Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: sax.tenor et 14 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Etudes scientifique sur la mémoire auditive

Message » 07 Mai 2020 10:49

Je me permet de citer mon frangin (France Musique, Figaro, universitaire, écrivain, conférencier, etc. :oops: ) avec son aimable autorisation :ohmg:
Alain, il te salue, et bien qu'il connaissait à peu près toutes tes anecdotes sur ces particulatités de mémoire, il ne connaissait pas celle de Tatiana !

Christian Merlin a écrit:Parmi les chefs qui non seulement dirigeaient mais répétaient par coeur, il y avait aussi Sergiu Celibidache, et Nello Santi, un chef italien spéclalisé dans l'opéra qui non seulement connaissait tous les repères dans la partition mais chantait tous les rôles...
Et un jour où mon ami Macarez le timbalier a demandé à Paavo Järvi s'il avait des préférences pour les morceaux imposés lors d'un prochain concours de recrutement de timbalier, Paavo lui a dit "Le Chevalier à la rose au chiffre 54", et en a cité plusieurs autres comme ça.

Pour les fautes, il y a aussi Victor de Sabata: il a fait le premier enregistrement mondial de Jeux, de Debussy, l'orchestre n'avait visiblement pas une édition fiable, il a fait jouer la pièce une fois en entier sans interrompre ni prendre de notes, et ensuite il a signalé toutes les fautes d'édition à corriger, pour le hautbois, pour le cor, etc.

J'ai aussi parlé avec un baryton allemand qui devait chanter une oeuvre assez rare de Zemlinsky sous la direction de Seiji Ozawa à Berlin. A la répétition avec piano, Ozawa s'est excusé de suivre sur la partition en lui disant "désolé mais j'avoue que je ne connaissais pas du tout cette oeuvre et je n'ai pas eu le temps de l'apprendre". Le lendemain, à la première répétition avec l'orchestre, Ozawa n'avait plus de partition.

Une fois Lenny Bernstein était à une réception où il y avait le compositeur Samuel Barber et il avait nettement l'impression qu'il le battait froid. Bernstein finit par aller le voir et lui demande s'il a fait ou dit quelque chose qu'il ne fallait pas, et Barber lui dit "non ce n'est pas ça, mais c'est quand vous avez dirigé mon concerto pour violon, il y a deux ans, on voyait bien que vous ne connaissiez pas bien la partition", et là dessus Bernstein lui dit "ah oui, votre concerto pour violon", et il va se mettre au piano et le joue de mémoire en réduisant la partie d'orchestre pour deux mains.

Et puis anecdote personnelle et inoubliable: au Festival Messiaen de La Meije, dans les Alpes, un grand concert d'orchestre est prévu en plein air le soir, or le temps menaçant depuis le matin devient le déluge, l'orchestre plie bagage, les gens filent se protéger ou retournent à leur voiture. Et là le pianiste Roger Muraro, grand spécialiste de Messiaen, qui devait jouer avec l'orchestre, dit: "c'est trop triste, pour les gens qui peuvent rester je propose d'improviser un petit récital dans l'église du village, mais je n'ai pas de partitions!"Et là, une fois dans l'église, Muraro salue et annonce qu'il propose de jouer les Vingt regards sur l'enfant Jésus... en entier. 2h10 de musique de Messiaen! Par coeur!

Et puis il y a le compositeur Penderecki qui a envoyé une partition commandée par un concours ou un festival international (je ne sais plus), ça s'est perdu, or à l'époque il n'y avait pas de photocopies et c'était son seul exemplaire. Il l'a récrite de mémoire, mais bon, c'est lui qui l'avait composée, et puis rien ne dit qu'il n'a pas changé des trucs dans l'intervalle (ça aurait été intéressant de retrouver le premier manuscrit et de comparer les variantes!).

La configuration dans mon profil


HC7.1.4:SonyKD77AG9+KD65A1/OppoUDP203/OnkyoMC5501/FocalDômeFlax/JamoCenter/RythmikAudio15"
Hi-Fi:NUCi7/Roon/QNAP/TrinnovAltitude16/PassLabsx250.5/MagnepanMG3.7i
Casque:KennertonThror/AurisHA2&D1D
Avatar de l’utilisateur
merlinus98
Trésorier Adjoint de l'Association & Administrateur Délégué
Trésorier Adjoint de l'Association & Administrateur Délégué
 
Messages: 1733
Inscription Forum: 30 Mai 2005 12:55
Localisation: Roquebrune-Cap-Martin (06)
  • offline

Annonce

Message par Google » 07 Mai 2020 10:49

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 07 Mai 2020 11:06

Et bien un grand bonjour à la famille MERLIN dont nous écoutons souvent le frangin :bravo:

Mais HASKIL, dans quel cadre as-tu pu interviewer ces musiciens ? (c'est une vrai ignorance de ma part)
sax.tenor
 
Messages: 956
Inscription Forum: 16 Mar 2019 12:15
  • online

Message » 07 Mai 2020 11:19

Le frangin s'inscrit sur le forum quand il veut...

Je me délecte d'avance des discussions avec haskil. 8)

La configuration dans mon profil


Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 11006
Inscription Forum: 31 Mar 2002 2:00
  • offline

Message » 07 Mai 2020 11:54

J'allais le dire ! :P
LeBienHeureux
 
Messages: 3473
Inscription Forum: 06 Déc 2007 22:15
  • offline

Message » 07 Mai 2020 12:54

Teu teu teu, il n'est pas vraiment adapte de la chose internet (même s'il s'en sert bien d'une manière utilitaire), les fora et réseaux sociaux ne sont pas son "truc" ;)
Néanmoins, peut-être arriverai-je à le décider de faire un tour ici ? :idee:

La configuration dans mon profil


HC7.1.4:SonyKD77AG9+KD65A1/OppoUDP203/OnkyoMC5501/FocalDômeFlax/JamoCenter/RythmikAudio15"
Hi-Fi:NUCi7/Roon/QNAP/TrinnovAltitude16/PassLabsx250.5/MagnepanMG3.7i
Casque:KennertonThror/AurisHA2&D1D
Avatar de l’utilisateur
merlinus98
Trésorier Adjoint de l'Association & Administrateur Délégué
Trésorier Adjoint de l'Association & Administrateur Délégué
 
Messages: 1733
Inscription Forum: 30 Mai 2005 12:55
Localisation: Roquebrune-Cap-Martin (06)
  • offline

Message » 07 Mai 2020 13:22

merlinus98 a écrit:...Néanmoins, peut-être arriverai-je à le décider de faire un tour ici ? :idee:

Ou pas... :mdr:
LeBienHeureux
 
Messages: 3473
Inscription Forum: 06 Déc 2007 22:15
  • offline

Message » 07 Mai 2020 15:07

Après mon (bien modeste :oops: ) témoignage sur Pollini ; une question plus particulièrement à haskil.
Des exemples célèbres ont étés cités de Pierre Boulez..... à Lorin Maazel pour leur mémoire auditive hors du commun pour le moins; a contrario si l'on compare la qualité de direction d'orchestre de ces chefs prestigieux, à d'autres grands chefs d'orchestres non nantis d'une tel don, la qualité de leur direction serait elle moindre ? Un exemple: Philippe Jordan...

La configuration dans mon profil


Ingénieur du Son
5.3 Local d'écoute traité 130 m3 . Filtrage & corrections FIR, processeur QSC by Ohl + 4 YAMAYA NS-1000x avec 4 médiums Be + 2 tweeters FOCAL Be + 4 SVS + 3 KEF coaxiaux Q 100 + écran LG 88' 8k
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 9570
Inscription Forum: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 07 Mai 2020 15:11

sax.tenor a écrit:Et bien un grand bonjour à la famille MERLIN dont nous écoutons souvent le frangin :bravo:

Mais HASKIL, dans quel cadre as-tu pu interviewer ces musiciens ? (c'est une vrai ignorance de ma part)


Disons que j'ai vu arriver Christian Merlin au Figaro depuis les colonnes du Monde où j'officiais moi-même... et que nous sommes rapidement devenus des confrères ayant beaucoup d'estime l'un pour l'autre... 8) Ce qui est plus rare qu'on l'imagine. Nous nous sommes croisés plus d'une fois à la Tribune des critiques de disques... et je lui ai fait commander son Les Grands Chefs du XXe siècle - que je te recommande -, chez Buchet Chastel me chargeant moi du piano... et orientant l'éditrice vers Martet pour le chant, Machart et Warnier pour l'Orgue, Molkhou pour le violon... ayant mis au point le concept du livre avec CD avec l'éditrice.
Dernière édition par haskil le 07 Mai 2020 15:17, édité 1 fois.
haskil
 
Messages: 57119
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 07 Mai 2020 15:15

Igor Kirkwood a écrit:Après mon (bien modeste :oops: ) témoignage sur Pollini ; une question plus particulièrement à haskil.
Des exemples célèbres ont étés cités de Pierre Boulez..... à Lorin Maazel pour leur mémoire auditive hors du commun pour le moins; a contrario si l'on compare la qualité de direction d'orchestre de ces chefs prestigieux, à d'autres grands chefs d'orchestres non nantis d'une tel don, la qualité de leur direction serait elle moindre ? Un exemple: Philippe Jordan...


La mémoire fabuleuse doit être dissociée de la qualité de l'interprète... Mais d'une façon générale, les musiciens professionnels ont beaucoup de mémoire...
haskil
 
Messages: 57119
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 07 Mai 2020 15:31

merlinus98 a écrit:Je me permet de citer mon frangin (France Musique, Figaro, universitaire, écrivain, conférencier, etc. :oops: ) avec son aimable autorisation :ohmg:
Alain, il te salue, et bien qu'il connaissait à peu près toutes tes anecdotes sur ces particulatités de mémoire, il ne connaissait pas celle de Tatiana !


Fais lui une bise de ma part ! Je l'écoute chaque semaine sur France Musique.

S'agissant de Tatiana il y en a une autre, que Christian connaît peut être : elle devait jouer avec orchestre au Festival de Montpellier. Grève de l'orchestre pendant le festival. Donc, elle a proposé à René Koering le directeur de la manifestation de donner un récital... Le programme ? Ce que le public lui demanderait :o

Et donc, Tatiana est monté le soir-même sur scène et a joué, par coeur, ce que le public lui a demandé... c'est quand même assez incroyable...


Perlemuter qui avait une mémoire à éclipses comme je l'ai dit m'a un jour fait un cadeau incroyable. J'étais avec lui au Festival des Arcs et nous déjeunions et dinions ensembles et parlions : je luis posais plein de questions sur ses rencontres quand il était jeune, ses admirations parmi les pianistes - Rachmaninov, Backhaus, Haskil étaient de grands modèles pour lui comme Schnabel et Horowitz -, ce qu'il pensait des plus jeunes : ce qui était bien avec lui est que son jugement était juste, parfois dur, mais sans aucune méchanceté.

Et donc je le faisais parler de Fauré qu'il avait bien connu - il a même créé de façon privée pour le vieux compositeur le 13e Nocturne tout juste fini -, et notamment de Thème et variations une oeuvre que j'adore et tentait de travailler à l'époque... Il m'en parle et patati et patata... me disant qu'il y a longtemps qu'il ne l'a pas donnée en public. Que c'est difficile. Trop pour moi à cause de la longueur et de la tension que cela exige (je m'en rendais compte !). Le soir, il donnait un programme assez lourd partageant musique de chambre et pièces solo.... et là en bis il a joue le 2e Impromptu de Fauré... est revenu pour un autre bis qu'il a malicieusement annoncé : "je vais maintenant jouer de façon très zimpromptu, :wink: Thème et Variations pour un jeune ami qui est dans la salle". J'étais évidemment très ému et d'autant plus ému qu'il a joué cette oeuvre assez longue et difficile, notamment pour la mémoire comme tout Fauré, d'une façon extraordinaire ce soir là...
Dernière édition par haskil le 08 Mai 2020 18:19, édité 1 fois.
haskil
 
Messages: 57119
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 07 Mai 2020 16:25

:bravo: :bravo: :bravo:

La musique et les interprètes sont générateurs d'émotions profondes.

Et que dire de la composition orchestrale avec n parties à entendre avant de les coucher sur le papier!
sax.tenor
 
Messages: 956
Inscription Forum: 16 Mar 2019 12:15
  • online

Message » 07 Mai 2020 16:46

haskil a écrit:
Igor Kirkwood a écrit:Après mon (bien modeste :oops: ) témoignage sur Pollini ; une question plus particulièrement à haskil.
Des exemples célèbres ont étés cités de Pierre Boulez..... à Lorin Maazel pour leur mémoire auditive hors du commun pour le moins; a contrario si l'on compare la qualité de direction d'orchestre de ces chefs prestigieux, à d'autres grands chefs d'orchestres non nantis d'une tel don, la qualité de leur direction serait elle moindre ? Un exemple: Philippe Jordan...


La mémoire fabuleuse doit être dissociée de la qualité de l'interprète... Mais d'une façon générale, les musiciens professionnels ont beaucoup de mémoire...


La réciproque est-elle vraie ?

Quelqu'un qui "n'aurait pas de mémoire" et qui travaillerait la musique, et donc la mémoire auditive, cela lui permettrait-il de développer des capacités à ce niveau mais de manière plus générale ?
FDDRT
 
Messages: 2450
Inscription Forum: 25 Avr 2018 13:33
Localisation: Yvelines
  • offline

Message » 07 Mai 2020 23:47

haskil a écrit:Les organistes sont toujours spécialistes de ça : particulièrement en France où cette discipline est si importante qu'il y a des concours d'improvisations en plus des concours d'exécution...


J'ai lu des choses comme ça mais plus généralement que c'était une pratique courante des Musiciens dit aujourd'hui Classique.
L'improvisation demande une grande maîtrise de l'instrument. Pour le Jazz, dans ce je que connais.. Les adeptes les plus doués ont étudié, cependant pas toujours. Un point commun ils jouent beaucoup ou ont joué énormément. Il y a ceux qui sont énervant avec bien entendu un don inné.
wuwei
 
Messages: 3587
Inscription Forum: 05 Jan 2006 10:58
  • offline

Message » 08 Mai 2020 1:08

FDDRT a écrit:
haskil a écrit:
La mémoire fabuleuse doit être dissociée de la qualité de l'interprète... Mais d'une façon générale, les musiciens professionnels ont beaucoup de mémoire...


La réciproque est-elle vraie ?

Quelqu'un qui "n'aurait pas de mémoire" et qui travaillerait la musique, et donc la mémoire auditive, cela lui permettrait-il de développer des capacités à ce niveau mais de manière plus générale ?


je ne pense pas. Mieux j'en suis certain. En revanche, des musiciens qui ont une mémoire et des dispositions fabuleuses sont des interprètes médiocres. Au Conservatoire de Paris, il y avait une prof de déchiffrage et d'accompagnement qui s'appelait Henriette Puig-Roget : elle jouait tout à vue, réduisait au piano des partitions d'orchestre énormes, transposait dans toutes les tonalités, elle était un phénomène incroyable : ses élèves disaient même qu'elle lisait une partition tête en bas sur le pupitre... mais son jeu n'avait aucune saveur, aucun intérêt autre que la correction formelle. Sa sonorité était quelconque.

Un très grand pianiste de notre temps : Alfred Brendel dit de lui-même qu'il est laborieux dans le travail car il dit être un mauvais lecteur à vue. Donc il travaillait beaucoup pour dominer les partitions. Là où un Duchable, un Freire et d'autres encore lisent à vue et joue splendidement à la première lecture... ce qui ne les empêche pas de travailler beaucoup ensuite pour assimiler, dominer, comprendre les ressorts internes de la musique, sa forme, ses relations harmoniques, ses articulations, toutes ces choses qui font la musique. J'ai ainsi vu souvent travailler de très près, assis à côté du piano, Argerich, Freire, Perlemuter : ils répètent inlassablement les mêmes passages pour réussir à ôter toute inertie mentale et physique au geste qui va produire le son et auquel il pense avant de le jouer... souvenir d'avoir entendu Freire des après midi entiers jouer les dernières pages de la Sonate op. 111 de Beethoven pour que chacune des notes soient d'une égalité le plus parfaite possible sans tensions parasites afin que la musique surgisse des notes, qu'elle vienne au monde comme il dit : je suis un accoucheur.
haskil
 
Messages: 57119
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 08 Mai 2020 19:33

haskil a écrit:
Un très grand pianiste de notre temps : Alfred Brendel dit de lui-même qu'il est laborieux dans le travail car il dit être un mauvais lecteur à vue. Donc il travaillait beaucoup pour dominer les partitions.



C'est amusant j'attend la livraison du concerto BWV 971 par BRENDEL. J'ai pourtant déjà plusieurs CD où figurent cette oeuvre, mais le toucher de BRENDEL (que je ne connais pas bien) m'a touché, bien plus que ceux qui enfilent les notes à toute vitesse. La vitesse est loin d'être toujours nécessaire, pour que l'harmonie et le contrepoint ne soient pas noyés dans un flux de notes.

Bref, ce CD, pas vraiment nouveau (m')est indispensable pour figurer au côté d'interprétations plus récentes (ben oui, je suis aussi à la recherche d'enregistrement bien définis, quoique la prise de son n'est pas toujours à la hauteur...).
sax.tenor
 
Messages: 956
Inscription Forum: 16 Mar 2019 12:15
  • online


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message