Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 22 invités

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

Demolition Man (FR)

Message » 22 Sep 2013 23:41

Image
Demolition Man - Marco Brambilla


Warner, 2011 (FR)
BD-50, Zone Free
2.40, couleurs
1080p, AVC, débit vidéo moyen : 19945 kbps
English / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 3704 kbps / 24-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
French / Dolby Digital Audio / 5.1 / 48 kHz / 640 kbps / DN -4dB
STF, STA, amovibles

En voilà une jolie surprise. Malgré un disque pas vraiment optimisé et un débit vidéo moyen assez limite (presque 20 Mbps, typique de chez Warner qui semble payer le débit au Mbps), le Blu Ray part soit de matériel récent, soit très bien conservé. En effet, si on pourra trouver évidemment de nombreux plans tirés de trucages d'époque assez limités en détails, ainsi que d'autres à la mise au point discutable, le gros du film possède une image qui ne fait pas son âge : détaillée, très stable, et joliment contrastée et saturée, sans post processing inutile. On retrouve donc un joli grain cinéma bien conservé, ainsi qu'une patine pellicule très naturelle. Les seules scènes ostensiblement en retrait sont probablement les quelques scènes d'action nocturnes, chargées en grain, et globalement moins définies.

Image

C'est à peu près le même constat sur la VO 5.1. Plutôt dynamique, bien que très brouillonne par rapport aux standards actuels, celle ci manque cependant de reprise dans les basses, sous-utilisant le caisson. Aussi, le champ sonore est plutôt frontal, même si la musique, ainsi qu'une poignée d'effets sonores durant les scènes d'action, utilise tant que possible les enceintes arrière. Dans l'ensemble cependant, même si l'on aurait aimé avoir une plus grande spatialisation, la piste 5.1 soutient plutôt bien l'action à l'écran.

Image : 8.5/10
Son (VO) : 8/10
Film : 8/10
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4777
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Annonce

Message par Google » 22 Sep 2013 23:41

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Battlestar Galactica : Blood And Chrome (FR)

Message » 22 Sep 2013 23:41

Image
Battlestar Galactica : Blood And Chrome - Jonas Pate


Universal, 2013 (FR)
BD-50, Zone Free
1.78, couleurs
1080p, AVC, débit vidéo moyen : 25126 kbps
English / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 2033 kbps / 16-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 16-bit)
French / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 1988 kbps / 16-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 16-bit)
STF, STA, amovibles

Battlestar Galactica n'a jamais été pensé pour posséder une jolie image, et Blood & Chrome ne fait pas exception à cela. Cependant, contrairement à la série mère, B&C a été conçu intégralement sur fond vert, ce qui aura permis à l'équipe technique tous les délires du monde. Et, en un mot comme en mille, mal leur en aura pris, car la patine visuelle de B&C est tout simplement hideuse. Blindée de lens flares (à côté de ça, JJ Abrams est un enfant de chœur), d'effets de flous, de CGI pas toujours finis, d'un grain très fluctuant (de très prononcé à... oublié), l'image est de celle qui passe ou qui casse.
L'image est donc logiquement limitée par le parti-pris visuel du show, mais on peut décemment supposer que le rendu du disque est fidèle aux intentions originales même si on peut noter quelques apparitions de légers défauts de compression, ainsi que des noirs pas toujours au top. Cependant, la plupart des plans (les moins mouvementés, en général) s'en sortent très bien, avec un joli niveau de détails, des couleurs bien rendues et un contraste souvent bien gérés.

Image

La partie sonore, par contre, est beaucoup plus directe à évaluer, et se situe dans la lignée de la série, à ceci près que Blood & Chrome est beaucoup plus orienté action. La conséquence, c'est une piste très efficace, dotée de très nombreuses séquences permettant à tous les éléments habituels de s'exprimer pleinement : les tirs et explosions alimentent le caisson de basses pour un punch immédiat tandis que les Vipers passent d'une enceinte à une autre, la musique percussive de Bear McCreary envoie du bois aussi, tandis que les dialogues restent bien incorporés à tout cela. Si l'image semble avoir été finie à la va-vite, rien ne laisse supposer cela pour le son.

Notons aussi que Universal, dans la lignée de la série mère, propose la VF en DTS HD MA 5.1 16-bit. En zappant rapidement, le rendu semble identique à la VO. Par contre, le disque US possédait une VO quantifiée en 24-bit. Elle est ici downgradée à du 16-bit. La série mère possédait bien une VO 24-bit dans le magnifique (on ne le dira jamais assez) coffret FR.

Enfin, si les 2 modules de bonus du disque US sont repris (30 min de scènes coupées, et 30 min sur les effets spéciaux), les menus présents dans différentes langues sur le disque FR utilisent le menu pourri Universal à base d'icônes (une étoile pour les bonus, un haut parleur pour le menu des langues, etc)... Le disque US, lui, proposait une menu textuel classique et beaucoup plus pratique.

Image : 8/10
Son (VO) : 9/10
Film : 5/10


Comme je l'écrivais, donc, c'est moche. C'est pas juste moche, c'est hideux, tellement hideux que je me suis demandé quel est l'abruti que s'est dit que c'était une bonne idée. Tourner en fond vert, pourquoi pas, d'autres l'ont fait avant avec des résultats parfois très intéressants (j'ai notamment un excellent souvenir de Sky Captain), mais là, c'est pourri par une tonne de traficotages visuels, dont une quantité innommable de lens flares qui remplissent tellement l'écran qu'il est parfois difficile de visualiser ce qu'il y a derrière les lens flares.

Et tout ça pour quoi ? Pour pas grand chose, en fait, tant Blood & Chrome n'a rien à raconter. On ne peut qu'être déçu tant Edward James Olmos a fait de William Adama un personnage iconique sur lequel B&C n'arrive pas un seul instant à capitaliser. Tout parait complètement superficiel, débile et téléphoné, comme si BSG avait été rabaissé 10 niveaux plus bas. Que ce soit plus orienté action, pourquoi pas. Certains épisodes de la série mère l'était aussi, et ça n'a jamais gêné, mais ici, le souci c'est qu'en dehors de ces séquences (qui sont plutôt bien foutues et dans la lignée de la série mère d'ailleurs), il n'y a pour ainsi dire rien d'intéressant, tant les personnages sont vides d'épaisseur, et prévisibles au possible.

En l'état, c'est donc assez triste que l'on termine B&C, triste de voir que les gens derrière ce truc n'ont visiblement rien compris de ce qui faisait la force du show, et ont donc compilé toutes les pires idées en 1h30 : la patine visuelle crados devenue simplement hideuse, des amitiés guerrières devenues dignes de Top Gun, et un niveau intellectuel proche d'un Transformers.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4777
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Nous ne vieillirons pas ensemble (FR)

Message » 22 Sep 2013 23:43

Image
Nous ne vieillirons pas ensemble - Maurice Pialat


Gaumont, 2013 (FR)
BD-50, Zone Free
1.66, couleurs
1080p, AVC, débit vidéo moyen : 28863 kbps
French / DTS-HD Master Audio / 1.0 / 48 kHz / 885 kbps / 16-bit (DTS Core: 1.0 / 48 kHz / 768 kbps / 16-bit)
STF, STA, amovibles

Avec leurs excellentes images et leurs quantités industrielles de bonus (ici 75 min inédites en HD + la totalité des bonus DVD pour un total de 2h05 de bonus), Gaumont peut être fier de leurs 6 sorties HD Pialat, et Nous ne vieillirons pas ensemble ne dérogera certainement pas à la règle.

Malgré un habituel, mais ici extrêmement léger, dégrainage qui se voit uniquement dans une poignée de scènes en basse luminosité, le transfert HD est résolument excellent. Que ce soit les détails sur les vêtements ou les visages, l'ensemble possède une très belle résolution et un piqué très naturel. L'ensemble est très stable, et vierge de toute salissure, poussière ou rayures. La palette chromatique du film est terne, et limite donc le punch des couleurs, mais régulièrement, une jolie saturation se fait sentir, notamment sur les nombreuses tenues de Marlène Jobert.

[img]http://uppix.net/x64SjZs.jpg[/note][img]http://uppix.net/KiHc0Us.jpg[/note]

Côté son, comme souvent, la piste fait son âge au niveau des dialogues, pas toujours impeccablement intelligibles. Pour le reste, la piste est propre et sans souffle, mais globalement peu remarquable.

Image : 8.5/10
Son : 7.5/10
Film : 8.5/10
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4777
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

La Notte (UK)

Message » 22 Sep 2013 23:43

Image
La Notte (La nuit) - Michelangelo Antonioni


MoC, 2013 (UK)
BD-50, Zone B
1.85, N&B
1080p, AVC, débit vidéo moyen : 34999 kbps
Italian / LPCM Audio / 1.0 / 48 kHz / 1152 kbps / 24-bit
STA, amovibles

Tirée d'une nouvelle restauration 4K, le Blu Ray de La Notte possède un excellent rendu global. Outre un contraste très bien rendu faisant justice à la photographie du film, la stabilité de l'image est très bonne, tout comme le niveau de détails, allant de au moins bon à excellent. L'image est notamment très propre, hormis quelques négligeables limites ci et là (quelques petites fluctuations de contraste, et un ou deux cheveux en bord de cadre), et permet un grand confort de visionnages, que ce soit lors des plans dans les rues de Milan ou dans ceux en intérieur. Tout cela combiné permet un upgrade HD notable.
A noter que contrairement à la précédente restauration, éditée en DVD, le film est ici présenté en 1.85, contre 1.66 précédemment. En comparant les 2 cadrages, le Blu Ray perd très légèrement en hauteur, mais gagne notablement sur les côtés.

Image

La Notte n'est certainement pas un film démonstratif, et la piste s'en ressent logiquement. Très centré sur les dialogues, le film est présentée ici avec une piste son très propre, sans souffle, et assez claire sur les dialogues même si ceux ci sont souvent un peu étouffés. La partie musicale jazzy dans le nightclub est probablement le meilleur moment sonore du film, ressortant grandement du reste de la bande son, avec une soudaine grande clarté. Hormis cette scène, le reste du film est assez peu remarquable côté sonore.

Image : 8.5/10
Son : 7.5/10
Film : -/10
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4777
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

The Blue Angel

Message » 22 Sep 2013 23:44

Image
The Blue Angel (Der blaue Engel / L'ange bleu) - Josef von Sternberg


MoC, 2013 (UK)
BD-50, Zone B
1.19, N&B
1080p, AVC

Version allemande (107 min) :
Débit vidéo moyen : 23999 kbps
German / LPCM Audio / 2.0 / 48 kHz / 1536 kbps / 16-bit
STA, amovibles

Version anglaise (104 min) :
Débit vidéo moyen : 23999 kbps
English / LPCM Audio / 2.0 / 48 kHz / 1536 kbps / 16-bit
Pas de sous-titres

Vu en version allemande uniquement

Comme de nombreux films de cette époque, difficile de juger objectivement la qualité de l'image présentée ici, parsemée de nombreux défauts et fortement limitée en détails. En vrac, on trouvera de nombreuses salissures et rayures, ainsi que des fluctuations immanquables de contraste, même s'il parait évident que la restauration effectuée a permis une homogénéisation et une stabilisation de l'image. Le niveau de détails varie de moyen à bon, avec certains plans sortant positivement du lot, notamment un bon nombre de plans sur Marlène Dietrich. Pour autant, l'ensemble du film possède un rendu très brut, d'un côté vierge de tout dégrainage, restauration destructive et autre, mais d'un autre très limité en terme de définition. Je ne sais pas si la différence entre le DVD et le BR est grande ou non, mais la patine très brute du film est probablement bien mieux rendue en HD, débarrassée de toute compression.
A noter que l'image du Blu Ray de chez Masters of Cinema est légèrement plus sombre que celle proposée aux USA par Kino, faisant très légèrement disparaître certains détails dans les zones sombres. Cependant, cela reste négligeable en mouvement.

Image

La piste son ne fait pas beaucoup mieux, avec un souffle très audible tout le long du film, une poignée de séquences promptes à la saturation, et des dialogues souvent étouffés. Evidemment, tout cela est à relativiser compte tenu de l'âge du film, mais il est évident que la piste n'est pas au niveau de ce qu'a pu donner des nettoyages extensifs comme ceux des films Universal Monsters, par exemple. A noter de grosses distorsions en toute fin de film.

Image : 7/10
Son : 6/10
Film : 8.5/10
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4777
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Les Enfants Loups, Ame et Yuki. BD fr, VOSTF stéréo.

Message » 23 Sep 2013 13:14

Image

Image
Image

Excellente image pour ce splendide dessin animé ! Contrairement à la plupart des animations japonaises (hors studio Ghibli), il n'y a pratiquement pas de postérisation du tout. En fait, il y en a sur une seule scène : un fondu d'une durée d'une seconde.
Les couleurs et les contrastes sont parfaitement équilibrés. Aucune déviation du noir dans les scènes sombres.

Les décors sont de vraies merveilles : extrêmement définis sans aucune exagération ou accentuation. Les ambiances de neige et de pluie sont rendues avec un réalisme saisissant. Le mouvement des nuages, le rendu des étoiles, les flocons de neige à contrejour... on voit que les responsables des décors ont longuement observé la nature (ou les photos de la nature pour ce qui est des étoiles : on dirait qu'elles sortent d'un reflex :mdr: ).
Le dessin des personnages est plus sommaire, ce qui vaut un demi-point en moins à la note globale.

Etrangement, le film est au format 16/9. C'est le format original d'après les caractéristiques techniques. On en va pas s'en plaindre !

Son
Image

Pas grand chose à dire, car je n'écoute qu'au casque, et de surcroît, le film ne comporte pas d'action spectaculaire. Je ne peux pas juger le rendu que cela donnerait sur une installation home cinéma.
Pio2001
Contributeur HCFR 2019
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 7057
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Infiltré

Message » 28 Sep 2013 12:24

Image

Année : 2013
Durée : 116 min
Réalisateur : Ric Roman Waugh
Acteurs : Dwayne Johnson, Barry Pepper, Jon Bernthal, Benjamin Bratt, Susan Sarandon

Le Blu-ray Disc :

- Format vidéo : 1080p24 (AVC) / [2.40]
- Pistes sonores : Anglais et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1. Français (Audio Description) Dolby Digital 2.0
- Sous-titres : Français. Français pour malentendants

• Image : Les petites baisses de régime en basse lumière (un peu de solarisations) ne sauraient encrasser ce transfert HD de haut niveau dont la précision du piqué, la minutie des détails, l’étalonnage des couleurs froides, les contrastes percutants et les noirs sans fioriture sont un plaisir permanent pour les yeux.
• Audio : Des pistes sonores amples et immersives dont la netteté des dialogues, la puissance de la balance frontale, le dynamisme des scènes mouvementées, la spatialisation du score d'Antonio Pinto, la richesse de la scène surround et le ramdam du caisson de basse sont jouissifs pour les oreilles.

- Région : B (France)
- Éditeur : Metropolitan Vidéo
- Date de sortie : 11 septembre 2013

>>> Critique complète <<<

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6387
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Fair Game

Message » 28 Sep 2013 12:31

Image

Année : 2010
Durée : 104 min
Réalisateur : Doug Liman
Acteurs : Naomi Watts, Sean Penn, Bruce McGill, Michael Kelly, Ty Burrell

Le Blu-ray Disc :

- Format vidéo : 1080i25 (AVC) / [2.35]
- Pistes sonores : Anglais et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1
- Sous-titres : Français imposés sur la VO

• Image : Malgré une définition variable (de bonne à très bonne) et deux ou trois plans souffrant de postérisation en basse lumière, ce transfert HD magnifie la colorimétrie froide du film et délivre des images ciselées, piquées, veloutées, contrastées et fluides que l'on doit à la caméra RedOne.
• Audio : Des pistes sonores qui se concentrent sur la scène avant avec la diffusion des dialogues mais dont la dynamique et la scène arrière (les balles qui sifflent) ne sont pas oubliées lors des rares scènes d'action.

- Région : B (France)
- Éditeur : TF1 Vidéo
- Date de sortie : 09 mars 2011

>>> Critique complète <<<

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6387
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Anna Karenine

Message » 28 Sep 2013 18:17

Image

Année : 2012
Durée : 129 min
Réalisateur : Joe Wright
Acteurs : Keira Knightley, Jude Law, Aaron Taylor-Johnson, Matthew MacFadyen, Domhnall Gleeson

Le Blu-ray Disc :

- Format vidéo : 1080p24 (VC-1) / [2.40]
- Pistes sonores : Anglais DTS-HD Master Audio 5.1 et Français (VFF) DTS 5.1
- Sous-titres : Français. Anglais pour malentendants

• Image : Un transfert HD éblouissant qui se dote d'une luminosité épatante, d'une définition ayant fière allure, d'une palette colorimétrique chatoyante et de contrastes saisissants, mais qui n'arrive pas à faire totalement oublier un piqué parfois bien trop doux même s'il s'agit d'un choix visiblement artistique.
• Audio : Des pistes sonores aussi sobres qu'endiablées (le prologue et les scènes de bal) aux dialogues fluides, à la scène centrale très généreuse, à la (fastueuse) musique de Dario Marianelli enveloppante et aux ambiances soigneusement spatialisées même si les canaux arrière sont quelquefois un peu délaissés.

- Région : B (France)
- Éditeur : Universal Pictures
- Date de sortie : 09 avril 2013

>>> Critique complète <<<

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6387
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Fast & Furious 6

Message » 01 Oct 2013 15:36

Image

Année : 2013
Durée : 130 min (version cinéma) / 131 min (version longue)
Réalisateur : Justin Lin
Acteurs : Vin Diesel, Paul Walker, Dwayne Johnson, Michelle Rodriguez, Luke Evans

Le Blu-ray Disc :

- Format vidéo : 1080p24 (AVC) / [2.35]
- Pistes sonores : Anglais DTS-HD Master Audio 5.1 et Français (VFF) DTS 5.1
- Sous-titres : Français. Anglais pour malentendants

• Image : Un transfert HD qui ne souffre d'aucune baisse de régime avec une précision chirurgicale, une définition renversante, une profondeur de champ d'enfer, une palette colorimétrique bien lustrée, des contrastes splendides, des noirs prodigieux et une compression exemplaire.
• Audio : Des pistes sonores ravageuses qui en ont sous le capot avec une dynamique ayant de la reprise, une spatialisation détonante, des surrounds sur-animés et des basses vrombissantes.

- Région : B (France)
- Éditeur : Universal Pictures
- Date de sortie : 24 septembre 2013

>>> Critique complète <<<

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6387
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Only God Forgives

Message » 02 Oct 2013 17:33

Image

Année : 2013
Durée : 90 min
Réalisateur : Nicolas Winding Refn
Acteurs : Ryan Gosling, Kristin Scott Thomas, Vithaya Pansringarm

Le Blu-ray Disc :

- Format vidéo : 1080p24 (AVC) / [1.85]
- Pistes sonores : Anglais et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1
- Sous-titres : Français imposés sur la VO

• Image : Un transfert HD sublime qui arbore une définition poussée, un piqué optimal, une profondeur de champ impressionnante, un étalonnage des couleurs parfait à la colorimétrie chaleureuse et flamboyante qui rend justice à la photographie onirique du film, des contrastes saisissants, des noirs d'ébène et un grain maîtrisé.
• Audio : Des pistes sonores atmosphériques et chiches en dialogues dont la spatialisation remarquable du score de Cliff Martinez qui résonne avec énergie sur l'ensemble des enceintes, la sollicitation de la scène arrière (lors de la diffusion des bruits sourds par exemple) et la rondeur des basses permettent de s'immerger pleinement dans l'univers étrange de l’œuvre.

- Région : B (France)
- Éditeur : Wild Side Vidéo
- Date de sortie : 02 octobre 2013

>>> Critique complète <<<

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6387
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Dead Shadows

Message » 06 Oct 2013 10:43

Image

Année : 2012
Durée : 76 min
Réalisateur : David Cholewa
Acteurs : Fabian Wolfrom, Blandine Marmigère, John Fallon

Le Blu-ray Disc : Image /// Image

- Format vidéo : 1080p24 (MVC) / [2.10]
- Pistes sonores : Français (VFF) et Allemand DTS-HD Master Audio 5.1
- Sous-titres : Allemand

• Image : Un transfert HD au rendu plus que variable où la définition, la netteté, la précision des couleurs, les contrastes et les noirs jouent au yoyo qualitatif, que les scènes soient éclairées ou non. C'est parfois beau mais aussi souvent moche !
• Audio : La VF (piste allemande non testée) est suffisamment claire et ample à l'avant pour profiter de cette petite péloche, mais le budget famélique de l'entreprise se ressent dans l'absence de présence à l'arrière et dans les bruitages grotesques des coups de poings, de pieds, de battes et de feu.
• La 3D : Une conversion allemande comme tant d'autres, c'est-à-dire foirée sur toute la ligne avec une fenêtre de profondeur minime, un détachement insignifiant et des débordements/jaillissements inexistants pour un résultat similaire aux conversions effectuées par certains diffuseurs vidéo.

- Région : B (Allemagne)
- Éditeur : Mad Dimension
- Date de sortie : 15 mars 2013

>>> Critique complète <<<

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6387
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Apartment 1303

Message » 06 Oct 2013 10:53

Image

Année : 2012
Durée : 82 min
Réalisateur : Michael Taverna
Acteurs : Mischa Barton, Rebecca De Mornay, Julianne Michelle

Le Blu-ray Disc : Image /// Image

- Format vidéo : 1080p24 (MVC) / [2.40]
- Pistes sonores : Anglais DTS-HD Master Audio 5.1 et PCM 2.0
- Sous-titres : Aucun

• Image : Un transfert HD sans vie et au rendu vidéo trop prononcé dont les détails, l'étalonnage des couleurs et les contrastes sont bien trop moyens pour une production si récente, surtout lorsque plusieurs plans souffrent de bruit vidéo.
• Audio : Une piste sonore HD 5.1 (PCM 2.0 non testée) de qualité aux dialogues clairs, à la spatialisation soignée (les sons étranges qui se déplacent d'une enceinte à l'autre), à l'ouverture frontale efficace et à la scène arrière bien prégnante.
• La 3D : En dehors du générique d'ouverture qui est réussi, voilà certainement la pire 3D native (à 90%) disponible actuellement dans le commerce. La fenêtre de profondeur est satisfaisante de jour mais plate lors des scènes sombres, la sensation de détachement et de volume est peu naturelle, et même si les débordements sont omniprésents et parfois bien poussés (les visages des acteurs et des éléments du décor), le peu de jaillissements (deux ou trois mouches et c'est tout), la gène visuelle occasionnée par de nombreux plans (comme si la 3D était parfois inversée !) et l'omniprésence de ghosting finissent de gâcher l'expérience.

- Région : B (Angleterre)
- Éditeur : Koch Media
- Date de sortie : 03 juin 2013

>>> Critique complète <<<

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6387
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

7 Psychopathes

Message » 06 Oct 2013 11:02

Image

Année : 2012
Durée : 110 min
Réalisateur : Martin McDonagh
Acteurs : Colin Farrell, Woody Harrelson, Christopher Walken, Sam Rockwell, Olga Kurylenko

Le Blu-ray Disc :

- Format vidéo : 1080p24 (AVC) / [2.40]
- Pistes sonores : Anglais et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1
- Sous-titres : Français imposés sur la VO

• Image : En dehors de petites baisses de définition, il n'y a pas grand chose à reprocher à ce transfert HD où la luminosité, le piqué, la profondeur de champ (idyllique), les couleurs (très chaudes), les contrastes et les noirs (bien opaques) ont beaucoup de bagout.
• Audio : Ses pistes sonores, qui se veulent très frontales et peu enveloppantes (si ce n'est lors de la diffusion du score qui est bien spatialisé), sont suffisamment claires et précises pour profiter des très nombreux dialogues de ce long-métrage.

- Région : B (France)
- Éditeur : Wild Side Vidéo
- Date de sortie : 05 juin 2013

>>> Critique complète <<<

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6387
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Ted

Message » 06 Oct 2013 11:08

Image

Année : 2012
Durée : 107 min
Réalisateur : Seth MacFarlane
Acteurs : Mark Wahlberg, Mila Kunis, Joel McHale, Giovanni Ribisi, Patrick Warburton

Le Blu-ray Disc :

- Format vidéo : 1080p24 (AVC) / [1.85]
- Pistes sonores : Anglais DTS-HD Master Audio 5.1 et Français (VFF) DTS 5.1
- Sous-titres : Français. Anglais pour malentendants

• Image : Tiré d'un tournage en HD numérique (des caméras Genesis), ce transfert HD est magnifique et s'habille même d'une fine texture évoquant celle de l'argentique. La définition est excellente, le piqué est d'une précision telle que le moindre petit détail se révèle, la palette colorimétrique est pleine de vitalité (les oranges lors des scènes nocturnes sont sublimes), les contrastes sont vigoureux et la gestion des noirs parfaite.
• Audio : Des pistes sonores certes basiques (c'est une comédie US et pas un film d'action après tout) mais bien plus dynamiques et enveloppantes qu'attendues. Les voix sont limpides et bien épaisses (surtout celle de Joey Starr sur la VF), l'exploitation de la scène frontale est loin d'être timide, la dynamique est à la fête (les scènes de la boîte de nuit ou encore la soirée chez Ted), les surrounds s'activent à de multiples reprises pour la diffusion de la BO ou des effets climatiques (pluies et coups de tonnerre) et les basses sont rondes à souhait.

- Région : B (France)
- Éditeur : Universal Pictures
- Date de sortie : 11 février 2013

>>> Critique complète <<<

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6387
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace


Retourner vers UHD Blu-ray, Blu-ray, DVD & VOD

 
  • Articles en relation
    Dernier message