Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: napa et 15 invités

Musique enregistrée : BLURAY, CD & DVD musicaux, interprètes...

SACD, DVD-audio, etc : tests d'albums en multicanal

Message » 17 Fév 2010 10:25

Novembre 2010 : suite à un certain épisode assez malheureux des administrateurs du site (clôture sans préavis d'un sujet qui fonctionnait pourtant bien), et même si une sorte de solution a été trouvée, je prend désormais un peu de distance par rapport au forum et en particulier mes réalisations.
Cela aurait pu finir plus mal mais en l'état, vous pouvez continuez à discuter sur le topic mais il ne sera plus mis à jour.
J'avoue en plus que trop peu de personnes ont suivi mon initiative sur ce topic donc ça n'encourage pas à se donner du mal...



----------------
Introduction
----------------

Depuis la création de ces formats SACD & DVD-audio qui promettaient de remplacer le CD, voici la situation :
1°/le DVD-audio n'a pas réussi à s'imposer et les sorties sont désormais très rares (mais on voit encore des choses programmées pour 2010 a priori).
Il n'empêche que le catalogue reste riche de plusieurs centaines de titres (presque 1000 je crois) et qu'on peut continuer à en trouver à l'achat sur Internet.
Pour rappel, un DVD-audio possède une section lisible par tous les lecteurs DVD du marché (et le son est alors au pire en Dolby Digital 5.1 et au mieux avec des pistes DTS pouvant aller jusqu'au DTS 24/96) et une section lisible uniquement par les lecteurs DVD-audio qui permettent de lire les pistes dites HD en PCM (jusqu'à 24/96 en 5.1, 24/192 en stéréo).
(le PCM est transmissible à un ampli via HDMI depuis la norme 1.1, sinon on peut sortir en analogique)
Comme le permet le format DVD, on trouve aussi parfois des petits plus par rapport à l'écoute audio seule comme des paroles de chansons en même temps, des images, ou des bonus réservés aux lecteurs DVD-audio (pistes supplémentaires, etc).
2°/le SACD continue toujours sa route mais avec une production quasi exclusive de musique classique. Je cite des chiffres de tête mais disons qu'il y a 75% de musique classique, 20% de jazz et 5% d'autres musiques.
Il est conçu de manière différente sur le nombre de bits et la fréquence d'échantillonnage mais la qualité est globalement identique au final au DVD-audio et repose sur le format DSD (le DSD est transmissible à un ampli via HDMI depuis la norme 1.2, sinon on peut sortir en analogique).
Pour lire un SACD, il faut donc nécessairement un lecteur SACD (à noter qu'il y a une proportion assez importante de SACD hybrides qui comportent une couche CD lisible sur n'importe quel lecteur CD. Cette caractéristique ainsi que la liste des titres (entre autres) sont présentes sur l'indispensable site sa-cd.net
Le catalogue est environ 7 fois plus conséquent actuellement avec 6268 titres .

Téléchargement :
Pour les titres aux prix délirants sur les sites de vente (parce qu'épuisés), ce site propose la possibilité de télécharger au format DVD-audio à graver à des prix bien plus raisonnables :
Extraits de démo pour se familiariser avec le principe avant d'acheter

Il existe bon nombre de lecteurs qui lisent ces 2 formats et vous pouvez en voir la liste complète ici.

Par conséquent, que ces formats intéressent les foules ou pas, il y a largement de quoi trouver son bonheur (et c'est un réel bonheur pour certains).
Il y a déjà eu des sujets là-dessus, mais pas sous une forme qui me convient (certains ne parlent qu'exclusivement du SACD, sur un autre forum il faut parcourir 50 pages pour tomber sur des critiques, etc).
J'espère qu'on sera suffisamment nombreux sur ce post.

Je vous propose d'enrichir cette première page en me soumettant vos tests sous la même forme que ceux que j'ai faits, c'est-à-dire :
[[Auteur]][Titre][Format][Note multicanale] --> Détail du ressenti sur le mixage
Note multicanale : détaille la richesse du mixage 5.1 (mettre un vague écho à l'arrière ne mérite pas une bonne note à l'inverse d'un mixage travaillé du type SACD de Chicago).



Liste des critiques

Attention, on me demande de préciser que mon parti pris de départ c'est que j'aime le multicanal démonstratif. Dans mes tests de musique classique, vous n'y trouverez donc pas forcément votre compte dans mon appréciation, mais d'une part ce que j'écris doit vous donner une idée du mixage malgré tout, et d'autre part j'attends avec plaisir de publier vos propres critiques.



*********************************
**********SOMMAIRE**************
*********************************
-SACD & DVD-audio
-Autres formats multicanaux
-Autres SACD dont la critique n'est pas rédigée sous ce format
-Autres SACD& DVD-audio dont la critique n'est pas rédigée sous ce format
-Blu-Ray musicaux dont la critique n'est pas rédigée sous ce format


------------------------
SACD & DVD-audio
------------------------



[stof]Norah Johnes : Come away with me (SACD hybride) 6/10 -->la voix est sur la stéréo avant et le reste des instruments est réparti assez sagement sur le reste des enceintes. C'est timide comme l'est Norah Jones comme mixage; ça colle bien au style mais ce n'est pas un SACD de démo.

[stof]Diana Krall : The look of love & The girl in the other room (idem pour le mixage) (SACD) 7.5/10--> Même principe que Norah Jones sur le mixage mais avec un son nettement plus rempli, des basses profondes et quelques accompagnements surrounds plus marqués. On a donc ici encore une fois un produit qui n'est pas excessivement démonstratif mais c'est un énorme plaisir quand-même.

[stof]Wagner & Verdi : Great Opera Choruses (SACD hybride) 5/10 --> Grande musique mais mixage à l'opposé bien sage... les surrounds n'accompagnent que de façon subtile la scène avant comme le reste des productions classiques mais le message est cohérent et tout paraît très simple et logique lors de l’écoute…à une exception à mon goût : le roulement des percussions par instant à l’arrière qui est vite fatiguant sur la piste 3. Léger défaut : par moment dans la deuxième partie on distingue de légers chuchotements (Confirmation et + de détails) .

[stof]Tchaikovsky : Classics (DVD-audio avec DTS) : 7/10 -->J'attends pour ma part un mixage aussi démonstratif que la musique de Tchaikovsky. La scène arrière est assez distincte de la scène avant dans des limites "raisonnables" (selon le critère de la majorité des amateurs de musique classique). C'est donc au-dessus du lot dans le genre.

[stof]Sting : Brand New Day (DVD-audio) : 9/10 -->La voix est nette dans la centrale avant et prolongée sur les stéréo avant (réverb). Les instruments sont nettement répartis dans toutes les enceintes. C'est du vrai multicanal! A noter que l'enceinte centrale avant doit être de qualité (on ne répétera jamais assez que c'est l'élément clé d'une installation multicanale) : elle doit retranscrire avec justesse les voix et en plus être costaud dans la retranscription des basses.

[stof]Sting : Sacred Love (SACD hybride) : 7.5/10 -->La voix est essentiellement sur la stéréo avant et prolongée sur la centrale (l'inverse du mixage ci-dessus!). Elle est même plus (trop) mise en avant au détriment du reste, le son est moins "rond", plus sec que sur Brand New Day (DVD-audio). Sinon à la plage 3, il y a un dialogue Sting/Mary J. Blidge que j'aurais bien aimé avoir en séparation avant/arrière plutôt que d'intervenir exactement au même endroit à tour de rôle (philosophie SACD assez conservatiste)

[stof]Police : Every Breath You Take (SACD hybride) : 3.5/10 -->La voix est sur la stéréo avant. Les instruments sont un peu plus mis en avant sur la centrale avant. L'arrière fait l'écho de...tout ça pour donner un relief artificiel, avec de temps à autre un instrument ou des chœurs plus prononcés que ceux de la scène avant (oui, parce que tout ce qu'on entend quelque part dans une certaine proportion est présent partout ailleurs dans une moindre mesure). J'appelle ça un "mixage DSP" et pour aller dans ce sens, j'ai joué avec les DSP de mon ampli qui n'ont pas fait tellement pires... Vraiment, c'est pas sérieux tout ça, et finalement on ne perd pas grand chose (voir on gagne en cohérence) à finalement faire les écoutes en stéréo!

[stof]Tchaikovsky : The Nutcracker ("DVD Music" = DVD-Video DD ou DTS) : 6.5/10 --> En position centrale, on assiste bien à une diffusion assez frontale mais le son remplit toute la pièce. Quand on décortique le contenu des enceintes, on découvre qu'à part des proportions légèrement différentes, elles diffusent globalement la même chose. Du coup je suis assez ennuyé, le résultat est plaisant et c'est pas tout à fait du "5 CH STEREO" mais j'hésite à donner une bonne note pour autant (essaie-t-on de me duper?).
Note : on a aussi des bonus pendant la lecture comme des choses à lire sur la musique jouée (en anglais) ou des belles images, petits plus du format DVD.

[stof]Tchaikovsky : Sleeping Beauty(DVD-audio) : 6.5/10 --> A part le format qui change (DVD-audio ici), la critique est un exact copier-collé de The Nutcracker (même pour les bonus).

[stof]Tchaikovsky : Swan Lake (DVD-audio) : 8/10 --> Surprise, le mixage de ce 3ème titre de la même collection du même éditeur est nettement différent des 2 autres!
C'est quand-même autre chose d'avoir du "vrai" 5.1 avec des dialogues avant/arrière. Ça efface donc mes doutes. Hautement recommandable. (bonus identiques aux autres)

[stof]Chicago : musique du film (SACD) 9.5/10 --> Avant d’écouter cet album, j’étais bien loin de prévoir le "feu d’artifice" qui allait se produire : c’est plus de 70 minutes de bonheur absolu. Il n'y a absolument rien à redire : le son est d'une précision redoutable tout en étant cohérent dans l'espace; impossible de revenir en stéréo après ça. J'aurais bien mis 10/10 mais je pénalise l'absence de compatibilité CD du support.

[stof]Gordon Goowin’s Big Phat Band : XXL & Swingin' For The Fences (idem pour le mixage) (DVD-audio) 10/10 --> Il ne s'agit pas ici de "jazz pantoufle" mais d'un "big band" avec des morceaux qui possèdent des thèmes très forts et le mixage multicanal est vraiment épatant et subtile (pas évident de répartir tous ces musiciens).
Note : beaucoup de photos (sur les titres et dans les bonus), des vidéos de l’enregistrement en multiangle et des coulisses de l’enregistrement, des photos des partitions, la possibilité d’écouter 8 pistes séparément sur 3 titres, et un commentaire audio de Gordon Goodwin et son co-producteur (passionnants mais en Anglais…).

[stof]Pat Metheny Group : Imaginary Day (DVD-audio) 9.5/10 --> Ici, le 5.1 fait intégralement partie de la composition. Grande variété d’instruments et de styles (parfois même de manière surprenante au cours du même morceau comme dans le 7ième titre) et c’est ce qui fait que l’on ne peut pas forcément accrocher à tout de la même façon mais c'est dépaysant.
Pour information, la comparaison entre ce DVD-audio et le DVD-vidéo du même artiste est intéressante :
-le DVD-vidéo est un enregistrement de concert, avec le son qui va avec ; il est très décevant quand on connaît le DVD-audio mais on a l’image (idem pour le HD-DVD "Wake Up Live" où musicalement c'est en un bloc, mixé de façon concert (mais ça reste bon dans ce genre) avec une image sublime, mais c'est différent).
-le DVD-audio est un enregistrement de studio, donc très propre et travaillé, et une réelle composition en 5.1 mais les seules images sont celles de paysages (magnifiques) pour chaque titre.
Les fans auront les deux, les autres évalueront leur priorité.
Note : impossible de passer à un titre en donnant son numéro sur mon lecteur.

[stof]Pink Floyd : Dark Side of the Moon (SACD hybride) 10/10 --> Le 5.1 fait ici aussi intégralement partie de la composition avec des jeux multicanaux comme les horloges (Time) ou les pièces de monnaie (Money). Tout ceux qui s'intéressent au sujet le savent, c'est le SACD de référence à posséder absolument (si on aime la musique évidemment), la critique se limitera donc à dire ça et à mettre la note maximale.

[stof]Rachmaninov : Piano Concertos Nos. 2 and 3 (Scherbakov) (SACD hybride) 6.5/10 --> La scène est très clairement frontale, mixage traditionnel pour le classique donc. On gagne quand-même nettement sur la spatialisation par rapport à une diffusion stéréo, en particulier avec la centrale avant en renfort (piano). Bon SACD malgré la note multicanale.

[stof]Buena Vista Social Club (DVD-audio) 8/10 --> Très sympa comme ambiance. Par contre c'est pas du 5.1 mais du 4.1 (ma centrale avant a été zappée au mixage...). Enfin c'est pas très grave, le résultat est très plaisant même si c'est pas d'une extravagance multicanale extrême. Un de mes titres favoris malgré tout car le style de musique est assez unique (au moins sur ces supports).
Note : en plus du sympathique livret avec paroles, photos, etc sont disponibles en cours de lecture photos et notes sur les chansons (anglais)

[stof]Tchaikovsky : Violin Concerto in D, Op.35 (Ilych, Fischer, Kreizberg) (SACD hybride) 6/10 --> Philosophie de mixage totalement différente des productions DVD-audio du même compositeur. On a ici un type de mixage "concert" : la scène est répartie sur les 3 enceintes frontales, les surrounds étant dédiées à la reproduction de l'acoustique de la salle. Mais l'intérêt par rapport au stéréo reste réel.

[stof]Destiny's Child : Survivor [cette version] (SACD) 8.5/10 --> Ouf, pour l'un des rares titres dans ce style de musique en SACD, le mixage est globalement un régal multicanal. Mais de façon surprenante il y a quelques disparités dans les mixage des titres : c'est soit une absence curieuse de charte, soit après réflexion plutôt un atout sur l'écoute de l'album entier. Mais ça swing dans les enceintes : voix en centrale avant, reste en stéréo, et petites choses et chœurs à l'arrière (en général donc). En revanche (en général), les basses sont un peu légères.

[Ludo88/DVDCritiques]Divas Las Vegas (SACD) 6/10 --> [Ludo88]Mixage traditionnel Live. Mais on a plutôt l'impression d'être devant sa TV au lieu du milieu de la salle; le canal central est quasi muet... à moins de coller son oreille contre. Le multicanal apporte malgré tout un petit plus (critique)
[DVDCritiques]Contrairement aux versions DVD, les canaux surround de ce SACD enregistrent un travail créatif de la part des mixeurs qui n'hésitent pas à proposer des effets panoramiques sur certains cœurs et y transporter quelques instruments. La scène musicale est ample et ouverte mais aurais mérité un léger renforcement du canal LFE.

[Ludo88]Roger Waters: The Wall, Live in Berlin (SACD) 6/10 --> Aucun relief ni de dynamique, mais le reste vaut le coup ! D'excellents effets 5.1, même si on s'interroge un peu sur certains...(critique)

[Ludo88]Jacques Brel: Brel infiniment (SACD hybride) 6/10 --> Piste multicanale anecdotique. C'est divers suivant les sources. Certains master mono à l'origine et ont été modifié en 5.1. Les voies arrières se bornent le plus souvent à une "vulgaire" réverb. Cela peut être agréable, mais sans plus. On note quelques saturations sur les frontaux inexistant sur la piste CD.(critique)

[stof/Ludo88]A Celtic Spectacular: Cincinnati Pops/Kunzel (SACD hybride) 9/10 (moyenne) --> stof : Peut-être l'enregistrement le plus proche d'une écoute concert que je connaisse (bonne gestion de l'espace). Ce n'est pas du 5.1 "spectacular" (d'où ma note à 8/10) mais intelligemment réaliste. La piste 8 arrive comme un cheveu sur la soupe (démo gadget 5.1 "spectacular" pour le coup sans rapport avec le concert) Ludo88 : Du grand art. Les bruitages 5.1 de la piste 8 "Off to the hunt" sont très démonstratifs. (critique)

[Ludo88]Frankie Goes To Hollywood: Rage Hard, The Sonic Collection (SACD hybride) 8/10 --> Même tessiture sonore que la piste stéréo, mais un bon mixage avec de beaux petits effets intelligents... dignes d'un Peter Gabriel . (critique)

[Ludo88]ERA: The Mass (SACD hybride) 8/10 --> Un mixage 5.1 du tonnerre très bien adapté au style. Mais les pistes stéréo sont déjà très bonnes (y compris celle du CD). (critique)

[Ludo88]Peter Gabriel: Up (SACD hybride) 10/10 --> Très bon mixage très inventif, un peu à la Pink Floyd, avec des effets assez inattendus. (critique)

[Ludo88]Sacred Feast - Gaudeamus (SACD hybride) 8/10 --> Je ne sais si c'est la qualité des micros utilisés ou l'acoustique de la salle de concert, mais tout cela manque cruellement de présence et de relief; pourtant la technique de prise de son est on ne peut mieux : 5 micros captent le signal sonore à la place de 5 enceintes. Le signal est directement transmis à un enregistreur DSD Philips. On est loin des enregistrement à "50 micros" ou c'est le mixage qui fait tout et souvent n'importe quoi. De ce coté, c'est plus naturel. (critique)

[Ludo88]Oscar Peterson Quartet and Michel Legrand: Trail of Dreams: A Canadian Suite (SACD hybride) 7.5/10 --> Le mixage est un peu différent de la version stéréo et l'on sent moins de présence. On dirait que les instruments ont reculés. Dommage. (critique)

[Ludo88]DMP Multichannel Reference (SACD de démo) 8.5/10 -->Les critiques de chaque piste oscillent autour de cette moyenne. Pour tous ces titres, ne vous attendez pas à du spectaculaire en 5.1. Les voies arrières n'envoyant qu'une légère "ambiance". Je préfère la 2.0 qui parait plus précise.(critique)

[SJ]Gérald Veasley : Velvet (SACD hybride) 10/10 --> Superbe d'ampleur, de localisation et d'équilibre. (critique)

[SJ]MARY MARY : Incredible (SACD) 7.5/10 --> La piste 5.1 permet d'adoucir l'ensemble (aigus par moment trop criards). Les cœurs (arrières) sont du plus bel effet. (critique)

[Pat17]Antonin Dvorak : Symphonies N° 8 et 9 (du Nouveau Monde) - Ivan Fischer et le Budapest Festival Orchestra (SACD hybride) 10/10 --> Merveilleux. L'orchestre est bien présent, aéré, chaque instrument est facilement localisable et distinct. Bel équilibre tonal entre les vents et les cordes, très purs. La spatialisation ne donne jamais l'impression d'être artificielle. Le crescendo final du 4ème mouvement est à tomber par terre.(Note : d'autres avis confirment) (critique)

[Ludo88]The Super Audio Collection & Professional Test Disc (DVD-audio de démo) 9.5/10 --> Les critiques de chaque piste oscillent autour de cette moyenne. (critique)

[SJ]Wyclef Jean : The Preacher's son (DVD-audio) 2/10 -->La voix centrale est beaucoup sollicitée et gâche l'atmosphère musicale. (critique)

[Ludo88]Tchaikovsky: 1812 Overture etc. - Cincinnati Pops/Kunzel (SACD hybride) 8/10 -->Les coups de cannons en 5.1, c'est puissant. En revanche, le bas médium a été (trop) renforcé en 5.1. Pourquoi ? En tout cas, la voie LFE est très bien utilisée et descend bien bas ! (critique)

[Ludo88]Alison Krauss + Union Station : Live (SACD hybride) 10/10 -->Dès la piste CD, c'est de la haute qualité. La piste multicanale est un cran au dessus avec la maitrise et l'ampleur en plus. Merveilleux. L'univers Live et la puissance du son acoustico-country en fait un SACD magnifique. (critique)

[stof/Ludo88 ]SACD, The Sound Revolution (SACD de démo) 6/10 --> stof :Curieusement, c'est un choix 4.0 qui est fait ici (stéréo avant avec les surrounds pour élargir l'espace). Ensemble peu démonstratif du point de vue multicanal. Jazz : morceaux manifestement anciens au niveau de la source (même si la qualité de certains comme la 7 peut surprendre). 4 titres se détachent : 4 (musique électronique), 9 (chants de prières), 13 (classique réellement mis en valeur par le multicanal), 18 (choeurs religieux) Ludo88 : A part deux ou trois titres (7, 8, 14, 15, 18 sont supérieurs à 8/10), assez peu sont recommandables. (critique)

[SJ]Monty meets Sly and Robbie (SACD hybride) 10/10 -->Génial. Les instruments sont localisables sur les enceintes, gain d'ouverture, d'ampleur, aucunes pertes de message et aucune surestimation de la musique. A la base, la sonorité est claire, chaque instrument est identifié. Le multicanal garde l'esprit en l'amplifiant. (critique)

[Ludo88]Maxime Le Forestier, Elie Chouraqui: Gladiateur (SACD hybride) 7.5/10 -->Quelques rares effets dans les surround, pour le reste, c'est du standard. On ne c'est pas trop foulé. Le canal LFE est absent sans que cela soit gênant.(critique)

[stof]Beethoven: Violin Sonatas Nos. 5 & 9 (The Royal Philharmonic Collection) (SACD hybride) 6.5/10 --> Comment faire du multicanal avec un piano et un violon? Pas comme ça en tous cas : le son est beaucoup trop diffus et le piano en pâtit en premier (son enregistrement semble de toutes façons déjà médiocre), c'est moins grave pour le violon au son plus directif.

[stof]Cinema Classics (The Royal Philharmonic Collection) (SACD hybride) 9/10 --> Qui dit musique de film dit légitimité à "envoyer du bois"; le contrat est parfaitement rempli sur le principe que la "démonstrativité" multicanale est directement liée à la "démonstrativité" des morceaux. D'une logique implacable.

[stof]James Bond Themes (The Royal Philharmonic Collection) (SACD hybride) 10/10 --> Idem ci-dessus avec des films on ne peut plus démonstratifs. Une merveille absolue sur tous les plans. Rien à voir avec une piste isolée sur DVD (comme Demain ne meurt jamais). Seul regret : 39 minutes!!!!!! Bande de radins!

[Ludo88]Calogero : Calog3ro (SACD hybride) 8/10 -->Les instruments ont été mixés sur toutes les voies, il ne s'agit donc pas sur cet album d'une simple ambiance (quoique cela dépend un peu des titre). Notez que la voie LFE est bien présente, même si elle est plutôt discrète, et tout comme "Gladiateur", seule la voix du chanteur sort de la centrale (reportée également sur les frontales).(critique)

[Ludo88]Super Audio CD Ultimate Collection (double SACD de démo) 6/10 (très variable) -->Beaucoup de morceaux en stéréo uniquement!
SACD n°1 : La 1 (Céline Dion), la 3 (Earth Wind & Fire) et la 4 (Roger Waters) sont à retenir sur le plan multicanal; SACD n°2 : 2-Joshua Bell également (critique)

[Ludo88]Epics - Cincinnati Pops Orchestra/Erich Kunzel (SACD hybride) 7.5/10 -->On a connu Telarc plus inspiré quand à l'utilisation des différents canaux. L'arrière se borne à une petite réverb, bien agréable tout de même (note de Safe : un peu mieux sur Lawrence d'Arabie et les 7 mercenaires). Le canal de grave est très bien utilisé et descend très bas. Vrai 5.1 (critique)

[YannH76]Linkin Park - Reanimation (DVD-audio) 10/10 -->Le GROS son est présent avec cette piste, et elle domine toutes les autres. Dynamique incroyable et GROSSE présence du subwoofer et le mixage a été pensé pour la restitution multicanale, offrant des effets surround marqués ! (critique)

[Safe/Ludo88]Super Audio CD Sampler - Pentatone / Telarc (SACD de démo) 7.5/10 (moyenne) -->C’est un mixage en 5.0 et non 5.1. Ça ne m’a pas manqué pour autant : les basses sont quand même bien présentes. L’apport du mixages multicanal varie de inutile du fait du morceau qui ne s’y prête guère ( piste 5, 10 et 11 ) à très démonstratif ( pistes 1, 3, 6 et 7, 8 pour la prise de voie, 13 ). La piste 3 restant la plus convaincante de part sa précision. Pour les autres pistes, le mixage 5.0 n’apporte qu’un peu d’ouverture et de spatialisation. (critique) / (critique de Ludo88)

[Ludo88]Concord Records SACD Sampler, Vol. 1 (SACD de démo) 8/10 -->N'hésitez pas à acheter ce petit SACD de démo plein de surprises qui vous guidera peut-être pour d'autres achats. C'est du 5.1 très démonstratif qui occupe tous les canaux et que l'on plus l'habitude d'entendre sur de la variété. Mais sur l'ensemble des titres, on sent des enregistrement studio pour la plupart avec des réverbérations un peu trop appuyées sur certains instruments. C'est un peu dommage. Le SACD est plus utilisé ici comme support 5.1 que comme support haute définition mais c'est très efficace en tous cas. (critique)

[Ludo88]Concord Records SACD Sampler, Vol. 2 (SACD de démo) 5/10 -->Vous l'aurez compris, je suis moins emballé par ce deuxième "sample". Tout est traité façon studio, voir variété. C'est peu adapté a ce style de musique. Du coup, la plupart des titres passent beaucoup mieux en stéréo. Mais ceux qui sont des gros amateurs du son et des instruments sur tous les canaux seront servis ! Et ravis...(critique)

[Ludo88]Daniel Balavoine : Sauver l'amour (SACD hybride) 0/10 -->La qualité sonore n'est pas en cause, mais le mixage. Certes, tous les canaux sont exploités, même le LFE (très puissant), mais cela sent le mixage commercial à plein nez, juste pour dire qu'une piste 5.1 existe. Bon, ce n'est pas désagréable à 100 %, mais juste le report des pistes avant à l'arrière, un mixage gauche/droite pour le centre et c'est tout. Le mec c'est pas foulé, n'importe qui peut le faire ! (critique)

[Ludo88]Barbara : L'aigle noir (SACD hybride) 0/10 -->Ce SACD est fait sur le même modèle que "Sauver l'amour" de Balavoine. C'est du 5.1 fait pour vendre avec un simple renvoi des voix avant sur les arrières ! Nul ! (critique)

[Ludo88]Louis Chedid : Un ange passe (SACD hybride) 6/10 -->Quelle est cette nouvelle mode d'envoyer la voix du chanteur sur tous les canaux ? Quand au reste du mixage, j'avoue ne pas savoir quoi trop en penser, mais c'est assez discret. La piste 5.1 semble légèrement saturer a plusieurs reprises et le son comme étouffé, compressé. Cela manque de dynamique. (critique)

[SJ]Monty Alexander & Ernest Ranglin Rocksteady (SACD hybride) 10/10 -->Excellentissime. Si vous voulez savoir à quoi ressemble une répartition des voix, n'hésitez pas procurez-vous ce SACD. Lla batterie est clairement diffusée sur les voix arrières, le piano de Mister Alexander sur les frontales tout comme la contrebasse et les magnifiques accords d'Ernest Ranglin sur la voie centrale. L'impression qui en émane est que l'on est entouré pas les musiciens. Vraiment très bien. (critique)

[Pat 17]Vivaldi - Vespri per l'Assunzione di Maria Vergine (SACD hybride) 8/10 -->Somptueux : tous les détails sont présents, on entend très distinctement les choristes reprendre leur souffle. Les médium aigus sont troublants de beauté. Curieusement, les surrounds sont assez peu sollicitées, alors qu'une composition comprenant autant d'intervenants et qui plus est interprétée dans une église (c'est de l'art sacré quand même...) s'y serait prêté à merveille. (critique)

[stof/Ludo88]Seal - IV (DVD-audio) 8.25/10 (moyenne) --> stof : Que fait la voix dupliquée sur les 3 enceintes avant?!!!! En dehors de ça c'est du gros 5.1, pas très subtil mais ça remplit la pièce à 100%. Je mettrais 8.5/10.
Note : démarre en 2.0! / impossible de passer à un titre en donnant son numéro sur mon lecteur/ En supplément 3 clips en Dolby Digital 5.1 Ludo88 : La qualité sonore n'est pas franchement là (peu différente du CD). Le mixage 5.1 apporte un réel petit plus, mais est mixé un peu trop fort a mon goût. (critique)

[Pat 17]Louis Armstrong - Olympia, Apr. 24th, 1962 (SACD hybride) 6/10 -->Il s'agit en fait de 4.0. Le son est très clair, peu de souffle audible (mais comment font-ils sur un enregistrement qui a 43 ans ?). Bon équilibre tonal, la trompette a cependant tendance à saturer dans les aigus. C'est finalement la seule faiblesse qui permet de dater l'enregistrement. La spatialisation est anecdotique. Il a fallu que je me rapproche de mes surrounds pour constater qu'elles marchaient vraiment... (je me suis permis de mettre 6 et pas 8 vu le descriptif) (critique)

[yaumegui...]Zazie : Zen (SACD hybride) 2/10 -->La honte à l'ingénieur du son. La voix est partout et on a de l'avant à l'arrière. Ils se vantent chez universal de faire du multicanal, qu'ils ne le fassent pas au rabais!(critique)

[Ludo88]Michel Sardou : Du plaisir (SACD hybride) 6/10 -->Je me suis demandé si Universal France était responsable de ce mixage ! Eh non (studio DES). Pour des master enciens où il ne reste que la stéréo, je peux comprendre, mais là ? Quelques petits effets (d'où la note élevée), certe, mais la voix sur tous les canaux... (sauf la 13 et la 8, remplacé par Barbelivien ). En revanche, on gagne en dynamique et en assise dans les graves. On entend que le studio n'est pas le même!(critique)

[stof]Sheila Nicholls : Wake (DVD-audio) 9/10 -->Attention : à jouer en mode DVD-vidéo. DTS-entertainement a volontairement privilégié cette section via le DTS-ES bien meilleur que le PCM trop plat, et même les bonus situés dans cette section. Une honte de pénaliser les possesseurs de DVD-audio qui doivent repasser par le menu du lecteur. Sinon le 5.1 comble toutes mes attentes avec une voix bien détachée dans la centrale avant et une immersion totale (encore plus en DTS donc...).
Note : certains titres ne s'enchaînent pas de manière fluide (coupes sèches) [j'ai pénalisé la note de 0.5 pour l'ensemble des défauts], bonus Clip Faith (DTS ES), paroles des chansons (dans le livret aussi) et autres dans la section DVD-vidéo (version différente d'un titre, biographie, photos).

[stof]Missy Elliott : MissE (DVD-audio) 9.5/10 -->Se lance en stéréo (grr...). C'est l'un des rares albums où la musique joue avec de nombreux effets 5.1. Sinon la voix est en stéréo avant n'est pas détachée du reste mais ça ressemble à un choix artistique (après tout on n'est pas dans les chanteuses "à voix"). De toutes façons, inutile de polémiquer, cet album est l'unique représentant hip hop en format audio HD et il est donc à posséder impérativement quand on aime.

[stof]Queen : A Night At The Opera (DVD-audio) 9/10 -->Comme habituellement chez DTS Entertainement, la piste DTS (24/96 ici) est privilégiée. Le mixage 5.1 est aussi fun que la musique de Queen, c'est un feu d'artifice multicanale pour l'un des DVD-audio qui a fait le plus parler de lui (un peu comme Pink Floyd en SACD). Par contre, la centrale avant est quasiment inexploitée.
Pb techniques : mon lecteur Pioneer LX50 refuse de lire le DTS 24/96 (j'ai du faire appel à mon second lecteur); et mon disque se bloque à la piste 6 (18'11) sur mon second lecteur. C'en est trop, j'enlève 0.5 point!
Note : paroles des chansons, et en supplément un titre en vidéo de concert (image datée) sur la même piste musicale (flambant neuve donc) du DVD-audio.

[stof]Queen : The Game (DVD-audio) 10/10 -->On reprend la critique ci-dessus pour "A Night..." mais entre temps (DVD-audio sorti après) ils ont découvert l'enceinte centrale avant. Même qualité de mixage, cette lacune en moins.
Note : paroles des chansons, on nous explique ici en bonus comment ils sont arrivés à ce résultat à partir des 24 pistes analogiques de 1980 numérisées en 24/192, etc.
Impossible de passer à un titre en donnant son numéro sur mon lecteur (bug absent de l'autre album, décidément...).

[Ludo88]Jacques Brel : Les marquises (SACD hybride) 0/10 -->Piste purement marketing d'où ma note. Aucun effort. On s'est borné à renvoyer les infos avant à l'arrière et à filtrer le canal de grave. On constate également qu'ils n'ont même pas pris la peine de réutiliser le master fait pour la compile "infiniment" où là, un réel travail de mixage avait été effectué. Il ne restait plus beaucoup de plages à "remixer" !(critique)

[Ludo88]Patricia Kaas : Mademoiselle chante... (SACD hybride) 0/10 -->Je vous renvoie à ce que j'ai déjà dit à propose des autres SACD mixés par le même gus...(critique)

[Ludo88]Super Audio CD Sampler - RQR (SACD de démo) 9/10 -->Encore une série de disques que vous pouvez acheter les yeux fermés : la qualité est bien au dessus des productions d'autres éditeurs. La piste 4.0 (d'origine) est incroyable et n'a pas un role de figuration. Les effets sont loin d'êtres artificiels mais retranscrivent une ambiance très fidèle. Un réel apport.(Note : d'autres avis confirment). (critique).

[Ludo88]Johnny Hallyday : Gang (SACD hybride) 0/10 -->Je vous renvoie une nouvelle fois à ce que j'ai déjà dit à propose des autres SACD mixés par le même gus...(critique)

[Ludo88]Dalida : 15 ans déjà (SACD hybride) 0/10 -->Toujours ces infâmes pistes 5.1 plus commerciales qu'autre chose avec le report de la piste frontale à l'arrière. Sur les titres mono, une petite spatialisation a été opérée.(critique)

[Ludo88]Maxime Le Forestier : Passer ma route (SACD hybride) 0/10 -->Toujours aussi nul.(critique)
Dernière édition par stof le 23 Nov 2010 18:54, édité 21 fois.
stof
 
Messages: 1282
Inscription Forum: 31 Mar 2008 15:54
  • offline

Annonce

Message par Google » 17 Fév 2010 10:25

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 17 Fév 2010 10:25

Liste des critiques (suite)

[yaumegui...]Chiara Mastroianni + Benjamin Biolay : Home (SACD hybride) 8/10 -->Le mixage5.1 est un vrai mix fait avec amour et ça s'entend tout de suite. Je ne suis pas multicanal pour la musique (sauf concerts) mais j'avoue que là, bravo. Il y a juste les voix qui me paraissent un peu trop fortes sur la centrale sans réverb sur les principales. Cela crée un effet trop centré mais pas dramatique pour autant. Je trouve personnellement les effets arrières un peu trop présents.(critique)

[Ludo88]Indochine : Le Birthday Album, 1981-1996 (SACD hybride) 9/10 -->C'est un miracle ! Visiblement le mixage 5.1 à été fait a partir des éléments studio multipistes d'origine. La voix est bien isolée et certains instruments se promenant sur tout les canaux sont très bien séparés. Ce mixage multicanal est donc plaisant; il se permet même quelques fantaisie sur certains morceaux où il commence sur les voies surround pour enchainer après une pause sur les frontales. Très bien fait. Seul petit regret sur cette piste, un manque cruel de puissance de la piste LFE (canal grave). (critique)

[Ludo88]Midnight at Notre-Dame - Olivier Latry (SACD hybride) 10/10 -->On est à Notre-Dame, au milieu de la nef. C'est superbe. Une excellente dynamique, des graves bien assis, que demander de plus ? Un excellent mixage 5.1. (critique)

[foudecine]Caetano Veloso : A foreign sound (SACD hybride) 10/10 -->Mixage très intelligent ! Les instruments vous entourent avec quelques effets sympas (Come as you are) ! Le chanteur est positionné bien face à vous, c'est un top démo... La piste 1 vous immerge dans une ambiance samba vraiment top ! (critique)

[foudecine]Deep Purple : Machine Head (SACD hybride) 10/10 -->L'album était à l'origine mixé sur 4 canaux... Que dire, sinon que c'est époustouflant, des effets en veux-tu en voilà (le premier morceau avec les voix !). Des guitares à fond, idem pour la batterie et surtout la voix précise et présente. (critique)

[foudecine]Bjork : Medulla (SACD hybride, attention, il existe une version non-multicanale) 10/10 -->Des mmmhhh, des brrr, Bjork qui parle plus qu'elle ne chante... Des effets en veux-tu en voilà... seul intérêt du disque... (critique)

[SJ]Martin Taylor : Artistry & Spirit of Django (SACD hybride) 5/10 -->C'est propre et tout et tout mais il n'y pas assez "d'ambiance musicale". Trop acoustique. Les voix arrières sont quasi inexistantes car pas assez de matière et le volume sonore sortant des voix avant est trop dominant. Tous les instruments sont répartis sur les trois voix avant. (critique)

[SJ]Rebecca Pidgeon - Retrospective (SACD hybride) 6/10 -->Pas de voix centrale et le style assez épuré n'entraîne que peu d'exploitation des voix arrières hormis quelques titres. Le morceau Primitive (7) est le plus enveloppé avec percus. (critique)

[SJ]Jean-Michel Jarre : Aéro (DVD "Music" avec DTS) 6/10 -->Je n'ai écouté que la piste DTS qui techniquement est de très bonne facture. C'est le coté choix du mixage qui me laisse sceptique: on dirait que Jarre et ses ingénieurs on découvert le 5.1 et comme des gosses se sont amusé avec en explorant toutes les possibilités avec plus ou moins de bonheur, comme on découvre la voiture toute neuve que l'on vient d'acheter ! Si sur certains morceau cela passe sans problème, à la longue c'est saoulant, voir carrément amateur, comme si on prenait un micro au bout du fil en le faisant tourner comme un lasso...Mais certains pourront aimer ce style de mixage. (critique)

[Ludo88]Mark Knopfler: Shangri-La (SACD hybride) 6.5/10 -->Mixage 5.1 très soft. C'est à la limite de manquer de créativité. Ce sont essentiellement des ambiances qui passent à l'arrière avec quelques rares "futilités". Cela ressemble un peu trop à du DSP par moment, mais au final c'est très agréable (je me suis permis de baisser la note en rapport avec la description) (critique)

[Ludo88]Francis Cabrel - Les beaux dégâts (SACD hybride) 6.5/10 -->Le mixage 5.1 est à l'image du CD d'une discrétion a toute épreuve. Légers instruments et ambiance sortent des canaux arrières mais cela donne une bonne ambiance. Le canal LFE est de très bonne tenue et renforce bien la contrebasse. Magnifique, mais la voie arrière reste trop retenue... Monter de quelques dB arrange les choses... Mais pourquoi diable avoir rajouté une réverbération sur les voies arrières qui au final dénature le schéma sonore (je me suis permis de baisser la note en rapport avec la description)(critique)

[Ludo88]Chimène Badi - Dis-moi que tu m'aimes (SACD hybride) 6/10 -->On retrouve les même défaut qu'en stéréo (si la voix et les instruments sont très clairs, il y a comme un léger défaut numérique sur certaines plage comme un rééchantillonage malheureux qui donne un effet "MP3" désagréable), mais si le mixage 5.1 est assez bien fait avec une bonne exploitation des instruments dans l'espace et quelques originalités, il manque sérieusement de puissance. Même remarque pour le canal LFE que j'ai du remonter d'une paire de dB pour qu'il marque sa présence. Pour ce qui est de la voix, elle est collé au canal central, un peu sur les frontaux, reverb sur les canaux arrière. Point.(critique)

[Ludo88/Safe]Bernard Lavilliers - Carnets de bord (SACD hybride) 4/10 vs 9/10 -->Ludo88 : Si je tenais ce gars qui fait ces mixages ! Mais pourquoi trouve-t-il agréable de mettre une voix sur tous les canaux ? C'est bien dommage, car les instruments sont idéalement répartis sur les 4 canaux (le canal central est pratiquement muet : il faut le pousser à fond pour entendre qu'il est présent. Quel gachi(critique) Safe :C'est une bande son 5.1 utilisée ici, même si l'enceinte centrale n'est pas utilisée constamment sur ce disque, elle distille néanmoins au grès des morceaux, percussions et mélodies. Yes !!! voilà un mixage qui me plaît et qui va à l’encontre de ce que rechercheront les puristes. L’apport du 5.1 est démonstratif, effets av<>ar, g<>d, tout ca avec une bonne séparation des voies. On est entouré par ce mixage, la voie de Bernard Lavilliers est dans la pièce alors qu’avec les autres pistes elle est devant mais avec un léger voile. (critique) .

[Ludo88]Gérald De Palmas - Un homme sans racine (SACD hybride) 6.5/10 -->Pour une fois, on nous fait grâce de la voix sur tous les canaux.. Celle-ci est quand même répartie avec certains instruments sur les 3 voies avant. Cela atténue un peu l'image sonore... La piste de grave manque aussi cruellement de puissance comparé à la stéréo.
Un bon mixage sur les Surrounds avec de bon "effets" bien placé, même si le tout est assez soft, et une fois de plus, remonter d'une paire de dB les surround ne fera pas de mal... (critique)

[Ludo88]ERA - The Very Best of (SACD hybride) 7/10 -->Un peu dur à noter. Pourquoi ? Parce que cette compile reprend une partie du premier SACD d'ERA qui avait été réalisé et mixé en DSD, et les autres en PCM. Si les mixages repris du premier SACD sont très bon, les autres on moins fait l'objet de recherches artistique dans les effets 5.1... Donc du très bon et du plus "léger".(critique)

[stof]Larisa Stow : Moment by moment (DVD-audio) 7/10 -->L'ambiance multicanale n'est pas démonstrative mais l'apport reste réel (même si peu inspiré parfois quand on duplique l'arrivée d'un instrument à l'avant et à l'arrière en même temps).
Note : les paroles de sont accessibles qu'en mode DVD-Video (encore un coup de DTS Entertainement même si cette fois la piste DRS et PCM sont proches); clip vidéo en stéréo uniquement.

[stof]Emma Shapplin : Etterna (DVD-audio) 8/10 -->La voix est essentiellement sur la stéréo frontale prolongée sur les autres enceintes. Le 5.1 est surtout là en renfort naturel avec quelques vraies séparations d'instruments. Mais tout étant basé sur la chanteuse, je regrette que sa voix ne soit pas mieux détachée.
Note : interview (6'), piste DTS accessible via le menu (rare pour être souligné!), impossible de passer à un titre en donnant son numéro sur mon lecteur.

[Ludo88]Florent Pagny : Baryton (SACD hybride) 4/10 -->Une simple réverb plus ou moins faible, voix sur la centrale également faible, on a l'impression d'entendre la couche stéréo... (critique)

[Ludo88]Eddy Mitchell : Frenchy tour (SACD hybride) 4/10 -->Aucune recherche : un simple DSP avec renforcement de la réverbération a été appliqué. Même lors des applaudissement, tout reste focalisé sur l'avant. En revanche, le canal central est loin d'être muet et diffuse entre autre la voix du chanteur absente souvent des deux autres frontaux. C'est rare. Mais chose plus grave, la guitare basse disparait des frontaux pour se retrouver sur le canal LFE avec les autres fréquences du bas médium. Vous avez intérêt a avoir un caisson bien accordé ! Mais même là, lors du passage stéréo / 5.1, on a l'impression qu'une partie du message sonore a été supprimé ! Bref, un ratage, un de plus ! En fait, c'est très désagréable à l'écoute.(critique)

[Ludo88]Zazie : Rodéo (SACD hybride) 9/10 -->Enfin, une vrai piste multicanale inventive sur les 5 canaux. Voix sur la centrale, musique sur les frontaux, effets en surround : très bien fait. Certains pourront (à juste titre) regretter un peu la voix que sur la centrale, et des graves plus discret que sur les pistes stéréo, mais au final, on aimerait bien que tous les SACD français d' Universal soient comme celui-ci !(critique)

[Ludo88]Elton John : Peachtree Road (SACD hybride) 9/10 -->Un excellent mixage 5.1 avec les instruments idéalement répartis sur les 5 canaux. Fort agréable et inventif. Une des meilleures piste 5.1 dernièrement entendue.(critique)

[Ludo88]Jordi Savall : Bande originale du film "Tous les matins du monde" (SACD hybride) 7/10 -->Difficile de créer une piste 5.1 avec un enregistrement stéréo à l'origine. A moins que pour les besoins du film, un autre canal ait été enregistré. De toutes façons, une ambiance plus ou moins artificielle a été créé avec de la réverb sur les 3 autres canaux (arrière et centre). C'est agréable, ouvre l'espace sonore, mais un poil trop artificiel a mon goût(critique)

[Ludo88]Ray Charles : Genius Loves Company (SACD hybride) 8.5/10 -->Une piste très très démonstrative qui ravira les amateurs de 5.1 à spectacle. Des instruments sur tous les canaux et les chanteurs situés chacun de part et d'autres des enceintes. Ray Charles à gauche, les autres à droite. Ceci n'est valable que sur la piste 5.1. Bref, vous êtes au milieu des instruments. (critique)

[SJ/Safe]Jacintha is Her Name : Dedicated to Julie London (SACD hybride) 8/10 (moyenne) --> SJ : Bien que voix arrières ne soient pas des plus sollicitées, il y a juste ce qu'il faut pour donner une profondeur supplémentaire qui, avec le chant sur la centrale et les instruments un poil en retrait sur les frontales, donnent une impression de proximité/intimité et même temps une image sonore des plus agréables. (critique) Safe : Les 6 canaux sont utilisés mais n’attendez pas un mixage démonstratif pour autant : cet album ne s’y prête pas. On regagne en dynamique par rapport à la piste DSD stéréo du fait de l’arrivée des 3 enceintes supplémentaires. Par contre même remarques, la piste CD est plus chaude et plus détaillée !! L’apport du mixage 5.1 est léger mais quand même intéressant pour la spatialisation qu’il procure, la voie de Jacintha se trouvant sur la voie centrale. (critique)

[Ludo88]Louis Bertignac : Longtemps (SACD hybride) 6/10 --> Faudra vraiment que l'on trouve ce type qui colle la vois sur tous les canaux ! Et c'est bien dommage, car le mixage 5.1 est très inventif avec parfois des effets à la Jarre avec le son qui tourne sur tous les canaux...En revanche, les défauts numériques semblent renforcés en 5.1 (Jittler). C'est écrit : "Réalisé à la maison"! Eh ben, sers toi d'un vrai studio ! (critique)

[Ludo88]Lara Fabian : 9 (SACD hybride) 8/10 --> Côté "tessiture" on reprend les légers défauts du mixage 2.0. Coté mixage 5.1, réalisé par "Poussin" à qui on doit le Mitchell et De Palmas, c'est une fois de plus assez soigné. Des violons qui se promènent derrière vous, et juste une petite ambiance 5.1 : on sent que le mixage 5.1 musical commence à trouver ses marques. Une bonne surprise également sans être excessivement spectaculaire. Petits défauts : une dynamique pas toujours évidente, surtout sur les morceaux "Rock" et la chanteuse qui bouffe parfois un peu trop son micro et cela se traduit par de nombreux "pop" d'air.. Dommage pour ces détails. (critique)

[Ludo88]Sampler Elton John (SACD hybride) 7.5/10 --> On sent bien que le mixage multicanal a été réalisé avec les bandes multipistes originales. Mais pourquoi ne pas avoir essayé une restauration tonale. La couleur sonore fait très enregistrement des années 60. On sait désormais mettre à niveau les enregistrement de cette époque. Peut-être un choix délibéré ?
Cependant, cela passe beaucoup mieux en stéréo dont l'apport DSD est plus que bénéfique sur ces enregistrements analogiques. (critique)

[Ludo88/jean120798]Dire Straits : Brothers in Arms (SACD hybride) 8/10 --> Sans aucun doute, un mixage à partir des pistes multicanales. Ce mixage est très bien réalisé et fera partie des références. Cependant, sur un morceau comme Money for Nothing, la réverb de la voix de Knopfler est un peu trop appuyée, trop élevée par rapport au reste. J'ai du baisser mes Surround pour que cela soit moins "désagréable", mais du coup, on entend moins le reste aussi... (critique)Note : jean120798 met carrément 10/10 (ici)

[Ludo88]Salif Keita : Moffou (SACD hybride) 10/10 --> Un mixage de génie inventif sur chaque morceaux. On est totalement immergé dans le monde de Salif. C'est magnifique, je ne m'en lasse pas... (critique)

[multi-canaille]Aaron Neville : Nature boy (SACD hybride) 10/10 --> Une claque ! En 5.1 la voix d'Aaron devient aérienne (sans excès), les instruments sont distincts et plus répartis, et le grave, quel grave ! Une assise de basse à la fois puissante et déliée qui charpente tout l'orchestre (un ravissement pour le caisson !) Les surrounds ont pour tâche d'accueillir les arrangements orchestraux et la voix envoutante et comme désincarnée de Neville. L'ambiance n'est plus au jazz mais à l'abandon dans la séduction feutrée et classieuse.(critique)

[multi-canaille]Renée Fleming : Handel - Arias (SACD hybride) 8/10 --> Le multicanal n'apporte que peu d'espace supplémentaire par rapport à la piste stéréo de qualité. Les surround timides se bornent à rapporter les voies frontales en écho. Le basson par contre a pris de l'ampleur et soutient mieux le message vocal. (critique)

[Ludo88]Charles Aznavour : Il faut savoir (SACD hybride) 4/10 --> Hormis la qualité qui ne change pas, c'est très plat. Comme la source utilisée est en mono, vous avez les 5 voies identiques, avec cependant un leger retard sur les voies arrières. Mais franchement, cela n'apporte rien. Même sur la plage stéréo où un effort aurait pu être fait ! (critique)

[Ludo88]Charles Aznavour : Je m'voyais déjà (SACD hybride) 4/10 --> Même remarques que le précédent test. Une petite reverb stéréo, quelques milli-secondes de décalage entres les voies, et on nous pond du 5.1(critique)

[Ludo88]Erich Kunzel Cincinnati Pops Orchestra : Mega Movies (SACD hybride) 8/10 --> Vous prenez l'excellente piste DSD 2.0 que vous mettez en 5.1. Une mention spéciale aux effets SFX en DSD 5.1 (même si il font parfois un peu "amateur"). On en frissonne d'avance en imaginant une seconde si les nouveaux supports DVD-HD avait adoptés comme format sonore le DSD 5.1. Pour ce qui est du mixage en musique, c'est du classique, standard. (critique)

[Ludo88]The Beatles : LOVE (DVD-audio) 8/10 --> Si on fait abstraction de la couleur sonore, le mixage est génial et fort original, même si on tend parfois vers le spectaculaire. Un très bon mixage. Pour ce qui est de la HD, difficile de trouver une différence avec la piste DTS. Le son étant assez sourd, les détails ne sortent pas. Sauf à quelques rares moments. (critique)

[Safe]Mozart : Requiem - Scottish chamber orchestra (SACD hybride) 6/10 --> Surprise, la voie centrale n’est pas utilisée ni le canal LFE ( mixage 4.0 ). Le mixage est discret mais assez subtil, on est dans l’ambiance de la salle d’opéra de Caird Hall, les instruments ne sont ni trop près ni trop loin, le chœur prend le dessus au moment où il faut; c’est très beau. (je me suis permis de changer la note en rapport avec la description) (critique)

[Safe]Nathalie Cole : Ask a woman who knows (SACD hybride) 10/10 --> Cette couche reprend la justesse de la couche DSD Stéréo a laquelle on rajoute la spatialisation et l’ouverture de la piste CD, ce qui donne un résultat excellent : on est entouré par la musique avec la voie bien au devant de la scène. Le tout est très transparent, le mixage ne dessert jamais la musique et à défaut d’être démonstratif est vraiment subtil. Le mot cohérence est celui qui se prête le mieux à ce mixage. C’est vraiment réussi. Un des meilleures mixage 5.1 sur SACD que j’ai écouté pour le moment. (critique)

[Safe]Miles Davis : Kind of blue (SACD hybride) 6/10 --> L’apport du mixage 5.1 me donne la même impression que pour l’album de Jacintha : ce n’est pas fait pour ce genre d’albums. Il faut un peu plus d’instruments pour commencer à se sentir entouré. Jamais démonstratif, l’apport de ce mixage est vraiment proche de zéro. (critique)

[Safe]James Carter : Gardenias for lady day (SACD hybride) 9/10 --> Une très belle présence, beaucoup de précision dans cette couche DSD Multi. Le mixage n’est pas démonstratif mais au bon niveau de façon à être immergé dans l’ambiance avec une grande présence du saxophone de James Carter qui joue dans votre salon pour vous. (critique)

[Safe]David Sanchez : Coral (SACD hybride) 6/10 --> Le mixage 5.1 est constitué de simple réverbs sur les voies arrières, le saxophone de David Sanchez passant sur la voie centrale. Autant dire de suite que c’est pas du tout démonstratif et que l’on est pas vraiment immergé dans l’ambiance avec cette couche.(critique)

[Safe]Ravel : Bolero (Deutsche Grammophon) (SACD hybride) 9/10 --> 4 canaux sont utilisés ici ( comme pour les versions de munch et Skrowaczewski ). Cependant la présence des voies arrières amène un gain en dynamique mais surtout une présence inattendue. Par rapport à d’autres mixage 4.0 je dirais que celui ci est plutôt réussi. On gagne un poil en dynamique mais l’impression de réalisme est là, on est dans la salle. Dommage pour la voie centrale non utilisée. (critique)

[Safe]Rimsky Korsakov : Sheherazade (Kirov orchestra /Valery Gergiev) (SACD hybride) 7/10 -->Le mixage est correct mais deux points me chagrinent : au lieu d’apporter une présence et donner du volume tout en conservant la précision de la piste DSD Stéréo, on a droit a des échos interminables qui polluent le signal sonore de l’orchestre jusqu’à rendre son audition fouillis. De plus cette piste fait la part belle aux aigus. Ce mixage n’excède pas pour autant dans le démonstratif mais je reste sur ma faim.(critique)

[Safe]Mozart : Messe en ut mineur (Philippe Herreweghe) (SACD hybride) 9/10 -->On gagne en dynamique et en plaisir. Le mixage est bien dosé, pas trop démonstratif mais suffisamment pour que l’on se sente dans l’ambiance. C’est assez réussi. Le rendu est très mélodieux et procure beaucoup d’émotions. (critique)

[Safe]Frederic Chopin : Piano concerto N°1 & 2 (Costa/Varga) (SACD hybride) 8.5/10 -->On gagne en dynamique, le mixage est plutôt démonstratif avec l’orchestre plutôt discret avec le piano. Le mixage vraiment bien dosé apporte une vrai présence mais la prise de son aurait put être de plus respectueuse des timbres pour rendre le tout grandiose.(critique)

[Safe]Gabriel Fauré : Requiem (SACD hybride) 9/10 -->Les premières impressions, c’est que l’on regagne en volume et en dynamique par rapport a la piste stéréo DSD tout en restant juste et précis. C’est mélodieux, plus que sur la piste CD stéréo et tellement plus enveloppant que la piste DSD 2.0 ! Le mixage est très naturel, pas d’artifice, la centrale vient renforcer la scène et les surround donnent du volume. (critique)

[jean120798]Bernard Lavilliers : Nuit d'amour (SACD hybride) 9/10 -->C'est bien pour la piste multicanale qu'il faut se procurer ce SACD. La prise de son est excellente. "Night Bird" est magnifié: on est entouré par le rythme envoûtant des synthés et de la batterie. Idem pour Eldorado: on est vraiment immergé dans la musique : l'impression d'être en pleine jungle amazonienne. Superbe dynamique, pour moi encore meilleure que la piste DSD 2.0 donc au dessus de la piste CD. (critique)

[Safe/stof]Chick Korea : Rendez vous in New York (SACD hybride) 7/10 -->Safe : C’est bien une piste 6 canaux, malgré que l’on entende à peine la voie centrale. On gagne quand même en dynamique mais on perd un poil en précisions. Le mixage sans être trop démonstratif, nous permet d’être clairement dans l’ambiance live. Par contre on sent bien que c’est un des premiers mixage en DSD …. les surrounds sont tantôt discret et précis tantôt brouillant le plan sonore avant ( on perd en précision ). Sur certaines pistes quand il y a beaucoup d’instruments, un léger effet loudness attire mon attention me gêne, il me faudra plus d’une minute avant de m’y habituer. (critique) Stof : rien à ajouter : je ne comprend pas plus le mixage que la musique elle-même : c'est clairement multicanal mais je ne comprend pas pourquoi le piano se déplace dans la pièce, pourquoi on a l'impression d'une séréo gauche contre une stéréo droite pour un autre instrument... comme dit Safe " les surrounds sont tantôt discret et précis tantôt brouillant le plan sonore avant". Même note pour moi.

[Safe]Mozart - Mendelssohn : Violon Concertos (SACD hybride) 9.5/10 -->Incroyable, le gain en dynamique est très clair et pas seulement lié aux 6 canaux qui sont utilisés ici (...) on est clairement dans l’ambiance d’une salle de concert avec un mixage qui frise la perfection : le plan sonore de devant est équilibré malgré le fait que le 1er violon n’apparaît plus que sur l’enceinte centrale, les surrounds donnent de la profondeur mais aussi de la réverb de façon à remplir tout le volume de ma pièce ( mixage non démonstratif et plutôt naturel ) . Un seul reproche, dans quelques rares attaques, une surbrillance apparaît sur les aigus et c’est dommage car sinon cette piste aurait 5/5. (critique)

[Safe]2002 New year’s concert (Philips)(SACD hybride) 8/10 -->La scène s'agrandit clairement avec le multicanal mais on ne gagne rien en profondeur. Les surrounds nous permettent de mieux nous situer dans la salle. La voie centrale vient en support des voies avant. On n'est pas en présence d’un mixage complexe et démonstratif; le point fort est la simplicité et la justesse. Dommage que l’on soit toujours en retrait de cette scène. (critique)

[Safe]Chant Wars : La guerre des chantres (SACD hybride) 8.5/10 -->Le gain en dynamique est flagrant par l’apport des 3 autres enceintes. Il s’agit d’une piste 5.0 ( le caisson ne servant absolument a rien !). Nous voici plongé dans l’ambiance chaleureuse de l’abbey de Fontevraud que cette piste multi réussit à capturer sans trop de difficultés. Les harmoniques fusent et c’est vraiment mélodieux. (critique)

[Safe]Tchaikovsky / Symphony N°4 – RPO / Danielle Gatti (SACD hybride) 9/10 -->C’est un mixage 5.1, mais le mixage n’est absolument pas démonstratif et reste le plus neutre et naturel possible. On gagne clairement en dynamique par rapport à la piste stéréo. Le mixage n’est pas compréhensible de suite, voir même décevant. C’est avec un peu de temps que le gain en profondeur ressort et que l’on comprend que la justesse a été privilégiée. Les instruments que l’on croyait un peu loin au début prennent leur place naturellement, le tout devenant très mélodieux, précis et jamais confus, chaque instrument au juste niveau et enveloppant sans jamais agresser. C’est très clair : il s’agit surement d’un des mixages les plus subtil et agréable pour une symphonie en SACD ! Le niveau de jeu du RPO ne vous laissant pas le temps d’analyser le mixage, vous êtes pris dans la musique rapidement. (critique)

[stof]Eagles : Hotel California (DVD-audio) 9/10 -->Pour quiconque qui a fait tourner des dizaines de fois le DVD de concert, ce DVD-audio constitue un complément qui permet de découvrir un enregistrement studio avec une interprétation différente. Mais il faut bien avouer que si on est autant immergé dans un excellent mixage 5.1, et qu'on découvre de nouvelles petites surprises audio, le concert reste plus chaleureux, et les voix bien mieux mises en avant (en stéréo au même niveau que le reste sur DVD-audio). Je dirais donc exactement l'inverse que pour Pat Metheny : ce DVD-audio est le parfait bonus du DVD de concert (au niveau strictement audio, on me fait remarquer que la chronologie entre l'album et le concert consisterait à dire que c'est le concert qui arrive en bonus).

[stof]Spyro Gyra : Original Cinema (SACD hybride) 7.5/10 -->A part la voie centrale et le subwoffer, ce "mixage multicanal" se borne essentiellement à reproduire (à quelques proportions près) la scène arrière sur les voies arrières : pourquoi retrouve-t-on par exemple le saxophone au même niveau sur les surrounds que sur la voie centrale? Bref, un mixage 5.1 qui même s'il est très immersif reste peu inspiré pour une musique de toutes façons peu originale; un parfait disque d'ambiance que l'on n'est pas obligé d'écouter religieusement...

[stof]Jean-Michel Jarre : Aéro (DVD musical avec DTS) : 10/10 -->Il n'y a pas de mixage 5.1 plus démonstratif : entre les sons de la musique, les effets de vent, pluie, oiseaux, ect, il y en a dans les moindres recoins de l'espace sonore. Et ça nous tourne autour. Alors bien-sûr, heureusement que tous les albums ne sont pas mixés de manière aussi exhubérante (j'ai en tête l'analogie avec l'aspect visuel du film Traffic pour le cinéma) mais pour la musique électronique, cela s'y prête très bien.
Note : pour accompagner la musique, vidéo des yeux d'Anne Parillaud...c'est...conceptuel... + livret en Anglais où J.M. Jarre explique qu'il a pu enfin donner l'espace qui correspond à ce qu'il avait toujours eu en tête en composant ces morceaux.

[stof]Alicia Keys : Songs in A Minor (DVD audio) : 7.5/10 -->De la soupe...et sans épaisseur en plus. Je m'explique : les sons sont synthétiques et plats (piano et violons doivent être issus d'un synthétiseur, sinon c'est quand-même l'impression que ça donne), les chœurs sont uniformes et sans saveur (du calibré tube pour radio). Le degré multicanal est assez important (pas tout le temps) mais d'une part la voix d'Alicia n'a aucune directivité (elle vient de l'"avant" mais impossible de situer...et pour cause puisqu'elle est diluée sur les 3 enceintes frontales) et les arrières essentiellement utilisés par les nappes des chœurs apportent (pas tout le temps) de l'envergure mais par rapport aux tops mixages, il manque de la liaison entre l'avant et l'arrière pour constituer une scène 3D totalement remplie.
Note : en bonus 3 clips vidéo (en stéréo, c'est malin...), paroles des chansons pendant l'écoute (si on les sélectionne), biographie (en anglais).
Lire également la critique du DVD de concert radicalement différente (!)

[stof]Jerry Goldsmith : Star Trek (SACD hybride) : 5/10 -->Franchement, le mixage 5.1 apporte une microscopique pincée d'envergure par rapport à la stéréo. Apport anecdotique à la bonne stéréo.

[stof]Jerry Goldsmith : Timeline (SACD hybride) : 6/10 -->Par rapport à Star Trek, le gain d'envergure est plus net, mais ça reste extrêmement frontal...

[stof]Insane Clow Posse : Shangri La (DVD audio) : 9.5/10 -->Comme tous les titres de DTS Entertainment, il vaut mieux écouter la piste DTS que la piste PCM de la section DVD-audio... D'autant plus qu'ici, outre le fait que la PCM est plus "plate" son 5.1 laisse un trou béant par rapport au DTS ES Discrete (6.1) puisqu'on perd cette précieuse centrale arrière. Donc si on parle de la piste DTS, ça fuse(beugle...) dans tous les sens avec des basses d'outre-tombe et une enceinte centrale arrière exploitée comme rarement (y compris dans les films!, exemple piste 3). A condition d'aimer la musique, l'achat est indispensable.
Note : paroles des chansons pendant l'écoute, + 1 clip vidéo (DTS ES Discrete)

[stof]Mike Oldfield : Tubular bells (SACD hybride ou DVD-audio) : 8.5/10 -->Transposition sur SACD du remixage quadriphonique (4.0) de 1975. Le son, bien que trahissant son âge, est très propre. Mais ce qui frappe, c'est la philosophie du mixage bien différente de ce qu'on ferait aujourd'hui : chacune des 4 enceintes "joue sa partition" autour d'une dualité entre une large stéréo avant et un apport des surrounds qui ne dupliquent rien de la scène avant mais participent au morceau comme un (ou plutôt 2) musiciens. C'est une belle réussite malgré le fait qu'on dispose désormais de quelques enceintes supplémentaires et une curiosité à découvrir.
Note : j'ai la version SACD mais même si j'avais écouté à l'époque le DVD-audio, je n'ai aucun souvenir de ce que j'en avais pensé...

[stof]Vivaldi: La Stravaganza - Podger/Arte Dei Suonatori (double SACD hybride) : 8.5/10 --> Pas grand chose à reprocher, que ce soit dans l'exécution de la musique ou dans sa retranscription technique (via enregistrement digital d'origine, 2003). Le mixage multicanal apporte une très grande envergure (supérieure à la majorité des albums de classique sur SACD) même s'il ne révolutionne rien. Comme reproche, j'aurais aimé pouvoir mieux localiser les instruments en particulier grâce à une centrale mieux exploitée, pourquoi pas pour la soliste d'ailleurs... La précision et l'amplitude ne sont pourtant pas forcément antinomique (cf autres exemples). Durée : 1h45.

[jlr13]Fleetwood Mac : Rumours (DVD-audio) : 8/10 --> J'ai eu presque tous les supports pour cet album pour moi incontournable (de la K7 en 1976 jusqu'à ce DVD-audio).
Le DVD-audio permet réellement de redécouvrir l'album : le multicanal est bien réussi, les instruments et les voix claires de l'album deviennent limpides, les effets sur les surronds ne sont pas trop excessifs mais à mon avis très bien faits; on a l'impression d'être dans le studio avec eux. Pas de piste DTS mais en bonus l'ajout d'un morceau Silver Springs qui faisait partie des sessions d'enregistrement de cet album et qui n'avait pas été retenu pour des raisons de durée d'écoute je crois, ce qui augmente le plaisir de 11 à 12 titres.

[stof]Bach : Organ Spectacular (DVD audio) : 5/10 -->Pour moi, c'est un brouhaha complet, et même aggravé par la technique approximative de l'organiste. Mais peut-on avoir un meilleur enregistrement dans une église où l'acoustique est généralement ignoble? Je manque de références dans le domaine et peut-être mon avis ne sera pas partagé par tous. En tous cas pour moi, c'est ennuyeux et même fatiguant à écouter!
Note : livret en 3 langues intéressant (on apprend notamment l'évolution de l'orgue depuis 1727 jusqu'à la restauration de 1972) et SURTOUT extraits d'une minute chacun de 10 DVD-audio du même éditeur (quelle belle initiative!!)

[FLB] BT : This Binary Universe (DVD-video DTS) : 10/10 -->Un album absolument incontournable dans le domaine de la musique électronique (même si pourtant je ne suis pas un grand passionné d'électro!) En plus, il est possible de baigner dans des images souvent bouleversantes de créativité et de beauté, collant de manière physique à la musique. Une vraie composition audiovisuelle dans le sens le plus noble. Bien plus innovant, dépaysant, moderne aujourd'hui qu'un Jean-Michel Jarre dont j'apprécie pourtant "Aero". BT exploite avec cette œuvre le 5.1 de manière magistrale tout en délivrant une musique jamais entendue qui met véritablement en état de choc.

[DVDCritiques]Depeche Mode : Playing the angel (SACD hybride + DVD Dolby&DTS) : (8/10 ?) --> La décomposition spatiale du mixage 5.1 permet d’apprécier la créativité des orchestrations bien plus complexes que ne le suppose la mélodie principale. Alors que les voix de Dave ou Martin restent ancrées sur le canal central avant, les instruments constituent un ensemble d’effets plus ou moins musicaux (on peut franchement parler de bidouille sonore, particulièrement dans les introductions). Le mixage 5.1 met surtout en valeur les différents accompagnements mélodiques : alors qu’en stéréo on se raccroche à la mélodie menée par la voix de Gahan, en 5.1 on se laisse facilement distraire par les sous couches mélodiques, nappes synthétiques ou accords secondaires de la guitare de Gore. Beaucoup de bruitages et autres percussions mais l’ensemble est malgré tout cohérent. critique
Note : la version « Deluxe limitée » ajoute un DVD bonus avec reportage, clip vidéo et photos.

[DVDCritiques] Ray Charles : le concert parisien à l'Olympia (SACD hybride) : (8/10 ?) --> Anecdote intéressant sur le contexte du concert où, en pleine grève des transports, Ray Charles s’est retrouvé seul avec le batteur, le bassiste et un guitariste (l’orchestre n’ayant pas pu arriver à temps). L’enregistrement est de grande qualité avec une répartition de la voix et de l’orchestration idéale (aucun effet de chevauchement) et une spatialisation optimale pour ce type de programme. Les surrounds accueillent bien entendu les applaudissements mais se chargent également avec une discrétion que l’on souhaiterait plus courante de nous plonger dans l’acoustique à la fois large et feutrée de l’Olympia. critique
Note : ce SACD est le complément idéal du DVD du concert, apportant une qualité audio qui manquait à ce dernier.

[DVDCritiques] NIN : The Downward Spiral (double SACD hybride) : (7/10 ?) --> La réécoute de l’album en 5.1 apporte une cure de jouvence. La texture sonore est très précise et détaillée. Oubliez les versions stéréo, ce mixage est impressionnant et vraiment cohérent. Les voies arrières sont très utilisées mais toujours à bon escient. Donnant un relief saisissant à l’écoute, elles diffusent toutes sortes d’effets jusqu’alors noyés dans les riffs des pistes stéréos :samples, effets sythétiques, guitares tournoyantes et distordues, etc.
La voie centrale n’est par contre que peu utilisée et le canal LFE, mixé un poil trop fort, nécessite un réglage pour conserver l’homogénéité des sons et éviter la prédominance de la basse et la grosse caisse. critique

[DVDCritiques] Beyoncé: Dangerously in Love (SACD hybride) : (8/10?) --> Cette écoute multicanale va vous amener à redécouvrir chaque morceau qui a fait l’objet d’un énorme travail de création multicanal avec une recherche permanente en fonction de la structure de chaque titre. Chœurs et orchestration se disputent les surrounds tandis que la voix de Beyoncé reste constamment ancrée sur le canal central. La diaphonie surround est importante mais ne masque jamais le message frontal, un équilibre assez rare et qui permet une immersion instantanée et jubilatoire. Pas de très haute-définition toutefois pour cet (écart infime entre PCM du CD et le DSD que ce soit en stéréo ou multicanal).critique

[DVDCritiques] David Bowie : Reality (SACD hybride) : (5/10 ?) --> Le mixage 5.1 proposé est malheureusement sans innovation et surtout trop uniforme d'un titre à l'autre. Le parti pris à été d'inverser la sensation stéréo, majoritairement sur l'arrière. La voix de Bowie reste malgré tout solidement ancrée au canal central, nuancée comme jamais. Le problème est donc le déport des percussions au-dessus de notre tête et le manque de stabilité spatiale des guitares, ne permettant pas d'imaginer la position des musiciens. Les graves sont également trop en retrait, ne permettant jamais de « ressentir » la musique.critique

[DVDCritiques/stof] Titanic : BO (SACD hybride[réédition]) : (6/10 ?) --> [stof]Je l’ai revendu il y a quelques années car la musique est hyper répétitive (le thème principal revient en boucle !) [DVDCritiques] Multicanal (5.0) variable suivant les morceaux (cf détails) pas toujours démonstratif. Mixage 5.1 tout en finesse mais terriblement efficace.critique

[jlr13]America : Homecoming (DVD-audio) : 10/10 --> Le mixage a été pensé pour la restitution multicanale : dès le premier titre (ventura highway) on est immergé dans la musique de ce groupe pop folk. Les voix et les instruments sont une merveille et permettent d'apprécier le 5.1 dans toute sa subtilité. Pour moi, voici un DVD-audio hautement recommandé.

[jlr13]Foreigner : Foreigner (DVD-audio) : 10/10 -->Une écoute de haut vol : le 5.1 est vraiment bien en place et démontre que le son en multicanal peut-être un gros plus à condition que les ingénieurs du son et les producteurs s'en donnent la peine ! Cet album de Foreigner, moins connus que le 4, vaut le détour : la qualité des titres et de la dynamique d’ensemble font de ce DVD-A un incontournable de ce support.

[stof]LTJ Bukem : Planet Earth (DVD DTS + CD DTS) : 8.5/10 -->Mixage 5.1 de qualité mais moins démonstratif que ses camarades du même genre (Jarre que j'aurais plus tendance à recommander ou BT). Ce type de musique électronique est plus posé (mais trop répétitif à mon goût) et d'ailleurs, la 6ième enceinte du DTS ES est anecdotique.
Note : bonus amusant "Music Breakdown" qui décompose visuellement l'apparition des instruments au cours d'un morceau; il y a sinon des biographies (anglais) et les jaquettes (!!) des autres albums (on aurait mieux aimé des extraits!!!). PS : à quoi sert le CD en DTS? : en 2005, tout le monde a un lecteur DVD...

[jlr13]Elton John: Goodbye yellow brick road (DVD-audio + DVD The making of) : 10/10 Encore un mixage multicanal d’anthologie! On touche au sublime : un vrai travail d’orfèvre à été fait sur les voix, les instruments et les chœurs sur cet album dont les compositions sont un régal.
Note : existe aussi en SACD. 4 bonus dont Clandle in the wind en acoustique (à tomber).

[stof]Super Artists on Super Audio (SACD hybride de démo):4/10 -->Du multicanal qui le goût du stéréo. Ca n'empêche pas d'avoir pas mal de bons morceaux comme le 3 (C. Frank, Sonata in A minor) et même de la bonne qualité audio (la mauvaise note est donc du au parti pris multicanal uniquement) mais ce n'est clairement pas une démo en faveur du multicanal. Musique classique.

[stof]Brazilian Jazz / Brazilian Romance (DVD audio) : 9.5/10 - 9/10 -->En commun sur ces 2 albums : de nombreux thèmes entraînant et un mixage multicanal d'une belle ampleur. Tout ceci est "Pre-Mastered in 96 Khz/24bits" mais allez savoir pourquoi, seul Brazilian Jazz a ses pistes (PCM et DTS) et 24/96... Petit bémol aussi dans l'ampleur qui est parfois ponctuellement exagérée sur Brazilian Romance (franchement l'harmonica plein pot sur toutes les enceintes dans le titre "Wascente", c'est too much!).

[DVDCritiques] Florent Pagny : Ailleurs Land (SACD hybride) : (9/10 ?) --> L'album présente une atmosphère surround différente plus ou moins appuyée en fonction de l'humeur du morceau. « Ma liberté de penser » se démarque par exemple par une aération séduisante et le rappel du banjo en stéréo surround. (...) L'immersion sonore la plus impressionnante est sur le morceau « Guérir ». La voix de Pagny est dispersée par les trois enceintes frontales avec toutefois une dominante de niveau sensible sur le canal central. Un album SACD recommandable qui prouve que la musique en multi-canal, cela peut être agréable et bien pensé.critique

[DVDCritiques] Frank Sinatra live at the Sands (DVD-audio) : (9/10 ?) -->Non content d’offrir le meilleur de ces chansons avec des titres tels que "I’ve got you under my skin" ou "Fly me to the moon", Frank Sinatra est aussi un amuseur et le prouve à deux reprises avec deux monologues "Tea Break" et "a few last word".
Pour tout les admirateurs du crooner ou même de musique qui swing.
La piste multicanale est nettoyée de tout souffle et sa précision diabolique permet à l’orchestre des Count Basie de résonner sur chacune des enceintes et à la voix du crooner de claironner dans la voie centrale. critique

[DVDCritiques] Led Zeppelin : How the west was won (DVD-audio) : (10/10 ?) --> Les titres sont piochés lors de deux concerts distincts : Los Angeles Forum (25 juin 1972) et Long Beach Arena (27 juin 1972). Les morceaux sont tous exceptionnels. Le son est excellent, plein de dynamisme. Led Zep en 5.1, qui l’aurait cru il y a encore trente ans. A la première écoute, on se surprend à se focaliser d’avantage sur un instrument : la basse. On n’a tout simplement jamais entendu le mix de John Paul aussi bien. Les basses qui sortent du caisson sont graves et dynamiques. Prévenez vos voisins car une écoute forte vous fera profiter au maximum de ce fabuleux rendu. La voix de Robert est un peu plus en avant sur les frontale alors que la batterie gagne en ampleur. Les solos sont fantastiques est mis en valeur par la rythmique détachée du mix de la guitare de Page. Bref, un rendu complètement dingue par rapport au CD. Cela n’a plus rien à voir. Exceptionnel. critique

[DVDCritiques] Chicago : Chicago II (DVD-audio) : (7/10 ?) --> L’intérêt de redécouvrir des albums aussi anciens (plus de 30 ans) sur DVD Audio est bien là et permet d’écouter l’œuvre comme on ne l’a jamais entendue grâce à une musique plus aérée, des basses plus profondes et des instruments séparés sur les pistes 5.1
Les cuivres prennent une immense ampleur dans toute la pièce. Le jeu du batteur se fait plus fin et se détache de l’ensemble sonore. Les cymbales et les multiples coups qui vous paraissent insignifiants sur une écoute stéréo deviennent fabuleux. Un seul inconvénient : la dynamique. Sur d’autres DVD, elle est bien meilleure. Cela est sûrement dû, ici, à l’âge avancé de l’enregistrement.critique

[DVDCritiques] Chicago : V (DVD-audio) : (7/10 ?) --> L’enregistrement a plus de trente ans. Que peut donc nous apporter un re-mixage en 5.1 ? La rythmique cuivres, basses et batterie est bien plus importante que sur la piste stéréo. Comme sur la piste stéréo, les voix sont claires et léchées (voir « All Is Well »). On a presque l’impression d’écouter parfois du Steely Dan ! Il est toujours intéressant de découvrir un mixage aussi frais sur un vieil enregistrement de qualité. C’est réussi !
Note : Le titre « Dialogue » figure en bonus track. Ce morceau, qui est présenté en version live, est enregistré à Chicago en 1972 at The Aerie Crown Theater. critique

[DVDCritiques] Toronto Symphony Orchestra (DVD-audio) : (8/10 ?) --> La piste multicanale est très bien mixée, la profondeur de champs est bonne rendant l’écoute de la musique très agréable. La dynamique est bonne et autorise une écoute sans avoir à jouer du bouton volume, la spatialisation est également bonne et renforce l’impression d’immersion dans l’orchestre.
Note : c’est la piste stéréo qui se lance au démarrage, il faudra alors retourner dans le menu vidéo pour sélectionner la piste multicanale. critique

[Barnabex] Jazz Hits of the 50'S-Digipack (double SACD) : (3/10) On pouvait attendre de ce double SACD un grand moment musical au vu du casting : Nat King Cole, Bing Crosby, Ella Gitzgerald, Betty Carter, Sarah Vaughan, Franck Sinatra, Annita O'day, Mel Tormé, Pe"ggy Lee, Dinah Washington, etc rien que ça!
C'est finalement une catastrophe car le report a été bricolé avec une boîte à réverb' (je dirais même échos) bas de gamme. Le son est propre, mais les voix sont étalées comme si les chanteurs avaient une gueule de 5m sur 10m, ce qui ne permet pas de situer l' origine des sons. Les voix sont froides, décharnées comme dématérialisées. Ce vaste écho fait croire à un volume sonore énorme et on se précipite malheureusement sur la commande de volume. Et pourtant, c' est chez Membran...

[jlr13]DONALD FAGEN The Nightfly (DVD-audio) : (10/10) ce premier album solo de Donald Fagen est un vrai chef d'œuvre et comme tel il fallait bien une restauration en 5.1 à la hauteur. Que dire de cet album et de ce DVD-A à part qu'il vous transporte au NIRVANA de la musique !

[Rudy A-Traxx] HOME (édition collector uniquement) (BLU-RAY) 7/10 -->Piste musicale continue et isolée sans commentaire en DTS-HD Master, d'où sa présence exceptionnelle dans cette liste en principe consacrée aux SACD / DVD-audio.
Musique de Armand Amar donc ceux qui ont les SACD de "Premier Cri" seront ravis puisque le style musical est le même et heureusement le mix est quand même bien plus agressif sur les arrières (comme on aime ici, quoi)...
Note : cette édition collector apporte en plus de cette piste musicale un second Blu-Ray de bonus assez intéressants.

[DVDCritiques] Fleetwood Mac : Say You Will (DVD-audio) : (5/10 ?) --> Le mix 5.1 n’apporte rien d’exceptionnel à la musique de Fleetwood Mac. Même s’il est parfaitement réussi dans la décomposition des instruments, le rendu final dénature un peu l’esprit de la musique du groupe. Toutefois, les voix sont bien plus fortes et centralisées. On distingue aussi tous les instruments avec plus de détails. La basse gagne de l’ampleur grâce au caisson.critique


A vous maintenant de continuer cette liste...


-----------------------------------
Autres formats multicanaux
-----------------------------------


Je ne sais pas où on va aller dans cette rubrique mais j'ai déjà 2 choses à vous proposer.
Avant le SACD et le DVD-audio, on faisait déjà du 5.1 sur CD via une piste DTS (20 bits/44.1 kHz) : le flux DTS est encapsulé dans le format wav du CD et est lisible par n'importe quel lecteur CD ou DVD relié en numérique à un ampli home-cinéma.
On trouve sur Internet des tas de trucs de démonstration avec des bruits qui circulent dans les enceintes.
J'en ai testé beaucoup et si la partie multicanale peut faire son effet, on trouve beaucoup d'idioties au niveau contenu ("ouais, c'est drôle, allez, poubelle!")
Je ne peux là aussi vous recommander qu'un seule chose, c'est le concert du groupe belge "Musique à Neuf" qui est disponible ici, section "Prix Europa Opening Concert" Indispensable.
C'est une musique très enjouée dont le mixage est un vrai feu d'artifice en total rapport avec la musique!
Note technique : pour les CD en DTS, ce sont des pistes WAV à graver sur des CD en mode audio; à noter que ça n'a pas marché sous CopyToDVD (mon logiciel principal de gravure) mais que ça marche avec Nero, WinOnCd, Easy CD Creator...)

CD en DTS
[stof]Musique à Neuf : Prix Europa Opening Concert (CD en DTS) 9.5/10 --> Quel bonheur qu'on nous propose ce concert de façon gratuite et léale dans un somptueux mixage 5.1 (j'ai fait toutes les recherches possibles sur le groupe, c'est loin d'être un grand groupe pour lequel on aurait pu s'attendre à des moyens pareils. De quoi mettre en touche bon nombre de SACD et DVD-audio sur un simple CD. Alors avec un peu d'oreille, on regrette justement qu'il ne soit pas sorti sur ces supports HD pour un son encore plus détaillé mais le mixage est un vrai bonheur.
Ca méritait 10/10 mais c'est pour l'absence de commercialisation sur un support plus noble mais merci pour le cadeau!

[stof]Belinda Carlisle : A Woman & a Man (CD en DTS) 9/10 --> la voix est répartie sur la scène frontale selon la répartition suivante : seule et pure en centrale et avec réverb et autres instruments en stéréo. Autour de ça, le mixage 5.1 est complètement immersif. Je regrette juste un certaine agressivité du son (peut-être due au DTS basse résolution du CD par rapport à des écoutes plus souvent HD)

[stof]2L/ Divers morceaux (téléchargement en PCM 24/96) 8.5/10 -->Pour décrire l'ensemble de ces 7 morceaux 5.1, on peut dire que les mixages emploient avec justesse le 5.1 pour en montrer les différentes utilisations. D'un grand apport d'envergure comme Mozart ou Britten, progressif dans Ola Gjeilo ou logiquement plus anecdotique dans Beethoven (piano solo). De toutes façons, c'est un cadeau alors aucune raison de se priver! Quelques explications sur ce qu'il faut faire avec les fichiers FLAC ici (pour ceux qui ne souhaitent pas lire à partir d'un PC)

[stof]Alicia Keys : Unplugged (DVD de concert) : 10/10 -->Au niveau du concert lui-même, on trouve une chanteuse d'une générosité rare : la chanteuse communique de toutes les façons possibles avec son public (salle de dimension intimiste) par son attitude, son sourire et ses regards, ses histoires, etc. Malgré le nom"unplugged", il y a quand-même des cuivres, des cordes, 4 choristes et elle qui s'accompagne avec son piano (elle en joue très bien d'ailleurs). Au niveau technique, la vidéo offre le maximum qu'on puisse attendre du DVD, et au niveau audio, bien qu'on n'ait que du Dolby Digital, la voix d'Alicia est parfaitement mise en valeur par l'enceinte centrale tandis que les chœurs sont en stéréo avant, et le reste, sans être un sommet de démonstrativité est parfaitement en place sur l'ensemble de l'espace sonore et les basses sont massives et ciselées.
Lire également la critique du DVD-audio radicalement différente (!)


Sinon un certain nombre de personnes regrettent qu'en musique classique le mixage 5.1 soit trop sage et auraient aimé se trouver en plein milieu des musiciens.
Il existe des bonnes choses en SACD et DVD-audio quand-même, mais pour ma part, voici l'unique morceau de musique classique que je connaisse pendant lequel j'ai été soufflé par l'apport du multicanal :
L'extrait est issu du DVD vendu avec le livre "Prise de son et mixage en surround 5.1" que je vous ai extrait (à lire sur un PC home-cinéma ou graver sur DVD via logiciel de création de DVD).
Détail du produit ici
On peut l'acheter ici
Vous pouvez télécharger la piste AC3 ici
Dernière édition par stof le 18 Juil 2010 7:59, édité 121 fois.
stof
 
Messages: 1282
Inscription Forum: 31 Mar 2008 15:54
  • offline

Message » 17 Fév 2010 10:25

-----------------------------------------------------------------------------
Autres SACD dont la critique n'est pas rédigée sous ce format
-----------------------------------------------------------------------------

Lien vers le post
Voilà comment l'auteur a fait la répartition (titres qui ne sont pas chroniqués ci-dessus) :

Démo idéale pour se faire une idée de la dynamique et du mixage possibles en SACD :
- DR CHESKY’S MAGNIFICENT, FABULOUS, ABSURD AND INSANE MUSICAL 5.1 SURROUND SHOW (note : à titre personnel je m'en suis débarrassé car il y a la forme et le fonds : le contenu me paraît un peu gadget).


Vrais mixages multicanaux très prononcés en SACD :
- AMBRA : Honour & Glory
- BABATUNDE OLATUNJI : Circle of Drums
- BABATUNDE OLATUNJI : Drums Passion
- STEELY DAN : Gaucho
- DYLAN VAN DER SCHYFF : The definition of a toy
- DEPECHE MODE : Exciter
- DEPECHE MODE : Music for the masses
- DEPECHE MODE : Some Great Reward
- DEPECHE MODE : Ultra
- DEPECHE MODE : Violator
- BRYAN FERRY : Boys and Girls
- GENESIS : Genesis
- HERBIE HANCOCK : Gershwin’s world
- BILLY JOEL : The Stranger
- ELTON JOHN : Captain Fantastic & The Brown Dirt Cowboy
- ELTON JOHN : Madman across the Water
- ELTON JOHN : Tumbleweed Connection
- SARA K : Hell or high water
- KANE : So glad you made it
- LADYSMITH BLACK MAMBAZO : Raise Your Spirit Higher, Wenyukela
- LADYSMITH BLACK MAMBAZO : Ilembe: Honoring Shaka Zulu
- LES PERCUSSIONS DE STRASBOURG (GERARD GRISEY) : Le noir de l'etoile
- LES PERCUSSIONS DE STRASBOURG (MARTIN MATALON) : Le Scorpion
- WILLY PORTER : Willy Porter
- PROPAGANDA : A secret wish
- ROXY MUSIC : Avalon
- TELARC SOUND AND VISION SACD SAMPLER
- THE WHO : Tommy
- THUNDERSTORM - a surround sound experience (bruitages de pluie et d'orages)
- JUNIOR WELLS : Come on in this house


Vrais mixages multicanaux prononcés en SACD :
- ART OF NOISE : daft
- BEYONCÉ : Dangerously in Love
- BJÖRK : Vespertine
- BORN : At the end of the day
- DAVID BOWIE : Heather
- CELINE DION : A New Day Has Come
- CELINE DION : All The Way... A Decade Of Song
- ERIC BIBB, RORY BLOCK & MARIA MULDAUR : Sister & Brothers
- DEPECHE MODE : Black Celebration
- DEPECHE MODE : Construction Time Again
- DEPECHE MODE : Songs of faith and devotion
- DREDG : El Cielo
- DURAN DURAN : Astronaut
- GENESIS : Invisible Touch
- JERRY GOLDSMITH : The film music of
- GROOVE ARMADA : Vertigo
- HELIUM VOLA : Liod
- JENIFER : Le Passage
- KITARO : Sacred Journey of Ku-Kai Volume 1
- MOLOKO : Statues
- LES PERCUSSIONS DE STRASBOURG : Extensions 2 (Miroglio) + Louvier, Aperghis
- ROSEMARY CLOONEY : Girl Singer
- RPWL : World Through My Eyes
- JOE SATRIANI : Strange Beautiful Music
- SCHILLER : Leben
- SPYRO GYRA : Good to Go-Go
- STEVE TYRELL : Standard Time
- STOCKHAUSEN: Stimmung
- XL, Choral Works for 40 Voices - Halsey


Vrais mixages multicanaux trop peu démonstratifs en SACD :
- 2L : THE NORDIC SOUND ou bien SACD & BLU-RAY
- BOLERO : Spanish Art Guitar Quartet
- DANNY ELFMAN : Serenada shizophrana
- EPICA : The Score (an epic journey)
- SHIRLEY HORN : Here's to life
- KEANE : Hopes and Fears
- JOHN MAYER : Room for Squares
- ARVO PÄRT : Spiegel im Spiegel
- LE PREMIER CRI (BO du film)
- PROKOFIEV : Cinderella, Ravel: Ma Mère l'Oye
- THE RAY BROWN TRIO : Live at the loa
- TRONDHEIMSOLISTENE : Divertimenti ou bien SACD & BLU-RAY
- SINA VODJANI : Zarathustra


Passez votre chemin si vous recherchez du vrai mixage multicanal en SACD (un DSP fait mieux !) :
- TONY BENNETT Playing With Friends sings the blues
- I CHING : Of the marsh and the moon
- RONAN KEATING : Destination
- MAEVE O'BOYLE : All My Sins

---------------------------------------------------------------------------------------------
Autres SACD& DVD-audio dont la critique n'est pas rédigée sous ce format
---------------------------------------------------------------------------------------------

Lien vers le post
Tous les titres de ce post ont été mis dans les tests ci-dessus (post de Ludo88)

Il y a aussi le post de Safe
Tous les titres de ce post ont été mis dans les tests ci-dessus (post de Safe)


------------------------------------------------------------------------------------
Blu-Ray musicaux dont la critique n'est pas rédigée sous ce format
------------------------------------------------------------------------------------

Lien vers le post

Vrais mixages multicanaux très prononcés en BLU-RAY :
- AMBRA : BLU-RAY EXPERIENCE 1080 P FULL HD 7.1(Cascade Gmbh - Ref : 60086)

Vrais mixages multicanaux prononcés en BLU-RAY (ou HD-DVD) :
- EAGLES FAREWELL 1 TOUR (HD-DVD) (Concert - DTS-HD Master Audio - Eagles Recording Co / Warner Music Vision / WEA int'l inc (2005) - Réf. : 2564 64211-2
- ROY ORBISON : BLACK & WHITE NIGHT (HD-DVD) (import US - Dolby TruHD - Image ent. (2007-1999-1988) - Réf. : ID44430BHD)
- CHRISTOPHE WILLEM : Fermeture pour Rénovation (BR) (Concert - DTS-HD Master Audio - Sonybmg (2008) - Réf. : 886973 10899-4
- ROBBIE WILLIAMS : LIVE AT THE ALBERT (BLU RAY) (DST HD Master 5.1 - Chrysalis - Emi. (2007-20001) - Réf. : 5133189)

Vrais mixages multicanaux peu démonstratifs en BLU-RAY (ou HD-DVD) :
- 2L : THE NORDIC SOUND (Blu-Ray + SACD) - (5.1 DTS HD MA 24/192kHz - 5.1 LPCM 24/192kHz - 2.0 LPCM 24/192kHz - 2L (Norvège) - Réf : 7041888513520
- UNCOMMON BACH (HD-DVD) (HD-DVD "Audio" - DTS-HD 5.1 - Surround records - 2007 - ref. 4315738901)
- NATURE'S JOURNEY (HD-DVD) (DTS-HD HI-RES - R&B films - 2007 - Référence : RBFHD20708)

Vraie déception de multicanalité en BLU-RAY (ou HD-DVD) :
- CHARLIE ET LA CHOCOLATERIE (HD-DVD) (Piste musicale isolée - DOLBY TRUE HD - WARNER FRANCE - 2007)
Dernière édition par stof le 02 Avr 2010 8:20, édité 12 fois.
stof
 
Messages: 1282
Inscription Forum: 31 Mar 2008 15:54
  • offline

Message » 18 Fév 2010 9:34

Salut,

une remarque : ton parti pris de départ ("le multicanal doit être démonstratif, il faut qu'il y ait du son qui sorte de partout sinon ce n'est pas du vrai multicanal et on n'en a pas pour son argent") devrait être vraiment souligné dès la première ligne pour que ceux qui ne partagent pas cet avis n'aillent pas plus loin. Je pense même que tu devrais le mettre dans le titre : "tests d'albums démonstratifs en multi-canal" (Rudy A-Traxx par exemple était très clair sur ce point, à la fois dans le titre et dans les premières lignes d'explications de son post).

D'autre part ce parti pris est discutable : on peut préférer un multicanal "fidèle" (comme dans "haute-fidélité") à un multicanal démonstratif.
Le but d'un mixage multi-canal fidèle est de reproduire ce qu'on entend en concert. Les surround servent donc dans ce cas à retranscrire l'acoustique de la salle de concert ou d'enregistrement, acoustique perdue quand tu écoutes dans ta pièce en stéréo (qui n'est ni une église ni une salle de concert).

Pour cette raison le son sur les surround est forcément discret voire très discret, mais pour autant il est essentiel (et c'est hors-sujet dans ce cas de dire que le mixage est "trop sage" :roll: , il n'est pas "trop sage", il a un but qui manifestement t'a échappé). C'est subtil quoi, pas démonstratif :mdr:

Enfin il existe certains SACD de classique où le chef d'orchestre a voulu faire entendre ce qu'il entendait de sa place de chef d'orchestre, avec tous les instruments autour de lui et parfois derrière. Dans ce style de SACD, très intéressant également, le rôle des surrounds est plus fort et devrait plus te plaire (certains SACD chez Channel Classics).

Mais quoiqu'il en soit ce n'est pas parce que les surronds ont souvent en classique un rôle subtil et discret consistant à "effacer" ta salle pour te transporter dans l'acoustique de la salle de concert qu'ils ne servent à rien. Il n'y a pas que le multi-canal bourrin dans la vie :mdr:
corsario
 
Messages: 2227
Inscription Forum: 01 Fév 2005 18:39
Localisation: Paris
  • offline

Message » 18 Fév 2010 10:07

Salut à toi,

Je te trouve un peu de mauvaise fois dans tes attaques, ça commence de manière un peu tendue cette histoire...

corsario a écrit:ton parti pris de départ ("le multicanal doit être démonstratif, il faut qu'il y ait du son qui sorte de partout sinon ce n'est pas du vrai multicanal et on n'en a pas pour son argent")

Quand on met des guillemets pour citer quelqu'un, on suppose qu'on reporte ce que la personne a réellement dit. Tu peux me dire où j'ai écrit ça? :o

Pour tout le reste, on peut argumenter sur telle ou telle façon de voir les choses, l'important n'étant pas là.
J'ai pas dit que j'allais vous dire comment devait être fait un mixage 5.1, mais juste ce que moi, [stof], pensait de tel ou tel titre.
Quand je décrit comment c'est mixé, chacun peut se faire une idée de ce que ça donne, en étant d'accord ou pas.
les surrounds n'accompagnent que de façon subtile la scène avant comme le reste des productions classiques mais le message est cohérent et tout paraît très simple et logique lors de l’écoute

T'as lu ça? Est-ce que malgré ma note il n'y a pas un avis un peu moins tranché que ça dans mes critiques parfois?

D'autre part ce post a une vocation participative (quand je dis participative, c'est pas venir faire une crise sinon moi je me casse). On ne va donc pas voir que mon avis là-dedans (d'où le flag [auteur] requis).
Par conséquent, je t'invite ainsi que les autres à laisser votre propre avis (faites gaffe, il risquera aussi d'être discuté...) dans le cadre proposé.

D'avance merci.

PS : à propos de concert de classique, je n'y vais pas très souvent. Il se trouve justement que j'ai été hier soir à un concert de ma soeur qui jouait dans un orchestre à la Cité de la Musique (Paris). J'étais placé au milieu du Rez-de-Chaussée, au fond de la salle. Ce que j'y ai entendu était encore différent des mixages SACD "avec ambiance de reproduction de salle de concert" mais bon, je comprend le point de vue de ceux qui font 1 concert par semaine et qui du coup veulent entendre quelque chose qui s'y rapproche le plus. Mais d'ailleurs quand j'y pense, les puristes écoutent la piste DSD stéréo...Ce n'est que mon avis mais j'aime quand à la maison, ces formats apportent un plus : je me serait bien installé sur la scène mais malheureusement, va savoir pourquoi, il n'y avait de places assises que pour les musiciens :roll:
Dernière édition par stof le 18 Fév 2010 10:52, édité 1 fois.
stof
 
Messages: 1282
Inscription Forum: 31 Mar 2008 15:54
  • offline

Message » 18 Fév 2010 10:40

stof a écrit:Salut à toi,

Je te trouve un peu de mauvaise fois dans tes attaques, ça commence de manière un peu tendue cette histoire...

corsario a écrit:ton parti pris de départ ("le multicanal doit être démonstratif, il faut qu'il y ait du son qui sorte de partout sinon ce n'est pas du vrai multicanal et on n'en a pas pour son argent")

Quand on met des guillemets pour citer quelqu'un, on suppose qu'on reporte ce que la personne a réellement dit. Tu peux me dire où j'ai écrit ça? :o


Tu as raison, je n'aurais pas du mettre des guilemets. Je voulais faire un résumé de ta pensée et j'aurais du m'y prendre autrement.
D'autre part la partie "on n'en a pas pour son argent", qui venait de ton "essaie-t-on de me duper?" sur le Nutcracker, est sûrement de mauvaise foi effectivement. Car sur ce DVD c'est probablement encore un autre problème que démonstratif/fidèle, donc j'étais probablement HS sur ce coup-là...


stof a écrit:Pour tout le reste, on peut argumenter sur telle ou telle façon de voir les choses, l'important n'étant pas là.
J'ai pas dit que j'allais vous dire comment devait être fait un mixage 5.1, mais juste ce que moi, [stof], pensait de tel ou tel titre.


Maintenant que tu l'ast écrit noir sur blanc (enfin rouge sur blanc :mdr:) au début, je n'ai plus de problème avec ça (Les parti pris, quand ils sont affichés, sont respectables; par exemple je ne suis jamais intervenu sur le topic de Rudy-A-Trax pour faire une crise, justement parce qu'il était clair dès le début que c'était son choix de ne s'intéresser qu'aux mixes démonstratifs).

stof a écrit:Quand je décrit comment c'est mixé, chacun peut se faire une idée de ce que ça donne, en étant d'accord ou pas.
les surrounds n'accompagnent que de façon subtile la scène avant comme le reste des productions classiques mais le message est cohérent et tout paraît très simple et logique lors de l’écoute

T'as lu ça? Est-ce que malgré ma note il n'y a pas un avis un peu moins tranché que ça dans mes critiques parfois?


Oui, tu as encore raison. Et cette autre critique que tu as faite par exemple est également, malgré ta note, nuancée :

[stof]Tchaikovsky : Violin Concerto in D, Op.35 (Ilych, Fischer, Kreizberg) (SACD hybride) 6/10 --> Philosophie de mixage totalement différente des productions DVD-audio du même compositeur. On a ici un type de mixage "concert" : la scène est répartie sur les 3 enceintes frontales, les surrounds étant dédiées à la reproduction de l'acoustique de la salle. Mais l'intérêt par rapport au stéréo reste réel.



stof a écrit:Par conséquent, je t'invite ainsi que les autres à laisser votre propre avis (faites gaffe, il risquera aussi d'être discuté...) dans le cadre proposé.

D'avance merci.


Désolé de m'être probablement emporté pour pas grand chose :oops:

Et bonne continuation :wink:

EDIT : pour expliquer mon mouvement d'humeur : quand on passe du temps à expliquer à des réfractaires au multi-canal que le muticanal ce n'est pas forcément du bourrin plein d'effet mais que c'est aussi de la hifi, et qu'on voit un post foncer sur le multicanal démonstratif, là je me suis dit "Oh non, exactement ce qui a fait du tort au multi-canal auprès de la communauté hifi : de l'esbrouffe et des effets, au détriment du réalisme". C'était juste pour ça. Mais encore une fois, si c'est assumé et clair, il n'y a pas de problème, que chacun prenne son pied comme il l'entend.
corsario
 
Messages: 2227
Inscription Forum: 01 Fév 2005 18:39
Localisation: Paris
  • offline

Message » 18 Fév 2010 11:03

corsario a écrit:Le but d'un mixage multi-canal fidèle est de reproduire ce qu'on entend en concert. Les surround servent donc dans ce cas à retranscrire l'acoustique de la salle de concert ou d'enregistrement, acoustique perdue quand tu écoutes dans ta pièce en stéréo (qui n'est ni une église ni une salle de concert).

Pas nécessairement. C'est un but, pas le but !
On peut faire plein de choses avec le multicanal, et chacun a le droit d'avoir des attentes particulières.
Et puis ce que tu décris n'est vrai que pour la musique classique.
arnuche
 
Messages: 24656
Inscription Forum: 09 Déc 2004 12:10
Localisation: Bruxelles
  • offline

Message » 18 Fév 2010 12:01

Hé les gars, arrêtons de HS-iser le topic de ce pauvre Stof, il demandait des "tests d'albums multicanal".
Notez, tout ce qu'on se dit est intéressant, c'est seulement que ça devrait se trouver dans un autre topic... Je propose "philosophie de la prise de son multicanal".
Bien entendu, la présente contrib' est parfaitement HS :mdr: :mdr: :mdr:
Hum.

La configuration dans mon profil


Ampli Denon X4000, 5 blocs mono Marantz MA500, Boston (VR-M80 (x2), Micro130 (x2), MicroCenter), Caisson passif Cabasse + Rotel RMB100, BD Samsung, SACD Sony, PCHC assemblé, TVHD LG 55LX9500, Rega Planar3, Magnum FT100
Avatar de l’utilisateur
jpu017
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1124
Inscription Forum: 23 Aoû 2006 17:38
Localisation: Paris 18
  • offline

Message » 18 Fév 2010 12:44

jpu017 a écrit:Hé les gars, arrêtons de HS-iser le topic de ce pauvre Stof, il demandait des "tests d'albums multicanal".
Notez, tout ce qu'on se dit est intéressant, c'est seulement que ça devrait se trouver dans un autre topic... Je propose "philosophie de la prise de son multicanal".

lol. Ravi de voir qu'il y a du monde. Faut bosser maintenant :lol:
stof
 
Messages: 1282
Inscription Forum: 31 Mar 2008 15:54
  • offline

Message » 18 Fév 2010 16:47

Ecoutes du jour :
A Celtic Spectacular
SACD, The Sound Revolution
Beethoven: Violin Sonatas Nos. 5 & 9
Cinema Classics
James Bond Themes

Je continue sinon à reporter les critiques de Ludo88

PS : au fait vous pouvez discuter aussi hein, contrairement à d'autres posts jamais personne ne devra parcourir 50 pages pour lire les tests puisque tout sera en page1.
stof
 
Messages: 1282
Inscription Forum: 31 Mar 2008 15:54
  • offline

Message » 18 Fév 2010 16:54

Merci pour ton initiative.

La configuration dans mon profil


Full HD, 3D, 4K, HDR... : OK --- Fluidité : pas OK ! C'est pour quand à la fin ???
Avatar de l’utilisateur
Fafa
Staff Home-Cinéma
Staff Home-Cinéma
 
Messages: 75619
Inscription Forum: 14 Aoû 2003 9:50
Localisation: 77 et Ô Touuuulouuuse
  • offline

Message » 18 Fév 2010 23:43

A ceux qui ont écouté une bonne quantité de DVD-Audio, avez-vous un top 5 de ceux qui ont des mix multicanal très prononcés (pas de la reverb de salle, même si je respecte totalement ce point de vue ou plutôt ce point d'écoute qui n'est pas le mien).
Rudy A-Traxx
 
Messages: 3029
Inscription Forum: 15 Oct 2004 19:32
Localisation: Paris
  • offline

Message » 18 Fév 2010 23:54

J'en ai un de démo qui est très bien mais je crois qu'il n'est pas trouvable à la vente : c'est une compil que j'ai reçue avec ma carte son Audigy 2 ZS.
Mais tous les morceaux dessus viennent d'albums existant en dvd-audio du commerce.
Image
arnuche
 
Messages: 24656
Inscription Forum: 09 Déc 2004 12:10
Localisation: Bruxelles
  • offline

Message » 19 Fév 2010 2:32

Rudy A-Traxx a écrit:A ceux qui ont écouté une bonne quantité de DVD-Audio, avez-vous un top 5 de ceux qui ont des mix multicanal très prononcés (pas de la reverb de salle, même si je respecte totalement ce point de vue ou plutôt ce point d'écoute qui n'est pas le mien).


les DVD-A de Porcupine tree sont excellents pour les effets surrounds et surtout pour la musique,mais ça c'est juste mon avis
http://www.amazon.com/gp/search/ref=sr_nr_p_n_binding_browse-b_4?rh=n%3A5174%2Ck%3Aporcupine+tree%2Cp_n_binding_browse-bin%3A387646011&bbn=5174&keywords=porcupine+tree&ie=UTF8&qid=1266539417&rnid=387643011
http://www.burningshed.com/store/porcupinetree/
:wink:
stevieray43
 
Messages: 549
Inscription Forum: 29 Oct 2007 12:33
  • offline

Message » 19 Fév 2010 3:00

Merci... Suis allé sur iTunes écouter le style... ça me plaît assez... En revanche, les prix semblent meilleurs sur leur site (UK) donc no douane... que sur Amazon.com?
Rudy A-Traxx
 
Messages: 3029
Inscription Forum: 15 Oct 2004 19:32
Localisation: Paris
  • offline


Retourner vers Musique enregistrée : BD, CD & DVD

 
  • Articles en relation
    Dernier message