Modérateurs: Staff Home-Cinéma, Staff Univers TV, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 13 invités

Tout sur les projecteurs vidéo à matrices ( LCD, DMD, DILA, ... ) 1080i/1080P

Projecteurs Laser (LDP)

Message » 11 Déc 2014 14:02

pnauts
 
Messages: 2665
Inscription Forum: 14 Fév 2004 16:21
Localisation: pas loin de Nîmes
  • offline

Annonce

Message par Google » 11 Déc 2014 14:02

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 18 Déc 2014 12:50



Souvent, les sphères du home-cinéma et du cinéma se regardent l’une l’autre, se comparent, se critiquent, mais évoluent ensembles. Ces dernières années, les avancées technologiques sont généralement apparues d’abord au cinéma avant d’être adaptées au home-cinéma. Aujourd’hui, c’est l’image laser 4K et l’Atmos qui font figure de proue du cinéma, et nous, home-cinéphile, lorgnons avec impatience sur ces technologies.

L’équipe de Kinepolis, groupe européen exploitant de salles de cinémas nous a proposé de découvrir leur toute nouvelle installation technique, le Laser Ultra, combinaisons du savoir-faire de Barco pour l’image avec un projecteur laser 4K & de Dolby pour le son avec l’Atmos. L’occasion pour nous de faire le parallèle entre nos deux univers et apprécier les efforts consentis par Kinepolis pour proposer en permanence à ses spectateurs une meilleure expérience du Cinéma. La suite de l'article à lire sur le portail d'HCFR en cliquant ici...
Avatar de l’utilisateur
SnipizZ
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
 
Messages: 8736
Inscription Forum: 04 Déc 2005 13:07
Localisation: Alès
  • offline

Message » 18 Déc 2014 14:07

Prometteur.
Dernière édition par foxneil le 20 Déc 2014 2:31, édité 1 fois.

La configuration dans mon profil


Sony HW55es – Screenline 0.8 – Onkyo 818 THX - Harman 3490 - D600 Jamo THX Ultra 2 – Klipsch R115SW - SONY BDP 6200 - Earthquake Q10B - Crown XLS 1002 - QED
Mon nouveau CINEMA Episode II
Avatar de l’utilisateur
foxneil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5330
Inscription Forum: 27 Oct 2008 10:28
  • offline

Message » 18 Déc 2014 14:27

Perso niveau image j'ai pas trouvé ça intéressant, ça a plus sa place dans l'audio.
pnauts
 
Messages: 2665
Inscription Forum: 14 Fév 2004 16:21
Localisation: pas loin de Nîmes
  • offline

Message » 18 Déc 2014 15:40

.
Dernière édition par foxneil le 20 Déc 2014 2:31, édité 1 fois.

La configuration dans mon profil


Sony HW55es – Screenline 0.8 – Onkyo 818 THX - Harman 3490 - D600 Jamo THX Ultra 2 – Klipsch R115SW - SONY BDP 6200 - Earthquake Q10B - Crown XLS 1002 - QED
Mon nouveau CINEMA Episode II
Avatar de l’utilisateur
foxneil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5330
Inscription Forum: 27 Oct 2008 10:28
  • offline

Message » 18 Déc 2014 22:15

pnauts a écrit:Perso niveau image j'ai pas trouvé ça intéressant, ça a plus sa place dans l'audio.

Euh, l'image c'est juste l'objet de 50% de l'article mais bon ^^

Tu es sûr de l'avoir lu ? :hehe:
Avatar de l’utilisateur
SnipizZ
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
 
Messages: 8736
Inscription Forum: 04 Déc 2005 13:07
Localisation: Alès
  • offline

Message » 18 Déc 2014 22:28

il n'a que le son, pas l'image, CQFD :bravo:

La configuration dans mon profil


Attention, il se peut que ce post comporte des private joke navrantes, des poils de troll, voire des morceaux de boulets. Employé de l'année 2015. Aussi connu comme Admin dada. M'embêtez pas.
Avatar de l’utilisateur
Betekaa
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
 
Messages: 52147
Inscription Forum: 15 Jan 2002 2:00
Localisation: omnichiant
  • offline

Message » 18 Déc 2014 23:04

Betekaa a écrit:il n'a que le son, pas l'image, CQFD :bravo:

Mouhahahaha :lol:
Avatar de l’utilisateur
SnipizZ
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
 
Messages: 8736
Inscription Forum: 04 Déc 2005 13:07
Localisation: Alès
  • offline

Message » 18 Déc 2014 23:25

Il est énorme ce projo :o je vais avoir du mal à le caser dans mon salon :hehe: ce qui tombe assez bien au final mon banquier aussi le trouve trop gros :lol:

Pascal
FreqResPlot
 
Messages: 5139
Inscription Forum: 20 Déc 2002 15:36
Localisation: PACA
  • offline

Message » 26 Jan 2015 11:14

Bon article. Une salle comme ça fait saliver.
Sauf que question qualité Kinepolis n'est pas aussi top que leur pub.
Metz, première Kiné ouvert en france. Si il y avait un effet THX très sensible à l'époque, celui-ci a disparue depuis. Je ne crois pas qu'entendre la clim ou la salle d'à côté soit dans le cahier des charges THX, pas plus que les lumières au plafond qui restent allumés (cela m'est arrivé une fois). D'ailleurs depuis le tout numérique, le logo trailer THX n'est plus diffusé.
Ecrans argentés, demandez à la CST ce qu'elle en pense.
Dans une (seule) salle ils ont un projo 4K, chouette. Sauf que ils n'ont pas mis une carte (en option, pourquoi?) qui leur permettrait de faire profiter les spectateurs du "plus" 4K. Pourquoi investir dans un projo 4K et rabioter sur une carte qui doit ne pas être trop chère ?
1 bon point: le HFR (peu d'investissement)
Mais le pire c'est certainement la qualité des films. Que des gros trucs assurant la vente de popcorn. 150 titres/an de moins offert aux spectateurs avec 3 salles de plus que les cinémas du centre ville.
Kubrick
 
Messages: 32
Inscription Forum: 23 Nov 2007 15:57
Localisation: 57
  • offline

Message » 31 Jan 2015 18:14

Pour revenir à l'installation "Ultra" du Kinepolis Lomme, j'ai pu voir Gravity en 3D-2K Laser avec piste Atmos VOSTFR.

Contrairement à ce que j'en ai lu un peu plus haut, je serais beaucoup plus mesuré sur la qualité du rendu visuel, et je crois malheureusement ne pas être le seul (les retours des responsables français des studios ont été très réservés au point que Kinepolis en a même désormais des difficultés à communiquer et "vendre" commercialement leur investissement). Le résultat est décevant en raison de choix techniques très discutables notamment la 3D polarisée qui a poussé Kinepolis à utiliser un écran gris métallisé, pourtant interdit par les institutions cinématographiques responsables de la diffusion en salles. Ce choix a un impact non négligeable sur la projection 2D, impactant très largement le rendu du blanc, présentant des phénomènes de brillance et paillettes d'autant plus dérangeant que le niveau de luminance globale est élevé. Si la colorimétrie en est également affectée, le problème qui me semble particulièrement problématique est le speckle. La résultante est l'élévation de bruit vidéo amplifiant artificiellement la structure du grain de l'image. La remontée de la granulosité est d'autant plus embarrassante que la même projection en 2K-Lampe Xénon ne présente pas ses effets. Le gain en contraste est notable cependant, et ce, quel que soit le type de scène. Le contraste séquentiel ou intra-image est en progrès, et c'est un bon point.

Rien à dire en revanche sur l'installation Atmos qui est très convaincante en terme d'effet de spatialisation, d'enveloppement sonore.
Coxwell
 
Messages: 3912
Inscription Forum: 19 Mar 2002 2:00
  • offline

Message » 28 Fév 2015 11:20

Bonjour,

par ici il y a quelques détails "officiels" sur les derniers JVC DLA-VS2300 et DLA-VS2500 (avec laser hybride) :

post178457588.html#p178457588
Thebe
 
Messages: 16359
Inscription Forum: 01 Déc 2002 8:04
  • offline

Message » 01 Mar 2015 9:33

Pas très sexy ces futurs JVC à techno "hybrid laser" : contraste de 20.000:1 et luminosité 900 lumens, nous voilà revenu au temps du glorieux Hd1 il y a 10 ans... Et quid du vieillissement des matrices avec cette techno ? Par-ce que ne plus avoir de lampe classique c'est très bien, mais le plus gros problème des D-ILA /SXRD c'est le vieillissement des matrices qui fini par affecter irrémédiablement le rendu des couleurs et le niveau de gamma...
Attila
 
Messages: 531
Inscription Forum: 23 Aoû 2004 15:32
Localisation: RP Ouest
  • offline

Message » 01 Mai 2015 16:03

Bonjour,

Un article particulièrement intéressant qui décrit comment ponctuellement à l'intérieur d'une image projetée (laser), il est possible d'y obtenir un effet effet HDR :

sur AVS, Scott Wilkinson a écrit:

Image

A high dynamic-range projector from Christie and Dolby promises something special in commercial cinemas, but how does it work?

Last December, I posted an item about Dolby's announcement that 2015 would see the inauguration of Dolby Cinema, a bold plan to take commercial cinema to the next level with Dolby Atmos immersive sound and Dolby Vision high dynamic-range (HDR) laser-illuminated projectors co-developed with Christie. One of the first public showings of this projection technology was presented last week at CinemaCon, the convention of the National Association of Theatre Owners.

Ever since I first heard about these HDR cinema projectors, I've been very curious about how they manage to achieve high dynamic range. I've asked several people from Christie and Dolby to explain it, but they have all declined. Fortunately, AVS member CinemaAndy pointed me to the patent application submitted by Christie for an HDR projection system, which must be the basis of Dolby Vision in commercial cinemas. And since that information is in the public domain, I can share it with the AVS community.

The patent application starts with a description of current digital-projector technology, which is illustrated in the following diagram:

Image
A conventional digital projector sends white light from a lamp (1) through a lens (2), which reflects from a mirror (7), travels through a transparent integrator rod (5), reflects from another mirror (7), passes through more lenses (6), reflects from another mirror (7), passes through yet more lenses (6), and ends up in the imaging engine (8), where it is split into red, green, and blue components. Each component illuminates a corresponding spatial modulator or "imager" that forms the image for that color in an array of pixels, after which the red, green, and blue light is recombined and projected through the main lens (9) to the screen. The imagers can be DLP DMDs (Digital Micromirror Devices), LCD panels, or LCoS panels. And the white-light lamp can be replaced with red, green, and blue lasers that illuminate the corresponding imagers directly or a hybrid design with blue lasers and a yellow phosphor wheel whose light is split into red and green.

According to the patent application, the dynamic range of a digital projection system is determined by the capabilities of the imager. In the case of 4K DMDs, the application claims the dynamic range is roughly 12 bits at 24 frames per second, and less at higher rates.

The architecture of the proposed HDR projector is much the same, with two critical differences—another spatial modulator and an added array of integrator rods:

Image
In the proposed HDR architecture, the mirror in the upper left of the previous diagram is replaced with another spatial modulator (15) that is divided into an arbitrary number of zones. Each zone is controlled to send more or less light through an array of integrator rods (16), depending on the brightness of the final image in each zone. In the case of an RGB laser-illuminated projector, each laser would have its own integrator rod (5), zonal modulator (15), and array of integrator rods (16) as well as its own imaging modulator that creates the final image for that color.

For those who might not be familiar with an optical integrator rod, it's a transparent rod whose surface is internally reflective—that is, when light enters one end, it is reflected multiple times by the internal surface of the rod. This "homogenizes" the light, converting round or irregular patterns of illumination into a uniform, rectangular pattern. The cross-sectional shape of the integrator rod is typically the same aspect ratio as that of the imagers.

Image
In this conceptual example, the zonal modulator (15) is divided into only four zones (20a-d); in practice, there would be many more zones. In the case of a DMD, the micromirrors in each zone are oriented in a pattern that reflects more or less light, depending on the brightness of that part of the final image. Virtually no light is reflected when all the mirrors in a zone are in their "off" position, while the maximum amount of light is reflected when all mirrors are in their "on" position (20b), and half that amount of light is reflected when the mirrors are in a checkerboard pattern (20d). A complete grayscale is generated by orienting the mirrors so more or less light is reflected from a given zone; for example, zone 20a in this diagram reflects less than half the maximum amount of light, and zone 20c reflects more than half the maximum light.

Interestingly, the mirrors in each zone are held statically in their positions during each entire frame of the video. Why not create a grayscale by alternating all the micromirrors in each zone between on and off many times per frame as an imaging DMD does, varying the percentage of time they spend in the on and off positions (a technique called pulse-width modulation)? Because it is exceedingly difficult to control the PWM frequency so that it's exactly identical for the zonal and imaging modulators, and any difference can result in visible artifacts. Instead, the mirrors in each zone are oriented in a spatial dithering pattern that reflects the desired amount of light as uniformly as possible.

Even so, the light from each zone must be highly uniform, so it is sent through another optical integrator rod. In fact, each zone has its own integrator rod and these rods are arranged in an array that corresponds to the array of zones.

Image
In this diagram from the patent application, light from a laser (1) enters the first integration rod (5) and hits the zonal modulator (15), which reflects the light into an array of integrator rods (16; each rod is labeled 18 in this diagram). The light from the integrator-rod array passes through a single, hollow integrator (19) to blur the seams between the individual rods in the array. The light then hits the imaging modulator (13) at a non-right angle, causing keystone distortion, which can be compensated for with well-known optical techniques and/or image-processing algorithms.

This approach seems very similar to full-array LED backlighting with local dimming in LCD flat-panel TVs, in which the LEDs behind the LCD panel are divided into a number of zones that are dimmed and brightened according to the overall brightness of the image in each zone. This works well to increase the apparent contrast of the image, but it's not without problems of its own, such as halos around very small bright objects on a dark background within a single zone. Obviously, the more zones there are, the less haloing there will be, so I hope the Christie/Dolby Vision projectors have lots of zones.

The patent application does not specify the number of zones, nor does it specify exactly how much the dynamic range is increased over that of conventional digital-cinema projectors, other than to day say it's increased by several orders of magnitude. The basic technology achieves this by lowering the overall black level—which is annoyingly high in most commercial cinemas—and possibly increasing the peak brightness by cranking up the lasers.

When I sent this article to the two companies for fact check, the response was, "Dolby and Christie do not issue public comments about patent applications." So I can't be 100% certain that this is, in fact, the basis of Dolby Vision projection. But it seems a good bet for now.

As I mentioned, Dolby Vision was presented at CinemaCon, where the audience got to see the upcoming Disney-Pixar animated movie Inside Out in addition to several trailers, all graded for Dolby Vision high dynamic range. I deeply regret missing that presentation, which was spectacular by all accounts I've heard. I look forward to seeing the first Dolby Vision movie, Tomorrowland, when it opens next month. The five locations in the US that are scheduled to be showing the movie in Dolby Vision—and Dolby Atmos sound—are the El Capitan in Hollywood, CA; AMC Burbank 16 in Burbank, CA; AMC BarryWoods 24 in Kansas City, MO; AMC Deerbrook 24 in Houston, TX; and AMC North Point 12 in Atlanta, GA.

Image
Opening on May 22, Tomorrowland is the first Dolby Vision-graded movie that will be available for public viewing. Inside Out will follow on June 19.

Inside Out will debut on June 19 at four more Dolby Cinema locations (with Dolby Vision and Atmos) in the US: New York City (AMC Empire 25), Los Angeles (AMC Century City 15), Kansas City, KS (AMC Town Center 20), and Houston (AMC Willowbrook 24). I strongly recommend that you see these movies at one of these locations if possible; it should be an unforgettable cinema experience!


Hugo
Avatar de l’utilisateur
Hugo S
Membre d'Honneur - Président de l'Association & Admin Relations PROs
Membre d'Honneur - Président de l'Association & Admin Relations PROs
 
Messages: 11145
Inscription Forum: 04 Mai 2000 2:00
Localisation: 95 Est ou Mulhouse
  • offline

Message » 01 Mai 2015 16:10

re Bonjour,

Avec ces précisions d'Emmanuel sur la notion de HDR qui a toute sa place ici :

ailleurs sur HCFR, Emmanuel Piat a écrit:
Concernant le HDR :

la dynamique actuelle des images/photos/vidéo est forcément compressée, voir très compressée (en consumer, on a uniqt les niveaux 16-235 sur l'échelle non linéaire Y'). Au ciné, cette compression est souvent faite avec talent par les étalonneurs pour un peak level (white) normalisé qui sert de référence. On peut juste regretter que le black level (résiduelle) lui n'est pas normalisé, ce qui donne au final des images avec des sensations de contrastes différentes selon le CR on:off du diffuseur et la lum moyenne de la scène et il faut alors en général ajuster le gamma avec des réglages non linéaires pour compenser. Sans normalisation à la fois du blanc et du noir et du transfert entre les deux, le reproduction à l'identifique reste un leurre, d'où le bordel ambiant en vidéo. A titre personnel, je crains bcp par exemple le côté artificiel des images sur contrastées que certains chérissent sur leurs diffuseurs...

Quoi qu'il en soit, bien souvent cette compression est généralement suffisamment bien faite pour tromper l'oeil et le cerveau pour qu'on accepte ces images avec des dyn rabottées sans "rechignier". Ceci est du dans une large mesure à la perception en log de l'oeil humain qui fait que sa sensibilité chute très rapidemment qd on monte en luminosité. Donc augmenter la dynamique n'est pas forcément très utile puisqu'elle s'accompagne d'une perte de sensibilité importante ds les hauts niveaux...

On peut aussi noter que la répartition des niveaux 16-235 ds Y une fois appliqué la correction gamma du projo tient parfaitement compte de la réponse de l'oeil : elle est peu dense ds les hauts niveaux et très dense ds les bas niveaux ou l'oeil est très sensible...

Les étalonneurs exploitent cela avec brio ainsi que la faculté de l'oeil à travailler en relatif.Le choix de la lum moyenne d'une scène au ciné n'a souvent rien à voir avec son équivalent ds la vraie vie car ce qui va importer c'est la plage dynamique disponible autour de cette valeur moyenne vis-à-vis de la scène à rendre pour donner une image crédible pour l'oeil... Le cinéma est et restera tjrs une "tromperie" mais c'est une tromperie bien fichue et je ne vois pas souvent les spectateurs sortir d'un ciné en disant que la dyn était "à chier" (si white ok).

Donc globalement, avec le savoir faire des étalonneurs, la dynamique restreinte actuelle passe plutôt bien dans l'immense majorité des cas. Alors pourquoi le HDR ?

Le HDR va évidemment permettre de diminuer ce facteur de compression. Le but n'est cependant pas d'essayer d'être réaliste à tout prix (peak level et dyn de fou furieux) car la succession rapide des plans au ciné avec leur éclairages divers et variés ferait que ça serait épuisant pour l'oeil qui ne subit pas ça dans la vraie vie où la lum reste constante sur de longues périodes de temps. Donc les étalonneurs compresseront toujours malgré le HDR. Mais il s'autoriseront un "headroom" à peu plus important qui fait que si c'est que bien utilisé et sans excès "démo-like", le HDR permettra de gagner qq crans en crédibilité des éclairages de scènes, tout en restant ds l'illusion et c'est tant mieux.

Grâce à la plage dynamique supplémentaire, on peut aussi espérer que le réglage du gamma (ou electro-optical transfer function) et du noir se normalise davantage, ce qui serait une excellente chose...

@+
Emmanuel


Que de chemin parcouru depuis les 8 ans que ce sujet existe... et probablement encore minimum 2/3 ans avant que tout ceci ne passe dans notre domaine du HC. :wink:

Hugo
Avatar de l’utilisateur
Hugo S
Membre d'Honneur - Président de l'Association & Admin Relations PROs
Membre d'Honneur - Président de l'Association & Admin Relations PROs
 
Messages: 11145
Inscription Forum: 04 Mai 2000 2:00
Localisation: 95 Est ou Mulhouse
  • offline


Retourner vers Projecteurs HD

 
  • Articles en relation
    Dernier message