Modérateurs: Staff Juridique, Staff Relations PROs • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

Vos retours d'expérience sur les enseignes (commerçants, fabricants, SAV, etc.).
Règles du forum
Ce forum est dédié aux retours d'expériences des forumeurs et à leurs demandes d'information sur les différentes enseignes (commerçants, fabricants, SAV, etc.).
Professionnels comme forumeurs peuvent contribuer aux sujets existants, mais la création des sujets est réservée au Staff PROs, lequel l'effectue dès qu'il a connaissance d'une nouvelle enseigne.

Audio Prestige&Vintage: L'Everest est a l'ouest!!!

Message » 13 Mai 2009 23:55

BPhil a écrit:Salut pat

La dernière fois que je les avais écoutés, c’était chez Soljet Electronique à Paris, (il m’avait laissé mettre les doigts dans la gorge si sexy, du pavillon, d’une rare beauté) j’en tremblais !!

Il y avait un Mac 275, d’origine, avec des tubes Nos, en 93, l’écoute m’avais complètement bouleversé, avec ce bas medium plein et charnel, et d’une matière, d’une épaisseur, dont elles sont capable, (son palpable) en plus je sortais de l’écoute à L’espace Kiron, des grand pavillons Western replié en escargot, LE15A un truc comme ca, sur des OTL et double caisson Onken, et du système Tamaru (pas sur du nom) multi amplifié en 4 voix active full Goto, c’est pour dire.

Avec des tout petit moteur WE555 receiver, à excitation, anciennement destiné à sonoriser en large bande les écrans de salle de cinéma, d’un rendement de 112 dbmw, réutilisé à la sauce Hiraga, le bas medium de ces monuments était hallucinant, autant dire, que mes oreilles en voulaient.

Les JBL qui ne m’avaient jamais rien dit, connaissant les anciens modèles qui ne m’avaient jamais intéressé, à cause de leurs façons de parler compression, (du nez) en voyant les K2 9500, une fois de plus je prenais du recul, comme je le faisais habituellement.

Des les premières notes, on est sur le cul, d’entendre le medium et le bas medium s’exprimé ainsi, sans la moindre coloration, exit la compression, j’avais beau essayer de me concentre pour l’entendre, il n’y avait rien à faire, ca passait avec une cohérence, qui fait qu’entre les deux HP de 30 me semble t’il, et la seul compression qui trônait au milieu de l’enceinte, on y voyait que du feu !!!!

Ce qui était encore plus déroutant à son écoute, était le respect de la phase absolue, d’une précision tel que l’effet 3D qui sortait de cette enceinte était magique, (à la theil) tout son, était à taille humaine, ni trop gros, ni trop petit, il dépassais le cadre des enceintes, on allez chercher certain sont derrière le mur de l’audito, sans jamais être devant, et sans jamais savoir ou était les enceintes.

C’est de loin la meilleur écoute JBL de ma vie, cette enceintes ne donne pas envie d’avoir plus d’extrême grave, genre Vélodyne, (on s’en fou) son aigu coupe assez rapidement, (on s’en fou) mais ne donne pas envie de rajouter un super tweeter, genre ruban, ni un caisson de grave au risque de détruire ca cohérence sublimique.

Tout se tient, tout est lié, les trois HP qui compose cette enceinte ne font qu’un, et c’est en plein milieu de l’enceinte, la ou est le pavillon, si on peut parler de pavillon, car sincèrement ce jour la je n’ai pas entendus de pavillon, mais quelque chose qui faisais oublier le mot enceinte à pavillon.

C’est une enceinte pour celui qui aime la musique à taille humaine, pour celui qui ne se préoccupe pas d’entendre une mouche qui Pete à Bogota (merci expert doc) les instruments ou voix on une grandeur probante, qui fait que l’on oublis la reproduction sonore, au service de la vrai musique grandeur nature, sans artifice, avec cette façon de souligné les sons, sans avoir de caractère à les tronqués, et de pouvoir écouter ce que l’on veut sans compromis dans ces choix musicales.

Philippe B.

Philippe, quel lyrisme ce soir :D
Si ,comme nous en avons discuté,tu as la possibilé de me rendre visite a Quimper, j'espére pouvoir de faire decouvrir des realisations qui sauront t 'émouvoir :wink:
Eric
E.MASSE
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 369
Inscription: 30 Juin 2005 15:31
Localisation: LA CORNOUAILLE

Annonce

Message par Google » 13 Mai 2009 23:55

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 14 Mai 2009 7:17

teahupoo a écrit:
NOIR a écrit:meuh non, tout le monde sait que la meilleure enceinte du monde est une JBL....et d'ailleurs ça en énerve plus d'un :mdr:


Oui j'ai vu ça :lol:

D'ailleurs, ça fait un peu tâche dans le seul topic "heureux proprios de..." qui trouve grâce aux yeux de haskil (maturité de ses intervenants, histoire et sérieux de la marque, etc).


J'ai forcé le trait , c'était du second degré :D :wink:
NOIR
 
Messages: 21774
Inscription: 21 Déc 2004 18:31
  • offline

Message » 14 Mai 2009 12:20

E.MASSE a écrit:
BPhil a écrit:Salut pat

La dernière fois que je les avais écoutés, c’était chez Soljet Electronique à Paris, (il m’avait laissé mettre les doigts dans la gorge si sexy, du pavillon, d’une rare beauté) j’en tremblais !!

Il y avait un Mac 275, d’origine, avec des tubes Nos, en 93, l’écoute m’avais complètement bouleversé, avec ce bas medium plein et charnel, et d’une matière, d’une épaisseur, dont elles sont capable, (son palpable) en plus je sortais de l’écoute à L’espace Kiron, des grand pavillons Western replié en escargot, LE15A un truc comme ca, sur des OTL et double caisson Onken, et du système Tamaru (pas sur du nom) multi amplifié en 4 voix active full Goto, c’est pour dire.

Avec des tout petit moteur WE555 receiver, à excitation, anciennement destiné à sonoriser en large bande les écrans de salle de cinéma, d’un rendement de 112 dbmw, réutilisé à la sauce Hiraga, le bas medium de ces monuments était hallucinant, autant dire, que mes oreilles en voulaient.

Les JBL qui ne m’avaient jamais rien dit, connaissant les anciens modèles qui ne m’avaient jamais intéressé, à cause de leurs façons de parler compression, (du nez) en voyant les K2 9500, une fois de plus je prenais du recul, comme je le faisais habituellement.

Des les premières notes, on est sur le cul, d’entendre le medium et le bas medium s’exprimé ainsi, sans la moindre coloration, exit la compression, j’avais beau essayer de me concentre pour l’entendre, il n’y avait rien à faire, ca passait avec une cohérence, qui fait qu’entre les deux HP de 30 me semble t’il, et la seul compression qui trônait au milieu de l’enceinte, on y voyait que du feu !!!!

Ce qui était encore plus déroutant à son écoute, était le respect de la phase absolue, d’une précision tel que l’effet 3D qui sortait de cette enceinte était magique, (à la theil) tout son, était à taille humaine, ni trop gros, ni trop petit, il dépassais le cadre des enceintes, on allez chercher certain sont derrière le mur de l’audito, sans jamais être devant, et sans jamais savoir ou était les enceintes.

C’est de loin la meilleur écoute JBL de ma vie, cette enceintes ne donne pas envie d’avoir plus d’extrême grave, genre Vélodyne, (on s’en fou) son aigu coupe assez rapidement, (on s’en fou) mais ne donne pas envie de rajouter un super tweeter, genre ruban, ni un caisson de grave au risque de détruire ca cohérence sublimique.

Tout se tient, tout est lié, les trois HP qui compose cette enceinte ne font qu’un, et c’est en plein milieu de l’enceinte, la ou est le pavillon, si on peut parler de pavillon, car sincèrement ce jour la je n’ai pas entendus de pavillon, mais quelque chose qui faisais oublier le mot enceinte à pavillon.

C’est une enceinte pour celui qui aime la musique à taille humaine, pour celui qui ne se préoccupe pas d’entendre une mouche qui Pete à Bogota (merci expert doc) les instruments ou voix on une grandeur probante, qui fait que l’on oublis la reproduction sonore, au service de la vrai musique grandeur nature, sans artifice, avec cette façon de souligné les sons, sans avoir de caractère à les tronqués, et de pouvoir écouter ce que l’on veut sans compromis dans ces choix musicales.

Philippe B.

Philippe, quel lyrisme ce soir :D
Si ,comme nous en avons discuté,tu as la possibilé de me rendre visite a Quimper, j'espére pouvoir de faire decouvrir des realisations qui sauront t 'émouvoir :wink:
Eric


Salut Eric

J’avais oublié de te dire que j’aimerais bien écouter la gamme Esoteric de Teac, qui on l’air d’avoir un excellent rapport qualité prix.

Ne connaissant pas du tout cette gamme, il me tarde de les écouter sur les Mira, si c’est possible, et les JBL, qui me permettra d’avoir un bon feedback, entre le bas rendement, et le haut rendement, je pense rester deux jours s’il y a de bon hôtel.

La vie est douce à Quimper, ou je bossait de temps en temps,

A tu quelque CD, comme ceux la, Jay Leonhart Salamender Pi, Flim & the BB’s, Tricycle, Neon, Big notes, tunnel, Morris Sarah Jane blue valentine, Billy Barber lighthouse, Beverly Craven Beverly Craven, Rachel ferell live in montreux, Tuck & Patti Tears of joy, Harry connick, Jr Fance I wish you love, Jen Batiste Marino Flamenco, Vivaldi concerto pour hautbois, Vivaldi concerto pour basson, Vivaldi sonate en re mineur, Purcell, hamonia sacra, mozart, quatuor en do majeur…dematerialises bien sur, sinon bonjour les dégats!!!!

A bientôt Philippe Beal
BPhil
 
Messages: 8729
Inscription: 13 Juil 2001 2:00
Localisation: La Vallée De Chevreuses 91
  • offline

Message » 14 Mai 2009 13:11

BPhil a écrit:Salut pat

La dernière fois que je les avais écoutés, c’était chez Soljet Electronique à Paris, (il m’avait laissé mettre les doigts dans la gorge si sexy, du pavillon, d’une rare beauté) j’en tremblais !!

Il y avait un Mac 275, d’origine, avec des tubes Nos, en 93, l’écoute m’avais complètement bouleversé, avec ce bas medium plein et charnel, et d’une matière, d’une épaisseur, dont elles sont capable, (son palpable) en plus je sortais de l’écoute à L’espace Kiron, des grand pavillons Western replié en escargot, LE15A un truc comme ca, sur des OTL et double caisson Onken, et du système Tamaru (pas sur du nom) multi amplifié en 4 voix active full Goto, c’est pour dire.

Avec des tout petit moteur WE555 receiver, à excitation, anciennement destiné à sonoriser en large bande les écrans de salle de cinéma, d’un rendement de 112 dbmw, réutilisé à la sauce Hiraga, le bas medium de ces monuments était hallucinant, autant dire, que mes oreilles en voulaient.

Les JBL qui ne m’avaient jamais rien dit, connaissant les anciens modèles qui ne m’avaient jamais intéressé, à cause de leurs façons de parler compression, (du nez) en voyant les K2 9500, une fois de plus je prenais du recul, comme je le faisais habituellement.

Des les premières notes, on est sur le cul, d’entendre le medium et le bas medium s’exprimé ainsi, sans la moindre coloration, exit la compression, j’avais beau essayer de me concentre pour l’entendre, il n’y avait rien à faire, ca passait avec une cohérence, qui fait qu’entre les deux HP de 30 me semble t’il, et la seul compression qui trônait au milieu de l’enceinte, on y voyait que du feu !!!!

Ce qui était encore plus déroutant à son écoute, était le respect de la phase absolue, d’une précision tel que l’effet 3D qui sortait de cette enceinte était magique, (à la theil) tout son, était à taille humaine, ni trop gros, ni trop petit, il dépassais le cadre des enceintes, on allez chercher certain sont derrière le mur de l’audito, sans jamais être devant, et sans jamais savoir ou était les enceintes.

C’est de loin la meilleur écoute JBL de ma vie, cette enceintes ne donne pas envie d’avoir plus d’extrême grave, genre Vélodyne, (on s’en fou) son aigu coupe assez rapidement, (on s’en fou) mais ne donne pas envie de rajouter un super tweeter, genre ruban, ni un caisson de grave au risque de détruire ca cohérence sublimique.

Tout se tient, tout est lié, les trois HP qui compose cette enceinte ne font qu’un, et c’est en plein milieu de l’enceinte, la ou est le pavillon, si on peut parler de pavillon, car sincèrement ce jour la je n’ai pas entendus de pavillon, mais quelque chose qui faisais oublier le mot enceinte à pavillon.

C’est une enceinte pour celui qui aime la musique à taille humaine, pour celui qui ne se préoccupe pas d’entendre une mouche qui Pete à Bogota (merci expert doc) les instruments ou voix on une grandeur probante, qui fait que l’on oublis la reproduction sonore, au service de la vrai musique grandeur nature, sans artifice, avec cette façon de souligné les sons, sans avoir de caractère à les tronqués, et de pouvoir écouter ce que l’on veut sans compromis dans ces choix musicales.

Philippe B.


Bonjour Philippe.

J'avais eu moi aussi la chance de les écouter, de mémoire en 2002 au Salon Porte de Versailles.
Elles étaient présentées dans un tout petit auditorium, et seuls quelques passionnés arrivaient a entrer.
L'écoute semblait excellente même si vu la taille de l'auditorium c'était loin d'être l'idéal.
Une chose est sur c'était le modèle le plus ésotérique que JBL ait produit, en terme de conception (je me souviens du socle en ciment qui amenait le poids de l'ensemble à plus de 200 kilos), et en terme de prix, 500 000 F à l'époque... Les DD66000 sont presque bon marché en comparaison.
PAT 94
 
Messages: 12239
Inscription: 05 Oct 2005 18:29
Localisation: Le Plessis Trévise/94France
  • offline

Message » 14 Mai 2009 15:41

van.alstine a écrit:Ben celle là :wink:
Image


Il y en a une paire à vendre chez Dynamic Audio 5555, Akihabara Japon; le 'plus beau magasin de hifi du monde'. Et je vous dis pas le cable HP utilisé sur cette JBL :mdr: Allez, enfin si, du BELDEN absolument formidable selon le vendeur. :o
laurenta
 
Messages: 1964
Inscription: 04 Oct 2007 15:25
Localisation: Capitale de la Bretagne
  • offline

Message » 14 Mai 2009 16:08

Regardes juste le fil qui alimentait celles-là :lol: :wink:
van.alstine
 
Messages: 7423
Inscription: 01 Nov 2006 19:13
Localisation: france
  • offline

Message » 14 Mai 2009 16:27

van.alstine a écrit:Regardes juste le fil qui alimentait celles-là :lol: :wink:


Effectivement, van, ce n'est pas 'du lourd'. :idee:
laurenta
 
Messages: 1964
Inscription: 04 Oct 2007 15:25
Localisation: Capitale de la Bretagne
  • offline

Message » 14 Mai 2009 16:32

Il me semble reconnaître du filadub en 2,5mm².
expertdoc
 
Messages: 13448
Inscription: 23 Jan 2005 14:43
Localisation: Plein SUD
  • offline

Message » 14 Mai 2009 16:36

expertdoc a écrit:Il me semble reconnaître du filadub en 2,5mm².


Rigide :mdr:
van.alstine
 
Messages: 7423
Inscription: 01 Nov 2006 19:13
Localisation: france
  • offline

Message » 14 Mai 2009 16:37

Très rigide à ce qu'il se dit :lol: :mdr:
Dernière édition par expertdoc le 14 Mai 2009 19:08, édité 1 fois.
expertdoc
 
Messages: 13448
Inscription: 23 Jan 2005 14:43
Localisation: Plein SUD
  • offline

Message » 14 Mai 2009 18:44

Tiens en parlant de câble, vous savez que ce n’est pas le plus gros qui fait la plus belle musique, et qui tient le mieux les HP, d’ailleurs, plus c’est gros moins c’est musicale, c’est pour cela que chez moi, je reste fidele à 2 mm maxi. (je suis en rigide et souple combiné, comme du fil de litz)

Malgré le diamètre de la gaine qui ne fait pas loin de 20 mm ca laisse songeur, je trouve que les timbres ne sont pas trop dénaturés avec de tel câble.

Mais bon, il y a des exceptions à la règle bien sur, mais a quel prix ???

Et puis quand le signal passe dans une self de 2mm, voir beaucoup moins, ca ne dérange personne, comme quoi, mettre du 4mm, c’est du pipeau !!!
BPhil
 
Messages: 8729
Inscription: 13 Juil 2001 2:00
Localisation: La Vallée De Chevreuses 91
  • offline

Message » 24 Mai 2009 13:28

A l'occasion de la venue de mon frère en Bretagne, nous avons décidé de rendre visite à Eric.

J'ai décidé de prendre mon amplificateur Lavardin IT sous le bras afin d'expérimenter la manière avec laquelle il pouvait alimenter les JBL Array 1400. Lors de ma précédente visite (salon Esoteric), j'avais particulièrement apprécié ce modèle et j'étais curieux de voir si cette seconde écoute allait confirmer mes premières impressions. En outre, cela nous permettait d'apprécier de manière plus immédiate les qualités à la fois des enceintes et de la source Esoteric X-05.

Image

La session a donc débuté dans le premier auditorium par l'écoute du trio X-05, Pass Lab INT-150 et Array 1400.

Image


Pour résumer, l'écoute est vivante, matérialisée mais les timbres semblent perfectibles et manquent de raffinement. L'amplificateur est certes puissant mais peine à rendre une dynamique fine crédible. Les nuances, les inflexions l'articulation générale sont en retrait par rapport à nos normes d'écoute. La contre basse de Furio Di Castri est très atténuée sur Chatango de l'album Morph de PAF Trio.

Il est tout de même possible d'appréhender que la source est probablement très résolvante et fluide.

Nous décidons de mettre à l'épreuve l'IT tant l'écoute nous laisse quelque peu dubitatifs et interrogatifs.
Immédiatement, nous retrouvons la transparence dont nous sommes coutumiers. La musique reprend vie et module dans l'auditorium. Le vibrato de la voix d'Amel Bent retrouve sa pleine expression.
Di Castri reprend sa place dans le trio.

Les 2.2 Volt RMS en sortie de l'X-05 ne limite pas les niveaux d'écoute et l'ensemble remplit l'espace sans insuffisance de puissance. La sensibilité de 89 dB 2.83/1m des Array 1400 nous paraît plus élevé que les données constructeurs.

Nous prenons conscience que la sonorité d'ensemble est très conforme à ce que nous connaissons de l'amplificateur. Les JBL ne semblent pas imposer une sonorité propre marquée. Je retrouve ce que j'aime dans ce modèle : elles sont plutôt faciles et peu rétives à alimenter ; elles sont extrêmement vivantes et communicatives ; elles minimisent à mon goût au mieux les inconvénients inhérents aux enceintes à compression/pavillon avec grosse surface émissive dans le grave. La fusion des registres est plutôt réussie sur ce modèle. La massivité qu'entraîne la reproduction d'un instrument (ou voix) par la HP de grave (14" et non 15") sous la coupure (800 Hz) est limitée et me semble moins perceptible que sur les 9800 SE. Le grave est rapide, contrôlée et contrôlable (force contre- électromotrice probablement moins exigeante pour l'amplificateur que le Hp de la 9800 SE).
En outre, la stabilité des plans sonores en profondeur me paraît moins critique que sur la plus part des enceintes à compression/pavillon (l'acoustique de la pièce d'écoute). Malgré une orientation verticale du pavillon, les 1400 présente une directivité peu marquée.

On retrouve ce qui fait l'attrait d'un médium à compression : absence d'inertie du fait d'un équipage mobile très léger par rapport à celui d'un HP de médium à cône, spider et suspension classiques ; la projection du son ; absence de coloration de coffret ; la dynamique en particulier dans les registres reproduit par les compressions (médium et aigu). Cependant, mon frère dénote sur les cordes frottées une restitution moins boisée que d'accoutumée. Est-elle imputable à une infime "coloration" liée à la nature des pavillons ? Pour ma part, je n'ai pas ressenti cela.


La présence d'une compression d'aigu évite l'écueil du son typé "sonorisation" dans lequel l'atténuation sensible dès 10-15 KHz uniformise la sonorité. Cette compression contribue aux qualités de fluidité des Array qui dans cette configuration donne une restitution sans duretés, d'une grande richesse et une grande variété de timbres. Les composants du filtre doivent être soignés. Les Array présentent en plus un débafflage du pavillon qui contribue probablement à l'ouverture de la scène sonore et à une directivité très faible.


Le lecteur X-05 est très convaincant : je le trouve neutre, fluide, dynamique et très informatif.
La sensation de richesse et d'absence de monochromie, la sensation de tempo ralenti, le sens du détail sans allégement de la patte sonore sont patents. Sans une source de cette qualité, le plaisir d'écoute n'aurait pas été au rendez-vous. De plus au plaisir d'écoute s'ajoute la satisfaction d'une écoute que je trouve très "moniteur" dont globalement très transparente. Les caractéristiques d'enregistrements ou de reproduction instrumentale sont évidentes et la sonorité sur les cd écoutés ne souffrent pas de constantes d'écoute immédiatement décelables.


Puis nous passons dans le 2ème auditorium pour écouter le système composé d'une source en deux éléments Esoteric UX-03/D-03, d'un préampli Esoteric C-03 des blocs mono Halcro DM68 et des JBL K2 9800 SE.

Image


Pour avoir écouté les JBL alimentées par le les blocs Halcro, je constate que l'écoute est plus conforme à mes goûts. En ce qui me concerne, je trouvais que la rosita Pi (drive et conversion) souffrait de monochromie dans le haut médium/aigu, d'un rendu globalement assez "numérique" et d'une dynamique un peu timide. Là, la source et le préampli Esoteric libère la restitution, donne une écoute souple, dynamique, fluide et d'une très grande richesse. Mon frère qui a écouté le trio PAF sur scène, retrouve une restitution très crédible avec des qualités d'aération et de séparation entre les jeux instrumentaux patentes. Les JBL 9800 SE présente en l'état de mise en oeuvre (Eric vient d'ouvrir cet audit) une directivité marquée. La restitution du grave des 9800 est plus convaincante dans l'attaque que dans l'extinction de la note et je persiste à penser que la maîtrise de ce HP et de l'intégration de l'enceinte dans une acoustique resteront critiques et devront être soigneusement réfléchis pour que l'enceinte puisse exprimer son potentiel dans un environnement domestique.

Eric s'est lancé dans la distribution en France des platines tourne-disque Hanss Acoustic. Il nous propose d'écouter la platine vinyle T-30. Le bras est un SME V. Une cellule Shelter 301 est montée sur le bras.

Image

Un préampli Nagra (à tubes) fait office de préampli phono. Ses sorties moniteurs sont branchées en entrée du C-03.

Eric nous met un disque de flamenco. On apprécie immédiatement ce que possède l'écoute de disque vinyl : le naturel, l'évidence d'écoute le plaisir immédiat. En ce qui me concerne, j'apprécie aussi tout particulièrement les qualités d'attaque et d'établissement des sons. Enfin, l'incarnation et la façon de remplir l'espace font, je trouve, partie des points forts de la lecture analogique.

Nous mesurons la performance de la platine : l'exploration de la bande passante aux deux extrémités est impressionnante. La dynamique est tonitruante sur les coups de talon de la danseuse sur l'estrade. Peu ou pas de craquements, un rapport signal bruit sans défaut (à l'oreille), un son rendu sans typage particulier. Seul les reflets de lumière changeant sur la plateau trahissent la rotation du disque.

Néanmoins nous pensons que le préampli Nagra induit une petite coloration notamment sur les bruits percusifs (pieds de la danseuses, applaudissements...).

Puis nous écoutons THE BASSFACE SWING TRIO plays Gershwin en Direct-to-Disc-LP (180g) par StockFish. Le rendu du piano est superbe, l'écoute est très entraînante, le naturel s'impose comme une évidence.

Nous décidons de faire une comparaison SACD/vinyl. Seul diffère la source (auquel il faut ajouter le préampli Nagra la source analogique).

Et bien c'est cruel pour le sacd. Mon frère me fait remarquer qu'il faut faire un effort d'intellectualisation pour recréer ce que la lecture analogique imposait par son caractère évident (en particulier pour le piano). De même le charley et les cymbales féraillent sensiblement plus qu'auparavant. Seul le grave soutient la comparaison et est parfois un peu mieux contrôlé. Faut-il rappeler qu'il serait imprudent de tirer une quelconque généralisation d'une telle comparaison.

Nous décidons de revenir dans le premier audit pour effectuer la même comparaison sur X-05/IT/Array 1400.

Et bien surprise, en toute franchise, cela rivalise et s'approche plus de l'écoute vinyl précédente. Le rendu sur les notes de piano soutiennent la comparaison. Elles sont riches tonalement et crédibles dans l'attaque et la persistance. Les cymbales regagnent des harmoniques... L'écoute est regagne en fluidité. Le plaisir est tel que nous finirons nos auditions sur ce système.

Que le Lavardin IT soit un ampli qui en remontre à bien d'autres, n'est pas une surprise pour moi. Par contre l'excellence de la source X-05 et des Array 1400 et le mariage de ces éléments fut une révélation.

Je serai bien curieux de faire une écoute du X-05 in situ pour voir de quelle manière il pourrait prendre en défaut mon intérêt pour les sources NOS (non oversampling).

Je remercie tout particulièrement Eric pour cet accueil chaleureux et ses qualités de compréhension et d'ouverture.

C'est la raison pour laquelle j'ai pris le parti de relater sans détour qu'elles avait été les conclusions de ces 4H00 d'écoute. Mes (nos) goûts et mes (nos) appréciations sont éminemment subjectives !
Avatar de l’utilisateur
TuanJ13
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1980
Inscription: 05 Nov 2002 16:43
  • offline

Message » 24 Mai 2009 13:38

Toujours aussi plaisant de lire tes CR impartials et objectifs Gilles.

Sais-tu si le pré Lamm L2 ref qui est dans ses PA est encore en vente? je lui ai envoyé un mail vendredi mais je n'ai pas eut de réponse! :roll:

Mit² :wink:
mit mit
 
Messages: 2690
Inscription: 08 Mar 2006 22:59
Localisation: Orléans
  • offline

Message » 24 Mai 2009 13:51

Merci pour ton CR. 8)
PAT 94
 
Messages: 12239
Inscription: 05 Oct 2005 18:29
Localisation: Le Plessis Trévise/94France
  • offline

Message » 24 Mai 2009 14:41

Superbe on s’y croirait, mais j’aurais voulus qu’il parle un peut plus des électroniques Esoteric en amplification, et bien des blocs mono Lamm, plus les blocs mono Halcro.

Dommage….. :cry:
BPhil
 
Messages: 8729
Inscription: 13 Juil 2001 2:00
Localisation: La Vallée De Chevreuses 91
  • offline


Retourner vers Vos expériences

 
  • Articles en relation
    Dernier message