Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: AlexKidd29490, Hoian, jose6, kéké 26, pierrepauljack, Sylvanor et 34 invités

Sennheiser HD560S

Message » 24 Nov 2021 17:11

Re bonjour à tous.

Et bonne 3ème dose à tous !

Cela dit, je voudrai revenir sur ma citation faite sur le fil voisin (Kennerton) concernant, ce qui me semble être pour moi, l'excellente restitution des voix (mâles et femelles) avec l'HD 560S, en particulier sans tronquer les harmoniques supérieures de ces voix, qui sont très importantes à reproduire correctement (et fidèlement) pour le respect des timbres et l'identification de ces voix.

eric65 a écrit:
Cela dit, mais mes attentes sont sûrement différentes des tiennes, je suis très sensible à la fidélité des voix, en particulier féminines ; certes, une voix très chaleureuse, car colorée par un bas médium épais, est plus plaisante à entendre qu'une voix maigrelette, car creusée dans le medium, ou nasillarde (avec un excès de haut-medium) ; l'essentiel du spectre audio (pour les voix), en tenant compte de ses harmoniques supérieures (qui ne doivent pas être tronquées) est situé entre 80 et 4000 Hz ; or dans cette bande de fréquences moyennes du spectre audio, mais déjà très large, l'HD 560S excelle particulièrement ; il est quasi parfait.

Et cette plénitude des voix (car non tronquées, ni exagérées), avec l'HD 560S, m'apporte une émotion certaine, car lorsque j'entends un CD audio ou visualise un Blu-ray d'un concert vidéo, je me dis que ce que j'entends, se rapproche le plus de ce que serait la "vraie" voix du chanteur ou de la chanteuse, sans embellissement par une coloration artificielle, ni manque (ou tronçonnage du spectre audio de la voix) ; et cela me plait ; l'écoute avec le Thekk, coloré à la fois dans le bas médium (en excès), et coloré aussi, car tronqué dans le haut médium et le bas-aigu, est ressenti, par contraste avec l'HD-560S, comme à la fois un manque (pour les harmoniques supérieures manquantes de ces voix) et comme un fardage excessif (comme un maquillage trop appuyé d'une personne, qui au lieu de l'embellir, l'épaissi).

Bref, l'HD-560S, par son écoute plus juste, me plait mieux (que le Kennerton Thekk) ; et c'est mon plaisir (et mon émotion).


Et bien, je me suis un peu penché sur les fameuses harmoniques supérieures des voix (masculines et féminines) et je suis tombé sur cet article dont je vous reproduis quelques extraits :

"C-le timbre


Le timbre, parmi les trois paramètres du trépied acoustique, est pour le chant la qualité principale.

C'est le timbre extra-vocalique qui donne sa beauté au chant. Ce timbre est lié à la résultante de la combinaison des différents résonateurs entre eux et de leur rétroaction sur la qualité vibratoire laryngée.

Lorsque ce rapport est harmonieux, la vibration laryngée est facilitée, le son est beau, la voix est « bien placée ».

C'est l'émergence de certains harmoniques par rapport à d'autres dans l'ensemble du spectre qui indique la pauvreté ou la richesse du timbre. Par exemple, l'absence de harmoniques graves dans les voix à timbre aigu, et à l'inverse l'appauvrissement en harmoniques aiguës dans les voix graves, rendent ces voix « plates ».

Deux éléments propres au timbre extra vocalique se repèrent plus ou moins facilement :

Le singing formant

Le singing formant est un groupe d’ harmoniques renforcés aux environs de la fréquence de 3200 Hz chez la femme et 2800 Hz chez l'homme. Il représente la portée de la voix, et permet à la voix chantée d'être entendue par-dessus l'orchestre, parce que cette zone de fréquences n'est pas produite par les instruments de la fosse (on dit que la voix « porte »).

Le vibrato

Le vibrato correspond à des variations de hauteur qui se produisent 5 à 7 fois par seconde et qui oscillent de 1/4 à ½ ton, avec trois décibels d'amplitude.

Ces vibrations se surajoutent aux vibrations vocales.

Le vibrato s'entend comme une qualité de la voix et provient de variations périodiques de l'activité musculaire respiratoire et laryngée. Il ne s'établit que lorsqu'une certaine fréquence est atteinte. La sensation est euphorisante et facilitante pour le chanteur, et relaxante pour l'auditeur.

En son absence, on dit qu'on chante « droit ». Un vibrato trop ample devient un «trémolo», un vibrato trop lent fait dire que la voix « bouge ».


Source: http://phoniatriestrasbourg.free.fr/Sit ... these.html

Et bien le formant de la voix, ou plus exactement le "singing formant", est, je cite, un groupe d’harmoniques renforcés (de la voix) aux environs de la fréquence de 3200 Hz chez la femme et 2800 Hz chez l'homme.


Image
Average formant frequencies for men, woman and children for various vowels.
Fréquences moyennes des formants pour les hommes, les femmes et les enfants pour diverses voyelles.

Image
Les fréquences et amplitudes relatives des formants de huit voyelles chantées par un mâle.


Un casque devrait normalement reproduire cette bande de fréquences particulières (2800 à 3200 Hz) du "singing formant" (mâle et femelle), sans excès, ni troncage, pour reproduire toute la justesse de la voix (mâle ou femelle) dans ses harmoniques supérieures.

C'est ce que fait justement très bien l'HD 560S (et l'Utopia), mais apparemment un peu moins bien l'HD 600 (trop présent dans cette bande de fréquences 2800-3200 Hz) ou le Thekk (pas assez présent dans cette bande de fréquences 2800-3200 Hz).

Image

Image

Image

Image

Image

Bonne journée.
eric65
Contributeur HCFR 2018
 
Messages: 4622
Inscription Forum: 29 Sep 2010 12:38
  • offline

Annonce

Message par Google » 24 Nov 2021 17:11

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 25 Nov 2021 7:22

Encore un peu de persévérance Eric et tu pourras passer en deuxième année ! :ko: :ane:

La découverte par notre ami, que l'équilibre fréquentiel amène une justesse des timbres est ....... une lapalissade, bien rafraichissante.
hallelujah, les confusions s'écartent de ses oreilles et le chant des sopranos célestes le baigne d'une douce vérité sonore......

Merci à Sennheiser de sa participation dans cette rédemption, même si le traitement est appliqué avec un casque en plastique "ordinaire", contenant un petit haut-parleur présentant une petite brillance, dénaturant les dites "voix célestes" !

René, en passe d'accession au troisième niveau ! :ko: :ko: :ko:

La configuration dans mon profil


La technologie audio n'est pas magique et l'on ne peut lui prêter des propriétés interprétatives !
La psycho-acoustique d'un individu est tributaire de ses préjugés !
Avatar de l’utilisateur
renecito
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 3019
Inscription Forum: 28 Juin 2011 14:42
Localisation: 93 AUBERVILLIERS
  • offline

Message » 25 Nov 2021 7:56

Hier grâce à René j'ai écouté le HD560s que j'ai trouvé bon, mais pas plus que ça... je lui ai préféré de loin l'AKG 371 construit davantage comme un tank :mdr: , pour moins cher et à l'écoute convaincante en sortie de boîte! oui le 371 est clos, philosophie un peu différente mais dans l'absolu l'écoute est top.
Rayphi
 
Messages: 976
Inscription Forum: 15 Avr 2019 19:17
Localisation: 60
  • offline

Message » 25 Nov 2021 8:41

renecito a écrit:Encore un peu de persévérance Eric et tu pourras passer en deuxième année ! :ko: :ane:

La découverte par notre ami, que l'équilibre fréquentiel amène une justesse des timbres est ....... une lapalissade, bien rafraichissante.
hallelujah, les confusions s'écartent de ses oreilles et le chant des sopranos célestes le baigne d'une douce vérité sonore......

Merci à Sennheiser de sa participation dans cette rédemption, même si le traitement est appliqué avec un casque en plastique "ordinaire", contenant un petit haut-parleur présentant une petite brillance, dénaturant les dites "voix célestes" !

René, en passe d'accession au troisième niveau ! :ko: :ko: :ko:


Sauf que, René, cette petite brillance du Sennheiser HD 560S, assez ponctuelle à la fréquence aigu de 4.5 KHz, ne dénature pas du tout les voix (mais renforce la perception des aigus des cymbales), parce que, justement, le Sennheiser HD 560S est très juste en tonalité entre 80 et 4000 Hz, où il est ultra linéaire et juste en niveau, et où se situent (dans cette large bande de fréquences) la quasi intégralité de toutes les informations des voix (mâles et femelles) dont les fameux formants (zones de renforcement des harmoniques dans l'aigu des voix chantées) qui se font bien rares, de manière audible, au-dessus de 4000 Hz (Nb : les harmoniques supérieures des voix sont fort atténuées (en dB SPL) au-dessus de cette fréquence (4000 Hz), sauf peut-être dans le cri suraigu d'un nourrisson qui réclame sa pitance !).
(Voir les tableaux sur les formants de mon post ci-dessus, pour les fréquences (en Hz) et les atténuations (en dB) des formants des voix, pour différentes voyelles chantées).

Bref, tu est recallé, René, pour le passage en 3ème année !
eric65
Contributeur HCFR 2018
 
Messages: 4622
Inscription Forum: 29 Sep 2010 12:38
  • offline

Message » 25 Nov 2021 8:55

eric65 a écrit:Bref, tu est recallé, René, pour le passage en 3ème année !

Ah bein zut ! :ko: :ane:

La configuration dans mon profil


La technologie audio n'est pas magique et l'on ne peut lui prêter des propriétés interprétatives !
La psycho-acoustique d'un individu est tributaire de ses préjugés !
Avatar de l’utilisateur
renecito
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 3019
Inscription Forum: 28 Juin 2011 14:42
Localisation: 93 AUBERVILLIERS
  • offline

Message » 25 Nov 2021 9:14

Mais c'est bien sûr ......... mon cher Eric.,

ton expertise sur les voix permet enfin de dire ..... "Mesdames, Messieurs, les sibilances que vous imputez aux pics centrés sur la fréquence de 8 kHz sont une mauvaise appréciation".

Je te proposerai pour la médaille du mérite "audiophile" ! :ko: :ane:

La configuration dans mon profil


La technologie audio n'est pas magique et l'on ne peut lui prêter des propriétés interprétatives !
La psycho-acoustique d'un individu est tributaire de ses préjugés !
Avatar de l’utilisateur
renecito
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 3019
Inscription Forum: 28 Juin 2011 14:42
Localisation: 93 AUBERVILLIERS
  • offline

Message » 25 Nov 2021 11:08

renecito a écrit:Mais c'est bien sûr ......... mon cher Eric.,

ton expertise sur les voix permet enfin de dire ..... "Mesdames, Messieurs, les sibilances que vous imputez aux pics centrés sur la fréquence de 8 kHz sont une mauvaise appréciation".

Je te proposerai pour la médaille du mérite "audiophile" ! :ko: :ane:

j'avoue que cette approche quasi scientifique des casques me laisse dubitatif :wtf:
glamsam
 
Messages: 1316
Inscription Forum: 13 Juin 2007 20:37
  • offline

Message » 25 Nov 2021 12:41

glamsam a écrit:
renecito a écrit:Mais c'est bien sûr ......... mon cher Eric.,

ton expertise sur les voix permet enfin de dire ..... "Mesdames, Messieurs, les sibilances que vous imputez aux pics centrés sur la fréquence de 8 kHz sont une mauvaise appréciation".

Je te proposerai pour la médaille du mérite "audiophile" ! :ko: :ane:

j'avoue que cette approche quasi scientifique des casques me laisse dubitatif :wtf:


Bien, tu sais que quand la pratique t'amène à constater que les commentaires des amateurs (forums) et ceux des spécialistes auto-proclamés (blogs) sont disproportionnés, erronés (de ton ressenti), orientés, tu finis par avoir une approche plus technique, que bien sur tu corrèles avec l'écoute et rapidement la lecture des mesures prend sens et la pratique devient plus sure et sereine.
Dans mon cas, l'étape suivante a été de faire mes propres mesures, sans prétentions, pour comprendre de manière relative l'apport des éléments constituants.
Il est évident que connaitre la technique et avoir de l'expérience dans ces domaines facilitent l'investissement, mail est n'est pas strictement nécessaire pour cette approche.

On peut évidemment comme la grande majorité déguster des matériels à l'oreille et beaucoup trouvent leurs satisfactions.
D'autres finissent par espérer un meilleur et recherche toutes évolutions, commentaires, appréciations et rentrent dans une passion.

Personnellement, les avis éveillent ma curiosité, puis mon analyse "technique" pondère l'intérêt.

La configuration dans mon profil


La technologie audio n'est pas magique et l'on ne peut lui prêter des propriétés interprétatives !
La psycho-acoustique d'un individu est tributaire de ses préjugés !
Avatar de l’utilisateur
renecito
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 3019
Inscription Forum: 28 Juin 2011 14:42
Localisation: 93 AUBERVILLIERS
  • offline

Message » 25 Nov 2021 13:54

renecito a écrit:Mais c'est bien sûr ......... mon cher Eric.,

ton expertise sur les voix permet enfin de dire ..... "Mesdames, Messieurs, les sibilances que vous imputez aux pics centrés sur la fréquence de 8 kHz sont une mauvaise appréciation".

Je te proposerai pour la médaille du mérite "audiophile" ! :ko: :ane:


Bonjour à tous.

Pour poursuivre cette très intéressante discussion sur l'analyse fréquentielle des voix chantées, du timbre de la voix et de son respect (pour ne pas la dénaturer, par exemple avec un casque), je te répondrai, mon cher René, à propos des sibilances:

1- que les sibilances (sifflantes "sss") des voix ne sont pas stricto senso des formants (c'est à dire des harmoniques renforcées supérieures des voyelles chantées) et qu'elles ne font pas partie a priori du timbre d'une voix chantée à proprement dit.
(Note: pour rappel, vous pouvez relire les définitions du "timbre" d'une voix chantée, ainsi que celle du "singing formant", dans mon post en début de cette page ; les "sibilances" ne font a priori pas partie du "timbre", du moins dans cette définition du timbre).

2- que les sibilances (sifflantes "sss") des voix ne sont pas situées à la fréquence 4.5 KHz (mais bien, effectivement dans la zone de fréquences 7 à 8 KHz), et c'est tout ce qui compte pour le casque Senn HD 560S qui est également très juste, tonalement parlant, dans la zone de fréquences des sibilances (7-8 KHz), sans manque, ni excès, tout comme dans la zone de fréquences des formants ("singing formant") de grosso modo 2800-3200 Hz, suivant qu'il s'agisse d'une voix d'homme ou de femme (adulte) ; le nourrisson étant classé à part, et ses formants en fréquence plus élevés que ceux de ses parents ; formants du nourrisson perçus comme plus perçants, même avec le très fidèle casque Sen HD 560S!

Sinon, René, tu peux aussi rajouter aux bruits d'une voix humaine, en plus des sibilances (sifflantes "ssss), les bruits d'air (et de respiration), qui amha ne font pas plus partie du timbre d'une voix chantée (que les sibilances) ; timbre de la voix, modulé (construit) par les cordes vocales et par la conformation anatomique rétroactive des cavités résonnantes, participant également au timbre (complexe) de la voix chantée.

Bonne journée.
eric65
Contributeur HCFR 2018
 
Messages: 4622
Inscription Forum: 29 Sep 2010 12:38
  • offline

Message » 25 Nov 2021 14:39

renecito a écrit:
glamsam a écrit:j'avoue que cette approche quasi scientifique des casques me laisse dubitatif :wtf:


Bien, tu sais que quand la pratique t'amène à constater que les commentaires des amateurs (forums) et ceux des spécialistes auto-proclamés (blogs) sont disproportionnés, erronés (de ton ressenti), orientés, tu finis par avoir une approche plus technique, que bien sur tu corrèles avec l'écoute et rapidement la lecture des mesures prend sens et la pratique devient plus sure et sereine.
Dans mon cas, l'étape suivante a été de faire mes propres mesures, sans prétentions, pour comprendre de manière relative l'apport des éléments constituants.
Il est évident que connaitre la technique et avoir de l'expérience dans ces domaines facilitent l'investissement, mail est n'est pas strictement nécessaire pour cette approche.

On peut évidemment comme la grande majorité déguster des matériels à l'oreille et beaucoup trouvent leurs satisfactions.
D'autres finissent par espérer un meilleur et recherche toutes évolutions, commentaires, appréciations et rentrent dans une passion.

Personnellement, les avis éveillent ma curiosité, puis mon analyse "technique" pondère l'intérêt.

je pense que cela n'est affaire que de comment on envisage notre passion commune , la musique en l'occurence

pour ma part, je me lasse de ce qui est identique ,et j'aime découvrir mes oeuvres préférées avec autant de variations possibles, la "vérité" en la matière n'existant pas

si je vois Maalouf à marciac avec un orchestre de 25 musiciens, son jeu et le son produit sera t il identique à celui qu'il produira en duo dans une salle petite (comme prochainement à perpignan où je serais aussi) ?
La texture de son son, les cordes , l'intensité sera différente ,et je parle meme pas de la salle et de ma place dans la dite salle

alors envisager la texture d'une voix et vouloir m'en rapprocher le plus, sans mésestimer l'enregistrement, les micros, les effets ajoutés et les défauts enlevés lors de la prise de son ....

j'aime la musique comme je cuisine, toujours en variation, avec des couleurs, des gouts et des textures différentes

et pour cela mes casques ,aussi peu fidéles aux voix soient ils (et encore pour cela je pense que mon clear v1 et mon akg k 712 sont pas des cancres ) me ravissent

alors oui ecouter du hip hop sur du 712 pro puis le th 600 c'est pas identique

écouter du jazz vocal féminin sur le clear v 1 et le he 500 c'est pas la meme chose

mais quel pied à chaque fois
glamsam
 
Messages: 1316
Inscription Forum: 13 Juin 2007 20:37
  • offline

Message » 25 Nov 2021 14:53

Aucun problème avec ton point de vue qui est souvent le propos majoritaire.

Personnellement, les variations musicales je les obtiens par les interprètes et je souhaite que les transducteurs (casques et couple enceintes/pièce) soient les plus "transparents" et quand à l'électronique, elle ne doit que transporter et amplifier, sans mettre sa sauce.

La configuration dans mon profil


La technologie audio n'est pas magique et l'on ne peut lui prêter des propriétés interprétatives !
La psycho-acoustique d'un individu est tributaire de ses préjugés !
Avatar de l’utilisateur
renecito
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 3019
Inscription Forum: 28 Juin 2011 14:42
Localisation: 93 AUBERVILLIERS
  • offline

Message » 25 Nov 2021 15:01

renecito a écrit:Aucun problème avec ton point de vue qui est souvent le propos majoritaire.

Personnellement, les variations musicales je les obtiens par les interprètes et je souhaite que les transducteurs (casques et couple enceintes/pièce) soient les plus "transparents" et quand à l'électronique, elle ne doit que transporter et amplifier, sans mettre sa sauce.

oui je sais, rené, et je ne pretends pas avoir la vérité sur la façon d'aborder la musique et sa reproduction ,ta façon de voir est louable et censée , argumentée et détaillée

d'ailleurs c'est pour cela que le petit smsl que j'ai possédé n'est pas resté , je me faisais c...à l'écouter , il manquait pour moi de la saveur, que je retrouve avec mon hb 6120


c'est interesant car cela engage aussi un point de vue spirituel ,voire philosophique , sur l'essence meme de la transparence , donc d'une forme de véracité ou de vérité, voire d'authenticité de l'oeuvre mais aussi de sa reception par nos sens

mais c'est un autre débat

le plus important est que chacun s'amuse , prenne plaisir avec ses "jouets" ,l'écoute au casque est en tout cas ce qui me transporte le plus dans l'univers musical , bien au dela du ressenti d'une chaine trés haut de gamme (que j'ai eu possédée )
glamsam
 
Messages: 1316
Inscription Forum: 13 Juin 2007 20:37
  • offline

Message » 25 Nov 2021 18:34

j'aime la musique comme je cuisine, toujours en variation, avec des couleurs, des gouts et des textures différentes


J'isole cette phrase parce qu'elle me plaît beaucoup.
Je n'ai aucun problème avec l'approche de René et je pense que les mesures sont de bons outils pour comprendre ainsi que pour faire des choix. En tant que passionné, c'est souvent intéressant, utile, enrichissant de pouvoir se pencher sur des courbes. Je pense aussi qu'une supériorité technique est un bénéfice à l'écoute et généralement l'idéal consiste à tendre vers le meilleur résultat possible, qui est fixé à l'aune des mesures.
Mais je me reconnais davantage, dans ma démarche, dans ce que décrit Glamsam.

À mes amis qui s'amusent du nombre de mes casques, je leur réponds souvent que c'est comme choisir un bon vin pour accompagner son repas. Même si on a ses préférés, même s'il y en a qu'on trouve meilleurs que d'autres, on ne boirait pas tous les jours la même chose ! Et parfois, on se risque même à tester des nouveautés. Bon, ben pour moi c'est pareil avec les casques. :ko:
Sylvanor
 
Messages: 1400
Inscription Forum: 18 Oct 2005 15:39
Localisation: Dans la lune
  • online

Message » 25 Nov 2021 18:43

ben voilà avec glamsam on a la nourriture et toi le vin ..... on est bon pour un repas !!! :hehe:
Avatar de l’utilisateur
kéké 26
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 8460
Inscription Forum: 03 Juin 2007 17:15
  • online

Message » 25 Nov 2021 19:54

si je vois Maalouf à marciac avec un orchestre de 25 musiciens, son jeu et le son produit sera t il identique à celui qu'il produira en duo dans une salle petite (comme prochainement à perpignan où je serais aussi) ?
La texture de son son, les cordes , l'intensité sera différente ,et je parle meme pas de la salle et de ma place dans la dite salle


On fait toujours l'amalgame entre le respect de la source et la source elle-même. Un casque "neutre" ou qui tend à l'être ne rend pas tout identique, au contraire, c'est l'inverse, car chaque source (c'est à dire l'enregistrement) est très variable, en fonction du lieu, des musiciens des choix techniques et artistiques de l'équipe de production. Un casque très coloré rendra cela à travers son prisme identique.. coloré. Donc a fortiori quand on aime comme toi (et moi) la musique et la cuisine, on cherche à avoir l'essence même de cette musique et pas rajouter du sucre sur le tiramisu (qui bien souvent est trop sucré, un tiramisu bien fait c'est juste sublissime !!) et donc de privilégier les casques qui n'en rajoutent pas.. donc "neutres", ou qui tendent à l'être..

C'était juste une parenthèse, mais c'est vrai que souvent cette confusion est faite et je trouve ça dommage. Ne pas aimer les écoutes "droites" est légitime, RAS là dessus mais l'argument de la diversité par la coloration me semble incongru... ou plutôt contradictoire. Idem pour ce petit tacle sur la technique.. rien n'est antinomique entre plaisir d'écoute et approche technique, au contraire. Mais l'approche technique n'est pas non plus indispensable pour une écoute plaisir. En fait c'est, comme le dit René, deux voies parallèles complémentaires.

Personnellement, les variations musicales je les obtiens par les interprètes et je souhaite que les transducteurs (casques et couple enceintes/pièce) soient les plus "transparents" et quand à l'électronique, elle ne doit que transporter et amplifier, sans mettre sa sauce.


voilà. Ou alors avoir pleins de casques et donc mettre à chaque fois une sauce différente.. mais le porte-feuille n'aime pas ça et autant économiser pour un beau restau ! :wink:

La configuration dans mon profil


Quand la musique exprime l'intelligence du cœur…
Quand elle résonne comme un rempart contre la barbarie…
Avatar de l’utilisateur
cleriensis
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5537
Inscription Forum: 23 Juin 2010 1:22
Localisation: Rennes
  • offline


Retourner vers Casques sédentaires

 
  • Articles en relation
    Dernier message