Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aramoro, lbi, mickam76, themaster1 et 19 invités

Tout sur les séries... Télévisées, mais aussi webséries ou VOD ( type Netflix )

Transparent (2014) - saison 1

Message » 13 Jan 2015 11:49

Transparent-TV-show.jpg
Transparent-TV-show.jpg (41.6 Kio) Vu 729 fois


La série raconte avec humour mais aussi une grande finesse la vie de Mort, un père de famille d'une soixantaine d'années qui a toujours considéré qu'il devait être une femme.



Grosse surprise pour cette série produite par Amazon, Golden Globe 2014

La configuration dans mon profil


Adhérez à l'assoc pour que le site soit indépendant : http://www.homecinema-fr.com/l-association-hcfr/
(Ce compte ne répondra pas à vos messages privés)
Avatar de l’utilisateur
ogobert
Fondateur et Membre d'Honneur
Fondateur et Membre d'Honneur
 
Messages: 48652
Inscription Forum: 04 Juil 2000 2:00
Localisation: France (78)
  • offline

Annonce

Message par Google » 13 Jan 2015 11:49

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 15 Jan 2015 22:44

Bon, vu que personne n'en parle, je me lance.

Transparent est inspiré par ce qui est vraiment arrivé à la réalisatrice, dont le père a, à l'approche de ses 70 ans, annoncé aux siens qu'il a toujours considéré être une femme prise dans un corps d'homme. Ici, la série parle aussi bien des premiers pas de Morty/Maura dans sa nouvelle vie de femme, et des complications que cela crée, et des répercussions que cette annonce a sur ses trois enfants (et son ex-femme) dans une famille juive libérale de Los Angeles.

La principale qualité de la série, c'est le casting, avec en tête Jeffrey Tambor (The Larry Sanders Show, Arrested Development). Il témoigne d'une fragilité assez inattendue, avec d'un côté le soulagement d'assumer enfin celle que Morty a toujours pensé être, mais de l'autre la maladresse, l'isolement et le rejet dont il est forcément l'objet. Les acteurs qui jouent les enfants, Jay Duplass (qui est sinon réalisateur avec son frère Mark), Amy Landecker (Louie, A Serious Man) et Gaby Hoffmann (Girls, Wild) sont eux aussi extrêmement bien choisis, de même que leurs équivalents adolescents pour des flashbacks.

Tout le parcours du père reste l'aspect le plus intéressant de la série, avec beaucoup d'acteurs transgenre dans les rôles secondaires. Maura porte désormais une robe, se fait poser des extensions, et s'installe dans une communauté LGBT de Los Angeles, après avoir été prof de science politique à la fac, ce qui est un certain changement pour lui.
J'ai été en revanche moins convaincu par les intrigues autour de ses enfants, qui ont hélas tendance à virer au mélo bobo. Il y a les mêmes choses que je déteste d'ailleurs dans Girls, cette tendance à montrer des personnages imbus d'eux-mêmes et caractériels histoire de faire preuve de sincérité, comme s'il fallait les montrer insupportables du début à la fin, au prix de beaucoup de répétitions, avec les petits indices comme quoi ils souffrent intérieurement et qu'ils sont donc récupérables. La fille aînée rompt avec son mari pour renouer avec la femme avec qui elle avait vécu à la fac (Melora Hardin, Jan de la version US de The Office, à qui on fait jouer une butch à la limite de la camionneuse), le fils va de relation en relation dont il attend trop (avec notamment une rabbine libérale jouée par l'excellente Kathryn Hahn) sans forcément savoir s'engager, et puis la fille cadette qui est brillante mais instable, et qui tente à un moment une aventure avec un transgenre femme -> homme (intrigue qui sort presque de nulle part).

Dernière chose que je note : la bande originale, qui utilise beaucoup de folk-rock années 70, est vraiment excellente.
Sledge Hammer
 
Messages: 3589
Inscription Forum: 06 Oct 2005 23:39
  • offline

Message » 08 Juin 2015 9:33

Morty/Maura n'est pas gâté avec ses 3 enfants (de vrais têtes a claques ), comme il le dit quand un épisode " Comment j'ai pu élever des enfants aussi égoïstes" ils sont immatures, matérialistes et pas des plus tolérants !

Ils ne font que suivre leur pulsion sans penser aux conséquences , mais ont bien du mal a reconnaitre le fait que leur père veux juste s'habiller en femme, il est le personnage le plus normal et le plus attachant de la série.

Dommage que les scénes avec les 3 rejetons deviennent un peu pénible a la longue, entre la fille nympho et le fils qui a une longue relation avec sa babysitter charger de la garder étant jeune .

Ça passe sur OCS.
jhudson
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 13835
Inscription Forum: 27 Mar 2006 15:52
  • offline

Message » 13 Juin 2015 15:02

C'est pas non plus la série du siècle. Début sympa et puis... Pfffffff.
Salvor Hardin
 
Messages: 23719
Inscription Forum: 27 Oct 2004 11:21
Localisation: A droite en sortant du frigo...
  • offline


Retourner vers Séries