Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 22 invités

Films (débats, critiques), personnalités (acteurs, réalisateurs), prochaines sorties, les salles, la presse spécialisée...

Ils nous ont quittés

Message » 13 Mai 2019 7:25

Très tranchée la presse à propos de Brisseau, je tombe sur un article de Libé qui hurle au génie incompris... :grad:

La configuration dans mon profil


PC Windows 10 streaming et FLAC sur DD / SMSL M500 / SPL Control 2 /2x Nuforce STA9 / Davis Monitor 1 /Mogami 3103HP.
Alternativement un intégré FDA Nubert Nuconnect Xamp
"Je déteste deux choses: l'analyse et le pouvoir". Sviatoslav Richter.
Avatar de l’utilisateur
autrichon gris
Staff Œuvres & Multimédia
Staff Œuvres & Multimédia
 
Messages: 7465
Inscription: 21 Oct 2009 14:18
Localisation: Strasbourg
  • offline

Annonce

Message par Google » 13 Mai 2019 7:25

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 13 Mai 2019 9:48

Encore quelques articles, et on nous dira que c'est la faute aux victimes qui n'ont pas assez de mental.

Cela étant dit, on voit le chemin parcouru en 10 ans. A l'époque de la sortie des Anges exterminateurs, on parlait de l'affaire comme d'une "mésaventure" ou de "petits démêlés".
Ainsi que cette perle sur Choses secrètes, un film qui réfléchit les liens entre domination et sexualité "(et pour dominer sexuellement, il fallait que les filles fussent jolies)." :lol:
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 5465
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54
  • offline

Message » 13 Mai 2019 13:53

autrichon gris a écrit:Très tranchée la presse à propos de Brisseau, je tombe sur un article de Libé qui hurle au génie incompris... :grad:


Il y en a qui n'apprennent pas de leurs erreurs....

Brisseau ne savait pas diriger ses acteurs, c'est plus que visible quand il n'y avait pas un Bruno Cremer dans le casting.

J'ai regardé des extraits de son dernier film (qui aurait été filmé en 3D), un peu toujours les mêmes obsessions , du niveau des téléfilms que M6 produisait a une époque.
Dernière édition par jhudson le 13 Mai 2019 14:11, édité 2 fois.
jhudson
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 13257
Inscription: 27 Mar 2006 15:52
  • offline

Message » 13 Mai 2019 13:58

tenia54 a écrit:Encore quelques articles, et on nous dira que c'est la faute aux victimes qui n'ont pas assez de mental.

Cela étant dit, on voit le chemin parcouru en 10 ans. A l'époque de la sortie des Anges exterminateurs, on parlait de l'affaire comme d'une "mésaventure" ou de "petits démêlés".
Ainsi que cette perle sur Choses secrètes, un film qui réfléchit les liens entre domination et sexualité "(et pour dominer sexuellement, il fallait que les filles fussent jolies)." :lol:


C'est gratiné ce qu'ils écrivent (ça sens les fantasmes refoulés), ils vont surement avoir des retours très violents .

En France on a invité sur des plateaux TV des écrivains qui défendaient la pédophilie dans leur livre , maintenant ça ne serait heureusement plus possible ...

Dés que quelqu'un se disait "Intellectuel " et/ou "Artistique", il avait tout les droits ....

On se souviens aussi d'une photographe qui s'est fait connaitre en photographiant sa petite fille complétement nue, ça n'a dérangeait personne a l'époque ...

La petite fille devenue grande a fait un film la dessus, mais elle a avoué avoir fortement édulcoré son histoire.
jhudson
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 13257
Inscription: 27 Mar 2006 15:52
  • offline

Message » 13 Mai 2019 15:08

jhudson a écrit:On se souviens aussi d'une photographe qui s'est fait connaitre en photographiant sa petite fille complètement nue, ça n'a dérangeait personne a l'époque ...

On s'éloigne de Brisseau, mais dans ce genre, je trouve fascinant les rapports de Trump avec sa fille Ivanka, qu'on retrouve jusque dans leurs photos pros ensemble dans les années 90 (notamment le fameux shooting de Mar-a-Lago en 96, où on dirait un vieux riche avec une playmate sur-maquillée histoire de faire croire qu'elle a 20 ans alors qu'en vrai elle en a 14). Michael Moore en a fait une petite compilation dans son récent Fahrenheit 11/9.
Mais effectivement, à l'époque, tout le monde s'en foutait. Mais royal de chez royal.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 5465
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54
  • offline

Message » 13 Mai 2019 16:56

tenia54 a écrit:
jhudson a écrit:On se souviens aussi d'une photographe qui s'est fait connaitre en photographiant sa petite fille complètement nue, ça n'a dérangeait personne a l'époque ...

On s'éloigne de Brisseau, mais dans ce genre, je trouve fascinant les rapports de Trump avec sa fille Ivanka, qu'on retrouve jusque dans leurs photos pros ensemble dans les années 90 (notamment le fameux shooting de Mar-a-Lago en 96, où on dirait un vieux riche avec une playmate sur-maquillée histoire de faire croire qu'elle a 20 ans alors qu'en vrai elle en a 14). Michael Moore en a fait une petite compilation dans son récent Fahrenheit 11/9.
Mais effectivement, à l'époque, tout le monde s'en foutait. Mais royal de chez royal.


Bill Maher joue souvent la dessus, en disant que c'est elle la First Lady...

Avec Trump on attends des sommets dans le mauvais gout, il aura marqué une date il a déjà des imitateurs.
jhudson
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 13257
Inscription: 27 Mar 2006 15:52
  • offline

Message » 14 Mai 2019 21:43

Quand elle était adolescente, Ivanka Trump avait droit à des articles dans le National Enquirer qui mettaient en avant son charme irrésistible et sexy. Ils existaient à la demande du père, qui est très pote avec le patron du torchon (et qui est certainement lié aux rackets et chantages).

Brisseau, je l'ai découvert par L'ange noir qu'une revue de cinéma que je lisais recommandait chaudement, un peu après Céline qui avait aussi eu de bonnes critiques. C'est déjà un film mal ficelé, et puis arrive la fin, où l'on visionne une vidéo avec la fille adolescente de Piccoli et de Vartan filmée en train de se masturber et de faire des aveux. Ça m'avait semblé voyeur et répugnant.

Quelques années plus tard, je tombe sur Choses secrètes, qui est effectivement un porno de M6 avec une très belle photo (Brisseau savait notamment magnifiquement jouer de la couleur) et un discours marxiste, mais sinon totalement grotesque au niveau de l'interprétation ou de l'histoire.

C'était évident qu'il avait une fascination maladive pour la sexualité féminine, qui n'était pas simplement une démarche artistique. Et pourtant, les Cahiers, Libé, Positif le portaient encore aux nues, le mettaient en couverture pour un entretien croisé avec Catherine Breillat et l'érigeaient en génie du cinéma. J'étais déjà totalement effaré à l'époque.

Le procès a fait émerger qu'il avait proposé à des dizaines de femmes de faire ces bouts d'essai au fil des ans (y compris à Cotillard ou à Fougerolles quand elles étaient débutantes). Plusieurs d'entre elles étaient mineures. Il leur parlait de Vartan et de Vanessa Paradis. Les quatre actrices, il avait continué à leur demander ce "travail préparatoire" alors même qu'il avait déjà refilé le rôle à d'autres sur Choses secrètes. Ce qu'il a déclaré lors du procès, c'est que comme le tournage avait pris plusieurs années de retard en raison de problèmes de financement, les actrices en question avaient l'air d'avoir 35-37 ans à ce stade, et ne pouvaient donc pas incarner des personnages qui en avaient 25. Toutefois, il les trouvait très bonnes actrices, et il continuait à les filmer pour son projet suivant...
L'avocat, à l'ouverture des débats, avait en tout cas dit redouter que ça soit une "justice de femmes" comme c'était une juge et une procureure. Et on était en 2005 !

Ce qui a été dégueulasse, c'est la pétition où une bonne partie du gratin du cinéma français d'auteur a pris la défense de Brisseau quelques semaines avant le verdict. Il y a eu alors une autre pétition en réaction, demandant que l'on laisse la justice faire son travail, mais elle a recueilli nettement moins de grands noms. Pour les quatre actrices, c'était effectivement synonyme d'être blacklistées par le système. D'ailleurs, il n'y a plus que Noémie Kocher qui travaille encore dans le milieu. Apparemment, certains des signataires de la première pétition l'ont depuis contactée pour lui dire qu'ils regrettaient d'avoir signé.

Le procès a suscité des prises de position totalement grotesques, avec en particulier Libération qui s'est vautré dans le soutien sans condition, avec des plaidoyers qui sont franchement à vomir. Antoine de Baecque et Louis Skorecki en ont fait des tonnes. Skorecki a fait de Brisseau un martyr, le comparant aux tourments intérieurs d'Alfred Hitchcock quand il a tenté de violer Tippi Hedren (Brisseau et Hitchcock étant bien sûr les victimes). Libé a laissé faire, mais certains journalistes du journal étaient eux-mêmes atterrés, trouvant que ça ne sentait pas bon du tout (il y a eu le même problème quand Libé a soutenu René Schérer, le frère d'Eric Rohmer, pour ses écrits pédophiles).

Arrive Les Anges exterminateurs, vision très personnelle par Brisseau de l'affaire, où son double à l'écran a cette tronche :

Image

alors que Brisseau ressemblait plutôt à ça :

Image

(Et c'est une photo plutôt flatteuse. Je l'ai croisé deux fois dans le métro. Il était facile à repérer faisant bien plus d'un mètre 90, et il avait vraiment un physique ingrat)

Et malgré tout, la critique a été très très positive. Je signale au passage qu'après la sortie des Anges exterminateurs, il y a eu de nouvelles plaintes d'actrices pour ce qui s'était passé pendant le casting ou le tournage du film, mais qu'elles n'ont pas abouti.

En 2017, quand le directeur de la Cinémathèque (et ancien critique des Inrocks) Frédéric Bonnaud avait évoqué le report de la rétro Brisseau, alors que l'affaire Weinstein avait déjà éclaté, voici ce qu'il avait déclaré : « Pourquoi nous avons renoncé ? Mettre dix gardes du corps dans le hall, ça coûte 10 000 euros. Nous ne sommes pas de taille. Je dis à Osez le féminisme ! "vous avez gagné". Moi, je suis pas venu travailler à la Cinémathèque française pour entendre Marlène Schiappa me dire que j’avais la culture du viol. On ne me l’a pas encore dit, mais on va me le dire. Et c’est normal qu’on me le dise. »

Il y a un vrai problème dans le cinéma français d'auteur au sens large du terme (critique et public aussi) pour accepter le moindre écart par rapport à la règle comme quoi le réalisateur a toujours raison et doit avoir tout pouvoir. Et un type comme Brisseau en a largement et longuement profité, ce qui a été encore aggravé par quelques réflexes de copinage ou par l'aura dont il bénéficiait via l'appui de Rohmer ou de Pialat à ses débuts.

Ceci dit, ça ne retire rien à la valeur de son De bruit et de fureur, qui reste une grosse claque. La fin de sa carrière, en revanche, c'était Pervers Pépère invoque Marx et Hitchcock pour justifier d'avoir une collection de dizaines de cassettes de casting qu'il se passait de temps à autre en s'astiquant la nouille.
Sledge Hammer
 
Messages: 3519
Inscription: 06 Oct 2005 23:39
  • offline

Message » 15 Mai 2019 10:38

Bonnaud était chez les Inrocks ? Je ne savais pas. Ceci explique cela, cependant, vu comment ça s'est toujours posé là niveau vision du monde. Il y a eu la couv' sur Cantat, mais Brisseau avait été dépeint comme une sorte de grand naïf, "ah il ne savait pas que c'était si mal, c'était pour l'Aaaaaart".

Encore en 2013, Brisseau chez les Inrocks, c'était "5 raisons sur pourquoi il est atypique".

Quant à Bonnaud, sur le sujet, il a été d'une bêtise sans faille et sans fond. Il pourrait choisir la ligne autrement plus simple de la compartimentation "on célèbre les films et les cinéastes, avec leurs qualités artistiques mais aussi leurs failles humaines", mais non, à la place, c'est le choc totalitaire et le retour des folles dingues. Ah oui, dis donc, belle élévation du débat.

Mais bon. Il y a visiblement des gens qui estiment que certains actes ou paroles répréhensibles sont compensables par quelques bons films ou une carrière bien remplie.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 5465
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54
  • offline

Message » 15 Mai 2019 12:09

Ouaip... une sorte de syndrome Céline ! Un des plus grands écrivains francophones du 20è siècle et un abject antisémite ultra virulent dans le même corps. Toutes proportions gardées quand même s'agissant de Brisseau.

Il est assez rare que les artistes soient des comptables de compagnie d'assurance, ils sont par définition des créatifs, et la création artistique ne peut provenir que de tourments, d'angoisses, d'obsessions, de rêves, de pulsions...Donc plus ou moins saines et avouables au gré de la morale du temps.

Il est relativement commun que des hommes d'age mûr admirent des (très) jeunes femmes, il est inacceptable de les tripoter contre leur gré, et/ou de les contraindre à quoi que ce soit qu'elles ne veulent pas. Une fois qu'on a dit ça... :roll:

La configuration dans mon profil


PC Windows 10 streaming et FLAC sur DD / SMSL M500 / SPL Control 2 /2x Nuforce STA9 / Davis Monitor 1 /Mogami 3103HP.
Alternativement un intégré FDA Nubert Nuconnect Xamp
"Je déteste deux choses: l'analyse et le pouvoir". Sviatoslav Richter.
Avatar de l’utilisateur
autrichon gris
Staff Œuvres & Multimédia
Staff Œuvres & Multimédia
 
Messages: 7465
Inscription: 21 Oct 2009 14:18
Localisation: Strasbourg
  • offline

Message » 15 Mai 2019 14:32

tenia54 a écrit:Bonnaud était chez les Inrocks ? Je ne savais pas. Ceci explique cela, cependant, vu comment ça s'est toujours posé là niveau vision du monde. Il y a eu la couv' sur Cantat, mais Brisseau avait été dépeint comme une sorte de grand naïf, "ah il ne savait pas que c'était si mal, c'était pour l'Aaaaaart".

Encore en 2013, Brisseau chez les Inrocks, c'était "5 raisons sur pourquoi il est atypique".

Quant à Bonnaud, sur le sujet, il a été d'une bêtise sans faille et sans fond. Il pourrait choisir la ligne autrement plus simple de la compartimentation "on célèbre les films et les cinéastes, avec leurs qualités artistiques mais aussi leurs failles humaines", mais non, à la place, c'est le choc totalitaire et le retour des folles dingues. Ah oui, dis donc, belle élévation du débat.

Mais bon. Il y a visiblement des gens qui estiment que certains actes ou paroles répréhensibles sont compensables par quelques bons films ou une carrière bien remplie.


J'ai vu l'interview filmé de Bonnaud , c'est plus nuancé ( il prend pas mal de précautions, c'est un malin) que certains le décrivent , ils n'ont repris que ses dérapages verbaux " demi folles" et autres, il se plaint surtout de ce qu'il prend pour une censure a vie des films de Polanski .

L'ange Noir a des cotés assez malsains , mais Sophie Vartan adore ce film car ça l'a permis d'avoir son heure de gloire en femme Fatale.

Elle est fait parti des rares personnes a encore le défendre .

https://www.programme.tv/news/actu/2056 ... -brisseau/

Chez Catherine Breillat il y a aussi un coté glauque, ils font bien la paire.

François Berléand s'est senti manipulé en voyant Romance, il lui a avait dit qu'il ne toucherait pas a l'actrice et a l'écran il voyait le contraire .

Et elle en veux a mort a Asia Argento, ça s'est mal passé sur le tournage d'Une vieille maîtresse

Asia qui balance après avoir été insulté par elle:

https://www.parismatch.com/People/Weins ... ue-1488695

Quand elle raconte son histoire dans Abus de faiblesse, elle prend un acteur qui ne ressemble en rien a Christophe Rocancourt , on comprend vite qu'elle n'a aucune envie de raconter la vérité, elle veux juste passer pour une victime, un comble alors qu'elle reproche la même chose aux actrices ayant subit du harcèlement .

Noémie Kocher a eu bien du courage d'aller jusqu’à en justice, elle a été une précurseuse et personne ou presque n'en parle.
jhudson
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 13257
Inscription: 27 Mar 2006 15:52
  • offline

Message » 15 Mai 2019 18:51

Bon, c'est en train de déraper, et j'en suis en partie responsable.

Le truc avec Céline, c'est que rien de son œuvre romanesque ne reflète ses vues politiques personnelles, exprimées dans des essais. Là, on est dans un cas limite où la dissociation entre l'homme et l'œuvre est particulièrement patente, et ça nous pose, en tout cas ça me pose des problèmes d'appréhension. Ça n'est pas non plus comme Louis C.K. où, rétrospectivement, on se rend compte que le mec faisait énormément de vannes tournant autour de la masturbation.

Quant à Catherine Breillat, il y a certainement eu des engueulades ou des désaccords avec ses acteurs et actrices, mais rien de commun avec ce qui était l'attitude hors plateau d'un Brisseau ou, aux USA de James Toback, qui n'a jamais vraiment montré beaucoup de sexe à l'écran, mais qui passait apparemment beaucoup de temps à convaincre de jeunes actrices d'avoir une conversation sur un futur projet avec lui, le scénariste de plusieurs gros films à succès. D'ailleurs, James Toback a également dirigé un film magistral, Fingers (la version d'origine de De battre mon cœur s'est arrêté) avant d'avoir une suite de carrière bien plus bancale en tant que réalisateur.

Bonnaud a été directeur de la rédaction des Inrocks après le court épisode Audrey Pulvar, mais il avait longtemps été le numéro 2 de Kaganski pour la section ciné. Oui, il y avait une coterie de critiques (probablement pas tous dans les rédactions) qui appréciaient beaucoup Brisseau et le considéraient comme un visionnaire. Ce n'était pas non plus le "Triangle des Bermudes" sur lequel Michel Ciment fait une fixation, vu que Positif lui consacrait aussi à l'occasion une couverture très favorable. C'était surtout ce parti-pris poussé ici jusqu'au grotesque du cinéma d'auteur, où le réalisateur, même quand il ne réalise pas, ne cesse jamais d'être un auteur et tout est à appréhender dans l'optique de son geste créateur.

Alors que c'était évident, si on passait vingt minutes devant ses films qu'il y avait une obsession manifeste du mec pour les organes génitaux féminins qui faisait passer Tinto Brass pour Robert Bresson. Une partie de la presse s'est complètement fourvoyée, alors que les éléments produits lors du procès étaient à peu près aussi révélateurs que toutes les anecdotes sur les Balkany et le fric qui font surface en ce moment.
Sledge Hammer
 
Messages: 3519
Inscription: 06 Oct 2005 23:39
  • offline

Message » 15 Mai 2019 19:40

Je n'ai pas dit que Catherine Breillat est comme Brisseau, juste que leurs films ont quelques points communs .

Catherine Breillat semble avoir peu d’empathie avec ses acteurs, et surtout elle a fait de belles déclarations anti féministes , sans ces déclarations je ne l'aurais jamais nommé.

Les réalisateurs sont manipulateurs c'est le métier qui veux cela, mais certains dépassent les limites que les acteurs sont prés a accepter.
jhudson
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 13257
Inscription: 27 Mar 2006 15:52
  • offline

Message » 18 Mai 2019 11:47

Il faut quand même dire que l'adoption de standards lors de scènes intimes est vraiment tout récent.... J'ai trouvé un exemple que pour la série The Deuce, HBO avait fait appel à cette société «Intimacy Directors International» (fondée en 2016...) afin de régulariser tout çà vu qu'on peut raconter tout et n'importe quoi.
muse92
 
Messages: 2363
Inscription: 19 Sep 2007 0:26
  • offline

Message » 18 Mai 2019 15:08

muse92 a écrit:Il faut quand même dire que l'adoption de standards lors de scènes intimes est vraiment tout récent.... J'ai trouvé un exemple que pour la série The Deuce, HBO avait fait appel à cette société «Intimacy Directors International» (fondée en 2016...) afin de régulariser tout çà vu qu'on peut raconter tout et n'importe quoi.


Car il y a eu quelques problémes, récemment il y en a eu sur SMILF (Showtime)

Si on remonte a plus loin, un réalisateur avait forcé Linda Blair a se déshabiller pour une scéne de douche.

De nos jours des actrices ont parfois des contrats de non nudité tout interprétant des stripteaseuses.
jhudson
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 13257
Inscription: 27 Mar 2006 15:52
  • offline

Message » 27 Mai 2019 9:30

Tout ceci est effarant.
Des scènes d’extrême violence, des morts par dizaines, des arme portées en permanence, c'est ce que montre les écrans US, y compris dans les programmes grand public ou pour enfants ! Une actrice nue sous la douche, la courbe d'un sein ? Mais quel scandale ! L'hypocrisie est totale et choquante.

La configuration dans mon profil


PC Windows 10 streaming et FLAC sur DD / SMSL M500 / SPL Control 2 /2x Nuforce STA9 / Davis Monitor 1 /Mogami 3103HP.
Alternativement un intégré FDA Nubert Nuconnect Xamp
"Je déteste deux choses: l'analyse et le pouvoir". Sviatoslav Richter.
Avatar de l’utilisateur
autrichon gris
Staff Œuvres & Multimédia
Staff Œuvres & Multimédia
 
Messages: 7465
Inscription: 21 Oct 2009 14:18
Localisation: Strasbourg
  • offline


Retourner vers 7ème Art

 
  • Articles en relation
    Dernier message