une façon régulière.

Sinon ce qui se passe chez de nombreux petits éditeurs : c'est que quand le pressage originel est épuisé. Le CD est republié dans une série économique. Dans des délais variables, mais bien plus resserés de nos jours qu'autrefois.

Et certains disques évidemment ne changent pas de prix.

Mais quand tu vas à la Fnac : dans les bacs "affaire de..." tu es loin, très loin même, de n'y trouver que des disques de majors. Et surtout ce que l'on observe c'est que de plus en plus de CD sont publiés directement en nouveauté à un prix largement inférieur au prix maximal du CD de série nouveauté.

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56575
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 17 Mar 2009 15:50

haskil a écrit:La façon d'être pauvre a changé et si l'on pouvait s'en sortir dignement tout en étant pauvre il y a encore 40 ans ce n'est plus possible aujourd'hui : la violence ressentie d'être pauvre est sans doute bien plus grande aujourd'hui qu'elle ne l'était dans la France des 30 glorieuses car le tissus social n'est plus là
Alain


Et que ce qu'on appelait encore "ces étranges lucarnes" sont devenues aujourd'hui cette formidable machine à distiller du (faux) rêve et à aiguiser les frustration ...
et nous savons tous que si à 50 ans on n'a pas de Rolex ... :wink:
van.alstine
 
Messages: 7423
Inscription Forum: 01 Nov 2006 19:13
Localisation: france
  • offline

Message » 17 Mar 2009 16:10

van.alstine a écrit:
haskil a écrit:La façon d'être pauvre a changé et si l'on pouvait s'en sortir dignement tout en étant pauvre il y a encore 40 ans ce n'est plus possible aujourd'hui : la violence ressentie d'être pauvre est sans doute bien plus grande aujourd'hui qu'elle ne l'était dans la France des 30 glorieuses car le tissus social n'est plus là
Alain


Et que ce qu'on appelait encore "ces étranges lucarnes" sont devenues aujourd'hui cette formidable machine à distiller du (faux) rêve et à aiguiser les frustration ...
et nous savons tous que si à 50 ans on n'a pas de Rolex ... :wink:


Plus modestement : si ton gosse n'a pas des vraies converse au pied, il se fait foutre de lui. ça commence maintenant dans la cour de l'école. Alors des converses à 10 ans... on passe à autre chose plus tard : et la machine à posséder et dépenser est en marche et surtout à briser à frustrer.

En 1960, au cours préparatoire : on avait tous une blouse, on jouait avec les mêmes billes... mais la Société était apparemment moins violente pour les plus pauvres. Je dis bien apparemment, car la violence était dans le mépris social. Mais il y avait une classe ouvrière et un parti politique qui créait un ciment solide à travers la prise en charge des gens jusque dans leurs loisirs.
Hier CGT + PC... aujourd'hui rien n'a remplacé ça... pour le meilleur et le pire.

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56575
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 17 Mar 2009 16:13

haskil a écrit:Mais quand tu vas à la Fnac : dans les bacs "affaire de..." tu es loin, très loin même, de n'y trouver que des disques de majors. Et surtout ce que l'on observe c'est que de plus en plus de CD sont publiés directement en nouveauté à un prix largement inférieur au prix maximal du CD de série nouveauté.


La fnac ? Ah oui, les magasins qui a Marseille, vendent un peu de livre, des ordi, télé, téléphone, jeux vidéo et quelques disques.

Je suis allé au Virgin fin décembre en attendant un concert de Musicatreize. En 1 ans le rayon classique a été encore divisé par deux en surface. Et il y a 1 ans, c'était pas grand.

Francois :wink:
frgirard
 
Messages: 7581
Inscription Forum: 05 Fév 2005 13:21
  • offline

Message » 17 Mar 2009 16:15

haskil a écrit:la machine à posséder et dépenser est en marche et surtout à briser à frustrer.


C'est son rôle. la frustration engendre l'achat qui engendre la frustration qui... le conditionnement consumériste.

Francois :wink:
frgirard
 
Messages: 7581
Inscription Forum: 05 Fév 2005 13:21
  • offline

Message » 17 Mar 2009 20:37

haskil a écrit:
wuweiJe ne me souviens pas de ces prix ici, peut-être pour la musique classique ou déja le "potentiel financier" des clients était pris en compte.


Il ne s'agit justement pas de se souvenir, mais de chercher des sources fiables : ce que j'avais fait en dépouillant plusieurs revues de musiques des années 83-84-85-86-87-88-89, car bien que responsable des pages disques d'un magasine à cette époque, et versé là dedans depuis 1977 ou je faisais cela pour un autre magazine, je voulais vérifier pour HCFR et pour un travail plus professionnel.
En 1985, le CD n'avait qu'un an et demi-deux ans.

S'agissant du prix classique versus variété : la musique classique avait du temps du LP un éventail de prix plus grand que celui de la variété. Les séries économiques classiques n'avaient pas leur équivalent en microsillon. Lors du lancement du CD les prix ont été les mêmes : seule différence, la part du classique l'emportait largement et c'est sur ce segment de marché là que le CD s'est imposé : le premier CD a avoir dépassé le million d'exemplaires vendus dans le monde était classique : Daphnis et Chloé chez Decca.


Dans les grandes surfaces le prix était de 12O€ et déja des promos.


Non. Ni à son lancement, ni en 1985. Il faut attendre encore un peu : sauf comme je l'ai dit un CD ici ou là pour faire de l'appel sur le reste.




wuwei a écrit:Milieu des années 80 le prix du microsillon était compris entre 60 et 80 F chez le disquaire du coin. Plus tard on trouvait des enregistrements plus long sur CD pour 100 à 120 F.
Existait déja en CD classique des prix super interéssants chez un label Stradivari classics Michele audio5 à 10F l'unité :o Des enregistrements venant de pays de l'Est.


:(

A la fin du concert la semaine dernière le pianiste nous a remerciés chaleureusement.
Il nous a dit qu’il était important pour eux, en tant que musiciens, de trouver un public aussi nombreux pour pouvoir aujourd’hui continuer.
Nous a rappelé aussi qu’on pouvait trouver quand même leur musique sur CD en vente à la fin de la représentation.

Je voudrais dire aussi que si le prix du CD a baissé dans certain cas, il n’a pas forcément non plus diminué pour autant chez les grands distributeurs spécialisés.
Il suffit de regarder par exemple dans le rayonnage musique classique, Les prix pour ce genre de musique entre 120 et 140€.
Evidement je sais bien qu’on trouve parfois des promos à 8 €. :roll:
Il y a aussi le marché parallèle de l‘occase ou les prix sont parfois identique à ceux du neuf.

Petit HS..

Dans les années 60, 1964 pour être très précis on réussissait avec une paye d’ouvrier qualifié construire sa maison avec tous le confort moderne, chauffage centrale, salle de bain eau chaude, frigo, machine à laver etc. et même se payer une télé noir et blanc. Sisi c’est aussi des souvenirs.
Bon on ne partait pas en vacance car on n’avait pas de voiture comme tous autres voisins. :D
J’ai entendu dire que dans les citées ouvrières, les syndicats proposaient même des places de concerts gratuites.
Une machine a laver de l’époque pouvait durer 20/25ans. Aujourd’hui c’est 5/7 ans.

Il est difficile de comparer les 40 dernières années entre elles. :-?

Le prix du CD a diminué pour les personnes plus riches et augmenté pour les personnes plus pauvres amha.

:wink:
wuwei
 
Messages: 3478
Inscription Forum: 05 Jan 2006 10:58
  • offline

Message » 18 Mar 2009 18:29

Je voudrais dire aussi que si le prix du CD a baissé dans certain cas, il n’a pas forcément non plus diminué pour autant chez les grands distributeurs spécialisés.


Si... le prix du CD a baissé dans tous les cas, pas dans certains cas.

Il suffit de regarder par exemple dans le rayonnage musique classique, Les prix pour ce genre de musique entre 120 et 140€.


Outre le fait que ce genre de musique est le moins cher de tous ! Et oui ! Ces 120 F et 140 F d'aujourd'hui sont moins élevés que le 156F de 1984. Indéniablement.

Il n'y a jamais eu autant de séries économiques classiques vendues en permanence à moins de 10 euros le CD.

Evidement je sais bien qu’on trouve parfois des promos à 8 €. :roll:


C'est la cerise sur le gâteau.

Et ce 8 euros est moins couteux que le LP économique fontana ou Trianon à 10,80 de 1975 ! Et en plus c'est un CD de catégorie luxe qui est bradé et non un pressage médiocre et bruyant : car le prix du temps du LP imposait une qualité technique de fabrication évidente en fonction du prix. Pour ne rien dire de la qualité des prises de son, car les LP économiques des années 70 étaient souvent des enregistrements anciens... et parfois monos stéréophonisés.

Dans les années 60, 1964 pour être très précis on réussissait avec une paye d’ouvrier qualifié construire sa maison avec tous le confort moderne, chauffage centrale, salle de bain eau chaude, frigo, machine à laver etc. et même se payer une télé noir et blanc. Sisi c’est aussi des souvenirs.


On le peut toujours. Avec une paie d'ouvrier qualifié... et la télé est en couleurs. Exemples d'aujourd'hui à l'appui : à côté de moi.

Une machine a laver de l’époque pouvait durer 20/25ans. Aujourd’hui c’est 5/7 ans.


Légende urbaine ! une voiture comme une machine à laver de l'époque étaient beaucoup plus sujets à panne et nécessitaient un entretien bien plus contraignants qu'ils ne le sont devenus. A les programmateurs de machine à laver des années tournant 1960-1970... et ça a duré ! Et les pompes qui grippaient !

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56575
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 18 Mar 2009 18:44

les naxos (1CD) coûtent suivant le vendeur entre 4 euros et 6 euros

on trouve les double à 10 euros FPI

Francois :wink:
frgirard
 
Messages: 7581
Inscription Forum: 05 Fév 2005 13:21
  • offline

Message » 19 Mar 2009 18:08

Le problème pour les petits labels est surtout d'arriver à survivre. Pour cela, il faut innover, trouver la bonne idée et être soutenu médiatiquement et financièrement - ce qui est quasi mission impossible par les temps qui courent... Comment concurrencer un double disque DG à 19€ qui bénéficie d'une pub indétrônable, de plusieurs présentoirs en rayons alors qu'un petit label qui n'est pas son propre distributeur, dont une production piano solo bien menée coûte environ 10 000€, touche en moyenne 3,5€ sur un disque vendu en FNAC et que ce label ne bénéficiera très certainement pas d'une critique - bonne ou mauvaise - dans la presse spécialisée et très peu d'émissions de radio ? Cela prend du temps et les petits labels n'ont pas forcément la trésorerie qui leur permette de le prendre. Dommage. Dommage aussi que la presse relate surtout du concert où tout le monde était, du film que tout le monde a vu ou va voir, et pas assez du concert où il fallait aller... C'est à faire passer un concert qui réunit 850 personnes en pleine crise à Paris et qui met en scène le premier prix d'un des plus prestigieux concours de piano au monde pour de la Contre-Kulture...
Dernière édition par fredicol le 19 Mar 2009 18:23, édité 2 fois.
fredicol
 
Messages: 1806
Inscription Forum: 23 Juil 2004 0:51
Localisation: BAGNEUX
  • offline

Message » 19 Mar 2009 18:13

un certain disque Fondamenta Listz à eu une critique élogieuse dans ResMusica

http://www.resmusica.com/article_6433_c ... ique_.html

Francois :wink:
frgirard
 
Messages: 7581
Inscription Forum: 05 Fév 2005 13:21
  • offline

Message » 19 Mar 2009 18:19

Ce disque Schubert a bien été accueilli sur Concertonet, dans Prestige Audio Vidéo et dans classiquenews aussi :wink: :
http://www.classiquenews.com/ecouter/li ... spx?id=877
Mais rien dans Telerama, Classica, le Monde de la Musique (qui d'ailleurs disparaît)...
fredicol
 
Messages: 1806
Inscription Forum: 23 Juil 2004 0:51
Localisation: BAGNEUX
  • offline

Message » 19 Mar 2009 18:48

c'est vrai c'est un porgramme :oops: Schubert mais c'est les transcriptions de Liszt qui sont pas courante au disque qui m'ont attiré sur l'article.

Comme marché du disque la presse écrite va devoir muter et Telerama, Classica n'en n'ont plus pour longtemps face aux webzines.

Francois :wink:
frgirard
 
Messages: 7581
Inscription Forum: 05 Fév 2005 13:21
  • offline

Message » 20 Mar 2009 21:47

frgirard a écrit:
haskil a écrit:Mais quand tu vas à la Fnac : dans les bacs "affaire de..." tu es loin, très loin même, de n'y trouver que des disques de majors. Et surtout ce que l'on observe c'est que de plus en plus de CD sont publiés directement en nouveauté à un prix largement inférieur au prix maximal du CD de série nouveauté.


La fnac ? Ah oui, les magasins qui a Marseille, vendent un peu de livre, des ordi, télé, téléphone, jeux vidéo et quelques disques.

Je suis allé au Virgin fin décembre en attendant un concert de Musicatreize. En 1 ans le rayon classique a été encore divisé par deux en surface. Et il y a 1 ans, c'était pas grand.

Francois :wink:


La preuve que le marché ne va pas fort la Fnac Bastille va fermer...
PAT 94
 
Messages: 13068
Inscription Forum: 05 Oct 2005 18:29
Localisation: Le Plessis Trévise/94France
  • offline

Message » 20 Mar 2009 22:32

J'ai parlé à un distributeur hier. Les ventes pour lui sur décembre, janvier et février sont meilleures que celles de l'année passée à la même période... Ensuite, pas étonnant que les Fnac ferment si tu veux mon humble avis. Marges trop grandes, catalogues de plus en plus restreints, vendeurs inexpérimentés... les mélomanes n'y trouvent plus leur compte.
fredicol
 
Messages: 1806
Inscription Forum: 23 Juil 2004 0:51
Localisation: BAGNEUX
  • offline


Retourner vers Musique enregistrée : BD, CD & DVD

 
  • Articles en relation
    Dernier message