Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Gandalflux, OTC49, shawnforever et 22 invités

Toutes les enceintes HiFi

Open baffle u-frame vs EQ

Message » 06 Mar 2020 16:12

J'ai un Open Baffle avec un 46cm dedans.
J'ai fait une mesure de la réponse en fréquences au point d'écoute.

Mon niveau moyen est de +2dB

20hz = -30dB
25hz = -15dB
30hz = -10dB
35hz = -5dB
40hz = -2dB
45hz = +2dB (je calcule être flat jusqu'à 45hz)
50hz = +6dB (cette bosse peut être égalisée à la baisse)

Mon dac est branché directement sur mes amplis, je n'ai pas de préamplificateurs.
J'écoute avec le volume sur mon dac entre -26dB et -20dB.
Mes amplis sont 300wpc en 8 ohms / 600wpc en 4 ohms.

Je pourrais facilement baisser de 7dB le niveau numérique de l'ensemble de ma musique afin de me donner l'espace numérique pour étendre la réponse en fréquences jusqu'à 35hz flat.

"théoriquement" dans le sens qu'avec l'effet de salle, ce n'est pas garantie qu'en injectant 7dB de plus sur mon 35hz que je vais avoir un gain acoustique de 7dB. C'est à vérifier …

Je lisais une documentation sur le u-frame qui augmente la performance dans la basse d'un hp car on lui ajoute une volume d'air.
Le FS baisse ainsi que la réponse dans le bas mais au détriment du rendement du hp.

Dans l'exemple donné, pour aller chercher un 10hz de plus bas, il y avait une baisse de rendement de 5dB.
C'est finalement exactement ce que je peux faire en numérique. Mon "FS" ne baissera pas en numérique mais mon HP a déjà un FS bas (30hz) donc ça ne devrait pas causer de problèmes.

Actuellement, je ne vois pratiquement aucun débattement de mon 46cm même à fort volume donc je peux lui en demander pas mal plus.

Diminuer de 5dB mon niveau global permettrait en même temps de diminuer mes "trous" de 5dB.

Est-ce que ca me donnerait réellement quelque chose de me faire un u-frame dans ces conditions puisqu'en numérique, je peux faire ces corrections ou bien le u-frame fait quand même quelque chose de différent d'un simple EQ ?
pompon2
 
Messages: 229
Inscription Forum: 08 Avr 2007 21:46
Localisation: Québec, Canada
  • offline

Annonce

Message par Google » 06 Mar 2020 16:12

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 06 Mar 2020 18:32

Le U Frame, c'est une modification de la charge arriere, pas de cout en terme d'amplification (pas plus de courant aux bornes) et plus de gain dans le grave par une dispersion moindre de l'onde arrière

L'EQ va taper dans l'ampli et le X max du HP, tout comme le ferait une transformée de Linkwitz... et provoquera une montée de disto, tout dépends du SPL recherché donc...

Ensuite, ce n'est que mon avis, je ne vois pas bien l'avantage d'un open baffle, j'ai bien une liste assez longue des inconvénients par contre, mais c'est un autre sujet ! :D :wink:

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 9056
Inscription Forum: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 06 Mar 2020 18:56

Discussion technique très intéressante, mais à replacer dans la section DIY, sous-section enceintes.
tovarich007
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 2446
Inscription Forum: 05 Jan 2010 21:51
  • online

Message » 06 Mar 2020 22:39

Salut Indien,

Peux-tu regarder ceci :
http://www.quarter-wave.com/OBs/U_and_H_Frames.pdf

De ce que j’en ai compris, le gars compare un u-frame, h-frame et perd 5dB de rendement pour gagner 10hz et 5.5dB de rendement pour 15hz pour le h-frame.

C’est pourquoi je questionne …

Qu’est-ce que tu n’aimes pas du baffle plan ?

J’ai 2 amis qui en ont dans une pièce d’autour de 70-80m2 et moi j’ai 10m2 …

Pour moi l’avantage est l’espace et faire en sorte de faire paraître ma salle d’écoute comme étant la plus grande possible. Un rendu dipole aide pas mal pour avoir un rendu plus vaste et même chose pour des hp de plus grand diamètre. Ca fait un son moins tassé.

indien29 a écrit:Le U Frame, c'est une modification de la charge arriere, pas de cout en terme d'amplification (pas plus de courant aux bornes) et plus de gain dans le grave par une dispersion moindre de l'onde arrière

L'EQ va taper dans l'ampli et le X max du HP, tout comme le ferait une transformée de Linkwitz... et provoquera une montée de disto, tout dépends du SPL recherché donc...

Ensuite, ce n'est que mon avis, je ne vois pas bien l'avantage d'un open baffle, j'ai bien une liste assez longue des inconvénients par contre, mais c'est un autre sujet ! :D :wink:


J'ai une paire
pompon2
 
Messages: 229
Inscription Forum: 08 Avr 2007 21:46
Localisation: Québec, Canada
  • offline

Message » 07 Mar 2020 1:58

pompon2 a écrit:Qu’est-ce que tu n’aimes pas du baffle plan ?


Un baffle ouvert peut etre tout à fait écoutable s'il est bien conçu, mais il apporte à mon sens plus de problème que d'avantages :

Un baffle "ouvert" à pour défaut d'envoyer l'onde arrière vers les murs.

Dans les basses fréquences ce n'est pas trop un problème compte tenu des longueurs d'ondes, ça va si la coupure acoustique est assez basse (donc un baffle assez grand).

En plus, avec l'égalisation, ça peut fonctionner, mais le rendement sans charge arrière est nul, il faut un grand HP avec des T&S adaptées.

Le soucis principal est le retard temporel entre l'onde avant et l'onde arrière dont l'audibilité augmente au fur et a mesure que les fréquences montent... le baffle plan est une magnifique machine à fabriquer de la réponse en peigne, avec une onde arrière qui tape partout assez haut en fréquence et qui arrive sur la zone d'écoute avec un retard audible sur le premier front d'onde (effet de prédédence / Haas), c'est pile dans la zone de fréquence la mieux analyser par le cerveau...

C'est en fait, l'inverse des théories récentes qui consistent à concentrer les ondes sonores vers la zone d'écoute, par un certain controle de la directivité qui peut être constante ou progressive, mais sans accident, avec pour effet, une réduction de la réponse en peigne.

L'étude d'un "waterfall" ou d'une réponse impulsionnelle filtrée permet de bien visualiser ce phénomène : https://www.homecinema-fr.com/forum/acoustique-divers/la-mesure-acoustique-par-la-reponse-impulsionnelle-filtree-t30100747.html

pompon2 a écrit:Pour moi l’avantage est l’espace et faire en sorte de faire paraître ma salle d’écoute comme étant la plus grande possible. Un rendu dipole aide pas mal pour avoir un rendu plus vaste et même chose pour des hp de plus grand diamètre. Ca fait un son moins tassé.

C'est en effet une sensation qui peut être appréciée, la pièce est "noyée" dans le champ réverbéré, l'équilibre entre le champ direct (le son qui vient des enceintes) et le champ réverbéré (celui qui vient des murs) est cassé, cet équilibre en théorie doit être de 50 / 50, c'est appelé la "distance critique", ici elle est très proche des sources et haute en fréquence car le son vient de partout.

Le problème c'est qu'en HiFi, le mixage est fait en stéréo, avec des sons qui sont mixés à 50% entre la voie droite et gauche (sons en phase), ils doivent donc être perçus au centre, l'ingé son s'en sert pour créer un champ sonore spatial avec la possibilité d'y placer des objets sonores (voix, instruments etc...)

Une écoute dans le "diffu", masque le centre et les effets stéréo, ce n'est donc plus typiquement HiFi (hautement fidèle à l'oeuvre original mixée).

On retrouve un peu ça sur l'écoute de grands panneaux électrostatique, ça peut être agréable, ça permet même de ne pas écouter dans l'axe, c'est une question de goût.

Comme dirait un ami, on a le droit de faire du baffle plan, de la même manière que l'on a le droit de faire n'importe quoi... tout dépends ce que l'on cherche... :D

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 9056
Inscription Forum: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 07 Mar 2020 5:59

Le rôle d'un audiophile est d'installer correctement ses hp dans sa pièce, trouver le bon endroit d'écoute et d'adapter le traitement acoustique de sa pièce. Ensuite il répète jusqu'à satisfaction.
Si on a des restrictions, c'est de choisir ce qu'on peut réellement installer.

Qui veut écouter de la musique dans un casque ? C'est stérile et très peu agréable à écouter. De la musique dans la tête et de chaque côté des oreilles ... on est loin d'être au spectacle! 8-)
pompon2
 
Messages: 229
Inscription Forum: 08 Avr 2007 21:46
Localisation: Québec, Canada
  • offline

Message » 07 Mar 2020 9:44

moi je voudras bien écouter celui-ci chez Rouault , bien étudié et bien mis en oeuvre cela vaut le coup :
http://rouaultacoustic.com/U-frame%20BP15.html

pompon tu pourrai peut être lui demander conseils?
bub37
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 415
Inscription Forum: 25 Mar 2011 17:56
Localisation: TOURS 37
  • offline

Message » 07 Mar 2020 20:59

bub37 a écrit:moi je voudras bien écouter celui-ci chez Rouault , bien étudié et bien mis en oeuvre cela vaut le coup :
http://rouaultacoustic.com/U-frame%20BP15.html

pompon tu pourrai peut être lui demander conseils?


Le montage est très bien. Je connais Acoustic Elegance, mon montage précédent utilisait le Acoustic Elegance dipole 15 dans le bas.
Eux utilisent un lo15 qui a un qts plus bas et une suspension probablement plus rigide.
pompon2
 
Messages: 229
Inscription Forum: 08 Avr 2007 21:46
Localisation: Québec, Canada
  • offline

Message » 08 Mar 2020 2:14

pompon2 a écrit:Qui veut écouter de la musique dans un casque ? C'est stérile et très peu agréable à écouter. De la musique dans la tête et de chaque côté des oreilles ... on est loin d'être au spectacle! 8-)

Comme quoi, tout les gouts sont dans la nature, mais entre l'écoute au casque (100% champ direct) et l'écoute sur du dipole (90% diffu), il y a un juste milieu, celui qui offre le juste équilibre entre le champ direct et le diffu (50/50), c'est dans ces conditions que sont mixés les originaux (pas sur des dipôles :D )

On est donc plus dans la reproduction HiFi pour cette raison (trop de coloration par les peignes de la salle, trop de champ réverbéré)

Comme expliqué, ce type de montage peut être agréable, avec de très gros HP dans le grave ça fonctionne, c'est la pièce qui sert de charge arrière, ça n'apporte rien de plus ou de moins à par des problèmes de rendement / contraintes et limites mécaniques, c'est inefficace.

C'est plus au niveau du médium / bas médium, (au dessus de la fréquence de transition de la salle) que c'est moins bon théoriquement, ça peut être plaisant aussi pour celui qui aime une écoute très diffuse, mais sans précision, c'est compliqué d'avoir le beurre, l'argent du beurre et la crémière, une question de goûts simplement donc :D :friend:

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 9056
Inscription Forum: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 08 Mar 2020 7:17

Je vais prendre des mesures de mes hp bass reflex et de mes ob demain.
On regardera cela ensemble et on évaluera ce que j'ai à travailler.
pompon2
 
Messages: 229
Inscription Forum: 08 Avr 2007 21:46
Localisation: Québec, Canada
  • offline

Message » 08 Mar 2020 12:30

Il n'y a rien a travailler, c'est un choix technique de départ, open baffle ou charge fermée et ce qui en résulte en terme de diffusion sonore dans la salle d'écoute.

Avec la charge arrière ouverte, comme indiqué plus haut, tu as une écoute très diffuse et peu précise, avec des enceintes fermées, l'écoute est moins diffuse (et surtout on a moins ces problèmes de coloration / réponse en peigne).

Surtout, sans le trainage induit par la réverbération de l'onde arrière dans les fréquences médium, les attaques sont moins masquées, plus nettes, des essais sur des enregistrements de batterie permettent de bien percevoir les différences par exemple.

Les vieilles théories du siècle passé disaient par ailleurs préférer l'open baffle pour la qualité de leur réponse transitoire ou de l'absence de coloration de caisse, sont non fondées si la charge d'une enceinte est bien conçue, avec l'accord de caisse suffisamment bas et sans surtension, on fait aussi bien avec une charge arrière et dans les basses fréquences, le reproche fait au délai de groupe ne tient pas en salle car trop faible si bien conçu et noyé avec les temps de réverbération de la pièce.
C'est pour cette raison que l'Open Baffle a si peu de succès dans le monde pro ou en studio, en studio on voit en effet des montages en baffle infini (montage des enceintes InWall), mails il y a dans tout les cas une charge arrière calculée par rapport aux T&S du HP.

Tout ça s'estime dans les logiciels modernes de simulation d'enceintes.

Une enceinte fonctionne dans une salle, il faut donc en tenir compte lors de l'élaboration de l'enceinte, des réverbérations qui en dépendent, des retards sur le front d'onde et de l'influence d'un choix de directivité en fonction de la distance d'écoute et du placement des enceintes / auditeur, ce sont plus des tests à faire à l'écoute pour mieux saisir les nuances théoriques (enceintes sur roulettes par exemple).

Après, c'est toi qui écoute ton système, c'est donc à toi qu'il doit plaire, surtout si tu es charmé par l'écoute très diffuse.

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 9056
Inscription Forum: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 09 Mar 2020 12:41

indien29 a écrit:
Avec la charge arrière ouverte, comme indiqué plus haut, tu as une écoute très diffuse et peu précise, avec des enceintes fermées, l'écoute est moins diffuse (et surtout on a moins ces problèmes de coloration / réponse en peigne).

Surtout, sans le trainage induit par la réverbération de l'onde arrière dans les fréquences médium, les attaques sont moins masquées, plus nettes, des essais sur des enregistrements de batterie permettent de bien percevoir les différences par exemple.



Ah bon? Et une enceinte close à proximité des murs lateraux evite ce problème?
Un point d’ecoute placé à proximité du mur arrière ne souffre pas de filtrage en peigne avec une enceinte close?Le medium a suffisamment de distance critique?

Le seul problème de l’open baffle c’est le grave absent a cause de l’annulation onde avant/arriere et une distance minimale avec le mur arrière...la évidemment c’est pas compatible pour un studio de mastering.

Que l’enceinte soit close ou pas a proximité des murs latéraux le problème reste le même dans le medium.

L’avantage de l’open baffle c’est l’uniformité du champ réverbèré qui est impossible a obtenir avec une enceinte a pavillon directif...en studio les farfield in wall sont toujours a large champs de diffusion.

Jean marc, faut vraiment que tu prennes en compte l’importance de la temporalité dans l’audition humaine...avec seulement une dizaine de ms ton cerveau fait la separation temporelle entre son direct et réfléchi au dela du bas medium...

Mais dans 10m2 c’est mission impossible amha...
Avatar de l’utilisateur
STRA
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 7766
Inscription Forum: 28 Jan 2010 3:41
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 09 Mar 2020 14:05

indien29 a écrit:Avec la charge arrière ouverte, comme indiqué plus haut, tu as une écoute très diffuse et peu précise, avec des enceintes fermées, l'écoute est moins diffuse (et surtout on a moins ces problèmes de coloration / réponse en peigne).
Surtout, sans le trainage induit par la réverbération de l'onde arrière dans les fréquences médium, les attaques sont moins masquées, plus nettes, des essais sur des enregistrements de batterie permettent de bien percevoir les différences par exemple.


STRA a écrit:Ah bon? Et une enceinte close à proximité des murs lateraux evite ce problème?
Un point d’ecoute placé à proximité du mur arrière ne souffre pas de filtrage en peigne avec une enceinte close?Le médium a suffisamment de distance critique?

Salut STRA, lis bien les propos, je ne parle pas de distance des murs, mais de généralités, donc à position / situation égale.
Si tu prends un baffle plan et que tu le mets dans une grande salle et que tu fais un petit triangle d'écoute loin des murs, tu auras moins de retour d'ondes arrières / peignes / rapidité des décroissances qu'avec des enceintes closes proche des murs dans cette meme pièce, c'est évident.
Maintenant, à situation égale... :wink:

STRA a écrit: Le seul problème de l’open baffle c’est le grave absent a cause de l’annulation onde avant/arriere et une distance minimale avec le mur arrière...la évidemment c’est pas compatible pour un studio de mastering.

Oui, en fait, je pense à 2 sujets :
1- c'est la taille du baffle qui définit la fréquence du coupe circuit acoustique, en dessous de la coupure liée à sa taille, la chute est forte. S'il est très grand, l'annulation peut etre assez basse en fréquence, tout comme s'il y a un montage particulier arriere, baffle un peu repliés ou U frame.

2- Le rendement et le SPL, sans amortissement autre que l'amortissement électrique et mécanique du HP, il faut faire le choix d'un HP à fort Qts, mais le Xmax est vite atteint quand meme et ça peut talonner vite fait, le choix de gros HP de grave est fait pour diminuer ce risque, grande Sd, fort Qts.
Ca marche dans le grave, principalement par le gain du sol (2Pi) et plus souvent 0,5Pi par un placement en angle.
Le panneau voit donc son SPL max dans le grave, directement lié à la surface des HP qui doivent reproduire les basses fréquences, sans autre gain qualitatifs en retour, bref le baffle plan, c'est quand meme pas la bonne solution pour faire du grave :zzzz: .

STRA a écrit: Que l’enceinte soit close ou pas a proximité des murs latéraux le problème reste le même dans le medium.

Je ne pense pas, j'avais précisé pourquoi un peu plus haut.
L'onde arriere entraine un paquet de réflexions nuisibles, donc des décroissances plus longues et de la réponse en peigne au point d'écoute, ça donne la sensation de plus d'enveloppe, mais à quel prix...
Sur le plan de la performance, c'est criticable.
C'est un type d'écoute plus diffuse, un choix apprécié par certains, pas par d'autres, on est donc dans les gouts et les couleurs, sur ce plan, ce n'est pas critiquable.


STRA a écrit: L’avantage de l’open baffle c’est l’uniformité du champ réverbèré qui est impossible a obtenir avec une enceinte a pavillon directif...en studio les farfield in wall sont toujours a large champs de diffusion.

Là encore je pense à 2 sujets :
1- Ce qui se passe en arrière de la charge, au dessus de la fréquence de transition (en dessous, compte tenu des longueurs d'ondes, pas de sujet), oui, c'est plus uniforme, mais il reste le jeu des longueurs d'ondes qui rebondissement moins au fil de la montée en fréquence, donc bof.
De plus, ce serait valable avec un large bande (cas typique de ce type de montage à l'origine), mais je vois que de nombreux montages récents sont fait avec des tweeters (donc plus d'onde arriere au dessus / vers les 2kHz), ou meme des rubans, ce qui est le cas de Pompon...

2- Ce qui se passe en avant de la charge bien la même chose qu'une enceinte classique, en dehors du baffle step dont la fréquence peut etre plus basse compte tenu de la taille générale de ces panneaux.

STRA a écrit:Jean marc, faut vraiment que tu prennes en compte l’importance de la temporalité dans l’audition humaine...avec seulement une dizaine de ms ton cerveau fait la separation temporelle entre son direct et réfléchi au dela du bas medium...

Merci Stra, tu as raison, c'est un sujet que j'ai travaillé il y a peu, par des tests, ça diffère d'anciens propos que j'ai pu avoir avant et tu as sans doute pu lire, que je dois corriger si ça n'a pas été fait :thks:
On progresse tous, quand je vois ce que j'écrivais il y a quelques années :zzzz: je dirais peut etre la meme chose dans 10 ans sur une partie de ce que j'écris aujourd'hui :D

STRA a écrit: Mais dans 10m2 c’est mission impossible amha...

Dépendant de la distance d'écoute des enceintes et dans le médium uniquement donc, merci à toi pour cet échange théorique intéressant !

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 9056
Inscription Forum: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 09 Mar 2020 21:15

indien29 a écrit:
indien29 a écrit:Avec la charge arrière ouverte, comme indiqué plus haut, tu as une écoute très diffuse et peu précise, avec des enceintes fermées, l'écoute est moins diffuse (et surtout on a moins ces problèmes de coloration / réponse en peigne).
Surtout, sans le trainage induit par la réverbération de l'onde arrière dans les fréquences médium, les attaques sont moins masquées, plus nettes, des essais sur des enregistrements de batterie permettent de bien percevoir les différences par exemple.


STRA a écrit:Ah bon? Et une enceinte close à proximité des murs lateraux evite ce problème?
Un point d’ecoute placé à proximité du mur arrière ne souffre pas de filtrage en peigne avec une enceinte close?Le médium a suffisamment de distance critique?

Salut STRA, lis bien les propos, je ne parle pas de distance des murs, mais de généralités, donc à position / situation égale.
Si tu prends un baffle plan et que tu le mets dans une grande salle et que tu fais un petit triangle d'écoute loin des murs, tu auras moins de retour d'ondes arrières / peignes / rapidité des décroissances qu'avec des enceintes closes proche des murs dans cette meme pièce, c'est évident.
Maintenant, à situation égale... :wink:

STRA a écrit: Le seul problème de l’open baffle c’est le grave absent a cause de l’annulation onde avant/arriere et une distance minimale avec le mur arrière...la évidemment c’est pas compatible pour un studio de mastering.

Oui, en fait, je pense à 2 sujets :
1- c'est la taille du baffle qui définit la fréquence du coupe circuit acoustique, en dessous de la coupure liée à sa taille, la chute est forte. S'il est très grand, l'annulation peut etre assez basse en fréquence, tout comme s'il y a un montage particulier arriere, baffle un peu repliés ou U frame.

2- Le rendement et le SPL, sans amortissement autre que l'amortissement électrique et mécanique du HP, il faut faire le choix d'un HP à fort Qts, mais le Xmax est vite atteint quand meme et ça peut talonner vite fait, le choix de gros HP de grave est fait pour diminuer ce risque, grande Sd, fort Qts.
Ca marche dans le grave, principalement par le gain du sol (2Pi) et plus souvent 0,5Pi par un placement en angle.
Le panneau voit donc son SPL max dans le grave, directement lié à la surface des HP qui doivent reproduire les basses fréquences, sans autre gain qualitatifs en retour, bref le baffle plan, c'est quand meme pas la bonne solution pour faire du grave :zzzz: .

STRA a écrit: Que l’enceinte soit close ou pas a proximité des murs latéraux le problème reste le même dans le medium.

Je ne pense pas, j'avais précisé pourquoi un peu plus haut.
L'onde arriere entraine un paquet de réflexions nuisibles, donc des décroissances plus longues et de la réponse en peigne au point d'écoute, ça donne la sensation de plus d'enveloppe, mais à quel prix...
Sur le plan de la performance, c'est criticable.
C'est un type d'écoute plus diffuse, un choix apprécié par certains, pas par d'autres, on est donc dans les gouts et les couleurs, sur ce plan, ce n'est pas critiquable.



STRA a écrit: L’avantage de l’open baffle c’est l’uniformité du champ réverbèré qui est impossible a obtenir avec une enceinte a pavillon directif...en studio les farfield in wall sont toujours a large champs de diffusion.

Là encore je pense à 2 sujets :
1- Ce qui se passe en arrière de la charge, au dessus de la fréquence de transition (en dessous, compte tenu des longueurs d'ondes, pas de sujet), oui, c'est plus uniforme, mais il reste le jeu des longueurs d'ondes qui rebondissement moins au fil de la montée en fréquence, donc bof.
De plus, ce serait valable avec un large bande (cas typique de ce type de montage à l'origine), mais je vois que de nombreux montages récents sont fait avec des tweeters (donc plus d'onde arriere au dessus / vers les 2kHz), ou meme des rubans, ce qui est le cas de Pompon...

2- Ce qui se passe en avant de la charge bien la même chose qu'une enceinte classique, en dehors du baffle step dont la fréquence peut etre plus basse compte tenu de la taille générale de ces panneaux.

STRA a écrit:Jean marc, faut vraiment que tu prennes en compte l’importance de la temporalité dans l’audition humaine...avec seulement une dizaine de ms ton cerveau fait la separation temporelle entre son direct et réfléchi au dela du bas medium...

Merci Stra, tu as raison, c'est un sujet que j'ai travaillé il y a peu, par des tests, ça diffère d'anciens propos que j'ai pu avoir avant et tu as sans doute pu lire, que je dois corriger si ça n'a pas été fait :thks:
On progresse tous, quand je vois ce que j'écrivais il y a quelques années :zzzz: je dirais peut etre la meme chose dans 10 ans sur une partie de ce que j'écris aujourd'hui :D

STRA a écrit: Mais dans 10m2 c’est mission impossible amha...

Dépendant de la distance d'écoute des enceintes et dans le médium uniquement donc, merci à toi pour cet échange théorique intéressant !


Pour la partie quotée en rouge: si le mur avant est loin des panneaux ( pour moi il faut mini 1,5m) les ondes réfléchis ne posent pas plus de problèmes que celles des murs lateraux ou arrière.
Avec 1,5m le son revient avec un retard de 3m soit environ 9ms....avec 2m environ 12ms; une latence suffisamment importante pour que le cerveau separe l’information temporelle du signal direct par rapport au son réverbèré....la stereo de phase n’est pas dégradée dans le haut-medium/aigu.

Et le champ réverbèré est plus homogène

N’oublies pas qu’une enceinte close ( charge close ou BR) n’est plus directive dans le grave/bas medium...dés 500hz ça commence a diffuser en arrière....le spinorama que tu affectionnes tant est directement, bien que trop généraliste comme le dit thxrd, un renseignement sur la capacité a bien sonné d’une enceinte par l’homogénéité du champ réverbèré qu’elle permettrait...

J’ai pu ecouter des panneaux diptyque audio dp77 dans une pièce d’environ 30m2, sommairement traitée mais a l’acoustique homogène et agréable , panneaux a 2m des murs et bien la ponctualité des sources était excellente, une parfaite focalisation et étagement des plans sonore.
Et cerise sur le gâteau un medium/aigu parmi ce que j’ai écouté de mieux en particulier le medium: le plus beau entendu a ce jour.
Et oui, un grave de m*rde par contre
Si ma piece le permettait ils seraient miens 8)
Avatar de l’utilisateur
STRA
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 7766
Inscription Forum: 28 Jan 2010 3:41
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 09 Mar 2020 22:52

Merci pour ta réponse !
Pour etre considéré comme une source unique faut etre en dessous de l'effet haas (précédence)

L'effet de Haas dépends principalement de la fréquence et oscille entre 5/6 ms et 10 ms en conditions acoustiques corrects dans le médium.
Plus la fréquence descends dans le bas grave, plus c'est long, 30ms et plus.

Dans la grave, sous la fréquence de transition (basculement de la salle vers une réponse modale) tu le précise, pas de sujet entre les types de charge (longueurs d'ondes), la différence est au dessus basculement en fonction de la taille de la pièce).
Il y a juste les problème mécanique pour atteindre un certain niveau sonore, ça ne change rien sur le son (là c'est plutot la pièce et le régime modal)

Ton calcul sur l'effet de Haas, avec pour base 150cm ne tiens pas compte du rayonnement plus global de l'arrière du baffle, le son part dans tout les sens, ça croise etc.
Cette zone des 1 / 30ms est particulièrement sensible, c'est la zone de formation de "peignes", donc de colorations indésirables
Il faut donc aussi tenir compte des différentes colorations du son due à la fusion du "direct" avec une partie des "Early" (premières réflexions, diffractions) qui augmentent par plus de réflexions.

Le champ réverbéré n'est pas plus homogène, surtout pas avec un tweeter (je parle du baffle plan), il dépends aussi de ce qui se passe en terme de directivité sur la face avant (spinorama :wink: ), avec en plus une onde arrière, c'est double peine...

L'analyse d'un waterfall ou d'une Réponse Impulsionnelle filtrée par bande d'octave https://www.homecinema-fr.com/forum/acoustique-divers/la-mesure-acoustique-par-la-reponse-impulsionnelle-filtree-t30100747.html permet de voir dans la salle ce qui ce passe en terme de décroissance.
Avec un baffle plan, ce sera très long pour cause de rayonnement arrière et avant, je serai curieux d'ailleur de comparer les mesures, ce serait intéressant.

Mais tout ces défauts théoriques sont ce qui font le charme de l'écoute plus diffuse et que tu as apprécié (j'aime bien aussi et j'ai aussi écouté les panneaux Diptyque à Munich l'an passé et encore à Paris cet hiver, des panneaux Quad avant, open baffle etc.)

Seulement, une décroissance longue, ce n'est vraiment pas bon sur des signaux très impulsifs ou des musiques rapides qui demandent des temps des décroissances courts pour ne pas etre affecté par masquage d'une décroissance trop lente, il faut écouter des castagnettes ou de la batterie avec un baffle plan puis avec des enceintes affichant des décroissances plus courtes pour comparer.

Le son est je pense une question de gout, c'est comme pour les amplis à lampe, il y a 1% ou plus de H2, c'est coloré, rajouté à des panneaux ou baffle plans qui trainent, rajouter une EQ qui rajoute du haut médium, on peut avoir une écoute plaisante, sympa, mais ce n'est pas de la haute fidélité au sens propre du terme.

Pour les enceintes, à titre perso, je préfère plus de neutralité, des attaques franches et sèches, ça me parait plus réel et plus polyvalent sur la musique que j'écoute.
Sur de la musique lente la je comprends mieux, j'adore sur ce type de musique le son des lampes, et le son des panneaux :D :P

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 9056
Inscription Forum: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline


Retourner vers Enceintes

 
  • Articles en relation
    Dernier message