Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 16 invités

Films (débats, critiques), personnalités (acteurs, réalisateurs), prochaines sorties, les salles, la presse spécialisée...

Je l'ai vu et j'aime...

un peu.
35
28%
beaucoup.
44
36%
à la folie !
6
5%
pas du tout !
38
31%
 
Nombre total de votes : 123

Valérian et la Cité des mille planètes (2017)

Message » 26 Déc 2017 1:53

Cylon a écrit:En même temps, le visuel de Valérian forme un V, c'est bien plus justifié que Rogue One :siffle:


c'est pas un V, c'est un star destroyer sur fond de death star :siffle:
wookie
 
Messages: 6923
Inscription Forum: 26 Sep 2000 2:00
Localisation: Kashyyyk
  • offline

Annonce

Message par Google » 26 Déc 2017 1:53

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 26 Déc 2017 18:09

Et pour Valerian c'est pas un V non plus, c'est la part de Besson sur les recettes :siffle: :mdr:
Dawid
 
Messages: 17517
Inscription Forum: 07 Sep 2000 2:00
Localisation: Bordeaux
  • offline

Message » 26 Déc 2017 19:21

Dawid a écrit:Et pour Valerian c'est pas un V non plus, c'est la part de Besson sur les recettes :siffle: :mdr:


C'est plutôt la part qu'il a fait miroité a ceux qui ont financé le film et qui risquent de perdre de l'argent.

Je me demande comment il a pu amonceler une telle somme sur une BD et quasi inconnue a l'étranger ! :hein:
Dernière édition par jhudson le 27 Déc 2017 0:54, édité 1 fois.
jhudson
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 13719
Inscription Forum: 27 Mar 2006 15:52
  • offline

Message » 27 Déc 2017 0:25

encore heureux qu'on puisse faire des films "neufs".
wookie
 
Messages: 6923
Inscription Forum: 26 Sep 2000 2:00
Localisation: Kashyyyk
  • offline

Message » 08 Avr 2018 3:17

le loup celeste a écrit:
Dawid a écrit:J'ai trouvé Dane Dehann surtout très bon dans Chronicle ;)


Comme l'a si bien dit notre ami chicken run, Dane DeHaan est un acteur vraiment brillant. Il suffit d'ailleurs de voir sa prestation dans l’excellent "A Cure for Life" pour s'en convaincre. Si son rôle est plus classique dans "Valérian et la Cité des mille planètes" (à mes yeux un divertissement hors du commun !), il n’empêche qu'il assure comme les plus grands.


Je viens de voir A Cure for Life, ça prouve qu'il y a de nos jours peu de vrai directeurs d'acteurs , Gore Verbinski en fait partie.

Dane DeHaan n'a pas toujours était très bien dirigé dans les films que j'ai vu, alors qu'il l'est dans A Cure for Life.

Le laisser faire ce qu'il fait dans Life , montre qu'il n'y avait personne aux commandes pour lui dire qu'il faisait fausse route dans son interprétation !
jhudson
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 13719
Inscription Forum: 27 Mar 2006 15:52
  • offline

Message » 08 Avr 2018 11:11

A cure for life en effet grand moment avail plein de références bien intégrées et un climat inquiétant qui dure ....

a+

TEE

La configuration dans mon profil


Le HC c'est une passion, ça permet d'apprendre le bricolage, l'électricité, la maçonnerie, mais ça n'entretient pas le bronzage ....
transeuropexpress
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4070
Inscription Forum: 04 Sep 2003 22:08
Localisation: oise mais frontière val d'oise
  • offline

Message » 14 Juin 2018 22:59

Mr Eric a écrit:vu hier (en VF, comme les services de VOD connaissent pas la VO :roll: ce qui n'a surement rien arrangé) et si je ne peux pas dire que j'ai détesté, je reconnais avoir été consterné par le gâchis incommensurable de moyens claqués dans cette super production comparé au vide au moins aussi grand que son scénario cousu de fil blanc, rempli de trou béants et d'incohérences, servi par des acteurs aussi charismatiques qu'une enclume un jour de pluie (surement que la VF y est pour qq chose aussi), le tout filmé par un gamin qui se fait plaisir à aligner des scènes ridicules dans le seul but de se faire un album souvenir que lui seul trouve intéressant ou comme apportant qq chose à l'histoire ou ses persos.

En fait c'est l'inverse du 5ème élément, la où c'était d'un kitsch assumé (faute de moyen) c'est devenu une bouillie colorée qui fout mal au crâne, là ou il y avait de l'humour cartoonesque c'est devenu du super lourd, là ou le ridicule flirtait avec la grâce (le Diva en mousse servie par une bande son cristalline) on se retrouve avec un numéro de striptease bien nase dont on cherche encore "mais qu'est ce que ça fout là ???", là où on avait un scénar simple mais bien construit on a un scénar simple mais complètement décousu, rempli de benêts qui bloquent sur un écran "access denied" et où on cherche encore une trace de logique entre les différentes scènes alignées aux forceps et qui composent le film.

Alors peut-être qu'en connaissant la BD de fond en comble on peut apprécier ce "truc", mais si c'est le cas et étant donné le peu de lecteurs au niveau mondial de Valerian, il était évident que le film allait se planter en beauté s'il n'était pas conçu comme un objet unique. En l'état c'est un produit mal branlé, dont je retiendrais qq plans de la Cité fort bien foutus, des idées sympas et beaucoup d'imagination sur le look des différentes races qui la composent, mais ça ne suffit pas à faire un film qui tient la route. Le pire reste pour moi les deux héros pour lesquels je n'ai pas eu une seconde d'intérêt pour la réussite de leur mission ou de sympathie pour leurs petits dialogues dignes d'un buddy movie de troisième zone.

Je sais, c'est méchant, mais j'ai vraiment eu l'impression d'être pris pour une buse pendant 2h en regardant ce qui m'est presque apparu comme un film de vacances ou une private joke de Besson dès les premières minutes...


Vu sur ocs ( en vo) et d'accord avec ton avis.
Mis à part que je connaît la BD et au contraire, on ne peut qu'etre attéré par le contraste entre la BD et ce film.
Les acteurs sont très mal casté, avec une mention particulière pour laureline.
Un scénar lamentable et tellement d'emprunt/clins d'oeil, a droite et à gauche que le film n'a aucune personnalité.

Quel gâchis.. ...
jujulolo
 
Messages: 23488
Inscription Forum: 22 Juil 2002 12:06
Localisation: Nice
  • offline

Message » 21 Juin 2018 10:20

Bizare ces différences de ressentis aussi marqués, moi j'ai adhoré.
j'attend juste la version 4K sur Itunes pour le revoir en top qualité.
FGO
 
Messages: 30645
Inscription Forum: 29 Nov 2001 2:00
  • offline

Message » 21 Juin 2018 11:06

Bon, je n' attendais rien de particulier de ce film, donc déjà je lui laissais une marge de manoeuvre pour me surprendre... Et je n' ai pas pu aller au-delà de la moitié. Les deux persos principaux ne sont pas crédibles, encore une fois le sort de l' humanité repose sur deux ados totalisants à peine 80Kg à eux deux, et dont l' intelligence ne semble pas compenser la carrure. Ok, Cara Delevingne est très jolie, mais sa mono-expression de gamine a qui on demandé de ranger sa chambre qu' elle arbore déjà sur les défilés est très fatigante. Quand à Dane Dehaan, juste quelconque. Pourtant très bon dans " A cure for Wellness ".
Les effets spéciaux ne m' ont pas convaincu du tout, ça pue l' image de synthèse tout le temps et ça m' a aussi certainement bloqué toute immersion dans cet univers. Après, j' avoue que pour ça je suis un vieux con, que je suis nostalgique des vieux trucages ( Yoda en marionnette, E.T., The thing... :love: :love: ).
Et surtout, tous les défauts de Besson et ses travers sont réunis ici:
- Femme-enfant insupportable, limite dans Nikita, bof dans le 5ème élément, et au paroxysme dans Valerian. J' épargne Natalie Portman qui était réellement une enfant.
- Le vendeur du souk Drazik, la folle de service... :hein: Déjà Chris Tucker dans le 5ème élément, je trouvais ça consternant et genant, et pourtant j' étais ado. Mais bon, années 90, on pouvait excuser. Mais aujourd' hui, j' ai du mal à croire que des foules se bidonnent encore parcequ' il y a un mec qui surjoue le côté effeminé et exubérant à l' écran.
- Et enfin, le truc le plus rédibitoire, ce n' est pas parcequ' on est dans de la SF que rien ne doit être cohérant. Il y a quand même un juste milieu entre ce qui est futuriste, et ce qui doit rester logique. Le truc qui fait que Star wars on y croyait et on pouvait fermer les yeux sur quelques trucs bizarres ( explosions dans l' espace par ex. ).

Mais là où j' ai été bon, c' est que je me suis arrêté à la moitié du film! Il ne m' aura volé qu' une heure et quelque de ma vie cette fois le gros Bessson ( c' est affectueux! ) ! :bravo:
Yosh79
 
Messages: 49
Inscription Forum: 07 Mai 2018 18:59
  • offline

Message » 21 Juin 2018 11:40

FGO a écrit:Bizare ces différences de ressentis aussi marqués, moi j'ai adhoré.
j'attend juste la version 4K sur Itunes pour le revoir en top qualité.

Je ne connais pas la BD
Mais comme Juju j'ai trouvé le film trés mal casté
Aprés le pb de valerian c'est aussi le syndrome John Carter une oeuvre trop tard .... car elle a inspirée tant d'oeuvre de SF qu'une fois adaptée il y a une furieuse impression de déjà vu

La configuration dans mon profil


La Section Oeuvres & Multimédia recrute

Vous êtes passionnés de CINEMA, SÉRIES, MUSIQUE, ART, LITTÉRATURE & LIVRES EN TOUT GENRE,...
Si vous êtes intéressés pour rejoindre l'équipe HCFR, Contactez nous par MP : Opbilbo / Le Loup Celeste / Darkhan
Avatar de l’utilisateur
Darkhan
Membre d'Honneur - Administrateur Forum Œuvres & Multimédia
Membre d'Honneur - Administrateur Forum Œuvres & Multimédia
 
Messages: 30432
Inscription Forum: 25 Mai 2008 9:32
  • offline

Message » 21 Juin 2018 12:46

J'ai bien aimé le film John Carter. Très en dessus des livres que j'ai lu et que j'avais grandement appréciés. Mais un bon film d'action qui a eu raison de prendre le nom du héros pour montrer sa différence par rapport au cycle de Mars.

Valérian fera une excellente franchise sur netflix.
Keron
 
Messages: 20984
Inscription Forum: 26 Mar 2002 2:00
Localisation: PANDA LAND
  • offline

Message » 27 Juil 2018 9:45

Le film :

Je reviens sur ce topic après avoir enfin vu ce film qui n'intéresse désormais plus personne 6 mois après la polémique du HDR/pas HDR... et je souris devant les réactions exacerbées de colère contre cette adaptation.

Mon sentiment c'est que ce n'est pas plus débile que ce qu'on voit partout ailleurs chez d'autres et ce hélas n'est pas moins débile. C'est le cinéma de 2017 en somme. :roll:
Si on s'insurge contre ça, je vois pas trop ce qu'il reste à regarder :lol:

Besson essaye de conjurer depuis des années le mauvais sort qu'on fait au cinéma français dont on prétend qu'il serait incapable de produire ce que les américains font en un claquement de doigts à coups de millions de dollars pas difficilement gagnés. Je pense qu'il devrait arrêter.
Le cinéma français c'est les Tuche, Les Ch'tis, Intouchables avec Omar Sy qui veut nous faire croire qu'il est comédien, ou des films avec des gens qui se disputent en criant très fort, vouloir proposer autre chose en espérant rentrer dans ses frais, c'est super risqué.
Est-ce que Besson arrive à faire la même chose que les américains ? Oui. est-ce que c'est un projet réaliste ? Non. !

Parce que le public américain qui soutient irrémédiablement chacune de ses œuvres mêmes les plus débilisantes (meilleur démarrage au monde pour un Transformers ???... :o ) ne suivra jamais un réalisateur français (syndrôme Aliens 4 qui est loin d'être le plus mauvais des 4...)
Parce que le public français ne suivra jamais un réalisateur français qui propose autre chose (voir plus haut), un public qui aime bien dire que son équipe de la baballe au pied est mauvaise et qu'elle perdra la coupe du monde, aime bien regarder ce que dit son voisin avant de dire si c'est bien ou pas comme lui, et finalement attendra que l'équipe arrive en finale pour sortir les drapeaux. :bravo:

Valérian souffre du fait qu'il a été proposé comme un cadeau par un français à des français qui seront les premiers à dire que c'est nul alors que toute l'année ils souffrent de s'abreuver de nullités à peine moins pire. :lol:

Je trouve le procès artistique fait à ce film tout à fait injuste. S'extasier devant le 5ème Element et trouver Valérian mal fichu alors que c'est la même chose, c'est comme vouloir nous imposer de revivre la coupe du monde 98 et obliger tout le monde à être de bonne humeur parce que la France est championne de la baballe au pied, la vérité c'est qu'on a plus 20 ans comme en 98 et qu'on s'en fout de gamins payés pour taper dans un ballon et qui défilent ensuite au balcon de l'Elysée avec des montres à 25 000€ au poignet devant une foule de pauvres qu'on amuse.
Valérian c'est le cinéma de divertissement et le cinéma de divertissement ça se regarde comme du cinéma de divertissement. Le regarder avec son regard de spectateur qui découvrait le 5ème Element il y a 20 ans c'est une erreur grossière. Non Besson, ça ne marchera pas deux fois.

Grand Budapest Hotel c'est effectivement beaucoup plus fin dans le propos mais ça intéresse personne, est-ce que tout le monde veut voir des films qui n'intéressent personne ? C'est une question à se poser... 40 pages autour d'un film que tout le monde trouve nul ? Qui est venu parler de Ex MAchina ? Grand Budapest Hotel ?... et j'en passe...

Le film s'éloigne de la BD, on y voit un duo de jeunes tout azimutés, pas très matures... La bande dessinée est plus sérieuse, mais personne n'a envie de voir une adaptation de la BD case par case parce que du peu que j'en ai vu ce serait irrémédiablement chiant, et qui a envie de se faire chier au cinéma ? Personne en fait...

La construction narrative, c'est du Besson, un interminable prologue avec des gars qui se serrent la main (on a compris, ah ah...) sur une musique qui sent la naphtaline, ok... David Bowie dans la Vie Aquatique, c'est un choix démentiel, un ralenti incroyable sublimé par cette musique et sans doute une des séquences de crédits les plus vivantes du cinéma des années 2000, en revanche du Bowie utilisé en amorce d'un film sensé t'emmener dans des péripéties pas possible, j'ai failli m'endormir au bout de 5mn...
Pour rappel à ceux qui trouvent Valérian débile mais qui n'ont jamais vu un film de Wes Anderson parce que bon c'est pas en 4K HDR, c'est dispo qu'en DVD... :roll:
Ouvrir son film là dessus donne l'impression que Besson n'assume pas de nous livrer un film vidage de cerveaux et qu'il pense pouvoir amadouer les aigris nostalgiques qui passeront sur l'indigence du reste parce qu'ils ont entendu du Bowie. Ben apparemment ça a pas marché. :lol: :lol:

S'en suit une partition écrite sans beaucoup de motivation par Desplats qui a fait bien mieux quand il travaille sur un projet qui le stimule... et puis une habile course poursuite avec une fuite en avant frénétique et une mise en inversion des rôles du duo assez habile dans son développement, l'un sauve l'autre et vice versa ! et puis on recommence. C'est du tag and play, très ludique, un peu comme au catch quand l'un se fait sortir et l'autre rentre sur le ring, on attend le moment où ils vont se taper dans la main, l'occasion de proposer des tableaux très variés, des chaméos pas toujours très inspiré (que vient faire Chabat dans cette "galère"). Du bon et du moins bon mais ça se laisse regarder. C'est du cinéma de 2017.
On ne s'ennuie pas une seconde, le pognon est utilisé à bon escient, soit donc pour en mettre plein la tronche avec ce que le cinéma moderne peut proposer. Passé l'esthétique affreuse de la planète Mül et sa plage avec 3 palmiers colorés au stabylo qui m'ont donné l'impression de regarder une publicité pour la boisson Oasis, on retrouve heureusement des décors rondement finis (le grand souk, la station spatiale) qui font voyager.
Non vraiment je vois pas en quoi ce film mériterait d'être descendu de la sorte, c'est un film de divertissement produit en 2017. Il faut savoir regarder ça avec des yeux d'enfant, je pense que les miens seront ravis de découvrir cet univers chamarré (quoi que un peu sombre pour eux ceci dit mais c'est ça aussi le cinéma de 2017, un cinéma post crise économique, on se marre moins qu'en 1995...) quand ils seront en âge d'être devant.
Le seul défaut du film c'est d'adapter une vieille bd qui proposait des idées neuves mais qui a été tellement pillée par ceux qui prétendaient les inventer au moment où eux ont trouvé le pognon pour nous les montrer que le public croit qu'elles arrivent après... drôlement ironique... et triste à la fois pour ses créateurs et tous ceux qui ont bossé sur ce projet ambitieux. Je préfère revoir 100 fois ce Valérian que me taper 1 seconde de plus d'un Star Wars avec Jar Jar Binks... Syndrôme John Carter, quand on va se taper la resucée du très mauvais Star Wars 7 dans le 9ème volet, alors on regardera peut être ce Valérian avec un autre oeil, et on verra le spectacle décomplexé qu'il propose sans autre ambition que de nous divertir, et ça marche sauf sur les grincheux.

Note, la séquence avec Rihanna ne sert à rien, elle arrive comme un cheveu sur la soupe. Encore un mal nécessaire dans un film produit pour des jeunes (qui ne connaissent pas Bowie et qui ont du encore plus s'ennuyer que moi au début... un début raté c'est comme une entrée dégueulasse dans un repas, ça fausse tout le reste).
Les acteurs sont bons, il en a été dit tellement de mal que je m'attendais au pire.
Deux choses : être comédien et être évalués par des gens qui ne le sont pas, et n'ont donc pas des masses de légitimité à le faire, ça doit les faire sourire quand même du haut de leur loge. Mais bon c'est comme au foot, tous les 4 ans on a 60 millions de sélectionneurs plus compétents que celui qui a été choisi pour faire le job, 99% de cette masse n'ayant peut être même jamais tapé dans un ballon. Autre chose, chez les acteurs il y a ceux qui sont et ceux qui font. Dane Dehann dégage une forte présence scénique, son regard parle énormément et même si son physique de poule de batterie déplumée (c'est bizarre en 2018 de voir un acteur aussi mal formé sans pecs, sans rien de ce qui fait les bibendums habituels qu'on nous sert) rend ses cascades un rien questionnables (non on ne fait pas un salto avant le flingue à la main quand on pèse 60Kg et qu'on a la peau sur les os, il suffit de voir la carrure des danseurs de hip-hop...), sa voix et son charisme scénique font oublier tout le reste. Il est. Il n'a pas besoin d'en faire des caisses. J'aime beaucoup ce qu'il dégage quand il parle et je suis très enthousiaste de le découvrir dans tout ce qu'on peut lui proposer. Sa coiffure coupe au bol par contre, c'est pas possible ça. Sa co-partenaire est sublime à regarder et elle sait déclamer son texte en articulant, on comprend ce qu'elle dit, c'est bien de comprendre quelqu'un quand il parle, les comédiens français devraient s'en inspirer.
Dane Dehan fait le job.
Je ne reviens pas sur ceux qui le regardent en VF et qui disent qu'il est mauvais acteur, voir point numéro 1.

La technique :

Vu en 4K la totale Atmos machin glinglin dans une salle qui compile toutes ces belles avancées, puis comparé dans la foulée sur mon matos antédiluvien mais néanmoins d'un tout autre niveau qualitatif dans ma salle pourtant pas finie et le résultat est bien plus appréciable chez moi, mon écran est plus grand, la définition devrait accuser le coup en simple bluray, 40cm de différence ce n'est pas rien, c'est la taille de certaines télés qu'utilisent certains auto-érigés et acclamés en expert pour nous commenter la qualité technique d'une édition... Le spectacle visuel est superbe, les couleurs détaillées et toute la palette retranscrite. Le son est excellent, la verticalité avec mon array de Surround était plus palpable qu'avec l'Atmos physique et ses 4 enceintes au plafond dans l'autre salle (je note cependant un déséquilibre dans les deux cas au profit de la ligne gauche des surrounds notamment quand la voix de Alex s'exprime...) donc une "simple bande son 5.1" peut transporter de la même façon, mais en même temps quand je lis dans certains compte rendus publiés qu'en Atmos les dialogues sont cristallins je ne m'étonne plus du pouvoir d'influence de l'étiquette et de la suggestion qu'il a sur les gens. Non l'Atmos ne change rien au canal attribué à la voix centrale...


Bref inutile d'y mettre tout ce que le marketing moderne propose pour profiter de ce spectacle ludique à sa juste valeur, un constat sans appel au bénéfice de mon installation non pourvue de ces dernières technologies, qui me fait dire que le progrès des gadgets qu'on nous propose pour regarder des films, c'est comme le cinéma, un détail sur lequel certains aiment bien s'arrêter pour se dire tantôt que c'est génial, tantôt que c'est nul.
Valérian ce n'est ni génial, ni nul, c'est du cinéma de 2017 et le cinéma de 2017 ça en fout plein la vue pendant 2h15. Reste à savoir si on peut se contenter de ça pendant 2h15.
Accepter de se vider le cerveau devant ce spectacle ludique sans autre enjeu que d'être prévenu avant du contenu, c'est à mon sens pas plus débile que de vanter qu'il faut absolument posséder The Revenant parce que la 4K HDR y est de bonne facture. :roll:
chicken run
 
Messages: 3054
Inscription Forum: 18 Aoû 2002 10:29
Localisation: The not too distant future...
  • offline

Message » 27 Juil 2018 10:07

Tu connaissais les BD avant de voir le film ? Tu aimais ces BD avec deux héros principaux bien définis et avec pour chacun un caractère bien trempé et spécifique ?
Keron
 
Messages: 20984
Inscription Forum: 26 Mar 2002 2:00
Localisation: PANDA LAND
  • offline

Message » 27 Juil 2018 10:37

Keron a écrit:Tu connaissais les BD avant de voir le film ? Tu aimais ces BD avec deux héros principaux bien définis et avec pour chacun un caractère bien trempé et spécifique ?


La question du respect de l’œuvre c'est une fausse barbe. Le film se laisse-t-il regarder ? C'est tout ce qui nous importe ici.
Est-ce que c'est plus débile ou moins débile qu'un transformers ou un jar jar binks ?
Ce qu'on a fait de la BD que tu lisais quand tu étais gamin on s'en fout.

A la rigueur Mézières est le seul fondé à commenter la conformité avec l'esprit de son œuvre. Si les 2 persos sont des gamins immatures et que Besson n'a rien compris alors c'est à Mezières de le commenter. Si Besson l'a fait et que ça sert le film (et ça fonctionne, on suit aussi leur cheminement amoureux) et que Mézières et ok avec ça, je ne vois pas où est le problème. Ca me fait plus mal d'entendre de la musique classique sur de la publicité pour des produits bancaires.

... et le respect d'une oeuvre je suis bien placé pour connaitre, quand je vois ce que certains clients font de mes photos ça me fait mal, mais en fait ils ont payé, ça leur appartient c'est leur problème s'ils ont de la m... dans l'oeil. Et vas y que je te fais une découpe en forme de cœur, que je te publie ça sur Facebook en photo de profil en bousillant le cadrage et la composition de la photo avec un recadrage carré, ce n'est plus la même photo c'est autre chose. Ben c'est pareil pour Valérian, c'est autre chose. Besson l'a payé, il fait ce qu'il veut après tout.
Parler de la conformité de ce qu'on voit avec l'oeuvre originale c'est pas du tout le débat sur la qualité du film ou ses qualités.
chicken run
 
Messages: 3054
Inscription Forum: 18 Aoû 2002 10:29
Localisation: The not too distant future...
  • offline

Message » 27 Juil 2018 10:57

chicken run a écrit:
Keron a écrit:Tu connaissais les BD avant de voir le film ? Tu aimais ces BD avec deux héros principaux bien définis et avec pour chacun un caractère bien trempé et spécifique ?


La question du respect de l’œuvre c'est une fausse barbe. Le film se laisse-t-il regarder ? C'est tout ce qui nous importe ici.
Est-ce que c'est plus débile ou moins débile qu'un transformers ou un jar jar binks ?
Ce qu'on a fait de la BD que tu lisais quand tu étais gamin on s'en fout.


Non, TU t'en fous. C'est différent.

Tout l'univers de Valérian repose sur la tête de ses agents. Et plus particulièrement de Valérian un peu vieux jeu, parfois immature mais très borné par rapport au règlement et Laureline, personnage qui vient d'une autre planète, où elle était femme sauvage ou licorne selon que l'on croit à la légende. Plus posée mais électron libre. Qui voit plus loin que le règlement. Tout repose sur cette dualité et compose. C'est la force de ces personnages et leur complémentarité qui permet de vivre les aventure et d'affronter tout ce qui se présente.

En l’occurrence, le choix fait par Besson pour présenter ces deux héros est mauvais. Et même si tu ne respectes par la BD. Tu as deux personnages quasi interchangeables comme tu le dis toi même. Sans véritable caractère ou sinon d'entendre Valérian vouloir se faire Laureline à tout moment. C'est plutôt puéril.

Et à partir de là, a aucun moment tu ne parviens à te prendre pour l'un de ces héros. Et le malaise vient de là. A la différence de Jar Jar qui n'est pas un personnage principale. Comme les ewoks.
Keron
 
Messages: 20984
Inscription Forum: 26 Mar 2002 2:00
Localisation: PANDA LAND
  • offline


Retourner vers 7ème Art