Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: jeanluc79 et 26 invités

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

(La) Grande Aventure Lego 2

Message » 21 Juin 2019 10:41


(La) Grande Aventure Lego 2

Provenance : États-Unis // Support : 4K Ultra HD // Éditeur : Warner Bros. // Date de sortie : 07 mai 2019

Résolution : 3840x2160 // Cadence : 24p // Format : 2.39 // Encodage : HEVC
Gamut : BT.2020 // Chrominance : YCbCr 4:2:0 // Profondeur de couleurs : 10 bit
Master intermédiaire : 2K // HDR : HDR10 // Luminance : De 0.005 à 4000 nits

Bande-son : Anglais Dolby Atmos (core Dolby TrueHD 7.1), Anglais DTS-HD MA 5.1, Français (VFQ) Dolby Digital 5.1
Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants

Image

Image

Même si l'effet de surprise n'est plus, cette suite non moins inventive est une récréation ludique qui multiplie les références à la pop culture et les gags décalés au sein d'un scénario à double lecture évidemment familial.

Image

Image

(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode de l'image Expert HDR)

Une définition accrue (des arrière-plans plus nets), des détails nettement plus fins (les imperfections sur les p'tites figurines), des couleurs plus réalistes (les jaunes) aux teintes plus profondes (la combinaison bleue de Rex Dangervest) et exubérantes (le Système Systar), des contrastes bien améliorés aux blancs plus vifs (l'armure du Général Mayhem) et aux noirs plus profonds (l'espace), des sources lumineuses beaucoup plus brillantes (l'ensoleillement à Apocalypseville, les étoiles, les panneaux de contrôle du Rexplorer, les spots lors des séquences de comédie musicale, etc.) et une compression maintenant invisible (le colour banding n'est plus).

Image

Image

(Condition de test : Ampli HC 11.2 en mode d'écoute Dolby Atmos pour la VO et avec post-traitement Dolby Surround pour la VF)

Les basses qui sont ultra-profondes tapent vraiment forts, les effets/ambiances qui sont variées sont diffusées de partout (avec pas mal d'objets de hauteur comme des survols de navires, des débris ou des chutes de personnages), la musique qui est entraînante nous place toujours en son centre (surtout lorsque ce sont les « acteurs » qui poussent la chansonnette), les voix sont d'une grande clarté et la dynamique assez sympathique même si moins attrayante qu'attendue. Plus réservée, la VF n'en reste pas moins ludique.

—————————————————————————————————————
Matériel de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Electra 1028 BE2, Chorus B8V W, Chorus 706V, Sub 300P; Klipsch RP-140SA
—————————————————————————————————————

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 6864
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Annonce

Message par Google » 21 Juin 2019 10:41

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Green Book: Sur les routes du Sud

Message » 25 Juin 2019 9:48


Green Book: Sur les routes du Sud

Provenance : France // Support : 4K Ultra HD // Éditeur : Metropolitan Vidéo // Date de sortie : 23 mai 2019

Résolution : 3840x2160 // Cadence : 24p // Format : 2.00 // Encodage : HEVC
Gamut : BT.2020 // Chrominance : YCbCr 4:2:0 // Profondeur de couleurs : 10 bit
Master intermédiaire : 2K // HDR : HDR10 // Luminance : De 0.005 à 1000 nits

Bande-son : Anglais Dolby Atmos (core Dolby TrueHD 7.1), Français DTS-HD MA 5.1, Français Audiodescription
Sous-titres : Français, Français pour malentendants

Image

Image

Inspiré d'une histoire vraie, ce road-movie humaniste admirablement porté par deux acteurs de talent (l'alchimie règne entre eux) est un récit d'amitié aussi drôle qu'émouvant aux personnages inoubliables, qui traverse l'Amérique raciste des années 60 non sans évoquer les préjugés et les divisions raciales pour mieux nous enseigner sa leçon de tolérance. Savoureux et solaire.

Image

Image

(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode de l'image Expert HDR)

Élégantes et naturelles, les images délivrées par ce transfert UHD HDR10 sont totalement maîtrisées. Captées en numérique à une résolution de 3,4K (un master intermediaire 2K), elles s'affichent avec une netteté de tous les instants et offrent plus de détails qu'en HD (notamment les gros plans sur les visages et les vêtements). Toujours d'une grande précision (la définition est d'une solidité à toute épreuve), elles profitent aussi d'une palette colorimétrique enrichie (elle est plus chaleureuse) légèrement vintage, de contrastes superbement soignés aux noirs plus réalistes, et de sources lumineuses dont la brillance ne laisse aucun doute sur la présence d'une plage dynamique élevée (les chromes et les phares des voitures, la lumière du jour et les éclairages artificiels).

Image

Image

(Condition de test : Ampli HC 11.2 en mode d'écoute Dolby Atmos pour la VO et avec post-traitement DTS Neural:X pour la VF)

Subtile et sobre, ce mixage fait la part belle aux dialogues (bien écrits) et aux mélodies contemporaines sans pour autant délaisser les ambiances (urbaines, de la nature, des bars et des concerts) qui sont diffusées avec délicatesse sur toutes les enceintes (de hauteur comprises sur la VO). Doublage oblige, la (très bonne) VF est moins harmonieuse.

—————————————————————————————————————
Matériel de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Electra 1028 BE2, Chorus B8V W, Chorus 706V, Sub 300P; Klipsch RP-140SA
—————————————————————————————————————

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 6864
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Batman vs. Teenage Mutant Ninja Turtles

Message » 25 Juin 2019 23:41


Batman vs. Teenage Mutant Ninja Turtles

Provenance : États-Unis // Support : 4K Ultra HD // Éditeur : Warner Bros. // Date de sortie : 04 juin 2019

Résolution : 3840x2160 // Cadence : 24p // Format : 1.78 // Encodage : HEVC
Gamut : BT.2020 // Chrominance : YCbCr 4:2:0 // Profondeur de couleurs : 10 bit
Master intermédiaire : 2K // HDR : HDR10 // Luminance : De 0.005 à 4000 nits

Bande-son : Anglais DTS-HD MA 5.1, Français Dolby Digital 5.1
Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants

Image

Image

Issu de la branche animation DC, ce crossover « contre-nature » qui fait se rencontrer deux sagas légendaires du monde du comics est une bonne surprise. Respectueux des univers appelés et de ses personnages (bien développés), ce buddy-movie à la sauce 80's (dialogues efficaces, humour qui fonctionne et scènes d'action rythmées) est aussi surprenant que généreusement foufou. Cowabun-Bat !

Image

Image

(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode de l'image Expert HDR)

Dire que l'image des transferts UHD HDR10 des productions du DCAU ne cesse de s'améliorer est un doux euphémisme. Et alors qu'elle baigne copieusement dans les ombres, elle laisse apparaître des traits plus fins, des arrière-plans plus complexes, des couleurs plus énergiques (le Mutagen Ooze), des contrastes renforcés (la brillance des blancs et la richesse des noirs) et des sources lumineuses plus fringantes (la lune, les illuminations nocturnes, les projecteurs des dirigeables, les écrans et autres voyants de contrôle, les explosions et j'en passe).

Image

Image

(Condition de test : Ampli HC 11.2 avec post-traitement DTS Neural:X pour la VO et Dolby Surround pour la VF)

Un peu à l'étroit, ce mixage principalement axé sur la scène avant n'use que trop rarement des surrounds (hormis la séquence avec l'Épouvantail). Et bien que la musique à la touche « synthé » soit ample et que les coups (portés et/ou d'armes diverses) ne manquent pas de poids (des graves parfois profonds), cette excellente surprise de la branche animation DC aurait mérité une bande-son avec plus de vie et de folie. Plus éloignées que celles de la VF (qui conserve intact la justesse des blagues), les voix de la VO sont trop détachées de l'action !

—————————————————————————————————————
Matériel de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Electra 1028 BE2, Chorus B8V W, Chorus 706V, Sub 300P; Klipsch RP-140SA
—————————————————————————————————————

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 6864
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Dragons 3: Le monde caché

Message » 28 Juin 2019 9:49


Dragons 3: Le monde caché

Provenance : France // Support : 4K Ultra HD // Éditeur : Universal Pictures // Date de sortie : 12 juin 2019

Résolution : 3840x2160 // Cadence : 24p // Format : 2.35 // Encodage : HEVC
Gamut : BT.2020 // Chrominance : YCbCr 4:2:0 // Profondeur de couleurs : 10 bit
Master intermédiaire : 2K // HDR : HDR10 // Luminance : De 0.005 à 1000 nits

Bande-son : Anglais Dolby Atmos (core Dolby TrueHD 7.1), Français Dolby Digital Plus 7.1
Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants

Image

Image

D'une beauté époustouflante et pleine d'émotions, cette conclusion à la mise en scène virtuose et au scénario aussi riche que profond (dommage que le méchant soit un peu « oublié ») est un film d'aventure épique et poétique peuplé de personnages (humains comme dragons) toujours aussi attachants et parsemé de scènes d'action mouvementées. Ce dernier volet est donc une incontestable réussite.

Image

Image

(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode de l'image Expert HDR)

Techniquement (et artistiquement) irréprochable, l'image délivrée par ce 4K Ultra HD est à tomber. Améliorant la netteté et augmentant les détails visibles à l'écran (la texture des costumes et des décors), elle adjoint à cette fabuleuse définition des couleurs superbement saturées infiniment plus vivantes que sur le Blu-ray (le bleu du ciel, le vert de la végétation, les robes -et les œufs- aux teintes variées des dragons), des contrastes renforcés qui assombrissent un tantinet le cadre et ajoutent de la profondeur aux noirs, et des sources lumineuses qui brillent de mille feux (le monde caché, la lumière du jour, les flammes). Une démonstration visuelle de tous les instants.

Image

Image

(Condition de test : Ampli HC 11.2 en mode d'écoute Dolby Atmos pour la VO et avec post-traitement Dolby Surround pour la VF)

Ne manquant jamais d'engagement dans tous les domaines d'écoute, la VO Atmos est une piste équilibrée et dynamique qui présente des effets directionnels de partout (il se passe beaucoup de choses dans les airs avec des battements d'ailes de dragon, le souffle de l'air, la présence menaçante du feu et divers débris), des ambiances environnementales subtiles, un score entraînant bien aéré, des basses puissantes et des voix claires. Efficace même si moins ample et précise, la VF reste plus que correcte.

—————————————————————————————————————
Matériel de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Electra 1028 BE2, Chorus B8V W, Chorus 706V, Sub 300P; Klipsch RP-140SA
—————————————————————————————————————

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 6864
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Helios

Message » 28 Juin 2019 11:19


Helios

Provenance : Hong Kong // Support : 4K Ultra HD // Éditeur : Panorama // Date de sortie : 14 septembre 2018

Résolution : 3840x2160 // Cadence : 24p // Format : 2.35 // Encodage : HEVC
Gamut : BT.2020 // Chrominance : YCbCr 4:2:0 // Profondeur de couleurs : 10 bit
Master intermédiaire : 2K // HDR : HDR10 // Luminance : De 0 à 10000 nits

Bande-son : Cantonais Dolby Atmos (core Dolby TrueHD 7.1), Mandarin Dolby TrueHD 5.1 Advanced 96K Upsampling
Sous-titres : Chinois traditionnel, Chinois simplifié, Anglais

Image

Image

Malgré des personnages peu caractérisés (et c'est bien dommage au vu de la distribution multinationale) et une dramaturgie simpliste (même si le récit tortueux ne lésine pas sur de surprenants retournements de situation), ce thriller d'action sur fond de menace nucléaire est superbement mis en scène et parvient à développer une tension tenace autour de fusillades, courses-poursuites et autres mano à mano d'une redoutable efficacité à l'américaine.

Image

Image

(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode de l'image Expert HDR)

L'édition ne contenant que le 4K Ultra HD, je n'ai pu comparer ce disque avec son homologue HD. Il est néanmoins facile de constater que la définition est acérée, que les détails se révèlent avec une rare précision, que les couleurs urbaines sont d'une belle justesse, que les contrastes sont ultra-modernes et que les sources lumineuses (l'éclairage urbain, les phares et autres gyrophares, les flammes qui sortent des canons) sont éclatantes au possible. Cependant, de l'aliasing est parfois perceptible.

Image

Image

(Condition de test : Ampli HC 11.2 en mode d'écoute Dolby Atmos)

Un mixage Dolby Atmos démonstratif à la dynamique déchaînée, à la spatialisation impressionnante, aux ambiances enveloppantes, aux effets pyrotechniques tapageurs, aux surrounds généreux, à la scène de hauteur active (hélicoptère, vent, résonance, chute de véhicule, etc.), à la musique spacieuse, aux basses robustes et aux voix d'une grande présence (malgré une post-synchronisation parfois audible).

—————————————————————————————————————
Matériel de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Electra 1028 BE2, Chorus B8V W, Chorus 706V, Sub 300P; Klipsch RP-140SA
—————————————————————————————————————

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 6864
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Sang froid

Message » 28 Juin 2019 12:01


Sang froid

Provenance : France // Support : 4K Ultra HD // Éditeur : Studiocanal // Date de sortie : 27 juin 2019

Résolution : 3840x2160 // Cadence : 24p // Format : 2.39 // Encodage : HEVC
Gamut : BT.2020 // Chrominance : YCbCr 4:2:0 // Profondeur de couleurs : 12 bit
Master intermédiaire : 2K // HDR : Dolby Vision // Luminance : Adaptée au diffuseur

Bande-son : Anglais et Français Dolby Atmos (core Dolby TrueHD 7.1), Anglais et Français Audiodescription
Sous-titres : Anglais, Français, Français pour malentendants

Image

Image

Bien loin de l'énième Taken vendu lors de sa promotion (d'où la déception de nombreux spectateurs), ce remake de la comédie noire nordique Refroidis est un polar décalé où l'humour à froid très second degré et les dialogues flirtent du côté de Tarantino. Imprévisible et faisant la part belle à ses seconds couteaux, ce cocktail insolite d'ironie et de violence sèche est chaudement recommandé.

Image

Image

(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode de l'image Dolby Vision lumineux)

La résolution accrue permet d'afficher plus de détails dans le cadre (même lors des plans plus doux où la définition manque de fermeté), les couleurs assez neutres de la photographie profitent de primaires plus riches (les bleus et les rouges) et de quelques teintes nouvelles (les nuances pêche dans le magasin de mariage), les contrastes pas forcément marqués (des noirs parfois un peu verdâtres) sont quand-même considérablement améliorés (des blancs plus éclatants et des ombres plus riches), et les sources lumineuses s'élèvent à un tout autre niveau (les phares halogènes du chasse-neige, la réfraction de la lumière sur la neige, les éclairages intérieurs). Comme sur le Blu-ray, un léger grain s’invite ponctuellement.

Image

Image

(Condition de test : Ampli HC 11.2 en mode d'écoute Dolby Atmos pour la VO et la VF)

Malgré des enceintes de hauteur peu utilisées (de petites ambiances climatiques et la musique), ces pistes sonores Dolby Atmos peu démonstratives ne souffrent d'aucun défaut véritable. Les voix sont parfaitement intelligibles (et c'est tant mieux puisque le film est très bavard), la dynamique s'envole à la moindre incartade, les effets environnementaux sont réellement immersifs (avec ces chutes de neige et ce vent, il ne fait pas bon vivre à Kehoe) et bien balancés dans les canaux surround, et les basses ont une bonne tenue.

—————————————————————————————————————
Matériel de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Electra 1028 BE2, Chorus B8V W, Chorus 706V, Sub 300P; Klipsch RP-140SA
—————————————————————————————————————

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 6864
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Jason Bourne: L'Héritage

Message » 30 Juin 2019 15:28


Jason Bourne: L'Héritage

Provenance : Italie // Support : 4K Ultra HD // Éditeur : Universal Pictures // Date de sortie : 14 décembre 2016

Résolution : 3840x2160 // Cadence : 24p // Format : 2.40 // Encodage : HEVC
Gamut : BT.2020 // Chrominance : YCbCr 4:2:0 // Profondeur de couleurs : 10 bit
Master intermédiaire : 2K // HDR : HDR10 // Luminance : De 0 à 1000 nits

Bande-son : Anglais DTS:X (core DTS-HD MA 7.1), Français DTS 5.1 (seulement sur l'édition FR), Anglais DTS Headphone:X
Sous-titres : Français (seulement sur l'édition FR), Anglais pour malentendants

Image

Image

Un thriller d'espionnage haletant à l'intrigue paranoïaque hautement captivante, aux péripéties étourdissantes et au rythme trépidant, dans lequel l'impressionnant Jeremy Renner donne de l'épaisseur à un Aaron Cross qui n'a rien à envier à Jason Bourne. Voilà donc un spectacle calibré de grande qualité qui remplit parfaitement son contrat.

Image

Image

(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode de l'image Expert HDR)

Une patine argentique plus raffinée, une précision accrue (les arrière-plans), des détails en hausse (le grain de peau, les tissus d'habillement), des couleurs plus réservées (comme les rouges qui sont moins vibrants) mais bien plus nuancées et réalistes (la carnation) pour un rendu froid plus monochromatique, des contrastes améliorés (les scènes en Alaska en profitent vraiment) aux blancs plus nets et aux noirs plus stables, et des sources lumineuses plus soutenues (la lumière du jour, les éclairages intérieurs et les écrans de contrôle).

Image

Image

(Condition de test : Ampli HC 11.2 en mode d'écoute DTS:X)

Attrayant et d'une grande clarté, voilà un mixage DTS:X équilibré à la dynamique ravageuse, à l'activité multicanale incessante et aux basses vigoureuses. Les effets pyrotechniques ont beaucoup d'impact, les ambiances environnementales sont incroyablement riches, la scène arrière travaille sans discontinuer, la couche aérienne soutient efficacement les scènes qui en ont besoin (une averse, le blizzard, un drone, une alarme, etc.), la musique est diffusée avec puissance et les voix se détachent toujours bien de l'agitation ambiante.

—————————————————————————————————————
Matériel de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Electra 1028 BE2, Chorus B8V W, Chorus 706V, Sub 300P; Klipsch RP-140SA
—————————————————————————————————————

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 6864
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

(Le) Roi Lion (1994)

Message » 01 Juil 2019 16:27


(Le) Roi Lion (1994)

Provenance : France // Support : 4K Ultra HD // Éditeur : Disney // Date de sortie : 05 décembre 2018

Résolution : 3840x2160 // Cadence : 24p // Format : 1.78 // Encodage : HEVC
Gamut : BT.2020 // Chrominance : YCbCr 4:2:0 // Profondeur de couleurs : 10 bit
Master intermédiaire : 2K // HDR : HDR10 // Luminance : De 0.0001 à 1000 nits

Bande-son : Anglais Dolby Atmos (core Dolby TrueHD 7.1), Français Dolby Digital Plus 7.1
Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants

Image

Image

Faisant partie des plus Grands Classiques Disney (le meilleur à mes yeux), Le Roi Lion reste encore de nos jours un véritable chef-d'œuvre. Car avec son histoire universelle très bien ficelée (de l'humour, du tragique et du merveilleux pour conter aux enfants le déroulement de la vie), ses personnages emplis de charisme, ses chansons cultes magiques (Le cycle de la vie, Hakuna Matata, L'amour brille sous les étoiles), ses scènes fortes chargées d'émotions (le ravin) et ses images magnifiques, ce dessin animé a marqué plusieurs générations de spectateurs. Voilà donc un petit bijou qui continu de fasciner et de passionner près de 25 ans après sa sortie.

Image

Image

(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode de l'image Expert HDR)

Si Le Roi Lion a l'air merveilleux sur support 4K Ultra HD, ce n'est pas dû à sa résolution accrue (peu de différence par rapport au Blu-ray si ce n'est des arrière-plans plus nets) mais bien à l'ajout des technos WCG et HDR. La définition comme la finesse du trait sont de ce fait aussi formidables qu'en HD, mais la palette colorimétrique largement plus audacieuse (la saturation des couleurs est fabuleuse), les contrastes réajustés avec soin (l'image qui est un peu plus sombre apparaît comme plus ferme pour une sensation de relief amplifiée) et les éclairages naturels plus éclatants (les levers et couchers de soleil, les étoiles) font clairement toute la différence (cf. la brume qui gagne en intensité lorsque Simba découvre le corps sans vie de son père). Chaque plan est donc sublimé pour une savane plus vivante que jamais. Du grand art.

Image

Image

(Condition de test : Ampli HC 11.2 en mode d'écoute Dolby Atmos pour la VO et avec post-traitement Dolby Surround pour la VF)

Des pistes sonores qui vous feront rugir de plaisir. Les scènes musicales sont diffusées avec force sur toutes les enceintes, les enceintes surround sont sollicitées très régulièrement (pour le score oscarisé de Hans Zimmer, les bruits de l'action et les ambiances environnementales), le canal de grave est loin d’être modéré (les rugissements, les pas de certains animaux), les voix sont claires, et le tout est mixé avec ce qu'il faut de puissance et de subtilité. Si à la différence de la très bonne VF la VO a besoin de plus de volume pour se lâcher complètement, l'ajout de la composante aérienne fait quand-même son petit effet (les survols de Zazu, la ruée de gnous, l'esprit de Mufasa, un sifflement, la pluie).

—————————————————————————————————————
Matériel de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Electra 1028 BE2, Chorus B8V W, Chorus 706V, Sub 300P; Klipsch RP-140SA
—————————————————————————————————————

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 6864
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Message » 01 Juil 2019 18:22

Perso je mettrais les critiques sur les œuvres sur le fil dédié aux œuvres pour garder toute la visibilité de ce fil.

La configuration dans mon profil


Panasonic 55FZ800 - Panasonic DP-UB450 - Apple TV 4K - KEF LSX
Vente : Iphone SE (32Go 2017),
cvanquick
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 614
Inscription: 29 Avr 2005 14:32
Localisation: Paris
  • offline

Message » 01 Juil 2019 18:31

cvanquick a écrit:Perso je mettrais les critiques sur les œuvres sur le fil dédié aux œuvres pour garder toute la visibilité de ce fil.


Ils font parties du test donc non, surtout que chaque film n'a pas son topic dédié. Cependant, merci de laisser vos commentaires (surtout ceux accès sur l'œuvre et non le support) dans les sujets dédiés (tout du moins s'ils existent) ou sur ► Le topic des films en Ultra HD Blu-ray. Le but étant de laisser un maximum de lisibilité au présent fil. Du coup, j'ai déplacé les interventions en question. :wink:

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 6864
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Message » 01 Juil 2019 19:39

Ah oui laisse les critiques, moi j'aime bien :bravo:
Manu208
 
Messages: 67
Inscription: 20 Mai 2018 13:03
  • offline

Message » 02 Juil 2019 8:51

le loup celeste a écrit:
cvanquick a écrit:Perso je mettrais les critiques sur les œuvres sur le fil dédié aux œuvres pour garder toute la visibilité de ce fil.


Ils font parties du test donc non, surtout que chaque film n'a pas son topic dédié. Cependant, merci de laisser vos commentaires (surtout ceux accès sur l'œuvre et non le support) dans les sujets dédiés (tout du moins s'ils existent) ou sur ► Le topic des films en Ultra HD Blu-ray. Le but étant de laisser un maximum de lisibilité au présent fil. Du coup, j'ai déplacé les interventions en question. :wink:


J'aurais du préciser que je parlais des critiques faites par les lecteurs du fil. Je te rejoins donc.

La configuration dans mon profil


Panasonic 55FZ800 - Panasonic DP-UB450 - Apple TV 4K - KEF LSX
Vente : Iphone SE (32Go 2017),
cvanquick
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 614
Inscription: 29 Avr 2005 14:32
Localisation: Paris
  • offline

Fast and Furious 4

Message » 06 Juil 2019 9:28


Fast and Furious 4

Provenance : États-Unis // Support : 4K Ultra HD // Éditeur : Universal Pictures // Date de sortie : 11 juin 2019

Résolution : 3840x2160 // Cadence : 24p // Format : 2.40 // Encodage : HEVC
Gamut : BT.2020 // Chrominance : YCbCr 4:2:0 // Profondeur de couleurs : 10 bit
Master intermédiaire : 2K // HDR : HDR10 // Luminance : De 0.005 à 1000 nits

Bande-son : Anglais DTS:X (core DTS-HD MA 7.1), Français (VFQ) DTS 5.1
Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants

Image

Image

Dans la mouvance du premier opus (huit ans après), Fast and Furious 4 est un film testostéroné au montage frénétique et aux scènes d'action qui déménagent. Paul Walker (RIP) et Vin Diesel semblent heureux de rempiler, les actrices sont toujours aussi charmantes et les amateurs de bolides customisés surpuissants seront aux anges. Un divertissement à la bonne tenue de route.

Image

Image

(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode de l'image Expert HDR)

Pourvue d'un grain argentique omniprésent plus finement résolu, l'image magnifiquement texturée (très cinématographique en somme) délivrée par ce 4K Ultra HD solidement compressé (pas l'ombre d'un fourmillement) passe à la vitesse supérieure (vis-à-vis des trois premiers opus). La définition est irréprochable, le piqué est encore plus palpable qu'en HD, les arrière-plans s'affichent avec plus de précision (ils gagnent en relief), les couleurs idéalement saturées (à l'extrême parfois) sont plus saines (les tons chair) et équilibrées (les teintes vertes ne sortent plus des bureaux du FBI) avec des primaires renforcées (la peinture des carrosseries) et une chaleur ambiante accrue (il fait plus chaud dehors), les contrastes explosifs au possible sont sublimés par des noirs plus corsés (qui laissent d’ailleurs poindre plus de détails que sur le Blu-ray) et des blancs plus purs, et les sources lumineuses souvent rentre-dedans (l'ensoleillement à l'extérieur, les phares des voitures, l'éclairage artificiel outrancier du milieu « bling-bling ») s'expriment plus vivement.

Image

Image

(Condition de test : Ampli HC 11.2 en mode d'écoute DTS:X pour la VO et avec post-traitement DTS Neural:X pour la VF)

Une VO DTS:X musclée, généreuse et dynamique à la scène sonore ultra-large, aux effets percutants (c'est du lourd !) parfaitement localisés, à l'activité surround singulièrement agressive et au caisson de basse très actif. Du démonstratif qui ne fait pas dans la dentelle même si la sphère aérienne (une explosion, de la musique, un hélicoptère, la faune, un éboulement de roches, l'écho des moteurs) aurait pu (dû ?) en faire plus. Beaucoup moins démesurée et éloquente, la VF(Q) demeure malgré tout assez performante.

—————————————————————————————————————
Matériel de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Electra 1028 BE2, Chorus B8V W, Chorus 706V, Sub 300P; Klipsch RP-140SA
—————————————————————————————————————

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 6864
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Message » 12 Juil 2019 9:11

Je vous ai concocté un numéro où vous allez pouvoir retrouver des nouveautés fort intéressantes (comme Dragons 3: Le monde caché, Glass, Green Book, L’Intervention – La naissance du GIGN, La Mule, Replicas et Sang froid) et de nombreux classiques qui méritent toute votre attention. Car franchement, comment résister aux parutions 4K Ultra HD des Batman de Tim Burton et du chef-d’œuvre culte de George A. Romero qu’est Zombie ? Bonne lecture. :wink:

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 6864
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Message » 12 Juil 2019 13:38

Résister à l'UHD français de Zombie ? Je sais comment, perso. :)
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4982
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54


Retourner vers 4K Ultra HD, Blu-ray & VOD

 
  • Articles en relation
    Dernier message