Modérateurs: Staff Home-Cinéma, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 10 invités

Tout sur les projecteurs vidéo à matrices ( LCD, DMD, DILA, ... ) 1080i/1080P

Epson EH-TW7400, EH-TW9400 & EH-TW9400W (Test HCFR, post 1)

Message » 31 Aoû 2019 12:26

Un petit test de notre ami Hervé en lien : https://homecinema-tendances.eu/test-epson-eh-tw9400/

Simon pour ma part après un passage lampe en mode haut pendant 1 petite heure, plus aucun scintillement depuis mon dernier post soit environ 6 heures de projection en éco.

En prime, depuis mon changement d'ampli Marantz SR6013 en remplacement d'un Onkyo RZ800 je redécouvre mes films, la claque niveau image
C'est comme ci j'avais enlevé un voile à l'image, comme quoi les carte HDMI des amplis ne sont pas sans effets sur le rendu image

Le jour ou Epson sort une matrice 4K ça va faire très mal
pops91
 
Messages: 219
Inscription: 13 Aoû 2005 19:00
Localisation: Cotentin
  • offline

Annonce

Message par Google » 31 Aoû 2019 12:26

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 31 Aoû 2019 13:10

Quel rapport entre l’image et le changement d’ampli ? :idee:
didou54
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 171
Inscription: 04 Oct 2018 10:06
  • offline

Message » 31 Aoû 2019 14:18

didou54 a écrit:Quel rapport entre l’image et le changement d’ampli ? :idee:


Ce que j'ai voulu dire c'est que par rapport à mon ancien ampli, l'image a plus de pep's, le gain est notable c'est l'équivalent au gain d'un câble HDMI actif, d’où mon interrogation sur la transparence des carte HDMI sur les ampli HC.
De mémoire il me semble avoir vu un post sur un forum RZ800/900 ou un forumeur avait constaté une dégradation d'image.
Maintenant reste à savoir entre Marantz et Onkyo qui bidouille le signal vidéo :zen:
pops91
 
Messages: 219
Inscription: 13 Aoû 2005 19:00
Localisation: Cotentin
  • offline

Message » 31 Aoû 2019 14:39

Tu n’as pas un processeur video activé sur le Marantz
didou54
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 171
Inscription: 04 Oct 2018 10:06
  • offline

Message » 06 Sep 2019 16:23

Bonjour
J aimerai connaitre , en cas d'installation au plafond d'un TW 9400, le décalage maxi possible avec le lens shift de l'image ,sans correction par le keystone ,entre le haut de l'image sur l' écran et le projecteur ?
Je suis un peu perdu avec le lens shift car les infos donnent 96% de décalage verticale , mais avec ou sans correction( dégradation de l'image).
base 2.2m recul 4m. Si une bonne âme pouvait me renseigner afin de pas avoir à descendre le projecteur trop bas dans le salon!!
D'avance merci
Micha88
micha88
 
Messages: 4
Inscription: 10 Déc 2007 14:53
  • offline

Message » 06 Sep 2019 17:12

Je ne suis pas spécialiste mais je pense qu'au plafond tu es quasi obligé d'utiliser le keystone, à moins d'avoir beaucoup de recul.

Juste pour info, chez moi le projo est à 6m de l'écran pour 2,3-2,4m de haut et le keystone est sur -2

Envoyé de mon Nexus 6P en utilisant Tapatalk
laca
 
Messages: 264
Inscription: 22 Aoû 2009 12:44
Localisation: Belgique
  • offline

Message » 06 Sep 2019 17:30

Pour info

Mon 9400 est au plafond sur un support Epson à 4m environ d'un écran Lumene 240C et je n'ai pas besoin du keystone (réglage à zéro)
Je précise projo centré dans l'axe de l'écran.

Voilou
pops91
 
Messages: 219
Inscription: 13 Aoû 2005 19:00
Localisation: Cotentin
  • offline

Message » 06 Sep 2019 17:40

Le 9400 a une amplitude absolument énorme !
Déjà, s'il est fixé au plafond, donc à l'envers, il est dans son utilisation normale, il faut juste le paramétrer pour un usage au plafond (pour qu'il inverse l'image) et l'image devrait déjà être quasiment alignée dans l'axe.
Pour référence, je l'utilise un peu anormalement. Il est posé sur une étagère (donc pas à l'envers) avec le centre optique à 1,80m du sol. Avec le réglage sortie de carton, j'ai l'image intégralement au plafond. Mais avec le lens-shift (donc sans le keystone qui dégrade l'image), j'arrive à descendre l'image jusqu'à ce qu'il y ait un bon quart sur le parquet... Je suis à environ 4m du mur avec une image de 2,5m de base et un plafond à 2,5m. Cet Epson a vraiment un lens shift impressionnant, ça a été une des raisons de mon achat justement pour un usage depuis une étagère en pièce de vie (plus discret).
Dans votre cas, s'il est bien fixé à l'envers au plafond, vous n'aurez aucun problème, sauf si votre salon est à 5m de haut...
Pour les calculs, j'avais utilisé ça qui semble bien fait même s'ils n'ont pas le 9400 (j'avais pris le 9300) : http://www.reviewtranslations.com/proje ... or_en.html
dangrth
 
Messages: 124
Inscription: 11 Jan 2016 11:32
  • offline

Message » 06 Sep 2019 17:52

Étonnant ça. Projo centré chez moi aussi, posé sur un support mais je suis obligé d'utiliser le keystone. Ce serait dû au fait qu'il est au plafond mais posé plutôt que suspendu à l'envers ?

Maintenant je ne sais pas si ça influe beaucoup sur le rendu d'image. C'est quoi d'ailleurs les dégradations dues au keystone ?

Envoyé de mon Nexus 6P en utilisant Tapatalk
laca
 
Messages: 264
Inscription: 22 Aoû 2009 12:44
Localisation: Belgique
  • offline

Message » 06 Sep 2019 18:09

Oui, c'est comme moi, je suis obligé d'utiliser le lens-shift au 2/3 du maximum. C'est effectivement parce que le projecteur n'est pas dans le bon sens. Par défaut, il est prévu pour être posé sur une table (bon, vu le volume du machin, il faut être spécial) ou fixé au plafond (donc à l'envers). C'est dans ces positions que l'image est naturellement dans l'axe. Maintenant, s'il est posé en hauteur, il faut compenser avec le lens shift.
Après, il ne faut pas confondre keystone et lens shift.
Le keystone, ça permet de corriger la déformation en trapèze qui se produit quand le projecteur n'est pas parfaitement perpendiculaire à l'écran. C'est purement logiciel. Pour redresser l'image, le projecteur va jeter les pixels du trapèze qui dépassent pour former à nouveau un rectangle, dont la longueur est la plus petite longueur du trapèze d'origine. Du coup, l'algorithme jette facilement énormément de pixels et en plus tous les pixels restants sont recalculés (puisqu'il faut convertir une image 2K dans une matrice qui ne fait plus que 1,5K par exemple) et donc avec un risque d'aliasing, d'où une dégradation nette de l'image.
Au contraire, le lens shift, c'est de l'optique pure. Il consiste à ne plus avoir le plan du capteur et le plan de l'optique parallèle - c'est ce qu'on utilise en chambre photographique pour redresser les perspective, par exemple pour photographier un immeuble (donc en regardant vers le haut) sans lignes de fuite. Comme c'est purement optique, il n'y a aucune perte de pixels dans l'affaire. Quand on utilise le lens shift, l'écran et les projecteurs sont strictement parallèles - ils sont juste translatés verticalement et/ou horizontalement, mais on n'incline pas le projecteur. Il n'y a donc pas de déformation en trapèze, donc pas de keystone.
Théoriquement, le lens shift dégrade un peu l'image. En effet, comme on décale l'optique, on se met à exploiter les bords voire les angles au lieu du centre et les optiques sont souvent moins bonnes sur les bords et surtout les angles. En pratique, il faut voir qu'on ne fait que du pseudo 4K - en photographie, on utilise du lens shift avec des capteurs qui font du 40K avec des dégradations raisonnables. Et l'optique de l'Epson est plutôt bonne et est prévu pour le lens shift. En pratique, il faudrait faire des tests, mais je doute que l'impact sur la résolution soit perceptible en conditions normales. Il faut peut-être quand même éviter de cumuler lens shift horizontal et vertical à fond pour éviter les angles de l'optique.
Pour résumé, le keystone c'est mal, ça dégrade vraiment fortement la résolution. Le lens-shift a par contre un impact très modéré voire nul sur la qualité. Avec un projecteur qui a un lens-shift, surtout d'une amplitude aussi énorme que l'Epson, on ne devrait jamais avoir à utiliser le keystone. C'est d'ailleurs un gros avantage sur les petits DLP qui n'ont souvent pas de lens shift et pour lesquels la moindre erreur de placement au centimètre près se solde par l'usage du keystone...
dangrth
 
Messages: 124
Inscription: 11 Jan 2016 11:32
  • offline

Message » 06 Sep 2019 18:11

Sur un autre sujet, vous auriez des lunettes 3D à recommander compatibles avec le 9400 avec un bon rapport qualité/prix et faciles à trouver (par exemple sur Amazon) ? Et compatible avec le port de lunettes de vue.
J'ai un usage occasionnel de la 3D, donc pas envie d'y mettre une fortune, mais c'est sympa de temps en temps.
dangrth
 
Messages: 124
Inscription: 11 Jan 2016 11:32
  • offline

Message » 06 Sep 2019 18:33

Merci pour cette réponse très détaillée mais je ne suis pas sûr de bien comprendre? Qu'est-ce que tu entends par parfaitement perpendiculaire? Il faut que le projo soit parfaitement de niveau, c'est ça? Du coup dans mon cas, ce serait dû au fait que le projo penche un peu en avant?
laca
 
Messages: 264
Inscription: 22 Aoû 2009 12:44
Localisation: Belgique
  • offline

Message » 06 Sep 2019 19:11

C'est bien ça, il doit être parfaitement de niveau et ta toile doit être perpendiculaire, maintenant si ta toile descend du carter, pas de souci, elle ne peut être que perpendiculaire. le keystone ne doit être utilisé que dans des cas extrêmes car ça nuit à la qualité de l'image. Il faut aussi noter que l'abus de Lens Shift nuit aussi à la qualité car l'image est "envoyée" dans les recoins de la lentille qui donne le meilleur d'elle même quand l'image est au centre (AMHA)
bàt
Francis

La configuration dans mon profil


T'as vu l'heure :o .. il est onze heure "ricard", il est temps de "pastis" :mdr: .... Avec modération ....
Mon installation JVC DLA-N7B / XS CINEMASK 2,35 / PANA UB9000 / ATV4K / MARANTZ SR7011+MM9000 / B&W704&Cie
AUFR
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1029
Inscription: 01 Avr 2004 20:37
Localisation: en Belgique et dans ma chemise avec la tête qui dépasse
  • offline

Message » 06 Sep 2019 19:48

Oui, voilà, la toile et le projecteur doivent être sur des plans absolument parallèles. S'il n'est pas possible d'avoir le projecteur exactement en face de la toile, on continue de viser droit sans incliner, pencher ou faire de rotation et on compense avec le lens shift.
Après, oui, comme je disais, théoriquement le lens shift dégrade la qualité. Mais quand même moins que le keystone, qui revient à sacrifier tous les pixels qui dépassent du rectangle le plus petit inscrit dans le trapèze *et* à rééchantillonner tous les pixels de l'image pour les redresser, avec les arrondis que ça impose. Une correction optique est préférable à une manipulation des pixels.
Quand on utilise le lens shift, c'est qu'on a pas vraiment le choix de toute façon. Pour la dégradation, je serais vraiment curieux de voir des tests concrets. En photographie d'architecture à la chambre, vous avez des gens qui vont utiliser des lens shift assez monstrueux (c'est le vrai intérêt de la chambre photographique !), alors même qu'ils travaillent à des résolutions bien plus importantes que le modeste 4K (qui n'en est en plus pas vraiment sur l'Epson) et sur de l'image fixe. De même, tous les objectifs à stabilisation optique font une forme de lens shift avec une dégradation extrêmement modeste (et on parle sur 40 millions de pixels).
Le risque plus probable par contre, c'est d'avoir du vignetage qui apparaisse - une perte de luminosité sur le bord le plus affecté par le lens shift. Mais ce n'est pas forcément énorme et c'est un défaut que la plupart des gens remarquent peu. En plus ça se corrige bien numériquement, aussi bien c'est déjà compensé par Epson.
De même, le zoom n'est pas neutre. Déjà, la luminosité va fluctuer en fonction du niveau de zoom - il est très cher de fabriquer un zoom lumineux et à ouverture constante - en photographie c'est la différence entre les gammes amateurs et pro 5 fois plus chères. Mais en plus les performances optiques ne sont pas homogènes sur tout le range du zoom, sauf gamme pro et encore (pour rappel, un objectif pro en photo, c'est le prix d'un 9400). Donc , toujours théoriquement, il y a aussi un rapport idéal pour le zoom du 9400 et en dévier aura un impact sur l'image.
Mais là, on est à des résolutions modestes et sur de l'image animée observée à plusieurs mètres. Ce qu'on va voir en photographie sur une image fixe tirée en 1,5m de large scrutée à 50cm ne le sera pas forcément en vidéo. Après, il ne reste que la pratique : afficher une mire de résolution et regarder ce qui se passe.
dangrth
 
Messages: 124
Inscription: 11 Jan 2016 11:32
  • offline

Message » 06 Sep 2019 22:27

Monitorlove
 
Messages: 2
Inscription: 20 Mai 2019 6:22
  • offline


Retourner vers Projecteurs HD

 
  • Articles en relation
    Dernier message