Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Cubarica, cyril.edge, new_balou et 16 invités

Tout sur les séries... Télévisées, mais aussi webséries ou VOD ( type Netflix )

J'ai vu le pilote et j'aime...

un peu.
11
18%
beaucoup.
28
47%
à la folie !
18
30%
pas du tout !
3
5%
 
Nombre total de votes : 60

Westworld (HBO 2016) - saisons 1,2...

Message » 26 Mar 2019 15:48

Tenia et Pyjam : pour que vous compreniez bien que je ne me pose pas en contradicteur mais débatteur.

https://www.homecinema-fr.com/forum/post179579193.html#p179579193
Unjeff
 
Messages: 1975
Inscription Forum: 28 Nov 2006 12:45
Localisation: Ailleurs
  • offline

Annonce

Message par Google » 26 Mar 2019 15:48

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 26 Mar 2019 15:58

Sledge Hammer a écrit:Ce que la saison 2 essaye de faire, c’est de reconstituer la temporalité perçue par des IA, qui n’auront fatalement pas la même notion de souvenir ancien de plus en plus flou que nous avons pour établir la chronologie. Ici, c’est une juxtaposition de moments tous nets. La saison 1 faisait ça mais uniquement pour la relation entre Dolores et William/L’Homme en noir. La saison 2 fait ça pour tous les souvenirs de Bernard.

Et je le confirme. Ça aide beaucoup d’avoir vu Person of Interest, de la même équipe. Person of Interest ressemblait au départ à un « procedural » comme CBS en a un paquet, mais au bout d’une dizaine d’épisodes un thème conducteur était mis en place et la série se révélait surtout comme une exploration de la notion d’intelligence artificielle dans ses balbutiements. Westworld est beaucoup dans le prolongement.


Je pense avoir quelque part tenté de développer cet aspect lorsque j'écrivais ça :

Spoiler : cliquer pour lire

l'embrouille temporelle dans laquelle on nous plonge est en phase avec le développement des thèmes de la série en appuyant sur les leviers de la confusion : robots, humains, hybrides, qui est qui, qu'est ce qui nous discrimine fondamentalement, qu'est ce ou qui est légitime, quel avenir et pour qui ou quoi ? Mais aussi vis à vis de la notion de boucle vécue par les hôtes : ils vivent un éternel présent qui se transforme en un passé très singulier lorsqu'il en prenne conscience. Notre cognition est mise à l'épreuve à l'instar des protagonistes de la série.

Unjeff
 
Messages: 1975
Inscription Forum: 28 Nov 2006 12:45
Localisation: Ailleurs
  • offline

Message » 26 Mar 2019 16:07

Pyjam a écrit:On peut citer Lost : les flash-forwards, et plus encore les flash-sides qui ont perturbé beaucoup de spectateurs.


tenia54 a écrit:J'essaie de faire la différence entre ce qui est assez explicite et ce qui ne l'est pas. Dans Lost, à la rigueur, seul le final de la saison 3 rentre alors dans ce cas.


Unjeff a écrit: Lost en effet avait un peu utilisé le procédé en insérant des scènes du passé sans le dire (les scènes avec les 2 frères "mythologiques"). Dans le même temps Lost utilisait très classiquement le flash back en réalisant des centrics sur les personnages. Pulp fiction a joué avec la linéarité également mais idem, on sait que la narration est fragmentée.



Unjeff a écrit:J'ai bien pensé à Memento mais la codification de sa structure très particulière est donnée au spectateur. C'est une différence fondamentale qui le sépare lui et toutes (ou presque ?) les productions faisant appel au flash back plus traditionnel (l'illustre Citizen kane, au hasard) de
Premier contact ou WW qui, eux, sans le dire, mélangent les time line et jouent sur cet effet.

En fait il faut imaginer un monde où à chaque fois qu'on l'on visionnerait une fiction, il faudrait en permanence s'interroger sur la chronologie qui t'est exposée car elle serait potentiellement déstructurée sans qu'on nous le dise, du moins immédiatement... Changement de paradigme narratif.

On comprend avec surprise en S2 que toute la S1 était totalement pipée chronologiquement et tout repose la dessus. Brillant ou douteux, c'est encore une question en ce qui me concerne.
Unjeff
 
Messages: 1975
Inscription Forum: 28 Nov 2006 12:45
Localisation: Ailleurs
  • offline

Message » 26 Mar 2019 16:09

Unjeff a écrit:Tenia et Pyjam : pour que vous compreniez bien que je ne me pose pas en contradicteur mais débatteur.

https://www.homecinema-fr.com/forum/post179579193.html#p179579193
Ah mais aucun souci pour moi, j'avais bien compris. Cela étant, ça ne changera pas l'impression que me fait la narration intrinsèque du show. ;)
J'ajouterai aussi que la chronologie faussée m'est apparue bien avant la fin de la saison 1, ce qui explique certainement mon exaspération face à un suspense mystérieux devenant, forcément, superflu pour moi.
J'ai lu qu'avec une narration plus simple, la 1ere saison pourrait durer moitié moins longtemps. Je ne sais pas si c'est factuellement vrai, mais c'est une remarque que je trouve assez en phase avec mon ressenti : celui que le show brode beaucoup grâce à cela, et non son contenu intrinsèque, ce qui rejoint effectivement tes points développés dans ton post de juin.

Ça me rappelle, en un sens, ce que j'avais vu dans la 1ere saison de 13 Reasons Why, autre show profondément alourdi par sa structure narrative exaspérante.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 5933
Inscription Forum: 22 Nov 2010 22:40
  • online

Message » 26 Mar 2019 16:27

tenia54 a écrit:
Unjeff a écrit:Tenia et Pyjam : pour que vous compreniez bien que je ne me pose pas en contradicteur mais débatteur.

https://www.homecinema-fr.com/forum/post179579193.html#p179579193
Ah mais aucun souci pour moi, j'avais bien compris. Cela étant, ça ne changera pas l'impression que me fait la narration intrinsèque du show. ;)
J'ajouterai aussi que la chronologie faussée m'est apparue bien avant la fin de la saison 1, ce qui explique certainement mon exaspération face à un suspense mystérieux devenant, forcément, superflu pour moi.
J'ai lu qu'avec une narration plus simple, la 1ere saison pourrait durer moitié moins longtemps. Je ne sais pas si c'est factuellement vrai, mais c'est une remarque que je trouve assez en phase avec mon ressenti : celui que le show brode beaucoup grâce à cela, et non son contenu intrinsèque, ce qui rejoint effectivement tes points développés dans ton post de juin.

Ça me rappelle, en un sens, ce que j'avais vu dans la 1ere saison de 13 Reasons Why, autre show profondément alourdi par sa structure narrative exaspérante.


J'ai ressenti cette exaspération... Mais avec le recul et de façon sans doute très fantasmagorique, je ne peux pas m'empêcher de mettre ces explorations temporelles avec un mouvement bien plus grand qui nous ramène à la notion de temps et la petitesse avec laquelle nous l'abordons du fait de nos limites d’abstraction. Et peut être prenons nous un virage, y compris vis à vis de notre approche narrative qui à bien des égards , n'invente plus rien depuis longtemps, du moins je crois. C'est intéressant je trouve ;) Et cette série, me semble-t-il, a peut être bien ce mérite à défaut des qualités plus classiquement attendues.
Unjeff
 
Messages: 1975
Inscription Forum: 28 Nov 2006 12:45
Localisation: Ailleurs
  • offline

Message » 26 Mar 2019 16:54

Justement et précisément, je trouve que cela n'apporte rien de nouveau si ce n'est une complexification des intrigues. Ce n'est qu'une forme comme une autre de mise dans le flou du spectateur, bien plus que nous apporter des points de réflexion sur cette double temporalité (c'est à dire poser des questions sur celle-ci, et non l'utiliser pour amener des questions qui n'ont pas vraiment à voir).

On voit d'ailleurs qu'au fond, plus la série avance et plus elle semble mettre ce point de côté. Maintenant que l'astuce est révelée, on passe à autre chose, car ça n'était rien d'autre qu'une astuce.

Je n'avais pas du tout aimé Arrival mais le film avait au moins le mérite de questionner ce qu'il utilisait, de remettre en cause de façon centrale nos notions de temporalité. Ici, ce n'est définitivement pas le cas, d'où ma constante impression d'un oripeau très encombrant en plus d'être vite éventé.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 5933
Inscription Forum: 22 Nov 2010 22:40
  • online

Message » 26 Mar 2019 17:41

Dans Arrival, on trouve les deux procédés : d'une part les faux souvenirs qui ponctuent le film et qui sont justifiés par le thème, d'autre part le prologue (accompagné par la musique de Max Richter) qui présente l'héroïne comme une femme en deuil et laisse supposer que la suite du film est un flash-back (ce qu'il est réellement) mais en nous trompant sur la vraie chronologie.

Pour Westword, je leur reproche surtout d'avoir choisi deux acteurs qui n'ont pas la moindre ressemblance physique. S'il y en avait eu une, on aurait au moins pu se douter de quelque chose plus tôt. Sur le coup, j'ai trouvé que c'était très malhonnête. On a beau critiquer Lost, au moins les deux versions de Charles Witmore à 30 ans d'écart ont une ressemblance physique évidente.
Pyjam
 
Messages: 3732
Inscription Forum: 30 Mai 2004 14:27
Localisation: À l’Ouest
  • offline

Message » 20 Mai 2019 9:13

Messieurs dames

devant vos yeux ébahiiiiiiiiiiiiiiiiiisssssss


Eo187
 
Messages: 48
Inscription Forum: 28 Avr 2019 11:35
  • offline

Message » 05 Juin 2019 14:39

Ca a l'air sans lien avec les saisons précédentes, c'est étrange.
Unjeff
 
Messages: 1975
Inscription Forum: 28 Nov 2006 12:45
Localisation: Ailleurs
  • offline

Message » 17 Mar 2020 18:54

et un 1er episode de la saison 3 tres bien concu, avec un changement d'ambiance qui devient vraiment "cyberpunk" , un episode plus long (1heure) pour une saison plus courte (8 episodes).
wookie
 
Messages: 7545
Inscription Forum: 26 Sep 2000 2:00
Localisation: Kashyyyk
  • online

Message » 17 Mar 2020 18:56



wookie
 
Messages: 7545
Inscription Forum: 26 Sep 2000 2:00
Localisation: Kashyyyk
  • online

Message » 17 Mar 2020 19:30

wuuuutt c'est parti!!!


viens de voir le 1
le 2 pas disponible
et la...
et la...
je me dis... et si j'attendais la saison entiere avant de m'y replonger... :zen:
oldboyzz
 
Messages: 1012
Inscription Forum: 27 Fév 2008 13:30
  • offline

Message » 17 Mar 2020 19:45

Personne ou presque ne s' est semble t il rendu compte que la série était avant tout féministe ; des robots féminins qui demandent leur indépendance est le sujet principal !

On est loin du Film live Ghost in the shell ou la féminité du major était gommée a cause du PG 13.

Une série encore filmée en 35 mm avec un D.I 4K a partir de la saison 2

J'attends la saison 3 en UHD pour la regarder.
jhudson
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 13897
Inscription Forum: 27 Mar 2006 15:52
  • offline

Message » 18 Mar 2020 1:00

ou alors, c'est que c'est pas vraiment le sujet. Bien que Lisa soit à la tete de l'ecriture, ca n'est pas AVANT TOUT feministe. ca parle de plein d'autres sujets ...
wookie
 
Messages: 7545
Inscription Forum: 26 Sep 2000 2:00
Localisation: Kashyyyk
  • online

Message » 18 Mar 2020 18:19

wookie a écrit:ou alors, c'est que c'est pas vraiment le sujet. Bien que Lisa soit à la tete de l'ecriture, ca n'est pas AVANT TOUT feministe. ca parle de plein d'autres sujets ...


Je ne dis pas qu'il n'y a pas d'autres sujets .

Ça ne m'étonnerait pas qu'un des 2 Showrunners ai vu Ghost in the Shell de Mamoru Oshii (et l'animation nippone en général) , dans la fabrication des robots il y a pas mal de similitudes .
jhudson
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 13897
Inscription Forum: 27 Mar 2006 15:52
  • offline


Retourner vers Séries