Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: niaro et 2 invités

Toutes les solutions de traitement du signal : différentes méthodes, matériel et logiciel, mise en œuvre...

Déception Dirac Live

Message » 23 Juil 2020 11:34

C'est bien la principale difficulté que de définir qu'elle va être la bonne courbe cible. De plus l'égalisation avec ce type de méthode permet de prendre en compte uniquement la réponse du couple enceinte/salle en champs établi alors que notre système auditif sais en partie faire la dif
férence entre le front d'onde direct et le champs réverbéré, même dans le grave il n'est pas idéal de se baser uniquement sur la réponse en champs établis pour faire des corrections en pensant qu'on peu égaliser pour obtenir une réponse parfaitement linéaire, cela ne prend pas en compte l'attaque de la note, le premier front d'onde, il n'est pas étonnant de ressentir un perte de dynamique en dehors du fait que l'égalisation réduit toujours le niveau SPL max et augmente la distorsion.


Je ne comprends pas le post qui est assez technique pour moi, mais Dirac fait bien la différence entre room mode, champ direct et réverbéré. Ce qui est possible avec plusieurs mesures écartées les unes des autres.
Pierrebxl
 
Messages: 1791
Inscription Forum: 23 Nov 2017 23:21
Localisation: Environs de Bruxelles
  • offline

Annonce

Message par Google » 23 Juil 2020 11:34

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 23 Juil 2020 20:03

Le Dirac n’intègre pas de procédure pour la mesure anéchoïque et multi-axe, c'est uniquement une procédure dans la zone d'écoute, une procédure simple pour l'utilisateur amateur, les mesures en champs libre en multi-axes demande une bonne maîtrise de la mesure audio. Difficile a mettre en oeuvre pour une personne qui ne pratique pas. Dans la zone d'écoute tu peux tout au mieux interpréter l’extrême aigu avec un fenêtrage court.

Sinon il y'a la méthode MMM, mais la encore il faut pouvoir définir une courbe cible en fonction de la réponse polaire de l'enceinte, des caractéristiques acoustique de la salle, de la distance et ratio champs direct/diffus...

Tout cela explique que certains puissent être déçus du Dirac et d'autre système de correction auto, ca peu très bien faire mieux dans certains cas et a l'inverse faire moins bien d'en d'autre, ca a fait beaucoup de progrès mais il faut tout de même prendre des précautions quand aux interprétations et corrections faites par la machine.

La configuration dans mon profil


Spécialiste HiFi, Home Cinéma, Intégration & Installation

https://aykoz-audio.fr/
Avatar de l’utilisateur
wakup2
Pro-Fabricant Contributeur HCFR.
Pro-Fabricant Contributeur HCFR.
 
Messages: 8004
Inscription Forum: 14 Fév 2007 0:30
Localisation: Vouvray
  • online

Message » 24 Juil 2020 2:40

Tout cela explique que certains puissent être déçus du Dirac et d'autre système de correction auto, ca peu très bien faire mieux dans certains cas et a l'inverse faire moins bien d'en d'autre, ca a fait beaucoup de progrès mais il faut tout de même prendre des précautions quand aux interprétations et corrections faites par la machine.


Ce n'est pas faux. Il y a encore des progrès à faire au niveau de la mesure, qui est un facteur humain incontrôlable chez Dirac. On attends encore un micro automatisé à la Klippel (ou même Yamaha, Trinnov..), et une possibilité de renseigner les modèles d'enceintes (Devialet le fait... sans grande valeur ajoutée hélas).
Je suppose aussi une "erreur" de l'auditeur, conditionné à son son actuel, qui a du mal à faire confiance à la machine après correction, même si la courbe effective est parfaite.


Mais la encore il faut pouvoir définir une courbe cible en fonction de la réponse polaire de l'enceinte, des caractéristiques acoustique de la salle, de la distance et ratio champs direct/diffus...
Théoriquement, aucune information n'est perdue. Donc les mesures à différents endroits dans un protocole défini devraient pouvoir permettre de déduire ces paramètres. Je ne dis pas qu'un utilisateur lamda, ou même pro peut le faire, mais un algorithme génétique, peut simuler la réponse en fréquence d'une enceinte (ou même de toutes les enceintes jamais fabriquées / imaginées), et voir si cela correspond aux mesures.
Ensuite, ajuster les paramètres en fonction pour obtenir la meilleure réponse souhaitée.
Pierrebxl
 
Messages: 1791
Inscription Forum: 23 Nov 2017 23:21
Localisation: Environs de Bruxelles
  • offline

Message » 24 Juil 2020 7:04

wakup2 a écrit:
Ragnarsson a écrit:
Permets moi une correction, une enceinte n´est pas un système à phase minimale, ce sont les haut parleurs qui principalement le sont filtrés IIR/analogique ou non. La somme de systèmes à phase minimale n'est pas un système à phase minimale sinon il n'y aurait pas besoin de correction de phase.

La correction de phase ne devrait s'appliquer qu'aux enceintes seules (voir les travaux de M. Gerzon il y a 30 ans) afin d'obtenir de l'enceinte un système à phase minimale, puis corriger le retard des enceintes par rapport aux autres (c'est de la phase linéaire à ajouter i.e. du délai), et en dernier seulement les EQs pour corriger les bosses (dans des limites raisonnables, les creux étant eux peu voir pas du tout corrigeables. Cette correction devrait se faire avec des filtres à phase linéaire.
Pour pouvoir faire ça il faut à la mesure séparer l'enceinte de l'acoustique, ce qui est faisable en partie avec la technique de séparation de champ, utilisant la décomposition en harmoniques sphériques, qui requière de multiples mesures ou des réseaux de micro.

J'ai essayé Dirac avec un minidsp 4x8hd, je n'ai pas été totalement satisfait. réponse mesurée par l'umik non correcte (j'ai un M30 pour comparer), correction de phase appliquée sans avoir le choix pour une enceinte en retard de 5cm, et surtout le paramétrage uniquement par courbe cible, ou on est obligé de corriger manuellement pour l'empêcher de faire des corrections au dessus de la fréquence de Schroeder.
Sinon la correction apportée dans le grave était correcte, mais pas flagrante en comparaison d'une EQ classique par DSP.

J'ai prévu quand j'aurai le temps d'essayer'la version plugin vst du Dirac Processor.



Tu as tout a fait raison, une enceinte a partir du moment ou il y'a sommation avec filtrage des HP n'est plus réellement a phase minimale, mais cela ne change pas grand chose en rapport a ce que je disait, le comportement général reste tout de même largement a phase minimale, de toute façon même sur les HP seuls il y'a des limites et variations si on veux aller par la. Aucun besoins d'EQ a phase linéaire pour égaliser la réponse d'une enceinte, la seule chose a corriger en FIR c'est le déphasage due au filtre IIR/passif si on considère que cela puisse être vraiment audible, ca dépend des type et nombres de filtres utilisés.... et surtout ca ne corrigera pas un problème lié au filtrage lui même ni la sommation ni la réponse et accidents hors axes.

Dans l'idéal il faudrait corriger chaque hauts parleurs séparément et pas d'obligation de faire les EQ en dernier au contraire, creux et bosses, pourquoi les creux ne serait pas corrigeable ? Si il y'a un creux sur la réponse de l'enceinte qui n'est pas corrigeable alors c'est une très mauvaise enceintes dont il faudra se séparer :mdr:

Et oui il faut obligatoirement mesurer l'enceinte en free-field et en multi axes, il est impensable de prendre en compte la salle dans ce genre de corrections.


Je voulais parler des creux dans la réponse dus aux annulations de la pression acoustique à l'endroit de la mesure.
Sur certaines enceintes, le filtrage peut être volontairement mal conçu pour atténuer une partie du spectre où une résonnance génante peut apparaitre (due au haut parleur ou à la boite). Si on compense cela on fait ressortir le défaut.
Avatar de l’utilisateur
Ragnarsson
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1241
Inscription Forum: 25 Mai 2016 20:15
Localisation: Paris, men en dag i mine forfedres land
  • offline

Message » 24 Juil 2020 10:58

A oui je comprend mieux, tu parlais de la réponse de l'enceinte avec les diverses réflexions créant des annulations, effectivement on ne peu rien faire a cela, de plus si on bouge le micro les accidents ne seront plus les mêmes, a part dans le grave ou on a plus de marge.
Oui il arrive que le filtre puisse être volontairement "mal" conçu pour masquer un autre défaut, c'est un mauvais choix d'enceinte, une enceinte ne devrais jamais être conçu comme cela.

La configuration dans mon profil


Spécialiste HiFi, Home Cinéma, Intégration & Installation

https://aykoz-audio.fr/
Avatar de l’utilisateur
wakup2
Pro-Fabricant Contributeur HCFR.
Pro-Fabricant Contributeur HCFR.
 
Messages: 8004
Inscription Forum: 14 Fév 2007 0:30
Localisation: Vouvray
  • online

Message » 24 Juil 2020 11:38

Pierrebxl a écrit:Ce n'est pas faux. Il y a encore des progrès à faire au niveau de la mesure, qui est un facteur humain incontrôlable chez Dirac. On attends encore un micro automatisé à la Klippel (ou même Yamaha, Trinnov..), et une possibilité de renseigner les modèles d'enceintes (Devialet le fait... sans grande valeur ajoutée hélas).
Je suppose aussi une "erreur" de l'auditeur, conditionné à son son actuel, qui a du mal à faire confiance à la machine après correction, même si la courbe effective est parfaite.


Il existe bien le banc Klippel NFS a 100 000€, mais la encore il faut savoir paramétrer la machine, avoir un local pour mettre le banc, ect... le plus simple et le moins chère reste la mesure l'enceinte en champs libre de manière traditionnel, ca coûte presque rien, il suffit d'avoir une chaîne de mesure standard et calibré, de maîtriser la mesure audio et trouver un lieux adapté ou l'on peu éloigner l'enceinte de toute les parois pour éviter les réflexions trop précoces, ca peu même se faire en salon avec de petites enceintes si on limite la visibilité au dessus de 800Hz.
Perso j'ai toujours réussi a faire mieux que le Dirac et consort en manuel, parfois c'est même très flagrant, une réponse "parfaite" ne peux pas être représenté par une seule courbe de réponse en champs établi avec moyenne spatiale, c'est loin d'être suffisant pour pouvoir juger de la qualité d'une restitution et correction.

Pierrebxl a écrit:
Mais la encore il faut pouvoir définir une courbe cible en fonction de la réponse polaire de l'enceinte, des caractéristiques acoustique de la salle, de la distance et ratio champs direct/diffus...
Théoriquement, aucune information n'est perdue. Donc les mesures à différents endroits dans un protocole défini devraient pouvoir permettre de déduire ces paramètres. Je ne dis pas qu'un utilisateur lamda, ou même pro peut le faire, mais un algorithme génétique, peut simuler la réponse en fréquence d'une enceinte (ou même de toutes les enceintes jamais fabriquées / imaginées), et voir si cela correspond aux mesures.
Ensuite, ajuster les paramètres en fonction pour obtenir la meilleure réponse souhaitée.


Les informations sont perdus a partir du moment ou la mesure ne suis pas un protocole stricte. Sur la réponse impulsionnelle, le délai avec les premières réflexions qu'on appel ITDG est la première limite.
Pour avoir toutes les informations précises il faut pouvoir mettre en oeuvre plusieurs protocoles de mesures différents, ces protocole peuvent varier en fonction des enceintes a mesurer et du lieux de mesures, impossible de simplifier cela et c'est bien une limite physique dans la prise de mesures, aucun algorithme ne pourra interpréter quoi que ce soit si les informations qu'on lui donne ne sont pas correctes.

La réponse parfaite en salle sera la réponse naturelle d'une enceinte ayant une réponse parfaitement linéaire en champs libre et une réponse hors axe sans accident et homogène, et une salle traitée a l'acoustique maîtrisée, la Xcurve est définie et mesuré ainsi, si on a besoin de faire une égalisation en intégrant la salle c'est pour compenser un défaut, dans la réalité en salle dédiée avec de très bonnes enceintes la correction se limite généralement au grave si la zone d'écoute n'est pas trop grande.

La configuration dans mon profil


Spécialiste HiFi, Home Cinéma, Intégration & Installation

https://aykoz-audio.fr/
Avatar de l’utilisateur
wakup2
Pro-Fabricant Contributeur HCFR.
Pro-Fabricant Contributeur HCFR.
 
Messages: 8004
Inscription Forum: 14 Fév 2007 0:30
Localisation: Vouvray
  • online

Message » 24 Juil 2020 14:02

Perso j'avais également été déçu par la correction proposée par Dirac. Je trouvais le son trop plat. Et quand je le désactivais je le trouvais brouillon.

Au final je me suis un peu intéressé à REW et Rephase et j'ai commencé par une simple correction de la phase, sans toucher à l'amplitude. Et là grosse surprise, son plus précis et naturel ! Je ne reviendrai jamais en arrière.

Dirac est très performant mais sa limite est peut-être qu'il ne tient pas compte la courbe des enceintes. Et en tenir compte nécessite des connaissances au delà du plug and play.

La configuration dans mon profil


JVC HD1 - DVDO Iscan DUO - Oppo BDP-103EU - Onkyo TX-SR876 - HK Signature 1.3 - Accuphase C-2110 / A-46 - Teac UD501 - Raspberry Pi3 - Runeaudio - Focal 1028Be - XTZ 12.17
cocogex
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 355
Inscription Forum: 17 Juil 2005 9:59
Localisation: Septante-quatre
  • offline

Message » 25 Juil 2020 17:49

cocogex a écrit:Perso j'avais également été déçu par la correction proposée par Dirac. Je trouvais le son trop plat. Et quand je le désactivais je le trouvais brouillon.

Au final je me suis un peu intéressé à REW et Rephase et j'ai commencé par une simple correction de la phase, sans toucher à l'amplitude. Et là grosse surprise, son plus précis et naturel ! Je ne reviendrai jamais en arrière.

Dirac est très performant mais sa limite est peut-être qu'il ne tient pas compte la courbe des enceintes. Et en tenir compte nécessite des connaissances au delà du plug and play.
Si tu as laissé la courbe proposée par défaut c'est effectivement normal d'être déçu.

Envoyé de mon COR-L29 en utilisant Tapatalk
Gort'h
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 12623
Inscription Forum: 25 Juin 2004 14:36
Localisation: 33670
  • offline

Message » 25 Juil 2020 20:29

Oui, je pense qu'avec l'expérience acquise sur REW j'arriverai à un résultat satisfaisant en corrigeant la courbe proposée.

Si le processus de prise de mesure de Dirac et le calcul sont bien assistés voire automatiques, on peut regretter que l'optention d'une courbe satisfaisante nécessite des compétences un peu pointues.

Idéalement il faudrait que Dirac propose des courbes cibles en fonction du modèle d'enceinte, un peu comme Devialet pour son système SAM (même si ici il ne s'agit pas de correction acoustique).

La configuration dans mon profil


JVC HD1 - DVDO Iscan DUO - Oppo BDP-103EU - Onkyo TX-SR876 - HK Signature 1.3 - Accuphase C-2110 / A-46 - Teac UD501 - Raspberry Pi3 - Runeaudio - Focal 1028Be - XTZ 12.17
cocogex
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 355
Inscription Forum: 17 Juil 2005 9:59
Localisation: Septante-quatre
  • offline

Message » 08 Nov 2020 20:49

Tiens petite question, j'ai 2 systèmes dans 2 pièces différente que je n'utilise pas en même temps donc est ce qu'il est possible d'installer le plugin VST sur 2 ordi différent avec 1 seule licence ?
Et si j'ai bien vu on a 8 mémoires c'est juste ?
mikematrix
 
Messages: 4331
Inscription Forum: 15 Sep 2003 19:53
Localisation: Belgique
  • offline

Message » 13 Nov 2020 12:59

Bonjour,
C'est mon premier post sur ce forum. Par ailleurs je le parcours depuis longtemps :bravo: .
Bref je possède depuis peu un NAD C658 (stéréo uniquement) disposant du Dirac Live. Je suis en V3.
Ma question porte sur les corrections proposées par dirac Live dont je ne suis pas satisfait.
Je possède également un micro de mesure UMIK1, que j'utilise avec REW.
Bref! méthodiquement comment retouchez vous les corrections proposées par DL?
Je suis encore novice et vous prie de m'excuser si cela semble évident pour vous.
Merci pour vos réponses :ohmg:
CEZARINE
 
Messages: 7
Inscription Forum: 02 Sep 2003 19:55
  • offline


Retourner vers Correction active et logiciels de mesure