Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 12 invités

Films (débats, critiques), personnalités (acteurs, réalisateurs), prochaines sorties, les salles, la presse spécialisée...

Je l'ai vu et j'aime...

un peu.
11
28%
beaucoup.
17
43%
à la folie !
10
25%
pas du tout !
2
5%
 
Nombre total de votes : 40

(Les) Huit Salopards (Quentin Tarantino)

Message » 19 Jan 2016 17:09

La plus utile des fins qui soit :thks:
Unjeff
 
Messages: 1975
Inscription Forum: 28 Nov 2006 12:45
Localisation: Ailleurs
  • offline

Annonce

Message par Google » 19 Jan 2016 17:09

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 19 Jan 2016 22:37

Vu hier en VO

j'imagine difficilement de conseiller de voir ce film en VF vu que c'est un film de dialogues ou les types d'accent des 8 salopards sont particulièrement bien rendus 8) par chacun des acteurs.
Sinon, le défaut avec Tarentino, c'est quand à mon sens il ne sait pas arrêter le curseur, concrètement :
    que des scènes d'actions hémogoblinées dans Kill Bill 1
    que des scènes de tchache dans Kill Bill 2
Personnellement, je n'avais pas accroché à l'époque ce découpage volontaire du dyptique :roll:

Je suis en revanche vraiment fan de sa première trilogie : Reservoir Dogs, Pulp Fiction, Jackie Brown car ces films mélangent plusieurs genres narratifs

C'est pourquoi, je trouve dommage que pour les 8 salopards Tarentino n'ait pas assez exploité ces formidables paysages du Wyoming et s'est orienté vers un trop long :roll: huis-clos filmé : brillant, mais trop vraiment trop long... :mdr:

Au final, pas désagréable comme séance ciné :) surtout en comparaison de ce que produit à longueur d'année le cinéma US (des superhéros, et des ET très méchants)
on a un film au grain argentique et cela fait du bien à voir,
et une part belle aux acteurs (Kurt Russell emporte la mise de tous 8))
un Tarantino qui fait du Tarentino , un peu trop à mon goût
(le grand-guignol sanguinolent de la fin...)

Finalement,
j'aurai souhaité que les 8 salopards lorgne plus du côté d'un Western récent de type Seraphim Falls qu'à du "théâtre filmé"
8)
menthalo
 
Messages: 1593
Inscription Forum: 25 Aoû 2002 18:18
  • offline

Message » 20 Jan 2016 2:29

Je reste très sceptique sur le résultat, qui est finalement une variation sur le canevas de Reservoir Dogs en deux fois plus long. Tarantino a incontestablement plus d'expérience, mais ça tourne aussi à un exercice de style où je ne me suis jamais vraiment trop impliqué. L'impression de voir un réalisateur attaquer la phase "Je trouve que mes pets sentent bon."
Sledge Hammer
 
Messages: 3558
Inscription Forum: 06 Oct 2005 23:39
  • offline

Message » 02 Fév 2016 14:58

Vu hier en vostf au cinéma associatif de Blain.

Aujourd'hui j'ai regardé le trailer en vf par curiosité...... on dirait le doublage des feux de l'amour, ça change le film. :hein:

Film en trois parties:

Une installation, un huit clos en diligence.
Un développement, un huit clos dans une auberge.
Une conclusion dans l'auberge agrémenté d'un flash back.

J'ai vraiment aimé ce western, qui parle de l’ambiance post guerre de sécession
En Europe je crois que c'est sous estimé. Il y avait des divergences, d'opinions et de style de vie, profondes et bien ancrées.


J'aime bien ce film car le "verbiage" raconte aussi l'Histoire dans l'histoire.

Il est un long moment comme un film tiré d'un roman d'Agatha Christie. Puis les dernières 20 minutes, la patte de Tarantino pour le final

Je ne l'ai pas trouvé outrageusement sanglant. Les images d'archives en couleurs, les témoignages des anciens combattants sont très sanglants. Il est souvent question de terre rouge sang.
Renversez ne serait ce qu'un mug plein de café sur votre pantalon.... :siffle: alors imaginez 1 à 6 litres de sang sur un parquet...


Un western de bonne facture, dans la lignée de Django il soulève un coin de tapis posé sur l'histoire et les mentalités américaines.

Vive le cinéma
primare21
 
Messages: 986
Inscription Forum: 27 Sep 2011 14:45
Localisation: Entre Nantes et Rennes
  • offline

Message » 27 Mai 2016 0:07

J'ai enfin pu voir le film. Je n'étais pas forcément enthousiaste suite à la lecture de nombreuses critiques.

J'ai été scotché pendant tout le film tant on est embarqué dans l'histoire et la découverte du background de chaque personnage dont pas un n'est épargné par les vices et les saloperies dont il est coupable. Il n'y a pas les blancs ou les noirs, les méchants et les gentils. Tout le monde est gris plus ou moins sale dans ce film.

Les scènes sont parfaitement montées et présentées. Les acteurs prodigieux. Parfois de l'humour bienvenue pour prendre du recul par rapport au thème très sombre et l'ambiance parfaitement soutenu par la musique de Moriccone. Ce n'est pas sa meilleure BO, on retrouve même des éléments du film Mission dans les nappes de basses, mais c'est bien rapport avec le film.

C'est un film assez surprenant. Glauque, sordide, plein de sang. Mais c'est aussi léger sans que l'on puisse s'attacher aux personnages.

Il y a dans ce film tout ce qui manque à The Revenant. Même si ici, l'image est moins bonne.
Keron
 
Messages: 20822
Inscription Forum: 26 Mar 2002 2:00
Localisation: PANDA LAND
  • offline

Message » 27 Mai 2016 0:10

Snatcher a écrit:5 lignes de scénario dans "Les 8 Salopards ? Elles n'y sont même pas. :mdr:

Par contre dans Apocalypse Now, il y avait quand même un propos... et des scènes cultissimes.


Je me suis endormis deux fois devant Apocalypse Now.

Là, à part la diligence dans la neige qui passe à côté du crucifix en 1er plan au début du film, rien ou presque.


Exact. Cette introduction est trop longue et n'apporte rien. Quand j'ai vu cette scène, je me suis dit 'purée, les deux heures et des bananes, je vais le sentir passer :( Et en plus c'est pas très net ou pas top au niveau image par rapport à Revenant cité au dessus.
Keron
 
Messages: 20822
Inscription Forum: 26 Mar 2002 2:00
Localisation: PANDA LAND
  • offline

Message » 27 Mai 2016 0:16

Snatcher a écrit:Put... J'aime bien Tarantino, pas tout cependant, mais disons que j'aime assez. Mais ces 8 Salopards c'est selon moi l'un de ses plus mauvais films. 1h45 de dialogues soporifiques... le contraire de la négociation d'anthologie entre Léonardo DiCaprio et Christoph Waltz dans Django Unchained...

Pas de scénario ou presque, pas de suspense, motivations des personnages peu convaincantes, ficelles un peu grosses sur Samuel L. Jackson (juste pour emm... Spike Lee qui n'avait vu (ou feint de voir) dans Django Unchained que de la complaisance dans l'utilisation répétée du terme "nigger"), scènes finales grotesques...
Et je ne l'ai pas vu en projection 70mm dans une salle spéciale, alors je n'ai même pas pu profiter de la technique... :-?

Quand je pense qu'il dit s'être inspiré de The Thing de John Carpenter !...
Bon, c'est un huis clos qui se passe dans la neige où chacun suspecte les autres, il y a Kurt Russel, et puis Ennio Morricone pour la bande son, et une similitude (ou clin d’œil) lors du générique du début avec l'apparition progressive dans la neige et le blizzard dans le film de Tarantino et le chien courant dans la neige en tentant d'échapper à l'hélicoptère qui lui tire dessus dans le film de Carpenter.
Ces 2 scènes étant baignées dans la musique de Morricone, assez inquiétante dans 8 salopards, mais carrément angoissante dans The Thing ... (musique copiée d'ailleurs avec un certain succès par John Murphy dans 28 jours plus tard et sa suite 28 semaines plus tard).

Mais les similitudes s'arrêtent là. J'ai trouvé ces 8 Salopards décevant...
... et l'ayant vu en séance de nuit j'étais content de rentrer dormir quand le film s'est terminé. :zzzz:

Edit: Tarantino avec un "A".


C'est intéressant que tu parles de The Thing. Car j'ignorais ce parallèle fait et j'ai fait le rapprochement avec certains scènes sans le savoir en voyait ce film. J'attendais des scènes clés qui n'arrivaient pas. Comme la corde tendue dans la neige ou la grange avec une unique lanterne orange, comme un oeil malsain qui observe. Je pensais voir des cadavres découverts et deux gars coincés dehors avec cette porté clouée qui est une belle idée :). Hodor ... :zen:
Keron
 
Messages: 20822
Inscription Forum: 26 Mar 2002 2:00
Localisation: PANDA LAND
  • offline

Message » 31 Mai 2016 9:49

J'ai eu l'occasion de voir hier Bones Tomahawk. Le lien avec les 8 salopards ? Kurt Russel qui semble avoir voulu rentabiliser son look de cow boy pour ce second film. C'est là tout de même que l'on mesure le véritable talent de Tarantino de savoir diriger les acteurs et les sublimer.
Dans le film cité, il est un acteur beaucoup plus médiocre.
Keron
 
Messages: 20822
Inscription Forum: 26 Mar 2002 2:00
Localisation: PANDA LAND
  • offline

Message » 06 Juin 2016 12:51

Hello,

J'ai passé un très agréable moment avec ce film. Trop long tout de même. Mais Tarantino est un auteur qui met sa réalisation au service du texte et pas le contraire. Difficile de beaucoup couper mais il aurait pu je pense.

Mais bref, les dialogues et les acteurs sont savoureux. Tout le monde s'amuse dans ce huit clos à suspens. Ca ne plaira pas à tout le monde car en effet c'est exclusivement bavard.

Depuis Pulpe fiction, j'attends un nouveau chef d'oeuvre.

J'ai vertement critiqué la tournure que prenait son cinéma, plus particulièrement à l'occasion du visionnage d'Inglorious Basterds.

Mais en fait j'ai compris : Tarantino nous emmerde tous autant qu'on est.

Il fait les films qu'il veut, comme il veut. C'est à dire des séries B très dialoguées, sanguinolentes et parfois musclées. Il n'y a rien d'autre à attendre de lui, enfin tant qu'il aura décidé qu'il en sera ainsi.

Oui c'est un enfant gâté et mon attente de chef d'oeuvre, ben j'ai qu'à l'attendre si j'ai que ça à faire.
Unjeff
 
Messages: 1975
Inscription Forum: 28 Nov 2006 12:45
Localisation: Ailleurs
  • offline

Message » 07 Juin 2016 14:37

Keron a écrit:J'ai eu l'occasion de voir hier Bones Tomahawk. Le lien avec les 8 salopards ? Kurt Russel qui semble avoir voulu rentabiliser son look de cow boy pour ce second film. C'est là tout de même que l'on mesure le véritable talent de Tarantino de savoir diriger les acteurs et les sublimer.
Dans le film cité, il est un acteur beaucoup plus médiocre.


Etonnant quand on voit qu'il a remporté un prix (Fangoria Chainsaw) ou fut nominé (Fright Meter) pour le titre meilleur acteur avec ce rôle :-?
Dawid
 
Messages: 17514
Inscription Forum: 07 Sep 2000 2:00
Localisation: Bordeaux
  • offline

Message » 07 Juin 2016 19:04

Ce n'est que mon avis.
J'ignore la crédibilité que l'on peut donner au prix que tu soulignes. C'est un site qui parle des films d'horreur. Pas certain qu'il y a forcément de grands acteurs à l'affiche en 2015. En tout cas j'ai peu aimé la fin de film au niveau des scènes et du grotesque du jeu des acteurs.

Alors que le début était prometteur.

Mais d'autres peuvent aimer.
Keron
 
Messages: 20822
Inscription Forum: 26 Mar 2002 2:00
Localisation: PANDA LAND
  • offline

Message » 08 Juin 2016 9:40

Déjà que la crédibilité des prix plus connus peux aussi être plus que contesté, il suffit de jouer un malade en phase terminale pour souvent remporter le prix ou un handicapé !!!

C'est en plus du plus parfait mauvais gout que de donner un prix pour ce genre de rôle ! :roll:
jhudson
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 13645
Inscription Forum: 27 Mar 2006 15:52
  • offline

Message » 09 Juin 2016 12:49

Du grand Tarantino qu'on a la !
Des scènes de violence dégeulasses, un suspense tenu jusqu'au bout et des dialogues vraiment bien travaillés.

Bref un super film :)
Xavier01200
 
Messages: 6
Inscription Forum: 08 Juin 2016 12:24
  • offline


Retourner vers 7ème Art

 
  • Articles en relation
    Dernier message