Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 14 invités

Films (débats, critiques), personnalités (acteurs, réalisateurs), prochaines sorties, les salles, la presse spécialisée...

[FILM] Enter the Void (Gaspar Noé)

Message » 03 Jan 2011 8:35

sebcaz a écrit:
Stefan74 a écrit:as tu déjà fait une NDE ??
je suppose que non ... vu ton commentaire ... et ce n' es point un film qui as un scénario qui tiens sur un ticket de métro ...
c est que tu n' as pas compris ce film ... regards le dans 15 ans ... tu auras peut-être une autre image de ce film ??
ps : je te conseil vivement d' autres mondes de jan kounen ... reportage sur le chamanisme ... bref ...


Non, et ? Et toi ? Quel pourcentage d'une population moyenne en a déjà fait l'expérience ? 0,1 % ? Faut-il nécessairement être un androïde pour apprécier Blade Runner ? Avoir fait le Vietnam pour aimer The Deer Hunter ??
Oui, je n'ai pas compris ce film puisqu'il n'y a rien à comprendre de particulier, tout étant dit au bout de 20min (Le Livre tibétain des morts, etc.)... Quant à l'argument de "regarde-le dans 15 ans", je pense n'avoir plus 12 ans et demi et être capable d'apprécier ou non un film lors de sa première vision, en ayant compris tous ses enjeux.

Nikolai a écrit:Il faut vraiment arrêter de juger certains films sur leur scénario, je comprendrais jamais.
Même si je trouve ce film un peu "inégal" et le propos un peu naïf, pour moi ça reste vraiment une expérience intéressante/fascinante et surtout un film qui ose vraiment des choses qu'on a jamais vu avant (catalogué la réal de folie à de simples travellings, euh..)
Le film là où il est très fort, c'est que perso j'ai vraiment ressenti des émotions que je n'avais jamais ressenti auparavant dans aucun autre film, surtout quand le héros voit sa vie défilée en forme de souvenirs éparses. Il y a vraiment des belles choses dans ce film pour qu'on puisse le défendre, et qui évite justement le côté un peu "vain" que certains détracteurs balancent régulièrement de manière gratuite.

"A ranger au rang de Nanars ultimes 2010 avec : Oncle Boonmee, Le Ruban Blanc et Alice au pays des merveilles."
Alice ok, mais Oncle Boonmee et surtout le Ruban blanc, toi ça se voit que les films un peu "différent" et surtout les grands films c'est pas trop ton truc.


Je ne juge pas "certains" films sur le scénario, c'est un ensemble, mais le plus important étant quand même l'histoire, la moelle épinière du film, sans histoire...
Je t'accorde que les 30 premières minutes sont très réussies, on est scotché par la réalisation qui prend des risques et innove, mais passé cela, TOUT le film ne fait que répéter ce même schéma : caméra qui virevolte au dessus du sol, travelling très rapide au dessus de la ville, traversée des murs façon Fincher, long passage sous forme de tunnel de lumière (merci 2001), flash-back de l'enfance...Le tout étant axé d'une manière complétement autiste, le réalisateur s'enfermant dans son délire. Comprend que sur une durée de 2h30 on puisse être passablement blasé. Surtout que les scènes de fins sont quand même de la pure provocation gratuite (la caméra dans le vagin, oh-la-la je suis "choqué", j'avais honte pour le réalisateur...). Certains l'ont comparé à 2001, moi je prend ça comme une véritable insulte !

Oh, excuse-moi, les "grands" films c'est pas mon truc, c'est vrai, mes films préférés sont (entre autres) : 2001 L'Odyssée de l'Espace, Stalker, In the mood for love, Alien, Fight Club, Ghost in the Shell 2, Le Parrain, Psychose, The Deer Hunter, Gattaca, The Fountain, etc.

Je vais argumenté brièvement :
- Alice : pour moi, la fin pure et simple de l'originalité de Burton. Non seulement le film est moche mais en plus dénué de toute "magie", de toute "âme". Les séquences s'enchaînent et on n'y croit pas une seconde, jusqu'au combat final, le tout étant très sage, bref anti-burtonien.
- Oncle Boonmee : un film d'un rare égoïsme, qui se moque totalement du spectateur, ne l'implique à aucun moment dans l'histoire. Une histoire sans queue ni tête, remplie de moments kitsch au possible (le poisson et la princesse). Sans compter la lenteur et la juxtaposition de moments sans aucune cohérence apparente (je ne parle même pas de la réalisation totalement académique, j'aurais pu tourner la même chose dans mon jardin avec un iPhone). Un film destiné à ceux étant clairement déjà très "initiés" au réalisateur, qui exclura donc 99% de son public. Belle preuve d'ouverture...
- Ruban Blanc : Palme du manichéisme. Idem que Oncle Boonmee, un film qui exclura 99% de son public par son autisme forcené. Un ennui abyssal, absence totale de rythme, des longueurs intentionnels histoire de montrer que "regardez, il n'y a rien sur ce plan mais si je vous le montre 15s de plus que nécessaire c'est qu'il faut absolument y voir quelque chose, alors qu'il n y a rien", une intrigue qui s'étale sur des heures et des heures interminables pour aboutir en définitif à une absence totale de surprise dans le dénouement. Seul point positif : un noir et blanc sublime. Faudrait renommer la Palme d'Or, la Palme de l'Ennui (le Vent se lève, Ruban Blanc, Oncle Boonmee).

oui pour ta première question ... et j en n' ai parler pas mal avec le corps médical ... et des grands sages ... genre le vieux vénérable du sommet ... bref
oui c est pas un film ou les dialogues sont important ... ce qui est important c est l' expérience ... ce que n' importe qui pourrait voir lors de N-D-E ... c est un voyage ni plus ni moins !!!
et avec des moments très cru ... ce que l' entourage direct ou indirect pourrais ressentir ...
ben voilà tu n' as pas aimé ce film et en faire une critique très très provocatrice ... soit ...
y aurat toujours ce genre de réaction vis a vis de ce genre de film ...
happy year mister
S.
Stefan74
 
Messages: 1857
Inscription Forum: 18 Jan 2009 21:31
Localisation: Genève Suisse
  • offline

Annonce

Message par Google » 03 Jan 2011 8:35

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 03 Jan 2011 22:58

Ce n'est pas vraiment un film grand public donc c'est sûr que certains vont s'ennuyer et ne rien comprendre au film. Ce n'est pas un blockbuster que l'on peut résumer en quelques phrases. Gaspar Noe n'est pas James Cameron ou Michael Bay et c'est tant mieux. Ses films sont moins accessibles mais cela ne veut pas dire qu'ils ne sont pas dignes d'intérêts. Pour ma part je lui préfère "seul contre tous". En tout cas le blu-ray sert bien le film grace à une image et un son qui en renforcent l'immersion.

La configuration dans mon profil


HC 3D 4K Atmos 7.1.2 : Onkyo TX-RZ730, SVS Prime Bookshelf + Center + Satellite+ Elevation, Ultra Surround, SVS PB-2000 Pro, Panasonic FZ800, BenQ W1210st, Oray cadre, Panasonic UB820, PS4 Pro, PS VR, Xbox One X, Zidoo Z9X, Nvidia Shield TV Pro, M9702 V3
Avatar de l’utilisateur
evangelion77
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6829
Inscription Forum: 19 Oct 2010 23:15
Localisation: Lacanau beach
  • offline

Enter the void

Message » 19 Mai 2011 19:38

En tant qu'adepte de Gaspar Noé, je dois dire que sur ce coup je suis un peu déçu. Autant je salue encore une fois son audace, sa virtuosité, autant je dois avouer que je ne suis pas vraiment parvenu à aller au-delà du dispositif et à me laisser porter, comme cela avait été totalement le cas dans ses films précédents. J'attends malgré tout avec grande impatience le prochain trip que proposera ce réalisateur toujours passionnant.

Note : XX(X)

NB : Pour être tout à fait juste avec ce film, il faut dire qu'il entre pour moi dans la catégorie des oeuvres qui méritent d'être vus dans des conditions techniques optimales. Et ce n'était pas le cas ici, ayant passé pas mal de temps à m'énerver après ce que je décris ci-dessous. Je me permets de retranscrire dans une discussion pour mieux me faire comprendre :

"Après un mois d'utilisation de la Freebox, ma vie de "malade" de cinéma a sérieusement régressé après ce passage (obligé) du satellite à l'ADSL.
Voici le bilan :
- qualité HD moyenne concernant l'image et nullissime concernant le son. Obligé d'oublier le Dolby Digital, mon ampli est forcé de se réhabituer à se contenter d'un pitoyable Pro Logic et franchement le retour en arrière est vraiment douloureux.
- Contraint de se taper les films en VF car les sous-titres sont totalement décalés sur les chaînes HD. Merci Free, surtout que ce bug semble bien connu, et visiblement même pas résolu avec la V6.
- Même pas 10 films en HD enregistrés et le disque est plein, et c'est bridé donc l'enregistrement est impossible vers un éventuel disque externe.
Signé : un amoureux de cinéma dégoûté"
takeshi29
 
Messages: 2510
Inscription Forum: 11 Juin 2009 2:50
Localisation: Bout du monde (si si c'est vrai !!)
  • offline

Message » 28 Sep 2020 14:48

11 ans après sa sortie, j'ai enfin pu voir Enter the void...
Je connaissais le caractère clivant du film.
J'étais un peu partagé après l'avoir vu, le film me laissant une impression étrange, oscillant entre ovni et nanard.
Mais d'une manière globale, j'en retire quand même bien plus de positif que de négatif.
Sans entrer dans les débats, je pense que son plus gros écueil est lié à sa longueur couplée au caractère répétitif de certaines situations. 2h40, quand c'est rondement mené, ça passe facilement. En revanche, certaines scènes redondantes étaient parfois à la limite de me faire sortir du long-métrage.
S'inspirant du livre des morts tibétains, il aurait gagné à être moins répétitif sur certaines situations, ce qui lui aurait fait gagner en punch.
Ceci étant, ça reste un film à voir. Une expérience étrange...
Dirty Vincent
 
Messages: 8786
Inscription Forum: 24 Juil 2000 2:00
Localisation: Mystic Falls...
  • offline


Retourner vers 7ème Art

 
  • Articles en relation
    Dernier message