Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 7 invités

Films (débats, critiques), personnalités (acteurs, réalisateurs), prochaines sorties, les salles, la presse spécialisée...

Je l'ai vu et j'aime...

un peu
0
Aucun vote
beaucoup
1
100%
à la Folie
0
Aucun vote
pas du tout
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 1

Le Grand Bain - film de Gilles Lellouche - 2018

Message » 26 Oct 2018 10:28



L'étonnante quasi unanimité de la presse française, y compris les plus féroces et peu suspect de complaisance envers le cinéma de divertissement (Libé, Télérama...) avaient emporté mes éventuelles réticences...Mais ne fait pas du "The Full Monty" qui veut, l'autodérision n'étant pas dans la culture française.

Au final, un feelgood movie sympathique de future soirée d'un dimanche de décembre sur TF1, avec une distribution French all-star, Gilles Lellouche a vraisemblablement bcp de copains dans le cinéma français, tant mieux; une intrigue cousue de bien gros fil blanc, des sentiments envoyés à la truelle et une apothéose finale prévisible.

L'excellente idée de s'appuyer sur la natation synchronisée masculine rédemptrice, pratiquée par une bande de mecs tous plus losers les uns que les autres et de leurs deux entraineuses à peu près aussi égarées, qui vont regagner de l'estime de soi est au final un peu gachée par l'absence de finesse dans la présentation des personnages, tous perturbés et plus ou moins en chute libre, à un point quasi gênant ( le personnage joué par P. Katherine), avec les grimaces forcées de Poelvorde qui fait (trop de) du Poelvorde, Guillaume Canet qui se fait violence pour jouer au mec palot, con et chiant. On rit néanmoins à des répliques enlevées, on apprécie la bonne performance de Leila Bekhti en fouetteuse en chef, et l'excellent Mathieu Amalric, àmha largement au dessus des autres en tant qu'acteur emporte le pompon. Allez, je mets la moyenne, mais aurait pu mieux faire.

La configuration dans mon profil


PC Windows 10 streaming et FLAC sur DD / SMSL M500 / SPL Control 2 /2x Nuprime STA9 / Davis Monitor 1 /Mogami 3103HP.
Alternativement un intégré FDA Nubert Nuconnect Xamp
"Je déteste deux choses: l'analyse et le pouvoir". Sviatoslav Richter.
Avatar de l’utilisateur
autrichon gris
Staffs Œuvres & Multimédia
Staffs Œuvres & Multimédia
 
Messages: 7888
Inscription Forum: 21 Oct 2009 14:18
Localisation: Strasbourg
  • offline

Annonce

Message par Google » 26 Oct 2018 10:28

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 26 Oct 2018 22:32

Très Grand Film.

C'est la première fois en 20 ans que j'oublie de rester jusqu'à la fin du générique.

Les Américains réussissent dans l'infiniment grand,ici ils ont réussi la quadrature du cercle : réussir dans l'infiniment petit.

Je ne comprends même pas la clé de la réussite : les dialogues sont justes juste. De rares répliques resteront dans les mémoires. Aucune scène n'est magique.
Je me suis surpris à avoir honte de rire de certaines situations.

La fin est prévisible ? Le succès n'est même pas au rendez-vous !

A t'on vu le même film ?
yijing
 
Messages: 14261
Inscription Forum: 08 Mai 2005 23:56
Localisation: Versailles
  • offline

Message » 30 Oct 2018 11:52

yijing a écrit:Très Grand Film.

C'est la première fois en 20 ans que j'oublie de rester jusqu'à la fin du générique.

Les Américains réussissent dans l'infiniment grand,ici ils ont réussi la quadrature du cercle : réussir dans l'infiniment petit.

Je ne comprends même pas la clé de la réussite : les dialogues sont justes juste. De rares répliques resteront dans les mémoires. Aucune scène n'est magique.
Je me suis surpris à avoir honte de rire de certaines situations.

La fin est prévisible ? Le succès n'est même pas au rendez-vous !

A t'on vu le même film ?


Apparemment oui... :hehe:

La configuration dans mon profil


PC Windows 10 streaming et FLAC sur DD / SMSL M500 / SPL Control 2 /2x Nuprime STA9 / Davis Monitor 1 /Mogami 3103HP.
Alternativement un intégré FDA Nubert Nuconnect Xamp
"Je déteste deux choses: l'analyse et le pouvoir". Sviatoslav Richter.
Avatar de l’utilisateur
autrichon gris
Staffs Œuvres & Multimédia
Staffs Œuvres & Multimédia
 
Messages: 7888
Inscription Forum: 21 Oct 2009 14:18
Localisation: Strasbourg
  • offline

Message » 06 Nov 2018 21:44

Hello,

Pas d'accord avec vous ! Rien à voir avec ces comédies formattées pour passer sur TF1 le dimanche soir.
Ce n'est pas une comédie, mais une comédie dramatique, et pour moi un vrai film de cinéma.
Et je trouve ça courageux de faire un film sur des mecs ordinaires/dépressifs/losers.

Bons films.
Cedric Gibbons
 
Messages: 151
Inscription Forum: 08 Aoû 2004 9:16
Localisation: "Une ville où il y a 37 cinémas"
  • offline

Message » 11 Nov 2018 12:22

Vu et vraiment bien apprécié. 16/20 pour les "performances" de la belle brochette d'acteurs.

C'est la preuve que le cinéma Français fait preuve parfois d'une remarquable intelligence, jouant de tous les artifices à sa disposition pour attirer le spectateur, lui apporter un grand plaisir par la distraction, les sourires, rires et émotions qu'il génère en moins de 2h, sans oublier une discrète dissertation philosophique fort utile et qui reste en mémoire ...

Ici, c'est l'effet hautement bénéfique de la formation associative d'un "groupe d'individus" dans la quête d'un absolu, quel qu'il soit. J'ai vu hier soir deux "harmonies municipales", totalement bénévoles, impressionnantes par les résultats présentés, très émouvantes par les imperfections qui nous permettent de nous en sentir très proche, et donc de comprendre les efforts consentis pour obtenir le résultat.

Tout ceux qui vivent l'associatif dans leur vie quotidienne confirmeront ce bénéfice.

Autre feel-good movie que je viens de découvrir, encore une fois avec Virginie Effira, qui ne cesse de m'impressionner : "Le goût des Merveilles" qui aborde avec beaucoup de sensibilité l'autisme (Asperger pour le cas identifié, quotidien pour les gens normaux qui le regarde vivre !)
alcatol
 
Messages: 3647
Inscription Forum: 14 Fév 2002 2:00
Localisation: 78
  • offline

Message » 10 Déc 2018 12:08

C'est une comédie sympathique.
Oui, j'ai trouvé qu'elle aurait mérité plus d'écriture et plus de finesse parfois, et, certains acteurs auraient mérité une direction plus affirmée.

Mais elle présente une brochette de loosers magnifiques, de personnes fracturées, à la dérive qui essayent de créer des petits bonheurs là ou il n'y en a plus dans leur vie.
Un film de personnes qui, un peut par la force des choses, préfèrent être plutôt que paraitre.

Il y a des passages vraiment touchant, par exemples
Lorsque le personnage de Philippe Catherine apprend que dorénavant ce qu'il préfère dans son son travail est fait par un logiciel, les scènes dans le vestiaires.
.

C'est un film avec des personnes humaines avec leurs lots de coups durs, leur coté chiant et con parfois, un film de potes qui s'acceptent comme ils sont. Et c'est bon.
primare21
 
Messages: 1013
Inscription Forum: 27 Sep 2011 14:45
Localisation: Entre Nantes et Rennes
  • offline


Retourner vers 7ème Art

 
  • Articles en relation
    Dernier message