Modérateurs: Staff DIY, Staff Installations, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: indien29, Misu, Mousse et 13 invités

Les enceintes ( hors caissons qui ont un forum à part )

Influence d'une R série à un Woofer

Message » 19 Avr 2017 18:36

Plus que l'influence sur le volume du caisson, le facteur d'amortissement va jouer sur la tenue du HP qui sera essentiellement utile pour les basses frequences.
http://eaw.com/docs/6_Technical_Information/StudyHall_and_TechNotes/Damping_factor.pdf
Dans le chapitre attenuating overhang, il y a la relation entre le facteur d'amortissement et la capacité à ce que le hp se fasse silencieux une fois que le signal est stoppé.
En gros cela s'apparenterait à la capacité à jouer juste et à la mise en avant de l'extinction des notes.

Image
Au dessus d'un facteur d'amortissement de 20, la pente est plus douce.
Pour en gagner sensiblement en gain d'atténuation, il est intéressant d'être au dessus de DF20.

Mettre un résistance de 1.5ohm sur le woofer avec un ampli à 200 de DF ca va considerablment baisser le DF au HP.

Sur un HP de 8ohm=> R ampli= 0.04ohm =>DF HP= 5.2
Sur HP de 4 ohm =>DF HP= 2.6
Sans compter la résistance des cables le facteur d'amortissement s'éffondre.

A eviter donc!
Dernière édition par frank512 le 19 Avr 2017 20:42, édité 1 fois.
frank512
 
Messages: 307
Inscription: 03 Nov 2013 22:38
  • offline

Annonce

Message par Google » 19 Avr 2017 18:36

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 19 Avr 2017 20:02

Deux options donc ...
- Avoir un ampli avec un DP très haut
- Avoir des fortes sections de câble et limiter les résistances série

Merci pour ces explications, j'avais presque tout :ane:

La configuration dans mon profil


La bougie de ton intelligence n'éclairera ta vie que le jour où tu arrêteras toi-même de souffler dessus !
Avatar de l’utilisateur
Dagda
Staff DIY
Staff DIY
 
Messages: 8665
Inscription: 22 Déc 2005 14:53
Localisation: Fontenay sous Bois
  • offline

Message » 19 Avr 2017 20:39

Oui tout à fait :wink:
Je vais quand même nuancer mes dires plus haut car la démarche de Kro est intéressante dans le sens où ça peut apporter un plus niveau égalisation etc...
Je pense que de manière absolue, si tout est ok au niveau des points positifs qu'a énuméré Kro, il est préférable de s'en passer.
Après c 'est une question de goût et couleur.
Ce qui compte au final c'est ce qui sort de l'enceinte et la perception de celui qui écoute, le reste c'est du théorique.
frank512
 
Messages: 307
Inscription: 03 Nov 2013 22:38
  • offline

Message » 19 Avr 2017 22:25

frank512 a écrit:
A eviter donc!

Salut,

je ne serais pas aussi catégorique :siffle:

frank512 a écrit:Je vais quand même nuancer mes dires plus haut ...

ouf!

il faut considérer l'ensemble : ampli avec sa resistance interne (statique et dynamique), le HP avec sa Re+Le, la caisse et son volume d'air et finalement l'impédance de rayonnement dans l'air. De là ce "système linéaire" à une réponse plus ou moins amortie et la trainée de la membrane en sera l'image, visible sur une réponse impulsionnelle.

Cela dit on est tous impressionnés par les qualités des amplis ClasseD dans les basses, et d'autres ne jure que par un bon ampli à tube pour de bonnes basses... comme quoi
Avatar de l’utilisateur
maxidcx
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 2978
Inscription: 25 Avr 2007 10:50
  • offline

Message » 19 Avr 2017 22:48

Bonsoir

Toute résistance série avec le HP modifie le coefficient d'amortissement électrique Qe et vaguement le comportement aux fréquencess élevées. Pour les graves, il suffit de refaire les calculs de charge et d'accord avec la nouvelle valeur du Qt qui en découle pour en voir les conséquences.
Le rendement total du circuit qui est modifié, pas celui du HP, la puissance supplémentaire dissipée par effet joule pour un niveau identique ne l'étant pas dans la bobine.
le facteur d'amortissement est la capacité à ce que le hp se fasse silencieux une fois que le signal est stoppé.

Il vaut mieux éviter de penser facteur d'amortissement qui est un terme d'origine commerciale et qui aboutit à des conclusions erronnées.
En charge close, le Qtc décrit complètment cette aptitude qui est celle d'un filtre passe-haut, voir ces réponses impulsionnelles
échelle des temps en horizontal, échelle d'amplitude en vertical

Image

en vert Q=1 : un dépassement important vers le bas et vers le haut = amortissement non idéal
en bleu Q=0,707
en jaune Q=0,577 : meilleur compromis entre dépassement limité et retour au zéro "rapide"
en rouge Q=0,5 : un faible dépassement vers le bas mais demande plus de temps pour revenir au zéro = amortissement perfectible


Cette figure avec son commentaire est issue de ce site
https://sites.google.com/site/francisau ... ntDialog=1

Siméon
etsimonogn
 
Messages: 264
Inscription: 16 Aoû 2016 11:46
  • offline

Message » 28 Mar 2018 19:29

Image

Test rapide avec ajout d'une résistance de 5.6 ohms pour voir l'influence sur le Qts.
L'influence est donc importante sur le volume de la caisse.

J'ai pour ma part retirer la résistance générale en amont du filtre pour le medium et le midwoofer dont le but était de relever l'impédance globale de l'enceinte et d'avoir un meilleur group delay mais au détriment d'un volume de caisse non adapté.
Amortissement bien mieux maîtriser. Résultat sensible à l'oreille.
frank512
 
Messages: 307
Inscription: 03 Nov 2013 22:38
  • offline

Message » 28 Mar 2018 19:33

etsimonogn a écrit:Bonsoir

Il vaut mieux éviter de penser facteur d'amortissement qui est un terme d'origine commerciale et qui aboutit à des conclusions erronnées.
En charge close, le Qtc décrit complètment cette aptitude qui est celle d'un filtre passe-haut, voir ces réponses impulsionnelles
échelle des temps en horizontal, échelle d'amplitude en vertical

Siméon


Oui je suis d'accord effectivement en soit le facteur d'amortissement omet l'intégration de d'autres facteurs qui permettent d'obtenir un équilibre de l'ensemble.
Merci pour ton retour.
frank512
 
Messages: 307
Inscription: 03 Nov 2013 22:38
  • offline

Message » 29 Mar 2018 11:07

Intéressant, j'aimerais voir les différences aux mesures (avec/sans résistance série) sur la réponse impulsionnelle et la distorsion/fréquence à SPL identique.
Le désamortissement apporté par la résistance devrait se voir sur l'impulsion.
En étant "pénible", avec des résistances série différentes (1 Ohm/5 Ohms par exemple). :)
Merci d'avance
Bruno_du_13
 
  • offline

Message » 29 Mar 2018 18:45

Bonjour

La solution de la résistance série sauve parfois des cas désespérés.

Prenez un HP avec un très gros aimant et un Qts très faible : Monté dans une enceinte avec évent il n'y a pas de grave et le volume de l'enceinte sera ridiculement petit.
Ajoutez une résistance série de la bonne valeur, vous pouvez faire une enceinte de volume plus grand et avoir du grave.

Ce n'est pas recommandé tout de même si vous n'avez pas encore acheté le HP : Prenez en un autre.
Mais pour ceux qui achètent leur HP sur un critère de diamètre + puissance, et qui vous écrivent ensuite pour savoir comment l'utiliser, c'est la moins mauvaise solution.
La sensibilité du HP + résistance en prendra un coup, il n'y a rien sans rien.

Cordialement, Dominique
PETOIN Dominique
 
Messages: 3296
Inscription: 19 Mar 2002 2:00
Localisation: Auvergne
  • offline

Message » 29 Mar 2018 19:41

Je crois que la discussion a déjà dépassé ce stade Dominique, tu as un train de retard :oldy:
Avatar de l’utilisateur
androuski
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 20293
Inscription: 14 Mar 2007 14:43
Localisation: Tu n'as pas envie de le savoir.
  • online

Message » 30 Mar 2018 17:49

Bruno_du_13 a écrit:Intéressant, j'aimerais voir les différences aux mesures (avec/sans résistance série) sur la réponse impulsionnelle et la distorsion/fréquence à SPL identique.
Le désamortissement apporté par la résistance devrait se voir sur l'impulsion.
En étant "pénible", avec des résistances série différentes (1 Ohm/5 Ohms par exemple). :)
Merci d'avance

Mesure du hp dans sa caisse.
Je ferai quelques essais avec la réponse impulsionnelle par contre je te promet rien sur la disto, j'ai jamais utilisé cette fonction avec SE.
frank512
 
Messages: 307
Inscription: 03 Nov 2013 22:38
  • offline

Message » 30 Mar 2018 18:08

Bonjour
Bruno_du_13 a écrit:Intéressant, j'aimerais voir les différences aux mesures (avec/sans résistance série) sur la réponse impulsionnelle et la distorsion/fréquence à SPL identique. Le désamortissement apporté par la résistance devrait se voir sur l'impulsion.
Aux basses fréquences, la réponse impulsionnelle dépend de l'amortissement total du HP. L'insertion d'une résistance modifie l'amortissement électrique d'une façon facile à calculer. Il suffit de recalculer ensuite l'amortissement total. Il y a un point sur lequel il faut pas se tromper c'est que la perte par effet Joule dans la résistance ne se fait pas dans la bobine.
PETOIN Dominique a écrit:La sensibilité du HP + résistance en prendra un coup, il n'y a rien sans rien.
Ce n'est vrai que si on prend la tension avant la résistance car la sensibilité intrinsèque du HP n'est pas modifiée. Au besoin, une contre-réaction autour de l'ampli avec une résistance de très faible valeur 100 mOhm par ex. qui mesure le courant permet de synthétiser une résistance de valeur plus élevée et sans pour autant que les pertes par effet Joule soient importantes. C'est ce qu'on fait pour attaquer les HP en courant, ça fait comme si on avait une résistance série très élevée avec une tension de sortie d''ampli très élevée. Mais sans pertes ! Les HP n'ont alors plus d'amortissement électrique. Pour augmenter seulement un peu le coefficient d'amortissement, une résistance série de quelques Ohm fait son boulot sans faire de mal. Avec les niveaux moyens d'écoute qui ne dépassant pas le W, la perte en puissance dans la résistance est faible, c'est une expérience élémentaire à la portée de n'importe quel amateur normalement équipé.
Siméon
etsimonogn
 
Messages: 264
Inscription: 16 Aoû 2016 11:46
  • offline


Retourner vers Enceintes

 
  • Articles en relation
    Dernier message