Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 9 invités

Tout sur les séries... Télévisées, mais aussi webséries ou VOD ( type Netflix )

Breaking bad - saisons 1,2,3,4,5.

Message » 19 Aoû 2011 0:09

Walt n'est pas passé du côté obscur. C'est un type qui a toujours eu un côté mesquin et qui a passé l'épisode à se faire envoyer balader : Gus (qui ne le reçoit pas), l'employée de Pollos Hermanos, Mike qui lui répond sèchement, Jesse qui ne soucie plus de lui, sa femme qui interprète mal son message et se le tape (c'est elle qui est au dessus, comme on l'a remarqué), son retour à la maison acquis d'avance, son fils qui le surprend, les caméras de surveillance et même l'incident du transpalette où l'autre type ramasse le bidon en moins de deux. Il a été humilié pendant 45 minutes, il a picolé sévère (le plan séquence à la cuisine pendant qu'il ouvre la bouteille) et il faut donc qu'il ouvre sa gueule, histoire de se défouler...

Le problème de Walt, c'est qu'il n'a pas l'envergure ou les capacités d'être un être amoral capable de tuer quelqu'un froidement. Il n'est pas un Gus. Il ne le sera jamais. Il est en train de perdre ses illusions qu'il peut se transformer en Heisenberg qui foutrait la trouille aux dealers en mettant un chapeau et des lunettes noires. Il est juste un enfant qui n'a pas eu ce qu'il voulait et qui fait une connerie monumentale à cause de ça.

Il avait déjà été dominé par son égoïsme à plusieurs reprises : quand Jesse avait préparé des cristaux, qu'il avait rejetés comme "impurs", ce qui avait permis à Gus de le faire revenir dans le circuit, par orgueil. Quand il avait débarqué Gale (qui était trop compétent et qui lui tapait sur les nerfs, alors qu'il peut dominer Jesse). Quand il avait refusé l'aide de son ancien associé. Et là, quand il se rend compte que son boulot n'est pas reconnu et attribué à un autre qu'il considère comme un médiocre.

Ça va peut-être l'inciter à plonger davantage mais ça n'est pas à cause d'un tempérament de tueur qui s'accuse (ce qui serait beaucoup moins intéressant dramatiquement) mais à cause de son propre égo.
Sledge Hammer
 
Messages: 3590
Inscription Forum: 06 Oct 2005 23:39
  • offline

Annonce

Message par Google » 19 Aoû 2011 0:09

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 19 Aoû 2011 1:25

"Le problème de Walt, c'est qu'il n'a pas l'envergure ou les capacités d'être un être amoral capable de tuer quelqu'un froidement."
Il la déjà fait.. certes pour des raisons de survie avant tout mais c'est du pareil au même, il en est capable (puis quand il laisse crever la copine de Jesse dans son vomi..bon). Gus il tue aussi le latino car il a été repéré, il le tue pas simplement par plaisir de tuer (aucun personnage ne fait ça dans la série), il n'y a aucune gratuité, même si ça permet aussi à Gus de montrer par la même occasion qu'il faut pas rigoler avec.
Walt prend clairement le même chemin petit à petit, pour moi c'est sur qu'il finira par devenir Gus, assis sur son trône. Je m'avance un peu, mais je sens que la ligne se dessine. Il n'est pas juste pris dans un engrenage, derrière il y a une vraie volonté de prendre le pouvoir et de conquérir le milieu.

"et il faut donc qu'il ouvre sa gueule, histoire de se défouler..."
Franchement ça va beaucoup plus loin que ça cette scène, c'est pas juste un "pétage de câble". Pour moi c'est un personnage qui oui devient littéralement amoral. Hank pose vraiment une question morale sur ses actes, une remise en question détournée et il l'envoie presque balader pour montrer que le génie dans l'histoire c'est lui. Il y a une pure montée d’égoïsme sans aucune once de remord (pas juste une montée là puérile, mais avant tout morale), le fait qu'il soit bourré permet de le montrer sous un jour assez ambigu, une sorte de face cachée. La méthamphétamine au fond maintenant il en est fier, c'est son oeuvre à lui. On parle plus de survie mais de reconnaître et de respecter un travail de qualité.
Dans tous les cas je dis pas qu'il deviendra un tueur sanguinaire sans coeur, ce serait idiot. Mais qu'il deviendra un roi dans son domaine, un grand parrain comme Gus c'est fort probable (donc qu'il tuera froidement oui si nécessaire)
Nikolai
 
Messages: 2336
Inscription Forum: 29 Nov 2008 21:32
  • offline

Message » 19 Aoû 2011 9:49

Sledge Hammer a écrit:Walt n'est pas passé du côté obscur. C'est un type qui a toujours eu un côté mesquin et qui a passé l'épisode à se faire envoyer balader : Gus (qui ne le reçoit pas), l'employée de Pollos Hermanos, Mike qui lui répond sèchement, Jesse qui ne soucie plus de lui, sa femme qui interprète mal son message et se le tape (c'est elle qui est au dessus, comme on l'a remarqué), son retour à la maison acquis d'avance, son fils qui le surprend, les caméras de surveillance et même l'incident du transpalette où l'autre type ramasse le bidon en moins de deux. Il a été humilié pendant 45 minutes, il a picolé sévère (le plan séquence à la cuisine pendant qu'il ouvre la bouteille) et il faut donc qu'il ouvre sa gueule, histoire de se défouler...

Le problème de Walt, c'est qu'il n'a pas l'envergure ou les capacités d'être un être amoral capable de tuer quelqu'un froidement. Il n'est pas un Gus. Il ne le sera jamais. Il est en train de perdre ses illusions qu'il peut se transformer en Heisenberg qui foutrait la trouille aux dealers en mettant un chapeau et des lunettes noires. Il est juste un enfant qui n'a pas eu ce qu'il voulait et qui fait une connerie monumentale à cause de ça.

Il avait déjà été dominé par son égoïsme à plusieurs reprises : quand Jesse avait préparé des cristaux, qu'il avait rejetés comme "impurs", ce qui avait permis à Gus de le faire revenir dans le circuit, par orgueil. Quand il avait débarqué Gale (qui était trop compétent et qui lui tapait sur les nerfs, alors qu'il peut dominer Jesse). Quand il avait refusé l'aide de son ancien associé. Et là, quand il se rend compte que son boulot n'est pas reconnu et attribué à un autre qu'il considère comme un médiocre.

Ça va peut-être l'inciter à plonger davantage mais ça n'est pas à cause d'un tempérament de tueur qui s'accuse (ce qui serait beaucoup moins intéressant dramatiquement) mais à cause de son propre égo.


Très interessant comme point de vue :grad:
Vermel
 
Messages: 1624
Inscription Forum: 05 Déc 2005 15:27
Localisation: 94
  • offline

Message » 19 Aoû 2011 15:38

Si vous voulez une preuve que Walt peut être un infect égoïste avant d'être un criminel endurci, il suffit de voir l'avant-dernier épisode, quand Walt demande à Jesse de lui raconter tous les détails dont il se souvient, histoire d'être sûr que la police ne peut pas remonter jusqu'à eux, sans voir que c'est justement ce meurtre qui a fait sombrer Jesse dans sa torpeur et que le souvenir le détruit à petit feu. Ou bien quand les deux s'étaient retrouvés au petit matin après la mort de Victor, dans le café. Walter pérore avec beaucoup d'orgueil, Jesse fait une analyse pointue de la situation du point de vue de Gus : "Je ne peux pas te tuer mais je te jure que je vais te faire regretter d'être en vie".

Il a été mentionné à plusieurs reprises que Walter était un chimiste de talent, qui aurait pu en persévérant recevoir un prix Nobel. À la place, il s'est encroûté, il s'est laissé marcher sur les pieds et c'est devenu un paillasson humain. La drogue, du fait de son cancer, lui donne une dernière occasion de faire une chose "bien" et il s'est engouffré là-dedans par esprit de revanche. S'il était vraiment un criminel endurci et cynique, les propos de Hank ne lui feraient ni chaud ni froid. Il devrait même être content d'être à l'abri de toute enquête. Mais il rédagit comme un criminel du dimanche (comme pas mal de gens sur les forums US l'ont constaté). Ce sont eux qui laissent des indices parce qu'ils sont "fiers" d'avoir fait quelque chose de leur vie et qu'ils veulent avoir un semblant de reconnaissance qui leur est dénié dans la vie de tous les jours.
Sledge Hammer
 
Messages: 3590
Inscription Forum: 06 Oct 2005 23:39
  • offline

Message » 20 Aoû 2011 1:50

En fait tu complètes un peu ce que je dis... =)
Oui pour le moment c'est plus un infect égoïste qu'un vrai criminel endurci, mais il le deviendra avec le temps. L'égoïsme aidant qui est quand même aussi une preuve de son aspect assez amoral qui se développe de plus en plus. L'afficher à ce point c'est montrer un peu sa noirceur au grand jour.
Nikolai
 
Messages: 2336
Inscription Forum: 29 Nov 2008 21:32
  • offline

Message » 20 Aoû 2011 14:40

Il est fier de son oeuvre monsieur White et il y a de quoi, +96% purs ses crystaux diaboliques de mémoire, même nôtre karaokéiste de service ne fît pas mieux (il a pas eu le temps), paix à son âme :lol: . Les crackés en ont pour leurs dollars et le big boss itou
Il n'y a pas d'état d'âme à avoir dans ce métier de toute façon cherchez pas, entre les flics et les excités style Tuco... et puis il est bien charitable d'avoir embarqué Jesse dans cette ex-joint-venture, l'incapable de service est millionnaire j'appelle pas ça être égoiste.

Par contre sa fierté me semble être un problème pour sa liberté il est sur un terrain glissant ça sent pas bon.
themaster1
 
Messages: 455
Inscription Forum: 18 Jan 2010 14:47
  • offline

Message » 20 Aoû 2011 15:27

Des états d'âme ou du moins de la culpabilisation il peut y en avoir car à la base White fait ça avant tout pour la survie de sa famille, ce n'est pas un criminel, il fait pas ça pour être le "meilleur" dans son domaine.
Il n'y a pas de quoi être fier de ça, cette montée d'égoïsme est pour moi problématique d'un point de vue moral car il est maintenant sur un terrain glissant où le plaisir de la réussite/reconnaissance commence à monter (la survie est mise à l'écart).

"et puis il est bien charitable d'avoir embarqué Jesse dans cette ex-joint-venture, l'incapable de service est millionnaire j'appelle pas ça être égoiste."
Il l'embarque à la base car il a des contacts et l'expérience du deale, il fait pas ça pour le rendre heureux ou riche... surtout que là même en étant riche on ne peut pas dire qu'il ait la pêche hein
Nikolai
 
Messages: 2336
Inscription Forum: 29 Nov 2008 21:32
  • offline

Message » 20 Aoû 2011 23:11

"Réussite", tout est relatif.

Réussite financière, certainement (quoique ça soit Gus qui conserve l'essentiel des profits).
Mais d'un point de vue concret, Walter est pratiquement en taule : il passe son temps dans un sous-sol à exécuter un boulot hyper-répétititif, suivi par des caméras de surveillance et c'est tout ce qu'on l'autorise à faire.
Sledge Hammer
 
Messages: 3590
Inscription Forum: 06 Oct 2005 23:39
  • offline

Message » 22 Aoû 2011 22:30

Episode 6 très calme, de transition. Mais avec quelques scènes fortes.
Arsenic
 
Messages: 4579
Inscription Forum: 12 Aoû 2006 20:44
  • offline

Message » 23 Aoû 2011 1:21

Et avec un Walt de plus en plus prisonnier de sa propre vanité.
Sledge Hammer
 
Messages: 3590
Inscription Forum: 06 Oct 2005 23:39
  • offline

Message » 24 Aoû 2011 11:49

Oui ça confirme un peu ce que je disais, il aimerait bien se sentir le big boss même si pour le moment il n'en a pas encore les épaules.
Nikolai
 
Messages: 2336
Inscription Forum: 29 Nov 2008 21:32
  • offline

Message » 24 Aoû 2011 13:26

Il n'en aura jamais les épaules et c'est ce qui fait tout l'intérêt.

Tout l'épisode a consisté à montrer Walt dire des choses stupides ou qu'il devrait regretter aussitôt s'il avait un peu de jugeote.
Il a toujours toute son intelligence (il a flairé le traquenard dans l'"exploit" accompli par Jesse) mais il est totalement à la masse côté contact humain. Il est en train de se mettre Jesse à dos alors qu'en ne le traitant pas comme un gosse, un inférieur, il aurait évité ça. Il est donc totalement impuissant face au plan de Gus, qu'il a pourtant parfaitement compris.

Et il y a le coup de la voiture de sport offerte à Walter Jr, qui est exactement la connerie à ne pas faire vis à vis du fisc ou des voisins. Et il y a le speech que Bogdan lui sort, lui détaillant précisément ce qu'un patron doit faire avec ses employés. Ça décrit pile en fait ce que Gus inflige à Walt. Gus est cynique et rationnel. Walt se prend pour son associé alors qu'il est juste un employé qu'il aimerait bien remplacer. Il a l'argent mais il veut la reconnaissance et le respect, pas gérer toute l'opération, ce qui l'éloignerait de la chimie et de son domaine de compétence.

Pour sortir de cette impasse actuelle, je miserais sur le gang mexicain qui pourrait débaucher Walt ou Jesse pour pouvoir se passer de Gus. Mais je ne suis pas dans le secret des dieux...
Sledge Hammer
 
Messages: 3590
Inscription Forum: 06 Oct 2005 23:39
  • offline

Message » 06 Sep 2011 0:17

Encore un épisode extraordinaire.. qui se penche sur le personnage emblématique de Gus Fring.
Arsenic
 
Messages: 4579
Inscription Forum: 12 Aoû 2006 20:44
  • offline

Message » 06 Sep 2011 20:18

Oui épisode génial, toujours une mise en scène et une écriture à tomber, une utilisation parfaite du flash back et du montage.. brillant.
Et Giancarlo Esposito quel acteur ! Pour moi c'est pour le moment mon épisode préféré de cette saison décidément bien parfaite. Rien à jeter !
Nikolai
 
Messages: 2336
Inscription Forum: 29 Nov 2008 21:32
  • offline

Message » 07 Sep 2011 1:55

Désolé de jouer un peu les rabat-joie mais j'ai trouvé que le flash-back en faisait quand même un peu trop. Rien qu'avec le début de l'épisode, on savait que le "frère" de Gus allait y passer (le coup de la fondation qui porte son nom) mais évidemment pas lui. Et je trouve Gus plus intéressant quand il reste impénétrable que quand on sait finalement presque tout sur lui.
Sledge Hammer
 
Messages: 3590
Inscription Forum: 06 Oct 2005 23:39
  • offline


Retourner vers Séries

 
  • Articles en relation
    Dernier message