Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: napa et 15 invités

Musique enregistrée : BLURAY, CD & DVD musicaux, interprètes...

-

Message » 18 Nov 2004 14:59

carbo a écrit:Qu'en pensez-vous, fredicol, claram, gilles r, Icarteau, PascalBé, dub, mcarre1, et tous ceux que j'oublie :oops: ?


Salut
j'en pense que
- je comprends tout à fait Haskil — et que si j'ai répondu par MP sans poster, c'est un peu pour les mêmes raisons que les siennes: parce qu'il est très difficile d'exprimer ici ce qu'on a en tête sans se faire rentrer dedans (franchement quand je lis: "nombrilisme" etc etc — ça me laisse pantois… :evil: )
- que j'invite vivement Haskil à revenir discuter ici — sans répondre à ceux qui l'agresse dès qu'il se permet d'avancer une opinion (alors qu'il la présente a) comme une opinion et b) en l'étayant plutôt plus que moins): s'il y a des ego qui se sentent froissés, je pense qu'il ne peut rien y faire et qu'il n'y a rien à dire, voire qu'il faut éviter de répondre :roll: (il y a des gens qui parasitent le sujet pour rien, je trouve)
- que ce serait bien d'éviter aussi de répondre sur un ton trop agressif: il est certain que dans les listes sur lesquelles nous discutons il y a des "oublis" — mettons Chosta, par ex. Je suis d'accord, tant pour ce qui regarde les Symphonies (Mravinski ou — je préfère, mais c'est un goût — Kondrashin, chez Melodiya) que pour les Quatuors (Les Fitzwilliam ou les Borodine, parce que je trouve que l'intégrale est moins chère que des CD séparés et plus facile à acquérir).
Idem, dans les à découvrir, si je prends comme item d'entrée "les genres majeurs", je me dis que le quatuor en fait partie et que, certes, Bartok est mentionné, mais notre mode de classement rencontre une limite à la fois nécessaire et difficile: ne vais-je pas oublier Smetana, Janacek, etc. etc. Qui retenir ? qui sacrifier ?
Mais on peut dire les choses sans imputer aux gens quelque intention "maligne" que ce soit.

- et, à la limite, ça serait bien qu'on puisse reconnaître que quelqu'un a plus de connaissances, quand il a plus de connaissance: il m'arrive de lire des analyses musicologiques, mais, ma spécialité étant la philo et pas la musicologie, je n'essaie pas d'en faire — je sais que les connaissances nécessaires pour cela sont trop nombreuses pour que je puisse y consacrer assez d'énergie. Alors, que Gilles R ou Haskil ou telle ou telle personne puisse (au sens noble du terme) "vulgariser" et mettre en partage ces connaissances, je trouve ça bien.
J'avoue franchement que l'opéra ni les lieder ne sont pas tasse de thé — je suis même un franc barbare en la matière et ressemble furieusement à Tarzan lorsque, à Neaw York, il allume la radio et entend la Callas… Et même quand je connais un petit peu quelque chose, ça ne signifie pas que je le connaisse bien: j'aime le quatuor mais je n'ai pas fait ma thèse sur le quatuor…

Sinon

Pour être plus positif, j'ai rencontré pour ma part quelques difficultés en essayant l'exercice proposé. En espérant que c'est surtout le caractère positif qui m'intéresse ici, je reprends les trois remarques que j'ai envoyées par MP à carbo:

1/ adopter un classement par noms conduit peut-être à oublier certains registres "anonymes" de la musique — par exemple certaines pièces interprétées par Savall ou les Carmina Burana par Clemencic (ce qui ne permet pas de trancher du lieu où les classer)

2/ le classement est peut-être implicitement orienté par l’idée qu’il y a des genres majeurs (ce que je reconnais d'ailleurs comme pertinent): symphonie, opéra, sonate pour piano — d’où le fait de passer à côté de compositeurs qui peuvent paraître intéressants (Janacek) pour le quatuor à cordes)
Ça me permet de comprendre pourquoi Beethoven devient exemplaire — c'est un compositeur très prolifique — dans plusieurs genres. Idem Mozart. Etc. Chopin aussi, mais il n'a pas écrit de quatuor. Donc les différences ne sont pas forcément de l'ordre d'un jugement de valeur ou d'une évaluation classificatrice — mais d'une différence objective et qualitative (ce n'est pas le même genre d'oeuvres que l'on dira à découvrir ou incontournables).

3/ on pourrait peut-être faire un tableau ajoutant deux entrées: l’une par époque (médiévale, renaissance, baroque, classique, moderne et contemporaine, pour faire vite) et l'autre par genres musicaux… Par exemple: Beethoven est incontournable sur au moins trois ou quatre genres (symphonies, quatuors, sonates…) — Listz et Satie sur un autre type de compositions. Ce qui permettrait de se mettre d’accord et d’éliminer les conflits de subjectivité dans une certaine mesure — quand ils sont inutiles…

Evidemment, c'est bien difficile de proposer un tableau. Pas parce qu'il faudrait se mettre d'accord mais pour obéir au souci de clarté. Si nous nous accordions pour dire que la fonction du tableau est non pas de justifier des jugements de valeur, mais de faciliter l'accès du néophyte au "monde" du classqiue", ça éviterait bien des conflits. En somme nous pourrions adopter comme critère, par ex., est "indispensable" ou incontournable, un compositeur, ou une composition ou une oeuvre dont on s'accorderait pour dire: passer à côté serait vraiment dommage.



Cdt :wink:

P.S. Aller Haskil, reviens, ils ne savent pas ce qu'ils font :mdr:

La configuration dans mon profil


Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 35067
Inscription Forum: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Savagnin et Comté
  • offline

Annonce

Message par Google » 18 Nov 2004 14:59

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 18 Nov 2004 18:43

En passant : Sony vient de rééditer pour environ 35 euros à la fnac tous les concertos pour piano et toutes les symphonies de Beethoven par Szell/Cleveland/Leon Fleisher.

Prise de son magnifique des symphonies et pianiste extraordinaire. Interprétation cursive, rapide, articulée, parfois un brin raides, mais un Beethoven de très grandes classes pour un prix ridicule : 8 ou 10 CD pour le prix de deux tous neufs par forcément meilleurs sur le plan de l'interprétation et du son.

Et pour un peu moins cher encore : les Quatuors dédiés à Haydn et les Quintettes de Mozart par les Juilliard...

Idem...


J'ai vu ça hier quand je suis allé voir un peu les prix avant de me lancer.

Dans le genre pas cher et de premier plan on peut pas faire beaucoup mieux !


Alain :wink:

PS. merci Dub pour ta clairvoyance. Et aussi Carbo pour le reste !
M'en voulez pas trop, mais je fais un peu la gueule. ça passera sans doute.

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56532
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 18 Nov 2004 19:36

De retour de l'hopital… je retrouve ce projet de thread plein de gnons !

Je trouve dommage d'être parti comme des "morts de faim" sur les discussions des pianistes… il y avait le temps, en arrivant sur un compositeur concerné par les interprètes cités, de démêler les choses… d'aller écouter, de regarder les partitions… sans lancer des jugements à l'emporte pièce.

Je trouve les premières propositions de haskil très bonnes… je me suis dis… c'est parti !

Mais je dois dire que l'idée du classement en trois groupes d'"importances" est probablement une fausse bonne idée… qui est à l'origine des discussions hors-sujet.
En effet, tous connaisseurs que nous sommes n'avons pas à distinguer les compositeurs entre eux… ce qui est important dans ce thread, c'est de révéler des musiques importantes avec de très bonnes interprètations pour une discothèques d'amateur (au sens noble) et non "idéale" par principe.
Un compositeur reconnu généralement d'importance moyenne, peut avoir une ou deux œuvres très belles et ayant fait l'objet d'une interprétation exceptionnelle. Pourquoi écarter ce CD ? nous ne sommes pas dans un cours d'histoire de la musique.
Nous sommes des amateurs de musiques enregistrées ! Nous ne sommes pas aux Poids et Mesures…

La proposition de haskil pour LVB était ce qu'il faut… je me suis permis cette remarque sur le concerto pour violon… pour le meilleur de LVB. Alain ou tout autre m'aurait assuré d'une version exceptionnelle de ce concerto justifiant la présence du CD dans la liste… et bien pour moi c'était d'accord. Une œuvre moyennement intéressante excellement jouée est très informative pour approcher un compositeur. Il y a beaucoup de cas comme cela…

La liste donnée est un support et doit pouvoir bouger selon les cas. La première liste des œuvres de Beethoveen donnée par haskil est très intéressante et c'est effectivement des références que j'avais en tête…

Les discussions sont parties trop vite et quasiment en hors-sujet.
J'ai la très désagréable surprise de voir haskil se retirer de ce thread… Or c'est le seul professionnel d'entre nous, dans cette activitée de peser les arts et artifices de l'interprétation musicale.
Sans lui… cela n'a plus de poids. Je reconnais que je suis à côté de son expérience professionnelle, un amateur (et c'est vrai). Je pourrais bien sûr être d'un avis contraire sur une interprétation… depuis que je fréquente ce forum… j'ai toujours trouvé ses avis forts justes et fondés et j'ai toujours ressenti les mêmes choses… Mais si je suis convaincu par une interprétation différente, j'opposerai mes arguments… et on confrontera nos écoutes. De toute façon, il n' y a jamais "une" interprétation seulement valable… (mais parfois… si).

Si j'ai eu de relatives divergences sujettes à post avec haskil, cela n'a jamais été sur la valeur d'un interprète, mais sur la teneur d'un texte musical. Là… je me sens plus à l'aise… parce que c'est mon métier… et que je m'y confronte tous les jours, comme lui dans la profession de critique musical.

Tout le monde à ici le droit de donner son avis, bien sûr. J'ai même été surpris de l'engagement de certains, et je les félicite… par contre il faut un peu de tempérance… et ne pas chercher à régler toutes les injustices que l'on a perçues à travers ses expériences de musicien ou de mélomane, en prenant l'interlocuteur comme représentant de la source de ces injustices… et dans l'art… elles sont nombreuses.

J'espère que l'on va repartir avec autant de passion, mais plus d'automodération et de respect du sujet de ce thread.

Pour y revenir… L'idée de l'ordre alphabétique est triviale mais opérationnelle. Cela commence par : A (non ?)

A = Albeniz

Pourquoi ne pas commencer là… et suivant les qualités artistiques des interprétations, choisir "îndispensable", "împortant", "à découvrir". Cela devrait se faire avec plus d'évidence.

J'ai d'autres remarques à faire… je le ferai dans des posts suivants.

Aller…

À bientôt.

Cordialement

Gilles
Dernière édition par Gilles R le 18 Nov 2004 19:53, édité 1 fois.
Gilles R
 
Messages: 1485
Inscription Forum: 09 Juin 2004 15:34
Localisation: Ile-de-France
  • offline

Message » 18 Nov 2004 19:47

Edité
Dernière édition par carbo le 28 Jan 2011 22:40, édité 1 fois.
carbo
 
Messages: 1864
Inscription Forum: 16 Juin 2003 13:04
  • offline

Message » 18 Nov 2004 20:00

Edité
Dernière édition par carbo le 28 Jan 2011 22:40, édité 1 fois.
carbo
 
Messages: 1864
Inscription Forum: 16 Juin 2003 13:04
  • offline

Message » 18 Nov 2004 20:06

On pourrait aussi se dire qu'on commence par une partie de la liste : les incontournables, ou les essentiels, les indispensables ou les plus importants. Et qu'on discutera après, ou pendant la constitution de la liste, mais en tout cas séparément, et uniquement pour ceux que ça intéressent, de la pertinence de l'appellation…

En attendant, nous pourrions choisir une définition conventionnelle et arbitraire: sont de cet ordre les compositeurs qui ont abordé voire inventé un/des voire tous les genres majeurs à une époque — bref quelque chose comme une oeuvre ou un compositeur "universel", "complet". Le mot "indispensable" convient tout à fait. À n'en pas douter, la liste comportent des noms répondant à cette définition formelle: Beethoven, Bach, Mozart etc. Et on "voit bien" qu'un compositeur comme ............ (que j'aime infiniment, of course) ne se range pas dans la même catégorie*.

* remplir le blanc avec ce qu'on veut: moi, je mettrais, par ex., Smetana, ou Sor, en me disant que c'est quand même bien: d'où le à découvrir. — Mais je me poserais la question pour Janacek: peut-il exister une pièce de musique (et non une oeuvre) incontournable? D'où un label "important" Mais pour des cas comme Bartok, Chosta, Dvorak ou Vivaldi, la réponse serait c'est non seulement important mais c'est indispensable: par exemple les quatuors de Betthoven (Razumovski effectivement et mettons la Grande Fugue) sont indispensables, le quatuor De ma vie est "important"… La 9° est indispensable — mais les suites pour violoncelle de Kodaly sont peut-être seulement à découvrir… etc…

Donc je trouve que la liste à télécharger et à renvoyer à carbo peut très bien être utilisée comme telle. On se posera des questions "métaphysiques" plus tard…
Cdt :wink:

La configuration dans mon profil


Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 35067
Inscription Forum: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Savagnin et Comté
  • offline

Message » 18 Nov 2004 20:28

De toute façon, il n' y a jamais "une" interprétation seulement valable… (mais parfois… si).


C'est une idée qui par le passé m'a opposé à un forumeur récalcitrant sur le sujet. Mon sentiment sur le sujet était confus, jusqu'à ce que je lise une interview de Charles Rosen (pianiste : c'est gens là pensent ! et esthéticien de première grandeur quand bien même on n'est pas contraint d'épouser toutes ses vues : brendel, pianiste aussi : quand je vous que ça pense les pianistes, parfois trop comme Brendel quand il joue, mais enfin si on dit bete comme un ténor, c'est pas toujours une vue de l'esprit),

donc Rosen disait dans cette interview : 'plus une oeuvre est grande et moins elle a une interprétation définitive et moins elle l'est et plus il y a de chances que la rencontre avec un interprète soit déterminante".

Et il citait les symphonies de LVB en exemple et la sonate de Barber et/ou la 7e de Prokofiev dont il disait qu'Horowitz en avait donné des enregistrements publics à son avis totalement insurpassable.

Et là, j'ai eu un peu de lumière dans ma tétête : c'est vrai qu'une interprétation convenable, les bonnes notes dans le bon ordre ne détruit pas une fugue de Bach ou une Symphonie de Beethoven, tandis que le concerto pour piano de Reynaldo Hahn sous les doigts d'un pianiste correct perdra toute sa saveur et qu'il est juste que la rencontre entre une oeuvre et un interprète qui la sent particulièrement bien peut produire un effet durable sur l'oeuvre.

Dans un autre domaine : Norma n'existerait pas sans Callas. Avant elle pas du tout, après elle pas beaucoup :lol:

Pour le reste, je fais pas la gueule longtemps, c'est pas mon genre. Et pis, j'aime pas me faire prier !

Alors je reviens !


Bon, le problème entre liste des compositeurs (avec des choix un peu compliqués et guéguerre monteverdi contre prokofiev pas intéressants) et liste des oeuvres est un vrai problème.

Autant peut-être commencer par A, comme Albeniz et selon les descriptions des uns et des autres et l'insistence personnelle mise à défendre une oeuvre naitra peut-être le désir de découvrir. chacun fera son marché comme ça. Et on pourra quand même mettre un avertissement à coté d'une oeuvre : genre chef d'oeuvre de l'art occidental un peu Chapelle Sixtine de la musique ! Et là, les Vêpres de MOnterverdi, comme la Missa Solemnis (oubliée, Gilles! je l'avais oubliée, celle là : elle c'est aux chefs qu'elle fait peur !), comme la Saint Jean ou la Saint Matthieu devraient figurer a coté de l'avertissement.

Je peux réfléchir à Albeniz : je crois avoir entendus tous les enregistrements intégraux de cette oeuvre :oops:

Mais bon, avec trois on s'en tirera : Larrocha (le premier), Orozco (naive), Billaut (tout récent). Tous différents, tous complémentaires, tous intéressants.

Les autres sont soit introuvables (Sabater, Querol) soit difficilement audibles (Sanchez et les deux Decca de larrocha), soit mauvais comme tout (Yvonne Loriod sec comme un coup de trique; barenboim : il a pas les doigts et il fait des manières, des ralentis expressifs qui masquent mal le doigts absents ).

Entre nous quel chef-d"oeuvre ! Quasi le seul de son auteur, mais c'est quelque chose de vivant, d'émouvant, d'exaltant, de pétaradant, de complexe mais tellement abordable : un chef d'oeuvre accessible surtout dans deux des trois versions ce qui ne veut pas dire que l'autre n'est pas bonne...


Alain :wink:

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56532
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 18 Nov 2004 20:28

De toute façon, il n' y a jamais "une" interprétation seulement valable… (mais parfois… si).


C'est une idée qui par le passé m'a opposé à un forumeur récalcitrant sur le sujet. Mon sentiment sur le sujet était confus, jusqu'à ce que je lise une interview de Charles Rosen (pianiste : c'est gens là pensent ! et esthéticien de première grandeur quand bien même on n'est pas contraint d'épouser toutes ses vues : brendel, pianiste aussi : quand je vous que ça pense les pianistes, parfois trop comme Brendel quand il joue, mais enfin si on dit bete comme un ténor, c'est pas toujours une vue de l'esprit),

donc Rosen disait dans cette interview : 'plus une oeuvre est grande et moins elle a une interprétation définitive et moins elle l'est et plus il y a de chances que la rencontre avec un interprète soit déterminante".

Et il citait les symphonies de LVB en exemple et la sonate de Barber et/ou la 7e de Prokofiev dont il disait qu'Horowitz en avait donné des enregistrements publics à son avis totalement insurpassable.

Et là, j'ai eu un peu de lumière dans ma tétête : c'est vrai qu'une interprétation convenable, les bonnes notes dans le bon ordre ne détruit pas une fugue de Bach ou une Symphonie de Beethoven, tandis que le concerto pour piano de Reynaldo Hahn sous les doigts d'un pianiste correct perdra toute sa saveur et qu'il est juste que la rencontre entre une oeuvre et un interprète qui la sent particulièrement bien peut produire un effet durable sur l'oeuvre.

Dans un autre domaine : Norma n'existerait pas sans Callas. Avant elle pas du tout, après elle pas beaucoup :lol:

Pour le reste, je fais pas la gueule longtemps, c'est pas mon genre. Et pis, j'aime pas me faire prier !

Alors je reviens !


Bon, le problème entre liste des compositeurs (avec des choix un peu compliqués et guéguerre monteverdi contre prokofiev pas intéressants) et liste des oeuvres est un vrai problème.

Autant peut-être commencer par A, comme Albeniz et selon les descriptions des uns et des autres et l'insistence personnelle mise à défendre une oeuvre naitra peut-être le désir de découvrir. chacun fera son marché comme ça. Et on pourra quand même mettre un avertissement à coté d'une oeuvre : genre chef d'oeuvre de l'art occidental un peu Chapelle Sixtine de la musique ! Et là, les Vêpres de MOnterverdi, comme la Missa Solemnis (oubliée, Gilles! je l'avais oubliée, celle là : elle c'est aux chefs qu'elle fait peur !), comme la Saint Jean ou la Saint Matthieu devraient figurer a coté de l'avertissement.

Je peux réfléchir à Albeniz : je crois avoir entendus tous les enregistrements intégraux de cette oeuvre :oops:

Mais bon, avec trois on s'en tirera : Larrocha (le premier), Orozco (naive), Billaut (tout récent). Tous différents, tous complémentaires, tous intéressants.

Les autres sont soit introuvables (Sabater, Querol) soit difficilement audibles (Sanchez et les deux Decca de larrocha), soit mauvais comme tout (Yvonne Loriod sec comme un coup de trique; barenboim : il a pas les doigts et il fait des manières, des ralentis expressifs qui masquent mal le doigts absents ).

Entre nous quel chef-d"oeuvre ! Quasi le seul de son auteur, mais c'est quelque chose de vivant, d'émouvant, d'exaltant, de pétaradant, de complexe mais tellement abordable : un chef d'oeuvre accessible surtout dans deux des trois versions ce qui ne veut pas dire que l'autre n'est pas bonne...


Alain :wink:

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56532
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 18 Nov 2004 21:46

Edité
Dernière édition par carbo le 28 Jan 2011 22:40, édité 1 fois.
carbo
 
Messages: 1864
Inscription Forum: 16 Juin 2003 13:04
  • offline

Message » 18 Nov 2004 22:51

Bonjour à tous,

je tiens juste à dire que, comme beaucoup j'imagine, je suis ce post avec ferveur et espoir. Je fais partie de ceux qui commencent à découvrir le classique mais restent des heures devant les bacs des disquaires parce qu'ils ne savent pas quoi choisir.

Je n'y participe pas car je suis dans la position facile de celui qui attends. Ma connaissance de ce domaine est trop récente et limitée pour me permettre de donner un avis ou un conseil (pour preuve, j'aurai citer dans les premiers le triple concerto de LVB de Karajan que j'adore).

Entre ce post, celui sur les termes musicaux de Gilles R et celui qui s'anonce sur les écoutes de la 6eme symphonie, je crois réver.
Gràce à vos connaissances et surtout à votre envie et désir de les faire partager, vous allez permettre à beaucoup, comme moi, de continuer notre voyage initiatique.
Comment peut on y voire du nombrilisme? Cela m'échappe.

En tout cas, je tiens sincérement à vous remercier tous pour initier, animer et vous donner tant de peine pour faire de tels posts.
Peut-être que dans quelques temps, gràce à vous, je pourrai à mon tour me permettre de faire partager mon expérience et croyez bien que je n'y manquerai pas.

En tout cas, ne laissez pas quelques quelques personnes plus ou moins (surement moins d'ailleurs) bien intentionnées nous gacher ce plaisir. Ce sont bien souvent eux qui s'expriment alors que je suis sur que la majorité des gens qui suivent ces posts sont comme moi, admiratifs et impatients, mais silencieux.
C'est pour cela que je me permets de rédiger en passant ces quelques mots d'encouragements et de gratitude.

Eric :wink:

PS: En plus, vous y mettez du suspens :D Partira ou pas?...Il reste! :D Mieux que les feux de l'amour :P
Le Blaireau
 
Messages: 940
Inscription Forum: 21 Juin 2003 7:21
Localisation: Limoges
  • offline

Message » 19 Nov 2004 0:18

carbo, ta liste correspond à une bonne colonne vertébrale. De là certains compositeurs pourront apparaitrent… je les ai glissés dans ta liste, en gras…


Albeniz
Carl Philipp Emmanuel Bach
J.S. Bach
Bartok
Beethoven
Berg
Berlioz
Bizet
Brahms
Bruckner
Charpentier
Chopin
Chostakovitch
Corelli
Couperin
Debussy
Donizetti
Dvorak
Falla
Fauré
Franck
Gluck
Grieg
Haendel
Haydn
Hindemith
Janacek
Liszt
Lully
Machaut
Mahler
Marais
Mendelsohnn
Milhaud
Monteverdi
Moussorgsky
Mozart
Paganini
Pergolese
Prokofiev
Puccini
Purcell
Rachmaninov
Rameau
Ravel
Rossini
Roussel
Saint-Saëns
Satie
Scarlatti
Schonberg
Schubert
Schumann
Schütz
Scriabine
Strauss (Richard)
Stravinski
Tchaikovski
Telemann
Varèse
Verdi
Villa Lobos
Vivaldi
Wagner
Webern

Ces noms auront seulement un ou deux disques peut-être mais je sais qu'il sont à découvrir.

J'ai retiré Messiaen car il faut absolument faire un thread à part pour la musique contemporaine… Là nous pourrions y faire aussi figurer Varèse (ajouté dans la liste par provocation amusée)… Nous partirions de :

Amy
Barraqué

jusqu'à

Xenakis
Zimmermann

Là je m'en réjouis d'avance… il y a de la demande !

effectivement on peux partir sur les 5 premiers noms.

L'Albeniz d'Alain me va très bien !

Je vais me pencher sur les deux Bach.

à bientôt…

Gilles

PS Attention :
j'ai éditer ce post en ajoutant Janacek et Franck. Janacek est l'exemple type du compositeur généralement sous-estimé qui a une œuvre très personnelle et singulièrement musicale et qui bénéficie d'une des meilleurs discographies sous la baguette de Karel Ancerl. Ces disques seront sûrement la fierté de tout mélomane authentique… Il est ici absolument "obligé".
Dernière édition par Gilles R le 19 Nov 2004 10:12, édité 1 fois.
Gilles R
 
Messages: 1485
Inscription Forum: 09 Juin 2004 15:34
Localisation: Ile-de-France
  • offline

Message » 19 Nov 2004 9:52

carbo a écrit:Va pour :

Albeniz
Bach
Bartok
Beethoven
Berg

Carbo :wink:



Tout à fait d’accord.

Mais pour Albéniz — je passe, ne connaissant pas assez.

—— Beethoven:
- les Symphonies (au moins la 9°: et la suggestion de Haskil me convient tout à fait) (2/3CD)
- les Sonates pour piano: difficile de choisir mais à vue de pays, au moins: la 29 “Hammerklavier”, la 15 “Pastorale”, la 23 “appasionata”, la 14 “clair de lune” — ou alors une intégrale, après tout… Mais je laisse de côté la question de l’interprétation (2/3CD)
- les Quatuors à cordes: au moins les “Razumovsky” (op.59/1 à 3), “Les Harpes” (op.74) et le Quatuor op.130+133 (ça, c’est discutable…). Résisterai-je à suggérer: ou les Fines Arts, ou les Vermeer, ou les Berg?… (2CD)
- les Concertos pour piano: le Concerto 5 “L’Empereur” me paraît difficilement contournable. Au fait, suivez mon regard 8) : on se cantonne aux CD, ou bien on étend, par exemple au DVD? (1CD/1DVD)
- la Missa Solemnis — interprétation à déterminer (1CD)
- au minimum les Ouvertures — ou une oeuvre complète (je passe: je n'aime pas ça… :oops: )

Ça fait déjà pas mal de CD, une douzaine — mais d’un autre côté, c’est un compositeur prolifique. Et encore. Je passe sur le reste (par exemple le Concerto pour violon, etc.) — que je ne connais qu’en passant et n’ai pas écouté assez souvent.

Au fait: Répétons-nous dans la liste des oeuvres d'un compositeur le même principe de classement — en trois catégories — que celui que nous appliquons à la liste des compositeurs ?

Je suggèrerais en ce cas de répartir dans "Beethoven-Important" et "Beethoven-A découvrir" le reste de la liste des "Beethoven-Incontournables".
Par exemple, pour les Quatuors, je mettrais
dans Importants: l’op.95 Serioso, les quatuors op.127, 131 et 135 et le Finale du quatuor op.18 n°6 “Malinconia”
dans A découvrir: le reste — donc une Intégrale.

Il faudrait alors proposer un tableau susceptibles de deux formes:

- forme1: par pans classés de l’oeuvre complète — en X CD
- forme2: par genres avec guide d’écoute raisonnée — en proposant soit une intégrale (des Quatuors, des Symphonies, etc.) soit de choisir entre plusieurs intégrales.


Cdt :wink:

C'était: Les Feux de l'amour, l'épisode x de la saison n… :mdr:
Dernière édition par dub le 19 Nov 2004 11:40, édité 1 fois.

La configuration dans mon profil


Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 35067
Inscription Forum: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Savagnin et Comté
  • offline

Message » 19 Nov 2004 10:50

Gilles R a écrit:carbo, ta liste correspond à une bonne colonne vertébrale. De là certains compositeurs pourront apparaitrent… je les ai glissés dans ta liste, en gras…

Je rajoute en bleu l'italien Tomaso Albinoni


Albeniz
Albinoni
Carl Philipp Emmanuel Bach
J.S. Bach
Bartok
Beethoven
Berg
Berlioz
Bizet
Brahms
Bruckner
Charpentier
Chopin
Chostakovitch
Corelli
Couperin
Debussy
Donizetti
Dvorak
Falla
Fauré
Franck
Gluck
Grieg
Haendel
Haydn
Hindemith
Janacek
Liszt
Lully
Machaut
Mahler
Marais
Mendelsohnn
Milhaud
Monteverdi
Moussorgsky
Mozart
Paganini
Pergolese
Prokofiev
Puccini
Purcell
Rachmaninov
Rameau
Ravel
Rossini
Roussel
Saint-Saëns
Satie
Scarlatti
Schonberg
Schubert
Schumann
Schütz
Scriabine
Strauss (Richard)
Stravinski
Tchaikovski
Telemann
Varèse
Verdi
Villa Lobos
Vivaldi
Wagner
Webern

trenko
 
Messages: 542
Inscription Forum: 17 Juil 2002 15:13
Localisation: 74
  • offline

Message » 19 Nov 2004 22:44

J'en rajoute encore un : Biber


Albeniz
Albinoni
Carl Philipp Emmanuel Bach
J.S. Bach
Bartok
Beethoven
Berg
Berlioz
Biber
Bizet
Brahms
Bruckner
Charpentier
Chopin
Chostakovitch
Corelli
Couperin
Debussy
Donizetti
Dvorak
Falla
Fauré
Franck
Gluck
Grieg
Haendel
Haydn
Hindemith
Janacek
Liszt
Lully
Machaut
Mahler
Marais
Mendelsohnn
Milhaud
Monteverdi
Moussorgsky
Mozart
Paganini
Pergolese
Prokofiev
Puccini
Purcell
Rachmaninov
Rameau
Ravel
Rossini
Roussel
Saint-Saëns
Satie
Scarlatti
Schonberg
Schubert
Schumann
Schütz
Scriabine
Strauss (Richard)
Stravinski
Tchaikovski
Telemann
Varèse
Verdi
Villa Lobos
Vivaldi
Wagner
Webern

[/quote][/quote]
trenko
 
Messages: 542
Inscription Forum: 17 Juil 2002 15:13
Localisation: 74
  • offline

Message » 19 Nov 2004 23:05

Edité
Dernière édition par carbo le 28 Jan 2011 22:41, édité 1 fois.
carbo
 
Messages: 1864
Inscription Forum: 16 Juin 2003 13:04
  • offline


Retourner vers Musique enregistrée : BD, CD & DVD