Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: moulinos, wookie et 25 invités

Tout sur les séries... Télévisées, mais aussi webséries ou VOD ( type Netflix )

Fringe [J. J. Abrams]

Message » 07 Sep 2012 2:15

la derniere saison va bientot commencer (et la sortie en DVD/BR de la saison 4).
wookie
 
Messages: 7447
Inscription Forum: 26 Sep 2000 2:00
Localisation: Kashyyyk
  • online

Annonce

Message par Google » 07 Sep 2012 2:15

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 13 Sep 2012 8:43

Bonjour,
4e saison vue et appréciée.
On voit finalement peu de séries qui osent vraiment remettre un cause un univers fonctionnel et qui plaît aux spectateurs.
Cette saison est surprenante, le fameux épisode 19, l'est encore plus, d'autant qu'il est annoncé par l'épisode final...
Les scénaristes et le "showrunner" ont eu l'audace de jouer avec le monde et les personnages qu'ils ont créés sans que ce soit gratuit, artificiellement novateur et sans pour autant détruire l'intérêt de la série.
Les personnages principaux deviennent de plus en plus attachants, leur apparition-disparation n'entraîne pas la lassitude.
Les différentes variations d'Olivia deviennent fascinantes, ce qui lui arrive troublant et inquiétant tout à la fois.
Bref, un succès qu'on espère voir culminer avec l'ultime saison.
Laurent
lau1967
 
Messages: 1548
Inscription Forum: 08 Jan 2006 10:50
Localisation: auvergne (43)
  • offline

Message » 15 Sep 2012 23:57

lau1967 a écrit:Bonjour,
4e saison vue et appréciée.
On voit finalement peu de séries qui osent vraiment remettre un cause un univers fonctionnel et qui plaît aux spectateurs.
Cette saison est surprenante, le fameux épisode 19, l'est encore plus, d'autant qu'il est annoncé par l'épisode final...
Les scénaristes et le "showrunner" ont eu l'audace de jouer avec le monde et les personnages qu'ils ont créés sans que ce soit gratuit, artificiellement novateur et sans pour autant détruire l'intérêt de la série.
Les personnages principaux deviennent de plus en plus attachants, leur apparition-disparation n'entraîne pas la lassitude.
Les différentes variations d'Olivia deviennent fascinantes, ce qui lui arrive troublant et inquiétant tout à la fois.
Bref, un succès qu'on espère voir culminer avec l'ultime saison.
Laurent


tout a fait ! je me souviens encore comment j'etais dubitatif lorsque j'ai vu les 2 1er episodes de la 1ere saison ... que de chemin depuis (et d'explication sur le "pourquoi du comment" de ces 1er episodes justement).
wookie
 
Messages: 7447
Inscription Forum: 26 Sep 2000 2:00
Localisation: Kashyyyk
  • online

Message » 13 Jan 2013 17:24

Plus cette dernière saison avance, plus les thématiques abordées semblent assez similaires à Lost : voyage dans le temps et interactions entre plusieurs époques, liens familials et enjeux finalement très centrés sur tous ces liens familiaux, ...
Ne pas savoir que l'équipe d'Abrams est derrière ces 2 séries ne semble plus possible.
wookie
 
Messages: 7447
Inscription Forum: 26 Sep 2000 2:00
Localisation: Kashyyyk
  • online

Message » 14 Jan 2013 1:02

J'en suis à la moitié de la saison 5, j'adore cette série, même si j'ai préféré les 3 premières saisons...
agassi
 
Messages: 2785
Inscription Forum: 19 Mai 2006 23:23
Localisation: Dijon (21) - Cambrai (59)
  • offline

Message » 14 Jan 2013 1:58

a la moitié de la saison 5 ? je crois qu'elle ne contient que 13 épisodes, donc si tu en est au 11eme, il n'en reste que deux :wink:

La configuration dans mon profil


Un changement de laine de verre s'entend bien plus qu'un changement de câble !
Sujet: Mon installation "Steph-Hifi MK2"
Avatar de l’utilisateur
Steph-Hifi
Membre d'Honneur - Admin. Forum Haute-Fidélité
Membre d'Honneur - Admin. Forum Haute-Fidélité
 
Messages: 6792
Inscription Forum: 10 Nov 2002 2:55
  • offline

Message » 14 Jan 2013 2:37

Steph-Hifi a écrit:a la moitié de la saison 5 ? je crois qu'elle ne contient que 13 épisodes, donc si tu en est au 11eme, il n'en reste que deux :wink:


le season final (et serie final :cry: ) est vendredi prochain (2h !!! )
wookie
 
Messages: 7447
Inscription Forum: 26 Sep 2000 2:00
Localisation: Kashyyyk
  • online

Message » 14 Jan 2013 23:49

Effectivement, j'en suis au 11eme, je ne savais pas ( enfin, je ne savais plus....) qu'il y en avait 13, mais la présentation du prochain épisode laissait présager quelque chose d'assez...mouvementé !!!!! Vivement la fin, en espérant que ce ne soit pas une fin en jus de boudin....
agassi
 
Messages: 2785
Inscription Forum: 19 Mai 2006 23:23
Localisation: Dijon (21) - Cambrai (59)
  • offline

Message » 20 Jan 2013 23:42

Salut a tous

Voila FRINGE est fini, après 5 ans de bonheur avec cette série, avec toute sorte d'évènements
comme les observateurs, les deux mondes, la machine, le futur et j'en passe
et surtout merci aux acteurs de nous avoir montré comme l'amour d'un père pour son fils est magnifique, le jeu d'acteur est mémorable, c'est la première fois que j'ai versé des larmes pour cette série. merci aux producteurs

MAIS BON DIEU POURQUOI AVOIR FAIS UNE FIN PAREIL

des choses m'échappent, alors on y va:
-Comment william bell s est retrouvé dans l'ambre ca j'aimerai vraiment comprendre car pour moi c'est un oubli c'est sur ou alors il faut m'expliquer
-Pourquoi avons nous l'impression que Walter n'existe plus à la fin de la série, qu est ,il devenu??
-Que signifie clairement la tulipe qu'envoie Walter a son fils??
-Que veux dire Mickael a deux reprises à olivia quand il met le doigt sur sa bouche comme pour dire CHUT!!!

Svp donnez moi des réponses car ça me rends dingue je me dis que j'ai du manquer quelques choses
Svp aidez moi à comprendre
Merci
alexetsab
 
Messages: 10
Inscription Forum: 16 Jan 2013 0:23
  • offline

Message » 21 Jan 2013 1:13

c'est vrai qu"on a l'impression de revivre la fin de Lost :wtf:
invictus
 
Messages: 340
Inscription Forum: 04 Juil 2005 1:40
Localisation: paris
  • offline

Message » 21 Jan 2013 13:09

invictus a écrit:c'est vrai qu"on a l'impression de revivre la fin de Lost :wtf:


comme dit la semaine dernière, cette fin de saison 5 (et fin de serie) a pris d'un coup beaucoup beaucoup de ressemblance avec lost, pas forcement pour le meilleur.
wookie
 
Messages: 7447
Inscription Forum: 26 Sep 2000 2:00
Localisation: Kashyyyk
  • online

Message » 21 Jan 2013 16:15

alexetsab a écrit:des choses m'échappent, alors on y va:
-Comment william bell s est retrouvé dans l'ambre ca j'aimerai vraiment comprendre car pour moi c'est un oubli c'est sur ou alors il faut m'expliquer
-Pourquoi avons nous l'impression que Walter n'existe plus à la fin de la série, qu est ,il devenu??
-Que signifie clairement la tulipe qu'envoie Walter a son fils??
-Que veux dire Mickael a deux reprises à olivia quand il met le doigt sur sa bouche comme pour dire CHUT!!!


- Bell s'est retrouvé dans l'ambre en même temps que Walter et cie, c'est expliqué dans la saison 5 qu'au début il a voulu les aider, puis ls a trahit pour rejoindre les Observers. Il a dû se retrouver dans le labo pour X raisons au mauvais moment.
- Walter vit dans le futur en 2167 avec Michael, de fait il est un paradoxe et disparaît en 2015, comme expliqué par Walter...
- la tulipe vient de l'épisode 2x18, sa signification et provenance est expliqué, c'est le signe que Walter attend de Dieu.
- bah c'est tout simplement un signe pour lui dire d'attendre de voir pourquoi il s'est livré aux Observers, et la 2e fois c'est pour y dire "voilà pourquoi".
Replicateur3
 
Messages: 87
Inscription Forum: 15 Nov 2009 20:28
  • offline

Message » 21 Jan 2013 20:00

alexetsab a écrit:des choses m'échappent, alors on y va:
-Comment william bell s est retrouvé dans l'ambre ca j'aimerai vraiment comprendre car pour moi c'est un oubli c'est sur ou alors il faut m'expliquer


Dans l'épisode de la saison précédente qui était un prologue à la saison 5 ("Letters of Transit"), on apprenait qu'il avait fait un coup bas à Olivia et que Walter lui en veut énormément pour ça. Je ne pense pas que ça faisait allusion au final de la saison mais à quelque chose qui n'a jamais été expliqué.
De toute façon, le vrai problème, c'est que quand cet épisode a été tourné, les auteurs ne savaient pas s'ils reviendraient pour une saison supplémentaire ou si Leonard Nimoy serait encore disposé à reprendre son rôle. Nimoy est "officiellement" à la retraite, mais comme il fait encore des apparitions dans les nouveaux Star Trek conçus par JJ Abrams, c'était négociable.
La solution était donc de donner un minimum d'explications qui laissent toutes les portes ouvertes (mais ils n'en ont plus trop parlé ensuite).

-Pourquoi avons nous l'impression que Walter n'existe plus à la fin de la série, qu est ,il devenu??


Il a accompagné Michael en 2167, grâce au trou de ver qu'ils ont ouvert avec tout l'équipement. Il va présenter Michael au scientifique norvégien qui voulait inhiber la jalousie dans le cerveau humain pour accroître les capacités intellectuelles. Comme Michael n'arrive pas à communiquer avec des gens "normaux" ou des observateurs selon des procédés classiques, il avait besoin de quelqu'un pour expliquer la situation. On peut considérer que désormais Walter vit avec Michael en 2167 et qu'il essaye désormais de trouver de nouvelles sucreries.

En empêchant que l'expérience de 2167 débouche sur une application systématique, Walter et Michael détruisent la temporalité existante. Les Observateurs tels que nous les connaissions n'existent plus, et il y a donc une nouvelle temporalité qui se distingue de la précédente à partir du moment de l'invasion de 2015, qui est désormais évitée.
Michael et Walter existaient en 2015 mais, pour éviter un paradoxe spatio-temporel, ils disparaissent de cette nouvelle temporalité, comme expliqué par Walter dans la vidéo.

Note bien que rien de tout ceci n'a la moindre logique solide :

- si les Observateurs n'ont pas envahi leur passé, ça veut dire qu'il n'y a pas eu non plus la mission d'observation des douze premiers, dont September/Donald. Or c'était September qui avait dérangé Walternate alors qu'il était sur le point de trouver le remède contre la maladie de Peter, ce qui avait poussé Walter à passer d'un monde à l'autre pour sauver le double de son fils. Et c'était September qui avait sauvé (ou pas) Peter quand Walter était revenu avec lui et que la glace du lac avait cédé sous leur poids. Son intervention (ou son absence) sur le coup était d'ailleurs ce qui constituait la différence entre la temporalité des saisons 1 à 3 et la temporalité des saisons 4 et 5. Logiquement, on devrait avoir Peter qui grandit avec Walternate, et Walter qui n'a pas causé de brèche (et donc déclenché la raison d'être de la série...)

- si les observateurs ont envahi le passé, rien ne garantit que l'espèce humaine "normale" aura toujours les ressources de faire la découverte de 2167. C'était déjà un gros paradoxe spatio-temporel jamais éclairci.

- c'est totalement absurde que ça soit Walter plutôt que Donald qui soit censé accompagner Michael. Même si Donald a développé un sentiment paternel sur le tard, en bonne partie après retrait de l'implant, le bon sens voulait que le père, qui a en plus des capacités intellectuelles supérieures, tienne compagnie à son fils lors du voyage et dans leur nouvelle vie. Sur le plan dramatique, pour le spectateur, c'est plus important que Walter se sacrifie et qu'il y ait toutes ces scènes d'adieu avant les deux retournements (Donald va prendre sa place, Donald meurt et Walter se coltine le trajet), mais d'un point de vue logique, c'est sans queue ni tête.

Enfin, bon, les histoires de voyages dans le temps, c'est toujours un truc qui, si on réfléchit deux secondes, se casse complètement la gueule. Il y a certains auteurs qui arrivent à en faire un procédé avant tout poétique ou nostalgique (La Jetée/L'Armée des 12 singes, Quelque part dans le temps), d'autres qui vont insister sur le côté cool (Retour vers le futur), d'autres qui vont évacuer la difficulté de façon habile (Looper) et d'autres où c'est plutôt une trope de la S-F, à prendre comme telle. Ça n'est pas forcément ce qu'il y a de mieux, mais c'est l'approche Docteur Who, Star Trek... et Fringe.

J'en profite d'ailleurs pour signaler un épisode d'une série parodique, "Time Angels" dans "NTSF:SD:SUV::". Pour empêcher une bombe atomique d'exploser, un trio d'"Anges du Temps" se retrouve à donner les mêmes explications sur les règles du voyage dans le temps, échec après échec, auprès d'agents d'une unité anti-terroriste qui les rencontrent à chaque fois pour la première fois. Elles commencent enthousiastes, et après avoir répondu x fois à la même question, les filles terminent hyper-irritables. C'est très très éclairant sur la stupidité foncière de ce procédé de la science-fiction.

-Que signifie clairement la tulipe qu'envoie Walter a son fils??


Comme te l'a répondu Replicateur, c'était un épisode de la saison 2, où Peter Weller jouait un scientifique qui se projetait à répétition dans le passé pour empêcher l'accident de voiture qui allait coûter la vie à sa fiancée avec laquelle il s'était brouillé. Mais à chaque tentative, il créait un gros déplacement d'énergie qui coûtait la vie aux personnes autour de lui. À chaque catastrophe, l'équipe de Fringe repartait de zéro vu que la temporalité était à chaque fois réinitialisée pour eux. Ils n'avaient pas de souvenir, juste une impression de déjà vu

Walter rencontrait Weller, comprenait son projet et trouvait comme solution de revenir bien plus en amont dans le passé mais de faire ça dans une zone inhabitée. Comme Weller était une autre figure de savant qui avait provoqué des catastrophes, par amour, les deux se comprenaient. Walter lui avait expliqué que les dégâts qu'il a lui-même causés, ce que ça a provoqué dans sa relation avec Peter lui pèsent et qu'il aimerait un signe du destin, ou de Dieu, pour qu'on lui dise qu'il a été pardonné. Et il pense à un symbole qui serait une tulipe blanche.
Peter Weller, pour son dernier déplacement dans le passé avait en fait ramené une enveloppe timbrée. Plutôt que d'empêcher l'accident, il se réconcilie avec sa fiancée et meurt avec elle. Mais avant ça, il a posté à Walter un dessin de tulipe blanche.
Walter, qui n'a dans cette "dernière" temporalité jamais rencontré Peter Weller (vu que les événements n'ont pas lieu pour lui et le reste de l'équipe) a donc la surprise de recevoir un dessin de tulipe blanche. Le signe du destin qu'il attendait et dont il n'avait parlé à personne.

Le Walter des saisons 4 et 5, étant encore sur une temporalité différente n'avait pas reçu cette tulipe mais, tout comme Olivia (mais plus tard), ce Walter avait fini par recevoir les souvenirs de ce qu'il avait vécu avec Peter.

September/Donald, qui savait ce que le dessin signifiait, l'avait adressé à Walter entre 2012 (fin de la saison 4) et 2015 ("début" de la saison 5), pour lui redonner du courage. Walter avait fini par l'envoyer à Peter, en préparant une cassette vidéo contenant les explications là-dessus. Et là, les temporalités divergent une nouvelle fois :

- temporalité de la saison 5 : Walter et Donald n'ont pas eu le temps d'empêcher l'invasion des observateurs en 2015 (je n'ai pas trop compris pour quelles raisons). Peter n'est pas rentré chez lui et n'a jamais lu son courrier après le rapt d'Henrietta. Walter a laissé d'autres éléments de son plan sous formes de cassettes supplémentaires. La première cassette s'est retrouvée ambrée avec les autres. Peter la retire et la visionne opportunément quelques heures avant sa dernière mission avec son père.

- temporalité réinitialisée à la fin de la série : Walter s'est volatilisé. Peter est dans le parc avec sa femme et sa fille. Il rentre chez lui et trouve cette lettre dont il ne comprend pas la signification (pas la première fois avec Walter...). Quand il passera au labo, il trouvera la cassette qui lui expliquera que Walter va bien, qu'il est dans le futur, et qu'il s'est sacrifié par amour pour lui, Olivia, Etta (et accessoirement le reste de l'humanité).

-Que veut dire Mickael a deux reprises à olivia quand il met le doigt sur sa bouche comme pour dire CHUT!!!


Michael a des capacités supérieures à celles des autres observateurs et il déduit le futur mieux qu'eux. Il ne veut pas intervenir ou perturber le cours des choses, parce qu'il sait qu'Olivia sera capable d'y faire face, et qu'elle aura sa revanche en tuant Windmark (un des moments jubilatoires de l'épisode).

Ceci étant...
- à quoi bon laisser faire ça, vu que la temporalité sera réinitialisée dans quelques secondes de toute façon ? (Réponse : "Parce que c'est cool", comme Walter l'a dit dans l'épisode)
- ça ne dérange pas outre mesure Michael que son vrai père meure et que Walter soit obligé de prendre sa place. Quel petit con...
- si t'es si malin que ça, mon petit gars, pourquoi tu t'es laissé capturé par les observateurs devant le monorail et créé des complications inutiles (Olivia obligée de passer dans l'univers alternatif) pour un résultat inexistant (Windmark n'a rien retenu de positif) ?[/quote]



wookie a écrit:comme dit la semaine dernière, cette fin de saison 5 (et fin de serie) a pris d'un coup beaucoup beaucoup de ressemblance avec lost, pas forcement pour le meilleur.


Il y a quand même des nuances, qui sont pour la plupart en faveur de Fringe pour le dénouement :

- le centre de la série était assez vite apparu comme la relation Walter-Peter et les efforts de Walter pour rendre à l'univers un équilibre qu'il avait perdu par sa faute. Ils ne nous ont pas refait le coup des dizaines de questions continuellement balancées et ensuite presque toutes balayées du revers de la manche, en décrétant ensuite que la série était au final "sur" tel ou tel sujet (Damon Lindelof a refait d'ailleurs le même coup avec les mystères de Prometheus)

- Fringe a toujours été une série qui faisait peu d'audience dans sa case horaire. Son renouvellement a été plusieurs fois compromis et il y a eu encore des coupes budgétaires pour la saison 5 (sensibles pour les effets spéciaux ou le fait que trois des rôles principaux, Lincoln, Broyles et Nina, sont passés juste "guest stars"). Lost a eu tous les moyens financiers voulus jusqu'au final.

- Lost a viré sur la fin au mysticisme catho dans toute sa splendeur, avec Jack qui devenait une figure christique se sacrifiant pour l'Humanité et se retrouvant "ensuite" (ou en parallèle) avec les autres dans un purgatoire/des limbes. Le final portait la patte de Carlton Cuse, qui a été scolarisé chez les Jésuites, plus que celle de Lindelof (juif agnostique).
Fringe est plutôt dans une logique Ancien Testament (il me semble que les deux showrunners et scénaristes principaux sont juifs), avec l'idée que le pécheur doit dédommager sa faute en faisant un sacrifice de la même taille, ce qui est un des sens de la loi du Talion dans le Talmud. Et c'est une logique proche de celle de l'épisode du Veau d'Or dans l'Exode. Une faute est commise et les coupables doivent ensuite passer le reste de leur vie à errer dans le désert pour expier ce crime. Donc Walter, qui a presque "tout" déclenché en allant récupérer un autre Peter dans un autre univers devait fatalement se sacrifier lui-même de sa propre initiative pour accomplir son destin..
Et alors que le sort de l'humanité est encore plus en jeu que dans Lost, Fringe réduit essentiellement les enjeux à ceux d'une cellule familiale (Walter, Peter, Olivia puis Etta) là où Lost était dans la multiplicité et l'universalisme.
Sledge Hammer
 
Messages: 3588
Inscription Forum: 06 Oct 2005 23:39
  • online

Message » 21 Jan 2013 20:25

Fringe a aussi des enjeux globaux, puisque les expériences de walter ou l'invasion des "chauves" a un impact sur la terre entiere.

la ou je dis que cette saison de Fringe (et une partie de la 4) a des traits communs avec Lost, c'est principalement par rapport au rajout des sauts dans le temps qui sont la pour balancer des vérités et qui ne restent pas logiques dans l'absolu (on a un bon paradoxe illogique dans Fringe), le fait aussi que la derniere saison dans les 2 cas, n'est plus vraiment en phase avec le storytelling précedent, ou aussi qu'une partie de la solution vient d'un enfant ( idée qui a du etre en partie avorté dans Lost, avec Walt qui n'apparait finalement plus qu'en clin d'œil).
Apres on reste sur des thématiques assez similaires, a croire que Lindelof a eut des problèmes familiaux qui transparaissent dans tous ses scenar (Star trek compris).

cette saison 5 reste pour moi en dessous des autres, meme si il reste de tres bons moments. quand a la conclusion elle est acceptable, mais un peu trop "facile" a mon gout, j'avais esperer quelque chose de plus grandiose et de plus "logique".
wookie
 
Messages: 7447
Inscription Forum: 26 Sep 2000 2:00
Localisation: Kashyyyk
  • online

Message » 21 Jan 2013 20:38

Sledge Hammer a écrit:
- si les Observateurs n'ont pas envahi leur passé, ça veut dire qu'il n'y a pas eu non plus la mission d'observation des douze premiers, dont September/Donald. Or c'était September qui avait dérangé Walternate alors qu'il était sur le point de trouver le remède contre la maladie de Peter, ce qui avait poussé Walter à passer d'un monde à l'autre pour sauver le double de son fils. Et c'était September qui avait sauvé (ou pas) Peter quand Walter était revenu avec lui et que la glace du lac avait cédé sous leur poids. Son intervention (ou son absence) sur le coup était d'ailleurs ce qui constituait la différence entre la temporalité des saisons 1 à 3 et la temporalité des saisons 4 et 5. Logiquement, on devrait avoir Peter qui grandit avec Walternate, et Walter qui n'a pas causé de brèche (et donc déclenché la raison d'être de la série...)


La mission des 12 premiers avait un intérêt scientifique, et les 12 premiers ne connaissaient pas le but ultime de cette mission. On peut dès lors supposer que cette mission a toujours lieu, dans un but purement scientifique, avec la préparation d'une invasion en moins. De plus, je crois me rappeler que les scénaristes avaient dit une fois, que même sans Peter, Walter comptait de toute façon visiter l'autre monde, peut-être pour y enlever un Peter guéri ?


- si les observateurs ont envahi le passé, rien ne garantit que l'espèce humaine "normale" aura toujours les ressources de faire la découverte de 2167. C'était déjà un gros paradoxe spatio-temporel jamais éclairci.


Il me semble qu'à un moment donné les Observers expliquent qu'ils ont choisi cette période, c'est parce que c'est celle qui impacterait le moins possible le futur, donc on pourrait supposer qu'en 2167, un scientifique entamera quand même la genèse des Observers, même si j'ai aussi du mal y croire que l'humanité serait prête à créer ses futurs envahisseurs (ajouter à cela que els envahisseurs en question seraient peut-être en contrôle).


- si t'es si malin que ça, mon petit gars, pourquoi tu t'es laissé capturé par les observateurs devant le monorail et créé des complications inutiles (Olivia obligée de passer dans l'univers alternatif) pour un résultat inexistant (Windmark n'a rien retenu de positif) ?


La capture de Michael a pour conséquence la réinjection de cortexiphan dans l'organisme d'Olivia et la réactivation de ses pouvoirs, qui lui serviront à tuer Windmark. Windmark mettant quand même en péril le déroulement du plan.


- Lost a viré sur la fin au mysticisme catho dans toute sa splendeur, avec Jack qui devenait une figure christique se sacrifiant pour l'Humanité et se retrouvant "ensuite" (ou en parallèle) avec les autres dans un purgatoire/des limbes. Le final portait la patte de Carlton Cuse, qui a été scolarisé chez les Jésuites, plus que celle de Lindelof (juif agnostique).
Fringe est plutôt dans une logique Ancien Testament (il me semble que les deux showrunners et scénaristes principaux sont juifs), avec l'idée que le pécheur doit dédommager sa faute en faisant un sacrifice de la même taille, ce qui est un des sens de la loi du Talion dans le Talmud. Et c'est une logique proche de celle de l'épisode du Veau d'Or dans l'Exode. Une faute est commise et les coupables doivent ensuite passer le reste de leur vie à errer dans le désert pour expier ce crime. Donc Walter, qui a presque "tout" déclenché en allant récupérer un autre Peter dans un autre univers devait fatalement se sacrifier lui-même de sa propre initiative pour accomplir son destin..
Et alors que le sort de l'humanité est encore plus en jeu que dans Lost, Fringe réduit essentiellement les enjeux à ceux d'une cellule familiale (Walter, Peter, Olivia puis Etta) là où Lost était dans la multiplicité et l'universalisme.


Un vrai plaisir de voir une analyse aussi pertinente. :)

wookie a écrit:Apres on reste sur des thématiques assez similaires, a croire que Lindelof a eut des problèmes familiaux qui transparaissent dans tous ses scenar (Star trek compris).


En particulier sur la relation père-fils. Par contre je ne crois pas que Lindelof a participé à Fringe, peut-être voulais-tu dire Abrams ?
Replicateur3
 
Messages: 87
Inscription Forum: 15 Nov 2009 20:28
  • offline


Retourner vers Séries