Modérateurs: Staff Home-Cinéma, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

La calibration Chromapure pas à pas

Message » 23 Fév 2012 20:24

ok, si je comprends bien, c'est différent que sur PC, il n'y a pas de conversion de profil (même par le scaler).
Sur PC, je pars d'une photo avec un certain profil, disons AdobeRGB, puis l'ouvre dans LR sous ProphotoRGB. Le logiciel convertit le profil pour l'adapter à l'espace de couleur choisi. Puis je l'imprime avec une conversion vers le profil de l'imprimante. Même si la réalité est un peu différente de la théorie, on conserve bien les données couleur originales du fichier.

En vidéo, si j'ai bien compris:
- le support a un profil différent selon qu'il est SD ou HD (REC709 dans ce cas).
- le lecteur lit le fichier, soit en se calant sur le profil supposé du support, soit en utilisant un profil choisi par l'utilisateur (normalement, la première option est la plus logique)
- ça passe par le scaler qui applique une calibration pour le profil choisi sur le diffuseur, mais sans conversion du profil du support (donc grosse différence par rapport au PC).
- le diffuseur projette l'image dans son espace optimisé, mais pas forcément adéquat vis-à-vis de la source. Si on fait tout en REC709, on peut espérer un très bon résultat, mais sur une source SD, je m'interroge sérieusement.
Bobor
 
Messages: 1266
Inscription: 01 Avr 2002 2:00
Localisation: Le sud!
  • offline

Annonce

Message par Google » 23 Fév 2012 20:24

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 23 Fév 2012 20:32

Tu soulève indirectement un autre problème, calibrer sur plusieurs gamut et passer de l'un à l'autre suivant la nature du programme.

Avec un Radiance on peut le faire.
Le DUO fait plus simplement une sélection de gamut dans son profile input et output.
Par contre que deux mémoires de CMS ce qui limite les customisations.

Sur un diffuseur on peut jongler avec les mémoires, mais cela impose une sélection manuelle.
Avatar de l’utilisateur
jacko
Administrateur Suppléant de l'Association & Relations PROs
Administrateur Suppléant de l'Association & Relations PROs
 
Messages: 33526
Inscription: 12 Juin 2002 12:45
Localisation: Antibes
  • offline

Message » 23 Fév 2012 20:42

Merci pour toutes vos precisions.
Je les integrerai quand je pourrais. Je vais deja faire le squelette central.
Patlezinc
 
Messages: 2854
Inscription: 11 Juin 2006 9:24
  • offline

Message » 23 Fév 2012 20:53

Donc, on est d'accord qu'il n'y a pas de conversion de profil. Logiquement, il faudrait que la chaine soit sur le même profil, ce qui n'est pas possible quand on a plusieurs sources avec des gamuts différents.
2 mémoires sur le DUO, pour la même entrée? Est-il capable d'identifier le gamut en entrée pour appliquer le bon CMS? (j'en doute très fortement, mais le DUNE le faisant sur la nature de la source, pourquoi pas).

Sinon, au mieux, on peut optimiser pour les sources HD avec du REC709 et espérer ou faire de nombreux essais pour les sources non REC709.

Et comme j'ai un VP Sony HW20 dont les fonctions sont plus marketing qu'autre chose, il est encore plus difficile de s'y retrouver. Pour l'espace de couelur, j'ai par exemple xvColor dont on ne sait pas trop s'il est actif car c'est un mode a priori propriétaire, et espace de couleur qui est soit normal (sRGB) soit large. Il n'a donc pas les dénominations du monde vidéo. A côté de ça un mode RCP pour adapter l'image à ses souhaits :D

J'aimerais vraiment voir ce que donnerait une calibration sur mon système, car sans conversion et sans conversion des couleurs du support vers la diffusion, j'ai sincèrement du mal à comprendre l'apport d'une calibration dans ces circonstances (hormis REC709 sans vraiment savoir s'il y a un réglage qui correspond à ça sur mon VP).
Bobor
 
Messages: 1266
Inscription: 01 Avr 2002 2:00
Localisation: Le sud!
  • offline

Message » 24 Fév 2012 0:01

Le DUO peut se caler sur plusieurs type de profiles et les faire correspondre en sortie ou les modifier.
Il y a un mode automatique bien entendu.
Cet outil est par entrée et par type de signal vidéo, le DUO ayant une gestion de mémoire automatique par entrée et par type de signal.

Par contre il n'y a que deux mémoires de CMS en sortie et il faut les sélectionner manuellement (mémoires ISF).

On ne peut donc corriger que sur la base de deux gamut.
Avatar de l’utilisateur
jacko
Administrateur Suppléant de l'Association & Relations PROs
Administrateur Suppléant de l'Association & Relations PROs
 
Messages: 33526
Inscription: 12 Juin 2002 12:45
Localisation: Antibes
  • offline

Message » 24 Fév 2012 1:24

Euh là, j'ai pas tout compris :D
Disons que sur une entrée HDMI, j'ai un DUNE, qui peut lire du DVD ou du BR (donc 2 gamuts différents). Le DUO va-t-il appliquer, automatiquement, le profil (espace de couleur) le plus adapté en fonction du signal en entrée (l'entrée étant commune entre SD et HD)? Le DUNE par exemple n'utilise pas le même espace de couleur selon que le film est SD ou HD.

D'un autre côté, la mire chromapure est sur BR et donc le lecteur sortira a priori avec un espace type REC709. Pour faire une calibration spécifique DVD, il faudrait forcer le profil "DVD" (je n'ai plus le code en tête) dans la DUNE (ce qui est possible).

Pour résumer:
- il est possible de faire un profil REC709
- avec les BR: le support est en REC709, le lecteur applique cet espace de couleur, le DUO ajuste le VP à cet espace grâce à la calibration. Tout va bien.
- avec les DVD: la chaine étant calibrée en REC709, il y aura un décalage car le support n'est pas en REC709 ET il n'y a pas de conversion d'espace de couleur *. Qui plus est, il faudrait forcer le lecteur à appliquer un mauvais espace de couleur (REC709 sur source SD) afin de respecter les réglages pris lors de la calibration.
Du coup, je suis un peu sceptique sur cette calibration pourtant plébiscitée. J'aimerais franchir le pas, mais je vois mal comment techniquement cela peut fonctionner sur des sources SD ou pire si cela ne dégrade pas le rendu final.

(*): sur ce point j'ai un doute. Le lecteur peut être configuré en auto/REC709/espace SD. Qu'est-ce que le lecteur fait en réalité? N'est-ce pas justement une conversion?
Bobor
 
Messages: 1266
Inscription: 01 Avr 2002 2:00
Localisation: Le sud!
  • offline

Message » 24 Fév 2012 8:36

Bobor a écrit:Euh là, j'ai pas tout compris :D
Disons que sur une entrée HDMI, j'ai un DUNE, qui peut lire du DVD ou du BR (donc 2 gamuts différents). Le DUO va-t-il appliquer, automatiquement, le profil (espace de couleur) le plus adapté en fonction du signal en entrée (l'entrée étant commune entre SD et HD)? Le DUNE par exemple n'utilise pas le même espace de couleur selon que le film est SD ou HD.
Pour l'espace de couleur , le duo va ce caler sur les reglages effectué à chaque sortie differente,c'est à dire pour une source sd , si on à appliqué prealablement un espace de couleur 601 , et une source HD un espace de couleur 709 , le duo va le faire automatiquement.
Pour le gamut , il va falloir le faire manuellement sur les sorties isf


D'un autre côté, la mire chromapure est sur BR et donc le lecteur sortira a priori avec un espace type REC709. Pour faire une calibration spécifique DVD, il faudrait forcer le profil "DVD" (je n'ai plus le code en tête) dans la DUNE (ce qui est possible)
tu prend un dvd de mire comme celui hcfr qui est en sd

jacko , reprend moi si j'ai faux

La configuration dans mon profil


oppo/lumagen/marantz/nad/klipsch/jvc
Avatar de l’utilisateur
superduke
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2950
Inscription: 11 Sep 2005 19:06
Localisation: sur mon île
  • offline

Message » 24 Fév 2012 8:43

Ok, quelle différence fais-tu entre "espace de couleur" en entrée et "gamut" en sortie?
Vu comme ça (on me basant sur ce que je connais en photo/ICC), je comprends:
- le DUO "attribue un profil" en entrée.
- le DUO "convertit au profil du VP" en sortie
Ce qui dans ce cas, rendrait la calibration cohérente. Et si c'est bien une conversion, il n'y a pas lieu de faire 2 profils selon la source. Le résultat doit être quasi identique.

EDIT: en fait non pour la deuxième étape. En réalité, pour plus de logique puisqu'on calibre pour un espace de couleur donné:
- le DUO "attribue un profil" en entrée de manière automatique. Le DUNE doit donc être réglé sur auto pour conserver le profil cohérent avec la source en entrée et l'envoyer avec le profil attendu en entrée du DUO.
- le DUO "convertit au profil fixé lors de la calibration" en sortie. Par exemple REC709.
- le VP (je pense que cela dépend des VP) convertit vers son profil de diffusion (revient à ce que disait jacko plus tôt, calibrer la source plutôt que la chaine complète) ou possède un espace de couleur fixé. Et il faut connaitre les caractéristiques du VP pour connaitre l'espace de couleur du VP selon les réglages pour calibrer en conséquence.
Pour le HW20, dans la documentation, l'espace de couleur "normal" est donné pour être proche du sRGB, mais après recherches sur HCFR, il serait proche du REC709. Donc idéalement, il faut choisir un profil qui colle à l'espace de couleur du VP (a priori REC709 dans ce cas avec espace de couleur "normal" et non "large").
Calibrer la source consisterait dans ce processus à définir l'espace de couleur du VP (par exemple normal) et lors de la calibration de la chaine, sélectionner dans chromapure ce dit profil au lieu de REC709 par défaut pour avoir une chaine totalement calibrée. Quid: comment réaliser cette étape?
Bobor
 
Messages: 1266
Inscription: 01 Avr 2002 2:00
Localisation: Le sud!
  • offline

Message » 24 Fév 2012 9:22

Bobor a écrit:sélectionner dans chromapure ce dit profil au lieu de REC709 par défaut pour avoir une chaine totalement calibrée. Quid: comment réaliser cette étape?


Les options Chromapure permettent de sélectionner le gamut cible parmis des gamuts prédéfinis et connus.

Si tu dois calibrer sur un gamut hors norme il faut commencer par sélectionner le gamut "réduit" qui s'en rapproche le plus.
On suppose que le blanc est déjà calibré à D65.
Il faut alors raisonner en terme d'axe et chercher à aligner les primaires (et secondaires si possible) sur l'axe partant du blanc vers chaque composante (cf CIE). L'opération n'est pas forcément simple.
Bien entendu il n'est pas possible de le faire en auto-calibration à moins que Chromapure évolue et ajoute un éditeur de gamut cible.

Pour bien calibrer un diffuseur il faut toujours commencer par faire un diagnostique des presets.
Ainsi on sait à quoi ils correspondent et cela permet de partir sur les bonnes bases.
Surtout ne pas se fier aux notices !
Par exemple sur le Sony 95ES.
L'espace normal est donné pour du REC709 et c'est pas trop faux.
L'espace étendu 2 donné pour le cinéma numérique donc logiquement DCI.
En fait après mesure l'espace étendu 3 correspond au DCI ! L'espace 2 est trop réduit.
Avec un CMS et un gamut preset on ne peut dépasser pas les marques sur le CIE, il faut donc partir de plus large pour réduire ou être au plus proche.
Toujours mon exemple du 65VT30, le gamut est quasi parfait en REC709 sur le gamut normal sauf les luminances qui sont excessives.
Il suffit donc de partir de ce preset et de réduire les luminances, les saturations et teintes demandent peu d'ajustement en comparaison.
Dans ce cas si l'ajustement du gamut rend un image trop terne on peut revenir sur le preset et ne pas y toucher ou tricher et redonner de la luminance par composante.
C'est aussi une méthode pour le JVC X7 qui manque de pêche.
Pour éviter une trop grosse perte de pêche suite à la calibration on va se contenter de sélection le gamut preset le plus adapté.

Il n'y a donc pas de règle universelle, il faut réfléchir au cas par cas en tenant compte de l'environnement !
Il est évident qu'un projo faible en lumens dans une salle dédiée sur un écran de taille raisonnable ne se calibrera pas de la même manière que dans une salle non dédiée avec un écran plus grand etc.
Avatar de l’utilisateur
jacko
Administrateur Suppléant de l'Association & Relations PROs
Administrateur Suppléant de l'Association & Relations PROs
 
Messages: 33526
Inscription: 12 Juin 2002 12:45
Localisation: Antibes
  • offline

Message » 24 Fév 2012 10:46

ok, je commence à avoir les idées claires. Là encore pour bien comprendre la démarche:
- 1ère phase : essayer de faire coller le réglage du VP au plus proche du gamut cible (prenons REC709)
=> trouver les réglages qui s'en rapprochent le plus (exemple espace de couleur normal ou large sur HW20)
=> faire des mesures de diagnostic avec une cible diffusée par le DUO (et non le lecteur) + mesures
=> ajuster les réglages puis de nouveau mesures pour coller au REC709 attendu. On comprend bien que des ajustements et des tâtonnements sont nécessaires pour cette phase et que l'environnement entre en jeu.
La référence est donc la cible diffusée par le DUO et le résultat donné par les mesures.

- 2ème phase: calibrer la chaine
=> appliquer les réglages sur le VP trouvés en phase 1 qui se rapprochent le plus du gamut cible (REC709 ici)
=> cible diffusée en entrée de chaine (le lecteur, DUNE pour mon cas)
=> mesures
=> création de profil puis export dans le DUO

Lecture des films:
- le lecteur ou le DUO attribut un profil en accord avec la source (SD/HD...)
- le DUO (ou autre CMS) convertit cette source dans l'espace de couleur REC 709
- le VP, réglé au plus proche de l'espace REC 709 (phase 1) diffuse la source comme l'a voulu le réalisateur

Nota: on passe par du REC 709 qui est normalement l'espace visé par les constructeurs dans les diffuseurs HC. Mais (si j'ai bien compris ton post précédent), si le VP/diffuseur est plus adapté à un autre profil, on peut utiliser ce profil (profil réduit). L'objectif est bien de convertir au plus près de l'espace de couleur réel du VP pour un réglage donné.

Si c'est correct, cela pourra servir éventuellement pour le tutorial :D
Bobor
 
Messages: 1266
Inscription: 01 Avr 2002 2:00
Localisation: Le sud!
  • offline

Message » 24 Fév 2012 12:03

Attention à ne pas confondre côté lexique.

La cible est l'objectif à atteindre, donc le gamut de référence (le gamma de référence, la température de couleur).
La mire de référence sert pour les mesures.

Avec un scaler on va statuer sur les schéma suivant :
Le scaler centralise et "met aux normes".
Il sert donc de référence, si il peuvent générer des mires alors on s'en servira.
En output on pourra alors le paramétrer parfaitement en vu de la calibration (résolution, fréquence, profile etc.).
Sous Chromapure on peut utilise le DUO et Les Radiance comme générateur de mire sans pour autant faire une autocalibration.
Dans cette optique on simplifie bien les choses.
Les mires sont garanti aux normes comme sur un générateur de mire dédié.
On calibre donc par rapport au scaler. Scaler paramétré par chromapure suivant la cible sélectionnée.
Lorsque le diffuseur est calibré il est possible d'affiner avec le CMS du scaler.
On peut aussi faire une simple sélection de preset sur le diffuseur et corriger uniquement sur le scaler.
Au final il suffit de régler la source en mode natif et de corriger luminosité, contraste et décodage des couleurs (outil présent sur les Radiance).

Avec une source seule on passe tout par elle.
La calibration se réduit aux réglages du diffuseurs et ceux de la source.
Avatar de l’utilisateur
jacko
Administrateur Suppléant de l'Association & Relations PROs
Administrateur Suppléant de l'Association & Relations PROs
 
Messages: 33526
Inscription: 12 Juin 2002 12:45
Localisation: Antibes
  • offline

Message » 24 Fév 2012 18:48

oups, j'ai maladroitement confondu mire et cible :oops:



jacko a écrit:Attention à ne pas confondre côté lexique.

La cible est l'objectif à atteindre, donc le gamut de référence (le gamma de référence, la température de couleur).
La mire de référence sert pour les mesures.

Avec un scaler on va statuer sur les schéma suivant :
Le scaler centralise et "met aux normes".
Il sert donc de référence, si il peuvent générer des mires alors on s'en servira.
En output on pourra alors le paramétrer parfaitement en vu de la calibration (résolution, fréquence, profile etc.).
Sous Chromapure on peut utilise le DUO et Les Radiance comme générateur de mire sans pour autant faire une autocalibration.
Dans cette optique on simplifie bien les choses.
Les mires sont garanti aux normes comme sur un générateur de mire dédié.
On calibre donc par rapport au scaler. Scaler paramétré par chromapure suivant la cible sélectionnée.

Jusque là, je comprends bien et c'est en gros ce que j'avais résumé dans mon post. Enfin je crois.
Le scaler sert de référence, et avec les mesures sur la mire du scaler, on va pouvoir régler le diffuseur pour la cible sélectionnée.
=> jouer sur les réglages du VP et de la sortie du scaler, mesures sur la mire à l'appui.
Donc on est d'accord sur ce point (ou plutôt j'ai bien compris cette étape).


Lorsque le diffuseur est calibré il est possible d'affiner avec le CMS du scaler.

Là, on attaque la seconde étape que j'ai précisée dans mon post précédent. L'idée est de calibrer la chaine après avoir un VP correspondant au mieux à la cible visée. C'est à l'issue de cette étape qu'on va pouvoir exporter la "fonction de transfert" dans le scaler.

On peut aussi faire une simple sélection de preset sur le diffuseur et corriger uniquement sur le scaler.
Au final il suffit de régler la source en mode natif et de corriger luminosité, contraste et décodage des couleurs (outil présent sur les Radiance).

Avec une source seule on passe tout par elle.

C'est là que je ne suis plus. A mon sens, l'étape 1 (donc diffuseur seul) est essentielle avant d'attaquer la calibration car la calibration ne pourra rattraper un diffuseur mal réglé. Et la calibration s'entend (de mon expérience en photo :D ) de la source à la sortie. Donc la chaine complète. S'il y a plus de 2 sources pour un DUO, oui pour une calibration scaler seul.


La calibration se réduit aux réglages du diffuseurs et ceux de la source.


Au final, je crois qu'on dit maintenant la même chose (un grand merci, cela m'a permis de mieux appréhender la démarche en vidéo :thks: ). Enfin je crois :lol:
Bobor
 
Messages: 1266
Inscription: 01 Avr 2002 2:00
Localisation: Le sud!
  • offline

Message » 25 Fév 2012 11:03

Si tu n'as pas de générateur de mire (dédié ou scaler) le lecteur (la source) servira à lancer les mires.
C'est l'exemple d'une chaîne courte.
Dans ce cas la référence est la source.
La calibration se fait sur le projo par rapport à la source (cas classique en fait et suivant les recommandations ISF).

A retenir :
La stratégie de calibration dépend donc de deux facteurs : le diffuseur et la chaîne vidéo.

Toujours calibrer un diffuseur rodé, c'est valable pour les projo et à priori encore pour les plasma.
Il faut donc attendre dans les 300-500 sur un projo, je ne sais pas sur un plasma.
Toujours calibrer dans l'environnement et en condition optimum.
Il faut mesurer face à la toile car celle-ci est rarement neutre.
Bien savoir comment placer la sonde (elles ne sont pas toute du même niveau, la sensibilité de la sonde est un indice sur la distance à laquelle on peut la placer).

Ensuite il faut pratiquer et encore et encore pour acquérir une bonne expérience de terrain.

A terme bien s'informer sur la périodicité de ré-étalonnage de la sonde pour quelle soit toujours exacte côté mesures.
Avatar de l’utilisateur
jacko
Administrateur Suppléant de l'Association & Relations PROs
Administrateur Suppléant de l'Association & Relations PROs
 
Messages: 33526
Inscription: 12 Juin 2002 12:45
Localisation: Antibes
  • offline

Message » 25 Fév 2012 11:18

J'ai l'impression que tu préconises l'affichage de la mire depuis le scaler, donc en shuntant une partie de la chaine vidéo alors que mes connaissances me poussent à calibrer l'ensemble de la chaine.
Si je calibre une imprimante, je calibre à partir du logiciel qui va effectivement imprimer. Et mon expérience me pousse à dire que c'est essentiel.
Bobor
 
Messages: 1266
Inscription: 01 Avr 2002 2:00
Localisation: Le sud!
  • offline

Message » 25 Fév 2012 11:28

Bobor a écrit:J'ai l'impression que tu préconises l'affichage de la mire depuis le scaler, donc en shuntant une partie de la chaine vidéo alors que mes connaissances me poussent à calibrer l'ensemble de la chaine.
Si je calibre une imprimante, je calibre à partir du logiciel qui va effectivement imprimer. Et mon expérience me pousse à dire que c'est essentiel.


Avec un scaler il est préférable de calibrer d'abord le couple scaler-diffuseur puis ensuite la chaine source-scaler-diffuseur. Comme l'a expliqué jacko plus-haut une fois le couple scaler-diffuseur calibré (donc au plus proche de la norme) il suffit de faire quelques ajustements au niveau de la source si jamais elle n'est pas neutre (lumière, contraste, sharpness) ou du scaler (recommandé).

La configuration dans mon profil


Performances Home Cinema, blog sur le home cinema et la calibration : CLIQUEZ ICI
alex_t
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 10463
Inscription: 29 Oct 2005 23:04
Localisation: Ile-de-France, 77
  • offline


Retourner vers Les logiciels de calibration

 
  • Articles en relation
    Dernier message