Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: bozinho et 17 invités

Tout ce qui touche la Haute-Fidélité numérique

Audirvana comme potard numérique

Message » 26 Mai 2020 20:13

Après une écoute plus approfondie, le résultat n'est pas excellent et avec des pertes sur plusieurs points assez cruciaux.
Vraiment mieux sur la stéréo, j'ai maintenant identifié je pense d'ou vient mon décalage droite gauche. La scène sonore est plus grande - fausse impression peut être due à une meilleure image stéréo.
Plus doux lorsque le volume monte, peut être moins de saturation.
Par contre, je perds la dynamique, les ambiances, les timbres, les basses sont pâteuses et moins définies. Cela devient presque quelconque.
Je vais continuer à écouter mais je pense rebrancher mon préamplificateur et enlever le volume d'Audirvana.
Tans pis, j'aurai essayé :cry:
Mercurius
 
Messages: 7
Inscription: 08 Juin 2019 15:12
  • offline

Annonce

Message par Google » 26 Mai 2020 20:13

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 26 Mai 2020 21:11

Ben je veux bien te croire Mercurius...
Ça m'a fait ça en utilisant des égaliseurs logiciels sur PC ou ce genre de trucs, des pertes à l'écoute de ce style.
Ce n'est pas pour rien qu'un bon préampli n'est pas si facile à trouver et a un coût, mais c'est un maillon utile pour les entrées sorties, et il doit faire le job sans altérer le signal en théorie, enfin le moins possible! tout est dans "altérer le moins possible" en fait, mais c'est un maillon déterminant à l'écoute à un certain niveau de système.
Sur Audirvana j'enlève toute fonction telle que volume, dsp, etc... j'avais le pb sur JRiver qui faisait de la cuisine et remettait automatiquement du dsp ou balançait une fréquence d'échantillonnage fixe, il fallait vérifier régulièrement la stabilité des réglages choisis (ou plutôt les "non réglages"). Entre asio et wasapi j'entends une différence, je préfère l'asio.
À l'époque où j'utilisais Foobar, j'entendais une dégradation avec volume actif comparé à désactivé.
Avatar de l’utilisateur
Rayphi
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 549
Inscription: 15 Avr 2019 19:17
Localisation: 60
  • offline

Message » 26 Mai 2020 21:16

Mercurius a écrit:Après une écoute plus approfondie, le résultat n'est pas excellent et avec des pertes sur plusieurs points assez cruciaux.
Vraiment mieux sur la stéréo, j'ai maintenant identifié je pense d'ou vient mon décalage droite gauche. La scène sonore est plus grande - fausse impression peut être due à une meilleure image stéréo.
Plus doux lorsque le volume monte, peut être moins de saturation.
Par contre, je perds la dynamique, les ambiances, les timbres, les basses sont pâteuses et moins définies. Cela devient presque quelconque.
Je vais continuer à écouter mais je pense rebrancher mon préamplificateur et enlever le volume d'Audirvana.
Tans pis, j'aurai essayé :cry:

:-? C'est à étudier au cas par cas....sur mon système principal le lecteur réseau est branché en direct sur l'entrée numérique de mon filtre/dac, et c'est parfait que ce soit à bas ou haut volume... :wink:
...mais sur mon système secondaire, j'ai essayé de sortir directement de mon convertisseur sur mon ampli, et c'est moins bon que lorsque j'intercale un préampli (qu'il soit à transistors ou à tubes), donc finalement j'utilise le volume numérique de Roon , mon préampli étant réglé potard de gain à midi... :oops:

La configuration dans mon profil


"La Musique est la langue des Emotions" Emmanuel Kant
alfachris
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 7138
Inscription: 12 Aoû 2003 21:36
Localisation: 95
  • online

Message » 01 Juin 2020 0:01

En fait ici, comme le dit Haskil tout est une question de nombre de bits.

Atténuer un volume en numérique, c'est quoi ? C'est multiplier les nombres du flux audio par un nombre compris entre 0 et 1 (par exemple 0,3) pour générer un nouveau flux audio qui sera similaire mais atténué. Plus on est proche de 0, plus les nombres sont petits, plus c'est atténué.

On va subir une perte car on ne va plus utiliser toute la plage de nombres disponible.
On va donc perdre en résolution, en dynamique.
Par exemple en 16 bit on a 2 puissance 16 nombres = 65536 pour décrire l'onde. Avec une atténuation de 0,5, on va travailler uniquement sur une plage 0 à 65536x0,5=32768, c'est à dire 15 bits.

A noter que entre le nombre multiplicateur et notre perception, la relation est logarithmique. C'est à dire que multiplier par 0,5 ne donne pas la sensation d'avoir divisé le volume par deux. Je ne sais plus à combien est estimée cette sensation, je crois entre -6 et -12 db et pour atteindre ça il faut multiplier par un nombre bien plus petit que 0,5 ce qui réduis encore plus la dynamique. Le problème est donc réel, surtout pour un réglage de volume à qui on demande une forte atténuation en général (on n'écoute pas toujours à donf, ni même à mi-potar, quoi que :hehe:)

Pour compenser ça Haskil a raison, il suffit de faire les calculs avec beaucoup de bits. Les players bien faits font ça en 64 bits ou en nombres flotants.
Mais attention, il ya un piège : il faut que ces bits soient conservés sur toute la chaine, si à un moment vous passez par exemple en 16bits, c'est mort. Et c'est peut être le cas, tout dépend comment le dac est relié à l'ordi.

C'est pour ça (entre autre) que le matos pro travaille en général en 24 bits car le mixage va travailler sur des atténuations.

Combien de bits faut-pour pouvoir atténuer ?
-16 bits : totalement insuffisant, ne jamais faire de gestion de volume sur 16 bits
- 24 bits : c'est bon on peut mais j'éviterai de faire de très grosse atténuations
- 32 bits : c'est bon, et c'est que qu'on retrouve le plus souvent en hifi. ESS avait fait un article pour expliquer qu'un réglage de volume numérique (qui ne coûte presque rien dès lors qu'on prend des puces conçues pour, comme la sabre 9018 par exemple) est équivalent à un préampli de très bon niveau. En analogique, on peut faire mieux mais c'est vraiment pas donné.

Si le réglage se fait dans le dac, pas de pb.
Si le réglage se fait dans audirvana (ou équivalent), il fera ses calculs internes avec une précision ultra suffisante mais vous devez vous assurer que rien ne va en dessous des 24 bits dans la chaîne (et idéalement 32).
JAVA Alive
 
Messages: 2888
Inscription: 12 Jan 2010 22:53
Localisation: Mayenne
  • offline

Message » 01 Juin 2020 8:44

C'est très clair.
J''ai un dac sur 16 bits. Si effectivement il n'arrive que 14 ou 15 bits en entrée ...
Donc point de salut avec une gestion du volume prise en charge par Audirvana en amont de mon dac. Dommage.
"Je coupe le pré amplificateur... et je remets le pré amplificateur"

Autre comparaison, il me semble après quelques essai qu'Aurdirvana en USB direct sur le Dac sonne mieux qu'en Upnp.
il faut que je continue mes écoutes sur ce point.
USB vs UPNP, y a t il des constats ou il n'y pas de différences à attendre ?

cdlt
Mercurius
 
Messages: 7
Inscription: 08 Juin 2019 15:12
  • offline

Message » 01 Juin 2020 12:10

Je ne connais pas UPNP.
USB est très bon, parfait en fait tant qu'il est en mode asynch "bulk".
Dans ce cas, ça veut dire que la transmission entre le l'USB et le DAC est en data pure, comme pour un disque dur USB.
Dans ce mode, la transmission est très rapide (du moins en comparaison de l'audio) et permet une garantie d'absence d'erreur car il y a un contrôle et un retry en cas cas d'erreur. Dans ce cas le DAC a une mémoire vive interne.
Mais après tout dépend de ce qui est fait derrière. Le truc qui va lire cette mémoire et transformer ça en signal devra être bien mis en oeuvre, les filtrages de sortie, le gain analogique, etc.
Il vaut donc mieux éviter de se baser sur les critères techniques pour choisir un DAC, il vaut mieux regarder un mesure qui évalue factuellement l'ensemble de chaîne.

Evite aussi de faire ça à l'oreille. Tu viens par exemple de trouver qu'un son en 12 bits était meilleurs qu'en 16 et c'est normal, on se fait tous avoir. :mdr:
JAVA Alive
 
Messages: 2888
Inscription: 12 Jan 2010 22:53
Localisation: Mayenne
  • offline

Message » 01 Juin 2020 13:53

J'attaque mon dac via une Armarure Hecate ; pas de limitation à 16 bit pour un volume pris en charge par Audirvana en amont mais ensuite j'ai toujours un dac sur 16 bits. Cette interface USB est excellente chez moi. Essentielle pour utiliser l'USB.

L'UsB en direct est effectivement sans commune mesure plus rapide que l'Upnp ; et couple Upnp/audirvana n'est totalement heureux ( si les commande sont enchaînées très rapidement, plus de réponse ; obliger de redemander le lecteur Upnp .. )

En fait , je cherche/test une meilleure solution de demat qui monopolise actuellement mon mac book ( ressource clé dans la famille ) et aussi pour supprimer plusieurs boites ( avec leur alimentation et leur cable )
Le soft est clé pour moi pour une utilisation de QOBUZ. Avec un engrenage qui semble fatal. Dac, preamp, volume numériue ou non, soft ....
Mercurius
 
Messages: 7
Inscription: 08 Juin 2019 15:12
  • offline

Message » 01 Juin 2020 14:20

Ca part un peu en HS mais je vais te répondre car je me suis très longtemps posé la question comme toi.
Je pense que la meilleure source audio numérique est un ordinateur :
- Hormis la place prise, rien n'égale l'ergonomie d'un ordi avec souris + clavier + écran
- C'est compatible avec tout (quobuz, spoti, etc mais aussi youtube, vimeo, Jriver, Audirvana, WMP, VLC, etc, etc, etc, etc). C'est même compatible avec ce qui n'est pas encore sorti
- Bcp de softs de lecture peuvent se piloter facilement avec une télécommande smartphone. Moi je le fais pour JRiver (mes fichiers en loacl) et spotify (pour le streaming)
- Des possibilités à n'en plus finir : filtrage, mesure, tests bruit blancs, sinus, etc
- Il ne perd jamais un bit jusqu'au dac pour peu qu'on soit en USB asynch bulk (en pratique les autres protocoles ne perdent pas de bits non plus)
- gestion avancée de NAS, sauvegarde, etc
- facilité d'utilisation
- on peut se passer d'écran/clavier/souris facilement en usage courant. On alume l'ordi avec un bouton, on l'étend avec ce même bouton, les softs se lancent automatiquement et sont pilotable via smartphone. En bref, tu appuies sur le bouton, tu t'assois sur ton canapé, tu prends ton portable, tu navigues pour sélectionner l'album, tu fais play et enjoy !

Le choix d'ordi :
- un mac ou un PC windows selon les goûts (Mac mini ou NUC ou PC barbone)
- un PC linux (je me suis lancé là dedans, c'est ultra simple pour les trucs de base, un poil plus chaud pour le filtrage et la mesure)
- un raspberry : oui, enfin bof. On n'aura pas tout ce que j'ai listé avant. Je dis pas que c'est pas bon, je dis juste que ça a pas la puissance de faire tourner un OS, même linux.


Le choix du DAC : en PCIe ou en USB. Si on a la place, USB est mieux car une alim' externe simplifie la gestion du bruit.
Le dac peut avoir un réglage de volume :
- pour une carte interne : via un contrôleur midi (y a un peu de config à faire et faut acheter le contrôleur)
- pour un dac externe, bah faut juste le prendre avec la fonction. Analogique ou numérique, peu importe, faut trouver les mesures du dac pour voir ce qu'il vaut, aucune techno n'est à priori meilleure qu'une autre.

Perso, je recommanderai un DAC USB au moins 24/192 (idéalement 32 bits, dsd et tout) avec réglage de volume (gros bouton + télécommande) et sortie casque (avec son volume séparé), il en existe de très très bons. Sinon, si tu as un super préampli analogique, un simple bon DAC USB.
JAVA Alive
 
Messages: 2888
Inscription: 12 Jan 2010 22:53
Localisation: Mayenne
  • offline

Message » 01 Juin 2020 14:23

Mercurius a écrit:C'est très clair.
J''ai un dac sur 16 bits. Si effectivement il n'arrive que 14 ou 15 bits en entrée ...
Donc point de salut avec une gestion du volume prise en charge par Audirvana en amont de mon dac. Dommage.
"Je coupe le pré amplificateur... et je remets le pré amplificateur"

Autre comparaison, il me semble après quelques essai qu'Aurdirvana en USB direct sur le Dac sonne mieux qu'en Upnp.
il faut que je continue mes écoutes sur ce point.
USB vs UPNP, y a t il des constats ou il n'y pas de différences à attendre ?

cdlt

les deux ne sont pas comparables ... UPNP est un protocole réseau tu peux parfaitement avoir un streamer UPNP qui sorte en USB vers un DAC
...comment pourrais tu comparer??
j_yves
 
Messages: 5106
Inscription: 18 Oct 2002 14:21
  • offline

Message » 01 Juin 2020 15:22

J'ai testé sur un même morceaux Audirvana direct en UsB sur le dac et Audirvana sur le réseau en UPNP ( lecteur Upnp relie en UB sur le DAC )
Audirvana est beaucoup plus réactif en USB direct et pour le résultat l'USB direct semble meilleur - à confirmer encore sur ce point.
Cependant cela me permet de conclure que ma liaison WIFI/routeur/lecteur upnp ( avec alim, cable ... ) n'est pas mieux qu'un simple câble usb direct sur mon dac. Alors que j'ai du investir dedans ( de façon raisonnable ) mais beaucoup plus que l'investissement d'un simple câble USB.
Cela illustre bien le propos de JAva alive ou un ordinateur peut être une bonne solution sans passer par un lecteur dédié.
J'ai testé quelques autres solutions de soft sur mon mobile ( upnpn bublle ....) pour ressayer de me dégager de mon mac mais sans succès. Le résultat sonore était vraiment pas à la hauteur. Audirvana reste pour l'instant incontournable.
Il faut sans doute que je regarde des lecteurs de bon niveau pour challenger le couple mac/Audirvana.
Mercurius
 
Messages: 7
Inscription: 08 Juin 2019 15:12
  • offline


Retourner vers Source dématérialisée et DAC

 
  • Articles en relation
    Dernier message