Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités

Musique enregistrée : BLURAY, CD & DVD musicaux, interprètes...

Vinyles, à partir de bandes numériques?

Message » 09 Mai 2007 0:47

le touriste a écrit:un vinyl en numérique! bon sang, mais c'est bien sur. on aurait pu y penser plus tôt :wink:


Le label FIM y a déjà pensé, car j'ai un Black Vinyl CD qui est sorti en 2005...



Image



http://www.fimpression.com/detail.aspx?ID=117



Bon, c'est simplement du polycarbonate coloré en noir avec une impression pour donner l'aspect d'un disque vinyle... :oops:
C'est assez bien fait, mais cette collection n'a pas fait fureur car 18 mois plus tard, il n'y a que sept disques édités.


A +.
Gérard.
Alpes94
 
Messages: 3794
Inscription: 16 Avr 2002 1:08
Localisation: Val de Marne (94)
  • offline

Message » 09 Mai 2007 19:25

GBo a écrit:le vinyle transforme le signal, et il le fait souvent de manière agréable.


Oui c'est vrai ! Mais on s'éloigne de l'original ! Or le but de la haute fidelité n'est-il pas de reproduire avec le plus d'exactitude possible le message original ? Mais c'est un autre débat, on s'éloigne de la partie technique pure...

Pour aller dans ton sens, et je pense qu'haskil confirmera, on peut remarquer que si on transfert ses vinyles ou la radio sur CD on garde cette fameuse sonorité, si particulière et agréable, de chacun de ces supports...

De mon point de vue cette sonorité "vinylique" est parfaitement simulable et reproductible sur un cd, donc si on ne l'a pas sur la version CD c'est que l'artiste ne la voulait pas. D'ailleurs beaucoup d'ingé son utilisent encore des préamp à tubes et/ou des enregistreurs analogiques pour obtenir un son, ce son particulier. Après c'est un choix, soit le son qui nous plait, soit le son le plus proche de la réalité ;)
Avatar de l’utilisateur
ccc
Pro-Fabricant.
Pro-Fabricant.
 
Messages: 3045
Inscription: 05 Mar 2003 22:16
Localisation: 77

Message » 09 Mai 2007 20:32

- Oui le son du vinyle est gardé intact par l'échantillonnage, je l'ai constaté également.

- Le fait que l'on s'éloigne de l'"original" en fabricant un 33 tr est AMHA maitrisable si on sait dans quel sens va la transformation, ce n'est donc pas forcément un problème.
Je soupçonne les kadors de studio de la musique pop/rock/funk des années 70's de très bien anticiper ce que donnait le produit final (le 33 tr). Un Frank Zappa par exemple, dont j'aime les disques noirs bien plus que les transferts ultérieurs sur CD, devait forcément se rendre compte de cette transformation entre les bandes et le produit de l'acheteur final et en jouer, le but de son oeuvre étant bien de diffuser des disques et non les bandes. Idem pour les Brecker Brothers de la même époque, leur 33 tr sont plus péchus que les transferts sur CD, et, j'imagine, que les masters.
Aujourd'hui, toutes ces transformations 'goodies' se font en amont, on n'attend rien de particulier du transfert sur CD, et pour cause, cette étape n'enjolive rien.

cdlt,
GBo
GBo
 
Messages: 3377
Inscription: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline


Retourner vers Musique enregistrée : BD, CD & DVD

 
  • Articles en relation
    Dernier message