Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: le_coyotte et 15 invités

Musique enregistrée : BLURAY, CD & DVD musicaux, interprètes...

Sondage "L'album de musique à l'ère de la dématérialisation"

Message » 10 Oct 2014 19:45

alixcaro a écrit:
fiscal a écrit:Répondu.

le sujet est vaste !
Au delà de la question du rapport avec le support (j'y inclue la CDtèque, aussi importante que la bibliothèque), il peut en découler une modification du rapport entre l'auditeur et l'artiste ou l'oeuvre en elle même. C'est ce que j'observe pour on cas personnel.


Merci pour le formulaire :thks:

Ta remarque est intéressante pourrais-tu développer ce que tu dis vis à vis du changement dans le rapport entre l'auditeur et l'artiste stp ?


Je relate mon expérience personnelle.

A l'ere du support physique, ils étaient soigneusement rangés et classes dans la cd te que, par genre et par auteur. Déjà une première tendance se dégage, avec une vision très nette du genre de l auteur et de sa discographie.
Puis un album était écouté de nombreuse fois, de sorte que presque chaque détail de l'album finissait par être connu, décrypté, assimilé.
Bref, une bonne connaissance générale de l'auteur et de ses œuvres finissaient par être acquise.
Je suis capable de reconnaître un album et un auteur des les premières notes d un CD qui trône dans ma cd teque. Si on ajoute des recherches fugaces par ci par la, je finissais par me croire assez proche d un auteur.

Avec la dématérialisation, c est très différent. L'offre disponible étant quasi infinie en streaming, c est plus une envie de consommation de masse qui s'instaure. L envie d écouter tout ce qui passe à proximité de souris. Je repère bien des albums qui me plaisent, et les ré écoutent parfois, mais je me rends compte que j en ignore presque le nom de l'artiste.
J écoute ré écoute parfois, puis je passe à autre chose. L'artiste est devenu un anonyme et son œuvre un objet de consommation.
En quelques mois d abonnement, j ai en mémoire sur mon ordi des centaines d album et des playlist à n en plus finiŕ je suis incapable de donner les détail pour plus de la moitié.
Ma frénésie de découvrir et d écouter de nouvelles choses est assouvie ( j écoute deux fois plus de musique qu'avant) mais je perds en culture générale et j oublie celui qui l a créé.
fiscal
 
Messages: 2508
Inscription Forum: 31 Aoû 2006 15:29
Localisation: PARIS
  • offline

Annonce

Message par Google » 10 Oct 2014 19:45

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 10 Oct 2014 20:03

Ah ça, je suis complètement en phase...
Je possède un nombre conséquent de CD (enfin sans doute pas tant que ça sur ce forum).
Alors certes, il m'est déjà arrivé d'acheter plusieurs fois le même disque, mais en règle générale, j'ai une assez bonne connaissance des disques que je possède.
Depuis que je suis abonné à Qobuz, j'ai tendance à n'écouter que les nouveautés..
Je construis des Playlist, et quand je les regarde 1 semaine après, je ne me souviens pas des albums que j'ai ajoutés à la liste...
Avatar de l’utilisateur
roland_de_lassus
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 11758
Inscription Forum: 17 Juin 2004 15:08
Localisation: LLN
  • offline

Message » 11 Oct 2014 11:23

Bonjour,

Ah, les doublons ! J'en ai seulement trois. Un, car Diapason avait envoyé deux fois le même CD à ses abonnés. Les deux autres ?

Ce, grâce au vieux et grand répertoire qui avait commencé par répertorier les 33 T dont 85% avaient été donnés et, qui gère désormais LP et CD (plus simple et rapide à consulter, en particulier à certaines heures).

Par contre, vu le nombre de sujets présents sur HCFR, je n'ai commencé à lire qu'hier soir, celui sur les "recettes" dont certaines amélioreraient l'écoute musicale.

Ce qui fait qu'un des doublons a passé la nuit dans le congélateur et, en demandant à ma femme de placer ces deux exemplaires au hasard , j'en ferai une écoute comparative "en aveugle" prochainement.

Le prochain test : emballer un CD dans un papier alu alimentaire. Retirer le papier alu et lire le CD. Il paraît que ce traitement améliore l'écoute du CD (avec deux exemplaires et une écoute en aveugle, l'éventuel effet placébo devrait être plus facile à percevoir).

Enfin, la chose est très connue, il serait possible d'améliorer l'écoute des CD en passant un feutre de couleur verte sur leur tranche.

Tous délices, que les fans de la démat. n'auront jamais la chance de pouvoir expérimenter. :hehe:


Bon week-end.
ajr
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 26883
Inscription Forum: 06 Oct 2007 10:34
Localisation: 06400
  • offline

Message » 11 Oct 2014 13:24

Il y a aussi le plaisir tout bête de choisir un cd dans sa discothèque, de saisir la boite, de se diriger vers la chaine hifi, d'actionner le bouton pour ouvrir le tiroir du lecteur cd, d'ouvrir la boite du cd, de regarder le cd avec un regard gourmand :hehe: en le glissant dans le lecteur, de fermer le tiroir et d'appuyer sur play. :wink:

Bref un petit cérémonial un peu désuet, mais encore bien agréable :oldy:

Cédric

La configuration dans mon profil


For the love of music...
cédric1
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6089
Inscription Forum: 07 Avr 2007 18:26
Localisation: En Suisse au bord du lac Léman
  • offline

Message » 13 Oct 2014 14:06

vert34 a écrit:Bonne chance pour ton projet :wink:


Merci ;)
alixcaro
 
Messages: 261
Inscription Forum: 30 Aoû 2010 0:22
Localisation: Loiret (45)
  • offline

Message » 14 Oct 2014 0:42

fiscal a écrit:
alixcaro a écrit:
Merci pour le formulaire :thks:

Ta remarque est intéressante pourrais-tu développer ce que tu dis vis à vis du changement dans le rapport entre l'auditeur et l'artiste stp ?


Je relate mon expérience personnelle.

A l'ere du support physique, ils étaient soigneusement rangés et classes dans la cd te que, par genre et par auteur. Déjà une première tendance se dégage, avec une vision très nette du genre de l auteur et de sa discographie.
Puis un album était écouté de nombreuse fois, de sorte que presque chaque détail de l'album finissait par être connu, décrypté, assimilé.
Bref, une bonne connaissance générale de l'auteur et de ses œuvres finissaient par être acquise.
Je suis capable de reconnaître un album et un auteur des les premières notes d un CD qui trône dans ma cd teque. Si on ajoute des recherches fugaces par ci par la, je finissais par me croire assez proche d un auteur.

Avec la dématérialisation, c est très différent. L'offre disponible étant quasi infinie en streaming, c est plus une envie de consommation de masse qui s'instaure. L envie d écouter tout ce qui passe à proximité de souris. Je repère bien des albums qui me plaisent, et les ré écoutent parfois, mais je me rends compte que j en ignore presque le nom de l'artiste.
J écoute ré écoute parfois, puis je passe à autre chose. L'artiste est devenu un anonyme et son œuvre un objet de consommation.
En quelques mois d abonnement, j ai en mémoire sur mon ordi des centaines d album et des playlist à n en plus finiŕ je suis incapable de donner les détail pour plus de la moitié.
Ma frénésie de découvrir et d écouter de nouvelles choses est assouvie ( j écoute deux fois plus de musique qu'avant) mais je perds en culture générale et j oublie celui qui l a créé.


AH çà fait plaisir, tu es totalement en phase avec le discours que je tiens dans mon mémoire (en gros) : on écoute plus vraiment une œuvre ponctuelle, l'album, on consomme du temps d'écoute !

Et pour les autres merci pour vos participations çà confirme les infos que j'ai déjà récupéré et mes observations.

Bon çà semble prendre la bonne direction, reste plus qu'a se bouger le popotin le soir après le boulot pour réaliser mon dossier de présentation pour la soutenance de phase 1/3 (analyse du sujet).

Merci ;)

Alix.
alixcaro
 
Messages: 261
Inscription Forum: 30 Aoû 2010 0:22
Localisation: Loiret (45)
  • offline

Message » 15 Oct 2014 23:19

Bonsoir,

"on écoute plus vraiment une œuvre ponctuelle, l'album, on consomme du temps d'écoute !"

Je ne suis pas d'accord.
L'album demeure encore aujourd'hui la norme pour les personnes appréciant la musique.
Pour s'en convaincre il suffit de lire cette partie du forum, nos avis se font essentiellement sur des albums.
Suffit de regarder également l'attitude des maisons de disques, ont elles abandonné le format album ? que nenni !!!
Je remarque d'ailleurs que nos dématérialisateurs se font refourguer à l'insu de leur plein gré le dernier album du dangereux révolutionnaire bolchévique Bono 2.0.
Il faudrait prévoir une option à cocher pas de fichiers publicitaires sans mon accord, ah mais ce n'est pas comme les boîtes aux lettres des maisons, la pomme est chez elle, on est sur un territoire dématérialisé, elle fait ce qu'elle veut, merveilleux progrès. Elle entre chez vous sans demander la permission mais elle veut votre bien, c'est cadeau.

Je viens d'ouvrir une autre fenêtre pour rechercher comment la chose a été présentée et je vois que Bono s'excuse.
http://obsession.nouvelobs.com/musique/ ... tunes.html

Le problème majeur n'est pas la dématérialisation en tant que telle, le problème est la démonétisation de l'oeuvre.
Et ce qui n'a plus de valeur financière ne s'apprécie plus de la même façon.
Si demain je paye des étoilés michelin au prix de la restauration rapide, pas sûr que le moment soit aussi magique, au début oui mais après il y a une banalisation, voir l'indigestion.
A titre d'exemple les opérations quatre cd au prix de 20 euros m'ont fait péter un plomb, livraison par gros cartons, inutile de dire que j'ai aujourd'hui un paquet de cd encore sous blister. L'origine du mal n'est pas la dématérialisation mais le prix.

C'est une des raisons pour lesquelles un certain nombre de jeunes se tournent vers le passé en découvrant la case vynil, et beaucoup d'artistes l'ont compris et développent eux même leur label en multipliant les éditions limitées.

Mark Koselek :
http://www.caldoverderecords.com/

Mount Eerie :
http://www.pwelverumandsun.com/store#mounteerie

Quelque soit la valeur intrinsèque de l'oeuvre, c'est beaucoup plus excitant de devoir patienter et recevoir son vinyl édition limitée avec de belles couleurs tout partout, que se voir balancer gratos le fichier impersonnel de U2.

Qu'est ce qui a une valeur aujourd'hui ? c'est l'appareil informatique toujours plus léger et avec toujours plus de capacité, et on le gave avec une grande facilité l'aliment n'a plus aucune valeur. L'économie de la musique s'est déplacée, les grandes maisons de disques suivent une concentration obligatoire pour réduire leurs coûts et imaginent de nouvelles méthodes pour se rémunérer.
Les jeunes très consommateurs ont perdu l'habitude de payer pour écouter de la musique. Les maisons de disques se tournent donc vers de nouvelles distributions indirectes. Je prédis que dans quelques temps Universal proposera à des Procter Gamble ou autres d'associer leur produit avec un artiste, au paquet de lessive sera joint le fichier du dernier Lady gaga :lol:
Tout le monde sera content le consommateur n'aura pas l'impression d'acheter de la musique, la maison de disque se fera rémunérer, et l'industriel confortera son marketing.

Apple pendant ce temps se gave, c'est bien entendu beaucoup plus simple de faire reproduire ses appareils dans une usine asiatique et de marger dessus au prix fort que de produire des artistes. Après ils ont beau jeu de faire la pluie et le beau temps d'aller jusqu'à tenter d'imposer le prix des singles. C'est le même rapport de force grosso modo qu'entre la grande distribution et des producteurs comme les agriculteurs.

En même temps je ne vais pas pleurer sur Universal comme mes deux exemples l'illustrent, j'achète aujourd'hui direct à la ferme du bon Mark ou Phil, une consommation raisonnée :zen:

Je veux de la qualité et le prix fort :ane:

Ps : Autrichon je viens de prendre un petit chiot West Highland White Terrier, un Westie en fait, et devine son petit nom :ko: Ce sont mes garçons qui ont décidé, pas moi, pour un mois en J :hehe:
J'ai honte :grr:
Kishizo
 
Messages: 1151
Inscription Forum: 23 Mar 2009 18:18
  • offline

Message » 16 Oct 2014 19:31

J'achète des albums vinyle non reedités en CD, je les numérise pour les écouter sans les user :zen:
Le fait de posséder les disques est rassurant et plaisant d'autant plus..que les bandes master sont disparues ou détruites.
wuwei
 
Messages: 3451
Inscription Forum: 05 Jan 2006 10:58
  • offline

Message » 16 Oct 2014 20:07

wuwei a écrit:J'achète des albums vinyle non reedités en CD, je les numérise pour les écouter sans les user :zen:
Le fait de posséder les disques est rassurant et plaisant d'autant plus..que les bandes master sont disparues ou détruites.


Le mot intéressant que tu utilise est "rassurant" et je suis assez d'accord avec toi : j'ai toujours peur de perdre mes données numériques, du coup j'en ai au minimum 3 copies dans 3 endroits différents...par contre j'ai une petite collection de blu-ray et l'idée de les perdre ne m'a jamais traversé l'esprit... :bravo:
Dernière édition par alixcaro le 16 Oct 2014 20:26, édité 1 fois.
alixcaro
 
Messages: 261
Inscription Forum: 30 Aoû 2010 0:22
Localisation: Loiret (45)
  • offline

Message » 16 Oct 2014 20:22

Kishizo a écrit:Bonsoir,

"on écoute plus vraiment une œuvre ponctuelle, l'album, on consomme du temps d'écoute !"

Je ne suis pas d'accord.
L'album demeure encore aujourd'hui la norme pour les personnes appréciant la musique.
Pour s'en convaincre il suffit de lire cette partie du forum, nos avis se font essentiellement sur des albums.
Suffit de regarder également l'attitude des maisons de disques, ont elles abandonné le format album ? que nenni !!!
Je remarque d'ailleurs que nos dématérialisateurs se font refourguer à l'insu de leur plein gré le dernier album du dangereux révolutionnaire bolchévique Bono 2.0.
Il faudrait prévoir une option à cocher pas de fichiers publicitaires sans mon accord, ah mais ce n'est pas comme les boîtes aux lettres des maisons, la pomme est chez elle, on est sur un territoire dématérialisé, elle fait ce qu'elle veut, merveilleux progrès. Elle entre chez vous sans demander la permission mais elle veut votre bien, c'est cadeau.

Je viens d'ouvrir une autre fenêtre pour rechercher comment la chose a été présentée et je vois que Bono s'excuse.
http://obsession.nouvelobs.com/musique/ ... tunes.html

Le problème majeur n'est pas la dématérialisation en tant que telle, le problème est la démonétisation de l'oeuvre.
Et ce qui n'a plus de valeur financière ne s'apprécie plus de la même façon.
Si demain je paye des étoilés michelin au prix de la restauration rapide, pas sûr que le moment soit aussi magique, au début oui mais après il y a une banalisation, voir l'indigestion.
A titre d'exemple les opérations quatre cd au prix de 20 euros m'ont fait péter un plomb, livraison par gros cartons, inutile de dire que j'ai aujourd'hui un paquet de cd encore sous blister. L'origine du mal n'est pas la dématérialisation mais le prix.

C'est une des raisons pour lesquelles un certain nombre de jeunes se tournent vers le passé en découvrant la case vynil, et beaucoup d'artistes l'ont compris et développent eux même leur label en multipliant les éditions limitées.

Mark Koselek :
http://www.caldoverderecords.com/

Mount Eerie :
http://www.pwelverumandsun.com/store#mounteerie

Quelque soit la valeur intrinsèque de l'oeuvre, c'est beaucoup plus excitant de devoir patienter et recevoir son vinyl édition limitée avec de belles couleurs tout partout, que se voir balancer gratos le fichier impersonnel de U2.

Qu'est ce qui a une valeur aujourd'hui ? c'est l'appareil informatique toujours plus léger et avec toujours plus de capacité, et on le gave avec une grande facilité l'aliment n'a plus aucune valeur. L'économie de la musique s'est déplacée, les grandes maisons de disques suivent une concentration obligatoire pour réduire leurs coûts et imaginent de nouvelles méthodes pour se rémunérer.
Les jeunes très consommateurs ont perdu l'habitude de payer pour écouter de la musique. Les maisons de disques se tournent donc vers de nouvelles distributions indirectes. Je prédis que dans quelques temps Universal proposera à des Procter Gamble ou autres d'associer leur produit avec un artiste, au paquet de lessive sera joint le fichier du dernier Lady gaga :lol:
Tout le monde sera content le consommateur n'aura pas l'impression d'acheter de la musique, la maison de disque se fera rémunérer, et l'industriel confortera son marketing.

Apple pendant ce temps se gave, c'est bien entendu beaucoup plus simple de faire reproduire ses appareils dans une usine asiatique et de marger dessus au prix fort que de produire des artistes. Après ils ont beau jeu de faire la pluie et le beau temps d'aller jusqu'à tenter d'imposer le prix des singles. C'est le même rapport de force grosso modo qu'entre la grande distribution et des producteurs comme les agriculteurs.

En même temps je ne vais pas pleurer sur Universal comme mes deux exemples l'illustrent, j'achète aujourd'hui direct à la ferme du bon Mark ou Phil, une consommation raisonnée :zen:

Je veux de la qualité et le prix fort :ane:

Ps : Autrichon je viens de prendre un petit chiot West Highland White Terrier, un Westie en fait, et devine son petit nom :ko: Ce sont mes garçons qui ont décidé, pas moi, pour un mois en J :hehe:
J'ai honte :grr:


Merci pour ta contribution assez riche en informations. C'est très intéressant pour moi. J'avais déjà un peu esquissé cette notion de non gratuité et je partage en partie ta vision. Par exemple, la collectionne : je prend tout ce que je trouve, je suis content j'ai 25000 morceaux de musiques sur mon disque dur, mais par contre j'écoute quasiment toujours les mêmes... et comme cela ne nous a rien coûté et bien on ne cherche pas à rentabiliser autant que si on avait dépenser de l'argent...

Et quand j'ai dis "on écoute plus vraiment une œuvre ponctuelle, l'album, on consomme du temps d'écoute !" j’exagérais et parlais évidemment de la masse de la population, pas des passionnés qui viennent sur ce forum. C'est la que se pose un problème pour moi...

A qui dois-je m'adresser ? Aux passionnés ? Au grand public ? Et si on me reproche de faire de la ségrégation ?

Ma première soutenance est prévu le 12 ou 13 novembre, il s'agit de ma soutenance d'analyse. J'ai 20 minutes pour en parler. Et l'issue de mon analyse doit ouvrir sur un minimum de 3 axes de recherches. Je me disais que je pouvais déjà essayer de répondre à cette question en proposant un axe "auditeurs grand public" et un axe "auditeurs avancés" pour ma phase de recherche... en gros j'aurai un axe où je proposerai des idées de solutions orientés auditeur grand public et un autre où je propose des idées de solutions pour les amateurs de musique enregistrée.

Qu'en pensez-vous ? :wtf:
alixcaro
 
Messages: 261
Inscription Forum: 30 Aoû 2010 0:22
Localisation: Loiret (45)
  • offline

Message » 17 Oct 2014 10:20

Image
Cet album livre/disque est en plein dans le sujet puisqu'il se veut ' un acte de résistance contre l'uniformisation de la musique par la numérisation et l'accès gratuit'... Plus d'explications ici :
http://www.telerama.fr/musiques/chroniq ... 117338.php

Comme nous vivons une époque pleine de contradictions, cet album est disponible en streaming/téléchargement sur Qobuz...

La configuration dans mon profil


Hi-fi : nas Qnap TS221, Transporter, Classé 2200i, Vivid Audio B1, Rel G2
HC : Pana EZ950, Vivid, Scandyna Minipod & Cinepod, Pana UBD820, Yamaha Rxa 1040
Avatar de l’utilisateur
JG Naum
Staffs Œuvres & Multimédia
Staffs Œuvres & Multimédia
 
Messages: 6853
Inscription Forum: 12 Mar 2005 20:08
Localisation: Paris
  • online

Message » 17 Oct 2014 12:50

Kishizo a écrit:Bonsoir,


Ps : Autrichon je viens de prendre un petit chiot West Highland White Terrier, un Westie en fait, et devine son petit nom :ko: Ce sont mes garçons qui ont décidé, pas moi, pour un mois en J :hehe:
J'ai honte :grr:


J'arrive après le combat ! ... Euh...un mois en J....Johnlenonn ? C'est joli pour un chien.... :hehe:

La configuration dans mon profil


PC Windows 10 streaming et FLAC sur DD / SMSL M500 / SPL Control 2 /2x Nuprime STA9 / Davis Monitor 1 /Mogami 3103HP.
Alternativement un intégré FDA Nubert Nuconnect Xamp
"Je déteste deux choses: l'analyse et le pouvoir". Sviatoslav Richter.
Avatar de l’utilisateur
autrichon gris
Staffs Œuvres & Multimédia
Staffs Œuvres & Multimédia
 
Messages: 7846
Inscription Forum: 21 Oct 2009 14:18
Localisation: Strasbourg
  • offline

Message » 17 Oct 2014 12:56

@alixcaro

Tiens, un article pour toi !
http://www.lemonde.fr/economie/article/ ... _3234.html

La configuration dans mon profil


PC Windows 10 streaming et FLAC sur DD / SMSL M500 / SPL Control 2 /2x Nuprime STA9 / Davis Monitor 1 /Mogami 3103HP.
Alternativement un intégré FDA Nubert Nuconnect Xamp
"Je déteste deux choses: l'analyse et le pouvoir". Sviatoslav Richter.
Avatar de l’utilisateur
autrichon gris
Staffs Œuvres & Multimédia
Staffs Œuvres & Multimédia
 
Messages: 7846
Inscription Forum: 21 Oct 2009 14:18
Localisation: Strasbourg
  • offline

Message » 20 Oct 2014 21:37

autrichon gris a écrit:@alixcaro

Tiens, un article pour toi !
http://www.lemonde.fr/economie/article/ ... _3234.html


Merci pour l'info l'ami ;)
alixcaro
 
Messages: 261
Inscription Forum: 30 Aoû 2010 0:22
Localisation: Loiret (45)
  • offline

Message » 22 Oct 2014 10:02

JG Naum a écrit:Image
Cet album livre/disque est en plein dans le sujet puisqu'il se veut ' un acte de résistance contre l'uniformisation de la musique par la numérisation et l'accès gratuit'... Plus d'explications ici :
http://www.telerama.fr/musiques/chroniq ... 117338.php

Comme nous vivons une époque pleine de contradictions, cet album est disponible en streaming/téléchargement sur Qobuz...


Merci je vais aller écouter çà ;)
alixcaro
 
Messages: 261
Inscription Forum: 30 Aoû 2010 0:22
Localisation: Loiret (45)
  • offline


Retourner vers Musique enregistrée : BD, CD & DVD

 
  • Articles en relation
    Dernier message