Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Dandelacan, lotuzia, lyric, xano91 et 48 invités

Tout ce qui touche la Haute-Fidélité numérique

Hi-Res vs CD

Message » 19 Nov 2018 22:37

Bonsoir à tous.

Ça y est j’ai commencé à dematerialiser mes CD et racheter d’autres morceaux sur Qobuz suite à l’achat d’une Pio n70-AE.

La question s’est posée tout l’heure au moment de choisir entre qualité CD et Hi-Res sur Qobuz.

Je pensais trouver plein de sujet sur la comparaison entre les 2 mais... non en fait. J’ai trouvé des tests au casque , MP3 vs CD mais CD vs Hi-Res , pas vu....

Mais j’ai beaucoup lu.

En tout cas j’ai fini par trouver un article d’une étude faites sur un an. Bon ben c’est sans appel : personne n’a reconnu le Hi-Res
Ça va me faire faire des économies.



[Engineering Report] Claims both published and anecdotal are regularly made for audibly superior sound quality for two-channel audio encoded with longer word lengths and/or at higher sampling rates than the 16-bit/44.1-kHz CD standard. The authors report on a series of double-blind tests comparing the analog output of high-resolution players playing high-resolution recordings with the same signal passed through a 16-bit/44.1-kHz “bottleneck.” The tests were conducted for over a year using different systems and a variety of subjects. The systems included expensive professional monitors and one high-end system with electrostatic loudspeakers and expensive components and cables. The subjects included professional recording engineers, students in a university recording program, and dedicated audiophiles. The test results show that the CD-quality A/D/A loop was undetectable at normal-to-loud listening levels, by any of the subjects, on any of the playback systems. The noise of the CD-quality loop was audible only at very elevated levels.
Patlezinc
 
Messages: 2857
Inscription Forum: 11 Juin 2006 9:24
  • offline

Annonce

Message par Google » 19 Nov 2018 22:37

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 19 Nov 2018 22:42

Pareil pour moi, je n'ai jamais fait de différence entre les deux sur Qobuz.
J'imagine qu'il faudrait un matériel bien spécifique pour exploiter le Hi-Res, enfin je ne sais pas.

L'abonnement en qualité cd est largement suffisant, ne t'inquiète pas.
4AD
 
Messages: 1072
Inscription Forum: 04 Nov 2018 18:08
  • offline

Message » 19 Nov 2018 22:52

Faudrait savoir comment est foutu leurs Hi-res ?
Est-ce un 48kHz ? 88.2? 24bits ? ... ??? ... ???
Ou est-ce juste un 44.1/16 qui n'est pas passé par la case CD (auquel cas, ça ne change pas grand chose).

D.

La configuration dans mon profil


La bougie de ton intelligence n'éclairera ta vie que le jour où tu arrêteras toi-même de souffler dessus !
Avatar de l’utilisateur
Dagda
Staff DIY
Staff DIY
 
Messages: 11406
Inscription Forum: 22 Déc 2005 14:53
Localisation: Fontenay sous Bois
  • offline

Message » 19 Nov 2018 22:55

CE n'est pas simple, c'est clair, meme entre du CD et du MP3 VBR 320kbps, faut des repères sur certains morceaux précis et savoir ou écouter pour trouver des différences très faibles, il n'y a meme pas de différence en terme de dynamqiue, alors entre du CD et du 24/96, c'est encore plus délicat.

Nous avons Pio 2001 sur ce forum qui est très avancé sur ce sujet, il pourrait t'en dire plus

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 9210
Inscription Forum: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 19 Nov 2018 23:20

Par contre il est une chose curieuse que je n'explique pas, le rendu sonore de mon streamer+Qobuz est très au-dessus du cd (à album équivalent bien-sûr, et que je connais par coeur).
Le DAC étant le même dans les 2 cas de figure, je suppose que ma platine cd est responsable ? Ou serait-ce Qobuz qui diffuse une meilleure qualité que le cd originel ?
4AD
 
Messages: 1072
Inscription Forum: 04 Nov 2018 18:08
  • offline

Message » 19 Nov 2018 23:39

Des différences aussi flagrantes proviennent souvent d'un mastering différent du même album. :wink:
FDDRT
 
Messages: 2571
Inscription Forum: 25 Avr 2018 13:33
Localisation: Yvelines
  • offline

Message » 19 Nov 2018 23:53

Ah oui c'est probable aussi, les différences sont étonnantes en tous cas.
4AD
 
Messages: 1072
Inscription Forum: 04 Nov 2018 18:08
  • offline

Message » 20 Nov 2018 0:30

FDDRT a écrit:Des différences aussi flagrantes proviennent souvent d'un mastering différent du même album. :wink:


Différent entre quoi et quoi ? le HD et le CD ? houla.. j'ai des doutes. ça coute cher un mastering, je pense pas qu'ils passent deux fois à la caisse..
mais la différence entre un fichier 16bit et un fichier 24bit peut être substancielle selon la typologie du DAC.. plus que la différence de fréquence d'échantillonnage. Ou alors autre piste, le resampling et le dithering ont été fait avec les pieds... c'est possible aussi.

La configuration dans mon profil


Quand la musique exprime l'intelligence du cœur…
Quand elle résonne comme un rempart contre la barbarie…
Avatar de l’utilisateur
cleriensis
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5700
Inscription Forum: 23 Juin 2010 1:22
Localisation: Rennes
  • online

Message » 20 Nov 2018 1:02

indien29 a écrit:Nous avons Pio 2001 sur ce forum qui est très avancé sur ce sujet, il pourrait t'en dire plus


On me demande ? :siffle:
Pio2001
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 8255
Inscription Forum: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • online

Message » 20 Nov 2018 1:11

Hé oui, peux tu nous parler de tes expériences ?
entre 16/44 wav et 24/96, on a des chances d’entendre des différences ?
Si oui, comment réussir à trouver ces différences ?

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 9210
Inscription Forum: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 20 Nov 2018 1:42

Ouf... purée enfin une personne sérieuse pour un sujet sérieux et j'exige la vérité, rien que la vérité... héhé.
Sinon pas certain qu'entendre ou ne pas entendre ça ou autre chose soit vraiment une question de chance mais bon.

Petite question Patiezinc, c'est quoi un truc Hi-Res pour toi ?
car si j'ai un seul conseil à te donner c'est peut-être de moins lire, la musique ça s'ecoute et qui pourra jamais avoir une meilleure expérience que toi-même pour toi, laisserais-tu le soin à un autre d'apprécier la musique à ta place ?

Malgré tout si tu cherches une réponse absolue à ta question qui n'en a pas, tu vas certainement trouver, ici, des personnes pour te répondre absolument.

Bonnes lectures et écoutes.
BL89
 
Messages: 895
Inscription Forum: 17 Juil 2013 1:12
  • offline

Message » 20 Nov 2018 1:59

Personnellement, les tests ABX que j'ai faits ont été positifs dans un cas de figure : 24 bits contre 16 bits, avec dither.

Mais au casque avec le volume à fond, sur la fraction de seconde silencieuse qui précède la première note !... En 16 bits on entend un souffle infime, superposé au bruit de fond de la piste audio. Ensuite, tout est couvert par le vacarme que fait le violoniste en levant le bras pour approcher son archet du violon. Et là, la première note part à fond la caisse à plus de 100 décibels...

En 24 bits, c'est pareil, sauf qu'il n'y a pas ce souffle infime au début.

Pour ce qui est des fréquences d'échantillonnage, si on compare un fichier 96 kHz au même fichier qui ets passé par l'opération 96 kHz -> 48 kHz -> 96 kHz, c'est pratiquement impossible de réussir à les différencier en ABX. C'est peut-être arrivé, ponctuellement, jene me rappelle plus, mais c'est exceptionnel.

A l'AES, la question a fait l'objet de plusieurs études, généralement négatives.
Un succès isolé et inexpliqué est apparu à l'université de Detmold : un étudiant sur 80 a passé le test avec 20 bonnes réponses sur 20. Les autres ont tous échoué, à part un ou deux qui étaient individuellement dans une tranche de score significative, mais sur 80, c'est compatible avec le hasard.
L'étude d'Oohashi avec les électro-encéphalogrammes est censée être positive, mais le protocole est très critiqué : les auditeurs n'ont rien entendu, sauf que les EEG auraient enregistré quelque chose dans le cerveau des auditeurs... sauf que les réactions des EEG ne sont pas synchronisées avec le changement de résolution des fichiers audio, mais décalées de 30 secondes. Bref, c'est sacrément tiré par les cheveux.

Enfin, récemment, une méta-étude a été faite à l'AES. C'est-à-dire qu'on a cumulé tous les résultats de toutes les études précédentes sur l'audio haute résolution, et aparemment, cela donne un résultat légèrement positif ! A force de faire des tests, un léger avantage à l'audio hi-res semble se dégager.

Seulement attention, toutes ces études sont faites sur des systèmes avec super-tweeters (pour reproduire les ultrasons) multiamplifiés (pour éviter l'intermodulation dans les amplis). C'est donc difficilement transposable à nos systèmes.

Sinon, plus pragmatiquement, il y a deux catégories d'enregistrements hi-res. Il y a les vieux enregistrements remasterisés en haute résolution. Là, rien à attendre du format hi-res. C'est comme si on convertissait un mp3 en wav en espérant retrouver la qualité d'origine. Si l'enregistrement n'a pas été fait en hi-res, alors il n'y a pas d'information hi-res dedans !

Et il y a les vrais enregistrements hi-res. S'il n'y a pas grand chose à attendre du fichir hi-res par rapport au fichier CD, en revanche, un enregistrement spécifiquement fait pour de la haute résolution, typiquement pour la sortie d'un Super Audio CD, sera masterisé pour une écoute audiophile. Et ça, c'est un avantage énorme : dynamique respectée, mixage équilibré. Ce n'est pas le même but que les tubes destinés à inonder les smartphones.
L'avantage est très clair, même sur le fichier standard.

Plus anecdotique, côté mastering, le cas de Pink Floyd / Dark Side of the Moon est connu pour avoir deux masterings différents sur le SACD hybride. La dynamique est plus compressée sur la couche CD que sur la couche SACD.

Côté conversion faite avec les pieds, j'ai rencontré le cas très exceptionnellement : la chanson The Village Festival d'Erutan est bien enregistrée sur le mp3 qu'elle a masterisé elle-même, mais il y a un aliasing très audible qui grésille sur la version CD, sur l'album The Bard Side Quest, qui a été masterisé par un studio professionnel. Il est possible que le problème soit apparu quand elle a transmis le fichier au studio (elle a fait l'enregsitrement et le mixage elle-même), car ce serait étonnant que cela vienne du studio.
Pio2001
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 8255
Inscription Forum: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • online

Message » 20 Nov 2018 8:13

BL89 a écrit:Ouf... purée enfin une personne sérieuse pour un sujet sérieux et j'exige la vérité, rien que la vérité... héhé.
Sinon pas certain qu'entendre ou ne pas entendre ça ou autre chose soit vraiment une question de chance mais bon.

Petite question Patiezinc, c'est quoi un truc Hi-Res pour toi ?
car si j'ai un seul conseil à te donner c'est peut-être de moins lire, la musique ça s'ecoute et qui pourra jamais avoir une meilleure expérience que toi-même pour toi, laisserais-tu le soin à un autre d'apprécier la musique à ta place ?

Malgré tout si tu cherches une réponse absolue à ta question qui n'en a pas, tu vas certainement trouver, ici, des personnes pour te répondre absolument.

Bonnes lectures et écoutes.

Pour moi le Hi-Res c’est .... un logo :lol:
D’ou mes questions avant achat. Bien sûr que mn expérience primera tjs mais ça m’éclaire quand même puisque je ne vais pas acheter de Hi-Res du coup.
Dernière édition par Patlezinc le 20 Nov 2018 8:15, édité 1 fois.
Patlezinc
 
Messages: 2857
Inscription Forum: 11 Juin 2006 9:24
  • offline

Message » 20 Nov 2018 8:14

Pio2001 a écrit:Personnellement, les tests ABX que j'ai faits ont été positifs dans un cas de figure : 24 bits contre 16 bits, avec dither.

Mais au casque avec le volume à fond, sur la fraction de seconde silencieuse qui précède la première note !... En 16 bits on entend un souffle infime, superposé au bruit de fond de la piste audio. Ensuite, tout est couvert par le vacarme que fait le violoniste en levant le bras pour approcher son archet du violon. Et là, la première note part à fond la caisse à plus de 100 décibels...

En 24 bits, c'est pareil, sauf qu'il n'y a pas ce souffle infime au début.

Pour ce qui est des fréquences d'échantillonnage, si on compare un fichier 96 kHz au même fichier qui ets passé par l'opération 96 kHz -> 48 kHz -> 96 kHz, c'est pratiquement impossible de réussir à les différencier en ABX. C'est peut-être arrivé, ponctuellement, jene me rappelle plus, mais c'est exceptionnel.

A l'AES, la question a fait l'objet de plusieurs études, généralement négatives.
Un succès isolé et inexpliqué est apparu à l'université de Detmold : un étudiant sur 80 a passé le test avec 20 bonnes réponses sur 20. Les autres ont tous échoué, à part un ou deux qui étaient individuellement dans une tranche de score significative, mais sur 80, c'est compatible avec le hasard.
L'étude d'Oohashi avec les électro-encéphalogrammes est censée être positive, mais le protocole est très critiqué : les auditeurs n'ont rien entendu, sauf que les EEG auraient enregistré quelque chose dans le cerveau des auditeurs... sauf que les réactions des EEG ne sont pas synchronisées avec le changement de résolution des fichiers audio, mais décalées de 30 secondes. Bref, c'est sacrément tiré par les cheveux.

Enfin, récemment, une méta-étude a été faite à l'AES. C'est-à-dire qu'on a cumulé tous les résultats de toutes les études précédentes sur l'audio haute résolution, et aparemment, cela donne un résultat légèrement positif ! A force de faire des tests, un léger avantage à l'audio hi-res semble se dégager.

Seulement attention, toutes ces études sont faites sur des systèmes avec super-tweeters (pour reproduire les ultrasons) multiamplifiés (pour éviter l'intermodulation dans les amplis). C'est donc difficilement transposable à nos systèmes.

Sinon, plus pragmatiquement, il y a deux catégories d'enregistrements hi-res. Il y a les vieux enregistrements remasterisés en haute résolution. Là, rien à attendre du format hi-res. C'est comme si on convertissait un mp3 en wav en espérant retrouver la qualité d'origine. Si l'enregistrement n'a pas été fait en hi-res, alors il n'y a pas d'information hi-res dedans !

Et il y a les vrais enregistrements hi-res. S'il n'y a pas grand chose à attendre du fichir hi-res par rapport au fichier CD, en revanche, un enregistrement spécifiquement fait pour de la haute résolution, typiquement pour la sortie d'un Super Audio CD, sera masterisé pour une écoute audiophile. Et ça, c'est un avantage énorme : dynamique respectée, mixage équilibré. Ce n'est pas le même but que les tubes destinés à inonder les smartphones.
L'avantage est très clair, même sur le fichier standard.

Plus anecdotique, côté mastering, le cas de Pink Floyd / Dark Side of the Moon est connu pour avoir deux masterings différents sur le SACD hybride. La dynamique est plus compressée sur la couche CD que sur la couche SACD.

Côté conversion faite avec les pieds, j'ai rencontré le cas très exceptionnellement : la chanson The Village Festival d'Erutan est bien enregistrée sur le mp3 qu'elle a masterisé elle-même, mais il y a un aliasing très audible qui grésille sur la version CD, sur l'album The Bard Side Quest, qui a été masterisé par un studio professionnel. Il est possible que le problème soit apparu quand elle a transmis le fichier au studio (elle a fait l'enregsitrement et le mixage elle-même), car ce serait étonnant que cela vienne du studio.

Merci!
Patlezinc
 
Messages: 2857
Inscription Forum: 11 Juin 2006 9:24
  • offline

Message » 20 Nov 2018 8:24

En conclusion de toutes ces considérations très compliquées sur un sujet inévitablement très compliqué, le meilleur conseil à donner pour un consommateur qui n'est pas versé dans l'art du traitement numérique du signal est de n'acheter que des fichiers dont les conditions de production (source, format d'origine, traitement numérique appliqué, éventuellement autre traitement appliqué tels que compression, égalisation, filtrage quelconque) sont très précisément définies par le fournisseur, fichier par fichier.

C'est la seule façon d'avoir un minimum confiance dans les qualités de ce qu'on achète dans la jungle inextricable qu'est devenue l'industrie musicale.

Si le fournisseur ne définit pas les qualités de ses fichiers, le contacter avant l'achat pour les lui demander. Si la réponse est floue, c'est qu'il y a un loup comme dirait l'autre. Peut-être même personne au sein de l'entreprise n'est-il suffisamment compétent pour savoir ce qu'il se passe exactement avec des outils informatiques et des logiciels fournis par d'autres pour mettre à dispositions des fichiers en téléchargement...

La configuration dans mon profil


Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 11055
Inscription Forum: 31 Mar 2002 2:00
  • offline


Retourner vers Source dématérialisée et DAC

 
  • Articles en relation
    Dernier message