Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 20 invités

Tout ce qui touche la Haute-Fidélité numérique

Vos DAC ont-ils bien 16, 24 ou 32 bits? 358 appareils testés

Message » 09 Avr 2016 23:56

utile pour compléter le tableau ?

http://en.goldenears.net/17387

La configuration dans mon profil


Hifi Monitoring : PC Fanless | Lynx Hilo | Hifiman HE-560 | Atc 20Asl | Rythmiks
HC Semi-Pro : Yamaha RX-A | DBx Venu | Crown THX | DIY | Rythmiks
fred-ql
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3749
Inscription: 12 Juin 2001 2:00
Localisation: Champagne
  • offline

Annonce

Message par Google » 09 Avr 2016 23:56

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 14 Avr 2016 1:24

fred-ql a écrit:utile pour compléter le tableau ?

http://en.goldenears.net/17387


Non : aucune mesure de linéarité du convertisseur n'est publiée sur cette page.

La configuration dans mon profil


Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10537
Inscription: 31 Mar 2002 2:00
  • offline

Message » 20 Mai 2016 12:39

Merci pour ce tableau Ô combien intéressant. :thks:
tututpouet
 
Messages: 4710
Inscription: 26 Nov 2006 14:02
Localisation: Paris
  • offline

Message » 23 Mai 2016 20:41

Merci !

J'en profite pour citer ici un propos de Dafydd Roche, ingénieur système audio chez Texas Instruments (les DAC Burr Brown), lors d'un entretien (en anglais) pour le podcast The Amp Hour : "The bits of the converter means absolutely nothing !" ("Le nombre de bits du convertisseur ne signifie absolument rien !").

Voilà qui est clair. :)

Il explique à la suite de son propos que, selon lui, la qualité d'un convertisseur numérique/analogique se juge à son spectre de distorsion et à sa plage dynamique.

Le podcast : http://www.theamphour.com/270-an-interv ... ydd-roche/

Le propos concernant le nombre de bits des convertisseurs est à 14'17" et il conclut un passage important qui commence à 11'06" pendant lequel il parle de la plage dynamique de l'oreille, dont les performances dépendent des conditions d'exposition au bruit. Audiophiles et oreilles d'or, vous voilà prévenus !

Certaines des choses qui sont affirmées dans ce podcast me paraissent tellement sensées et importantes qu'il serait intéressant d'en faire une transcription en français. Des volontaires ?

La configuration dans mon profil


Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10537
Inscription: 31 Mar 2002 2:00
  • offline

Message » 11 Aoû 2016 12:54

Pièce jointe remise en ligne après un crash de la base données.

La configuration dans mon profil


Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10537
Inscription: 31 Mar 2002 2:00
  • offline

Message » 09 Mar 2018 13:46

Passionnant, où l'on observe comme souvent que la qualité de mise en oeuvre des DACs prime sur la performance intrinsèque du DAC quand bien même trois puces reviennent toujours parmi les meilleurs résultats mesurés.

A noter que Devialet met très bien en oeuvre ses puces... que le modeste Cambridge ne s'en sort pas mal du tout avec Dac Magic... que Oppo se débrouille aussi fort bien.

une chose me chiffonne : ce sont les disparités entre canaux : d'où viennent-elles ? D'étages analogiques mal maîtrisés ? D'alimentations pas rigoureusement propres ?

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 52775
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 09 Mar 2018 18:34

Bonjour Alain.

Ravi de te relire !

haskil a écrit:Passionnant, où l'on observe comme souvent que la qualité de mise en oeuvre des DACs prime sur la performance intrinsèque du DAC quand bien même trois puces reviennent toujours parmi les meilleurs résultats mesurés.


Effectivement, ces données et celles qui sont consultables sur mon autre filière relative aux performances en terme de distorsion harmonique vont dans le sens que la qualité de réalisation est plus importante que la puce choisie, mais aussi que seules certaines puces permettent d'atteindre les performances les plus extrêmes lorsqu'elles sont bien mises en œuvre.

C'est pourquoi je me désole fréquemment de lire dans les filières du forum qu'untel choisi ou recommande tel appareil en raison de la puce de conversion qu'il embarque sans s'intéresser à ce qui est véritablement important.

haskil a écrit:A noter que Devialet met très bien en oeuvre ses puces... que le modeste Cambridge ne s'en sort pas mal du tout avec Dac Magic... que Oppo se débrouille aussi fort bien.


Je me suis fait les mêmes réflexions.

NAD s'est montré très compétent aussi dans sa mise en œuvre des puces Zetex (conçues pour réaliser des amplis en classe D, mais qu'on peut aussi utiliser comme convertisseur numérique - analogique). Chord atteint des performances impressionnantes aussi avec ses propres moyens. De ce point de vue, ce fabricant se révèle plus impressionnant que dCS, du moins de nos jours.

haskil a écrit:une chose me chiffonne : ce sont les disparités entre canaux : d'où viennent-elles ? D'étages analogiques mal maîtrisés ? D'alimentations pas rigoureusement propres ?


Étant donné que ces différences se manifestent à de très faibles niveaux, je pense qu'on peut raisonnablement conjecturer qu'elles peuvent provenir de l'implantation physique, de la qualité des réalisations (des brasures, du tracé des pistes d'un circuit imprimé), de la qualité et de la stabilité des composants passifs et actifs. Quant on examine les performances d'un circuit dans le presque infinitésimal, même de très faibles sources de distorsion prennent proportionnellement une grande importance. Un papier qui donne des pistes intéressantes à ce sujet a été publié en deux parties dans le magazine Audio Express en novembre et en décembre 2013 : Designing for Ultra-Low THD+N, par Bruce Hofer. Beaucoup de ce que cet auteur écrit rejoint le contenu d'une note d'application d'Analog Devices sur le choix des composants passifs : http://www.analog.com/media/en/training ... pter10.pdf

Un circuit imprimé dont le routage n'est pas parfaitement maîtrisé peut probablement expliquer des différences de performances entre deux canaux d'un même appareil (une boucle de circulation du courant plus étendue sur un canal par rapport à l'autre captant plus de bruit par induction comparativement au canal d'à côté, par exemple).

Le tableau comporte des mesures de quelques appareils qui intègrent plusieurs étages de sortie alternatifs (à tubes ou à transistors, symétrique ou asymétrique). Dans ce cas, on peut supposer que les différences mesurées proviennent de la qualité de conception et de réalisation des étages analogiques eux-mêmes (puisque la puce de conversion et son implantation est la même). Puisque l'erreur mesurée est une erreur du niveau du signal, on peut par exemple songer à une erreur de gain imputable à une légère divergence de valeur d'un composant passif dans la boucle de contre-réaction de l'étage de sortie par exemple. Ou, pourquoi pas, d'une variation de l'impédance de charge que ces étages différents présentent vus de la sortie des circuits de conversion numérique - analogique, notamment dans les hautes fréquences. Ou encore, une différence de performances de ces différents étages analogiques en présence de signaux ultrasoniques émis par les DAC, provenant des résidus de la commutation à haute vitesse de leurs circuits internes ou d'un mauvais choix de filtrage anti-repliement.

Il y aurait beaucoup d'hypothèses à tester pour expliquer les divergences de performances entre deux canaux d'un même appareil.

La configuration dans mon profil


Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10537
Inscription: 31 Mar 2002 2:00
  • offline

Message » 09 Nov 2019 17:50

Bonjour et merci beaucoup pour toutes les données, dommage qu'il n'y a pas un tableau avec toutes les données de tous les tableaux en corrélation. A lire ce tableau je me dit qu'il n'existe pas de meilleur rapport performance/prix que le NAD M51 ?
yacine60180
Contributeur HCFR 2018
 
Messages: 5988
Inscription: 17 Fév 2012 14:06
Localisation: NOGENT SUR OISE
  • offline


Retourner vers Source dématérialisée et DAC

 
  • Articles en relation
    Dernier message