Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Callahan, jujulolo et 8 invités

Musique enregistrée : BLURAY, CD & DVD musicaux, interprètes...

Pianistes de légende

Message » 02 Déc 2007 15:15

L'interview du pianiste et compositeur français Pierre Volondat, premier lauréat du Concours Reine Élisabeth en 1983.
Image www.youtube.com/watch?v=mWXnUY6fmiU

Je me demande s'il joue encore du piano.
Positronic
 
Messages: 3927
Inscription Forum: 01 Déc 2000 2:00
Localisation: Liège
  • offline

Annonce

Message par Google » 02 Déc 2007 15:15

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 02 Déc 2007 16:41

Je connaissais déjà, c'est énorme. Il est prof en région parisienne...
fredicol
 
Messages: 1806
Inscription Forum: 23 Juil 2004 0:51
Localisation: BAGNEUX
  • offline

Message » 02 Déc 2007 18:04

Positronic a écrit:L'interview du pianiste et compositeur français Pierre Volondat, premier lauréat du Concours Reine Élisabeth en 1983.
Image www.youtube.com/watch?v=mWXnUY6fmiU

Je me demande s'il joue encore du piano.


ENOOOORME!!! Sensationnel!
:o :o
frmiket
 
Messages: 1702
Inscription Forum: 08 Oct 2004 15:43
Localisation: Yvelines (78)
  • offline

Message » 02 Déc 2007 18:09

danieln70850 a écrit:mon tiercé dans le désordre :
monty alexander , yamamoto , petrucianni

Ne seraient-ils pas tous pianistes de jazz essentiellement?

Sinon en jazz, Monty Alexander est aussi l'un de mes favoris mais en prenant globalement sa formation. Je ne l'ai jamais entendu en solo.
frmiket
 
Messages: 1702
Inscription Forum: 08 Oct 2004 15:43
Localisation: Yvelines (78)
  • offline

Message » 02 Déc 2007 20:50

jazz, pas seulement. monty alexander a décidé de renouer fin 90 avec ses origines jamaiquaines et la musique de bob , son disque stir it up est devenu pour moi un incontounable mais néanmoins éloigné des standards .
dn
danieln70850
 
Messages: 732
Inscription Forum: 10 Mai 2005 21:34
  • offline

Message » 03 Déc 2007 17:14

frmiket a écrit:
Positronic a écrit:L'interview du pianiste et compositeur français Pierre Volondat, premier lauréat du Concours Reine Élisabeth en 1983.
Image www.youtube.com/watch?v=mWXnUY6fmiU

Je me demande s'il joue encore du piano.


ENOOOORME!!! Sensationnel!
:o :o



C'est une histoire tragique ! Quand il était élève du Conservatoire de Paris, Volondat était une gloire locale : déchiffreur à vue exceptionnel, réducteur à vue de partitions d'orchestre complexe, en plus de cela excellent interprète... il épatait tout le monde. A chaque génération de pianistes, il y en a un comme ça ! dont parfois on entend plus parler plus tard...

Puis, il est tombé dans les mains de ce qui a été décrit, à l'époque comme une secte, et il a viré mystique et tenu ce genre de discours à la fin de ses études.

Puis après le concours de Belgique qu'il a remporté car il jouait mieux que les autres, il a commencé à jouer statique, lourd, dans son monde :-? que de moins en moins de personnes du public ne pouvait comprendre. Avec parfois des éclairs d'inspiration et de lucidité.

Il a effectivement été élève de Vera Moore, la veuve du sculpteur Brancusi, elle même élève de Borwick, un des élèves de Clara Schumann.

Notez que cela ne veut rien dire : car tout pianiste d'un certain niveau a travaillé avec un élève de, qui lui même fut l'élève de... Chopin, Liszt, Beethoven, etc.

Le jeu d'un pianiste ne se lit pas dans les tables héraldiques.

Car, j'ai fait mieux que lui : élève d'un élève de Cortot qui le fut de Decombes (élève de Chopin), j'ai aussi été élève d'un élève de Planté et de Cortot... et Planté, né en 1839, a joué à quatre mains avec Liszt, remplacé Chopin dans le trio qu'il formait avec Franchomme et Allard, triomphé à Moscou et Saint Petersbourg en jouant sous la direction d'Anton Rubinstein...

Il a aussi été un grand chasseur d'ours et de bécasses :lol: :lol:

PS. Un détail : j'ai toujours joué comme un amateur ! :lol: Comme quoi, les lignées de professeurs ne font pas les grands talents.

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56754
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 03 Déc 2007 20:46

:o :(


Et mystique il l'est resté ?



P.S.
Mon 1er prof de néerlandais que j'ai eu se ventait de donner des cours particuliers de néerlandais à Sandra Kim.
Ça vous épate ? :D 8) :lol:
Positronic
 
Messages: 3927
Inscription Forum: 01 Déc 2000 2:00
Localisation: Liège
  • offline

Message » 03 Déc 2007 21:58

haskil a écrit:Il a aussi été un grand chasseur d'ours et de bécasses :lol: :lol:

PS. Un détail : j'ai toujours joué comme un amateur ! :lol: Comme quoi, les lignées de professeurs ne font pas les grands talents.

Et pour la chasse à l'ours alors? Tu t'en sors mieux? :mdr: :mdr:
frmiket
 
Messages: 1702
Inscription Forum: 08 Oct 2004 15:43
Localisation: Yvelines (78)
  • offline

Message » 03 Déc 2007 23:59

haskil a écrit:
PS. Un détail : j'ai toujours joué comme un amateur ! :lol: Comme quoi, les lignées de professeurs ne font pas les grands talents.


+1 mais on a jamais vu non plus d'élève de M Troufion devenir un incontournable... Je sais que tu crois au génie inné, moi très difficilement.

Pour Volondat, j'ai tout de même, dans ma collection, un disque Chopin entièrement 1/2 ton au-dessus. Dans le 4e Scherzo, c'est hilarant. Ceci étant, il n'y est certainement pour rien mais bien dû à une erreur de remastering.
fredicol
 
Messages: 1806
Inscription Forum: 23 Juil 2004 0:51
Localisation: BAGNEUX
  • offline

Message » 04 Déc 2007 12:26

+1 mais on a jamais vu non plus d'élève de M Troufion devenir un incontournable... Je sais que tu crois au génie inné, moi très difficilement.


Quelle belle façon de détourner un propos en le caricaturant quelque peu :lol:

Bien sur qu'on a vu des professeurs sans aucune renommée en acquérir soudainement une grande car ils avaient eu la chance de tomber sur un enfant prodige exceptionnel... après quoi, la renommée aidant, quantité d'élèves viennent étudier au près du professeur en question ... et comme il se trouve que parmi ses élèves se trouvent alors des talents évidents... la pompe est amorcée. Il arrive parfois que le prof en question n'ait qu'un élève doué : qui connait les élèves qu'a eu Mme Kantor avant Kissin ?

Ce qu'Yves Nat, qui n'était ni un pianiste de sous préfecture, ni un professeur obscur ,résumait en disant : "Les grands élèves font les bons professeurs". Comme on avait voulu donner son nom à la rue qu'il habitait à Paris, il avait proposé la plaque suivante : Yves Nat, professeur d'élèves"....

On pourrait surtout dire que l'on n'a jamais vu un très grand maître, un authentique grand professeur, faire d'une rossinante un artiste prodigieux ni même apprendre à quelqu'un de pas doué à maitriser la technique du piano...


Alain :wink:

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56754
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 04 Déc 2007 12:59

haskil a écrit: Quelle belle façon de détourner un propos en le caricaturant quelque peu :lol:


Je te renvoie le compliment ! 8)

qui connait les élèves qu'a eu Mme Kantor avant Kissin ?


Moi. Tu confonds la renommée et le talent. :o :oops:

Ce qu'Yves Nat, qui n'était ni un pianiste de sous préfecture, ni un professeur obscur ,résumait en disant : "Les grands élèves font les bons professeurs". Comme on avait voulu donner son nom à la rue qu'il habitait à Paris, il avait proposé la plaque suivante : Yves Nat, professeur d'élèves"....


L'anecdote est sympathique certes mais elle n'explique rien... Crois-tu que Vengerov ou Repin seraient devenus ce qu'il sont sans Braun ? Et Kissin sans Kantor ? Et Richter sans Neuhaus ? :lol:
Si tous les bons mathématiciens devaient redécouvrir tous les acquis depuis le XVIIe siècle, malgré tous les génies émergeants, on ne découvrirait pas grand chose de nouveau...

On pourrait surtout dire que l'on n'a jamais vu un très grand maître, un authentique grand professeur, faire d'une rossinante un artiste prodigieux ni même apprendre à quelqu'un de pas doué à maitriser la technique du piano...


Il suffit de sortir un peu et pas que des musiques libanaises autour de Bach ! :wink: Pas plus loin qu'au Conservatoire de Vitry, une prof se nommant Guiomar fait de l'excellentissime boulot. J'ai écouté sa classe et il n'y a pas que des surdoués. Tous jouent correctement, ont des outils, savent écouter ce qu'il fonts, pédalisent correctement... Bref, ils maitrisent l'instrument avec des possibilités limitées...
fredicol
 
Messages: 1806
Inscription Forum: 23 Juil 2004 0:51
Localisation: BAGNEUX
  • offline

Message » 04 Déc 2007 15:18

Au fait, je te renvoie la suite des disques à la même adresse ? :mdr:
fredicol
 
Messages: 1806
Inscription Forum: 23 Juil 2004 0:51
Localisation: BAGNEUX
  • offline

Message » 04 Déc 2007 15:25

Crois-tu que Vengerov ou Repin seraient devenus ce qu'il sont sans Braun ?


Justement, oui. Raison pour laquelle, Vengerov avait absolument tenu à me présenter à une vieille dame qui avait été son premier professeur. Il disait-il qu'il avait été livré clef en mains à Zachar Braun par elle :wink:

Il aurait pu, Répin aussi, être élève de cinquante autre profs de violon... à partir du moment, ou le prof en question savait accompagner le développement de talents aussi singuliers et précoces. j'ai entendu les deux à l'âge de 13 ans (Vengerov), 14 ans (Repin).

Je crois, par ailleurs, que Richter était Richter quand il est arrivé chez Neuhaus. Il avait 19 ans... quand même.

Tu confonds la renommée et le talent


Ben non ! Je dis justement que dès qu'un prof a la chance d'avoir un génie parmi ses élèves sa renommée est faite... Il n'a pas plus de talent qu'avant le prof en question, mais sa renommée change...

Je crois justement que Mme Kantor a eu beaucoup de chances d'être placée sur le chemin de Kissin... qui aurait pu tomber sur trente autres professeurs... Ce n'est pas elle qui a permi à Kissin de jouer les deux concertos de Chopin en public à un âge où il est anormal qu'un enfant puisse les dominer pianistiquement.


Pas plus loin qu'au Conservatoire de Vitry, une prof se nommant Guiomar fait de l'excellentissime boulot. J'ai écouté sa classe et il n'y a pas que des surdoués. Tous jouent correctement, ont des outils, savent écouter ce qu'il fonts, pédalisent correctement... Bref, ils maitrisent l'instrument avec des possibilités limitées...


Ben oui, c'est ce que je dis :wink: Il y a une différence entre jouer correctement et jouer comme un 'pianiste de légende', titre de cette filière.

Les élèves normaux ont besoin d'un professeur pour acquérir ce que d'autres acquièrent avec une facilité déconcertante qui fait que les enfants prodiges, les vrais enfants prodiges, assimilent à une vitesse folle ce que d'autres n'assimilent que difficultueusement, jamais ou de façon beaucoup plus longue (rayer la mention inutile). Avec parfois, un résultat identique : Cortot n'a jamais été un enfant prodige, par exemple. Et Rachmaninov non plus.

A moins de considérer qu'une gamine de 7 ans qui rejoue de mémoire après l'avoir entendue une fois une pièce que le prof à qui ont la présente lui joue, mieux qui peut la transposer dans tous les tons a appris cela... de quelqu'un... Clara Haskil faisait cela... que personne ne lui avait appris. Tant et si bien que le prof en question, qui était prof de chant !, a publié un article dans un journal viennois pour relater cette découverte.

Et une pianiste que tu connais à quatre ans rejouait tout ce qu'on lui jouait dans la limite de la taille de ses mains bien sur et n'avait pas encore pris un seul cours de piano : elle n'avait en plus qu'un piano jouet chez elle :o


Par chance, comme je le disais : certains, pas enfant prodige, commence plus tard et arrive au même résultat. Sans compter que bien des enfants prodiges ne franchissent pas l'âge adulte comme artiste : pour des Menuhin, des Argerich, des Freire combien d'enfants prodiges qui abandonnent... J'en connais une, très bien, née en 1948. Premier prix des jeunesses musicales mondiales à Berlin l'année ou Pommier et Pires ont remporté des prix. Elle était la plus jeune... Elle a fait un disque chez DGG, une tournée avec Markevich pour jouer le dernier concerto de Mozart à travers toute l'Europe, à 12 ans !, remportant partout des triomphes. 10 ans plus tard, elle fermait définitivement son piano... et sa vie d'adulte ne s'est jamais remise de ce traumatisme d'avoir été un enfant prodige...

Alain :wink:

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56754
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 04 Déc 2007 15:56

Cette discussion, on l'a eu déjà plusieurs fois. Tu campes sur tes positions, moi sur les miennes... Parce que je crois avoir été un enfant particulièrement doué et que si je n'avais pas rencontré certains de mes professeurs, je serais resté un amateur doué et puis f'est tout ! (Comme dirait l'autre :lol: )

NB : Galina Turtshaninova est le nom du fameux prof de Vengerov.

D'autres enfants prodiges, comme une certaine française que tu as entendue jouer une barque sur l'Océan, sont la preuve que s'ils ne rencontrent pas un prof digne de ce nom, ils ne font que décliner... C'est son cas alors que c'était peut-être l'un des plus grands talents français de cette dernière décennie...

Dernièrement, j'étais de jury au concours interconservatoire du Val de Marne et j'ai entendu une petite à tomber à la renverse... Elle jouait à 12 ans avec la maturité d'un très grand, déjà âgé... J'ai failli croire pendant un moment que tu avais raison... Je suis allé voir son professeur qui enseigne dans un conservatoire de la banlieue éloignée... il s'est avéré qu'elle avait fait ses études avec le fils Neuhaus... J'ai moi-même actuellement une petite qui après 6 cours de piano et de musique, est venue au 7e cours avec une de ses compositions (clé de sol, clé de fa sur deux portées, une armure, etc...) Si ce en quoi tu crois était vrai, on aurait plus de grands pianistes français. Or, ce n'est pas le cas. Dans les concours internationaux, nous sommes deux tout au plus pour représenter la France. Et ce n'est pas les talents qui manquent en France !! C'est le système éducatif qui est nul ! Horaires, qualité des enseignements, administrations...

J'aurais vraiment cru que tu aurais la bonté de me dire qqch sur ce que je t'ai fait parvenir en toute amitié... Tu ne m'as pas même accusé réception du plis. Quel naïf je suis ! :cry: mais comme je suis entêté, je t'enverrai les prochains ! :lol:
fredicol
 
Messages: 1806
Inscription Forum: 23 Juil 2004 0:51
Localisation: BAGNEUX
  • offline

Message » 04 Déc 2007 16:45

Hier soir, je parlais de cela, à la remise des prix de la fondation Bleustein-Blanchet, avec Pascal Dusapin et Michel Boujenah, et une roumaine qui, bien que parlant, 9 langues couramment, se retrouve actuellement à la recherche d'un emploi parce qu'en France, elle ne peut passer l'agrégation... Les 3 t'auraient dit la même chose que moi... Boujenah a même dit "le talent, ce n'est que de l'envie..." Je ne vais pas aussi loin que lui mais j'ai compris ce qu'il voulait dire.
fredicol
 
Messages: 1806
Inscription Forum: 23 Juil 2004 0:51
Localisation: BAGNEUX
  • offline


Retourner vers Musique enregistrée : BD, CD & DVD

 
  • Articles en relation
    Dernier message