Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: aeric et 26 invités

Tout sur les séries... Télévisées, mais aussi webséries ou VOD ( type Netflix )

Breaking bad - saisons 1,2,3,4,5.

Message » 15 Juil 2011 7:56

Ouaip sur la chaine AMC
themaster1
 
Messages: 455
Inscription Forum: 18 Jan 2010 14:47
  • offline

Annonce

Message par Google » 15 Juil 2011 7:56

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 15 Juil 2011 19:04

Pyjam a écrit:J'ai arrêté après 5 épisodes. Je n'ai jamais vu série plus sinistre. J'ai perdu trop de proches à cause du cancer pour avoir envie de suivre ce genre de série. Non seulement la série est lente et pesante, mais que penser d'un prof qui préfère fabriquer de la drogue plutôt que d'accepter l'aide financière de ses amis (à laquelle il peut d'ailleurs très légitimement prétendre), à part que c'est un sale con. Je n'éprouve aucune sympathie pour le personnage principal. Comme beaucoup, j'ai envie de voir des divertissements.


Ça n'est pas un sale con. C'est un type qui a raté sa vie pour toute une série de raisons, qui s'est laissé marcher sur les pieds et qui n'a pas réagi. Il a trop joué le "vrai gentil" pour avoir envie continuer.
S'il refuse l'aide de ses amis, il y a des raisons. D'abord, la fierté, ensuite un vieil antagonisme entre Schwartz et White (on comprend à demi-mot que Gretchen a plaqué Walter pour se mettre avec l'autre, et que Walter, plutôt que d'accepter ça, a laissé tomber l'affaire qu'ils commençaient à monter). Walter a tout accepté sans broncher, il a respecté toutes les règles et il est régulièrement humilié (le patron de la laverie, ses élèves). Et que gagne-t-il ? Un cancer alors que sa femme est à nouveau enceinte.

En fait, l'aspect "cancer" n'est pas, et de loin, le plus important dans la série. C'est un type qui entame sa crise de la cinquantaine et dont le cancer est finalement l'occasion d'une prise de conscience ainsi que le déclencheur d'une réaction et d'une révolte. Je pense que c'est dans les épisodes que tu as vus, mais le passage vraiment révélateur, c'est quand il est gêné à la banque par le yuppie agressif avec son portable puis quand, à la fin de l'épisode, il sabote le cabriolet de l'autre. Façon de dire : pour une fois, je vais me battre, je vais envoyer paître toutes les règles de la société vu que l'univers est de toute façon hostile.
Sledge Hammer
 
Messages: 3590
Inscription Forum: 06 Oct 2005 23:39
  • offline

Message » 16 Juil 2011 3:14

Ouais des fois ça fait un peu mal de voir une série qui n'est pas bien pensante, avec des personnages ambigus et complexes (donc humaine) avec un contexte grave en sous texte.
"Comme beaucoup, j'ai envie de voir des divertissements."
Pourtant la série est souvent divertissante, beaucoup d'humour (noir) et de passages funs, cette série n'est en aucun cas sinistre, ou pesante, je dirais même qu'elle est surtout rock'n roll mâtinée de tragédie et de folie. Mais effectivement ça n'est pas bien pensant, donc pas pour tout le monde.
Nikolai
 
Messages: 2336
Inscription Forum: 29 Nov 2008 21:32
  • offline

Message » 16 Juil 2011 12:57

@ Sledge Hammer : c'est une fine analyse dont je reconnais la justesse. En effet, être un type bien c'est difficile et la vie est injuste. En réaction, Walter a basculé du mauvais côté et en arrive à tuer et à fabriquer de la drogue qui sera vendue aux gamins. Super ! L'épisode de la baignoire est bien le seul passage que j'ai trouvé drôle en 5 épisodes. Pour le reste, la situation des personnages est triste à pleurer : situations désespérées, choix moraux impossibles, descente aux enfers. J'appelle ça sinistre. Je n'ai rien contre des séries réalistes, j'ai dévoré The Wire. Mais BrBa c'est vraiment noir.

Autre problème, après 5 épisodes, je n'ai aucune idée de la tournure que prendra la série. Mais si c'est pour continuer comme ça, ça ne m'intéresse pas.

Quoi qu'il en soit, merci pour ta réponse qui nous change des habituels commentaires d'une ligne.
Pyjam
 
Messages: 3725
Inscription Forum: 30 Mai 2004 14:27
Localisation: À l’Ouest
  • online

Message » 16 Juil 2011 14:19

Les séries du câble US, du style Les Soprano, Breaking Bad, Dexter, Mad Men ont toujours privilégié les anti-héros, des types qui ont quelques facettes sympathiques mais qui sont très ambigus moralement et donc pas du tout héroïques, parce que ça les rend complexes et donc plus intéressants à suivre dans leurs évolutions que le type qui sait trouver la bonne réponse d'emblée à toutes les questions.

L'autre chose à savoir, c'est une convention de base de la fiction américaine. Dans presque tous les cas, le crime organisé, le trafic, c'est une métaphore du capitalisme sauvage. Les premiers films de gangsters ne sont pas arrivés pendant la Prohibition mais pendant la Grande Dépression : c'est sur le type qui veut s'enrichir, devient gangster et sème la désolation autour de lui. Le Parrain, ça n'est pas une étude scientifique de la mafia (Gomorra est nettement plus réaliste), c'est une saga sur une famille américaine et un empire financier. Le Scarface de De Palma, c'est sur un petit immigrant qui devient un magnat psychopathe et parano dans une ambiance de coke à gogo. Tony Soprano, c'est un type avec l'équivalent d'une PME florissante dans le New Jersey qui doit faire face à la concurrence, à des fusions mal négociées et aux états d'âme de ses principaux lieutenants.
The Wire, en revanche, c'est une étude qui justement refuse tout côté glamour ou romanesque aux dealers ou aux flics. Dans The Wire, quand un type meurt, on se dit que c'est hélas le sort commun, ce qui doit se passer au quotidien dans une métropole comme Baltimore. Dans Breaking Bad, c'est plutôt une péripétie narrative qui a lieu dans un monde fictif et un univers absurde.

Je comprends que tu ne supportes pas trop le côté morbide mais il faut déjà se dire que Walter va forcément survivre jusqu'au dernier épisode de la série, vu que c'est le personnage central, et que son cancer va vite devenir un élément périphérique. Mais pour moi c'est morbide façon Fargo des frères Coen. J'y vois surtout l'histoire d'un type qui, confronté à une situation difficile, choisit une certaine voie, met le doigt dans un engrenage sans avoir vraiment idée des conséquences et se retrouve ensuite obligé de gérer une situation qui menace de lui échapper, tout en ayant la conviction (de plus en plus illusoire) de pouvoir arrêter quand il veut.

Essaye quand même de regarder les deux derniers épisodes de la première saison ; c'est là où apparaît Tuco, un gangster totalement siphonné avec lequel Walter et Jesse sont obligés de faire affaire et ça te donne une idée du ton de la saison 2 (rhâââ, l'arrivée de Saul Goodman !). Le point vital de la série, c'est en fait la relation entre Walter et Jesse. À première vue, Walter semble le type rangé, forcé à la déchéance par sa situation extrême, tandis que Jesse serait un type mauvais, un dégénéré.
Mais en fait, tu as déjà dû voir que Jesse a été en partie poussé vers la drogue par les pressions excessives imposées par ses parents, qui lui ont toujours fait comprendre qu'il n'était pas assez à la hauteur. Et de son côté, Walter, avec sa logique froide, va en fait se révéler très à l'aise sur certaines choses, avec l'étoffe d'un cerveau, tout en conservant son côté pleutre et maladroit. Du coup, Jesse va paradoxalement devenir la conscience morale de la série...

Mais bon, si tu n'es pas de ton côté fan des frères Coen, qui ont fait les films les plus proches du ton de Breaking Bad, je comprendrais parfaitement que la série te laisse de marbre.
Sledge Hammer
 
Messages: 3590
Inscription Forum: 06 Oct 2005 23:39
  • offline

Message » 16 Juil 2011 15:39

Merci pour ton commentaire qui aidera d'autres à décider s'ils veulent essayer ou éviter cette série, mais en ce qui me concerne je la déteste au plus haut point. Il n'y a aucune chance pour que je regarde les deux épisodes suivants.

Dexter, j'avais bien aimé pendant deux saisons, mais la conclusion de la saison 2 a tué la série. Après la résolution hautement décevante, on a compris qu'il ne pouvait rien arriver à Dexter. La fin de la saison 4 nous débarrasse juste du personnage le plus horripilant de la série. Je suis seulement étonné qu'il n'ait pas fait le boulot lui-même. La saison 5 remonte considérablement le niveau en présentant une situation un peu nouvelle. Dexter n'est pas un série que je peux prendre au sérieux. À supposer qu'un tel personnage puisse exister, les situations sont trop rocambolesques pour qu'on prenne la série au sérieux. Contrairement à BrBa qui montre un homme qui a semble-t-il toujours mal géré les mauvaises situations (sans doute par faiblesse) et se retrouve dans une spirale infernale. Je pense que BrBa c'est le genre de série où lorsqu'on n'aime pas, on déteste franchement.
Pyjam
 
Messages: 3725
Inscription Forum: 30 Mai 2004 14:27
Localisation: À l’Ouest
  • online

Message » 17 Juil 2011 17:44

En fait ce qui est bien avec Pyjam c'est que tu détestes au fond ceux pourquoi la série est géniale et à contre courant de pas mal d'autres : amoral, ambigu, complexe, réaliste, noir etc..
Je comprends pas qu'on puisse détester une série aussi humaine, qui est certes parfois dérangeante sur les choix de certains personnages mais humaine avant tout. Si c'est une des meilleures séries actuelles en ce moment, c'est pas pour rien.
Nikolai
 
Messages: 2336
Inscription Forum: 29 Nov 2008 21:32
  • offline

Message » 17 Juil 2011 18:48

Sledge Hammer a écrit:Mais bon, si tu n'es pas de ton côté fan des frères Coen, qui ont fait les films les plus proches du ton de Breaking Bad, je comprendrais parfaitement que la série te laisse de marbre.


Je déteste les frêres Coen, et j'adore Breaking Bad ;)
Arsenic
 
Messages: 4579
Inscription Forum: 12 Aoû 2006 20:44
  • offline

Message » 17 Juil 2011 19:34

themaster1
 
Messages: 455
Inscription Forum: 18 Jan 2010 14:47
  • offline

Message » 17 Juil 2011 20:50

Ce soir c'est le grand soir!!! et demain soir visionnage du premier épisode de la saison 4... :ohmg: :love: :D
Vermel
 
Messages: 1624
Inscription Forum: 05 Déc 2005 15:27
Localisation: 94
  • offline

Message » 18 Juil 2011 23:36

Vermel a écrit:Ce soir c'est le grand soir!!! et demain soir visionnage du premier épisode de la saison 4... :ohmg: :love: :D


Comment tu fais pour avoir AMC ?
Mamadou_31
 
Messages: 158
Inscription Forum: 20 Sep 2009 8:56
  • offline

Message » 18 Juil 2011 23:45

J'ai pas AMC 8)
Vermel
 
Messages: 1624
Inscription Forum: 05 Déc 2005 15:27
Localisation: 94
  • offline

Message » 19 Juil 2011 0:40

Hé bien ce fût un retour ensanglanté avec bcp de sauce tomate, j'ai adoré 8) ; n'empèche pas cool le nettoyage après faut se le farcir m'enfin ils sont habitués désormais avec l'autre qui s'était liquéfié dans la baignoire ..et le plafond :lol:

Les paris sont ouverts Mr white et son acolyte passeront t-il le cap de l'hiver à Albuquerque ? J'ai des doutes perso
themaster1
 
Messages: 455
Inscription Forum: 18 Jan 2010 14:47
  • offline

Message » 19 Juil 2011 12:13

Premier épisode brillantissime. La mise en scène de la rencontre avec Gus est un summum de mise en scène :)
Arsenic
 
Messages: 4579
Inscription Forum: 12 Aoû 2006 20:44
  • offline

Message » 19 Juil 2011 13:19

Arsenic a écrit:Premier épisode brillantissime. La mise en scène de la rencontre avec Gus est un summum de mise en scène :)


Je l'ai trouvé un peu froid, Gus... pas très sympa... :-? :mdr:
Vermel
 
Messages: 1624
Inscription Forum: 05 Déc 2005 15:27
Localisation: 94
  • offline


Retourner vers Séries

 
  • Articles en relation
    Dernier message