Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 10 invités

Tout ce qui touche au Vinyle.

Eléments de base sur les platines Vinyles

Message » 09 Avr 2018 15:14

Les platines vinyles reviennent en force à la mode. Certains n'y vient qu'une mode de bobos, d'autre un retour d'un support de qualité ou ludique. Peu importe au final comme c'est un sujet passionnant. Pour autant, pour beaucoup d'amateurs, c'est un objet un peu mystérieux et complexe.
Le but ici est d'en décrire les éléments essentiels , les caractéristiques, et, peut être, d'éclairer un peu le choix de ceux qui souhaitent se lancer, se relancer ou faire évoluer leur système de lecture.
Plusieurs posts seront nécessaires, je tâcherai de faire avancer cela régulièrement.
Pour simplifier la technologie microsillon date de l'après seconde guerre mondiale. Elle a d'abord été monophonique, puis stéréophonique mais le principe reste le même :
graver dans du Vinyle un sillon qui reproduit de façon analogique (cad ressemblante) les variations de pression de l'air captées par un microphone et transmis par une chaine d'enregistrement.
Cette technologie est un perfectionnement des phonographes à rouleau ou disque 78t de l'avant guerre.
L'intérêt du vinyle, c'est qu'il est beaucoup plus silencieux et qu'il accepte des gravures très fines (autour du micron), il est en outre presque incassable.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Disque_microsillon#Disque_33_tours

Cette technologie, qui présente à coup sur de nombreuses limites technique (dynamique, rapport s/b...) a été toutefois un si bon compromis qu'elle reste encore plus que d'actualité d'un point de vue pratique.
Un 33 t de qualité, lu par une bonne platine, n'a pas du tout à rougir de ce qui sort d'un streamer dernier cri ce qui est assez étonnant quand on sait qu'il s'agit d'une technologie qui à bientôt 80 ans ! .

Les 33 t stéréophonique ont, depuis les années 70 un standard unique, c'est ainsi qu'un matériel conforme à cette norme est compatible avec tous les 33 t. Certains 33t monos, et même stéréo, plus ancien peuvent nécessiter des diamants spécifiques ou des corrections de courbe de réponse non standard.
Pour des raisons pratique (que les gravures des aiguës ne soient pas noyées et que les graves ne soient pas trop gros et empiètent sur le sillon voisin) la gravure des 33 t est corrigée par une courbe dite RIAA iec :
[url]https://fr.wikipedia.org/wiki/Égalisation_RIAA[/url]
Cette correction est effectuée par l’entrée phono du préampli/intégré, ou par l'entrée phono séparée s'il y a lieu. C'est une des raisons pour laquelle il faut une entrée spécifique pour les tourne disques (sauf cas des platines toutes incluses j'y reviendrai).
Pour simplifier on ne traitera pas des disques monos et de leur reproduction , même si le sujet est passionnant (mais un peu restreint à quelques amateurs) et du reste le résultat d'écoute parfois... déstabilisant.

Autre caractéristique technique du 33 t c'est sa marge dynamique assez réduite (en gros 60 db max) qui oblige techniciens et ingénieurs du son à limiter ou compresser le signal plus qu'en numérique. Il reste que la dynamique réelle des salles domestiques n'est guère supérieure. On attribue à cette compression le sentiment de pèche ou de gros son parfois attribué à l'écoute de certains vinyles.

Une platine vinylese compose de trois éléments essentiels (encore en simplifiant) : la platine elle même, le bras de lecture, la cellule phonographique.
Passons les en revue pour répondre autant que possible au questions que l'on peut se poser.
je précise à ce stade que je ne suis pas revendeur, pas fabriquant et que je n'ai aucun intérêt dans aucune marque. Par ailleurs je ne citerai que ponctuellement des exemples de modèle très connus (genre cellule Denon DL 103 pour les cellules MC ou Technics SL 1200 pour les DirectDrive ) à titre d'exemple mais que mon propos ne prétend à aucune exhaustivité.

Bonne lecture.
Le percheron
 
Messages: 2393
Inscription: 16 Aoû 2017 15:22
  • offline

Annonce

Message par Google » 09 Avr 2018 15:14

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 09 Avr 2018 15:57

Le percheron a écrit: Certains n'y voient qu'une mode de bobos.

tu as bien résumé l'histoire :wink:
le touriste
 
Messages: 8037
Inscription: 31 Juil 2005 13:13
Localisation: rp 77
  • offline

Message » 09 Avr 2018 16:59

La platine elle même a pour fonction de présenter les disque à la lecture de la façon la plus stable mécaniquement, la plus silencieuse aussi et avec la vitesse la plus parfaite. Cette fonction n'est pas du tout triviale ou simple et de nombreuses déclinaison.
En général les fabricants façonnent un plateau plus ou moins lourd en métal mais aussi en verre ou en composite type métacrylate.
Sa fonction est d'être plus ou moins inerte acoustiquement et d'offrir une bonne inertie pour une vitesse régulière. En règle générale un plateau assez lourd et bien usiné est une critère de qualité ; à l'inverse un plateau léger en simple fonte d'alu moulée indique une platine bas de gamme.
Le pivot, ou axe de rotation est un élément mécanique essentiel. Son ajustement doit être très serré pour limiter le jeu, et limiter aussi les bruits de frottement.
Il doit être le plus libre possible pour éviter de faire forcer l'entrainement ce qui aussi génère des bruits. Plus il est précis, plus il est fin, mieux il marche et souvent plus la platine est chère. C'est comme de l'horlogerie, et l'influence est déterminante à l'écoute et à la mesure.
Le cadre ou socle à bien sur son rôle. Il doit être rigide et limiter les vibrations extérieures.
Deux écoles en la matière : un châssis plus ou moins lourd avec des pieds suspendus, un système avec une contre-platine suspendue qui rend le plateau indépendant du socle.
le premier système est celui des platines "pro" qui sont souvent manipulées (le type est la fameuse SL 1200 mk2 de Technics trés prisée des DJ ou encore les platines EMT qui ont équipé les radios).
Le second est celui des platines destinées aux particuliers mélomanes comme par exemple les Thorens historiques (TD 160, 125;..) ou la mythique Linn LP12.
Il y a un avantage théorique à la contre-platine suspendue mais sa réalisation et son réglage ne sont pas simple ; du reste de bonnes platines audiophiles ont aussi des socles sur pieds.Il faut écouter sans a priori.
Le moteur est le dernier élément important. On passera sur le moteur qui entraine directement le plateau car il est devenu très rare. Il demande un moteur de très bonne qualité et du coup rend le système coûteux si on le veut de qualité. Des exemples célèbre les platines HDG Goldmund, la célèbre Technics SL 1200.
Le plus souvent c'est un entrainement par courroie qui a l'avantage d'isoler le plateau d'une partie des vibrations du moteur. Là encore, plusieurs moteurs et alimentations moteur.
Le percheron
 
Messages: 2393
Inscription: 16 Aoû 2017 15:22
  • offline

Message » 09 Avr 2018 20:16

Ma foi, vlà une bonne idée que ce post que je vais suivre.

Je me suis remis au vinyle, ça doit faire 12 ans en voulant réécouter un vieux disque de reggae (King Tubby meet Vivian Jackson) que j'écoutais en boucle à l'époque, que ma sœur avait (a toujours) en vinyle.
Je l'ai d'abord acheté en CD, mais le grain n'y était pas...

J'ai acheté le vinyle sur Discogs (la bible) + une vielle platine Sony sur lbc. Béh j'ai retrouvé les sensations d'antan.
Sur la face B qui est du DUB, clairement c'est du gros son dont tu parlais et que je ne retrouvais pas avec le numérique.

Depuis, je suis passé à une Rega P3 avec cellule Grado Gold, et là outch, grosse claque.
Et maintenant, la Technics MK2 dont tu parles, pour les facilités de réglages (hauteur de bras, contrepoids...) + toujours la même cellule.

La Rega a fini chez ladite soeur avec une Ortofon Red collée dessus. Et là, c'est ma sista qui a fait outch à son tour....

N'en déplaise à certains, le vinyle reste un plaisir. Ouaip, le son n'est pas des + fidèles (quoique, avec de bon disques...) mais comme pour ceux appréciant les amplis à tube, cette couleur sonore ainsi que le visuel du vinyle qui tourne reste un grand plaisir pour mon petit cerveau.

Ah oui aussi, la satisfaction d'avoir réussi à tirer un son vraiment correct de cette usine à gaz.
Béh oui, le vinyle pour en tirer un bon son, faut commencer à vraiment s'y intéresser. C'est pas très plug and play comme histoire... et ce post pourra surement être utile à ceux qui veulent s'y mettre.

J'essaierais à l'occas d'y attribuer ma contribution.
pat789
 
Messages: 922
Inscription: 05 Déc 2012 22:46
  • offline

Message » 10 Avr 2018 7:40

Bonjour,
La galette vinyle, c’est aussi souvent le plaisir de tenir dans ses mains un objet, de parcourir la pochette, de fouiner à nouveau chez son disquaire ( le petit magasin qui a presque disparu à cause de la vente par internet). Les revenus des artistes ( et des maisons de disque ) ne sont pas mis à mal par le piratage dans le monde du vinyl, et c’est important pour l’avenir.
J’en oublie peut être...
eustache53
 
Messages: 290
Inscription: 12 Jan 2010 19:18
Localisation: Mayenne
  • offline

Message » 10 Avr 2018 9:03

Ou d'écouter les disques de son enfance ou les disques à Papa.
Perso, j'y songe mais rechercher la fidélité avec ça, c'est peine perdue et les trucs avec des plateaux de 30 cm de haut (ou pire :hein: ) me font mourir de rire.
Quoiqu'infidèle, je trouve le son du vinyle plaisant. Ca doit chatouiller de vieilles connexions de neurones datant de mon enfance et ça me plonge dans un état second. Rien de bobo là dedans.

Le bas de gamme reste assez cher, je cherche en occaz'.

Pour le revenu des atistes, je suis moins inquiet qu'Eustache. Car comme le dit le plus grand chateur français de tous les temps : vous n'aurez pas ma liberté de dépenser. :hehe: :ane: :zen:
JAVA Alive
 
Messages: 2695
Inscription: 12 Jan 2010 22:53
Localisation: Mayenne
  • offline

Message » 10 Avr 2018 9:11

Allez une petite suite. Ce sont les moteurs les plus courant. Paradoxalement, ou au moins contre intuitivement, ils reposent sur le précision du 50 hz fourni par l'EDF. Cette fréquence est très précise et surtout varie très peu dans le temps ce qui permet d'avoir une vitesse raisonnablement stable. Les moteurs à courant continus sont l'alternative, leur vitesse dépend d'une tension délivrée par une alimentation qui doit être aussi précise que possible.
Pour délivrer une rotation encore et toujours plus stable et précise, les constructeurs élaborent des alimentation toujours plus élaborées qui génèrent des sinusoïdes toujours plus précises ou de courant toujours plus stable et sans parasites.
De même des technologies veillent à gérer la puissance électrique délivrée au moteur pour, une fois le plateau lancé, minimiser la puissance pour un fonctionnement silencieux.
Cela peut paraitre un peu superfétatoire, mais la technologie du microsillon est à ce point sensible et précise que sur une même platine, le changement de l'alim du moteur s'entend de façon très flagrante. C'est un point à ne pas négliger quand l'option existe.

On comprend avec ce rapide descriptif que la platine elle ême est un élèment important. Notre approche, qui a ses limites bien sur, est qu'il faut y veiller, un bon bras et une cellule ultra précise, ne fera que reproduire les défauts de la platine si elle n'est pas au niveau.

Deuxième élément d'attention, le Bras de lecture.
Le percheron
 
Messages: 2393
Inscription: 16 Aoû 2017 15:22
  • offline

Message » 10 Avr 2018 9:20

Tout à fait d'accord avec vous tous, à l'opposé des techniques de lecture numérique, pas de télécommande, de la manipulation du vinyle et de l'entretien, etc....., une signature sonore bien reconnaissable avec ces qualités et ces " defaults ?? " , se supplément d'âme musicale que l'on ressent à l'écoute et qui ne se retrouve sur aucune autre source , hormis sur certain gros magnétos à bandes ,quel plaisir de réécouter les bons groupes des années 70 de mes 20 ans même si les prises de sons n'étaient pas toutes au top mais avec plus d'émotion, quel régale aussi de trouver des rééditions chez " Analog production " de vinyles cultes en "super" 45 tours ( certes un peut cher ) ainsi que des productions ressentes de mes artistes préférés qui sont plus jubilatoires à l'écoute que le CD, je comprends un peut les détracteurs qui sont à l'opposé avec le téléchargement pour le coté peut être plus pratique et rapide en choix et lecture, mais l'un n'empêche pas l'autre ou alors ils ont les oreilles tellement formatées pour ne pas reconnaître les qualités musicale du vinyle :bravo: :oldy:
qmsqts
 
Messages: 1235
Inscription: 01 Mar 2007 19:43
Localisation: Lyon
  • offline

Message » 10 Avr 2018 9:47

tout en reconnaissants ses limitations , je pense m y remettre un jour ....nostalgie, quand tu nous tiens !!! mais là , j’attends que les bobos barbu hipster arrêtent avec ça .... .je ne veux pas être considérer comme un des leurs !! :mdr: :ane:
fredoamigo
 
Messages: 3743
Inscription: 04 Déc 2010 10:21
Localisation: aix en provence
  • offline

Message » 10 Avr 2018 10:15

Juste deux précisions, il y a aussi beaucoup d'amateurs éclairés de musique et de hifi qui apprécient cette source. Personnellement c'est depuis 1984 pour moi, donc bien avant le style hipster... deuxième donnée, attention... , reproduit par du matériel de qualité bien réglé ce n'est pas forcement une écoute colorée mais bien d'une redoutable précision.
Le percheron
 
Messages: 2393
Inscription: 16 Aoû 2017 15:22
  • offline

Message » 10 Avr 2018 10:28

Le percheron a écrit:Juste deux précisions, il y a aussi beaucoup d'amateurs éclairés de musique et de hifi qui apprécient cette source. Personnellement c'est depuis 1984 pour moi, donc bien avant le style hipster... deuxième donnée, attention... , reproduit par du matériel de qualité bien réglé ce n'est pas forcement une écoute colorée mais bien d'une redoutable précision.


bien sur percheron c’était une plaisanterie pour les hipster !! :wink: redoutable précision ??? n exagérons riens non plus !!! :-?
fredoamigo
 
Messages: 3743
Inscription: 04 Déc 2010 10:21
Localisation: aix en provence
  • offline

Message » 10 Avr 2018 10:32

Le percheron a écrit:Allez une petite suite. Ce sont les moteurs les plus courant. Paradoxalement, ou au moins contre intuitivement, ils reposent sur le précision du 50 hz fourni par l'EDF. Cette fréquence est très précise et surtout varie très peu dans le temps ce qui permet d'avoir une vitesse raisonnablement stable.


En ce moment c'est pas vraiment ça!

La configuration dans mon profil


Membre de l'association pour l'hégémonie du Sacd multicanal
Et sinon, (re)venez visiter le site passionnant des passionnés de la marque d'enceintes Cabasse :
Le forum Cabasse : https://www.forumcabasse.net
Avatar de l’utilisateur
domin
Staff Home-Cinéma
Staff Home-Cinéma
 
Messages: 6035
Inscription: 11 Oct 2002 10:20
Localisation: Alsace
  • offline

Message » 10 Avr 2018 10:43

Oui j'ai vu ça :) mais la dérive a été faible est surtout c'est la stabilité qui importe plus que la précision. Une vitesse stable mais un peu fausse décale les fréquences mais est peu audible, mais l'instabilité donne un effet audible de "pleurage" très déplaisant
Le percheron
 
Messages: 2393
Inscription: 16 Aoû 2017 15:22
  • offline

Message » 10 Avr 2018 10:57

fredoamigo a écrit:tout en reconnaissants ses limitations , je pense m y remettre un jour ....nostalgie, quand tu nous tiens !!! mais là , j’attends que les bobos barbu hipster arrêtent avec ça .... .je ne veux pas être considérer comme un des leurs !! :mdr: :ane:

ça commence .... ils sont en train passer à la K7 audio .... :lol:
j_yves
 
Messages: 4950
Inscription: 18 Oct 2002 14:21
  • online

Message » 10 Avr 2018 11:38

Quoique là encore, il y a eu dans le passé de magnifique machine : Tandberg 3014, nakamichi "dragon" ou ZX9... mais il est vrai plus d'actualité.
Le percheron
 
Messages: 2393
Inscription: 16 Aoû 2017 15:22
  • offline


Retourner vers Le monde du Vinyle