Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 9 invités

AURIS AUDIO HA2-SE

Message » 10 Jan 2017 19:05

Bonjour,

Merci d'avoir partagé avec nous JMA6 ta journée passée avec Pierre.
Effectivement, pour l’accueil on peut faire confiance à Pierre ça me rappel de beaux souvenir.

Félicitation pour ton choix cela fait plaisir de lire ta satisfaction :D

Passe de beau moment d'écoute avec ton système.

Jean-Fred
arkhonte
 
Messages: 89
Inscription Forum: 01 Fév 2011 10:27
Localisation: LA POSSESSION
  • offline

Annonce

Message par Google » 10 Jan 2017 19:05

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 10 Jan 2017 19:15

Désolé a tous, j'ai fait une erreur de manipulation un de mes derniers messages.

Jean-Fred
arkhonte
 
Messages: 89
Inscription Forum: 01 Fév 2011 10:27
Localisation: LA POSSESSION
  • offline

Message » 10 Jan 2017 21:45

Bonsoir,

Merci au nouveau pèlerin qui a aussi trouvé sa voie à Nîmes. :thks: :bravo: :D


Bonne soirée.
ajr
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 28709
Inscription Forum: 06 Oct 2007 10:34
Localisation: 06400
  • offline

Message » 11 Jan 2017 0:44

Bonsoir JMA6,

Merci pour ce CR et les ressentis d'écoute entre Utopia et Odin que je partage totalement.

C'est amusant car il m'avait aussi semblé que les voix masculines étaient un peu en retrait sur l'Utopia mais je me demande si ce n'est pas l'Odin qui les met un peu en avant :idee:

Je viens de recevoir un Câble Vectura de Pierre pour se susbstituer au câble Focal d'origine. Je suis curieux de voir ce qu'il peut modifier au rendu du casque. Le Nordost Heimdall semble plébiscité sur les fora US en tout cas.

Personnellement j'ai pour l'instant décidé de ne pas choisir entre Odin et Utopia qui sont deux casques qui me plaisent énormément.
J'ai toutefois une préférence pour l'Utopia qui ne cesse de m'impressionner par sa résolution, son dynamisme, son équilibre spectral.
Le mariage avec le Viva Audio 845 est fantastique :love:

Stéphane
sle
 
Messages: 392
Inscription Forum: 09 Mai 2013 17:57
  • offline

Message » 11 Jan 2017 10:46

Bonjour Stephane

Merci de ce retour . Je vous conseille fortement de mettre une ...deux oreilles sur le cable Nordost heimdall . Il apporte encore plus de transparence à l'Utopia , difficile à croire mais bien réel. Cela s'entend particulièrement bien sur un enregistrement de violon ou l'on entend des infimes nuances nouvelles dans le jeu de l'artiste.
Et la ou c'est à mon avis magique c'est que cela ajoute aussi un peu plus de matière et cela se ressent sur les voix d'homme qui se rappprochent de l'odin. Comme vous je pense que l'odin met sans doute un peu plus de lumière sur cette zone du médium que l'utopia.
Pour sur le 845 et l'utopia est un sublime ensemble d'une musicalité difficile à surpasser.
Pour moi le 845 ne rentre pas dans mon budget financier et physique .....

Jean-Michel
JMA6
 
Messages: 7
Inscription Forum: 31 Déc 2013 5:22
  • offline

Message » 12 Jan 2017 18:20

Bonjour Tous,

Retour bien fourni, @JMA6.

Effectivement nous avions commandé avec Pierre le Heimdall2 et il s'avère un complément très intéressant à l'Utopia.

L'ODIN est tout à fait un casque de mediums, son aigu joue trop haut pour rivaliser avec l'Utopia et son assise dans la reproduction des cordes.
Le HE1000 présente un aigu plutôt éthéré mais ce casque est réputé pour son euphonie. Il s'associerait plus avec un 2A3 ou un p700u

Le HA2 est très droit et révèle bien la nature des casques selon les possibilités de la source. J'espère évoluer encore sur ce sujet.
cladane
Contributeur HCFR 2018
 
Messages: 1736
Inscription Forum: 22 Oct 2013 9:42
Localisation: France
  • offline

Message » 15 Jan 2017 19:18

Bonjour,

Aux heureux possesseurs de ce bel ampli:
Trouvez-vous qu'il s'améliore encore au fil du rodage?
En cas de changement des tubes de puissance, la polarisation est-elle automatique?
melomax
 
  • offline

Message » 16 Jan 2017 10:35

Bonjour,

Il n'y a pour l'instant que 5 HA2 livrés en France dont 3 appartenant à des personnes n'intervenant ici que très ponctuellement.
31 sont commandés et seront livrés pour partie fin janvier et le reste mi février. Mais à ma connaissance, très peu de ces futurs propriétaires interviennent sur HCFR.

C'est la raison pour laquelle je réponds à vos questions car je suis moi aussi un "heureux possesseur" de HA2.

- Oui, la polarisation des tubes est automatique. Aucun problème en cas de changement de tubes.

- Pour ce qui est du rodage....J'ai envie de dire oui, sûrement, mais je n'en suis pas sûr.
Car enfin, comment pourrais-je l'être ?
Je me suis habitué au son très transparent et neutre de mon HA2 que j'écoute tous les soirs et je suis incapable de dire aujourd'hui avec certitude que le son s'est amélioré (ou non) avec le temps.
La seule façon de le savoir, serait de comparer le mien avec un autre modèle tout neuf.
Ce que je ferai quand ma "grosse" commande arrivera.

Les dac de la marque sont tout aussi "déroutants" en rapport musicalité / prix que le HA2

Pierre
Pierre PAYA
Pro-Commercant.
Pro-Commercant.
 
Messages: 3715
Inscription Forum: 09 Avr 2011 18:53
Localisation: Nimes
  • offline

Message » 16 Jan 2017 11:32

Merci beaucoup Pierre
melomax
 
  • offline

Message » 16 Jan 2017 14:28

Bonjour a tous,

Encore quelques informations intéressantes, merci Pierre.
Je suis heureux d'apprendre que Auris essai de garder la même démarche que pour son amplis HA2-SE.

Jean-Fred
arkhonte
 
Messages: 89
Inscription Forum: 01 Fév 2011 10:27
Localisation: LA POSSESSION
  • offline

Message » 16 Jan 2017 19:26

Pierre PAYA a écrit:Bonjour,

Il n'y a pour l'instant que 5 HA2 livrés en France dont 3 appartenant à des personnes n'intervenant ici que très ponctuellement.
31 sont commandés et seront livrés pour partie fin janvier et le reste mi février. Mais à ma connaissance, très peu de ces futurs propriétaires interviennent sur HCFR.

C'est la raison pour laquelle je réponds à vos questions car je suis moi aussi un "heureux possesseur" de HA2.

- Oui, la polarisation des tubes est automatique. Aucun problème en cas de changement de tubes.

- Pour ce qui est du rodage....J'ai envie de dire oui, sûrement, mais je n'en suis pas sûr.
Car enfin, comment pourrais-je l'être ?
Je me suis habitué au son très transparent et neutre de mon HA2 que j'écoute tous les soirs et je suis incapable de dire aujourd'hui avec certitude que le son s'est amélioré (ou non) avec le temps.
La seule façon de le savoir, serait de comparer le mien avec un autre modèle tout neuf.
Ce que je ferai quand ma "grosse" commande arrivera.

Les dac de la marque sont tout aussi "déroutants" en rapport musicalité / prix que le HA2

Pierre

J'espère que ce sera fin janvier :D
Bobor
 
Messages: 1266
Inscription Forum: 01 Avr 2002 2:00
Localisation: Le sud!
  • offline

Message » 17 Jan 2017 8:19

Ah .... un impatient !!! :hehe:
Avatar de l’utilisateur
kéké 26
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 8547
Inscription Forum: 03 Juin 2007 17:15
  • offline

Message » 18 Jan 2017 17:17

Annus Auris billis ?

Ayant reçu l’Auris – après quelques aléas – je l’ai donc laissé se reposer tranquillement, non sans l’avoir sorti du carton et branché, pendant deux heures, puis mis en fonction, pendant quelques heures, histoire qu’il se remette de son voyage. Pour la petite histoire, il est branché en asymétrique directement sur la sortie RCA de mon DAC (Wyred4Sound DAC2), lequel est connecté via un câble AES/EBU (Vovox) à une interface Gustard U2, elle-même reliée en USB à mon ordinateur (player PureMusic 3 + itunes, up sampling en x2). De l’autre côté, pour la comparaison, mon propre ampli Little Dot VI+ est relié à la sortie XLR du même DAC.

L’Auris est assez simple à mettre en œuvre: selon les tubes – EL ou PL95 – un switch permet, sur la façade arrière de passer de l’un à l’autre; le sélecteur d’impédance, avec de droite à gauche, quand on regarde la façade avant de l’ampli, 50, 150, 300 et 600 Ohms se situe également sur la façade arrière; l’interrupteur général est également à l’arrière, mais sous la façade avant, on trouve un second interrupteur permettant de mettre l’appareil en stand by, dont l’activation est signalée par une led bleue, qui a la politesse de se voir sans se faire voir; enfin, trois entrées sont disponibles, commutables par un sélecteur en façade. Une télécommande, permettant de contrôler le volume (+, –, mute), complète l’ensemble.

J’ai donc passé une bonne partie du dimanche à me réchauffer, car, vu le temps qu’il fait, c’est pas du luxe, en écoutant quelques morceaux, puis quelques disques. Mais, vas-tu me dire, car rien n’échappe à ta sagacité: z’avec quel casque? Car, certes, point n’est-ce là détail anecdotique ni circonstance à passer sous silence… Eh bien, après avoir longuement continué à écouter et comparer le Focal Utopia à son petit frère, l’Élear, ces temps derniers – et continué à préférer celui-ci à celui-là (ben oui, dans l’écoute au casque, y’a pas: je suis le maillon le plus faible du système) – il était logique que le “petit” Focal fît les frais de cette première écoute… Alors, qu’avons-nous dans la petite liste de jeu (playlist en québécois):

- Chanté par Gréco: Déshabillez-moi tiré du double CD Gréco à l'Olympia (1992; CD2 plage 9)

- Stabat Mater en fa m., RV 621: I. Stabat Mater de Vivaldi, dans le CD de 1995 Œuvres Sacrées, par La Grande Écurie et la Chambre du Roy dirigées par Jean-Claude Malgoire

- de Gainsbourg, le Requiem Pour Un Con tiré du CD de 1968 Initials B.B. (plage 18)

- Les Marquises de Brel tirée de l’album éponyme (CD15 de Intégrale Bonbon, plage 12)

- Freedom, c’est-à-dire la plage 1 du CD de Ilhan Ersahin & Erik Truffaz, sorti en 2012: Istanbul Sessions With Erik Truffaz

- le Gloria In Excelsis Deo de la Messe en si mineur de Bach, par Philippe Herreweghe et l’ensemble Collegium Vocale Gent, CD sorti en 1998 chez Harmonia Mundi

- de Gainsbourg, La Nostalgie Camarade, plage 7 du CD de 1981: Mauvaises Nouvelles des Étoiles

- et pour finir, High Hopes, du Pink Floyd, reprise en fichier HD 24/96 de l’album sorti en 1994, The Division Bell

Entre mon propre ampli et l’Auris, j’enregistre immédiatement quelques différences – non pas de l’ordre du kilomètre, mais pas non plus en dessous du millimètre: disons qu’on est dans les centimètres. Sur des morceaux classiques – Stabat Mater et Gloria en la circonstance – l’Auris me semble plus calme, plus serein, un peu moins “brillant” ou “chatoyant” dans le médium et le haut médium, là où le Little Dot est plus “joueur”, plus enjôleur dans le même registre. À supposer que celui-ci soit coloré, celui-là est plus neutre et, inversement, si celui-là était un peu en retrait dans ce registre (ce qui, dit au passage, permet de monter le volume un peu plus), l’autre serait plus riche… Je me garderai bien de trancher entre ces deux hypothèses! Ce sont deux types de restitutions très cohérentes et très agréables l’une comme l’autre – entre lesquelles chacun devra choisir en fonction de ses goûts (ou de ce qu’il appelle neutralité).

Sur des morceaux comme ceux du Pink Floyd ou d’Ilhan Ersahin et Erik Truffaz, qui sont plus chargés en grave, une autre différence se révèle, qui n’est guère sensible à l’écoute des plages précédentes: sur le LD, ce registre paraît plus chargé, peut-être un peu plus ample, là où l’Auris donne une restitution qui n’est pas écourtée, mais me paraît un peu plus dégraissée, peut-être un peu plus tenue, tendue ou plus sèche. Les attaques, en particulier dans le morceau Freedom me paraissent plus franches voire plus nettes. Là encore, c’est à la comparaison directe que la chose me paraît assez évidente, et non pas dans l’absolu (si tant est que ce terme d’absolu ait le moindre ce sens en ce bas monde). Il est possible que les deux amplis réagissent différemment à la même charge, en fonction de leur impédance de sortie – dont j’ignore la valeur. Je ne pense pas que cela soit lié à une différence de puissance, non seulement parce que mon LD ne sort “qu’un watt” sous 50 Ohms, mais aussi parce que l’Auris est tout à fait à l’aise (pas besoin de monter spécialement le volume, malgré un branchement asymétrique contre symétrique, plus le fait que le gain de mon ampli soit sur “high”).

Les morceaux de chanson, Gréco, Brel et Gainsbourg, me paraissent révéler un écart semblable à celui de l’écoute de Vivaldi: les voix ne manquent absolument pas de grain ou de présence avec l’Auris, mais me paraissent un peu plus lointaines – à moins évidemment qu’il ne s’agisse de plus de présence dans le cas du Little Dot. Là encore, la question n’est pas de savoir qui a tort ou qui a raison – mais bien d’une sorte de “présentation” différente de la même chose. Certes, j’ai pu entendre Gréco et Gainsbourg en concert (et pas Brel), mais d’une part, c’était il y a longtemps, et qui plus est, qu’il s’agisse de studio ou d’enregistrements publics, il y aurait de toute façon toute la technique venant s’intercaler (micros, sonorisation de la salle, etc.). En la matière, je ne crois pas à la mémoire, qui est bien incapable, à des années de distance et sur autant de critères différents d’être opératoire. Quoiqu’un peu différentes, les deux restitutions se tiennent chacune parfaitement et procurent énormément de plaisir.

Les quelques disques que j’ai écoutés ensuite – des quatuors à cordes de Chostakovitch par les Fitzwilliam, Atom Heart Mother du Pink Floyd et, pour finir, la sixième symphonie de Mahler par Boulez (chez DG) – m’ont convaincu à tout le moins d’une chose: rien ne vient troubler l’écoute ni s’interposer entre la musique et soi, quel que soit le genre. Sachant que mon Little Dot présente pas mal de similitudes avec les RKV d’Audio Valve (en particulier le RKV-2) – ce qui est d’ailleurs l’une des raisons qui me l’a fait adopter (et ce, même si j’avoue bien volontiers qu’un RKV-3……), l’Auris offre donc une alternative absolument incontournable dans cette tranche de tarif (un peu moins cher qu’un RKV-2). Certes, 3000€ pour un couple Elear/Auris, ça n’est pas donné: un peu plus de 2 mois de SMIC, ce qui le rend inaccessible à la plupart des habitants de ce pays – en tout cas, pas sans s’imposer un certain nombre de sacrifices! Il n’en demeure pas moins que cela ferait un ensemble de très haut de gamme, capable d’offrir des centaines d’heures et des années d’écoute dénuées de toute frustration.

La suite reste à venir, car ayant récupéré mon cher HD800, et ayant toujours un petit Odin dans le coin, je compte bien les comparer avec l’Elear, sur ce très bel ampli casque, et y brancher également l’Utopia…

Ce qui me fait dire qu’il se pourrait bien que 2017, loin d’être horrible, soit celle de l’Auris et des guerres de l’oreille (jeu de mots foireux, j’en conviens!) et de la musique.

Cdlt :wink:

La configuration dans mon profil


Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 35491
Inscription Forum: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Savagnin et Comté
  • offline

Message » 18 Jan 2017 17:31

Merci eric ....... il me tarde d'écouter ce auris. ... bientôt à cote du halgorythme et du viva :thks:
Avatar de l’utilisateur
kéké 26
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 8547
Inscription Forum: 03 Juin 2007 17:15
  • offline

Message » 18 Jan 2017 17:53

Merci Eric-bis (dub) de ce premier CR sur l'Auris :thks: ; je suis impatient de lire les suivants, en particulier pour une écoute avec l'Odin (et l'Utopia).

Ton descriptif de l'Auris versus LittleDot-VI+ (et RKV-II qui serait assez proche du LTD) et ce contraste relatif du rendu du son : son plus chaleureux (riche ?) avec les seconds amplis (Audiovalve et Little Dot-VI+) et plus droit (rigoureux ?) avec le premier ampli (Auris), me rappelle mes propres comparatifs d'amplis faits avec l'Audiovalve RKV2 (et le Luminare, très similaire au RKV2 en mode OTL) en comparaison du Rudistor RP8K-VT (ampli hybride) ; j'aime beaucoup ces deux marques d'amplis (Audiovalve et Rudistor).
Le RP8K-VT apparaissait un peu plus transparent que les amplis Audiovalve et sonnait aussi un peu plus droit, plus "pur" et moins chaud (moins rond) que les amplis Luminare/RKV-II, quand à eux un peu plus "fun", chauds et ronds dans leurs rendus. Les dynamiques de ces deux marques d'amplis étaient similaires, cependant un peu plus sèche avec le RP8K-VT, un peu plus "grasse" avec le Luminare/RKV-II.

Quand à l'ampli Viva 2a3, c'est encore autre chose : un savant mélange de transparence, de richesse des timbres et de dynamique ; d'un rendu un peu entre les deux types d'amplis ci-dessus, mais en plus poussé pour les performances ; mais ce n'est pas aussi le même prix.

Je vivrai heureux avec ces 3 types d'amplis (Audiovalve RKV-II/Luminare, Rudistor RP8K-VT et Viva2A) pour l'écoute de l'Odin, mais avec une petite réserve pour les amplis Audiovalve, en OTL, pour le souffle audible avec l'Odin (qui m'avait fait décider de passer au Rudistor RP8K-VT, tel que décrit ci-dessus).

Alors, si l'Auris est un concurrent du Rudistor RP8K-VT (sonorité similaire ?), pour deux fois moins cher ..., à bon entendeur ... :wink:

Eric(65)
eric65
Contributeur HCFR 2018
 
Messages: 4862
Inscription Forum: 29 Sep 2010 12:38
  • offline


Retourner vers Amplificateurs Casques

 
  • Articles en relation
    Dernier message