Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Ki, pnauts et 12 invités

Tout sur les séries... Télévisées, mais aussi webséries ou VOD ( type Netflix )

Snowpiercer [Netflix]

Message » 11 Juin 2020 14:49

Possible mais il ne devait pas manquer grand chose puisque la fin du tournage était prévue pour le 20/03/20. Ce qui est sûr, c'est que la production a été stoppée comme pour tous les films ou séries. Ça va reprendre. Financièrement, quand le tournage principal est achevé, qu'il ne reste plus que la post-prod, on ne stoppe jamais une prod puisque l'essentiel du budget est déjà engagé.

La configuration dans mon profil


« On the Internet, nobody knows you're a dog » [Peter Steiner]
Avatar de l’utilisateur
gailuron
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 1738
Inscription Forum: 17 Fév 2003 0:01
Localisation: Paris (intra muros)
  • online

Annonce

Message par Google » 11 Juin 2020 14:49

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 13 Juin 2020 2:54

Finalement, j'ai regardé ce soir les 4 premiers épisodes. Je n'ai pas lu la BD, mais le film sud-coréen de Bong Joon-ho était tout de même d'un autre niveau. Le sujet principal du film, la lutte des classes, est ici éludé au profit d'une intrigue policière très prenante. Le scénario de la série prend bien soin de préciser que les 3ème classe ont investi le train sans billet, qu'ils contribuent assez peu au fonctionnement du train, mais sont tolérés par charité (morale US) alors que le scénario du film était plus cynique (3ème classe au service des autres classes).

Ce que je trouve franchement irritant, c'est que l'humanité se réduit aux USA (4% de l'humanité). Tous les personnages principaux ou secondaires sont états-uniens. Parmi les acteurs et figurants, on ne voit que les ethnies historiques américaines : blancs, afro-américains et asio-américains. Pas de latinos qui sont pourtant aussi nombreux que les afro-américains aux USA. Pas d'asiatiques du Sud (indiens, indonésiens...). Pour une arche de Noé de l'humanité, c'est plutôt ridicule. Bref, un feuilleton conçu pour un public états-unien traditionnel !

Je n'ai pas très bien compris le spoiler de Scudabear. Mélanie n'est pas M. Wilford. Ces 4 premiers épisodes suggèrent plutôt que Wilford est mort et que Mélanie doit le remplacer. L'épisode où elle trafique un enregistrement de la voix de Wilford suggère qu'elle était une proche collaboratrice de Wilford avant la catastrophe.

La configuration dans mon profil


« On the Internet, nobody knows you're a dog » [Peter Steiner]
Avatar de l’utilisateur
gailuron
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 1738
Inscription Forum: 17 Fév 2003 0:01
Localisation: Paris (intra muros)
  • online

Message » 15 Juin 2020 12:59

gailuron a écrit:Finalement, j'ai regardé ce soir les 4 premiers épisodes. Je n'ai pas lu la BD, mais le film sud-coréen de Bong Joon-ho était tout de même d'un autre niveau. Le sujet principal du film, la lutte des classes, est ici éludé au profit d'une intrigue policière très prenante. Le scénario de la série prend bien soin de préciser que les 3ème classe ont investi le train sans billet, qu'ils contribuent assez peu au fonctionnement du train, mais sont tolérés par charité (morale US) alors que le scénario du film était plus cynique (3ème classe au service des autres classes).

Ce que je trouve franchement irritant, c'est que l'humanité se réduit aux USA (4% de l'humanité). Tous les personnages principaux ou secondaires sont états-uniens. Parmi les acteurs et figurants, on ne voit que les ethnies historiques américaines : blancs, afro-américains et asio-américains. Pas de latinos qui sont pourtant aussi nombreux que les afro-américains aux USA. Pas d'asiatiques du Sud (indiens, indonésiens...). Pour une arche de Noé de l'humanité, c'est plutôt ridicule. Bref, un feuilleton conçu pour un public états-unien traditionnel !

Je n'ai pas très bien compris le spoiler de Scudabear. Mélanie n'est pas M. Wilford. Ces 4 premiers épisodes suggèrent plutôt que Wilford est mort et que Mélanie doit le remplacer. L'épisode où elle trafique un enregistrement de la voix de Wilford suggère qu'elle était une proche collaboratrice de Wilford avant la catastrophe.


Salut gailuron, content de lire qu'il n'y pas que les FDA dans la vie :mdr: :hehe: .

Connais tu une seule série US (ou film catastrophe pour rester dans le thème) qui parle d'autre chose que des étatsuniens ? Y a bien le président russe dans "house of cards"... joué par un danois !!

Les séries US sont avant tout faite pour les USA, les autres terriens regardent, victimes du soft power rouleau compresseur de l'industrie de l'entertainment US...

J'ai en général bcp plus d'affinités avec les séries européennes dont j'arrive à saisir en général presque toutes les subtilités culturelles, pour les séries US ça m'échappe souvent. Celui qui dit qu'il a compris toutes les subtilités politiques de house of cards peut ouvrir un cabinet de consultation, et celui ou celle qui m'explique pourquoi TOUTES les actrices US se réveillent parfaitement brushingées et en soutien gorge sous leur pyjama a gagné la palme d'or "code Hays" et pour élargir les codes de séduction, un classique auquel on échappe peu dans une série, m'échappent complètement s'agissant des étatsuniens.

La configuration dans mon profil


PC Windows 10 streaming et FLAC sur DD / SMSL M500 /McIntosh MA 5200 / Davis Monitor 1 /Mogami 3103HP.
Alternativement un intégré FDA Nubert Nuconnect Xamp
"Je déteste deux choses: l'analyse et le pouvoir". Sviatoslav Richter.
Avatar de l’utilisateur
autrichon gris
Staffs Œuvres & Multimédia
Staffs Œuvres & Multimédia
 
Messages: 8121
Inscription Forum: 21 Oct 2009 14:18
Localisation: Strasbourg
  • offline

Message » 15 Juin 2020 15:53

@ autrichon gris: J'ai cessé de regarder les séries US depuis le début des années 80. J'ai fait exception pour celle-ci parce que j'avais bien aimé le film sud-coréen. Je suis aussi devenu extrêmement sélectif sur les films US. Heureusement, "l'entertainement" US ne représente pas la population états-unienne dans son ensemble.

Pour l'anecdote, le "code Hays" se retrouve dans la vie quotidienne des métropoles puritaines de la côte est – du moins celles que je connais bien comme NY, Boston, Philadelphie. Tu ne verras jamais dans l'espace public : une femme sans soutif à coques, même dans les couches les plus populaires, un enfant de moins de 5 ans nu sur la plage ne serait-ce que quelques minutes pour le changer, une femme blanche non maquillée... Certaines femmes d'expatriés français ont connu la honte de leur vie pour avoir enfreint une de ces règles non écrites :mdr: Mais, à côté de cela, tu as des soupapes comme les plages nudistes de Long Island où aucun pandore ne vient t'emmerder comme en France, les soirées libertines de la haute société new-yorkaise bien décrites dans Eyes Wide Shut de Kubrick, l'industrie du porno pour le commun des mortels...

La configuration dans mon profil


« On the Internet, nobody knows you're a dog » [Peter Steiner]
Avatar de l’utilisateur
gailuron
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 1738
Inscription Forum: 17 Fév 2003 0:01
Localisation: Paris (intra muros)
  • online

Message » 16 Juin 2020 11:47

Ouaip, je partage ton avis. :wink:

PS: années 80... Donc tu regardais comme moi Starsky et Hutch dans les 70s et Magnum dans les 80s ensuite ? :hehe:

La configuration dans mon profil


PC Windows 10 streaming et FLAC sur DD / SMSL M500 /McIntosh MA 5200 / Davis Monitor 1 /Mogami 3103HP.
Alternativement un intégré FDA Nubert Nuconnect Xamp
"Je déteste deux choses: l'analyse et le pouvoir". Sviatoslav Richter.
Avatar de l’utilisateur
autrichon gris
Staffs Œuvres & Multimédia
Staffs Œuvres & Multimédia
 
Messages: 8121
Inscription Forum: 21 Oct 2009 14:18
Localisation: Strasbourg
  • offline

Message » 16 Juin 2020 15:04

autrichon gris a écrit:PS: années 80... Donc tu regardais comme moi Starsky et Hutch dans les 70s et Magnum dans les 80s ensuite ? :hehe:

J'ai décroché en 1980, pas seulement des séries US mais de la TV en général (je n'avais plus de TV entre 1980 et 1995). Donc, j'ai vu le début de Starsky et Hutch, mais pas Magnum. Mes séries US préférées sont celles des années 60 : Mission Impossible, L'Homme de Fer, Mannix... Dans les années 70, outre le mythique Columbo, j'ai bien aimé L'homme qui valait 3 milliards et une série assez méconnue, Voyage au fond des mers, qui était très en avance sur son époque par les thèmes abordés (pollution maritime, faune abyssale inconnue, danger des réacteurs nucléaires), surtout lorsqu'on sait qu'elle a été tournée dans les années 60.

Dans les années 60 et 70, les séries US (et britanniques) diffusées en France étaient de vraies "séries", c'est-à-dire des films indépendants les uns des autres et pas des feuilletons. C'était totalement inconnu dans la production de l'ORTF. Il a fallu attendre la dissolution de l'ORTF pour voir apparaître les premières "séries" françaises.

La configuration dans mon profil


« On the Internet, nobody knows you're a dog » [Peter Steiner]
Avatar de l’utilisateur
gailuron
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 1738
Inscription Forum: 17 Fév 2003 0:01
Localisation: Paris (intra muros)
  • online

Message » 28 Juin 2020 20:52

gailuron a écrit:Finalement, j'ai regardé ce soir les 4 premiers épisodes. Je n'ai pas lu la BD, mais le film sud-coréen de Bong Joon-ho était tout de même d'un autre niveau. Le sujet principal du film, la lutte des classes, est ici éludé au profit d'une intrigue policière très prenante. Le scénario de la série prend bien soin de préciser que les 3ème classe ont investi le train sans billet, qu'ils contribuent assez peu au fonctionnement du train, mais sont tolérés par charité (morale US) alors que le scénario du film était plus cynique (3ème classe au service des autres classes).

Ce que je trouve franchement irritant, c'est que l'humanité se réduit aux USA (4% de l'humanité). Tous les personnages principaux ou secondaires sont états-uniens. Parmi les acteurs et figurants, on ne voit que les ethnies historiques américaines : blancs, afro-américains et asio-américains. Pas de latinos qui sont pourtant aussi nombreux que les afro-américains aux USA. Pas d'asiatiques du Sud (indiens, indonésiens...). Pour une arche de Noé de l'humanité, c'est plutôt ridicule. Bref, un feuilleton conçu pour un public états-unien traditionnel !

Je n'ai pas très bien compris le spoiler de Scudabear. Mélanie n'est pas M. Wilford. Ces 4 premiers épisodes suggèrent plutôt que Wilford est mort et que Mélanie doit le remplacer. L'épisode où elle trafique un enregistrement de la voix de Wilford suggère qu'elle était une proche collaboratrice de Wilford avant la catastrophe.


En fait je me suis mal exprimé : au vu des épisodes, je pense que Mélanie est beaucoup plus qu'une proche collaboratrice. Je la vois même être carrément la fille de Wilford car les différents bouquins dans sa cabine, les tableaux, les calculs et différents autres détails (son sweat du MIT :wink: ) montrent qu'elle est certainement dotée d'un bagage scientifique et d'ingienérie très avancé, ce qui serait logique avec un papa qui apparemment était un chercheur et un ingénieur hors-pair :wink:
Et en plus dans le dernier épisode, elle n'hésite pas à mettre "les mains dans le camboui" :mdr:
Scudabear
Staffs Œuvres & Multimédia
Staffs Œuvres & Multimédia
 
Messages: 4152
Inscription Forum: 10 Mar 2009 21:11
  • offline

Message » 29 Juin 2020 2:26

Scudabear a écrit:Et en plus dans le dernier épisode, elle n'hésite pas à mettre "les mains dans le camboui" :mdr:

Et elle dit que c'est elle qui a conçu le train. :wink:
Il y a beaucoup de discussions à propos de Mr. Wilford, notamment sur Reddit. Certains le voient mort, peut-être tué par Melanie, d'autres le voient dans un tiroir... En tout cas, d'après IMDB qui est généralement fiable, Wilford (Sean Bean) sera dans tous les épisodes de la saison 2. Ce personnage est une création de Bong Joon Ho dans son film de 2013. Dans la BD de 1984, il y avait deux personnages : le Président Dewil, le chef politique, et Alec Forrester, l'ingénieur qui avait conçu la loco à mouvement perpétuel et supervisait son fonctionnement.

La configuration dans mon profil


« On the Internet, nobody knows you're a dog » [Peter Steiner]
Avatar de l’utilisateur
gailuron
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 1738
Inscription Forum: 17 Fév 2003 0:01
Localisation: Paris (intra muros)
  • online

Message » 29 Juin 2020 10:46

Dans la BD l'équivalent de Wilford serait Zheng qui est le milliardaire derrière la machine. Il n'apparait pas dans la BD originale et ne figure que dans la préquelle "Extinction".
Une grosse différence (pour l'instant) entre la BD et les adaptations est que dans la BD il n'y a pas un mais DES trains. Dès la fin du premier tome, le Transperceneige est en effet condamné et le second tome prends place dans un autre train. Et dans Terminus on a carrément une gare avec une petite dizaine de train.
On pourrait donc aussi imaginer que Wilford est vivant... mais dans un autre train et que seul quelques rares élus (Mélanie) sont au courant qu'il existe plusieurs trains..
Spacewolf1
 
Messages: 1897
Inscription Forum: 06 Fév 2007 11:49
Localisation: Boulogne-Billancourt
  • offline

Message » 14 Juil 2020 17:35

J'ai regardé les 2 derniers épisodes hier soir...
Certaines de vos hypothèses se confirment tandis que d'autres restent bien évidemment dans l'interrogation :wink: (en même temps, c'est aussi le but d'appâter pour une 2eme saison avec un gros cliffhanger des familles).

Du coup, comme il n'y a pas eu d'autres commentaires sur ce fil, je vais user et abuser de la balise spoiler :wink:

Le 8eme épisode montait en puissance avec le début d'une révolte "dure" (comprenez par là : dans les affrontements de cet épisode, on retrouve le côté boucherie Bernard de la baston bien sanguinolente du film, lors du passage du "pont du nouvel an", à part que là, elle ne s'arrête pas pour fêter une nouvelle année -enfin, une nouvelle révolution-), et laissait donc la porte ouverte à la possibilité pour les sans-classe de "reprendre le pouvoir". Ca c'est le scanario simple.
Sauf que là, entre le retournement de situation concernant l'autorité de Mélanie, donc le retournement d'opinion des 1ere classe, mais aussi les prises de conscience des gardes (c'était largement prévisible pour Bess Till) vis-à-vis de la situation des sans-classe, et aussi l'importance grandissante de "l'armée" du train et de son emblématique chef, le commandant Grey, ca part en peu en sucette de tous les côtés.

Ce double épisode final m'a bien emballé :
Les truces vraiment sympas :
- la déchéance de Mélanie, qui même si elle est rapide, est bien amenée et permet de la voir sous un autre jour. Son retournement d'opinion est bien sûr prévisible, mais ca passe encore.
- le focus sur l'adoration Wilfordienne aveugle (proche du fanatisme) de Ruth, qui joue son rôle à la perfection, jusqu'à la fin ultime du 10eme épisode
- l'astuce de la voie parallèle pour laisser de côté les "méchants" 1ere classe ainsi que la plupart des membres de l'armée
- l'apparition de la fille de Mélanie Cavill, même si là encore, la scène de sa mère dans le wagon de nuit au début de cet épisode laisse entrevoir cette apparition
- la brève vision de ce qu'au final on pouvait redouter de cette révolution, à savoir les sans classe et autres parias qui prennent possession de l'habitat des 1ere et des richesse du train, et qui au final se comportent de manière encore pire que ceux qu'ils viennent de chasser


Les bémols :
- D'abord, la révolution bien hardcore entamée dans le 8eme épisode tourne vite à une retraite défensive des sans-classe , sans "acharnement" au combat , et qui donne l'impression que cette énième tentative des sans-classe va finir par avorter, comme les précédentes. Là certes, le cas est différent, d'abord du fait de la "destitution" de Mélanie et de la position-clé d'André Layton, dont les agissements en font le coupable idéal aux yeux des 1ere classe, et donc "l'homme à abattre". Mais le problème c'est qu'on a l'impression que cette révolution tourne très très vite à un jeu de négociation qui pourrait tout résoudre, ce qui n'est bien évidemment pas le cas.
En bref, on a une révolte-éclair (trop) vite tuée dans l'oeuf, suivie par une phase de négociation/actions commandos qui au final vont se révéler plus efficaces....ca m'a laissé un peu sur ma faim question action
- la déchéance de Mélanie. Oui je sais , je l'ai citée dans les trucs bien :mdr: Malgré tout j'aurais aimé que ce soit plus progressif
- le coup du 2eme train quasi inconnu de tout le monde, ou tout au moins "oublié". J'imagine qu'il va y avoir plusieurs explications à ce sujet au début de la 2eme saison, mais bon, ce 2eme train est parachuté un peu vite quand même
Scudabear
Staffs Œuvres & Multimédia
Staffs Œuvres & Multimédia
 
Messages: 4152
Inscription Forum: 10 Mar 2009 21:11
  • offline

Message » 14 Juil 2020 20:09

il faut que je prenne un moment pour la regarder cette série

Ps : Merci pour le CR Scudabear :bravo:
Darkhan
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
 
Messages: 31496
Inscription Forum: 25 Mai 2008 9:32
  • offline

Message » 15 Juil 2020 12:29

Cette série est un très bon divertissement, c'est du haut de gamme dans la production américaine. Elle est bien réalisée, bien montée, bien interprétée. Elle évite les écueils habituels des séries US : la violence excessive, le moralisme, le sentimentalisme... Si vous recherchez un bon divertissement, regardez-la ! Vous ne vous ennuierez pas.

Ce qui m'a déçu, c'est le manque de cohérence du scénario, l'absence de fil conducteur et de crédibilité, comparé à la BD d'origine ou au film de Bong Joon Ho.

La BD d'origine se concentrait sur le politique. Le politique était abordé à travers le prisme des préoccupations européennes de l'époque de la rédaction initiale du scénario (1975), l'idéologie communiste de lutte des classes et les dictatures militaires (Espagne, Grèce). Le pouvoir technologique était subordonné au pouvoir politique. La technologie occupait une place vraiment marginale et était tournée en dérision avec le vieux mythe du "mouvement perpétuel" et les vieux wagons SNCF (des fourgons à marchandises comme ceux de la déportation nazie pour les sans-classe et des voitures comme celles des années 30 à 60 pour les autres classes), véritables passoires thermiques qui n'auraient jamais pu protéger leurs occupants d'un froid intense.

Le film reste concentré sur le politique. La technologie conserve une place très secondaire, on en parle surtout à la fin comme dans la BD. Mais elle est plus crédible que dans la BD : wagons modernes étanches au froid, réacteur nucléaire, maintien d'une vitesse minimale pour avaler la neige nécessaire au refroidissement du réacteur et à la production d'eau. La grande innovation par rapport à la BD, c'est la fusion du pouvoir politique et du pouvoir technologique en une seule personne, M. Wilford. Sur le plan politique, le film est aussi très crédible. La révolte est déclenchée par la découverte d'une faille de sécurité, l'absence de munitions dans les fusils des gardes, et la prise de conscience du sacrifice des enfants "de l'arrière" (pour remplacer une mécanique défaillante).

Le scénario de la série manque de cohérence et de crédibilité.
Le scénario navigue entre différents genres (thrilers, science fiction, politique fiction). Il emprunte à différents albums de la BD et plus seulement à la BD originale. La saison semble se dérouler sur quelques jours, c'est bien trop rapide pour expliquer des retournements d'opinion et une coalition d'intérêts entre sans-classe et 3è classe. Les moteurs de la révolte sont assez confus, surtout après 7 ans de confinement dans ce train.

Mais ce qui ruine le plus le scénario, c'est la place importante accordée à la technologie à la différence de la BD et du film. D'un seul coup, on retombe dans les questions terre-à-terre sans réponse crédible : quelle est la source d'énergie utilisée pour produire l'électricité du train nécessaire à la traction, au chauffage, aux accessoires ? avec quelle énergie fait-on bouger à distance les aiguillages sans maintenance humaine locale, surtout à des températures aussi basses ? A cela s'ajoute des incohérences du décor comme la taille gigantesque de la galerie technique dans les soubassements du train. Le scénario aurait pu évacuer ces critiques en se plaçant dans un futur lointain où des ruptures technologiques auraient pu expliquer ces incohérences. Mais ce n'est pas du tout le cas, tout nous ramène aux technologies actuelles dans les décors et les dialogues.

Et surtout on se pose une question majeure : dans une arche de Noé où la survie des occupants repose entièrement sur la technologie et où le savoir technique est concentré entre les mains d'une ou deux personnes, Melanie Cavill et dans une moindre mesure son amant, Bennet, comment expliquer que Melanie Cavill n'invoque pas cet argument pour défendre sa vie ou son pouvoir ? comment expliquer que Layton ne comprenne pas qu'en éliminant Melanie Cavill, il met en jeu la survie de tout le train ?

La configuration dans mon profil


« On the Internet, nobody knows you're a dog » [Peter Steiner]
Avatar de l’utilisateur
gailuron
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 1738
Inscription Forum: 17 Fév 2003 0:01
Localisation: Paris (intra muros)
  • online

Message » 16 Juil 2020 18:16

Saison 1 finie pour moi également. J'ai beaucoup aimé cette série.

Me tarde de voir la suite maintenant

Teaser saison 2 :

SuperSniffer
 
Messages: 3722
Inscription Forum: 25 Fév 2010 19:04
Localisation: Landes (40)
  • online

Message » 16 Juil 2020 18:32

SuperSniffer a écrit:Teaser saison 2 :

Un teaser de 30 sec monté en images flash, quel intérêt ? IMDB nous en apprend plus en nous donnant la présence des comédiens dans les différents épisodes :wink:

La configuration dans mon profil


« On the Internet, nobody knows you're a dog » [Peter Steiner]
Avatar de l’utilisateur
gailuron
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 1738
Inscription Forum: 17 Fév 2003 0:01
Localisation: Paris (intra muros)
  • online

Message » 16 Juil 2020 21:13

moi ça me suffit, d'ailleurs j'aurais pu m'en passer en attendant simplement la diffusion de la saison 2 :hehe:
SuperSniffer
 
Messages: 3722
Inscription Forum: 25 Fév 2010 19:04
Localisation: Landes (40)
  • online


Retourner vers Séries