Modérateurs: Staff DIY, Staff Installations, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Gug42 et 4 invités

Pour discuter de tout ce qui sert dans un projet DIY, de la défonceuse au logiciel de mesure

MICRO-CAP

Message » 16 Sep 2019 11:48

Faudrait aussi changer le nom sur le schéma.
Je ne t'ai pas attendu, mais rien n'est immédiat.

C'est marrant comme tu peux être aveugle et obstiné. Trouver une trans impédance est évident, Tu ne la vois pas. Et de toi à moi, ce critère n'est pas le plus important. Ce terme abrite une conversion intensité de courant d'entrée vers une tension de sortie. C'est oublier que la conversion inverse est pratiquée en amont pour que l'ampli devienne un convertisseur tension/tension. Ce qualificatif flamboyant est sans doute employé, dans un but commercial, pour ébahir ceux qui n'en comprennent pas la signification. Comme le terme convolution employé avec excès pour mystifier un produit, et qui force le respect à tord.
Les amplis usent de ces transferts, en cascade, de manière courante. Il suffit de chercher dans le schéma proposé l'ensemble des transferts de ce genre et leur inverse pour voir que la trans impédance existe, pour en final arriver à un l'ampli à trans conductance (tension/courant) que je souhaitais. A noter que l'on peut interpréter ce dernier, par une transformation simplissime, et le qualifier d'ampli courant/courant. S'attacher à ce type de terme montre une maitrise limitée de l'auteur de la controverse. C'est de la foutaise. Il ne suffit pas de regarder, mais aussi de traduire et d'interpréter. Avec si peu de raisonnement électrique, en t'attachant à ces termes, tu ne peux que tout gober.
J-C.B
 
Messages: 6019
Inscription: 19 Juil 2009 12:18
Localisation: Haute Normandie
  • offline

Annonce

Message par Google » 16 Sep 2019 11:48

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 17 Sep 2019 8:18

Bonjour,
J'ai placé hier, sur le blog "De la puce à l'oreille" un circuit d'analyse de HP chargé par une enceinte close. Le soft de simulation est MC12.
Il utilise les éléments linéaires (faibles signaux) du HP et l'impédance de rayonnement acoustique est limitée au second ordre. Le rayonnement du dôme, n'est pas dissocié de celui de la membrane, et les résonances partielles omises.
L'ensemble peut être excité par une tension ou un courant afin de pouvoir comparer les deux modes.
Valable uniquement pour une excitation en tension, il calcule les volumes pour une optimisation aux réponses de Bessel et Butterworth. Si adopté, il suffit de transporter le volume choisi dans le Volume Vb en modifiant le .define Vb xxxx. Si possible veiller à modifier aussi les largeurs et hauteur de l'enceinte afin qu'il calcule la profondeur théorique et surtout la masse de rayonnement interne à l'enceinte. Les calculs sur la base de gabarits types ne peuvent fonctionner en mode intensité de courant. Dans ce mode, l'amortissement électrique est nul et par voie ce conséquence le Qt devient égal au Qms. Or pour que le calcul du volume de boite soit valide, il est nécessaire que le coefficient de qualité Qb de la boite soit supérieur au Qt. Dans le cas contraire le calcul du volume de boite transmet un volume négatif ce qui n'est pratiquement pas concevable.
L'attaque en courant permet, entre autre, sur les graphes du mouvement ( en fonction de la fréquence) de vérifier qu'au delà de la fréquence de résonance du couple HP+boite, l'accélération est constante. En rapprochant la courbe d'accélération à la courbe de réponse, on se rend compte, dans la zone concernée, qu'une accélération constante ne crée pas un SPL constant, autrement dit une pression acoustique constante.
J-C.B
 
Messages: 6019
Inscription: 19 Juil 2009 12:18
Localisation: Haute Normandie
  • offline

Message » 21 Sep 2019 15:29

Bonjour
J-C.B a écrit:C'est marrant comme tu peux être aveugle et obstiné. Trouver une trans impédance est évident
Indique le, peut-être que j'apprendrais quelque chose. On trouve une étage transimpedant inverseur comme étage intermédiaire dans les amplis à schémas classiques avec capa miller de compensation (c'est l'impedance dans le mot transimpedance dans cette config). Parfois cette capa est rélié à la sortie en englobant l'étage de puissance. Alors là, ouais, on a un vrai étage de sortie piloté en transimpedance (dans une bande limité de fréquence).
Et de toi à moi, ce critère n'est pas le plus important.
Il est fondamental dans les transnova, c'est leur originalité. Il y a eu quelques amplis à tubes sur ce principe. Le transnova est un des premiers à transistors.
Ce terme abrite une conversion intensité de courant d'entrée vers une tension de sortie. C'est oublier que la conversion inverse est pratiquée en amont pour que l'ampli devienne un convertisseur tension/tension.
Conversion inverse d'une transimpédance (courant-tension) égale transconductance (tension-courant). C'est plus simple comme expression.
Ce qualificatif flamboyant est sans doute employé, dans un but commercial, pour ébahir ceux qui n'en comprennent pas la signification.
Acoustat a trouvé un nom qui sonne bien pour une structure originale, rien dans ton schéma ne la rappelle et autorise à ce que tu empruntes ce nom.
Les amplis usent de ces transferts, en cascade, de manière courante. Il suffit de chercher dans le schéma proposé l'ensemble des transferts de ce genre et leur inverse pour voir que la trans impédance existe, pour en final arriver à un l'ampli à trans conductance (tension/courant) que je souhaitais. A noter que l'on peut interpréter ce dernier, par une transformation simplissime, et le qualifier d'ampli courant/courant. S'attacher à ce type de terme montre une maitrise limitée de l'auteur de la controverse. C'est de la foutaise. Il ne suffit pas de regarder, mais aussi de traduire et d'interpréter. Avec si peu de raisonnement électrique, en t'attachant à ces termes, tu ne peux que tout gober.
T'es vraiment aimable. Je pourrais l'être pareillement avec ta façon de regarder les autres de haut mais c'est la nature du circuit qui est à commenter (t'es un peu terne de ce côté), pas la nature des gens qui se penchent dessus.
Siméon
etsimonogn
 
Messages: 264
Inscription: 16 Aoû 2016 11:46
  • offline

Message » 21 Sep 2019 15:42

Acoustat a trouvé un nom qui sonne bien pour une structure originale, rien dans ton schéma ne la rappelle et autorise à ce que tu empruntes ce nom.

Ben voyons, n'ayant rien à vendre, et, la technologie étant obsolète, je ne vois pas. De plus cette appellation a plus de tente ans et sauf erreur, elle n'est plus couverte par les conventions internationales. A ce jour défendre cette appellation désuète correspond à un combat d'arrière garde.

Il est fondamental dans les transnova, c'est leur originalité.
Pas du tout, un convertisseur courant tension, n'a rien d'original, c'est même plutôt courant. Ne pas oublier que ce type de schéma est ancestral et qu'a cette époque les termes concernant les topologies étaient élogieuses. Ceux qui savaient l'interpréter étaient amusés et tristes à la fois qu'on se moque, à ce point des ignorants de la discipline.
Il suffit d'analyser le schéma, de le mettre en équation et tu pourras trouver une telle conversion. Mais, sacrilège, au lieu d'utiliser des MosFets, comme l'ont fait Acoustat et Hafler, j'utilise des bipolaires et confie à des AOP le soin de différencier les signaux. La lecture est un peu différente c'est tout.
Le synoptique d'un ampli Transnova par Hafler (P1500-P3000)
Image
On dirait que même Hafler prend des libertés d'interprétation.
https://www.diyaudio.com/forums/chip-amps/273302-using-chip-amp-hafler-transnova.html
En ce qui concerne le schéma Twin 200 d'Acoustat, il est à cette adresse.
https://postimg.cc/CdN9LLJr
Pas de quoi ameuter les foules. Je n'ai pas fait un double de la Joconde en lui faisant regarder une saucisse de Morteau.
Il ne me sera pas difficile, sur la base d'un ACT1 de concevoir une copie Transnova conforme, dans la lignée des schémas de Acoustat ou Hafler.
Cela ne m'empêchera pas de proposer le même montage bouclé en courant. Ne serait ce que pour te montrer ta rigidité d'esprit et le peu d'adaptabilité qui est tienne vis à vis de la technologie.
C'est sans doute ce qui te fais pinailler sur de nombreux sujets sans jamais créer et apporter de solutions. Je n'ai aucun souvenir que tu ai pu proposer quelque chose de réalisable, mais par contre tes interventions dans laquelle tu étales une confiture banale sur du pain moisi sont mémorables
Je te laisse à ta tristesse.
J-C.B
 
Messages: 6019
Inscription: 19 Juil 2009 12:18
Localisation: Haute Normandie
  • offline

Message » 22 Sep 2019 17:56

Comme promis hier, les fichiers TransV_ACT.CIR et TransI_ACT.CIR sont reportés sur mon blog. L'ACT étant utilisé en entrée et se substituant aux étages d'entrées originels. Le discernement de bouclage global (V ou I) se fait principalement à leurs niveaux. Chacun des amplis est capable de délivrer une centaine de Watts sur une charge normalisée de 8 Ohms. Rien n'exclut de multiplier les paires de Mosfets de sorties, de changer les tension d'alimentations des étages de puissance pour les rendre plus puissants et/ou capables de dissiper sur des charges plus faibles.
Pour éteindre toute polémique, et plus particulièrement les stériles, l'article s'appelle dorénavant " Amplificateurs d'inspiration Trans nova".
Les précédents schémas ont été renommés TransV.CIR et TransI.CIR.
J-C.B
 
Messages: 6019
Inscription: 19 Juil 2009 12:18
Localisation: Haute Normandie
  • offline

Message » 28 Sep 2019 20:13

Bonjour
J-C.B a écrit:
Acoustat a trouvé un nom qui sonne bien pour une structure originale, rien dans ton schéma ne la rappelle et autorise à ce que tu empruntes ce nom.
Ben voyons, n'ayant rien à vendre, et, la technologie étant obsolète, je ne vois pas. De plus cette appellation a plus de tente ans et sauf erreur, elle n'est plus couverte par les conventions internationales. A ce jour défendre cette appellation désuète correspond à un combat d'arrière garde.
Aucun respect de la nomenclature. Quand on parle d'architecture transnova, les connaisseurs font référence qu'à un seul type d'étage de sortie à transpédance. Pour qu'il y ait transimpédance, if faut une source de courant donc à haute impédance. Il y en a pas sur ton schéma. Bien sur qu'une CCVS, c'est connu depuis des lustres. On en trouve partout. Pas plus difficile à interpréter qu'une autre boucle de CR. T'es inventif sur le chapitre des légendes. En étage de sortie de puissance, à ce que je sais, il y a que les produits du gars qui a conçu les premiers qui ont ce nom (on dirait que la topologie n'a été reprise par personne après la faillite de Hafler)... et puis y a ceux du gars à qui je cause, mais c'est pas des transnova, le nombre d'exemplaires réalisés est pas connu (<0?) et on peut douter que beaucoup de gens aient envie de le construire.
j'utilise des bipolaires et confie à des AOP le soin de différencier les signaux.

Les AOP fonctionnent pas autrement en mode linéaire.
Cela ne m'empêchera pas de proposer le même montage bouclé en courant.

Ce sera par une boucle externe, elle est prévue sur ton schéma.
Pour éteindre toute polémique, et plus particulièrement les stériles, l'article s'appelle dorénavant " Amplificateurs d'inspiration Trans nova".

Les gars qui ont connu l'époque des transnova apprécieront. Mais d'ici à ce qu'on voit ces amplis inspirés, on a le temps...
Ne serait ce que pour te montrer ta rigidité d'esprit et le peu d'adaptabilité qui est tienne vis à vis de la technologie. C'est sans doute ce qui te fais pinailler sur de nombreux sujets sans jamais créer et apporter de solutions. Je n'ai aucun souvenir que tu ai pu proposer quelque chose de réalisable, mais par contre tes interventions dans laquelle tu étales une confiture banale sur du pain moisi sont mémorables. Je te laisse à ta tristesse.
Vu ce que je vient souvent ici, t'en sais des choses. Tu connais celle-là: il a y un fossé entre réalisable et réalisé. Si tu fabriques trois exemplaires de ton circuit, appelle le tristnova en mon souvenir.
Siméon
etsimonogn
 
Messages: 264
Inscription: 16 Aoû 2016 11:46
  • offline

Message » 28 Sep 2019 21:34

Bonjour tristesse,

on peut douter que beaucoup de gens aient envie de le construire.
Venant de toi, cet avis n'a aucune importance. Ce qui précède, rempli de ce fiel qui te caractérise, me conforte de ta vision très étriquée de la technologie audio.

Les gars qui ont connu l'époque des transnova apprécieront. Mais d'ici à ce qu'on voit ces amplis inspirés, on a le temps...
Aucune importance. Je n'ai sur toi que l'avantage de proposer des solutions basées sur une réelle et longue expérience professionnelle. Montre nous ce que tu sais faire et nous en reparlerons. Pour le moment, tu laisses une image concrète du néant.

Vu ce que je vient souvent ici, t'en sais des chose
Chacune de tes interventions, quel que soit le sujet, qu'il soit passionnant ou non, et, quel que soit l'auteur, est destructive. Tu ne viens pas pour construire, ou participer, mais seulement pour te montrer d'une manière insipide. Il n'est pas nécessaire de te lire souvent pour le constater. Pour ma part, te lire moins souvent encore ne pourra me déranger.

Tu connais celle-là: il a y un fossé entre réalisable et réalisé.
Oh que oui. J'ai eu la chance de suivre les cours de Jean Fourastié qui remettait les techniciens rêveurs sur la voie du réel. Il y a très longtemps de cela, mais ses cours m'ont profondément marqué. De ton côté, ne proposant rien, tu ne peux être soumis à cette question. Et je crains que cette situation, dans laquelle tu ne viens que pour étaler ta science inutile à la communauté dans laquelle tu t'es incrusté, ne perdure.
J-C.B
 
Messages: 6019
Inscription: 19 Juil 2009 12:18
Localisation: Haute Normandie
  • offline

Message » 05 Oct 2019 22:15

Bonjour
c'est pas avec des sarcasmes et ta bio de capon que ton tripotage verbal va faire prendre des vessies pour des transimpédances.
Siméon
etsimonogn
 
Messages: 264
Inscription: 16 Aoû 2016 11:46
  • offline

Message » 06 Oct 2019 7:55

:siffle:
J-C.B
 
Messages: 6019
Inscription: 19 Juil 2009 12:18
Localisation: Haute Normandie
  • offline


Retourner vers Outils & Logiciels