Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: wuwei et 26 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Michel Serres...

Message » 22 Juin 2019 11:06

J’ai lu avec intérêt le cours de cette discussion et je n’ai sans doute pas retenu tous les arguments qui furent apportés par les uns et les autres. J’ai oublié sans difficulté ce qui était excessif et parfois blessant mais j’ai retenu une ou deux controverses qui me semblaient intéressantes.


Et d’abord Michel SERRES, un philosophe qui se lit difficilement. Je me souviens d’avoir lu un de ses livres (il y a longtemps et je n’ai pas retenu le titre). Il était si abscons que je ne suis pas certain d’avoir eu la force intellectuelle d’aller jusqu’au bout. Je me souviens que Michel SERRES y traitait de la faculté de se servir aussi bien de sa main gauche (pour les droitiers) que de sa main droite (pour les gauchers).

Evidemment cette « ambidextrialité » devait avoir un sens qui dépassait pour le lecteur le simple usage de ses mains et, sans trop inventer, le philosophe cherchait-il sans doute à faire comprendre que nous avions non seulement deux mains dont nous aurions pu nous servir avec une égale habileté mais aussi des facultés dont aucune n’avait le privilège de surpasser les autres. Et peut-être aussi des jugements qui, quoique contradictoires, pouvaient avoir chacun sa vérité. Alors oui, le nom de cet éminent philosophe a toute sa place dans le forum et pas seulement parce que il a été photographié devant les enceintes d’une marque très connue.


Ensuite, il y a la musicalité. Ce terme « musicalité » est utilisé préférentiellement par les uns comme une façon d’exprimer globalement la qualité d’une installation ; qui serait donc plus ou moins musicale. Mais le terme est violemment rejeté par les autres car il ne pourrait traduire un jugement objectif, une qualité discernable par tous, mais seulement une appréciation individuelle, donc sans intérêt car inexploitable et même néfaste dans une discussion comparative.


A la musicalité, Haskil que je salue préfère y substituer la notion de transparence, c’est-à-dire de fidélité à l’original. On pourrait dire que, si la musique était un paysage, la haute-fidélité serait la vue que l’on en a de chez soi derrière la vitre de sa fenêtre, vitre dont le verre serait plus ou moins clair et plus ou moins dépourvu de déformations. A quoi bon donc faire référence au dangereux paramètre de la musicalité d’une installation puisqu’il est entièrement pris en compte par le facteur de la fidélité à l’original.

Mon cher Haskil, ta façon de penser est logique et inattaquable sur le plan des idées. Personne ne contestera que la haute-fidélité dans ce qu’elle a de militant ne peut être que la recherche d’une plus ou moins grande fidélité à l’original. Excuse-moi d’y voir cependant une difficulté majeure sur le plan de la mise en pratique. Où est l’original qu’il faudrait reproduire en toute transparence ? Sauf pour un très petit nombre d’entre nous, les pro de la prise de son par exemple, la reproduction domestique d’une séquence musicale ne pourra jamais être comparée à aucun original. L’émotion que l’on pourra en ressentir demeurera une émotion personnelle et non une émotion comparative avec celle d’origine. Cela demeure vrai si dix, vingt, cent personnes se retrouvent pour porter un avis concordant sur la performance de l’installation ; ce sera dix, vingt….avis personnels qui formeront sans doute une vérité mais pas une vérité objective, sinon à prétendre que la vérité objective sur la qualité d’une installation est le résultat d’un grand nombre d’avis personnels concordants. Et au nom de quoi pourrait-on prétendre qu’un avis différent, même très minoritaire, serait contraire à un appréciation objective alors qu’elle n’est pas moins objective que celle du plus grand nombre. Ce qui ne veut pas dire que l’appréciation du plus grand nombre n’a pas de valeur ; mais cette appréciation majoritaire reste une appréciation subjective bien qu’elle soit largement partagée et devrait donc être défendue avec tolérance et ouverture d’esprit.

Les mêmes constatations peuvent s’appliquer mutatis mutandis à l’appréciation de la musicalité d’une installation : Si plusieurs auditeurs la trouvent musicale, je ne vois pas au nom de quel principe d’objectivité on pourrait contester leur jugement. Mais, et c’est ici mon cher Haskil que j’en viens à te contredire : la musicalité me paraît un critère transcendant, plus révélateur de la qualité d’une installation que la référence à un original imaginaire.

Encore faut-il d’abord définir la musicalité. On pourrait dire, entre d’autres acceptions, que la musicalité est une composante essentielle de l’émotion musicale, une composante essentielle du plaisir d’écouter. C’est l’émotion que peuvent susciter, par leur interprétation communicative, les musiciens chargés de restituer (ou de créer) une oeuvre musicale dans l’univers des sons. Tout le monde doit pouvoir ressentir une pareille émotion en écoutant de la musique, quelle que soit le genre de musique (et quel que soit son âge !). Sinon, à quoi bon écouter de la musique et se donner une chaîne capable d’écouter de la musique avec plaisir. La conséquence que j’en tire est toute simple : le critère essentiel pour juger une installation est le plaisir musical que l’on en retire, en d’autres termes sa musicalité à l’oreille de chacun. Et si d’autres oreilles la perçoivent également, d’autres oreilles avec les mêmes goûts musicaux, ce sera un facteur de qualité tout aussi valable que ceux qui seraient dits objectifs.


Cordialement Olivier

La configuration dans mon profil


La haute-fidélité est une servante de la musique et non une fin en soi.
Le daim
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 441
Inscription Forum: 11 Aoû 2012 7:59
  • offline

Annonce

Message par Google » 22 Juin 2019 11:06

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 22 Juin 2019 16:59

'Transparence au signal" ai-je écrit, ajoutant qu'il devait être le moins possible déformé... l'original est là : le signal... c'est de l'électricité transformée au bout son par un haut-parleur... mais je n'oppose en rien transparence et musicalité... j'oppose Haute fidélité à Musicalité...

La musicalité ? Mais c'est quoi exactement ?
Ce que "je", "tu", "il" pense de ce qu'il entend ? `

Mais cette musicalité change avec chaque auditeur... comment la prendre en compte ? Sur quelle base sérieuse ?

Musicalité ne veut pas dire pour moi, ce que ça veut dire pour un autre...

Et ça, il suffit de faire des écoutes à plusieurs pour s'en apercevoir très vite... j'ai vu des audiophiles se pâmer en écoutant des enceintes Audionote, alimentées par du Audionote, sommet de musicalité pour eux : je n'entendais que du violon coupant comme un rasoir, un piano ferraillant... et par dessus le marché pas à la bonne hauteur de diapason... la platine tournait trop vite...
J'ai entendu les enceintes Kalibrator simple et doubles avec des audiophiles qui étaient aux anges... je n'entendais que coloration, aigu désagréable et timbres pauvres...
J'ai entendu les petites Kef à HP concentriques lors de leur sortie : impressionné par le naturel, pas sans défauts, mais évident pour moi... alors que d'autres audiophiles n'entendait que des défauts...

Je précise que ces exemples - j'en ai des dizaines sous le coude -, étaient partagés dans le même temps par diverses personnes et ne font pas état d'écoutes ici ou là, à des moments différents...

Alors, je plaide non pas pour la "transparence" mais je décris, en employant cette image, le mot haute fidélité, terme pas choisi par hasard, voici environ 70 ans...
Choisi pour dire que le signal préamplifié, puis amplifié, puis transformé en son... devait être le plus fidèle possible à celui qui était au fond du sillon du microsillon ou inscrit dans l'oxyde ferrique de la bande magnétique...

C'est quand même assez simple à comprendre.
haskil
 
Messages: 57119
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 22 Juin 2019 18:21

Pour l’utilisateur d’un système hifi, il ne peut y avoir de « haute-fidélité » qu’en rapportant ce qu’il perçoit de son système hifi au Réel, et non pas en le rapportant au signal original auquel il n’a jamais accès. Autrement dit, la "haute-fidélité" occupe le professionnel, pas l'audiophile ou quiconque.

Dès lors que les critères d’écoute sont bien établis au départ, je ne crois pas du tout que plusieurs personnes ne puissent émettre d’avis plus ou moins convergents à l'issue d’une écoute collective de tel ou tel appareil ou enceintes hifi, à l'aide d'un ou plusieurs échantillons musicaux.

L’écoute peut s’appréhender de deux manières : cognitive passive/active ou esthétique passive/active. Pour ce qui nous occupe ici, l’écoute est active.

– Cognitive active à partir de critères objectifs : dynamique, spatialisation, timbres, etc. qu’il s’agira d’analyser, puis de synthétiser.
– Esthétique active : l’artiste joue-t-il mieux à l’écoute de tel appareil ou système plutôt que tel autre p.ex. – éprouve-t-on plus ou moins de sensation de plaisir, d’émotion, etc.

Encore une fois, ces deux manières d’écouter ne sont pas passives (inconscientes), mais actives, attentives.
Est-ce si difficile ? Certainement pas. A moins d’être incapable de se concentrer plus longtemps qu’un poisson rouge, peut-être… :o
Dernière édition par padcost le 23 Juin 2019 9:33, édité 1 fois.
padcost
 
Messages: 2239
Inscription Forum: 08 Sep 2014 9:19
  • offline

Message » 22 Juin 2019 18:43

Soit. Élaborons dans ce cas des concepts individuels qui ne parleront à personne d’autre, histoire d’embeter encore un peu les diptères.
Personnellement, j’ai donc décidé de désigner désormais la qualité de restitution de mon système chez moi par le terme « bonitude ». Cela désigne, à l'évidence, la capacité d’un système à donner du bon son, agréable à mes oreilles.
Fidélité est bien trop précis et partageable comme concept, ça risquerait de nuire au mystère de l'électronique magique. Comme casse ambiance ça se pose là!
Bigga69
 
Messages: 1039
Inscription Forum: 08 Juin 2018 18:57
Localisation: Rhône
  • offline

Message » 22 Juin 2019 19:10

Bonitude c'est un peu trop objectif à mon goût.

Bontitude est bien plus subjectif, donc à même de décrire ma réalité. Ma réalité qui la vérité.
syber
 
Messages: 11977
Inscription Forum: 30 Juil 2005 15:07
  • offline

Message » 22 Juin 2019 19:33

Bigga69 a écrit:Soit. Élaborons dans ce cas des concepts individuels qui ne parleront à personne d’autre, histoire d’embeter encore un peu les diptères.
Personnellement, j’ai donc décidé de désigner désormais la qualité de restitution de mon système chez moi par le terme « bonitude ». Cela désigne, à l'évidence, la capacité d’un système à donner du bon son, agréable à mes oreilles.
Fidélité est bien trop précis et partageable comme concept, ça risquerait de nuire au mystère de l'électronique magique. Comme casse ambiance ça se pose là!


On ne saurait mieux dire... :wink:
haskil
 
Messages: 57119
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 22 Juin 2019 19:33

syber a écrit:Bonitude c'est un peu trop objectif à mon goût.

Bontitude est bien plus subjectif, donc à même de décrire ma réalité. Ma réalité qui la vérité.


Par exemple :lol:
haskil
 
Messages: 57119
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 23 Juin 2019 6:49

syber a écrit:Bonitude c'est un peu trop objectif à mon goût.

Bontitude est bien plus subjectif, donc à même de décrire ma réalité. Ma réalité qui la vérité.


Proposerais Béatitude
.... OK je sors :adieu:

La configuration dans mon profil


Ingénieur du Son
5.3 Local d'écoute traité 130 m3 . Filtrage & corrections FIR, processeur QSC by Ohl + 4 YAMAYA NS-1000x avec 4 médiums Be + 2 tweeters FOCAL Be + 4 SVS + 3 KEF coaxiaux Q 100 + écran LG 88' 8k
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 9582
Inscription Forum: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 23 Juin 2019 9:55

Le daim a écrit:Encore faut-il d’abord définir la musicalité.

CNRTL (Centre national de ressources textuelles et lexicales) :

Musicalité: (c'est moi qui souligne).

1. [Correspond à musical; en parlant d'un appareil de réception ou de reproduction du son] Capacité de reproduire fidèlement les sons de la musique. Synon. plus usuel fidélité. Musicalité d'un électrophone, d'un récepteur, d'un poste de radio. (Dict. xixe et xxes.).

2. [Correspond à musical; en parlant d'une interprétation musicale] Expressivité, qualité de jeu. Synon. jeu musical*. "Isabelle s'est vu décerner un premier prix [de harpe] avec félicitations pour sa musicalité" (L'Est Républicain, 4 août 1982, p.6, col.1).
————————————
On peut grosso modo appliquer le point 1) à la pratique audiophile ; le point 2) à la pratique mélomane. Et surtout ne pas les confondre.

Sur Google :
https://www.cnrtl.fr/definition/musicalité
padcost
 
Messages: 2239
Inscription Forum: 08 Sep 2014 9:19
  • offline

Message » 23 Juin 2019 11:25

Igor Kirkwood a écrit:
syber a écrit:Bonitude c'est un peu trop objectif à mon goût.

Bontitude est bien plus subjectif, donc à même de décrire ma réalité. Ma réalité qui la vérité.


Proposerais Béatitude
.... OK je sors :adieu:


C'est pas mal non plus : béatitude... c'était l'état dans lequel étaient plongés des audiophiles en extase devant des enceintes équipées de larges bandes Lowther et devant ces chaines audio note avec une platine qui ne tournait pas à la bonne vitesse... alors que le son délivré était atroce et dénaturait la sonorité de Samson François, Ruggiero Ricci and co. :lol:

On était loin de la haute-fidélité... qui permet de reproduire fidèlement un signal transmis par une chaîne hifi...
haskil
 
Messages: 57119
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 23 Juin 2019 11:41

haskil a écrit:
Igor Kirkwood a écrit:
Proposerais Béatitude
.... OK je sors :adieu:


C'est pas mal non plus : béatitude... c'était l'état dans lequel étaient plongés des audiophiles en extase devant des enceintes équipées de larges bandes Lowther et devant ces chaines audio note avec une platine qui ne tournait pas à la bonne vitesse... alors que le son délivré était atroce et dénaturait la sonorité de Samson François, Ruggiero Ricci and co. :lol:

On était loin de la haute-fidélité... qui permet de reproduire fidèlement un signal transmis par une chaîne hifi...

On ne peut (ni ne doit) tirer d'un témoignage une règle générale.

Soulignons : « L'idée majeure de la haute-fidélité, contenue dans son nom même, est de reproduire un enregistrement de façon à obtenir une diffusion sonore aussi parfaitement conforme que possible à l'original. L'original étant la prestation d'artistes (musiciens, chanteurs, etc.) et l'enregistrement ou la retransmission qui en sont faits. Dans la pratique, la haute-fidélité se définit avant tout comme des équipements domestiques grand public destinés à la reproduction d'enregistrements disponibles dans le commerce. Elle diffère donc aussi bien de la création musicale que de la sonorisation et autres « renforcements sonores ». On peut d'ailleurs remarquer que le terme « haute-fidélité » est absent des ouvrages scientifiques et techniques portant sur le domaine dont elle relève. En effet, la haute-fidélité peut aussi se définir comme une activité commerciale et un loisir, avec de nombreuses dérives, auxquels les scientifiques et les professionnels du son ne souhaitent surtout pas être associés. » (Wikipedia)
padcost
 
Messages: 2239
Inscription Forum: 08 Sep 2014 9:19
  • offline

Message » 23 Juin 2019 11:52

Un forum n'est qu'une succession de témoignages individuels... quand bien même dix témoignages sont recueillis le même jour, au même moment, au même endroit...

Wikipedia est une encyclopédie participative dans laquelle des jugements personnels se glissent, ce qui n'est d'ailleurs pas contradictoire avec l'idée d'Encyclopédie.
Les professionnels du son, les praticiens, en tout cas ceux que je connais, n'emploient plus le terme haute-fidélité... justement parce que ce secteur a été contaminé par l'audiophilie et par le concept de musicalité d'apparition récente... Il ne parle jamais non plus de musicalité. Musicalité et audiophilie font sourire dans un milieu où le jugement le plus admiratif lors d'une écoute est : " oui, ça, ça marche !"... dans un milieu ou les produits sont choisis lors d'écoutes en aveugle.
haskil
 
Messages: 57119
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 23 Juin 2019 12:20

Je trouve qu'il y beaucoup de ''hautes-fidélités'' différentes, du moins quand on lit les uns et les autres, c'est ce que j'en déduis, à peut près personne n'est d'accord, chacun sa lorgnette.

Pourtant en 2019, le matériel est devenu hyper performant à un coût abordable, maintenant la ''passion'', ce truc du diable qui fait que l'on est jamais content, on peut l'entretenir ad vitam aeternam, par des changement incessant de matériel, je préfère pour ma part écouter de la musique plutôt que de pinailler sur des défauts minimes, réels ou imaginaires, je dois vieillir.
pm57
 
Messages: 2548
Inscription Forum: 02 Aoû 2004 16:16
Localisation: Genève
  • offline

Message » 23 Juin 2019 12:57

pm57 a écrit:Je trouve qu'il y beaucoup de ''hautes-fidélités'' différentes, du moins quand on lit les uns et les autres, c'est ce que j'en déduis, à peut près personne n'est d'accord, chacun sa lorgnette.

Pourtant en 2019, le matériel est devenu hyper performant à un coût abordable, maintenant la ''passion'', ce truc du diable qui fait que l'on est jamais content, on peut l'entretenir ad vitam aeternam, par des changement incessant de matériel, je préfère pour ma part écouter de la musique plutôt que de pinailler sur des défauts minimes, réels ou imaginaires, je dois vieillir.



Je crois plutôt qu'il n'y a qu'une seule Haute Fidélité mais que les moyens pour y parvenir sont encore trop contraignants et surtout abandonnés pour la prise de son, par l'industrie du disque, et les systèmes de reproduction sonores chez le mélomane.

Le vrai multicanal était la voix royale (SACD) dans ce que j'ai compris. La Pentaphonie développé par Cabasse sur 5 canaux voir 6 avec autant de micro pour la prise de son Live que d'enceintes à la reproduction.
Le but étant de capter le front d'ondes réelles avec une meilleure résolution Meilleure qu'avec 2 micros et 2 enceintes.
De ce fait le multicanal est plus fidèle que la stéréo. Je pense sincèrement que dans La Haute Fidélité il n'y a rien d'abstrait.

Je precise que je ne suis pas pro Georges Cabasse ni Philippe Muller ayant été interdit de forum Cabasse pendant un mois pour divergence sur certain aspects de l'évolution du HP et autres détails...
Pourtant sur le fond j'adhère et comprend le but de la Haute Fidélité. Je comprend aussi parfaitement la problématique qui amène à faire des compromis...
Ici aujourd'hui avec ce qui est possible pour la stéréo.. Sommes nous dans le domaine de la reproduction sonore Haute Fidélité en timbre et en perspectives sonores ?
wuwei
 
Messages: 3595
Inscription Forum: 05 Jan 2006 10:58
  • online

Message » 23 Juin 2019 13:24

Mais parce que l'audiophile croit faire un commentaire sur le seul critère du son alors qu'il émet une opinion globale qui inclut ses différents sens, sa mémoire, son expérience, sa culture, ses émotions.

Une glace à la vanille jaune pâle et présentée dans un bac en plastique sous la marque Yabon à 3 euros le litre, puis la même glace à la vanille mais avec un colorant alimentaire qui la colore d'un jaune un peu plus soutenu, avec des petits grains noirs qui suggèrent l'utilisation de vanille naturelle, puis présentée dans un bac de verre sous la marque Authentics, with Bourbon Vanillaà 12 euros le litre, ne seront pas perçues de la même manière par le consommateur.

Cela s'appelle un biais cognitif. Lorsque l'on demande au consommateur quelle glace il préfère (vous avez tous compris qu'elles ont le même goût pour les récepteurs papillaires de la langue), le consommateur décrit en fait ses propres goûts (au sens large cette fois-ci), ses propres jugements de valeur, ses propres critères esthétiques, sa propre culture de la glace à la vanille et l'imaginaire qui va avec.

Le seul test qui vaille si et seulement si on désire faire une appréciation sur le seul goût de la glace, c'est de les goûter en aveugle.
syber
 
Messages: 11977
Inscription Forum: 30 Juil 2005 15:07
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message