Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aramoro, lbi, themaster1 et 18 invités

Tout sur les séries... Télévisées, mais aussi webséries ou VOD ( type Netflix )

Fear the walking dead - saisons 1,2,3...

Message » 23 Mai 2016 4:37

Il se passe de moins en moins de chose, ça n'avance pas beaucoup !! :wtf:

Les audiences sont d’ailleurs en chute !
jhudson
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 13835
Inscription Forum: 27 Mar 2006 15:52
  • offline

Annonce

Message par Google » 23 Mai 2016 4:37

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 23 Mai 2016 9:31

C'est peut-être une tactique délibérée.

C'est comme les zombies. Ils ont l'air hyper-lents, ils sont incapables de réflexion, du coup, on ne se méfie pas, on les trouve inoffensifs, et on ne fait plus attention à eux. Et c'est là qu'on est le plus vulnérable.

Donc, si ça se trouve, c'est un choix artistique de la part de la production de filer des épisodes aussi creux. Parce que dans la deuxième moitié de la saison, il va se passer énormément de choses, et qu'ils veulent donc laisser le public totalement ahuri, quand il verra qu'à l'écriture il y a Vince Gilligan, David Chase, Matthew Weiner, Joss Whedon, Thomas Pynchon et George R.R. Martin (c'est la raison pour laquelle ils n'ont rien fait de leur côté ces dernières années), et que côté réalisateurs, ça sera David Lynch, Terrence Malick, Christopher Nolan, Duncan Jones et Rian Johnson. De toute façon, les apparitions de Meryl Streep, Daniel Day-Lewis, Jack Nicholson, Gene Hackmann et Jennifer Lawrence dans des rôles majeurs devraient achever de produire cet effet choc, délibérément recherché.
Sledge Hammer
 
Messages: 3589
Inscription Forum: 06 Oct 2005 23:39
  • offline

Message » 23 Mai 2016 18:48

Ouate de phoque ?

Je viens de zyeuter la première partie de cette 2° saison. Après la petite croisière (qu'allaient-ils faire dans cette galère), on fonce tout droit dans le grand n'importe quoi en repompant point par point le chapitre de la chute de la ferme de Hershel Greene transposé dans un Mexique d'opérette.
Les personnages se découvrent constamment des motivations et des pulsions venues d'une autre dimension. En découlent des péripéties qui me feraient presque regretter la rigueur d'écriture d'Under the Dome. Toute notion élémentaire de psychologie ou même de simple logique est jetée aux orties, au profit d'une dinguerie sans queue ni tête. Le tout traité avec l'entrain que suscite une assiette de coquillettes froides.
Ce serait presque drôle si ce n'était pas si navrant.

Certes, je m'attendais à quelques crans au-dessous de la série-mère pour ce spin-off essentiellement marketing. Mais alors là :o
Pirotto
 
  • offline

Message » 23 Mai 2016 20:43

C'est écrit par des scénaristes zombifiés !

Image
jhudson
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 13835
Inscription Forum: 27 Mar 2006 15:52
  • offline

Message » 23 Mai 2016 22:27

Anecdotes sur la genèse de la série :

• Le projet d'origine était de montrer l'effondrement lent et irrémédiable de la société suite à l'arrivée du virus. Et puis, un jour, un des producteurs a mentionné qu'un ami à lui pouvait leur filer gratos un yacht pendant deux mois. Les auteurs ont aussitôt accueilli la nouvelle avec enthousiasme et ont effacé sur Final Draft leur projet initial, dont cinq lignes avaient été rédigées.

• Certaines intrigues ont été écartées, car prêtant trop à la controverse, notamment celle où un des ados, Machin ou Bidule, essaye vainement de trouver une pommade pour son acné. Et une autre où les parents eux-mêmes ne savent même plus s'il s'appelle Machin ou Bidule.

• Le titre du spin-off provient d'une traduction automatique avec Babelfish de l'avis d'un spectateur français qui avait vu toute la série jusqu'à la fin de la première partie de la saison 2. Sa réaction : "Ça craint, The Walking Dead".

• Robert Kirkman se déclare très attaché à cette série, parce qu'elle fait la preuve que les idées qu'il avait écartées pour The Walking Dead peuvent tout de même lui rapporter du pognon.

• Une autre intrigue abandonnée pour les épisodes à bord du yacht portait sur le retour d'un des pirates. Comme il porte désormais une fausse moustache, personne dans le groupe ne le reconnaît.

• L'auteur chef de Fear the Walking Dead explique les méthodes d'écriture : "Nous écrivons pour donner un sentiment d'urgence au spectateur. De ce fait, nous privilégions le temps réel. Nous passons donc 45 minutes en continu toutes les semaines pour écrire un épisode, et nous n'y touchons plus ensuite."

• La productrice Gale Ann Hurd se félicite de l'évolution des réactions du public par rapport à The Walking Dead : "Sur The Walking Dead, nous avons toujours eu l'impression qu'il y avait des relents de sexisme de la part de certains spectateurs qui souhaitaient carrément la mort de Lori ou d'Andrea. Rien de tel avec Fear the Walking Dead, où le public souhaite la mort de tous les personnages, sans distinction de sexe."
Sledge Hammer
 
Messages: 3589
Inscription Forum: 06 Oct 2005 23:39
  • offline

Message » 27 Mai 2016 20:18

Série renouvelée pour une saison 3 , ils l'ont annoncé en méme temps que la diffusion des premiers épisodes de cette 2iéme saison!
jhudson
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 13835
Inscription Forum: 27 Mar 2006 15:52
  • offline

Message » 30 Mai 2016 0:32

Sledge Hammer a écrit:Anecdotes sur la genèse de la série :

• Le projet d'origine était de montrer l'effondrement lent et irrémédiable de la société suite à l'arrivée du virus. Et puis, un jour, un des producteurs a mentionné qu'un ami à lui pouvait leur filer gratos un yacht pendant deux mois. Les auteurs ont aussitôt accueilli la nouvelle avec enthousiasme et ont effacé sur Final Draft leur projet initial, dont cinq lignes avaient été rédigées.

• Certaines intrigues ont été écartées, car prêtant trop à la controverse, notamment celle où un des ados, Machin ou Bidule, essaye vainement de trouver une pommade pour son acné. Et une autre où les parents eux-mêmes ne savent même plus s'il s'appelle Machin ou Bidule.

• Le titre du spin-off provient d'une traduction automatique avec Babelfish de l'avis d'un spectateur français qui avait vu toute la série jusqu'à la fin de la première partie de la saison 2. Sa réaction : "Ça craint, The Walking Dead".

• Robert Kirkman se déclare très attaché à cette série, parce qu'elle fait la preuve que les idées qu'il avait écartées pour The Walking Dead peuvent tout de même lui rapporter du pognon.

• Une autre intrigue abandonnée pour les épisodes à bord du yacht portait sur le retour d'un des pirates. Comme il porte désormais une fausse moustache, personne dans le groupe ne le reconnaît.

• L'auteur chef de Fear the Walking Dead explique les méthodes d'écriture : "Nous écrivons pour donner un sentiment d'urgence au spectateur. De ce fait, nous privilégions le temps réel. Nous passons donc 45 minutes en continu toutes les semaines pour écrire un épisode, et nous n'y touchons plus ensuite."

• La productrice Gale Ann Hurd se félicite de l'évolution des réactions du public par rapport à The Walking Dead : "Sur The Walking Dead, nous avons toujours eu l'impression qu'il y avait des relents de sexisme de la part de certains spectateurs qui souhaitaient carrément la mort de Lori ou d'Andrea. Rien de tel avec Fear the Walking Dead, où le public souhaite la mort de tous les personnages, sans distinction de sexe."


Enorme :mdr: .

Les personnages sont tous complètement cons :o .
poilau
 
Messages: 4020
Inscription Forum: 06 Avr 2003 22:20
Localisation: 92200
  • offline

Message » 30 Mai 2016 4:07

Sauf le personnage que joue Frank Dillane , qui a vraiment une tête de drogué en passant! :hein:

Si la série se voulait crédible ,il y a longtemps qu'ils seraient tous mort , seul Nick a tout pour survivre !
jhudson
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 13835
Inscription Forum: 27 Mar 2006 15:52
  • offline

Message » 30 Mai 2016 9:19

Oui, à commencer déjà par une vraie dégaine de mort vivant à l'état naturel :mdr: . Mais même lui, quand tu vois la fin du dernier épisode, il commence bien à péter un câble aussi ...

C'est bizarre, on dirait que tous les personnages ont perdu leur instinct de survie (celui qui vous fait dire que ce n'est pas le moment de disserter sur le monde quand on est poursuivi par des cannibales ou une horde de zombies :lol: ). Aucun ne semble épargné. Dommage que l'histoire continue de se focaliser sur les problèmes existentiels des familles décomposées, surtout que l'histoire commence enfin à être plus intéressante, mais leurs pétages de plomb gâchent tout.
poilau
 
Messages: 4020
Inscription Forum: 06 Avr 2003 22:20
Localisation: 92200
  • offline

Message » 30 Mai 2016 11:26

poilau a écrit:Oui, à commencer déjà par une vraie dégaine de mort vivant à l'état naturel :mdr: . Mais même lui, quand tu vois la fin du dernier épisode, il commence bien à péter un câble aussi ...


Frank Dillane a en ce moment quelques problèmes avec la justice, après avoir agressé un vigile des studios CBS (qui n'est pourtant pas le lieu où se tourne la série) :

http://www.tmz.com/2016/05/24/frank-dil ... king-dead/

Du coup, le final de la demi-saison pourrait avoir été écrit de façon à préparer une sortie rapide du personnage, si l'acteur a concrètement un problème de boisson ou de drogue qui ne peut pas être réglé en quelques semaines. C'est d'ailleurs un des trucs ahurissants de cet épisode. On sentait que Chris commençait à débloquer depuis au moins le coup du survivant du crash (qui avait réussi à tenir quelques jours avec une colonne vertébrale brisée et une hémorragie, mais passons...). Là, dans le final, on nous fourre deux autres personnages qui flirtent tout à coup avec la folie, Daniel et Nick, avec à peine quelques prémices dans l'épisode précédent. Pour Daniel, les scènes sont d'ailleurs bien mieux écrites, et s'intègrent mieux au déroulement de l'épisode (il est très possible que Ruben Blades n'ait signé que pour une durée limitée, ce qui permettait aux auteurs de préparer sa sortie), pour Nick ça tombe un peu comme un cheveu sur la soupe. Oh, un de plus qui pète un câble. Bienvenue au club !

Bref, ils pourraient bien nous préparer un Jimmy Darmody en accéléré (du nom d'un personnage central de Boardwalk Empire, qui devait être essentiel pour l'ensemble de la série, sauf qu'il a été tué à la fin de la saison 2, officiellement pour des raisons narratives, officieusement parce que l'acteur était imprévisible sur les plateaux).

Et il pourrait y avoir le même problème assez vite sur la série principale.

Il serait possible que le membre du groupe tué par Negan soit Daryl, même si c'est l'un des personnages les plus populaires de toute la série. Dans le comic, il s'agit de Glenn, qui est d'ailleurs lui aussi très apprécié du public. Dans le final de la saison 6, l'identité du personnage n'était pas révélée, soit pour construire le suspense, soit parce que les producteurs et les scénaristes n'ont pas arrêté leur choix. Il y a en tout cas de nombreux récits de fans qui lors d'une convention ou d'une soirée sont tombés sur Norman Reedus totalement ivre. Et il est possible que les auteurs soient arrivés au bout de ce qu'ils pouvaient raconter avec le personnage.
Sledge Hammer
 
Messages: 3589
Inscription Forum: 06 Oct 2005 23:39
  • offline

Message » 30 Mai 2016 12:05

Si c'est vraiment ce personnage alors le scénaristes prennent de gros risques :o .

Avec Fear the Walking Dead ce qu'il y a de bien au moins c'est qu'on a l'impression de voir parfois la saison mère en accéléré et bien plus superficiel. Là on nous a fait la ferme d'Herschel en 2 épisodes seulement :bravo: , avec un épisode tellement délirant que parfois on se serait cru dans Z Nation, l'humour en moins. On a l'impression aussi que les scénaristes sont plus ou moins obligés de construire des épisodes indépendants, ce qui n'arrange pas les choses.
poilau
 
Messages: 4020
Inscription Forum: 06 Avr 2003 22:20
Localisation: 92200
  • offline

Message » 30 Mai 2016 13:08

Ce qui aurait été bien, ça aurait été d'adopter des partis pris totalement différents pour des situations à la base similaires. Le coup du personnage croyant qui est convaincu que les zombies sont encore "vivants", qu'il s'agit simplement de gens malades qu'il faut protéger, on peut admettre que ça se produise de façon indépendante chez Herschel et dans la propriété d'Abigail. Mais régler ça par une resucée de ce qui s'était passé dans The Walking Dead (où c'était déjà laborieux), c'est sacrément poussif.

Et il reste un problème essentiel, par rapport à The Walking Dead, c'est que l'on se fiche complètement de presque tous les personnages, faute d'épaisseur. Bon, Daniel est intéressant du fait de son passé, une partie du public masculin doit avoir plaisir à reluquer Alicia, mais il n'y a pratiquement que Victor Strand qui ait une personnalité un tant soit peu complexe, en tout cas assez intrigante pour donner envie de savoir ce qui lui arrive ensuite.
Sledge Hammer
 
Messages: 3589
Inscription Forum: 06 Oct 2005 23:39
  • offline

Message » 30 Mai 2016 13:57

Alicia est pas mal, mais bon elle donne l'impression d'avoir 12 ans, c'est malsain :-? . Effectivement on ne s'attache pas aux personnages, et je ne comprends toujours pas totalement ce qui cloche. D'accord ils sont trop orientés adolescents, on ne parle que de problèmes de familles décomposées, en prime il a fallu que le seul qui a un peu de charisme entretienne une relation homo assez bizarre, mais au-delà de ça le scénario superficiel et trop haché n'aide vraiment pas les choses. Daniel est intéressant comme personnage, pourquoi en avoir fait un type aussi torturé et schizophrène alors qu'il aurait dû être un leader naturel? :wtf:

Quant au remake d'Herschel, l'intrigue était une nouvelle fois très mal emmenée.
On ne comprend pas d'ailleurs pourquoi elle empoisonne tout le village d'à côté, ni qui ils partaient combattre
. Idem pour les grands méchants
ils tuent sans qu'on comprenne pourquoi car les ressources sont encore très loin d'être épuisées
.
poilau
 
Messages: 4020
Inscription Forum: 06 Avr 2003 22:20
Localisation: 92200
  • offline

Message » 30 Mai 2016 14:20

Famille recomposée, pas décomposée. La décomposition, c'est plutôt pour les familles de morts-vivants :P

Mais effectivement, plein de choses dans les épisodes récents tombent comme un cheveu sur la soupe. Les scénaristes n'ont pas donné d'épaisseur à leurs personnages, le truc qui permettrait au public de se mettre à leur place et à comprendre tout le poids d'une décision qu'ils prennent.

La série a une particularité de base par rapport à The Walking Dead : le public n'a normalement aucune idée de la tournure générale que vont prendre les événements pour les protagonistes, là où on avait fatalement les grandes étapes via le comic pour la série principale : Le Gouverneur, la prison, Negan, etc. Si les auteurs privilégient au final la resucée de situations de The Walking Dead pour faire un équivalent mexicain non syndiqué, ça la fout assez mal.
Sledge Hammer
 
Messages: 3589
Inscription Forum: 06 Oct 2005 23:39
  • offline

Message » 30 Mai 2016 15:21

Bah là vu la tournure que ça prend, c'est plutôt décomposé :lol: .

Oui c'est aussi ce qui m'énerve encore plus. Les scénaristes ne sont pas tenus de suivre plus ou moins de loin une oeuvre originale, mais peuvent tout de même profiter du "monde" qui a été créé dans TWD et dont les spectateurs ont assimilé les codes. Du coup y avait vraiment moyen de faire beaucoup plus original que ça.

Reste à comprendre pourquoi ils se foirent autant. Est-ce parce qu'ils sont réellement nuls ou parce que les bornes qui leur ont sans doute été imposées (épisodes plus ou moins indépendants, obligation de se focaliser sur les thèmes pour ados, peu de scènes choquantes ...) sont trop contraignantes?
poilau
 
Messages: 4020
Inscription Forum: 06 Avr 2003 22:20
Localisation: 92200
  • offline


Retourner vers Séries

 
  • Articles en relation
    Dernier message
  • Fear Itself
    Créé le 15 Juil 2008 14:58
    17 Juil 2008 23:34