HCFR reportage : nouveaux projecteurs JVC DLA-N5_4K natif & DLA-NX9_e-shift 8K – présentation et impressions

HCFR reportage : nouveaux projecteurs JVC DLA-N5_4K natif & DLA-NX9_e-shift 8K – présentation et impressions

Compte-rendu de Nicolas_1000K

Sur cette photo on peut remarquer le ventilateur avant sur le NX9 (à gauche)

L’Association HCFR représentée par Hugo S, Roseaux et moi-même a eu la chance d’assister à la présentation de la nouvelle gamme (sauf le N7) de projecteur JVC équipé des nouvelles matrices 4K.

Salle de demonstration JVC:

Avec des murs peints en noir, le plafond proche de l’écran constitué de dalles absorbantes noires et la moquette grise au sol, les conditions de projection sont excellentes. L’énorme écran plein (gain 1) de 4.5m de base rempli tout le mur de projection. Nous étions idéalement assis sur le canapé placé à environ 6m. Les 2 projecteurs (N5 et NX9) étaient placés derrière nous dans l’axe de l’écran installé à 7m de ce dernier.

Les sources utilisées sont un lecteur Panasonic BDP900 et un lecteur professionnel ATOMOS NINJA INFERNO.

Avant de commencer, j’ai été agréablement surpris par le bruit des 2 projecteurs en mode lampe haute (mode indispensable pour un tel écran). J’ai l’impression que cette nouvelle génération est plus silencieuse mais c’est difficile d’être objectif sur ce point, car les 2 projecteurs fonctionnaient en même temps et le bruit ambiant n’était pas nul.

En premier lieu, nous avons visionné la presse JVC présentée par Xavier YANEZ JVC, chef de produits projection. On apprend notamment que les matrices 4K sont d’une nouvelle génération (différente du Z1) avec un espace inter-pixel réduit permettant d’augmenter le contraste. L’optique de 65mm de diamètre du N5 (et N7) est la même que sur l’ancienne gamme. L’optique du NX9 (100mm de diamètre) quant à elle, est identique à celle qui équipe le Z1. Le gamut du N5 atteint le RGB tandis que les modèles N7 et NX9 prétendent avoir un gamut supérieur au DCI (74% du BT2020 selon Xavier).

Les premiers essais se sont déroulés sur le N5 avec pour commencer, les Bluray UHD de Black Panther et Tomb raider en mode HDR (pas de filtre DCI sur le N5).

Je n’ai pas ressenti de manque de luminosité, le piqué était très bon, même dans les coins de l’image.

Le compensateur de mouvement fonctionnel en UHD est activé en mode « low », la fluidité est très bonne et je n’ai pas constaté d’artefact.

Ensuite, nous avons poursuivi avec une vidéo de démonstration issue du lecteur ATOMOS NINJA INFERNO. Cette vidéo a été filmée en 8K 60imps (non HDR) puis downscalée en 4K (les nouveaux projecteurs JVC n’acceptent pas de signal 8K en entrée). Cette vidéo de démonstration était évidemment très belle comme toujours avec ce genre d’image.

Nous avons ensuite basculé sur le JVC NX9 avec le même contenu. Plus lumineux, plus contrasté nul doute que ce modèle va plus loin que son petit frère. Nous avons visionné les films en mode HDR (donc sans le filtre DCI), lorsque Xavier a enclenché le mode BT2020 (avec le filtre DCI) l’image m’a semblé un peu sombre mais le rendu des couleurs est meilleur.

En s’approchant de l’écran et sans activation de l’eshift, j’ai pu voir les pixels (4.5m de base ça aide) qui sont parfaitement détourés. Malheureusement la photo que j’ai prise est floue. Concernant l’eshift 8K, ce dernier fonctionne comme sur l’ancienne gamme (logique). Je pense que tous ceux qui comme moi préféraient le rendu sans, le désactiveront également sur ce modèle. J’ai également vu un tout petit peu de bruit vidéo le nez collé à l’écran.

Le système de masques reste identique à l’ancienne gamme :

Xavier nous a également montré la nouvelle fonction « Auto Tone Mapping »

Le projecteur récupère les informations contenues dans le Bluray (MAX CLL/MAX FALL) puis ajuste les paramètres « Picture Tone », « Dark level » et « Bright level » en fonction de ces valeurs. Le procédé semble fonctionner plutôt bien (testé sur Tomb raider) mais si le Bluray ne contient ces informations c’est non fonctionnel.

Les convergences sur ce modèle sont très correctes, par contre j’ai oublié de demander si elles ont été corrigées ou pas :

 

Pour finir nous avons regardé quelques extraits des Bluray UHD de Blade runner 2049, Valerian et Fast and Furious en mode HDR.

Points négatifs :

  • L’éditeur de gamma n’a pas évolué et reste très peu paramétrable, dommage.

  • J’ai mesuré le temps d’accroche hdmi à une dizaine de secondes environ. Xavier nous précise que ce temps sera réduit sur la version de firmware finale.

  • Comme sur l’ancienne génération, l’algorithme « Enhance » est paramétrable sur seulement 10 paliers.
  • L’émetteur 3D n’est toujours pas intégré dans la coque.

Un grand merci à JVC de nous avoir invité à découvrir sa nouvelle gamme de projecteur 4K qui s’avère être très prometteuse.

 

Nicolas_1000K
HCFR – Septembre 2018

 

– lien vers le sujet HCFR dédié au projecteur JVC DLA-X5900 : http://www.homecinema-fr.com/forum/videoprojecteurs-full-hd/jvc-dla-x5900-e-shift-uhd-hdr-t30081705.html

 

Partager :