Modérateurs: Staff Bla Bla, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: brugam, fbal, GilT, jean GROS, marduk, marius30, michael63, sax.tenor et 75 invités

Espace de discussion général et aussi sur le home-cinéma (avec respect de la netiquette, de la politesse et hors sujets sensibles). Les threads uniquement destiner à "faire du post" de type "Fil rouge" ne sont plus autorisés.

Y-a-t-il des auto-entrepreneurs parmi vous?

Message » 09 Juin 2009 14:53

Je pensais que tu calculais comme une SARL ;)
Ptisik
 
Messages: 5613
Inscription Forum: 18 Mai 2001 2:00
Localisation: Là où la température est en bleu à la météo !
  • offline

Annonce

Message par Google » 09 Juin 2009 14:53

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 09 Juin 2009 15:02

Ah, oui, je me suis mal exprimé :wink: C'était pour pointer les faiblesses du régime de l'auto-entrepreneur: si tu comptes les prélèvements et les complémentaires, les assurances, et bien-sûr les frais de fonctionnement, tu arrives à peu près à 50% (peut-être un peu plus). C'est donc moins qu'une SARL, c'est clair, MAIS comme tu es limité au niveau du CA, ça laisse pas grand-chose: 50% de 32 000€, c'est le maximum de ce que tu peux gagner en auto-entreprise. Plafond qui disparait avec la SARL. Tu ouvres donc des possibilités de gagner plus, mais tu perds aussi d'un autre côté avec les charges supplémentaires et tout ce qui s'ensuit. SARL et AE ont des avantages et des inconvénients. Il faut peser. Pour moi, c'est tout pesé (enfin, pour le moment): l'AE permet de lancer une activité plus simplement qu'en SARL, cela me permettra donc de voir si mon activité est viable, d'autant que je compte créer et gérer l'entreprise avec la même rigueur qu'une SARL. Si au bout de deux ou trois ans, je ne suis pas au plafond de 32 000€, c'est net: il faut faire autre-chose, une SARL ne sera JAMAIS viable.


Loïc
Joich
 
Messages: 1132
Inscription Forum: 11 Fév 2004 18:33
Localisation: France d'en dessous
  • offline

Message » 09 Juin 2009 16:22

Au final, on sait toujours pas quel status perndre pour faire toute sorte de travaux chez le particulier en tant qu'auto entrepreneur...Deviens gigolo, ca sera plus rentable :lol:
Kolian
 
Messages: 8541
Inscription Forum: 14 Nov 2005 12:57
  • offline

Message » 09 Juin 2009 16:30

Kolian a écrit:Au final, on sait toujours pas quel status perndre pour faire toute sorte de travaux chez le particulier en tant qu'auto entrepreneur...Deviens gigolo, ca sera plus rentable :lol:


Hum... gigolo... ça rentre dans quelle case? ( :mdr: )

edit: en même temps, c'est un peu compliqué... Il faudra l'agrément "qualité" pour aller taper dans la vieille. C'est quand-même là que ce sera le plus rentable. Et l'agrément qualité, c'est pas si simple à avoir :lol:
Joich
 
Messages: 1132
Inscription Forum: 11 Fév 2004 18:33
Localisation: France d'en dessous
  • offline

Message » 09 Juin 2009 16:39

Mais sinon, c'était pas plus simple de commencer par passer une "formation" pour avoir le "diplome" pour etre artisan ?!?

Et pour en revenir a la concurrence déloyale, a chacun son tour...Dans le commerce alimentaire on se tape les GMS et les discounter qui font tout et n'importe quoi, pour le service va avoir les auto entrepreneurs :mdr: (ou comment légaliser le travail au black 8) )
Kolian
 
Messages: 8541
Inscription Forum: 14 Nov 2005 12:57
  • offline

Message » 09 Juin 2009 18:46

Kolian a écrit:Mais sinon, c'était pas plus simple de commencer par passer une "formation" pour avoir le "diplome" pour etre artisan ?!?

C'est en cours. Le projet initial, c'est une formation équivalent CAP finition du bâtiment (ce que j'aurais dû faire dès la fin du collège, finalement, puisque déjà à l'époque c'est un truc que j'aimais faire), quelques années de salariat, puis création d'une SARL de rénovation, avec dans l'idée de travailler sur des techniques et matériaux écologiques. D'abord parce que c'est, à mon avis, les marchés d'avenir, et aussi et surtout parce que j'y crois :wink:

Le problème, c'est qu'une telle formation (diplômante, donc, puisque sans titre professionnel, interdiction de monter une telle société) est difficile à obtenir. Le projet est entériné par le Pôle Emploi, mais tout ce que j'ai entendu à la fin de l'entretien, c'est: "OK, maintenant, yapluka attendre un rendez-vous à l'AFPA, ce qui peut prendre des mois, et ensuite attendre la formation, ce qui peut prendre des années".

:o

OK. Bon, pas d'alternative? Rien entre les deux? Et en attendant? Ben en attendant, je suis supposé accepter les postes de prof de français. Le problème, c'est que cette année, comme je le disais, je n'ai travaillé qu'un mois et demi. Donc pour vivre, c'est un peu short. Parce que du coup, je vais arriver en fin de droits avec pour seule possibilité de faire des remplacements de deux semaines payés à coup de serpillère. Après, je suis aussi responsable de cet état de faits: j'aurais dû me réveiller bien plus tôt. Ça fait un moment que cette idée me trotte dans la tête. J'aurais dû mettre à profit ce temps libre pour faire toutes ces démarches (chercher des formations, etc.). ALors maintenant, c'est vrai que c'est un peu tard. Je cumule la fin de droits, l'absence de formation, et les deux mois de congés scolaires, pendant lesquels je voudrais bien savoir quels remplacements je vais pouvoir faire :lol:

Du coup, il faut bien faire quelque-chose. Je suis inscrit dans toutes les boîtes d'intérim' possible pour faire le manœuvre sur les chantiers, mais des chantiers, il n'y en a pas lourd. Et puis les petits artisans qui bossent dans la branche que je voudrais accrocher n'ont pas beaucoup recours à l'intérim', surtout en ce moment. Donc en attendant de pouvoir faire une formation et en attendant de pouvoir bosser en intérim', j'ai décidé de créer mon propre emploi en mettant à profit mes compétences, même si celles-ci ne sont pas sanctionnées par un diplôme. Et en parallèle, j'essaie de me trouver des formations via les GRETA, mais elles sont payantes et celles que je peux me payer ne sont ni diplômantes ni qualifiantes. Elles me permettent juste d'acquérir une compétence personnelle, de rajouter une ligne sur mon CV et un argument face aux clients ou futures patrons.

Voilà.

C'est moins incohérent? :wink:


Et pour en revenir a la concurrence déloyale, a chacun son tour...Dans le commerce alimentaire on se tape les GMS et les discounter qui font tout et n'importe quoi, pour le service va avoir les auto entrepreneurs :mdr: (ou comment légaliser le travail au black 8) )

C'est clair que c'est nettement une façon de légaliser le travail au black. Mais bon, en même temps, si c'est un chômeur à indemniser de moins et des taxes de plus qui rentrent, le tout sans trop de dégâts sur les artisans ou autres entreprises de services, pourquoi pas? Pour ce qui est de la viabilité de ces structures et de l'impact sur les autres types d'entreprises des secteurs concernés, de toute façon, il va falloir attendre un peu. Le statut existe depuis le 1er janvier 2009, alors ne mettons pas la charrue avant les œufs.


Loïc

EDIT: d'ailleurs, ça ne concerne pas que les entreprises de services :wink: Je peux aussi monter une auto-entreprise de FL, de fabriquant de meubles, d'éleveur de porcs, etc. Activités commerciales plafonnées à 80 000€ de CA annuel, activités de services plafonnées à 32 000€ de CA annuel.
Joich
 
Messages: 1132
Inscription Forum: 11 Fév 2004 18:33
Localisation: France d'en dessous
  • offline

Message » 09 Juin 2009 18:49

Je pourrai demander a ma femme ce soir pour les trucs sur les formations etc...c'est dans sa branche de compétence ;)


(parce qu'il me semble aussi qu'il faut faire les trucs rapidement parce qu'en fin d'année, il y a des mesures qui vont disparaitre dans la formation adultes :roll: )
Kolian
 
Messages: 8541
Inscription Forum: 14 Nov 2005 12:57
  • offline

Message » 09 Juin 2009 18:50

80k€ faut en vouloir dans du commerce pour "vivre" ...
Kolian
 
Messages: 8541
Inscription Forum: 14 Nov 2005 12:57
  • offline

Message » 09 Juin 2009 18:54

Kolian a écrit:80k€ faut en vouloir dans du commerce pour "vivre" ...


C'est pour ça que malgré tout, la concurrence déloyale, elle est limitée. Comme je disais, si tu prends le plafond affecté aux services, tu es à 32 000€, que tu divises par deux en étant TRES optimiste pour obtenir ton bénéfice réel, ce qui te laisse 1330€ par mois. Compte tenu des 80 heures que tu as passées au boulot et des risques que tu prends (car il y n'y a pas d'activité professionnelle sans risque), c'est pas cher payé :lol: Non, je vois vraiment ça comme un tremplin, mais en aucun cas une possibilité de faire une activité principale pérenne.

Je pourrai demander a ma femme ce soir pour les trucs sur les formations etc...c'est dans sa branche de compétence ;)

Merci, c'est sympa :wink:


Loïc
Joich
 
Messages: 1132
Inscription Forum: 11 Fév 2004 18:33
Localisation: France d'en dessous
  • offline

Message » 09 Juin 2009 19:06

En tout cas, chapeau bas, Joich. Se remettre en cause de manière aussi radicale mérite le respect et je te souhaite sincèrement de réussir même si ce n'est pas facile.
:wink:
papinova
 
Messages: 1268
Inscription Forum: 08 Aoû 2006 17:46
Localisation: toulouse
  • online

Message » 09 Juin 2009 19:25

papinova a écrit:En tout cas, chapeau bas, Joich. Se remettre en cause de manière aussi radicale mérite le respect et je te souhaite sincèrement de réussir même si ce n'est pas facile.
:wink:


Je pars sur une remise en question tous les 5 ans environs :lol:

Prof: 5 ans. Bilan: j'adore le métier, j'ai plus de mal avec les profs, et je conchie l'orientation pédagogique que le ministère nous fait prendre.

Projet actuel: formation/salariat/montage d'une entreprise de rénovation/coulage d'une entreprise de rénovation: entre 5 et 10 ans.

Projet suivant: montage d'une entreprise de petits pots bio de fruits et légumes (expérience: j'en ai fait pendant 1 an pour mon fils avec un cuiseur vapeur 8) :lol: )/coulage d'une entreprise de petits pots bio: 5 ans à nouveau

Projet suivant: création d'un bar/salle de jeux pour les parents et les enfants, avec soirées discussions, débats autour de l'éducation, du développement durable, etc. Montage et coulage du projet: 5 ans.

Bref, j'ai du boulot pour les 15/20 ans à venir :mdr:


Loïc
Joich
 
Messages: 1132
Inscription Forum: 11 Fév 2004 18:33
Localisation: France d'en dessous
  • offline

Message » 10 Juin 2009 7:05

Kolian a écrit:Au final, on sait toujours pas quel status perndre pour faire toute sorte de travaux chez le particulier en tant qu'auto entrepreneur...Deviens gigolo, ca sera plus rentable :lol:


homme à tout faire existe en Belgique
pirotess
 
Messages: 459
Inscription Forum: 16 Avr 2003 21:20
Localisation: Casteau
  • offline

Message » 10 Juin 2009 7:11

les auto entrepreneurs existent en Belgique depuis longtemps, on appelle ça les activités complémentaires.

niveau impôt, un AC est toujours plus imposée car les revenus viennent en plus de l'activité de salarié, on part directe sur du 50%.

sinon, je trouve que c'est une bonne chose pour lancer quelque chose sans prendre des risques inconsidérés.

bonne m****
pirotess
 
Messages: 459
Inscription Forum: 16 Avr 2003 21:20
Localisation: Casteau
  • offline

Message » 10 Juin 2009 8:50

Bon, j'ai demandé a ma femme pour plus d'info...Il y a malheureusement pas de système miracle.

En fait, quelques pistes. Passer un CAP en candidat libre, mais voir si il y a pas une obligation de faire un stage pour valider son diplome
Trouver un employeur pour être pris en formation diplomante ( de l'alternance grosso modo )

Et puis c'est a peu pres tout.

De toute manière, tout passe plus ou moins par pole emploi ( même le financement via ASP anciennement CNASEA )....Bon l'idéal serai tout de même d'etre salarié pour se faire financer une formation via le fongecif...mais il me semble pas que ca soit possible dans le cas de loic...Bref, bon courage avec le pole emploi :-?
Kolian
 
Messages: 8541
Inscription Forum: 14 Nov 2005 12:57
  • offline

Message » 10 Juin 2009 8:52

pirotess a écrit:
Kolian a écrit:Au final, on sait toujours pas quel status perndre pour faire toute sorte de travaux chez le particulier en tant qu'auto entrepreneur...Deviens gigolo, ca sera plus rentable :lol:


homme à tout faire existe en Belgique


Cela existe aussi en France. Au niveau de la loi, c'est "homme toutes mains". Le problème, c'est qu'il n'y a pas vraiment de liste de ce qu'on peut mettre dedans. Personnellement, j'aimerais associer une partie services de bricolages et une partie services de formation (c'est ma base: je suis prof, enseigner, je sais faire). Avec d'autres activités ponctuelles et ciblées (par exemple proposer des photos d'objets en vue d'une mise en vente, vu que quand on achète une bagnole, un appart ou autre sur Internet, on aimerait bien voir à quoi il/elle ressemble avant de se lancer). Mais ça semble coincer au niveau des demandes d'agrément (qui permettent au client de déduire 50% des sommes facturées de leurs impôts) et au niveau des assurances pro, c'est la zone. Le plupart ne sont pas encore adaptées à ce nouveau statut d'auto-entrepreneur, et comme elles ne proposent que des pack, pas de contrats personnalisés, dès que tu sors d'une activité bien cadrée (assurance maçon, assurance chauffeur de taxi, etc.), tu l'as dans ton ptit cul.

Du coup, j'aurais aimé prendre un rendez-vous dans un centre de formalité des entreprises pour qu'un gars qui connaît la chose puisse répondre à mes questions, mais ce n'est pas possible. La seule source d'infos, c'est le net. Je te laisse imaginer les contradictions :-?

Après, si je demande sur le forum, c'est aussi et surtout pour avoir des retours d'expérience de personnes qui se sont lancées. Pour les réponses à mes questions, elles ne seraient pas moins contradictoires ici qu'ailleurs :wink:


Loïc
Joich
 
Messages: 1132
Inscription Forum: 11 Fév 2004 18:33
Localisation: France d'en dessous
  • offline


Retourner vers Bla bla et Home-Cinema

 
  • Articles en relation
    Dernier message