Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Popippot et 35 invités

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

Les p'tits tests 4K Ultra HD du loup celeste

Message » 14 Juil 2019 0:27

Merci pour tout cela mon petit loup :)
Troudku
 
Messages: 5
Inscription: 15 Juin 2019 17:04
  • offline

Annonce

Message par Google » 14 Juil 2019 0:27

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

13 Hours

Message » 14 Juil 2019 10:00


13 Hours

Provenance : États-Unis // Support : 4K Ultra HD // Éditeur : Paramount Pictures // Date de sortie : 11 juin 2019

Résolution : 3840x2160 // Cadence : 24p // Format : 2.40 // Encodage : HEVC
Gamut : BT.2020 // Chrominance : YCbCr 4:2:0 // Profondeur de couleurs : 12 bit
Master intermédiaire : 2K // HDR : Dolby Vision // Luminance : Adaptée au diffuseur

Bande-son : Anglais Dolby Atmos (core Dolby TrueHD 7.1), Français (VFQ) Dolby Digital 5.1, Anglais Audiodescription
Sous-titres : Anglais, Français, Anglais pour malentendants

Image

Image

Étonnamment critique envers la bureaucratie américaine, ce film de guerre dopé à la testostérone est un western contemporain au réalisme frappant et à la tension durable, qui sort l'artillerie lourde lors d'affrontements mémorables.

Image

Image

(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode de l'image Dolby Vision lumineux)

Du Michael Bay pur jus avec une définition affûtée, un piqué ciselé, des détails irréels, des couleurs chaudes ultra-saturées, des contrastes poussés au max et des noirs d'une profondeur abyssale. Encore supérieures à celles de son homologue HD, les images délivrées par ce 4K Ultra HD se démarquent par des textures plus raffinées (les traits du visage, les blessures, l'équipement militaire, les décombres), une palette colorimétrique élargie qui ajoute de la vibrance à de nombreuses teintes (le bleu du ciel, l'orange des flammes), des blancs plus solides, des noirs améliorés et des sources lumineuses beaucoup plus intenses (la lumière du jour, l'éclairage artificiel, la chaleur des feux, etc.). Un top démo absolu.

Image

Image

(Condition de test : Ampli HC 11.2 en mode d'écoute Dolby Atmos pour la VO et avec post-traitement Dolby Surround pour la VF)

Un mixage guerrier dynamique, ample et d'une précision d'orfèvre où ça explose et défouraille à tout-va. Les effets comme les ambiances s'invitent sur toutes les enceintes, le score est épique à souhait et les basses sont colossales. Même si efficace, la VF (à l'ampleur moindre et aux surrounds moins détaillés) ne peut rivaliser avec la VO qui nous plonge littéralement en plein cœur de l'action. De toute façon, ce n'est que sur cette dernière que la scène de hauteur s'active (des avions, des ventilateurs, des coups de feu, des explosions, des bombardements, des débris et j'en passe). Et ce serait dommage de s'en passer lorsque l'on sait que ce n'est pas la dernière à monter au front. Un top démo de tous les instants.

—————————————————————————————————————
Matériel de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Electra 1028 BE2, Chorus B8V W, Chorus 706V, Sub 300P; Klipsch RP-140SA
—————————————————————————————————————

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 7279
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace
  • offline

Creed II

Message » 14 Juil 2019 10:45


Creed II

Provenance : France // Support : 4K Ultra HD // Éditeur : Warner Bros. // Date de sortie : 15 mai 2019

Résolution : 3840x2160 // Cadence : 24p // Format : 2.40 // Encodage : HEVC
Gamut : BT.2020 // Chrominance : YCbCr 4:2:0 // Profondeur de couleurs : 12 bit
Master intermédiaire : 2K // HDR : Dolby Vision // Luminance : Adaptée au diffuseur

Bande-son : Anglais Dolby Atmos (core Dolby TrueHD 7.1), Anglais DTS-HD MA 5.1, Français Dolby Digital 5.1
Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants

Image

Image

Malgré un scénario cousu de fil blanc aux allures de déjà vu et des personnages (attachants et emblématiques) archétypaux au possible, ce mélodrame sportif s'impose par KO de par sa richesse dramaturgique, sa justesse émotionnelle (des émotions puissantes), ses belles valeurs (humaines et familiales) et ses combats de boxe (qui tiennent en haleine).

Image

Image

(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode de l'image Dolby Vision lumineux)

Si les différences restent subtiles vis-à-vis du Blu-ray, elles existent quand-même. Il faut dire aussi que la photographie discrète (à la lumière diffuse) de Kramer Morgenthau ne se prête pas à un feu d'artifice de couleurs (désaturées), de luminosité (jamais outrancière) et de détails (c'est doux). Très propres et plus fermes (les textures) qu'en HD, les images de ce 4K Ultra HD ne sont donc pas foncièrement beaucoup plus spectaculaires mais profitent cependant d'une palette colorimétrique renforcée (les rouges et les bleus), de contrastes plus raffinés (cf. la gestion des noirs) et de sources lumineuses plus percutantes (les reflets sur les objets métalliques, les projecteurs dans les arènes).

Image

Image

(Condition de test : Ampli HC 11.2 en mode d'écoute Dolby Atmos pour la VO et avec post-traitement Dolby Surround pour la VF)

Nettement plus immersive et dynamique que la VF (malheureusement non lossless), la VO Dolby Atmos ne fait pas dans le démonstratif gratuit (hormis lors des scènes sur le ring) et n'use finalement que rarement des effets de hauteur (le score, la pressions sous-marine, les réverbérations dans l'arène, l'annonceur, les flammes lors de l'entrée de Drago). Donnant la priorité aux dialogues et à de petites ambiances de la vie quotidienne, c'est surtout lors des combats de boxe que les enceintes s'animent. L'enveloppement sonore devient alors nettement plus prononcé (les réactions de la foule) et les basses accompagnent lourdement les coups portés.

—————————————————————————————————————
Matériel de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Electra 1028 BE2, Chorus B8V W, Chorus 706V, Sub 300P; Klipsch RP-140SA
—————————————————————————————————————

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 7279
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace
  • offline

Westworld - Saison 2: La Porte

Message » 18 Juil 2019 11:08


Westworld - Saison 2: La Porte

Provenance : France // Support : 4K Ultra HD // Éditeur : Warner Bros. // Date de sortie : 05 décembre 2018

Résolution : 3840x2160 // Cadence : 24p // Format : 1.85 et 2.35 // Encodage : HEVC
Gamut : BT.2020 // Chrominance : YCbCr 4:2:0 // Profondeur de couleurs : 12 bit
Master intermédiaire : 4K // HDR : Dolby Vision // Luminance : Adaptée au diffuseur

Bande-son : Anglais Dolby Atmos (core Dolby TrueHD 7.1), Français Dolby Digital 5.1
Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants

Image

Image

Plus ouvertement énigmatique (des questions dans tous les sens, des rebondissements à tout-va et une narration multi-imbriquée), toujours aussi émérite techniquement parlant (les visuels sont à tomber) et portée par un casting prestigieux (Anthony Hopkins, Ed Harris, Thandie Newton, Jeffrey Wright, etc.), la saison 2 de cette colossale série d'anticipation made in HBO continue de s’interroger sur l'humanité, l'âme et la création à travers des personnages complexes (qui ont gagné en profondeur), en se voulant plus vaste et violente (le passage à Shōgunworld) que Le Labyrinthe. À n'en point douter, la saison 3 va nous réserver nombre de surprises.

Image

Image

(Condition de test : Écran OLED 2160p en mode de l'image Dolby Vision lumineux)

Moins granuleux tout en conservant l'aspect argentique de la photographie (la série est filmée sur pellicule 35 mm), ce transfert UHD Dolby Vision est d'un raffinement exemplaire malgré de petits couacs compressifs (un brin de colour banding, de rares fourmillements en basse lumière et quelques noirs « clignotants »). Déjà superbe, le Blu-ray est supplanté par cette version 4K Ultra HD grâce à une définition subtilement améliorée (les panoramas extérieurs), des détails plus resserrés (les visages, les costumes, les blessures), des couleurs sensiblement plus nuancées (les teintes jaunes, rouges et bleues sont bien plus riches), des contrastes mieux maîtrisés (la lisibilité des installations souterraines) malgré une gestion des noirs variable, et des sources lumineuses plus vives (la brillance du ciel, les reflets du soleil sur les armes à feu et les étendues d'eau, l'intensité des éclairages du labo).

Image

Image

(Condition de test : Ampli HC 11.2 en mode d'écoute Dolby Atmos pour la VO et avec post-traitement Dolby Surround pour la VF)

Aussi puissant (la dynamique et les effets pyrotechniques se déchaînent lors des scènes d'action) qu'intime, ce mixage soigné au champ sonore cohérent (la localisation du moindre petit bruit est remarquable) et au score mémorable de Ramin Djawadi (où certains instruments se déplacent dans l'espace), nous plonge au cœur du (des) parc(s) mais aussi dans ses coulisses. Plus anémique (cf. les basses) et moins ouverte à l'arrière, la VF est larguée dès que la VO libère ses effets de hauteur. Assez active, la scène supérieure (les voix dans la tête de Bernard, les alarmes du système, les coups de feu, les explosions et j'en passe) ne cesse en effet de surprendre en élevant régulièrement les ambiances naturelles (le vent, la pluie, les oiseaux) et/ou citadines de l'Ouest Américain (mais pas que !) pour une expérience auditive notablement bonifiée.

—————————————————————————————————————
Matériel de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference Amplification : Pioneer SC-LX901
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Electra 1028 BE2, Chorus B8V W, Chorus 706V, Sub 300P; Klipsch RP-140SA
—————————————————————————————————————

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 7279
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace
  • offline

Message » 04 Aoû 2019 22:07

Une question, Ton matériel notamment niveau image, il est calibré ?
Laurent.Dy6
 
Messages: 5808
Inscription: 12 Oct 2004 17:30
Localisation: Aveyron
  • offline

Message » 05 Aoû 2019 9:13

Laurent.Dy6 a écrit:Une question, Ton matériel notamment niveau image, il est calibré ?


Oui, puis légèrement affiné selon les possibilités du matériel et mes goûts.

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 7279
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace
  • offline

Message » 09 Aoû 2019 12:58

le loup celeste a écrit:
Laurent.Dy6 a écrit:Une question, Ton matériel notamment niveau image, il est calibré ?


Oui, puis légèrement affiné selon les possibilités du matériel et mes goûts.


T’as calibré ta chaîne vidéo complète ?
manuxs
 
Messages: 15876
Inscription: 23 Mai 2005 18:28
Localisation: Paris, France
  • offline

Message » 09 Aoû 2019 14:05

manuxs a écrit:
le loup celeste a écrit:
Oui, puis légèrement affiné selon les possibilités du matériel et mes goûts.


T’as calibré ta chaîne vidéo complète ?


Bien sûr. :wink:

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 7279
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace
  • offline

Message » 11 Aoû 2019 12:44

le loup celeste a écrit:
Laurent.Dy6 a écrit:Une question, Ton matériel notamment niveau image, il est calibré ?


Oui, puis légèrement affiné selon les possibilités du matériel et mes goûts.



Calibration caduque donc.
Merci de tes précisions.
Laurent.Dy6
 
Messages: 5808
Inscription: 12 Oct 2004 17:30
Localisation: Aveyron
  • offline

Les p'tits tests 4K Ultra HD du loup celeste

Message » 11 Aoû 2019 18:31

Le plus important c’est d’avoir un bon réglage de la luminosité et du contraste, et aussi du gamma : pour la colorimétrie je pense que c’est moins important surtout qu’on finit par avoir l’oeil pour se rapprocher de la norme, à partir de films qu’on connaît bien (on trouve aussi des préréglages qui sont déjà proches de la norme sur des diffuseurs récents)…

Évidemment, l’idéal étant d’avoir une calibration à la norme avec une sonde et un logiciel.

La configuration dans mon profil


JVC X7900 + Vertex HD Fury + Lumagen 4k + Panasonic DMP-UB9000.
Le Hobbit...................La trilogie..................Vive le home cinéma !
13/11/2015 fluctuat nec mergitur /// charliehebdo.fr/
Avatar de l’utilisateur
opbilbo
Administrateur Forum Œuvres & Multimédia
Administrateur Forum Œuvres & Multimédia
 
Messages: 45664
Inscription: 12 Juil 2006 11:56
Localisation: Cul-de-sac
  • offline

Message » 11 Aoû 2019 23:23

Certes, mais tu ne peux pas dire que ta chaîne est calibrée à la norme, et ajouter que les réglages sont affinés en fonction de tes goûts :D
Du coup, c’est plus calibré.
manuxs
 
Messages: 15876
Inscription: 23 Mai 2005 18:28
Localisation: Paris, France
  • offline

Message » 12 Aoû 2019 0:09

Pour mettre fin au HS les gars et afin d'éviter de polluer le présent topic, je vous laisse lire ceci (une partie de l'avant-propos au sujet de mes réglages sur l'OLED AF9 de Sony) :

le loup celeste a écrit:(...) Pour les effectuer, je me suis servi d'une sonde (Spyder5Elite Datacolor) avec plusieurs mires (dont COLOR HCFR), puis j'ai affiné selon les possibilités de l'écran et mes goûts (d'où l'activation de certains "artifices"). Par respect pour les professionnels dont le métier est la calibration, je ne communique volontairement pas dans les détails les réglages avancés de couleurs (la Température de couleur avancée et les Réglages par couleur). De plus, il faut savoir que même en sortie de carton (déjà très juste chez Sony) le résultat est trop variable d'une TV à l'autre. Nous n'obtiendrons donc jamais les mêmes valeurs. C'est aussi vrai avec la Luminosité qu'il faut adapter aux conditions d'éclairage et du Niveau de noir qui peut varier en fonction de la dalle et de la source.

Enfin, je recommande vivement d'activer (hors Netflix Calibrated Mode et programmes encodés en Dolby Vision) les paramètres Réglage des noirs, Amélioration avancée des contrastes et Luminosité maximale. Le premier permet d'adapter les noirs en fonction de la scène, le second optimise la gestion dynamique des contrastes sans boucher les noirs ni brûler les blancs, et le dernier réalise un remapping de la plage dynamique pour un pic lumineux plus élevé. Et le mieux avec ces options c'est qu'elles ne dérèglent pas le calibrage, respecte la courbe de luminance et délivre une image plus lumineuse et dynamique. Nous nous retrouvons donc avec quelque chose de plus vivant mais toujours respectueux de la source. (...)


Donc à mes yeux oui, mon diffuseur vidéo est calibré tout en usant de certaines possibilités offertes par ce dernier. La norme isf c'est bien (et juste obligatoire de toute façon), mais lorsqu'il est possible d'améliorer le rendu sans les dérégler, pourquoi se priver ? Vaste débat que celui-ci. Fin de la parenthèse, retour au sujet. :thks:

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 7279
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace
  • offline

Message » 13 Aoû 2019 7:44

C'est toujours pareil : ça dépend ce que tu veux faire. Perso, ajouter du contraste dynamique sur une calibration vidéo, ça me parait totalement fou. Je passe pas du temps à ajuster ça pile poil pour que mon écran en fasse ce qu'il veut sans me demander.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 5122
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54
  • offline

Message » 13 Aoû 2019 9:07

tenia54 a écrit:C'est toujours pareil : ça dépend ce que tu veux faire. Perso, ajouter du contraste dynamique sur une calibration vidéo, ça me parait totalement fou. Je passe pas du temps à ajuster ça pile poil pour que mon écran en fasse ce qu'il veut sans me demander.


Je comprends bien mais ça ne fonctionne pas du tout de la même façon sur un OLED (surtout avec l'AF9). Sur mes précédents LCD je fuyais ça comme la peste (et le fais toujours lorsque je vais régler les diffuseurs vidéo de la famille, des amis ou des collègues) car en effet cet artifice déréglait tout... mais là ce n'est pas le cas du tout. :wink:

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 7279
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace
  • offline

Message » 13 Aoû 2019 9:15

(NB : ce n'est évidemment que mon avis, chacun fait ce qu'il veut)
Le fond de la chose reste le même, une question de principe si tu veux. Quand je règle : je règle. Et après, personne ne touche à mes réglages, même si c'est bien fichu.
Là, si je règle le contraste à, disons, 32 et la luminosité à -4, c'est 32 et -4 tout le temps. Et si le disque est trop gris ou trop blanc ou trop contrasté ou trop trop sombre, c'est le disque et je le sais et c'est comme ça. Ça fait partie de ce qu'on me sert. Je vais pas m'amuser à sortir des verres plus petits juste pour cacher que les cocktails ont réduits en quantité.

Je comprends l'utilité au quotidien, cependant, je ne dis pas. Mais je compartimente les 2. Si tu t'embêtes à calibrer ton install', c'est pas pour que ces réglages deviennent flottants par la suite.

À la rigueur, qu'on vienne volontairement déplacer le curseur (plus froid, plus chaud, etc) de façon constante, OK. Mais de façon variable en fonction des scènes, c'est une autre histoire qui me gêne bien plus.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 5122
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54
  • offline


Retourner vers 4K Ultra HD, Blu-ray & VOD

 
  • Articles en relation
    Dernier message